• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Budget 2018 : 8 milliards pour l’oligarchie, 17 milliards pris aux (...)

Budget 2018 : 8 milliards pour l’oligarchie, 17 milliards pris aux autres

C’est Emmanuel Lévy, de Marianne, qui a fait la synthèse la plus parlante des annonces du gouvernement pour le budget 2018 : 3 milliards d’impôts en moins pour les 3000 foyers les plus riches. En fait, jamais une majorité n’était allée aussi loin, aussi fort et aussi systématiquement en faveur de l’oligarchie, débordant les dits Républicains par la droite. En marche les inégalités !

 

La taxe d’habitation comme arbre qui cache la forêt
 
Le procédé est malheureusement assez habile : pour faire passer une multitude de baisses d’impôts pour les plus riches et les multinationales, le gouvernement y glisse quelques mesures qui profitent au plus grand nombre. Mais déjà, sur les 11 milliards de baisse d’impôts, la suppression de la taxe d’habitation n’en couvre que 3, le même montant que la baisse de l’ISF, qui profitera à beaucoup moins… Enfin, le Prélèvement Fiscal Unique (PFU) sur les revenus du capital, à 30%, représente au moins 1,5 milliards de cadeau fiscal, chiffre que l’OFCE estime plutôt à 4 milliards pour un tel taux. Enfin, le taux d’IS, que Hollande avait déjà prévu de faire passer de 33 à 28%, devrait tomber à 25%.
 
Le partage, 8 milliards pour les entreprises et les plus riches et 3 milliards pour la plèbe devrait provoquer un vrai débat alors que dans nos sociétés, les inégalités battent des records, et que les profits des entreprises touchent des plus hauts historiques. Instinctivement, l’Etat devrait agir pour corriger ces déséquilibres, et donc plutôt accentuer la fiscalité sur les grandes entreprises et les plus riches pour donner à tous les autres. Pire encore, comme le note Marianne, l’exemption des revenus de valeurs mobilières sur l’ISF est effarante puisque plus la richesse croît, plus leur part croit (56% pour le 90ème décile, 86% pour le dernier). Bernard Arnault et Liliane Bettancourt comme premiers bénéficiaires du budget 2018 ?
 
Mais en poussant le raisonnement plus loin, il ne faut pas oublier que 20 milliards de dépenses publiques devraient être coupées l’an prochain. Or, cela n’affectera quasiment pas les multinationales et les plus riches, qui n’en bénéficient que d’une petite part. En réalité, cette coupe pèsera sur les classes moyennes et populaires, d’une double manière. D’abord, elle pèsera sur les fonctionnaires qui devront faire leur travail avec toujours moins de moyens, alors que la situation est déjà préoccupante dans bien des domaines. Et enfin elle pèsera sur tous ceux qui seront privés de ces services publics depuis trop longtemps au régime, et notamment la France périphérique décrite par Guilluy.
 

 

Résultat, ce n’est même pas un injuste partage entre la France d’en haut et la France d’en bas, mais en réalité, le budget 2018, c’est déshabiller le service public dont bénéficient la grande majorité des Français pour verser 8 premiers milliards à l’oligarchie, à contre-temps complet des évolutions des dernières décennies. La présidence Macron ne sert que les intérêts des milliardaires.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 13 juillet 10:02

    Les gouvernants sont en place pour prendre l’argent du peuple pas pour leur faire des cadeaux !


    • Daniel Roux Daniel Roux 13 juillet 10:17

      C’est aux résultats obtenus que sera jugé Macron, comme l’ont été Sarkozy et Hollande.

      Il est évident que la France ne peut plus continuer comme avant avec une dette publique officielle de 2147 milliards, un chômage de masse qui détruit la Sécu et les solidarités et une lutte des classes qui tourne à l’avantage des plus riches aux dépens des plus pauvres.

      Même si le doute est permis sur la capacité et la volonté de Macron à répartir les efforts nécessaires, on ne peut pas à la fois exiger des changements et gémir dès qu’une virgule est modifiée dans une loi.

      Rendez-vous en 2021 pour le bilan Macron. Alors nous verrons si sa politique était la bonne ou non.

      1) Le chômage réel : évolution du taux d’emplois des actifs et non pas le taux de chômage officiel, manipulés tant et plus, par la répression envers les chômeurs et la présentation de chiffres partiels par les médias.
      2) La répartition des richesses produites : évolution de la part des salaires par rapport à celle des dividendes.
      3) La répartition des impôts en fonction du niveau des revenus : évolution des prélèvements obligatoires, y compris les cotisations exigées par les mutuelles et les franchises sur les médicaments.
      4) Déficit budgétaire : évolution de la dette y compris les reports cachés pour cause d’élection dans la loi de finance pour 2022.

      Macron n’aura aucune excuse. Il détient tous les pouvoirs. Les électeurs, non plus. Si nous voulons savoir, nous pouvons savoir.

      Ce qui a changé depuis Chirac, le roi de l’embrouille, c’est le niveau et la qualité des informations économiques disponibles.

      Ce qui manque : une information loyale des citoyens par les institutions dont le rôle est de la produire, comme la Cour des Comptes, par exemple, dont le premier président s’est compromis en servant la soupe à Macron.


      • Daniel Roux Daniel Roux 13 juillet 11:20

        Exemple :

        Taux d’emploi des actifs par rapport à la population d’âge actif de 15 à 64 ans :

        Italie : 57,4% ; France : 64,2% ; Royaume-Unis : 73,7% ;Allemagne : 75,1%

        Indicatif à 1.5% près, puisque en France, l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, soit environ 10 000 élèves de 15 et 16 ans, et la retraite est à partir de 62 ans, voire 60 ans pour une partie des salariés sachant soit pour la tranche 62/64 ans, 440 000 personnes environ.

        Soit 450 000 sur 29 477 000 actif, pour la France c’est à dire : 1,52%, hors tableau.

        On se demande pourquoi l’OCDE ne compare pas ce qui est comparable, si ce n’est pour imposer la norme 15-64 ans.

        https://data.oecd.org/fr/emp/taux-d-emploi.htm


      • Sozenz 13 juillet 11:24

        @Daniel Roux
        C’est aux résultats obtenus que sera jugé Macron, comme l’ont été Sarkozy et Hollande.

        je pense que vous vous trompez de mot . ce n est pas jugé .. car ils s en sortent toujours indemnes et sont rémunères grassement pour leurs trahisons.

        ils s en tapent d avoir des résultats positifs pour tous les français et la france .
        on le voit avec les grosses entreprises qui sautent et dont les responsables partent avec des parachutes dorés ( pourquoi à votre avis ? ) ; ils sont payés à la démolition ...ce sont les« Victor nettoyeur »


      • Daniel Roux Daniel Roux 13 juillet 14:31

        Personne n’a vérifié les chiffres ? Vous êtes trop confiants !

        En réalité, ce sont 1 600 000 élèves de 15 et 16 ans qui sont obligatoirement scolarisés en France et qui ne peuvent donc pas être intégré dans le comparatif.

        Une paille qui représente un travers statistique de plus de 7% !

        Si l’on considère qu’en Allemagne, les enfants peuvent travailler dès 13 ans et que l’âge de la retraite est après 64 ans, cela veut dire que la différence d’emploi entre la France et l’Allemagne, à population comparable n’est plus aussi important, un peu plus de 2 % !

        Ce qui relativise beaucoup les effets de la loi travail allemande, d’autant qu’elle crée énormément de travailleurs pauvres.

        Évidemment, ces chiffres ne sont pas corrigés dans les médias français sous influence MEDEF.

        Vaut mieux prendre cette autre statistique, les actifs entre 25 et 54 ans :

        France : 79,6% ; Italie : 68,9 ; Royaumes-unis : 83,1 ; Allemagne : 84,2%

        https://data.oecd.org/fr/emp/taux-d-emploi-par-groupe-d-age.htm#indicator-chart


      • Ruut Ruut 13 juillet 15:04

        @Daniel Roux
        Ils s’en tapent ils ont le statut et salaire de président a vie.
        Macron vient de gagner au « win for life » ultime.


      • Alren Alren 13 juillet 18:57

        @Daniel Roux

        Vraiment je suis étonné que vous ne compreniez pas ceci qui est élémentaire pourtant :
        Si vous ôtez du pouvoir d’achat à la masse des travailleurs, y compris les travailleurs de la classe moyenne, vous allez assécher encore plus la demande, les carnets de commande des entreprises françaises se videront encore plus, les distributeurs vendant moins de leurs produits.
        En conséquence tous licencieront, créant du chômage supplémentaire.
        A
        vec baisse sévère de leur pouvoir d’achat les chômeurs consommeront encore moins qu’avec un salaire réduit par les cadeaux faits à l’oligarchie.
        Les entreprises françaises auront encore moins de commandes fautes de vente : c’est le cercle vicieux entamé depuis Chirac en passant par Sarkozy et Hollande.
        Sans compter que les gens, chômeurs, actifs et retraités, avec un pouvoir d’achat réduit, vont choisir les produits les moins chers d’où malbouffe avec les problèmes de santé qu’elle entraîne et hausse des importations de produits de basse qualité en provenance des pays à bas coût de main d’œuvre.

        Ceci dit, je trouve que les analystes de Marianne ne manquent pas d’air de dénoncer Macron maintenant qu’il est élu avec une chambre « introuvable » alors que l’alternative à cette politique d’extrême-droite économique, la seule alternative, était celle de Mélenchon et de la France Insoumise, qu’ils ne se sont pas gênés pour critiquer avant la présidentielle !


      • Daniel Roux Daniel Roux 14 juillet 08:17

        @Alren

        Comme la météorologie, l’économie n’est pas une science exacte. Vérité d’un jour, n’est pas vérité toujours.

        Vous raisonnez avec vos certitudes d’un 20ème siècle qui se serait arrêté en 1970, sans tenir compte des nouvelles données, les paradis fiscaux, la libre circulation des capitaux, l’Euro, la concurrence fiscale et sociale voulue et organisée, la dette, la corruption généralisée, le capitalisme de connivence, la financiarisation de l’économie, le numérique, la robotisation, etc..

        La France, que vous le vouliez ou non, que vous l’approuviez ou non, n’est ni indépendante, ni en autarcie. C’est un pays de troisième rang, étranglé par la dette, méthodiquement trahit par ses élites fascinées par le modèle anglo-saxon et maintenant, teuton.

        Les multinationales, ou plus précisément, leurs riches actionnaires, les véritables maîtres de l’UE, de la Commission et du Conseil, ont des stratégies mondiales fondées sur l’optimisation fiscale et des coûts.

        Leurs seuls buts : Augmenter leur chiffre d’affaire, leur bénéfice et leur influence.

        Votre raisonnement ne vaut même pas pour les entreprises franco françaises et les salariés qui travaillent pour elles puisque ces entreprises et ses salariés, sont clients et fournisseurs de ces multinationales.

        L’UE aurait pu être un espace économique et politique, humaniste, indépendant et puissant, comme ceux qui ont promus cette formidable utopie l’avaient promis mais ce n’est pas le cas.

        Dans le monde réel, c’est la loi de la jungle qui prévaut, le fort vit aux dépens du faible.

        Ma conviction est que si Mélenchon avait été élu Président de la République, il n’aurait pas eu d’autre choix que celui qu’a fait Tsipras. la France aurait subi le même sort que la Grèce.


      • Destouches_ 14 juillet 17:18

        @Alren
        10 sur 10, jusqu’à Mélenchon...Sérieusement  ? Après une analyse pareille vous appelez à soutenir ce truc ? Pour qui a-t-il rabattu le soir du premier en 2012 ? Et en 2017 (ses généraux étaient au garde à vous pour macouille, c’était pa-thé-tique) ? Et son alliance en 2009 avec les ultra libéraux verts de cohn bendhit ? Que prône-t-il sur les frontières ? Quelles âneries contradictoires sort-il sur l’euro ? On sort, on sort pas, on vous emmerde...Un type qui prône la réécriture de la constitution pour virer le président et renforcer le parlement ? La 6ème pour la com et la 4ème dans l’rectum, avec des foutaises de loge en prime ?

        Vous n’avez pas l’air stupide, comment pouvez-vous apporter de l’eau à ce moulin putride ? C’est sidérant...


      • izarn izarn 17 juillet 19:13

        @Daniel Roux
        On pourrait aussi se demander de quels emplois il s’agit. Que jobs, petits boulots, parfois qu’une heure par semaine, qui sont répertoriés comme « actifs »....
        Ensuite, il s’agit d’une dépression de l’économie occidentale qui provoque le chomage. Une économie qui a choisi les délocalisations depuis longtemps. Le résultat est la : Classes moyennes attaquées, baisse de consommation, baisse de production....Credit à gogo pour couvrir le manque de pouvoir d’achat.
        Crise financière : Deusche Bank en faillite, ainsi que bien des banques italiennes, soutenues par l’argent de l’Etat italien, déja trés endetté....
        Planche à billet de la BCE pour faire survivre la finance et l’euro...(Comme en GB, au Japon et aux USA)
        Alors des gochos et libéraux se disputent sur l’oseille, issu de la planche à billet, à distribuer, comme au bon vieux temps :
        C’est assez grotesque. smiley
        Je dirais meme que c’est dérisoire comme la fin de l’Empire Romain...


      • flourens flourens 13 juillet 10:20

        « tout l’art de la politique est d’écorcher le peuple sans le faire crier » Élisée Reclus


        • Taverne Taverne 13 juillet 10:24

          Macron commence à prendre le même chemin que Hollande, celui du plantage. Rappel des ingrédients de la méthode Hollande :

          - Maladresses,« couacs » et impression d’amateurisme,
          - Non respect des promesses : la réforme de la taxe d’habitation a failli sauter, elle ne sera que partielle en 2018,
          - Renforcement des écarts de richesse : aides conséquentes aux riches, ici aux fortunes et dividendes. Par ailleurs, on frappe les retraités et les salariés de classe moyenne inférieure, les fonctionnaires...
          - Mauvaise foi : ici, on fait mine de découvrir les milliards « cachés »,
          - Prendre les Français pour des imbéciles : appeler « économies » de simples reports d’investissements, la mauvaise foi ci-dessus expliquée pour justifier ses choix budgétaires, etc.
          - Absence de communication sur les points qui préoccupent les Français.

          C’est dommage , je croyais Macron plus intelligent. De plus, Jupiter ne cesse de descendre de son nuage pour venir régler les menus détails de la politique du gouvernement.


          • Taverne Taverne 13 juillet 11:06

            « On fait mine de découvrir les milliards « cachés » » : pour éviter tout malentendu, je veux parler, évidemment, des milliards de dépenses dont a parlé la cour des comptes. Cette situation était connue depuis des mois : en tirer argument pour jouer les surpris, c’est se foutre du monde ouvertement. En profiter pour sortir un plan de rigueur (déclaration générale du premier ministre), c’est en rajouter encore ! Continuer de penser que le peuple ne voit rien et qu’il est dupe, c’est se tresser un destin à la Hollande...


          • LE CHAT LE CHAT 13 juillet 17:02

            @Taverne

            Deja decu ?


          • wesson wesson 14 juillet 15:28

            @Taverne
            Vous allez voir, ce n’est qu’un début.



          • jef88 jef88 14 juillet 16:36

            @Taverne
            - Mauvaise foi : ici, on fait mine de découvrir les milliards « cachés »
            Exact !
            Avec sou ancien « poste ministériel » Macron ne peut pas les ignorer ! ! ! !
            Grave !
            Ne nous ferait il pas une GROOOSSE poussée de perte de mémoire ? Pourtant cela n’arrive qu’aux vieux ......


          • Lugsama 14 juillet 19:46

            @Taverne

            un plan de rigueur pour le moins léger..

          • izarn izarn 17 juillet 19:31

            @wesson
            De toute façon il est désormais presque certain qu’il ne sera pas réélu dans 5 ans.
            En Vieme République à 5 ans, toute réélection est impossible...Mieux, il vaut mieux ne pas meme se représenter...
            « En marche » c’est déjà du passé...
            Sarkosy a démoli l’UMP, Hollande le PS, ici c’est meme un mort né...


          • JL JL 13 juillet 10:37

            Cette politique qui a pour fondement cette théorie imbécile du ruissellement est plus que stérile : elle est mortifère.*


             
             Lire, relire : « Comment les riches détruisent la planète », d’Hervé Kempf.

             Il fait quoi, Nigaud la hulotte, dans ce gouvernement ?

            • Sozenz 13 juillet 11:26

              @JL
              la hullotte est une image rassurante pour les français ...c est une image pub ... c est tout .


            • zygzornifle zygzornifle 13 juillet 13:46

              @JL


               la hulotte assure sa retraire dorée bien a l’abris des "sans dents des illettrés des Comoriens et des sans costumes .....

            • RougePomme RougePomme 13 juillet 10:40

               
               
              L’ACCUMULATION PRIMITIVE DU MONDIALISME
               
              L’accumulation primitive du Capital s’est faite en volant les terres des paysans et de l’Église
              L’accumulation primitive du mondialisme se fait en dépeçant les société nationales et les services publique
               
              L’accumulation primitive du Capital a été organisée par un exode rural forcé.
               
              L’accumulation primitive du mondialisme est organisé par la traite négrière de Soros.
               
               
               

               
              Le mouvement des enclosures en tant que mouvement de désintégration sociale marquant le déploiement affirmé du capitalisme s’est accompli en Angleterre au XVIe siècle en concrétisant ainsi les transformations marchandes apparues dés le XIIe siècle. Les champs ouverts et les pâturages communs cultivés par la communauté, ont été alors dans la violence, le sang et les larmes convertis en pâturages pour les troupeaux de moutons afin que puisse se développer le commerce de la laine alors en pleine expansion industrielle. Il en résulta alors un immense appauvrissement de la population rurale de l’époque qui entraîna souvent des mouvements de contestation et de vive rébellion comme celui des Midlands en 1607.

              Le temps des frénésies enfermantes de l’enclôture était venu, c’est-à-dire celui de la tyrannie de l’appropriation forcée et brutale du bien commun par la propriété privée laquelle fut consacrée par l’absolutisme de la révolution bourgeoise de 1789. Désormais, le temps du marché a fait quasiment disparaître les prés communaux mais il en existe encore quelques uns en Europe, en particulier dans les zones éloignées de montagne, et le pacage sur des terres communautaires se pratique encore sous d’autres noms et diverses modalités dans de nombreuses sociétés encore pour partie traditionnelles.


              • zygzornifle zygzornifle 13 juillet 13:44

                On déshabille toujours Pierre pour habiller Paul Macron ou pas Macron sauf que lui est bien décidé a plumer les pauvres , il a été mis en place pour cela par les médias les lobbys les multinationales et Bruxelles, pas de quartiers a attendre c’est un équarrisseur et il fera le job a moins qu’il se fasse rentrer dans le lard lui et ses adorateurs du veau d’or par un pays en colère ......


                • Pere Plexe Pere Plexe 13 juillet 13:57

                  ...en même temps s’était annoncé à qui sait lire un peu entre les lignes.

                  Que des gogos à la fibre sociale aient voté pour cette caricature d’oligarque au service de la seule oligarchie est consternant. 

                  • gogoRat gogoRat 15 juillet 10:43

                      « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûr d’eux et les gens sensés pleins de doutes. » Bertrand Russell


                  • Jean Pierre 13 juillet 23:18

                    La carrière politique de David Stockman, ministre du budget de Reagan fut stoppée quand il dévoila un peu trop la combine fiscale : « on a décidé que pour rendre cela politiquement acceptable, il allait falloir réduire toutes les tranches d’impôts ». 

                    La baisse générale des impôts a toujours été un cheval de Troie destiné à baisser principalement les plus élevés. 


                    • bob14 bob14 14 juillet 07:50
                      Les français votent comme des cons pour mettre des mafieux au pouvoir ?
                      Vivement que ce pays disparaisse de la carte du monde !

                      • bob14 bob14 14 juillet 07:52

                        @bob14....Le p’tit « black » au plus profond de l’Afrique est bien plus intelligent !


                      • Lugsama 14 juillet 19:47

                        @bob14

                        Vous votez trois fois à chaque élection non ?

                      • Leonard Leonard 14 juillet 08:33

                        3 milliards de moins pour les 3000 familles les plus riches...


                        C’est meme pas 20% de la fortune à mami Zinzin ou à Bernard Arnault...

                        • TSS 14 juillet 10:03

                          @Leonard

                          Ce n’est pas une question d’argent,c’est une question d’équité

                          Les 17 milliards pris sur les « sans dents » ne representent 

                           individuellement pas grand chose mais ceux qui vont les

                          prendre dans la tronche vont s’en apercevoir... !!

                           


                        • Leonard Leonard 14 juillet 11:32

                          @TSS

                          Je n’ai jamais dis le contraire... 

                          Mais le pire c’est que tout se passe devant nos yeux...

                        • Onecinikiou 16 juillet 04:49

                          @Leonard


                          Le pire... ? C’est que vous avez tous voté pour Macron, au premier et sinon au second tour !!

                        • Leonard Leonard 17 juillet 11:39

                          @Onecinikiou

                          Mais bien sûr...


                        • Sozenz 17 juillet 22:21

                          @Onecinikiou
                          vous êtes très mauvais en mathématiques ou alors vous n avez pas bien vu les résultats ^^


                        • Destouches_ 14 juillet 11:25

                          Je suis ingénieur au CNRS depuis 6 ans, dans un domaine de pointe. Après trente années de rigueur, le résultat est misérable.

                          Quand nous développons un dispositif innovant voire fondamental pour notre industrie stratégique, il n’y a plus de fric. Pas les moyens d’avoir un caisse à outil ou le moindre détecteur. C’est une honte. J’ai honte de travailler pour un pays qui GASPILLE ses ressources par l’action de ploutocrates analphabètes et bouffis d’orgueil. Nos cerveaux crèvent la gueule ouverte, l’industrie a été liquidée...

                          J’abandonne la recherche et l’industrie.


                          • gogoRat gogoRat 15 juillet 09:54

                             à propos de feu d’artifice (14 juillet oblige !) :

                            voir ce passage de l’éloge de l’otium , publié en 1932  ! : (page 16 / 24)

                            « A l’Ouest [...] Nous n’avons aucune velléité de justice économique
                             [...] nous produisons une foule de choses qui ne sont pas demandées.
                             
                            Nous gardons un grand pourcentage de la population active inoccupée, parce que
                            nous pouvons nous passer de leur travail en faisant se surmener les autres.
                             
                            Quand toutes ces méthodes s’avèrent inadéquates,
                            nous avons une guerre :
                            nous faisons en sorte qu’un certain nombre de personnes fabriquent des explosifs puissants, et qu’un certain nombre d’autres les fassent éclater,
                            comme si nous étions des enfants qui venaient de découvrir le feu d’artifice
                             »


                          • gogoRat gogoRat 15 juillet 10:33

                            autre passage (page 20 /24) :

                            « Dans le passé, il y avait une classe de loisir minoritaire, et une plus large classe ouvrière.
                            La classe de loisir a joui d’avantages qui ne laissaient aucune place à la justice sociale ;
                            fatalement, cela l’a rendue oppressante, cela a limité les sympathies et l’a incitée a inventer des théories pour justifier ses privilèges.
                            Ces faits ont énormément diminué son excellence, mais malgré cet inconvénient cela a contribué à constituer presque tout ce que nous appelons la civilisation.
                            [...]
                             Même la libération de l’opprimé a en général été initiée par en haut. S

                            autre passage (page 20 /24) :

                             »Dans le passé, il y avait une classe de loisir minoritaire, et une plus large classe ouvrière.
                            La classe de loisir a joui d’avantages qui ne laissaient aucune place à la justice sociale ;
                            fatalement, cela l’a rendue oppressante, cela a limité les sympathies et l’a incitée a inventer des théories pour justifier ses privilèges.
                            Ces faits ont énormément diminué son excellence, mais malgré cet inconvénient cela a contribué à constituer presque tout ce que nous appelons la civilisation.
                            [...]
                             Même la libération de l’opprimé a en général été initiée par en haut. Sans la classe de loisir, l’humanité n’aurait jamais émergé de la barbarie.
                            La méthode d’une classe de loisir sans devoirs était, cependant, extraordinairement gaspilleuse. Aucun des membres de cette classe ne devait apprendre à être travailleur, et la
                            classe n’était dans l’ensemble pas exceptionnellement intelligente
                            . Cette classe pouvait produire un Darwin, mais en contrepartie on comptait des lots de dizaines de milliers de gentilshommes campagnards qui n’ont jamais pensé à rien de plus intelligent qu’à la chasse au renard et à la punition des braconniers
                            .« 

                            ans la classe de loisir, l’humanité n’aurait jamais émergé de la barbarie.
                            La méthode d’une classe de loisir sans devoirs était, cependant, extraordinairement gaspilleuse. Aucun des membres de cette classe ne devait apprendre à être travailleur, et la
                            classe n’était dans l’ensemble pas exceptionnellement intelligente
                            . Cette classe pouvait produire un Darwin, mais en contrepartie on comptait des lots de dizaines de milliers de gentilshommes campagnards qui n’ont jamais pensé à rien de plus intelligent qu’à la chasse au renard et à la punition des braconniers. »

                          • BA 14 juillet 12:02

                            En France, quelle est la politique suivie ?

                            Réponse :

                            En France, la politique suivie est une politique de classe : les classes populaires et les classes moyennes s’appauvrissent, afin que la classe des riches puisse continuer à s’enrichir.

                            Les ménages les plus riches, grands gagnants des réformes annoncées par l’exécutif.

                            Selon les chiffres de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), les réformes prévues par l’exécutif d’ici à 2022 seront extrêmement favorables aux ménages les plus aisés. Au coeur des mesures qui favoriseront les 10 % les plus riches, on trouve notamment la réforme de l’ISF ou encore la « flat tax » sur l’épargne, un statut et une pratique qui concernent principalement le dernier décile.

                            https://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/030443375341-les-menages-les-plus-riches-grands-gagnants-des-reformes-annoncees-par-lexecutif-2101663.php

                            Dans l’Union européenne, quelle est la politique suivie ?

                            Réponse :

                            Dans l’Union européenne, la politique suivie est une politique de classe : les pays pauvres s’appauvrissent, afin que les pays riches puissent continuer à s’enrichir.

                            L’Allemagne a engrangé 1,34 milliard d’euros de profits sur la Grèce.

                            C’est un sujet qui sème la zizanie en Allemagne. En effet, la posture du gouvernement d’Angela Merkel sur le dossier grec soulève des critiques. Notamment de la part des Verts, qui regrettent un manque de solidarité avec Athènes. C’est à leur demande que le ministère des Finances a dû dévoiler les profits réalisés sur les prêts accordés à la Grèce. Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, les bénéfices s’élèvent à 1,34 milliard d’euros au total.

                            https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/030443643863-lallemagne-a-engrange-plus-dun-milliard-de-profits-sur-la-grece-2101705.php

                            Conclusion :

                            Le 26 novembre 2006, Warren Buffett, troisième fortune mondiale, déclare au journal New-York Times :

                            « There’s class warfare, all right, Mr. Buffett said, but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning. »

                            Traduction :

                            « La guerre des classes existe, c’est d’accord, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner. »

                            http://www.nytimes.com/2006/11/26/business/yourmoney/26every.html

                            Bon.

                            D’accord.

                            Mais la guerre des classes n’est pas finie.

                            La guerre continue.


                            • gogoRat gogoRat 14 juillet 21:21

                              @BA

                              Pas besoin de détailler. La division des Français en ’classes’ est littéralement actée et revendiquée, en amont de ce qui est dit ’politique’, par la très officielle reconnaissance de statuts différents !  ( Ne pas oublier que, par définition, un statut est une inégalité en droit !! )
                               
                               Dès lors, reconnaître ou accepter un quelconque statut, c’est participer, ’innocemment’(*) ou selon une complicité malsaine, du mensonge hypocrite ou cynique (selon qu’on ne sait pas réfléchir ou qu’on ait l’intention consciente du mensonge) prétendant à la devise nationale de ’liberté, égalité, fraternité’ .
                               Quel être sensé pourrait ignorer que l’égalité historiquement revendiquée par la Révolution française est une égalité en dignité ?
                               Quel être sensé pourrait se permettre de dire (ou même seulement de cautionner la parole d’un incarneur qui dirait) : certains de mes frères ne sont rien ?

                              (*) 

                              innocent :

                              • Sens 2

                                Personne naïve. Synonyme : ingénu Traduction anglais : innocent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès