Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Boubakeur avec Douste : représentant communautaire ou religieux (...)

Boubakeur avec Douste : représentant communautaire ou religieux ?

Dalil Boubakeur accompagnait Philippe Douste-Blazy hier dans son déplacement égyptien. Il était notamment présent lors des rencontres du ministre avec le Cheikh Mohammed Sayed Tantawi, Grand Imam d’Al Azhar (photo) et Mohammed Ahmed El Tayeb, directeur de l’université d’Al Azhar.

Le porte-parole du Quai d’Orsay a présenté M. Boubakeur à la fois comme le recteur de la Grande Mosquée de Paris ET comme le Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). C’est donc à ce double titre qu’il a rencontré Tantawi (la plus haute autorité religieuse du monde sunnite) et El Tayeb.

Cette présentation de Boubakeur, personnage d’ailleurs tout à fait respectable, est très ambiguë. Comme recteur de la Grande Mosquée de Paris, Boubakeur est un dirigeant religieux de la communauté musulmane française. Comme président du CFCM, il en est un représentant politique, le CFCM ayant été créé justement comme instance de représentation des musulmans de France. À quel titre faisait-il donc partie de l’entourage du ministre ? Puisqu’il rencontrait des leaders religieux égyptiens, on est tenté de répondre qu’il y était à titre religieux et non politique. Dans ce cas, c’est à ma connaissance une première que de voir un responsable d’une quelconque religion faire partie, à ce titre, d’une délégation officielle française.

Ou bien je me trompe ? Y a-t-il des lecteurs pour m’éclairer ?

Je précise tout de même que je n’ai rien contre Boubakeur en tant que tel. Je trouve même tout à fait souhaitable que le gouvernement fasse tout ce qu’il faut pour renforcer ce modéré face aux islamistes de l’UOIF.

Il n’empêche que je trouve inquiétante pour la laïcité cette nouvelle dérive.

Photo : © F. de la Mure/MAE

(En Egypte, Douste-Blazy a aussi rencontré la communauté française. Une photo sur ce blog d’un expat au Caire.)


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • (---.---.52.42) 30 septembre 2005 14:51

    Il y a de grosses imprécisions sur le contenu de votre article la plus évidentes est le fait de croire que le CFCM est la représentation des musulmans de France. C’est en effet un contre-sens : le développé du sigle CFCM est on ne peut plus explicite : Conseil Français du CULTE Musulman. Il s’agit d’une représentation du culte et non des musulmans. C’est la raison pour laquelle ce sont les mosquées aux travers des associations qui les gèrent qui prennent part aux élections du CFCM et non des particuliers ou des associations sportives ou culturelle.

    Deuxième point : dire que le Cheikh Tantawoui est la plus haute autorité religieuse des sunnites est faux. Il est certes une des autorités du monde sunnite mais cela ne veut pas dire qu’il soit la plus importante. Ses avis théologiques ne sont pas plus importants que ceux d’autres éminets cheikhs. Votre raccourcit que l’on retrouve un peu partout dans la presse traduit une profonde méconnaissance du mode de fonctionnement du monde musulmann sunnite.

    Je m’arrête là il y a d’autre point sur lesquels je pourrai réagir, la notion de modéré, l’UOIF et de son traitement par les médias.

    En conclusion lire la presse avec un esprit critique : on est éffaré quand on connait un sujet, quelqu’il soit au demeurant, de ce que les journalistes en font.


    • Emmanuel (---.---.231.162) 30 septembre 2005 16:16

      Je ne suis pas d’accord avec vous : il est naïf de penser que le CFCM n’a pas une dimension politique. C’est l’organisation qui représente les musulmans (ou au moins ceux qui fréquentent une mosquée) auprès des pouvoirs publics. C’est d’ailleurs bien pour cela qu’elle a été créée : la République voulait un interlocuteur unique qui représenterait la communauté musulmane. Bien sûr, le CFCM traite de questions religieuses liées au culte (gestion des mosquées, aumôniers dans les prisons, formation des imams, etc.) mais, de facto, son rôle est aussi politique. J’ajoute à cela que le CFCM est aussi un enjeu de diplomatie française vis-à-vis des pays du Maghreb notamment le Maroc et l’Algérie représentés respectivement pas la FNCM et la Mosquée de Paris. De plus, une organisation qui a en son sein l’UOIF liée aux Frères musulmans peut-elle être qualifiée d’exclusivement religieuse ?

      Vous apportez par contre un bon point sur Tantawi. Il est vrai que la hiérarchie religieuse de l’islam sunnite est beaucoup moins structurée que celle de l’islam chiite et que Tantawi n’est certainement pas le « pape » des sunnites. Entièrement d’accord avec vous là-dessus. Mais il est quand même le cheikh d’Al-Azhar qui est l’université d’études islamiques la plus ancienne du monde (10 siècles d’existence je crois) et, à ma connaissance, la plus prestigieuse. L’autorité et la légitimité de ce cheikh est donc très grande et, à défaut d’avoir un « pape », les pouvoirs publics français se rabattent sur lui. Mais dire systématiquement (comme moi ou dans la presse française) que c’est la plus haute autorité du monde sunnite est un raccourci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès