Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bové, fast-food du populisme

Bové, fast-food du populisme

Il y a quelques jours, on nous annonçait que José Bové était candidat à l’élection présidentielle.

Faut-il s’en inquiéter ? Ou s’en réjouir ?

A priori, c’est plutôt une mauvaise nouvelle. Bové est un populiste démagogue et réactionnaire qui ne peut que tirer le niveau de la campagne vers le bas et peut être séduire une partie de l’électorat avec sa belle moustache qui lui a valu le surnom flatteur d’Astérix.

Au passage, on est surpris qu’il puisse se présenter tout court. Quand on connaît le personnage et sa conception insurrectionnelle et vandale du militantisme politique qui lui a valu de passer plusieurs fois devant les tribunaux, on ne peut être qu’étonné qu’il n’ait fait l’objet d’aucune condamnation de nature à l’empêcher de se présenter. Mais il est vrai que Chirac avait jugé bon de le gracier...

Cependant, il faut, je pense, relativiser le danger qu’il représente. D’une part, il n’est pas le seul, loin s’en faut, à tirer le niveau du débat vers le bas. Entre les populistes et souverainistes de droite qui se sentent pousser des ailes et les incontournables enragés de l’extrême gauche, en passant par le revirement populiste et marxisant du PS et de Fabius, on voit mal comment Bové pourrait encore à lui seul aggraver les choses.

De plus, les petits partis et mouvements qui se trouvent à la gauche de la gauche constituent sans doute le pire panier de crabes de tout le paysage politique français. Ils ont beau ne représenter qu’une frange limitée de l’électorat et partager la plupart des idées en commun, ils sont terriblement mauvais, morveux et intrigants entre eux. Si bien qu’il est difficile d’imaginer que Bové puisse réussir à fédérer l’extrême gauche. Le PCF est trop préoccupé par l’obsession de son déclin pour renoncer à sauver les apparences et présenter un candidat. Laguiller est tout simplement accroc. Besancenot croit en son étoile et en sa bouille d’angelot. Etc...

Mais surtout, je pense qu’il est éminemment souhaitable que Bové franchisse le pas et entre franchement dans le débat en venant prendre un strapontin sur la scène politique. Car par ce geste, les masques vont tomber. Et son marketing électoral et idéologique, fort habilement élaboré, ne pourra résister bien longtemps.

Car je crois qu’il est bon de souligner que la plus belle manœuvre de marketing politique de notre époque, c’est l’alter mondialisme.

L’alter mondialisme est un concept creux, ramasse tout, sexy et nouveau, qui a eu le mérite d’exploiter les réflexes les plus basiques, les plus nauséabonds et les plus irrationnels de la mythologie politique : théorie du complot mondial-financier-(-"juif"-)-banquier-OMCiste-ultra-libéral-spéculateur qui nous replonge dans l’époque de la propagande anti "cent familles". Il frappe les esprits en désignant cet adversaire impalpable, insaisissable, caché, qui peut pourtant être n’importe qui, votre voisin, votre banquier, (l’ennemi de l’intérieur). Il se développe sur l’ignorance et sur ces concepts non définis (libéralisme, capitalisme, mondialisation, globalisation, fonds de pension, etc...) sur lesquels les militants n’ont que des phantasmes. Le tout emballé dans un joli papier cadeau environnementaliste, gastronomie et nature...

Mais qui sont leurs leaders ? Leurs associations ? Ils ne sont pas nés avec le concept d’alter mondialisme pourtant.

Ils existaient tous avant. C’étaient les anciens leaders trotskistes-maoïstes d’organisations ou de partis démodés, oubliés, poussiéreux qui ne récoltaient plus du tout les jeunes rebelles romantiques. Et du jour au lendemain, ils ont changé les plaquettes, la devanture, le look et le reste, et depuis, ils engrangent sur au fond exactement la même idéologie, le concours d’une proportion énorme de la population. Nombreux sont ainsi ceux qui aiment Bové, sans savoir qui il est, d’où il vient.

Et lui-même est d’ailleurs très prudent à ne pas l’expliquer. J’avais entendu un reportage à la radio où à l’issue d’un meeting de province de Bové, une femme venait lui demander un autographe sur son livre, en lui disant qu’il avait tout à fait raison et que d’ailleurs elle allait voter Mégret. Et lui, il a certes gentiment expliqué que Bové et Mégret c’est pas pareil et qu’il faut pas voter pour Mégret, mais sans lui donner les clefs de compréhension, sans dire que lui c’est extrême gauche et pas extrême droite, sans critiquer le programme frontiste, avec lequel, il est vrai, les divergences ne sont souvent que symboliques (on retrouve, à l’extrême droite, comme à l’extrême gauche, cette même obsession réactionnaire du repli sur soi, donc promotion des solutions protectionnistes et rejet de la mondialisation, ces mêmes haines et méfiances envers les anglo-saxons (souvenons-nous de la presse collaborationniste et de ses discours anti-anglais qui ressemblent tellement à la rhétorique du PCF) et les juifs (l’extrême gauche française a un lourd passé antisémite aussi, le juif incarnant le petit bourgeois près de ses sous, spéculateur et profiteur, ce qui explique que Jean Jaurès commencera par être anti-dreyfusard, comme la CGT, en traitant le fameux capitaine de petit bourgeois qui ne méritait que la mort), même haine du libéralisme et du capitalisme, même propension à verser dans la théorie du complot, en général mondial, souvent fomenté par de nombreux juifs d’ailleurs, triste héritage du protocole des sages de Sion, on a simplement remplacé banque de France par Davos ou banque mondiale et cent familles par FMI ou OMC...). Il joue et gagne sur cette ambivalence. Il drague à tous les râteliers, et s’il peut profiter, grâce à une sorte de hold-up politique, de la démagogie frontiste, il ne s’embarrassera pas de la prétendue moralité humaniste et internationaliste de l’extrême gauche.

En tous cas, le coup de l’alter mondialisme, ce magnifique coup de pub de communiquant, le meilleur depuis des lustres, ne peut que souffrir de la candidature de son leader, qui va devoir se positionner politiquement de façon beaucoup moins floue dans son discours, qui devra débattre avec les autres candidats, contribuant ainsi à faire tomber les masques et à casser cette illusion et ce flou artistique grâce auquel des personnes aux sensibilités souvent incompatibles pouvaient s’imaginer qu’il les représentait.

Pour résumer, Non à Bové ! Non à la mal-politique !


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (286 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • JC BENARD (---.---.92.11) 24 juillet 2006 11:46

    Voila ce qu’on peut lire sur un des blogs cités sur le site Web d’Alternative libérale

    « Dominique de Villepin et Philippe Douste-Blazy au Proche-Orient : la fine fleur de la grande Nurserie s’empresse, à la demande de l’ineffable Jacques Chirac, de conforter le Hezbollah sans un regard pour la démocratie israélienne gardienne de l’Occident... Vive la France ! »

    Vous approuvez ?


    • Bocaccio06 (---.---.105.185) 24 juillet 2006 12:45

      Mon jugement sur Bové a été définitivement établi lorsque j’ai découvert son nom parmi deux d’une demi-douzaines de peoples, en couverture de Voici...

      Quand un type sert d’arguments de vente à un magazine destiné à la ménagère de 50 ans, sa potentielle image de séditieux en prend un sacré coup...

      Et il n’est même plus passible de la peau de lapin, mais carrément de la peau de vison...


      • babou (---.---.54.48) 24 juillet 2006 12:48

        Complètement nul et partisan, cet article...


        • Jack Minier (---.---.84.56) 24 juillet 2006 16:34

          Odieusement partisan en effet, et ignoble de mauvaise foi.

          Plus couillu que bien d’autres, Bové n’est certes pas un angelot, mais il dénonce au moins et se bat lui, contre des états de faits inadmissibles dans une société démocratique.

          Je n’avais pas spécialement l’intention de voter pour lui mais quand je vois un tel ramassis d’inepties haineuse à son encontre, j’en ai bien envie, rien que pour soutenir un réel changement de société et virer des postes importants les gens comme l’auteur de cet article.

          Finalement, je crois que vous devriez continuer d’écrire, vous allez lui rapporter des voix !


        • Jo (---.---.185.253) 24 juillet 2006 17:17

          Vous avez raison, Bove a raison de se battre pour detruire les Macdos et d’aneantir la recherche sur les OGMs. Heureusement, la France est encore la derniere democratie a autoriser l’anarchie.


        • Zamenhof (---.---.133.116) 25 juillet 2006 01:04

          Bravo au commentaire de Jack Minier ! Je crois que je vais faire comme lui !


        • Keiser (---.---.199.86) 29 juillet 2006 19:49

          je dirais meme plus : à chier !!!


        • matatagata (---.---.63.157) 5 août 2006 14:34

          Je signale au passage que si la masse populaire va au Mac Dobald (ou Quick ou KFC..) c’est son choix. Personnellement, je refuse que quelqu’un qui veuille mon bien, je suis assez grand pour m’occuper de moi et boycotter ce qui me semble « néfaste ».


        • (---.---.56.202) 24 juillet 2006 12:49

          Cet article est ridicule (est-ce une parodie ?) ... Il aurait sa place sur Brave patrie.

          Ayez au moins la decense d’argumenter lorsque vous osez faire de telles accusations et un tel deni... Vous puez !


          • (---.---.185.253) 24 juillet 2006 15:34

            Il me semble que c’est bien argumente ! Bove pue car il n’a pas d’argument si ce n’est qu’il faut se debarasser de ce complot banco-financier-alter-mondialiste-capitaliste-speculateur qui mene a l’extreme-fasciste-anti-semite-raciste-ogm-mutan.

            Oui, l’article est ridicule comme Bove


          • (---.---.87.119) 24 juillet 2006 13:07

            vous êtes pleins de haine et de mépris,sans arguments c’est triste le luxe-en-bourg !


            • couillou (---.---.55.132) 24 juillet 2006 20:19

              Alors un article est bon pour vous quand il dénigre sans arguments les gens que vous n’aimez pas ?


            • Cedric (---.---.172.149) 24 juillet 2006 22:04

              Donc, si je comprends bien... Sans hierarchie aucune, on aura dans l’extreme droite et la droite tres dure les personnes suivantes avec les caracteristiques suivantes :

              - Jacques Chirac est demagogue,
              - Nicolas Sarkozy est demagogue,
              - Jean Marie Le Pen est demagogue,
              - Dominique Galouzeau de Villepin est demagogue,
              - Phillipe de Villier est demagogue,
              - Bruno Megret est demagogue,

              Un peu plus a gauche, vers le centre, mais toujours a droite quand meme...

              - Segolene Royale est demagogue,
              - Francois Bayerou est demagogue,
              - Francois Hollande est demagogue,
              - Jack Lang est demagogue,
              - Arnaud Montebourre (ou un truc comme ca) est demagogue,
              - Daniel Konnebendit (ou je dois aussi ecorcher le nom) est demagogue,

              Un peu plus a gauche, mais pas trop quand meme,

              - Alain Lipietz est demagogue,
              - Dominique Voinet est demagogue,
              - Robert Hue est demagogue,

              Et puis a ce que la plupart des lecteurs d’AgoraVox appellent l’extreme gauche,

              - Christiane Taubirat est demagogue,
              - Marie-Georges Buffet est demagogue,
              - Olivier Besanceno est demagogue,
              - Alain Krivine est demagogue,
              - Arlette Laguillier est demagogue,

              Je les mets pas tous, on aura compris ou je veux en venir : pas plus d’argument que l’auteur Hayek et le commentateur Gabriel mais en disant cela je suis sur de trouver des personnes qui sont d’accord avec moi. Je suis donc demagogue a mon tour.

              Bref, on est tous le demagogue de quelqu’un, et c’est ce que nous pourrions appeler le « Point D » (apres le point de Godwin et le point A qui se translate en B puis en C, ca manque pas de piment).

              Rappelons maintenant cette definiton. Demagogie (n.f.) est une notion politique et rhétorique désignant l’art de mener le peuple en s’attirant ses faveurs, notamment en utilisant un discours simpliste, occultant les nuances, dénaturant la vérité.

              Bref, ici, il n’y a aucune nuance (texte et certains commentaires), pas plus de contre-verites, pas moins de politiquement correct (il est toujours sale de dire des evidences contraire au liberalisme ambiant) et pas plus d’arguments dans ma demonstration de la pratique demagogique chez les politiques que de piment dans la patte a crepes (et accessoirement de bien fonde que dans l’article ci-dessus qui se veut etre journalistiquement correct puisque publie sur AgoraVox).

              Cedric


            • flop (---.---.55.106) 24 juillet 2006 22:56

              si tous les démago populistes arriérés, comme vous dites, étaient comme mr Bové, le monde serait bien meilleur


            • flop (---.---.55.106) 24 juillet 2006 23:26

              quelle tristesse !

              qui sont tous ces gens ?

              ont-ils des enfants ?

              pauvres enfants !

              quel monde rabougri à se fader tous les jours !

              quel gachis !


            • Adolphos (---.---.59.170) 24 juillet 2006 23:32

              « si tous les démago populistes arriérés, comme vous dites, étaient comme mr Bové, le monde serait bien meilleur »

              Ca existe, en Corée du Nord.


            • Cedric (---.---.172.149) 25 juillet 2006 11:39

              Reponse premiere a cela : « [Jose Bove] tient un discours simpliste et populiste sur les OGM sans même tenir compte de l’avis des scientifiques qui sont nombreux à s’opposer à lui. »

              De quel scientifique parlez-vous ? Ceux de Monsanto ? Le probleme est qu’il existe des scientifiques a la solde d’un systeme et des scientifiques qui font de la recherche scientifique. Quant a Bove oppose aux recherches sur les OGM, peut-etre devriez vous relir alors la TOTALITE de ce qu’il a dit. Il a notamment declare au debut de son combat sur les OGM qu’une recherche scientifique et concertee etait a mener, mais qu’elle devait se faire dans les limites raisonnables de la science. Trois points a souligner donc.

              (1) Jose Bove, le scientifique, denigre (avec tres bon sens) les cultures OGM a ciel ouvert. Vous n’etes pas sans savoir que les petites abeilles, par exemple, volent de fleur en fleur avec du pollen plein les pattes, et que de la pollenisation est issu le brassage des genes vegetaux. Qui dit transgenique et pollenisation dit brassage des genes transgeniques.

              (2) Jose Bove, l’humaniste, denigre la propogation des produits a ingredients genetiquement modifies ne connaissant pas encore les degats (ou non !) que cela peut instaurer sur la sante humaine et animale. C’est plutot mignon, c’est plutot sympa et je ne pense pas que ce soit franchement sain que de lui en vouloir.

              (3) Jose Bove, le politique, denigre l’instauration de multinationales du genetiquement modifie et de la mal-bouffe qui ont porte ouverte pour la propagation de leur produit sur le marche francais et mondial a moindre coup (Carrefour par exemple, dont certains produits sont elabores par... la firme Monsanto). Ceci a pour risque d’anyhiler l’agriculture de qualite, imposant pour le coup une sante publique au ras des paquerettes. Ceci impose aussi un appauvrissement de l’ensemble des pays, deja bien pauvres, qui ne pourront subvenir a la sante publique de leurs compatriotes.

              Alors que Jose Bove vous horripile est franchement votre droit. Mais que vous cautioniez le systeme contre lequel il lutte est simplement un suicide. S’il vous plait, j’aime la vie, et je ne veux pas que vous me tuiez aussi !

              Cedric


            • Cedric (---.---.172.149) 25 juillet 2006 12:13

              Reponse maintenant a ceci : « D’ailleurs, si vous voulez, je vais vous démontrer que Bové est un extrémiste (tant qu’on y est). Selon Xavier Crettiez dans le »Dictionnaire de sciences politiques et sociales", les extrémistes ont quatre caractéristiques communes : 1) les moyens utilisés, notamment la violence 2) le contenu du projet défendu s’appui sur le rejet d’une population désigné comme responsable de tous les maux 3)le projet extrémiste est uniquement contestataire et refuse le système, et enfin 4) les extrémistes ne sont eux même que dans une logique de combat (qui peut être verbal).

              Donc, 1) José Bové s’est fait connaitre en détruisant un McDonald, 2) José Bové rejette tous les maux de la société sur la faute des grands patrons (américains de préférence), 3) le projet de José Bové est uniquement de dire non (au libéralisme, aux OGM, à l’ouverture des frontières, à la réduction de la PAC...) Si il voulait faire un monde meilleur, il écouterait ce que demandent les pays pauvres, à savoir une réduction des subventions agricoles aux pays riches, mais ça il est contre. Et enfin 4) il n’y a pas besoin d’être une lumière pour remarquer que depuis que la destruction de McDo et de champs d’OGM est passée de mode, on entend plus beaucoup parler de Bové, et que depuis qu’il tente d’entrer dans la politique, il a un peu plus de mal."

              Merci pour cette tendre et jolie demonstration. J’ai essaye de comprendre, et je ne suis pas si sure d’avoir tout saisi. Quatre points cependant, dans le meme ordre que vous :

              (1) Bove n’a pas detruit un McDo, mais il l’a demonte. Geste symbolique et meme Jojo2 vous a explique longuement, avec sites internet a l’appuis (autrement prenez vous meme google.fr) que la firme n’a pas porte plainte. Ceux qui ont detruit un McDo etaient les independentistes de l’ARB, et il y a eu (faut-il le rappeler) une morte a la suite de l’attentat commis. Ici, le McDo a ete demonte avec pacifisme, et que vous continuiez a sortir l’argument de la violence est franchement malhonnete. Si violence il y a eu dans les actions de Bove, alors elle etait bel et bien defensive : lorsque vous avez des policiers qui vous courent dessus avec matraques a la main, lacrimo, chiens, flashballs et tout autre sorte d’instruments, je vous garantie que vous ne reflechissez pas a deux fois pour vous tirer vite fait. Cela s’appelle de la defense. Je me permets donc de rappeller au passage que la reinvention de l’histoire est passible de poursuites judiciaires.

              (2) « Jose Bove rejette les maux de la societe sur les grand-patrons », nous dites vous. Oui, et les grand-patrons rejettent les maux de la societe sur les gens qui refusent de se faire exploiter par leur systeme biaise. Ceci est valable pour les americains, les allemands, les francais, les chinois, les japonais, les suisses, les anglais, les irlandais, les algeriens, j’en passe, j’en passe, j’en passe... Il y a 196 pays declares a l’ONU je crois, et vous aurez compris ou je veux en venir. D’un cote, certains veulent le profit et ils feront tout pour cela, de l’autre, les gens meurent de faim. Et surtout, un seul petit pourcent de l’argent gagne par les grand-patrons francais uniquement pourrait instaurer une education completement gratuite en France, reduire de plus de 90% le deficit de la securite sociale et subvenir a des actions carretatives pour l’aide des pays en voie de developpement. 1%, a mediter !

              (3) Projet contestataire... et vous oubliez aussi constructif. Bove propose des idees, elles valent ce qu’elles valent et comme toute idee, il est de bon ton de les critiquer. Constructivement, ceci dit, et non destructivement. Je ne suis pas sur que vous soyez scientifique, mais lorsque vous prenez a la terre, et que vous reprenez encore, alors la terre se fatigue et l’homme fini par creve. La base d’un concept altermondialiste est de denoncer cela et de proposer des idees pour subvenir aux problemes poses. Lorsque vous savez cela, et que vous decider malgre tout continuer, vous tuez a tour de bras, vos enfants, vos voisins, votre familles, etc... J’appelle cela de l’egoisme.

              Quant aux pays en voie de developpement, comme chez nous, ce ne sont pas toujours leurs dirigeants qui sont representes aux forums sociaux internationaux, mais il y en a aussi. Osez donc affirmer le contraire, je pense aussi que la, un long chapitre serait a revoir.

              (4) vous denoncez Bove rentrant en politique, mais Bove est en politique depuis le debut. C’est quoi pour vous faire de la politique ? Rien que prendre la parole sur AgoraVox est faire de la politique. Vous faites de la politique en ce moment meme, et vous aussi entrez dans la definition 4 de Xavier Crettiez qui parlent de logique de combat appliquee par les extremistes.

              Dans ce cas, si logique de combat il y a (et il y a !), les capitalistes sont aussi extremistes. Vous ne pouvez pas refuser cela. D’un cote, les altermondialistes refusent un monde impose pas les capitalistes, de l’autre les capitalistes refusent le monde altermondialistes. Tous extremistes, donc.

              Ce ou je suis cependant d’accord, c’est que Bove avait declare de « cretin » le fait de se presenter aux elections presidentielles. Retournement de veste ? Je ne le connais pas assez, et je ne suis pas sur non plus de voter pour lui (si je dois voter pour quelqu’un un jour).

              Cedric


            • Cedric (---.---.172.149) 25 juillet 2006 12:25

              Et enfin, je me passerais de repondre sur les histoires du Mossad, Israel, Palestine et compagnie. Je l’ai fait suffisamment sur AgoraVox dernierement, et il est des evidences qui ne peuvent etre niees.

              Cependant, et pour finir vous dites « Au fait, je remarque que vous placez la Droite Républicaine au même niveau que l’extrême-droite... Donc, vous êtes d’extrême-gauche, non ? »

              Vous aurez remarquez surtout que j’ai fait 4 groupes : (1) droite tres dure (ou conservative) et extreme droite, (2) droite (un peu conservative mais avec des avancees et des convictions), (3) gauche (mais pas trop quand meme) et (4) extreme gauche (puisqu’il faut toujours un bout dans une chose). Ceci est fait au regard des actions employees, des idees proposees et des vues donnees. Maintenant, vous placez ou vous voulez la droite republicaine (c’est a dire celle qui travaille pour la Republique et non contre la Republique).

              Quant a moi, d’extreme gauche je le suis surement, tout depend ou vous placez ce que certains appels anarchisme, d’autre communisme, d’autres encore humanisme. Pour ma part, j’aime bien le melange, et certaines idees, meme a droite (qui a fait que l’avortement est aujourd’hui possible en France ?), sont bonnes pour l’avancee de la Societe.

              Cedric


            • Amerigho (---.---.72.133) 25 juillet 2006 22:40

              Et voilà les extrémistes de gauche Humanistes maintenant... C’est vrai, Lénine, Staline, Mao et Pol-Pot étaient de grands humanistes, avec 140 millions morts sur la conscience. Bonjour l’humanisme des gauchistes !


            • (---.---.32.50) 25 août 2006 12:55

              Puisqu’on parle de naïveté ou de malhonneteté intellectuelle....

              >> 3) le projet de José Bové est uniquement de dire non (au libéralisme, aux OGM, à l’ouverture des frontières, à la réduction de la PAC...) Si il voulait faire un monde meilleur, il écouterait ce que demandent les pays pauvres, à savoir une réduction des subventions agricoles aux pays riches, mais ça il est contre.

              http://www.alternative.ne/article.php3?id_article=129


            • simplet simplet 24 juillet 2006 13:33

              en parlant de démago j pense qu’on atteint les sommets avec l’auteur et « gabriel » dont les interventions sont toujours super lumineuses..waoouuuu...

              vous dépeignez un portrait d’un homme dont les idées vous gênent... d’ailleurs tous ceux qui ne sont pas d’accord avec vous et vos constats sont des vilains alter-mondialistes completement abrutis qui ne comprennent rien à la vie...

              sachez monsieur que ceux qui sont de l’autre coté de la barrière portent le même jugement sur vous ( s’ils ont l’esprit aussi embrumé et partisan que vous.. )

              bref ce n’est pas un article, c’est un genre de post « mon humeur du jour » de bas étage et de mauvais niveau journalistique d’ailleurs .. bref un torchon idéologique quoi, il y a des blogs qui accueillent ce genre de papiers... lachez vous ailleurs


              • Amerigho (---.---.72.133) 25 juillet 2006 22:30

                Et pourquoi on ne pourrait pas dire que Bovidé, l’icone de la puanteur gauchiste, est gros naze ???


              • Cedric (---.---.172.149) 26 juillet 2006 17:39

                Parce qu’on aimerait simplement des arguments !


              • nono (---.---.94.25) 24 juillet 2006 13:43

                Bové ou est il dans la nebuleuse d’extreme gauche ?

                Elle a bon dos l’agriculture biologique dans les mains de l’extreme gauche. C’est comme l’ecologie defendu par les tiers mondiste et les droits de l’hommiste.

                Bref José BOVE pourra toujours postuler au parc asterix pour remplacer ASTERIX...

                On va bientot ouvrir un parc d’attraction pour les leaders de l’extreme gauche française on a le casting :
                - un postier timbre
                - une retraité du crédit lyonnais
                - Marie george la rouge
                - Astérix du larzac

                Foutu casting d’illuminés a coté de la plaque... Les pieds niquelés a la française...en esperant qui ne font pas des gosses ensemble, c’est sur qu’ils vont nous faire des trysos...

                Qu’ils se payent un billet allez simple pour la corée du nord, le venezuela ou cuba.... leurs modele de reve est deja en place.... les idées de l’extreme gauche en application c’est la famine, pauvreté, dictature et la banqueroute...

                Combien de cubain attendent avec impatience que Castro creve, combien de prisonnier politique dans les prisons cubaines. Et je parle même pas de la situation de la corée du nord.

                voila a quoi menent les idées faussement généreuses et utopistes ;....


                • Cedric (---.---.172.149) 25 juillet 2006 12:30

                  Des arguments bordel !


                • miaou (---.---.9.176) 24 juillet 2006 14:02

                  Comment peut-on oublier, dans cette liste des présidentiables populistes et démagogues, le modèle du genre que constitue Nicolas Sarkozy ? Certes, cela n’excuse en rien la démagogie des autres...


                  • jako (---.---.21.70) 24 juillet 2006 16:07

                    judicieuse remarque merci


                  • simplet simplet 24 juillet 2006 14:02

                    moi je dis, on laisse faire toutes les grandes firmes d’agrochimie, on ne surveile pas leurs recherches et après on bouffe tous des trucs génétiquement modifiés...

                    dans 20 ans on en reparle, et ce seront les petits malins qu’ont craché sur Bové et ses potes qui seront vraissemblablement les premiers à s’insurger sur ce qui s’est passé... mais vous avez sans doute raison, bové les cocos et tous ceux qui ne sont pas de votre avis sont sans aucun doute des ignares...

                    mais comme dit plus haut, de l’autre coté on pense la même chose de vous ! et heureusement des neuneus comme nono n’ont rien à dire dans notre cher pays...


                    • Cedric (---.---.172.149) 24 juillet 2006 20:32

                      Simplet,

                      dans 20 ans, on sera mort car on aura fait peter le soleil ou on aura demanage de la terre vers des horizons meilleurs (si on n’est pas trop con !).

                      Cedric


                    • Cedric (---.---.172.149) 24 juillet 2006 20:34

                      P.S. : quoique ce serait super drole de voir les Hayek and Co se plaindre dans la rue. On pourrait les tondre, comme a la Liberation... Mmmmmm, charmant programme que tout cela ! Qui est pour ?

                      He, ho... Blague hein ! On vous ecartelera seulement !


                    • Mr Jo (---.---.205.47) 24 juillet 2006 14:15

                      Je ne suis pas un grand fan de José Bové qui a mon sens devrait se cantonner aux domaines ou il est compétent, mais force est de constater que cet article est ... nauséabond.


                      • JiPi (---.---.155.17) 24 juillet 2006 14:46

                        Idem pour moi.

                        Bové me laissait assez indifférent, mais après cet article, j’ai presque envie de le défendre.

                        Je m’en vais étudier le personnage avec des sources un peu moins faisandées.


                      • macadam (---.---.130.100) 24 juillet 2006 14:38

                        juste pour la provoc’ :

                        « Il frappe les esprits en désignant cet adversaire impalpable, insaisissable, caché, qui peut pourtant être n’importe qui, votre voisin »

                        « Il se développe sur l’ignorance et sur ces concepts non définis »

                        C’est marrant certains diraient ca de l’Administration americaine...

                        Bove, Rumsfeld meme combat ?


                        • pierrotmagic (---.---.148.174) 24 juillet 2006 14:43

                          Certainement l’article le plus ridicule que j’ai lu depuis longtemps sur Agora, aucun interet.....


                          • jako (---.---.21.70) 24 juillet 2006 15:07

                            le seul intérêt de cet article est de démontrer par l’exemple que jose a encore du boulot


                            • Jesrad (---.---.20.126) 24 juillet 2006 16:03

                              Article trop provocateur (est-ce un éditorial ?), et manquant d’argumentation dans sa première partie.


                              • Invité qui Fume (---.---.28.210) 24 juillet 2006 16:09

                                Un écologiste qui FUME !, ça ne vous choque pas ?

                                Il a plus de chance de mourrir du CANCER DES FUMEURS que des émanations atomiques !! Enfin fils d’un scientifique reconnu qui prone les O G M, il a pas coupé le cordon le funeux fumeur !!


                                • F Uguen (---.---.220.15) 24 juillet 2006 16:10

                                  Tout ce qui est dit est dit par quelqu’un , n’est ce pas !!


                                  • José W (---.---.25.142) 24 juillet 2006 16:30

                                    Article néo-conservateur assez ridicule.

                                    Je ne sais pas pour qui vote l’auteur exilé au luxembourg mais on ne peut que lui conseiller dy rester à la lecture ce papier outrancier et complètement subjectif.

                                    L’auteur néo-conservateur vient d’inventer le mal journalisme. Ah non, il existait déjà dans les médias alignés, en fait il ne fait qu’y prêter sa contribution...

                                    De surcroit en lisant cet article très orienté, on n’apprend pas grand chose d’intéressant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Hayek


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès