Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Borloo, le caméléon

Borloo, le caméléon

Tout comme le caméléon, Jean Louis Borloo sait s’adapter à toutes les situations, et son parcours, de Mao à Sarko en passant par Lalonde, Bayrou et Tapie en est la preuve.

Ce chef scout, qui a fait ses armes à Janson de Sailly devient avocat peu avant les années 80, avant de rejoindre "Génération Ecologie" en 1990, qu’il va quitter pour d’autres voies. lien

« Génération Ecologie » a une origine intéressante. Elle a été crée par Brice Lalonde, avec l’aide de François Mitterrand, comme on le verra plus tard, (lien) afin de déstabiliser "les Verts" (Voir page 15).

Rappelons que Brice Lalonde à l’originalité d’avoir soutenu Mitterrand en 1988, Chirac en 1995, puis s’est rapproché d’Alain Madelin. lien

C’est la candidature de René Dumont en 1974 qui va faire rentrer pour la première fois l’écologie sur le terrain politique. lien

A l’époque, le mouvement est divisé :

Il y a ceux qui font de l’écologie de terrain, appelés « les diversitaires », clairement anti-nucléaires ;

Ceux qui veulent faire de l’écologie politique, qui ont pris le nom de MEP  ;

Et une troisième mouvance, celle des « amis de la terre », (dont Lalonde par une habile manipulation a pris la tête) (voir sur ce lien la page 13) qui propose une écologie plus diluée. Pour Lalonde, le nucléaire est un mal nécessaire. lien

Les 2, 3 et 4 mai 1980 les assises de l’écologie se tiennent à Lyon permettant la rencontre de ces trois mouvances. lien

Un vote va déterminer le leader provisoire du mouvement : ce sera Brice Lalonde, lequel porté par son mouvement, (les amis de la Terre) gagnera la bataille des voix.

Mais l’année suivante est prévue à Toulouse une rencontre complémentaire, et le pouvoir doit être réparti aux représentants des régions, devant remplacer Brice Lalonde.

J’ai eu l’honneur de représenter la région Rhône-Alpes, et de me rendre à Toulouse.

Mais à Toulouse, Lalonde refusant de passer la main, crée une fracture, et se retrouvera plus tard éjecté du mouvement, qui, en mai 1983, s’appellera finalement « les Verts ». lien

En 1988, Mitterrand, bien au courant de ce qui s’est passé, choisira Lalonde comme secrétaire d’état à l’environnement, puis ministre de l’écologie, afin d’affaiblir les Verts, tout en suggérant  aux français que Lalonde est un authentique écologiste.

Ce qui permettra à ce dernier, accompagné de quelques autres, dont Borloo, de lancer en 1990 « génération écologie », et d’obtenir  aux régionales de 1992, 7% des voix, soit autant que les Verts, semant la division dans l’électorat écologiste. lien

Mais revenons à Borloo.

De 1980 à 1985, il est l’avocat de Bernard Tapie, et il est classé par Forbes comme l’un des avocats les mieux payés au monde. lien

En 1989, il est se présente à l’élection de la Mairie de Valenciennes, sans aucune étiquette, et est élu avec plus de 76% des voix au second tour. lien

En 1990, il se retrouve élu, en deuxième position sur la liste centriste de Simone Veil au parlement Européen, alors qu’il est membre de "génération écologie".

Aux élections régionales de 1992 il mène une liste « indépendante » et obtient près de 12,5%, devançant "les Verts", et "Génération écologie", son ancien parti. lien

En 1998, il arrive en tête aux élections régionales avec l’investiture de l’UDF, et obtient le 2ème meilleur score derrière la Gauche plurielle, mais devant "les Verts" de Marie Christine Blandin.

Il adhère donc à la « nouvelle UDF » dont il sera le porte-parole, et devient directeur de la campagne de François Bayrou.

En 2002 il est élu député, sous la bannière radicale, laquelle participe à l’UMP (union pour la majorité présidentielle), et sera nommé ministre à la ville, la rénovation urbaine, puis ministre de l’emploi, du travail, et de la cohésion sociale, pour enfin devenir co-président du parti radical aux cotés d’André Rossinot. lien

En 2007, un petit mois avant le premier tour, il décide de soutenir Nicolas Sarközi et deviendra ministre de l’économie, des finances et de l’emploi dans le gouvernement Fillon, puis ministre de l’écologie.

Le radical Edgard Faure à qui l’on reprochait d’être une girouette répondait invariablement, « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent  ».

Rien donc de plus logique qu’à l’instar  d’Edgard Faure, jean Louis Borloo soit un «  radical ».

Rappelons que Faure aura fréquenté autant la gauche, que le centre ou la droite.

Il aura commis la performance d’être au parti radical en 1977, d’être élu député apparenté RPR en 1979, puis sénateur gauche démocratique en 1980, soutenant Giscard en 1981 et Chirac en 1988.

Les girouettes tournent donc autant aussi vite pour Borloo qu’elles tournaient pour Faure.

Aujourd’hui Jean Louis Borloo est pressenti pour remplacer François Fillion à la tête du gouvernement, (dixit Claude Guéant) mais c’est sans compter sur les attaques qui viennent de tous les cotés, y compris de celui qu’il pourrait remplacer (lien) et puis MAM se verrait bien aussi dans la place. lien

En effet Fillon n’a-t-il pas déclaré il y a peu « Borloo c’est un zozo  » ? Un membre du gouvernement estime que s’il est nommé à Matignon, il ne tiendra pas deux mois.

Et puis c’est sans compter sur les humoristes qui lui taillent régulièrement des costars.

Que ce soit par Stephane Guillon (lien), ou Nicolas Canteloup, qui l’épingle le 26 octobre dernier (lien), ou Les guignols de l’info Borloo se met au verre), il n’est guère épargné.

 C’est peut-être sa réputation d’aimer s’accouder au coin d’un bar, qui lui est la plus préjudiciable.

Il y a un an, il s’était plaint de cette caricature que l’on fait de lui, habillé comme l’inspecteur Colombo, avec la bouteille qui dépasse de la poche. lien

Il ne semble pourtant que l’image que les Français ont de lui ne soit pas infondée (lien)

Sur cette vidéo on le voit s’accrochant au micro de l’Assemblée Nationale (caler à 1,07).

Même son ami De Villiers l’affirme : «  Borloo boit au goulot  »

Serait-il plus proche des verres que des verts ?

Borloo se permet aussi des analyses pour le moins surprenantes, comme celle qu’il a proposé lors du 110ème congrès du parti radical, en se félicitant que son parti ait doublé ses effectifs.

Lorsque l’on connait l’importance toute relative de ce parti minuscule, il y a de quoi s’interroger sur la pertinence des propos de l’intéressé. lien

Lors d’une récente intervention, on voit bien toute l’ambigüité qui est la sienne : « sa réponse radicale élargie à d’autres amis  » est un modèle du genre. Vidéo.

Mais c’est peut-être dans le rôle de l’écolo de service qu’il est le plus discutable.

On le sait aujourd’hui, « Grenelle  » n’a été qu’une farce médiatique que le pouvoir a mis en place pour laisser imaginer qu’il s’impliquait dans la défense de l’environnement. lien

Sauf que Borloo assume tout : les autoroutes, la multiplication des lignes LGV (inutiles et chères), les concessions accordées aux producteurs d’OGM, et le nucléaire bien sur. lien

Alors que tout le monde sait l’échec du Grenelle, il continue d’affirmer que « c’est un changement historique ». il évoque l’autoroute ferroviaire qui, selon lui, est un succès, alors qu’elle est un fiasco (lien) la multiplication des lignes TGV, ou moment ou la SNCF, au nom de la rentabilité, ferme des lignes (lien) …etc.

Il faut écouter avec attention cette interview avec Audrey Pulvard, ou l’on voit la distance qu’il y a entre la réalité, et ses affirmations.

Le "sommet de Copenhague" est reconnu unanimement comme un échec lamentable, mais il est pour Borloo,  adepte involontaire de la méthode Coué, « un succès majeur  ».

C’est en effet bien dans l’art de la contradiction qu’il est le plus efficace.

Il a justifié les réquisitions contre les grévistes des raffineries en déclarant :

« Le rôle d’un gouvernement, c’est de garantir le droit de grève, de garantir le droit de manifester, de protéger les manifestants (…) mais en même temps, le droit de circuler, le droit de travailler sont des droits également important, donc il faut toujours faire la synthèse ».

On l’aura compris Borloo défend tout…et son contraire.

Il est tellement convaincu que sa place à Matignon lui est acquise qu’il a déjà pris les devants, et d’après Fillon, « il le fait passer pour un con  »

Borloo aurait même appelé certains conseillers de Fillon pour leur demander s’ils souhaitaient rester à Matignon, après le remaniement.

Il soigne sa communication, change de look, au point que ses collègues le surnomment maintenant « la banane  ». lien

Il a fait fermer le Musée de l’Informatique et celui du Jeu Vidéo, en haut de l’Arche de la Défense, provoquant le licenciement de 50 personnes.

Il veut utiliser ces lieux afin de pouvoir y organiser réceptions, cocktails et conférences.

Cout de l’opération : 17 millions d’euros, ( lien) auxquels il faudra ajouter la perte sèche de plus de 2 millions d’euros qu’entraine la fermeture des deux musées.

Pas de doutes, Sarközi et lui sont de la même école.

Car comme dit mon vieil ami africain : «  Suis le crocodile, et tu boiras de l’eau claire  »

L’image illustrant l’article provient de « ramses.lyonne-blog »


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • ali8 1er novembre 2010 14:12

    certains disent qu’il fréquente Monsieur Gigondas et qu’il appécie le Châteauneuf du Pape !!

    quant aux africains, ceux-ci fuient à toute jambes les crocos dont ils ont une peur bleue, et ces animaux vivant dans les marigots, point d’eau claire smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:45

      ali8
      j’ai trouvé çà tout à l’heure
      un morceau de choix :
      http://www.youtube.com/watch?v=rzS9BD_9dq4
      à+
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 14:33

      ali8
      çà ne me surprendrait pas,
      le Gigondas est une boisson estimable, le tout étant de ne pas en abuser
      par contre pour le crocodile, ou du moins l’alligator, il semble bien qu’il préfère l’eau claire :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Alligator
      merci de votre commentaire, et à votre santé.
       smiley


      • joelim joelim 1er novembre 2010 14:44

        bonjour olivier,

        çà serait plus honnête de la part de sarko de laisser le poste vacant, plutôt que de payer quelqu’un d’autre à jouer le rôle de potiche.

        Mais ils vont je crois se laisser tenter par l’argument marketing (le figaro) : «  Le secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant, explique ainsi à Valeurs actuelles que Borloo « a pour lui deux qualités : c’est un orfèvre en matière sociale, et il a l’oreille des syndicats »  ».

        Orfèvre en matière sociale... au moins autant que Sarko en matière économique. smiley 

        • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 14:48

          joelim,
          une fois de plus Guéant se laisse, semble-t-il, tromper par ses sens, car en terme d’oreille, borloo aurait plus une grande gueule, qu’une oreille compatissante,*
          c’est ce que les syndicats m’ont laissé dire.
           smiley
          merci de ton commentaire.


        • emile wolf 1er novembre 2010 15:28

          Bonjour Olivier,

          Je trouve votre comparaison bien choisie !
          Le caméléon, même nain, ne présente pas seulement la caractéristique de modifier sa couleur, il se distingue des autres reptiles par une langue démesurée protractile dont la gluante extrémité convient aux discours baveux de votre sujet. 


          • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 15:51

            Emile,
            au départ, j’avais choisi « la girouette », mais effectivement, le caméléon me semble mieux choisi.
            merci de votre commentaire.
             smiley


          • asterix asterix 1er novembre 2010 15:52

            Sarko sait que le plus grand danger pour 2012 viendra d’Eva Jolly. Nommer Borloo, c’est tenter de s’accaparer l’écologie sympathique, celle dont on discute au coin du comptoir.
            Un Premier Ministre n’a de toute façon rien d’autre à faire...


            • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 15:54

              astérix,
              oui, je n’avais pas pensé à cet argument,
              sauf que Joly est aussi à l’aise dans le couplet juridique, et que là, sarko n’aura guère de réplique.
              va falloir agrandir les prisons,
              ou libérer les voleurs d’orange pour y mettre les vrais délinquants.
               smiley
              merci de ton commentaire.


            • ZenZoe ZenZoe 1er novembre 2010 16:27

              Bon article informatif qui retrace bien l’histoire du mouvement écolo et le parcours de Borloo. 

              Quant à ce dernier, il reste très populaire auprès des Français.

              Personnellement, je n’ai jamais compris pourquoi. L’homme m’apparait être un faux-jeton de première, sournois même, qui sait se débarassser des importuns sans élégance s’il le faut (Nathalie KM par exemple), et qui ne semble pas rester fidèle longtemps à ses convictions (si tant est qu’il en ait bien sûr). En plus, est-il vraiment compétent ? Qu’a-t-il fait de marquant et de positif ?

              Avec son air bon enfant, gouailleur, son costume fripé et ses mèches en bataille, il est le contrepoint total de son chef Sarkozy, qui aimerait bien siphonner un peu de sa popularité en le hissant au rang de Premier Ministre. 

              Sauf que ça ne marchera jamais. Mauvais calcul à mon avis. J’ose espérer que les Français ne seront pas dupes.


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 16:37

                ZenZoe
                c’et ce que j’ai essayé de faire,
                au dela du personnage bonhomme, direct et plutot sympathique, je crois qu’il y a quelqu’un de « génialement » calculateur, un opportuniste de première, capable d’embobiner le premier écolo venu,
                pas étonnant que sarko pense à lui pour le job,
                merci de votre commentaire.


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 16:38

                c’est et non pas c’et !
                oups


              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:43

                un petit bonus en passant :
                http://www.youtube.com/watch?v=rzS9BD_9dq4
                un régal
                 smiley


              • Antoine Diederick 1er novembre 2010 18:18

                Bonsoir OLivier,

                un journal belge titre :« Borloo, d’origine belge »

                son grand-père était d’origine liégeoise....nous dit-on....

                Du coup, je me marre un coup : Pochetron et belge, je sens que les humoristes français vont pas le rater...." Pensez-donc, un coup pour l’héritage de Coluche !


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 18:29

                  Antoine,
                  çà m’avait échappé,
                  mais effectivement c’est confirmé : il est bien d’origine belge
                  soit Borlo dans la province de Limbourg,
                  ou Borlon, dans la province de Luxembourg,
                  c’est peut-etre sa proximité avec l’eau (au bord de l’eau) qui paradoxalement l’a emmené vers d’autres boissons ?
                   smiley
                  http://www.geneastar.org/fiche.php3?nom=borlooj&celebrite=BORLOO-Jean-Louis&lang=fr
                  merci de ton commentaire.


                • emile wolf 1er novembre 2010 21:30

                  Bonsoir Olivier,

                  Même que loo veut dire trou ! Par exemple Waterloo = trou d’eau.

                  L’ennui c’est que je ne trouve pas la signification de bor... Avez sans doute une idée. Il y a trois lettres cela doit être simple Peut être boire...comme un trou ? Mais je m’égare sur la sémantique.


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:24

                  ce qui est amusant, c’est qu’il a l’intention (si ce n’est déjà fait) d’obliger des alcootests à la sortie des boites de nuit.
                  c’est un peu comme si sarkozy allait chercher dans les banques suisses les noms de ceux qui y planquent leur argent.
                   smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:43

                  pour agrémenter la soirée, ce morceau de choix :
                  http://www.youtube.com/watch?v=rzS9BD_9dq4
                  un régal,
                  le début est une mise en scène, mais la suite est cocasse.
                   smiley


                • LE CHAT LE CHAT 1er novembre 2010 18:37

                  il a une belle tête de vainqueur ! sûr que l’ump va cartonner aux elections avec lui , surtout s’il déconne comme la dernière fois ! smiley au moins , il a pas un balai dans le cul comme le fion ! smiley
                  on rigolera un peu plus ...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 18:44

                    au Chat,
                    oui, on risque de rigoler, et de boire aussi,
                    il parait que des petits malins proposent d’organiser un apéro géant devant Matignon s’il est choisi premier ministre :
                    http://www.lepost.fr/article/2010/10/26/2281633_apero-geant-pour-la-nomination-de-jean-louis-borloo-a-matignon.html
                    et bravo pour ton histoire de saints !
                    un petit jeu de mot pour la bonne bouche :
                    « sur les seins de l’épouses on écrase l’époux »
                     smiley


                  • LE CHAT LE CHAT 1er novembre 2010 21:50

                    s’il l’autorise , il sera populaire ! les français peuvent pas aimer les buveurs d’eau , la preuve ils aiment pas Sarko ! smiley  smiley  smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:18

                    Au chat,
                    j’ai peur pour lui que çà ne marche pas en fin de compte,
                    il semble que sarko soit ennuyé de s’être trop engagé avec lui,
                    et puis, il y a ces casseroles sur sa tendance aux apéros prolongés,
                    sur le net, la plupart des vidéos ont été enlevées,
                    j’en ai quand meme trouvé une ou il fait, avec Villepin, un tandem époustouflant,
                    et je ne crois pas que ce soit truqué :
                    http://www.youtube.com/watch?v=rzS9BD_9dq4
                    à part le début qui est « une mise en scène », la suite est assez étonnante.
                     smiley


                  • ChatquiChouine ChatquiChouine 1er novembre 2010 22:12

                    Bonjour Olivier Cabanel,

                     Un petit complément au parcours politique aussi zigzaguant que celui du café de Flore à son domicile, les soirs d’apéros, c’est que ce cher Borloo, par les arrétés du 5 et du 19 janvier 2010, a autorisé les banques Goldan Sachs et JP Morgan a distribuer....du Gaz en France !

                    Eh oui, c’est bien connu, les 2 établissements les plus compromis dans la crise de 2008, (avec notamment Blythes Masters, l’inventrice des produits dérivés de JP Morgan et Fabrice Tourre de la Goldman Sachs) sont des experts dans la distribution du Gaz...de la à voir un rappport avec la hausse de 7% du mois d’Avril.

                     Mais bon, on mettra cela dans l’indifférence du personnage vis à vis de tout ce qui est gazeux, à l’exception des bulles contenues dans tout ce qui n’est pas du Perrier.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:22

                      au ChatquiChouine
                      merci de ces éléments d’informations que je ne connaissais pas,
                      pour ce qui est de l’ébriété du personnage, je suis surpris que toutes les vidéos sur son compte aient été gommées lorsqu’elles avaient trait avec son penchant pour les apéros,
                      et pourtant j’en ai trouvé une qui mérite le détour,
                      il est en compagnie de Villepin, et à part le début qui est une mise en scène, la suite est cocasse :
                      http://www.youtube.com/watch?v=rzS9BD_9dq4
                      un régal !
                      merci de votre commentaire.
                      on est bien parti avec lui comme premier ministre.
                       :smiley


                    • ChatquiChouine ChatquiChouine 1er novembre 2010 22:41

                      Oh, oh, oh ! Qu’est ce qu’ils tiennent ! oh la vache !
                       
                      Borloo le caméléon....avec quand même des teintes de prédilection...le jaune, le rouge, le blanc, le rosé et et et p...p...peut-être mmêmmeuu ..len..len...l’ambréeeeu.
                      re...re.....remet m’en une Marcel !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2010 22:46

                      oui, et cette vidéo a manifestement échappé à la vigilance présidentielle
                      elle est a faire circuler !
                       smiley


                    • Hieronymus Hieronymus 1er novembre 2010 23:13

                      merci Cabanel pour cet article fort divertissant
                      Borloo n’est au fond qu’un animal politique un peu plus instinctif que les autres


                      • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2010 07:05

                        Hieronymus,
                        il parait que les drogues, lorsqu’elles sont prises de façon mesurée, aiguisent les sens,
                        c’est peut être de là que viendrait son instinct ? son intuition ?
                        merci de votre commentaire.


                      • brieli67 2 novembre 2010 00:02

                        Devine qui vient lors du dernier tapis vert chloro du N’a jamais budönösör
                        contrôlér, tester l’avancement métabol’hic hic"
                        de la toute zentille consoeur infllllllllll.... de poche ... et donne son à vices ???

                        LUI !

                        Pour sûr ! La Panaff dans la confidence :
                        pas de maroquin à la fifille de Chalandon
                         ni à la protégée de Simooooooooooone l’Académichienne.
                        Sous ceinture à double tours et cloîtréee à Strasbourg, Rachi restera.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2010 07:10

                          Brieli,
                          oui, j’avais vu cette vidéo,
                          dame lorsqu’il y a plus de 700 000 euros à jeter par les fenetres pour la garden party, le champagne coule évidemment à flot,
                          il semble qu’elle ait participé à la manoeuvre avec beaucoup de bonne volonté,
                          d’ailleurs, si on regarde bien, on voit le borloo qui tangue au loin,
                          çà ferait le bon titre d’une chanson
                          je dis çà pour voris.
                          sur sarko, il y a aussi une vidéo ou on l’aperçoit bien cuit,
                          c’était en Russie, et manifestement, il n’a pas refusé la vodka.
                          merci de ton commentaire, et des liens
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2010 07:51

                          Brieli,
                          vidéo contre vidéo, il faut découvrir celle ci
                          http://www.youtube.com/watch?v=rzS9BD_9dq4
                          elle a du échapper à la vigilance des censeurs, puisque Villepin est associé à Borloo, et manifestement, ils ne sont pas au régime sec.
                           smiley
                          au fait, je prépare un article sur le chou, et même si j’ai déjà une belle documentation, j’accepterais de bon coeur quelques précieux conseils originaux et inédits (?) sur la choucroute...
                           smiley


                        • brieli67 2 novembre 2010 00:28

                          Note à l’auteur :
                          Edguère Fort girouette caca-wouette concerne d’abord et surtout la Quatrième.

                          Remember Arnaud de .... en 93
                          Prix Bâtonnier Maurice-Allehaut décerné par le Barreau de Paris, pour l’éloge d’Edgar Faure


                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2010 07:13

                            Brieli,
                            c’est vrai que Montebourg aurait pu éviter cet éloge,
                            mais un avocat ne doit-il pas défendre tout le monde, même le pire ... ?
                             smiley


                          • Pyrathome pyralene 2 novembre 2010 12:32

                            Pour résumer rapidement, Borlo, c’est un charlot.........


                            • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2010 13:16

                              pyralene,
                              pour faire aussi court,
                              « oui, mais en moins drôle »
                               smiley


                            • Vilain petit canard Vilain petit canard 2 novembre 2010 13:15

                              Allez après tout : Borloo Preuuuumier Miiinistreuuuu, Lagaf’ Ministre de la Culture, et Jean-Pierre Coffe Ministre de l’ Agriculture. Avec un petit coup de rouge, ça passe...


                              • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2010 13:18

                                vilain petit canard,
                                et johnny ministre de l’inculture ?
                                 smiley


                              • Vilain petit canard Vilain petit canard 2 novembre 2010 14:34

                                Naaaan ! Jôôôhnny : Ministre des Affaires étraaaaangères (fiscales) !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès