Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Brice Hortefeux : de la traque à la trique

Brice Hortefeux : de la traque à la trique

Jean-Luc Godard disait que pour analyser le Pouvoir en place, il fallait regarder prioritairement à l’Intérieur. Plus que la girouette Frédéric Mitterrand, fasciné par les Stars et les Têtes couronnées, un des changements d’envergure, c’est la nomination de Brice à la Place Beauvau. Le très grand ami de Little Nikos (ils se sont connus en 1976) vient donner des gages de soi-disant Sécurité au populo.

Fort de son expérience au Ministère de l’Immigration, Brice de Neuilly va en effet donner un tour de vis supplémentaire à la politique de notre Président. Il s’appuiera sur les propositions de loi Estrosi et la suppression du juge d’Instruction ( avec pressions sur le Parquet) qui vont marquer la fin du premier quinquennat de Little Nikos. La Presse nous amuse avec Frédéric mais oublie la trique dans les coulisses.

C’est vrai, on ne le sentait pas synchro dans les Affaires du Social, notre cher Brice. Il restait silencieux, mal à l’aise dans les dossiers, bien peu coopératif avec les Services du Ministère du Travail et en retard pour séduire les leaders syndicaux et leur balancer de la poudre aux yeux (les leçons de Valérie, son épouse et Conseillere en Com à la Caisse d’Epargne n’auront pas suffi).
 
Peu de fibre sociale ( son arme, c’est la main forte, pas la main tendue), carnet d’adresses syndicales au point zéro ( pas de marge de manœuvre pour flouer son monde), il ne restait à Brice qu’à demander à son pote Nikos de gagner les Affaires intérieures, là où on a besoin de son Silence, de ses réseaux, de son travail acharné.
Oh, il a fait des efforts notre bonhomme. Il avait minutieusement préparé ses dossiers dans l’Hôtel Dorint Atlantic Palace d’Agadir où, à Noël 2006, il jouait au poker menteur avec le copain Copé, l’inénarrable Bernard Tapie et le Françafricain d’Elf, André Guelfi. Il avait aussi très sérieusement épluché les grands dossiers à Saint-Tropez sans se laisser distraire par les conversations entre Valérie et Charlotte (Rampling). Mais rien n’y a fait. Brice s’en est alors ouvert à Raymond Soubie son coach puis est allé se plaindre discrètement à Claude Guéant puis à Little Nikos en personne. Oubliée son affirmation péremptoire à son arrivée au Ministère du Travail : « Ma nomination aux Affaires Sociales me permettra d’élargir mon champ de compétences pour maintenant et pour l’avenir ». Mouais.

Digne successeur des Raymond Marcellin, des Charles Pasqua, Brice a des amis qui font réseau et résonnance de longue date : Jean-Noël Tassez, mari de Charlotte, à l’époque patron de RMC, aujourd’hui top-conseiller en Com, Thierry Breton (évoqué silencieusement ces derniers temps dans l’Affaire Stern), Didier Lombard (Orange). Mais ceux qui comptent le plus, ce sont les amis pour la vie (politique), tous ces anciens collaborateurs d’Edouard Balladur (évoqués silencieusement dans cette insignifiante Affaire Karachi) :
Nicolas Bazire (aujourd’hui influent numéro 2 de Bernard Arnault, grand "ami "de Walpole - voir son site),
Pierre Mongin (PDG de la RATP),
Gérard Mestrallet,
Philippe Goujon,
Valérie Bernis (Directrice de la Com à GDF Suez).
Notre cher Brice les a tous croisés dans les années 90 lorsque tous ces braves gens se sont engagés aux côtés de Balladur et aux côtés de Little Nikos.
Brice, parrain de Jean Sarkozy, ami pour la vie à Pierre Charon, soupire d’aise à sa nouvelle affectation. Il n’aura plus à discuter, à jouer les stratèges, à négocier. A l’Intérieur, il sera impeccable car il est bien mieux... armé.

Dans un précédent post, Walpole indiquait que Brice avait deux passions : le travail et l’humour. Le travail ? On veut bien le croire. Pour l’humour, on devra attendre pour rigoler. Car son truc à lui, cela risque d’être la trique après la traque.
 
Walpole (http://www.pensezbibi.com)

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 juin 2009 12:50



    ça va farter !  smiley


    • Philippe D Philippe D 25 juin 2009 14:38

      Article sympa, agrémenté d’un joli titre à la Libé.

      On n’y apprend pas grand chose, sinon la confirmation que Brice fait un retour gagnant parmi les têtes de turc préférées d’Avox.

      Je prédis aussi à Frédo (Mitterand) une future belle carrière parmi les pestiférés d’ici. (Merci Hadopi)
      Il y rejoindra certains, bien connus des amateurs de ce merveilleux temple du journalisme triomphant... Euh zut, non « citoyen » le journalisme, je me suis trompé.

      Quelques nouveaux arrivants donc qui rejoignent une longue liste :
      Lelouche (tête de liste des plus détestés, qui devrait faire une très belle carrière ici) ; Mercier nouvel haï des pro-Modem (il en reste quelques spécimens ici) ; Nora Berra, que personne ne connait tout comme Mercier, mais qui devrait elle aussi avoir son lot de détracteurs avoxiens.

      Parmi les valeurs sures, toujours solidement ancrées au poteau d’infamie du site, nous pouvons citer, sans ordre préfrentiel : Philippe Val que l’on associe volontiers à Manuel Valls (idéal pour faire des titres qui vont bien) ; Eric Besson et Bernard Kourchner par une subtile association d’idée ; BHL et Finki qui distancent Gluksmann et Mink d’une courte tête ; Rachida, dont on entendra sans doute moins parler. (Mille excuses à tous les nombreux oubliés)

      Le grand perdant semble être Claude Allègre, que beaucoup se faisaient une joie de pouvoir détester pendant 2 ou 3 ans. Inutile de vous dire que la déception est immense chez les avoxiens écolos.


      • Emile Red Emile Red 25 juin 2009 18:41

        HADOPI 2........... ; c’est de mal en pis

        Suspension plus amende


        • chmoll chmoll 26 juin 2009 09:10

          Brice Hortefeux : de la traque à la trique, en passant par le STO

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès