Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Budget : le ridicule jeu de chat de la France et l’UE

Budget : le ridicule jeu de chat de la France et l’UE

Conséquence des nombreux traités signés par la France, les budgets de notre pays sont désormais sous la surveillance de la Commission Européenne, donnant lieu à des échanges et des négociations interminables. Nouvel exemple avec la passe d’armes sur le budget 2017.

Entre souk et prison
 
Les traités européens (six pack, two pack, TSCG) sont théoriquement de véritables camisoles budgétaires pour les pays membres. C’est ce que les Grecs ont pu ressentir pendant les cinq ans où leurs dirigeants ont appliqué les potions amères demandées par les instances européennes  : réduction drastique des pensions, forte baisse du salaire minimum, renvoi de nombreux fonctionnaires. La semaine dernière, Bruxelles a donc donné deux années supplémentaires à la France pour atteindre un déficit budgétaire de 3% du PIB, chiffre que Pierre Moscovici, alors ministre, pensait atteindre en 2013, puis a promis d’atteindre deux ans plus tard, avant que Michel Sapin n’annonce qu’il faudrait deux ans de plus.
 
Mais les discussions ne s’arrêtent pas là. D’abord, la France doit trouver quatre milliards d’économies de plus en 2015, ce qui semble davantage répondre à un objectif politique, à savoir montrer que le pays va dans la direction souhaitée notamment par l’Allemagne. Car ce montant n’aura pas d’impact majeur. En revanche, Bruxelles pense que Paris doit trouver 80 milliards d’économie de 2015 à 2017 au lieu des 50 avancés par le gouvernement pour tenir les mêmes objectifs. Le gouvernement annonce que cela aurait un effet désastreux sur la croissance et refuse de changer son plan, d’autant plus que François Hollande vient tout juste d’annoncer qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôts
 
Les traités ne sont que des bouts de papier
 
Cette flexibilité dans la fixation des objectifs relativise quelque peu la dureté des textes signés puisqu’on constate parfois une grande souplesse dans leur application. Coralie Delaume, sur son blog et dans le Figaro, explique logiquement que « la Commission est forte avec les faibles et faible avec les forts  », en mettant en rapport la souplesse du traitement de Paris avec les concessions arrachées au gouvernement grec. Le tout présente également une dimension assez surréaliste et arbitraire quand on rappelle que le commissaire européen en charge de la question n’est autre que Pierre Moscovici, qui annonçait comme ministre qu’il tiendrait cet objectif dès l’année 2013, et non en 2017…
 
On se souvient déjà que le premier Pacte de Stabilité, conçu pour la création de l’euro, avait été violé par la France et l’Allemagne, ce qui créé une construction baroque, très réglementée, mais, où, au final, les plus forts peuvent toujours échapper aux règles qu’ils ont écrites et acceptées, tout en les imposant avec une certaine violence à plus faible qu’eux. Au final cette UE consacre le règne de l’arbitraire. Il n’est donc peut-être pas surprenant qu’elle confie à un ministre qui n’a pas du tout tenu ses objectifs le soin de veiller à ce que les autres le fassent. Mais ce faisant, cela montre aussi que ce fatras législatif n’est que du papier qui peut finalement être ignoré à tout moment. L’UE est un château de cartes.
 
Mine de rien, au lieu de mettre 2 ans pour réduire le déficit de 5,2% à 3% du PIB, Bruxelles accepte que Paris le fasse en 6 ans ! Non seulement cela montre que les politiques d’austérité étaient des impasses, mais aussi que les règles, si elles sont souvent contraignantes, peuvent être ignorées…

Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 5 mars 2015 11:16

    Il est question de 30 milliards...pas de 80...c’est dans tous les médias...mais bon de toute façon nous sommes dans mle trou grâce à Bruxelles (en fait Merkel)...l’UE ne rapporte qu’à l’Allemagne (280 milliards cette années...)..pendant que chez nous on entasse les taxes les unes sur les autres...mais attention ce sont des taxes pas des impôts nouveaux...bref les Français sont de plus en plus des veaux d’accepter cette dictature...mais quoi d’autre avec des veaux.. ?


    • rotule 5 mars 2015 15:31

      @Le p’tit Charles
      En fait, 80, c’est le déficit 2015 du budget de l’état .... oui, ce serait bien d’avoir un budget à l’équilibre, d’arreter de creuser le trou de la dette, comptons sur nos députés, qui ont si bien voté jusque maintenant ....


    • franc tireur 5 mars 2015 18:18

      nous sommes dans le trou parce que nous sommes de piètres gestionnaires , infoutus de presenter un budget a l equilibre depuis 41 ans . nous sommes les grecs du nord 

      l europe c est le bouc emissaire lorsqu on doit trouver des explications a notre mediocrité

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2015 21:09

      @franc tireur
      La dette publique a été inventée de toutes pièces pour enrichir les banques sur le dos des citoyens.
      C’est Rocard qui l’explique.


      Voici la dette publique, avec et sans l’article 123 du TFUE qui oblige les Etats ne plus emprunter à la Banque de France, mais aux banques privées avec intérêts. 

    • P-Troll P-Troll 5 mars 2015 11:58

      Moscovici est une enflure représentative de l’équipe de guignols que nous avons contribué à mettre à la tête de notre pays pas le système de la « démocratie représentative ».

      Espérons qu’il paie très cher se manœuvres qui finiront de toutes façons par l’explosion de cette machine à enrichir les riches qui est en train de s’emballer.
      Mais on peut craindre que les vraies victimes seront toujours les mêmes, et pa lui.

      • Fergus Fergus 5 mars 2015 11:59

        Bonjour, Laurent.

        « Les traités ne sont que des bouts de papier »

        En effet, et c’est ce que je ne cesse d’opposer aux affirmations de l’UPR qui a basé toute sa stratégie politique sur l’affirmation que ces textes sont intangibles et non sujets à des modifications et des assouplissements. Or, le fonctionnement de l’UE montre, comme vous le soulignez à juste titre, que l’Union ne cesse de bafouer peu ou prou ses propres règles.


        • P-Troll P-Troll 5 mars 2015 12:08

          @Fergus
          Comme bout de papier, l’OTAN s’avère non-dégradable !


        • Armelle 5 mars 2015 12:37

          @Fergus Bonjour
          « ... l’UPR qui a basé toute sa stratégie politique sur l’affirmation que ces textes sont intangibles et non sujets à des modifications et des assouplissements »


          Dans son entêtement au retour vers un nationalisme bête et méchant, l’UPR n’a d’autre posture possible !!!

          Mais dans cette optique UPRiste, intégrant l’incontournable et lourde dévaluation souhaitée, il reste un avantage ; celui de redonner un gros bol d’oxygène a Renault, étant obligés d’ aller chez le boulanger avec un Kangou, non pas pour ramener la baguette mais à l’aller pour transporter les billets...

        • Fergus Fergus 5 mars 2015 13:14

          Bonjour, Armelle.

          Sans aller jusque là, c’est en effet l’un des risques qui nous menaceraient gravement si l’on s’en remettait à la vision politique dépassée de l’UPR.

          Cela dit dans même compter les risques accrus de graves tensions entre ex-membres de l’UE qui nous ramèneraient à une époque révolue où il ne s’écoulait pas 30 ans sans qu’une nouvelle guerre ne vienne opposer les pays actuellement unis - malgré quelques dissensions économiques - au sein de l’Union.


        • Fergus Fergus 5 mars 2015 13:19

          @ P-Troll.

          La soumission à Otan est une aberration. Il est urgent que soit abrogé(e), non seulement le retour dans le commandement intégré voulu par Sarkozy, mais également l’appartenance même à cette entité militaire qui vise principalement à servir les intérêts des Etats-Unis, en réduisant les pays européens à des rôles de supplétifs.

          Bonne journée.


        • Armelle 5 mars 2015 14:14

          @Fergus
          Tout à fait,, un retour au nationalisme nous exposerait de nouveau au risque de conflit comme l’a été notre pays pendant des siècles

          Au delà des dissensions économiques que vous soulignez, le bloc européen restera un gage de stabilité indiscutable (en tout cas c’est pour cette Europe là que j’ai voté) et c’est en même temps avoir une bien piètre estime de l’intelligence humaine que de prétendre ne pas pouvoir à terme renégocier les traités. Le problème est que l’individu raisonne à son échelle, en identifiant l’impact sur SA personne au moment présent, or dans 1 siècle cette unification aura sans doute trouvé un équilibre et les observateurs remarqueront qu’il aura peut être fallu 50 ans pour ça !!!
          C’est sans doute l’égoïsme qui fait réagir de la sorte, en excluant de la réflexion les générations à venir. ... « Le MOI JE » éternel del’homo oeconomicus...

        • Armelle 5 mars 2015 14:30

          Bonjour lermontov


          Voudriez vous m’éclairer svp ?, je ne vois pas bien la relation entre les propos de Fergus et votre lien !


        • Fergus Fergus 5 mars 2015 15:22

          @ Armelle

          Le lien, c’est que l’UPR met systématiquement en lien les articles à charge contre l’UE et jamais ceux qui soulignent les points positifs.


        • Fergus Fergus 5 mars 2015 15:29

          Bonjour, Lermontov.

          Que l’UE et la Troïka aient des responsabilités dans la situation actuelle des Grecs ne fait aucun doute, même si les Grecs eux-mêmes doivent en prendre leur part du fait de l’incurie générale qui a régné dans le pays durant des décennies avec la complicité de chacun (ex. : l’absence de cadastre très largement voulue par le peuple grec pour échapper à l’impôt foncier).

          N’oubliez pas cependant de souligner que cette politique de la Troïka est celle qu’ont voulue nos propres gouvernants, qu’ils se nomment Chirac, Sarkozy ou Hollande. Il aurait suffi que la France, même isolée, s’oppose à la dérive libérale et libre-échangiste pour que les Traités en vigueur et les orientations actuelles de l’UE ne voient pas le jour. Mais cela demandait un courage que n’avait pas Sarkozy et que n’a, à l’évidence, pas Hollande non plus.


        • rotule 5 mars 2015 15:34

          @Armelle
          http://www.lecontrarien.com/ du 4 mars 2015 publie un entretien avec le ministre des Finances Grec , qui expose assez bien l’équation, nettement moins simpliste que foutre un bout de papier à la poubelle.


        • Armelle 5 mars 2015 15:45

          @Fergus
          Merci de me répondre, c’est gentil

          Ceci dit, .cette propagande puérile n’occultera pas le fait qu’avant de « supprimer », il y a « modifier » 
          Le profil abonné UPR et autres courants Europhobes serait il le « superman » qui réussit tout du premier coup ?
          Le manque d’activité, c’est sans doute l’UE et Euro aussi !!!
          Mais je sais, ils vont nous rabâcher leur article préféré, le 123 du traité de Lisbonne qui engendre aujourd’hui un service de dette à coup de 45 milliards d’Euros !!! A cela il faut leur répondre gentiment que le déficit est lui de 90 milliards, par conséquent, il subsiste un déficit structurel de 45 milliards, qui cette fois n’a pas grand chose à voir avec l’UE !!!


          « ... Le patriotisme c’est l’amour des siens. Le nationalisme c’est la haine des autres » (Gary) 
          Einstein n’était pas mal non plus...« Le nationalisme est une maladie infantile »


        • vesjem vesjem 5 mars 2015 16:25

          @Armelle

          « ... Le patriotisme c’est l’amour des siens. Le nationalisme c’est la haine des autres » (Gary) 
          Einstein n’était pas mal non plus...« Le nationalisme est une maladie infantile »
          armelle , des bons mots pour faire bien et surtout enfumer les naïfs ;


        • lermontov lermontov 5 mars 2015 16:40

          @ Fergus

          ’m^me si...’ T’as lu le lien, quand même ? Les temps à venir vont être difficile pour toi, il va faloir sacrément bien jongler pour continuer à faire el vieux sage (alors que tu es un irrésolu et pas irrésolu par hasard).

          Tiens, je ne sais si tu as vu.

          Tu te souviens qu’un otage de l’hyper casher avait dit que Coucou le balot leur avait dit que ce n’était pas parce qu’ils étaient juifs que... Ben, figure-toi qu’y zont une vidéo où l’histoire est différente, Coucou est un antisémytho à donf !

          Quel menteur, cet otage, einh ? Mais non, y zont pas fabriqué la video un mois plus tard, Coucou il est mort. 


        • lermontov lermontov 5 mars 2015 17:56

          @ Armelle

          Le lien, c’est que Fergus n’arrête pas de soutenir qu’avant l’Ue, on vivait dans les cavernes et on ne connaissait que le silex ; et que maintenant il y a le grand Soleil de la Prospérité qui brille sur nous tous. Et puis qu’on peut plus arrêter.

          Il semble signifier que je fais parti de la bande Upr mais ce n’est pas vrai. Je n’ai pas besoin de l’Upr pour voir la clochardisation à vitesse grand v de mon pays, mes yeux me suffisent.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2015 21:16

          @Fergus
          La Gauche européiste qui tient le même discours que la Commission européenne !
          « Finissons-en avec les Etats providence ! » Merci Fergus d’être aussi clair.
          C’était aussi le but délibéré de l’euro : « Envoyer les Etats providence aux égouts ».


          Vous devez être enchanté par les lois Macron I, Macron II , Macron III !?
          Cela doit vous rappeler les Lois Hartz, I, II, III, IV ..., quel bonheur de voir autant de pauvres en Allemagne !



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2015 21:31

          @Armelle & Fergus,
          Vous devriez lire cette déclaration de Juncker, qui explique que les élections ne changent pas les Traités, contrairement à ce que répète Fergus dans chacun de ses commentaires

          « Il reste à Tsipras à expliquer (aux Grecs), que certaines promesses avec lesquelles il a remporté les élections ne seront pas tenues, LES ELECTIONS NE CHANGENT PAS LES TRAITES »


          Dans une dictature, les Chefs ne respectent pas les règles qu’ils ont édictées.
          Mais les Etats soumis se doivent de les appliquer. C’est toute la différence.
          Fais ce que je te dis, mais pas ce que je fais !

          Chypre, plumée, a décidé qu’elle en avait mare de l’ Europe, et se tourne vers la Russie.
          Elle finira peut-être par sortir du Titanic, à quoi cela lui sert d’y rester ?
          Mais la Gauche européenne, on le lit dans l’entretien ICI, continue à s’accrocher au Titanic comme une moule à son rocher.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 mars 2015 08:04

          @Fergus
          Quand vous aurez le temps, vous nous expliquerez les aspects positifs de l’ UE ?

          La paix, peut-être ?
          Comme en Yougoslavie, en Afghanistan, en Syrie, en Libye, au Mali, en Centrafrique, en Ukraine ?

          La prospérité et l’emploi ? Surtout ne vous gênez pas pour nous expliquer.


        • Armelle 6 mars 2015 09:35

          @Fifi Brind_acier
          Déjà, d’aucun des partisans de la sortie de la zone Euro ne nous expose de façon précise ce que les citoyens auraient à y gagner. Quand j’utilise le terme « expose » c’est bien évidemment avec une démonstration chiffrée. Effets de la dévaluation, effets d’une inflation énorme qui contrairement à ce que vous pensez ne ferait pas augmenter les salaires d’autant 

          Pourquoi ne dites vous jamais qu’une dévaluation de 20% génère mécaniquement une augmentation de la dette d’autant !!!
          Tenez d’ailleurs, les anglais attendent toujours les effets de leur dévaluation de 20% opérée en 2009 !?!? 
          Tout cela est une véritable propagande mensongère, un amas de conneries puériles que vous voudriez faire avaler aux Français pour revivre votre nationalisme d’antan et retrouver la grandeur de votre état providence, cette satanée organisation spécialisée dans le racket, qui, sous couvert de la généreuse idéologie de redistribution, se gave sur le dos des travailleurs et reste incapable de gérer correctement en faisant du déficit chronique depuis 30 ans !!!!
          Oui ça fait plus de 30 ans que nous avons vu le dernier budget à l’équilibre, 30 ANNEES ?!?!
          Et ensuite vous venez nous expliquer que « oui, l’article 123 du traité de Lisbone blablabla, blablabla... » mais franchement Fifi, vous êtes sérieux ?
          D’autant que Monsieur Asselineau s’écraserait de la même façon que Tsypras s’est écrasé, en trahissant ses électeurs...
          L’état sera un jour ou l’autre obligé de faire des économies, de vraies économies, en supprimant toutes ces dépenses monumentales qui restent sans effet. L’état ne fait plus aucune dépense d’investissement, ce n’est que de la pure dépense... mais c’est facile avec l’argent des autres...
          La décentralisation nous disait t-on ! Bah oui mais il s’agissait avant tout d’une décentralisation de l’impôt...
          Tenez vous allez voir l’année prochaine la douloureuse note des impôts locaux que les Français devrons encore s’avaler. Un fabuleux « truchement » de la part de votre fameux « état providence » qui pour faire des économies, fait glisser tjrs plus de responsabilités vers les collectivités locales, qui elles, sont obligées d’embaucher et pour alors éviter la descente dans le rouge, augmentent les impôts locaux !!!
          Commençons par être propres nous même avant de critiquer l’UE
          DEGRAISSONS LE GROS MAMMOUTH, et ensuite nous verrons...
          Il y a en France plus de 1000 agences d’état, qui servent à quoi pour la plupart ? on se le demande bien ! Le secteur marchant en aura bientôt fini de financer indéfiniment ses structures sangsues qui ne produisent que du vent
          Ce n’est pas l’UE la plaie, c’est l’état ! qui reste la SEULE structure capable de s’auto-alimenter et créer de l’emploi fictif. Joli modèle en effet


        • Fergus Fergus 6 mars 2015 09:47

          Bonjour, Fifi Brind_acier

          « Comme en Yougoslavie, en Afghanistan, en Syrie, en Libye, au Mali, en Centrafrique, en Ukraine ? »

          Je vous fais humblement remarquer qu’aucun de ces pays n’est ou n’était membre de l’Union lors des conflits. Mais sans doute ce petit détail vous a-t-il échappé. Avant l’UE, la plupart des pays qui composent l’Union se sont régulièrement trouvés en conflit les uns contre les autres. Ce n’est plus le cas, et c’est un formidable progrès.

          Sur l:e plan économique, je suis évidemment opposé à la Loi Macron, de même qu’aux orientations actuelles de l’UE. Mais encore une fois, elles ont été voulues par les Etats qui la composent, ce que vous passez toujours sous silence. Cela ne me convient pas, et c’est pourquoi il convient de se battre pour amener au pouvoir en France et dans des pays alliés des partis ayant pour objectif de revoir la politique continentale. Mais en aucun cas en sortant de cette entité politique qui constitue la plus grande avancée pour la stabilité continentale.


        • Armelle 6 mars 2015 10:55

          De toute façon Fifi, vous, comme bien d’autres d’ailleurs, n’êtes toujours pas sortis de nos trente glorieuses, vous vivez encore dans cette France forte qui n’existe plus, il y a aujourd’hui des pays émergents qui sont plus compétitifs que nous et il faut l’accepter. Depuis le début du déclin, nos gouvernants font n’importe quoi, nos grandes élites nous pondent des trucs vachement intelligents du style « la jupette » ou autre « loi Méhaignerie » qui n’ont que des effets pervers, ces dispositions créent des emplois fictifs sur un marché par définition artificiel puisque sous perfusion. Il va falloir se mettre une bonne fois dans le crâne que d’autres sont meilleurs que nous pour fabriquer des voitures ou des téléviseurs par exemples et que nous devrons se focaliser sur ce qu’on sait faire.

          On ne sait pas faire grand chose remarquez ! mais ce n’est pas plus étonnant que cela avec une masse de fonctionnaires qui représente 25% des des actifs en France.
          Ha mais oui j’oubliais, l’UPR prône le capitalisme d’état !!! tout le monde salarié de l’état dans des structures gérées par l’état !!! Bah vu la qualité de sa gestion, je ne donne pas cher à l’industrie française.
          Allez zou ! Tout le monde en Traban et nous construirons un mur sur nos milliers de km de frontière, histoire de ne pas se faire « emmerder » par « l’étranger »
          C’est marrant comme tout cela ressemble à.... Les rapprochements étant à l’ordre du jour, c’est peut être le moment de frapper à la porte du château familial aux armoiries bleues marine...car fin mars, ce château pourrait bien devenir l’antichambre du pouvoir de 2017 vu la pauvreté des propositions de ses détracteurs
          Que l’UPR nous livre un vrai programme, le QUOI, COMMENT, et sur surtout avec des CHIFFRE en bas à droite et les citoyens commenceront peut être à s’intéresser, pour l’heure ça reste autant de l’improbable au même titre que le révèle aujourd’hui ce qui reste des promesse de Tsypras !
          Quelle farce, ... des clowns, une armées de clowns en déroute
          ça fait de la peine
           

        • lermontov lermontov 6 mars 2015 11:15

          @ Fergus & Armelle

          Mais non, ceci sera réglé ça à l’ancienne, avec d’un côté les ennemis du peuple et de l’autre le peuple. As usual.

          Tu as été pour l’UE, tu as été pour 2005 ? Tu as donc été pour le vol de souveraineté, tu es un usurpateur et tu as mis les générations futures en esclavage. Car la situation actuelle, l’avenir fermé qui se dresse à l’horizon, n’est jamais que la conséquence de ça :

          Article 25. - La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

          Article 27. - Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

          Article 28. - Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

          Ca fait gentiment son chemin, il faut prêter l’oreille, couper la téloche, abandonner ton petit esprit formaté-conditionné pour sentir.


        • Fergus Fergus 6 mars 2015 17:50

          Bonjour, Lermontov.

          « Tu as été pour l’UE, tu as été pour 2005 ? »

          Oui, mais pas cette UE-là, ce qui ne signifie pas qu’il faut tout jeter. Oui, mais pas ce traité-là, ce qui signifie qu’il faut le modifier en votant pour des partis ayant cet objectif.

          Vous autres, militants de l’UPR, êtes dans une logique mortifère pour la stabilité européenne et la fusion des peuples dans une communauté continentale cohérente qui se fera, au fil des temps futurs, comme s’est faite, au fil des temps passés, la cohésion de la France, pourtant si divisée culturellement autrefois entre des régions aux traditions et aux langues si différentes !


        • lermontov lermontov 6 mars 2015 18:08

          @ Fergus

          Je ne milite pas pour l’Upr, juste pour ce truc que tu as foulé aux pieds : Nation.

          La seule logique mortifère que je vois, c’est la tienne, ton ’oui’, qui a fait de ce pays qq ch de minable, de moche et sans avenir.

          La seule cohérence continentale qu’il y ait, c’est l’injustice.

          La différence entre ton moloch préfabriqué, imposé par la triche et la tromperie, reflet de ta duplicité, et la France s’appelle : adhésion. = volonté = souveraineté.

          Et tout ceci se règlera dans le sang parce que les truqueurs comme toi s’abriteront derrière la légalité. Mais ceci aussi, cette désolation, c’est à des gens comme toi qu’on le devra.

          Je te le redis, honnête homme : je n’ai rien à voir avec l’upr.


        • Fergus Fergus 6 mars 2015 18:55

          @ Lermontov

          « ton ’oui’, qui a fait de ce pays qq ch de minable, de moche et sans avenir. »

          Désolé, mais j’ai voté NON en 2005, et si c’était à refaire, je revoterais NON, tout en restant farouchement partisan de l’UE. Ce OUI que tu me jettes à la tête, c’est le même que le tien, un OUI de la Nation française qui nous a été imposé par un reniement politique de Sarkozy.

          « tout ceci se règlera dans le sang »

          A mon avis, cela relève largement d’un cauchemar fantasmé. Le plus drôle étant que je pense très exactement l’inverse, à savoir que c’est plutôt la destruction de l’UE qui engendrerait le chaos et potentiellement la violence. Et les Européens sont très largement de mon avis.

          OK pour l’UPR, je prends note que tu n’y milites pas.

          Bonne soirée.


        • lermontov lermontov 6 mars 2015 22:03

          @ Fergus

          Tu peux jongler, louvoyer, tu auras du mal.

          Tu étais moins fanfaron parlant de tes petits-enfants l’autre fois.

          Le cheminement historique, c’est que cette forme historique de l’Etat-nation disparaisse ; l’UE a été l’instrument. Mais le but n’est certainement pas de faire la nouvelle Urss. Je me demande comment tu peux croire et applaudir à l’idée d’un Reich de 1 000 ans reposant sur la seule idée ’ça ou le chaos’. La négation-même de la raison,de la politique, de la démocratie,etc.

          Tu as perdu tout sens commun et tu ne t’en es pas même rendu compte. Comme tous ceux qui t’entoure. La chute n’en sera que plus belle et brutale. Il manque l’étincelle, ce que nous attendons tous.


        • Fergus Fergus 7 mars 2015 09:12

          Bonjour, Lermontov.

          « La chute n’en sera que plus belle et brutale ».

          En aucun cas ! Et pour cause : en démocrate convaincu, je suis du genre plutôt zen, et j’accepte le choix de la majorité des électeurs, même si le verdict des urnes est contraire aux idées auxquelles je crois.

          Et qui a parlé de nouvelle URSS ? Ou d’un Reich de 1000 ans ? Ces propos relèvent de la pure démagogie. L’Europe que j’appelle de mes vœux est celle qui existe, avec les démocrates néerlandais, danois ou suédois qui n’ont rien de particulièrement totalitaristes !

          Et le projet commun est autrement plus convaincant et enthousiasmant que le retour à des vieilles politiques franco-françaises étriquées et déconnectées de l’évolution de la planète, avec ses blocs émergents tels la Chine, l’Inde et le Brésil. 


        • lermontov lermontov 7 mars 2015 19:19

          @ Fergus

          Tu n’es pas un démocrate convaincu ; tu es un truqueur, délibérément ou non. Ce qu’est la démocratie est explicité dans DDHC1789 et constitution 1958. Par ignorance ou cynisme, tu jongles entre légalité et légitimité. Ou lettre et esprit. Aujourd’hui, nous avons une démocratie qui existe selon la lettre (institutions) mais qui est la négation de l’esprit. Dans toutes les dictatures, il y a un decorum, des institutions, même un parlement, ou des élections ; cette apparence de liberté ne prouve rien.

          Tu pipeautes à mort en laissant croire que voter sert à quelque chose, que l’Ue peut-être différente. Et de fait, tu es complice ; c’est grâce à l’assentiment de gens comme toi, parce que, jusqu’ici épargnés, ils craignent que leur confort s’évanouisse, que cette engeance malveillante se maintient et perdure.

          Tes petits enfants, tu les as sacrifiés. Ils seront larbins ou kapos. Ou les deux à la fois.


        • Fergus Fergus 8 mars 2015 09:03

          Bonjour, Lermontov.

          Un grand merci pour cet éclairage expert sur ma personne et mon comportement en politique ! smiley

          Je note en particulier avec amusement ce propos : « Tu pipeautes à mort en laissant croire que voter sert à quelque chose ». Car appeler à voter - en l’occurrence pour l’UPR -, c’est très exactement ce que tu fais. smiley 

          Quant à moi, je n’appelle jamais à voter : je vote simplement, et je rappelle que ne pas voter, c’est quand même voter pour le vainqueur ! Et surtout je ne vote en aucun cas pour un parti dominateur appartenant au système, ni pour un parti populiste.

          Quant à mes petits-enfants, ils ne seront pas plus « larbins » ou « kapos » que les tiens !


        • lermontov lermontov 8 mars 2015 12:21

          @ Fergus

          Si l’Upr croit pouvoir changer les choses en participant à une mascarade, ce sont des sots ou de grands naïfs.

          Oui, tu votes ; Tu justifies et sanctifies ce mensonge à ciel ouvert.
          « je rappelle que ne pas voter, c’est quand même voter pour le vainqueur » : ie je suis facultatif ! Tu ne t’écoutes pas même parler.
          « Et surtout je ne vote en aucun cas pour un parti dominateur appartenant au système, ni pour un parti populiste. » : le système inclut les fausses portes de sortie qui donnent bonne conscience. Mais à la fin, le résultat est toujours semblable.

          ’Elections = piège à cons’

          http://fr.sott.net/article/24967-Traite-transatlantique-une-machine-a-exclusion-sociale


        • Fergus Fergus 8 mars 2015 14:10

          @ Lermontov.

          « Elections, pièges à cons ».

          Sans doute ! Mais il n’existe aucun autre système capable de les remplacer. Et élections ou pas, si le Tafta et autres dérives ultra-libérales doivent s’implanter, cela se fera, quelle que soit la nature du système en place, et a fortiori encore plus facilement dans un régime dictatorial.

          C’est pourquoi l’on en revient toujours à cette évidence : il faut, qu’on le veuille ou non, voter, mais pour des pouvoirs alternatifs bien décidés à redonner au peuple la part qui devrait lui revenir dans les choix politiques et dans le contrôle des élus !


        • lermontov lermontov 8 mars 2015 17:35

          @ Fergus

          Ca tourne en rond. Tu es déjà dans un système dictatorial puisque tu n’as plus de souveraineté et que ton vote n’est que purement formel.

          Si le peuple a eu un pouvoir, c’est par la violence qu’il l’a obtenu ; s’il l’a perdu et s’il veut le récupérer, il n’y a qu’une voie. Sinon, on va lui rire au nez.


        • Fergus Fergus 8 mars 2015 17:53

          @ Lermontov.

          « Si le peuple a eu un pouvoir, c’est par la violence qu’il l’a obtenu ; s’il l’a perdu et s’il veut le récupérer, il n’y a qu’une voie. »

          Oui, mais comme après toute révolution sur la planète, on en reviendra immanquablement - le cas échéant après une phase de gouvernance totalitaire - à un système de représentation élective car il n’existe pas d’autre voie. Nier cela reviendrait à nier l’histoire des nations occidentales telle qu’elle s’est déroulée depuis l’apparition des républiques.


        • lermontov lermontov 8 mars 2015 17:58

          @ Fergus

          Il n’y a rien eu avant 1789 ?

          Contrairement à toi, je ne pense pas que les temps actuels soient une péripétie ; je pense que nous sommes en train de changer de civilisation.


        • Fergus Fergus 8 mars 2015 19:09

          @ Lermontov

          Avant 1789, c’était le temps des monarchies, plus ou moins éclairées selon les époques et les lieux. Mais l’on ne peut pas sérieusement parler de dictature pour notre régime actuel (malgré ses dérives et ses tares) et louanger les régimes monarchiques d’autrefois, entièrement au service de la noblesse et du clergé. De quoi faire frémir Victor Hugo dans son tombeau !

          Quant au changement de civilisation je crois que tu as raison sur ce point. Mais précisément le temps semble venu de remplacer le système capitaliste moribond par de vraies démocraties représentatives telles qu’elles auraient toujours dû être si les logiques d’appareil ne les avaient pas perverties au fil du temps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès