Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bye bye « troisième homme » !

Bye bye « troisième homme » !

Si l’on glose, à l’envi et au gré des sondages, sur la composition et l’ordre du tiercé du 22 avril, il ne faut pas oublier que le candidat arrivé effectivement troisième verra sa carrière sérieusement compromise. Car la quasi-totalité des politiques un jour « médaillés de bronze » à la présidentielle ne s’en sont jamais remis.

Dura lex, sed lex... La règle du jeu électoral est stricte, scrutin majoritaire oblige : il n’y a que deux places en finale. L’on aura beau épiloguer jusqu’au premier tour, sur le "suspense" de cette élection présidentielle, puisque quatre candidats (Sarkozy, Royal, Bayrou et Le Pen) se tiennent au coude-à-coude, il y aura forcément - si l’on peut se permettre cette lapalissade - un troisième ! Et si proche soit-il alors, à l’issue du premier tour, du duo des qualifiés (Jospin n’avait "que" 190 000 voix de moins que Le Pen en 2002, soit la population d’un petit arrondissement de Paris), ce candidat devra se soustraire, s’il aspire encore malgré tout à un destin national, à la malédiction qui semble peser sur tous les "médaillés de bronze" depuis 1965... Petit flash-back historique.

Le début de la fin

2002 : un "coup de tonnerre". "Au-delà de la démagogie de la droite et de la dispersion de la gauche qui ont rendu possible cette situation, j’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conséquences en me retirant de la vie politique", déclare alors Jospin devant un auditoire de militants effondrés. Si les électeurs ont tous gardé en mémoire ces images, ils ont également été témoins des efforts laborieux de l’ancien Premier ministre pour revenir depuis sur le devant de la scène, jusqu’à ses atermoiements lors de la primaire interne du PS, dont est sortie gagnante Ségolène Royal. 1995 : c’est Balladur qui endosse le costume du troisième homme, avec près de 19% des voix. S’il lance son fameux "je vous demande de vous arrêter" à la cantonade RPR, il semble également que sa carrière nationale se soit elle aussi arrêtée ce soir-là...1988 : Raymond Barre est le troisième cheval du tiercé. Dès lors, le "meilleur économiste de France", selon VGE, auquel même Mitterrand prédisait un destin hexagonal, disparaît en coulisses. 1974  : Jacques Chaban-Delmas, fort de son passage à Matignon, maintient sa candidature malgré celle de Giscard. Chirac jouera les tueurs à gages, en noyautant la campagne de Chaban, si bien que François Giroud lancera le fameux : "On ne tire pas sur une ambulance". Résultats du 1er tour  : 43% pour Mitterrand, 32% pour Giscard et...15% pour Chaban, qui partira finir sa carrière à la mairie de Bordeaux. En 1969, les deux finalistes sont suivis du communiste Jacques Duclos, à 21%. Score historique, mais début de la fin pour le PCF, qui va connaître une irrésitible érosion électorale, jusqu’aux 3% de Robert Hue, lors du dernier scrutin... Enfin, 1965 voit la disqualification, sur la dernière marche du podium, du centriste Jean Lecanuet, dont on ne retient aujourd’hui que l’éclatante dentition qui lui a valu son surnom de "Kennedy français"...

Techniques de survie

Quel avenir envisager pour celui, ou celle, qui ne pourra, de peu certainement, concourir le 6 mai ? Si la gauche, comme en 2002, n’est pas présente au second tour, il n’est pas absurde d’avancer que les ambitions élyséennes de Ségolène Royal soient alors à jamais compromises. Le PS pourrait imploser, et elle ne serait, de loin, pas la mieux placée pour en conduire la reconstruction en vue de 2012. Force est de constater, s’il en était encore besoin après cette campagne, qu’elle n’a jamais été une femme "d’appareil", rompue aux querelles de courants, et certains poids lourds socialistes (au premier rang desquels DSK) retrouveraient, avec cet échec, la liberté de bâtir le parti de "gauche moderne" qu’ils rêvent de diriger. En revanche, si François Bayrou échoue dans son entreprise, sa survie politique dépendra de sa capacité à garder un groupe parlementaire à l’Assemblée (il faut au moins 20 députés), et à maintenir soudée son écurie présidentielle, l’UDF, pour la prochaine compétition. Présent dans le trio de tête, Le Pen, sachant pourtant pertinemment impossible toute victoire, pourrait pour sa part ne pas lâcher la rampe, tant lui est difficile l’adoubement d’un dauphin, et se contenter de vivoter en éructant contre "l’establishment". Enfin, l’absence de Nicolas Sarkozy le 6 mai pourrait-elle marquer la fin de son rêve présidentiel ? Même si cette hypothèse hautement improbable se produisait, et que la gauche gagnait, le candidat UMP resterait maître du premier parti de France en nombre de militants, et puissant chef d’opposition. Et nul doute qu’il songerait au parcours du seul homme arrivé un jour troisième dans la course, mais s’en étant plutôt bien remis par la suite... C’était en 1981, et il s’appelait Jacques Chirac.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (105 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Yannick J. Yannick J. 6 avril 2007 11:57

    intéressant article qui souliggne à quel point la survie politique se joue de petits rien...

    Pour abonder en votre sens m’dame coincoin, j’ajouterai que :
    - pour JMLP, la relève est asurée par sa fille, qui risue d’être bien plus « percutante » dans une élection future tant elle maitrise mieux la communnication que son père...

    - Pour Ségolène, effectivement la vie politique risque de s’arrèter tout net car son hold up sur base de sondage lui sera certainement repproché... En revanche le PS se devra de tout revoir à la base pour repprendre son identité.

    - Pour Nicolas, il a déjà prouvé qu’il savait rebondir, une fois de plus il aura un parti plus qu’établi donc il patientera 5 ans...

    - Pour françois, la done est plus complexe, en effet, si il ne passe pas alors son désir de changer le bipartisme s’envole et sa capacité à mobiliser aussi...Îl n’aura pas le pardon de l’élu s’il est de droite et de ce fait on risque de constater sa retraite politique.. ou alors il se cramponne et patiente 5 années, années pendant lesquelles il travaille patiemment pour son idéal de multipartisme...

    excellent article au demeurant, sans parti pris, agréable ça !!!!


    • Mlle Canarde Mlle Canarde 6 avril 2007 12:43

      Merci pour votre contribution ! Et n’hésitez pas à venir découvrir nos autres contenus sur http://www.presidentielles.net.


    • Genève-denecker (---.---.213.152) 8 avril 2007 10:20

      Mme Royal appelle à la mobilisation. Elle veut le plus grand score possible. Elle a déjà intégré sa défaite. Les sondages le disent et le redisent. Beaucoup de spécialistes politiques (français et étrangers) le prédisent également. Les sondages placent Nicolas Sarkozy trop loin. devant. Alors pourquoi veut-elle figurer absolument au second tour ? En quoi François Bayrou dont elle n’est pas si éloignée et qui l’emporterait au second tour peut-il la déranger ? Ces questions, nous devons-nous les poser. Je crois que si Ségolène n’est pas au scd tour, il en sera fini de sa Carrière politique et de celle de François Hollande. Jamais le PS ne pardonnera une telle campagne égrainée de « maladresses », voire d’exclusions. Mais, finalement, cela serait-il un mal ? Le PS ne pourrait-il pas partir enfin sur de nouvelles bases et se rénover ? Tout est là. C’est l’unique question. Que Royal soit au second tour n’a finalement plus d’importance, ce qui compte c’est le PS de demain.


    • jacquot (---.---.63.253) 12 avril 2007 00:53

      Sarko est le troisème homme. En fait il est désormais troisème, derrière Bayrou, 1er, Ségolène 2e.

      La dégringolade est telle dans les nouveaux sondages débutés aujourd’hui à paraître Samedi normalement qu’un institut et son commanditaire, un journal, ont décidé de les refaire suivant un autre panel. Si ça se confirme, ils ne seront que plus rudes pour Sarkosy. Bayrou 24, Ségolène 23, Sarkosy 22 !!!

      Sarkosy, affirme ses idées eugénistes (il veut mettre les génétiquement avérés pédophiles dans des centres et placer sous médicaments les enfants génétiquement avérés suicidaires. Ca a donné l’idée d’aller revoir la biographie très très vague de sa famille, plus attentivement. Il s’avère que son père était non seulement un noble (lire noble comme dans l’ancien régime dans une Hongrie nazie), en fait un collabo nazi en fuite avec les communistes aux fesses. Il a parcouru toute l’Europe pour effacer son identité, a plaqué sa femme et s’est mariée à une juive (avec très peu de sang juif mais suffisament), a fait un gosse avec, Sarko, puis l’a plaquée à son tour pour une autre (c’est de famille cette attitude).

      Lae passé du père est dévoilé par les omissions de Wikipedia

      On y voit la fuite devant l’armée rouge en 1944. Et bien non, ce sont les patriotes anti-nazis qui ont alors repris le pouvoir qui leur avait été volée en même temps que la démocratie. Seuls les collabos étaient recherchés. C’est en 1945 que l’Armée Rouge prend la Hongrie pour aider alors la démocratie à s’y installer. Donc en 1944 le prèse de Sarkosy fuit parce qu’il est un collabo nazi ! Il va fuir quelques temps, se cacher parmi les nombreux instigateurs nzis, Autrichiens et Allemands pas réprimés par lesAnglo-Américains qui préféraient les utiliser pour installer un régime favorable. le père de Sarko trouve finalement une issue inespérer : la légion étrangère française, qu’il n’utilise que pour récupérer une nationalité française et modifier son état civil, et effacer son passé - une garantie de la légion - (il se fait réformer dès qu’il peut)... La mère de Sarkosy est gréco-arméno-juive. Elle est viscéralement anti-turque et ultra-sioniste. Sarko est comme elle et ses idées ont réussi grâce à lui en France. Il a dit devant un congrès sioniste américain qu’il n’accepterait jamais la Turquie ou autre pays musulman en Europe, mais qu’il fera entrer Israël dans l’Union Européenne si il est élu président. Il garde de son père ses idées conservatrices à tendance racistes, car il est noble, de sang bleu, et ça s’affirme encore l’élite intouchable en Hongrie, très bien exprimées par le néo-conservatisme des Bush aux Etats-Unis. Il est un ascète comme tous les nobles hongrois des années 30 et ne bois pas d’alccol quand il travaille (il n’en bois d’ailleurs jamais). Il est catholique fervent, en fait un croisé chrétien anti-arabe et anti-oriental, dans la plus pure tradition Austro-Hongroise. Dans sa jeunesse il faisait partie des comités musclés anti-grève à coups de « à mort les cocos », aux côtés du GUD (comme d’autres à l’UMP d’ailleurs). Il a essayé de faire oublier son passé et son passé familial à maintes reprises. Il a fait une loi d’ouverture envers l’Islam pour faire adhérer les musulmans à ses projets... mais une fois élu président. Son entourage le décrivent comme un dicateur en puissance. Il est petit, totalitaire, aigri, il a la haine de tout et envers tous. S’il fallait croire dans la corrélation génétique, on pourrait le rapprocher de plusieurs personnages historiques connus. Un ouvrage d’Assus Begag, ex-ministre à ses côtés en dit long. Certains traînent l’histoire du sang contaminé alors que personnene connaissait le SIDA, mais personne ne sait que les irradiés de Tchernaobyl en France sont tous dûs à la gestion par Sarkosy sousle gouvernement Chirac, de toute l’affaire, c’est-à-dire « pas de nuage au dessus de la France », une désinformation parfaitement maîtrisée. Il a offert un terrain à Neuilly à un fils d’ex-collabo originaire de l’Est comme lui, un promoteur nommé Lasserre. Celui-ci sur ce terrain vendu pour une bouchée de pain par la mairie de Neuilly, est retrouvé mort jeté du haut de l’immeuble en construction. On enquêtera sur l’affaire qui semblait être mafieuse et liée à des réseaux d’ex-collabos de l’Est (ces ex-nazis continuent à s’entraider chez nous). La mère du promoteur hérite de l’affaire. Elle aussi est un peu juive pour masquer les liens nazis du père. Hasard ! Et Sarkosy, notre futur président, élu par les média à la botte financière des capitalistes américains qui soutiennent Bush, trempe en plein dans ces affaires mafieuses du passé nazi de l’Est. Et ce n’est qu’un début car l’affaire Clearstream en Suisse existe bel et bien, avec Sarkosy au centre !

      Son histoire est la même que le grand-père de Bush, avec moins de réussite pour les descendants (jusqu’à aujourd’hui).

      Il est bon de savoir pour qui et avec quel camp on vote. Il semble que les Français sont de plus en plus bien informés.


    • non666 non666 6 avril 2007 11:57

      Si le debat est devenu aussi chaud, c’est bien sur parce que les deux candidats auto-proclamés finalistes savent qu’ils devront payer le prix du resultat, surtout s’il est mauvais.

      La droite a misé tous ses oeufs dans le meme panier. Sarkozy s’est imposé , avec l’aide des medias, sans debat interne. Royal est la candidate du renoncement ideologique pour la victoire, qu’elle qu’en soit le prix...

      Alors si un seul de ces deux la, loupe le deuxieme tour, les Dieux reclameront des sacrifices humains, c’est sur.

      Et si les deux flanchent, ce sera l’Olympe qui s’effondrera et avec elle tous les organisateurs de cette comedia del arte geante.

      Medias, sondeurs, conseiller de com, tous les mercenaires et profiteurs de la democratie ont leur destin en jeux. Que du bonheur !


      • Mohammed (---.---.135.124) 6 avril 2007 12:12

        Consigne de vote De Pépé le Sorcier !

        Mes chers compatriotes indécis, laissez moi m’emporter et vous cracher à la figure ceci : Je ne peux trahir mon amour et ma fierté pour cette Nation ardente ; cette Nation indépendante synonyme de justice et de paix sociales ; cette voix qui s’élève jusqu’au ciel pour affirmer ses valeurs républicaines ; cette Unique Voie de l’innovation qui tient toujours le premier rang et trône seule au sommet du Monde ; cet exemple de justice, de progrès et de grandeur à tout point de vue ; cette Patrie qui mène le vrai combat ; le beau combat pour l’unité et la cohésion entre nous ; cette richesse dans toute sa diversité qui assure notre avenir et garantit notre modèle social acceptant toujours les réformes nécessaires en allant vers l’innovation et en encourageant l’esprit d’entreprise ; cette France, mes chers compatriotes ignorants qui est radicalement différente des autres pays pour avoir une Histoire qui accapare les Valeurs universelles dans le but de prôner là où il le faut la tolérance, le dialogue qui nous donne toujours raison et bien sûr le respect que l’on nous doit, pesant ainsi de tout son acabit au sein des arènes faussement internationales qui ne regroupent en vérité que nous autres du Monde intelligent ; cette Nation enfin qui vante sa croissance d’enfer s’appuyant sur une Recherche tout azimut, une industrie agro-alimentaire du tonnerre et une avance plus que rassurante dans le domaine réservé du nucléaire pouvant ainsi faire à son aise des choix stratégiques usant si nécessaire du privilège du veto, de la dissuasion et pourquoi pas du droit au débarquement franchement armé pour sauver des indigènes accablés par les dictatures locales en leur apportant une Démocratie providentielle et des quotas de droits humains chaudement français, toute cette politique mes très chers compatriotes éberlués étant naturellement menée par le cœur et par l’esprit de cette France magnifique qui étonnera toujours les esprits engourdis, Amen !

        Alors les Ingrats, pour qui donneriez vous le relais ? C’est la Question ! La France a l’habitude des questions sans réponse ! Rappelez-vous « La Question coloniale », « La Question indigène », « La Question « K »...Mais c’était l’ancien Monde n’est-ce pas ? A la manière de Shakespeare et de notre méthodique René, le Grand Charles avait trouvé des réponses expéditives ! Mais voilà le boumerang ! Aujourd’hui, les choses sont différentes et il faut admettre que “To be or not to be”, is not the question, it is a simple observation ! C’est un simple constat mes chers compatriotes philosophes outre et intra Manche ! Cette expression qui avait fait saliver le Monde intelligent pendant des siècles dans le gluant Hamlet ne répond plus à notre exigence ! Ni même la réponse hardie de notre minutieux René dans son vigoureux Latin : « cogito ergo sum », « Je cogite donc je suis » : « I think, therefore I am ». Le Monde d’aujourd’hui, celui des grandes tragédies orientales et des incertitudes occidentales exige de poser des questions plus précises, surtout complètes et de leur apporter naturellement des réponses adéquates qui survivront au temps ! Exister comme un fragment anonyme dans un Monde en ébullition, est-ce suffisant ? Même le vieux chêne d’une lointaine prairie et même une vulgaire racine d’un peuplier existent, oui tout existe. Ce qui a donné des nausées à Jean Paul, comme vous le savez, mes chers compatriotes existentialistes ! Shakespeare dirait volontiers : “To be or not to be is not my choice ; I think therefore I am, but do I live ?”. Notre René avouera que : “ « Etre ou ne pas être dépasse le sujet ; je pense donc je suis, est-ce que je vis ? ». It is really the big question, la grande question, mes chers compatriotes révolutionnaires ! Et qui répondra à vos préoccupations légitimes, hein ? Ces Candides candidats de la candidature qui me chassent au Karcher ? Savez-vous qu’un Pays à la portée de n’importe quel individu signifie la décadence certaine ?

        Alors que durant ma longue carrière politique, j’avais pris le soin de ménager la susceptibilité indigène et ne pas ébranler les consciences pour assurer durablement les intérêts de la France d’où, comme vous le savez le Sanctuaire Musée du quai Branly où est figé l’art premier de ceux qui n’évoluent pas, alors que je me suis efforcé de serrer des mains de Dunkerque à Bab-El Oued pour perpétuer le jeu de paumes, ne voilà t-il pas que Minus le Tartarin des Banlieues qui met la pagaille dans notre immigration utile, qui encourage nos sujets à retrouver leur nationalité perdue, qui veut officialiser le Ministère des Colonies...Et quoi encore ! Je ne suis pas Napoléon mais je vous assure que quand les Indigènes se réveilleront, la France tremblera ! Je vous recommande de ne pas lui accorder un seul bulletin de vote, cet individu est dangereux !

        Et ce cobra Royal qui sort de nulle part, qui écarte le premier chameau théoriquement et logiquement présidentiable, fait fuir les grosses bêtes et vous charme comme fait un serpent devant une colonie de grenouilles ! Ainsi on malmène comme on peut le Dictionnaire, on vante même sa bravitude au service de la Nation ! C’est une bravade à mon égard ! Mais naturellement je lui interdit une quelconque bravache ! Mon attitude n’est pas bravable et nul ne peut impunément braver ma réelle bravoure ! On se permet même de remettre en question les fondements de la République ! La sororité ! Avez-vous déjà vu un tabouret à quatre pieds ? Quelle idée, quelle sornette celle-là ! Et enfin ce vulgaire pléonasme politique ! « La démocratie participative » ! Comme si la Démocratie n’est pas la participation du peuple à la gestion du pays ? Quelle époque, mes chers compatriotes ! Un programme socialiste avec une garde-robe qui rendrait jalouse Madame Pinochet ? On promet des lois contre nature qui autorisent l’adoption des bébés crocodiles tout cela pour s’assurer l’afflux des voix ! Je vous en conjure, détournez-vous de son regard ensorceleur et laissez sa boite vide aux prochaines élections car la France mérite mieux ! Entre temps relisez utilement le grand Nietzsche et vous comprendrez bien ce qu’est l’ambition du pouvoir au féminin politique !

        L’ère bourdieusarde est révolue, enfin ! Ceux du Béarn qui veulent ancrer dans nos esprits une sociologie tribale en auront pour leur compte ! La République n’est pas synonyme d’anarchie ! Comprenez que le pendule qui oscille n’est ni à Gauche ni à Droite, tout est relatif. Imperturbable, il indique les intérêts de la France suivant la rotation de la Terre un point c’est tout ! Quelle idée de vouloir l’immobiliser au Centre de la Mappemonde sous la Coupole ! Vous n’allez pas voter pour l’immobilisme, je veux dire pour l’inertie ! Voulez-vous instaurer une société ingouvernable ?

        Moi je vous dis que des Candidats comme eux il y’en a treize à la douzaine ! J’ai promis de peser de tout mon poids dans cette maudite campagne qui n’en finit pas et même après ! Douze coureurs plus Moi cela fait treize et je jure que je voterai bulletin nul ! Moi Grand Maître, Locataire de la Grande Loge je ne part pas, je vous le dis !

        De la troupe, il ne reste donc qu’un seul vrai prétendant. Pour les autres je me demande vraiment pourquoi et comment ils arrivent à persister à chaque scrutin ! Tous ces demi pour cent dans les suffrages, à quoi bon ? Etant un candidat virtuel au nom des nouvelles technologies que j’ai réussi à développer chez nous, vous ne pourrez pas me reconduire sur le tabouret que je refuse de quitter ! Alors pour alléger ma conscience et réparer la faute de 2002, votez généreusement pour Monsieur LE PEN afin de le rétablir dans sa légitimité, seul homme politique d’ailleurs qui rendra sa vitalité à la Nation française.Il est de loin le moins raciste parmi nous pour avoir affirmer son courage d’aimer les Etrangers chez eux, même le pape n’a pas osé ce niveau de chrétienté ! C’est ma recommandation, c’est ma consigne de vote ! Trêve de racisme, d’esclavage moderne soyons donc plus humains ! Rendons la Nation française aux Français ! Je dis cela en vous assurant de ma présence effective dans la prochaine République. Regardez comme j’ai semé mes éléments dans l’échiquier administratif qui survivra à la transition...

        Vive Moi, vive la Nation française !

        Le 06 Avril 2007 Je vous ai compris !


        • Muadib (---.---.232.118) 6 avril 2007 12:19

          Commentaire pertinent qui n’apporte rien mais dont le second degré est plaisant.


        • Unknown (---.---.241.82) 6 avril 2007 12:21

          La deuxième place suffira pour renvoyer Mme Royal d’où elle vient : De nulle part.


          • BuZy (---.---.25.114) 6 avril 2007 12:56

            Cracher votre haine, votre mépris, vos fantasmes délirants et vos mesquines assertions ne changeront rien. La victoire est prôche.

            Cette mascarade doit finir, les migraines n’en finissent plus, les rhnocéros s’ébrouent et s’auto congratulent. Ils se sentent bien, ici, au chaud dans ces colonnes. S’ils ne sont pas fachistes, ils sont ultra-libéraux. Vous les antristes de tout poils, vous redoutez une chose, c’est que la gauche méprisable revienne au pouvoir, juste par haine viscérale. Donnez Sarkozy gagnant, vautrez vous dans vos sondages mensongers et profitez de votre victoire spéculée. Ces élections n’appellent qu’à la haine, qu’au mépris, jamais les candidats n’ont été autant malmenés, par vous, par le soi-disant 5éme pouvoir, par tous. Campagne de rumeur, d’esthétisme mal placé, de fioritures. On se croirait de retour à la cour de Louis XIV, des bonimensonges pleuvent et vous courez partout la langue sortie pour en épongez la moindre goutte.

            La plupart des intervenants lançant des incantations, complétement moutonnisés par les tiers, ils ne savent plus ou donner de la tronche. Les intellectuels fascisants s’en donnent à coeur joie dans de sybillines argumentations, toujours la même rengaine du tous démago, tous pourris, des réferences malsaines et subjectives à souhaits. Des agités du clavier se précipitant sur n’importe quelle article pour semé leur venin dactylographié sans lancé la moindre piste. Parler d’étrangers et vous aurez des tonnes de xénos primaires prêt à lancé les pires imbécilité pour défendre leur soi-disante nation, parler de Royal et vous aurez des tonnes d’« incompétences » , de « pour qui se prend t’elle », des milliers de fois répété sans trèves par les mêmes Lerma, Seb59 et autres.

            L’odeur pestilentielle de la haine, du mépris de la facilité, sans jamais justifier. Parler de vos problèmes, de vos exemples, de vos impressions, continuer les mêmes affirmations stériles en n’attendant pertinement aucune réponse ou aucun débat. Si seulement, je pouvais avoir la garantie que vous n’êtes pas si nombreux, putain de poussée fachisante.

            Mon commentaire ne servira pas aux concernés, j’espère seulement que certains s’y reconnaîtront.


          • Muadib (---.---.232.118) 6 avril 2007 13:01

            A 15h00 devant la Bastille ? smiley

            Et comme disait Besancenot (aux guignols) : apportez vos saucisses ! On va faire la révolution !


          • RemiZ (---.---.178.10) 6 avril 2007 13:17

            @ BuZy

            Ouf ! Ca ne sert a rien mais ca fait du bien ! Il est vrai que c’est plus qu’agacant d’essayer de converser contre des arguments dignes d’un Fogiel et qui, comble de betise, se retrouvent notes positifs par des votes hatifs.


          • Yannick J. Yannick J. 6 avril 2007 14:25

            @ Buzy

            cela fait maintenant quelques temps que je me bat pour cela sur avox, j’ai effectivement une sensibilité centriste, soit ! cela dit pour l’instant je n’ai eu aucun débat avec qui que ce soit (et ce n’est pas faute de le demander) concernant les idées des différents candidats qu’ils défendent....

            je pourrait tomber dans la facilité et dire que ségolène ci ou ça, nico ci ou ça etc... je n’en ferai rien !

            en revanche hormis le venin que vous conspuez (apparement vous n’aimez pas celui distillé par du monde), n’avez vous pas l’impression de le jeter tout autant et sans arguments aucuns ? parce que ce coup de gueule (même s’il fait du bien) n’amène rien mais alors rien du tout en tant que commentaire concernant l’article !

            Alors, et pour faire dans votre langage à la limite du graveleux, au lieu de gueuler comme un putois que ce sont ceux d’en face qui puent, si tu avais la décence de balayer devant ta porte et que tu revenais avec des paroles d’adulte pour justifier ta haine...

            tu n’aimes pas les autres ? grand bien te fasses, mais alors sois constructif dans tes paroles... Ca te déranges que Bayrou bouscule le protocole établi depuis 1 ans par les médias ? alors expliques pourquoi par programmes interposé, je me propose de te répondre point par point (vas voir les autres commentaires que je fais ailleurs tu verras que j’ai plutot tendance à pondérer plutot qu’être subjectif) aux arguments que tu lances.... désolé je te manque de respect mais là franchement des inepties pareilles relèvent de la cour de récré ! je défend des opinionscomme toi, mais au moins j’argumente moi !


          • BuZy (---.---.90.5) 6 avril 2007 16:04

            C’était juste un coup de gueule, monsieur.

             smiley


          • Calmos (---.---.252.244) 6 avril 2007 21:16

            Hé !!!!Buzy

            Tu m’a oublié !!!!

            Moi aussi je la trouve incompétante ta Ségolène Botoxée...

            Tu paniques ou quoi ???...calmos !!!!

            Ne regardes plus les sondages ; voilà tout....

            Tu te fais trop de mal en les regardant...

            Ps ; achéte toi des mouchoirs ; je sens que tu va en avoir besoin


          • (---.---.225.122) 9 avril 2007 15:55

            Le centre est au bord du gouffre et le 22 avril il va faire un grand pas en avant.


          • Christofav (---.---.232.53) 6 avril 2007 12:27

            Quel 3ème homme ? car oui diantre, une est femme ! perd t’elle cette « qualité » en devenant... « homme politique »

            on pourrait dire oui partiellement : une femme notamment en politique mais aussi dans les affaires doit être pire qu’un homme pour réussir.

            la constattion que vous faite est qu’arriver 3ème pour 2 places d’élus, c’est arriver 4ème pour un podium olympique de 3 récompensés : la pire place...

            celle que je fais moi est tout autre : déjà « rien ne sera plus pareil qu’avant », grâce au 3ème homme que je vois en fait donc 2ème +1 femme, et que je nomme : Bayrou ; grâce à lui cette campagne aura été relancée ! la presse se revend à nouveau, les gens reparlent, et il y a de l’intérêt sinon de l’espoir et j’ai pesé ce mot.

            ensuite et c’est après les résultats quels qu’ils soient, la place prise aussi bien par lui que par l’UDF mais aussi par l’UMP et le PS changera et ce au moins dans les têtes et pensées des gens : l’évolution est tangible.

            les gens parlaient de « soufflé » qui retomberait dans les sondages sans comprendre qu’en fait ça ne retombera pas en ralité et ce sans présumer des scores obtenus...

            sans ignorer qu’une législative confirme la présidentielle juste auparavant, le pouvoir de nuisance (on l’a oublié celui là) de la future UDF sera grand : les gens ne voyant les choses plus du tout de la même façon... Le FN souffrira et il y aura bien moins de triangulaires et quadrangulaires qu’on peut le penser car l’UDF sera à la fois primaire à droite et primaire à gauche !

            j’espère avoir apportée ma modeste pierre un peu originale à votre construction et ce sans être trop hors sujet...


            • (---.---.225.122) 9 avril 2007 15:57

              Prévoyez une cellule de soutien psychologique pour les bééérouistes le 22 avril au soir.


            • CedricA (---.---.181.106) 6 avril 2007 12:40

              Un article du printemps dernier annonçait l’éventualité d’une mort politique de Bayrou à 12% mais de la renaissance de l’UDF et la mise sur le devant de la scène de personnes comme Hervé Morin et Marielle de Sarnez appelés à lui succéder.

              Aujourd’hui, avec la campagne qu’il fait, quelque soit le résultat de Bayrou, élu ou pas, il a déjà contribué à chambouler les lignes. Dans un parti reconstruit comme l’UDF appelé à jouer un rôle, il est probable qu’il ait tjs un avenir.

              Ce n’est pas du tout vrai pour N Sarkozy que les chiraquiens attendent au tournant pour le flinguer, ni pour S Royal qui sera écrabouillée par les éléphants.


              • RemiZ (---.---.178.10) 6 avril 2007 13:55

                Tout a fait vrai. Bayrou avait annonce qu’il ferait un score a 2 chiffres a ces elections et qu’il serait president en 2012. Il monte en puissance depuis un bout de temps. Seulement, sur ces elections, la surprise est cette acceleration de sa cote de popularite.

                Mais il manque a l’UDF quelques autres personnalites pour donner du corps a son programme. Ces personnalites pourraient emerger dans les 5 annees a venir. Meme si c’est pas pour autant que je voterais pour lui :P


              • (---.---.12.18) 6 avril 2007 14:43

                De toutes les façons si Bayrou fait plus entre 15% et 18%, il a déjà gagné. Pas forcément une place au second tour mais au moins une force politique.

                Mais bon les footballeurs eux ont déjà choisi :

                En ce mois d’avril, l’excellente revue « So Foot » se risque à sonder les footballeurs de ligue 1 afin de savoir vers qui va leurs préférences pour les présidentielles.

                Contre toute attente c’est Ségolène qui arrive en tête avec 24% devant Nicolas Sarkozy 16% et François Bayrou 9,5%. smiley


              • Unknown (---.---.241.82) 6 avril 2007 15:23

                Les footeux jouent un peu trop avec leurs tête...


              • le pen la vie la vraie (---.---.103.11) 7 avril 2007 10:17

                noirs et riches et ça vous étonne qu’ils votent ségo...

                ou est la discrimination dans le foot ? le salaire moyen d’un joueur pro est mirobolant... pourquoi ces places juteuses, les français « racistes » ne se les réservent-ils pas ?

                pourquoi « discrimination » alors parait-il dans d’autres domaines ? c’est peut-être que les employeurs comme dans le foot cherchent simplement les meilleurs, c’est leur simple intérêt stratégique et économique..

                si les noirs et les arabes ont tant de mal parait-il à trouver des places d’ingénieurs, de pdg, de professeurs, de directeurs commerciaux, de responsables en tous genres etc... c’est peut-être tout simplement qu’ils y sont, pour l’instant du moins, moins doués que les autres....

                trop facile de crier au racisme quand on est un incapable...


              • barbouse, KECK Mickaël barbouse 6 avril 2007 15:23

                bonjour,

                l’histoire en effet démontre que les médailles de bronze présidentielles sont souvent trop lourde a porter.

                et pour l’election qui approche, les stratégies des 4 principaux candidats sont effectivement mortelles pour la carrière d’au moins 2 d’entre eux.

                sarkozy parce que ça carrure de présidentiable n’a jamais été démontré par la sanction du vote républicain, et que trébucher au premier tour lui serai fatale pour garder la confiance des troupes sur sa possibilité de les amener un jour à la victoire. Autant d’efforts, autant de frais, autant de personne réunis autour du culte de l’efficacité et de la gagne, pour ne pas passé le premier tour...

                Ségolène, et avec elle fabius et DSK déja pas capable de réunir leur camps, transforment le PS en cimetierre des éléphants, et surtout en parti incapable d’être crédible pour arrivé au second tour 2 fois de suite, peut être parce qu’il ne prennent pas en compte la maturation des esprits réalistes en désaccord avec l’infantilisation démagogique de leur discours, et leur désir d’avenir 2007 deviendra une politique de frustrations inassouvie.

                Jean marie le PEn, et bien, c’est sa dernière présidentielle, et on ne construit pas un parti autour du culte du chef et d’une seule personne sans finalement payer la facture de cette stratégie, la guerre des chefs du FN sur fond de guerre des générations s’amorce.

                et françois bayrou, si finalement la france reste accroché a son gauche/ droite binaire, le coup du passage en force par le centre, le duo umps se fera un plaisir de le rendre encore plus impossible, encore moins crédible. Elle aura le temps d’imprimer dans les esprits les risques pour la france d’agiter une pareille utopie, glorifiera l’alternance umps de la démocratie triomphante contre l’anti démocratique perversion du centre , avec pour preuve la confiance renouvelée de la france « lucide » qui n’en as tellement pas voulu du centre qu’il a pas passé le premier tour.

                l’amusant étant de constater que chacun avec sa carte d’électeur est un tueur de carrière politique, presque plus finalement qu’un électeur de son choix personnel.

                amicalement, barbouse, qui s’excuse d’avoir en partie réécris la meme chose que l’auteur de l’article en reformulant à l’emporte pièce.


                • LE CHAT LE CHAT 6 avril 2007 16:27

                  C’est comme au maillon faible , je te raconte pas les boules qu’il a le troisième smiley smiley smiley


                  • (---.---.225.122) 9 avril 2007 15:59

                    Comme le troisième homme sera une femme elle n’aura pas les boules.


                  • Thomas Thomas 6 avril 2007 20:12

                    Un article qui m’en rappelle un autre ( http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20007 ). Le votre est beaucoup plus fouillé, plus construit et il amusant de constater qu’il y a plus d’avenir pour un candidat à 5% que pour un candidat à 15%.


                    • Canardo (---.---.213.236) 6 avril 2007 21:42

                      1988 : Voter PS pour barrer la route à Chirac (malgré turpitudes Mitterand & instrumentalisation extrème droite).

                      1995 : Voter Jospin pour droit d’inventaire monarchie constitutionnelle & égouts Mitterandisme, pour espoir gauche plurielle, non dogmatique, réaliste & imaginative

                      2002 : Obligé Voter Chirac au 2ème tour pour conserver démocratie (Merci au PS du fossoyeur Jospin : impuissance avouée, imagination zéro, réformisme couard)

                      2007 : Obligé VOTER BAYROU AU 1ER TOUR (AVEC DES GANTS ! Merci au PS, prêt à présenter Pétain pour barrer la porte à Bonaparte !) :

                      IL N’Y A PLUS D’AUTRE ALTERNATIVE POUR BARRER LA PORTE A LA DROITE CAR SR PERD AU 2EME TOUR DANS TOUS LES CAS DE FIGURE !

                      Le PS, la gauche caviar, les bobos, les ISF, on s’en fout, leur stratégie historique montre qu’ils sont prêts à tous les reniements (Déat Marquet, Mollet, Mitterand, Royal).


                      • lolokerino (---.---.41.177) 7 avril 2007 00:11

                        «  »« Tout a fait vrai. Bayrou avait annonce qu’il ferait un score a 2 chiffres a ces elections et qu’il serait president en 2012 »«  »"

                        non non , detrompez vous !

                        bayrou a suffisament critiqué les castes qui font des carrieres eternelles , qui s’accroche au pouvoir et cumule les mandats

                        Il s’est glossé de Chirac et Mitterand qui ont été elus apres trois tentatives, il ne tombera pas dans ce piege

                        Les Français veulent du renouvellemnt

                        En 2012, Bayrou aura derriere lui 35 ans de vie publique et sera proche de la soixantaine Derriere il y a beaucoup de quinquas et quadra talentueux, j’espere qu’en 2012, on n’en vera plus de la generation ministre sous miterrand !!

                        De toute façon, si cela ne passe pas pour lui, il fera tout pour etre le premier ministre de l’un ou de l’autre

                        C’etait quand même son objectif initial Possible avec la gauche si l’udf devient la force d’appoint pour recomposer la sociale democratie et abandonner le pc à son archaisme

                        Plus difficile avec l’ump malgré le pacte passé jadis entre Sarkosy et Bayrou se promettant mutuelement que le premier elu prendrait l’autre comme 1er ministre


                        • Blablabla (---.---.217.147) 7 avril 2007 07:08

                          Melle canarde

                          Merci une nouvelle fois pour un sujet qui permet à chacun d’exprimer son point de vue.

                          Intéressant également le lien sur FB. A la question :« Considérez-vous toujours que la télévision est contre vous ? », FB répond :« Dans la phase où nous sommes, la télévision est devenue moins cruciale, car l’égalité de traitement entre douze candidats la rend moins audible ».

                          Je savais FB dénoyauteur de cerises, mais avec une réponse comme celle-là, il nous montre qu’on est capable d’avaler les noyaux quand même.

                          Ainsi, après avoir construit son argumentaire électoral sur des médias à la solde de l’UMPS, il nous dit que la télévision est devenue moins cruciale.

                          Serait-il l’enfant capricieux à qui l’on donne finalement le jouet pour avoir la paix, mais qui le jette une fois qu’il l’a ?

                          Plus grave dans sa réponse : « car l’égalité de traitement entre douze candidats la rend moins audible ». Ca en dit long sur l’équité républicaine d’un candidat pro-européen qui veut tout rafler, qui ne supporte pas la dualité, l’antagonisme, que l’opposition indiffère.

                          Mais dans sa réponse, FB sous-entend que son monde à lui, c’est le monde virtuel, le cinquième pouvoir.


                          • CedricA (---.---.139.196) 7 avril 2007 15:10

                            @blablabla : il faut remettre le propos en contexte. Il y a 6 mois, la couverture médiatique du duo Sarkozy Royal était totalement disproportionné, notamment en terme de contenu. Les rares places faites aux autres candidats dans les média étaient systématiquement pour leur demander de se positionner par rapport à l’un des 2.

                            Une fois que l’on est en campagne officielle, ce type de questionnement est moins possible, la couverture médiatique du duo est donc réduite. Parce qu’ils ont enfin un peu de temps de parole, les autres candidats peuvent parler de leur projet et non de celui du duo.

                            L’orientation outrancièrement favorable à la bipolarisation de la très grande majorité des média est donc minimisée. Cette nuisance aussi. La dénoncer n’est plus d’actualité. Cela n’enlève rien à l’importance des médias.


                          • Internaute (---.---.130.41) 7 avril 2007 09:23

                            Bayrou est cuit car il a visé trop bas. La stratégie qui consiste à rassembler sur sa personne des gens venant de tous les horizons est bonne à condition qu’elle rompe avec les partis politiques. C’est ce qu’avait fait le Général de Gaulle. C’est d’ailleurs le fondement de l’élection présidentielle au suffrage universel qui se veut la rencontre d’un homme et d’un peuple sans tenir compte des appareils politiques en place. En 2007 c’est impossible car pour se présenter il faut un appreil, ce que Baurou possède avec l’UDF.

                            Bayrou s’est contenté de dire qu’il veut gouverner avec le PS et avec l’UMP, c’est à dire dans les faits trouver une coalition avec les partis en place car il est utopique de croire qu’il va les remplacer. Il a simplement oublié que les partis en place ne l’ont pas attendu et n’ont pas besoin de lui. Il a choisi le parlementarisme du type IV° République et en plus une voie sans issue dans ce contexte.


                            • Muadib (---.---.145.212) 7 avril 2007 10:42

                              « En 2007 c’est impossible car pour se présenter il faut un appreil, ce que Baurou possède avec l’UDF. »

                              A noter que « l’appareil » UDF est loin d’être de taille face aux deux mastodontes d’en face. Et quand on sait que les dépenses de J-M Le Pen sont plus importantes que celles de F. Bayrou, ca fait rire jaune.

                              Cependant, je tiens à rapeller que la stratégie de Bayrou aux législatives s’il est élu est la suivante :
                              - Soutenir les candidats, quelle que soient leur sensibilité politique première, qui se disent prêt à soutenir la politique présidentielle qu’il entend mener.

                              Et vu l’admirable conviction envers les appareils dont font preuve les députés lors de la défaite de ces dits-appareils, je doute qu’il ait du mal à trouver une majorité smiley Et quand bien même il ne trouverait pas de majorité, la posture de l’UMP et du PS de refuser tout collaboration avec le Président signifierait une crise politique et un référendum sur une nouvelle République à coup sur. Sont-ils prêt à prendre ce risque dans les jours de grâce d’un président ? Poser la question...C’est y répondre.

                              Concernant le parlementarisme de la IVème République, certains lui font le reproche inverse vis-à-vis de son projet de VIème République qui donnerait encore plus de pouvoirs au Président ! Même « Marianne » et son plus fidèle supporter J-F Khan regrette qu’il voit dans la VIème République une monarchie présidentielle.

                              Soyez donc cohérent avec son projet et critiquez le sur ses idées véritables.


                            • (---.---.225.122) 9 avril 2007 16:26

                              Si bèèrou et les types qui s’y raccrochent avez des idées révolutionnaire ou même, un jour, en avez eu, nous aurions fini par les voir.

                              Nous avons deux problèmes , chomage, insécurité. La cause en est connue.

                              La France a un cancer mental généralisé. Pour la guérir,il faut un protocole comme pour le cancer, opération, chimio et rayons. Les remèdes sont violents. Il faudra forcer le malade à prendre sa potion. Ca ne fera pas plaisir à tous, notamment à ceux qui se réclame de Bèrou, et qui par leur mode de vie ont alimenté ce cancer depuis 30 ans.

                              Conclusion l’homépathie bèèrouiste nous fait beaucoup rire et comme on dit à Marseille « Béééérou il est bien brave »


                            • Hossine (---.---.146.2) 7 avril 2007 10:58

                              @ Mohamed,

                              « L’avis de tout le monde, c’est l’avis de qui ? Des gens qui écrivent dans les journaux, des intellectuels qui prônent le »moins d’Etat" et qui enterrent un peu vite le public et l’intérêt du public pour le public...

                              On a là un exemple typique de cet effet de croyance partagée qui met d’emblée hors discussion des thèses tout à fait discutables.Il faudrait analyser le travail collectif des « nouveaux intellectuels » qui a créé un climat favorable au retrait de l’Etat et, plus largement, à la soumission aux valeurs de l’économie.

                              Je pense à ce que l’on a appelé « le retour de l’individualisme », sorte de prophétie auto-réalisante qui tend à détruire les fondements philosophiques du Welfare state et en particulier la notion de responsabilité collective (dans l’accident de travail, la maladie ou la misère), cette conquête fondamentale de la pensée sociale (et sociologique).

                              Le retour à l’individu, c’est aussi ce qui permet de « blâmer la victime », seule responsable de son malheur, et de lui prêcher la self help, tout cela sous couvert de la nécessité inlassablement répétée de diminuer les charges de l’entreprises.....

                              Platon avait un mot magnifique, pour tous ces gens, celui de doxosophe : ce « technicien-de- l’opinion-qui-se-croit-savant » (je traduis le triple sens du mot) pose les problèmes de la politique dans les termes mêmes où se les posent les hommes d’affaires, les hommes politiques et les journalistes politiques (c’est à dire trés exactement ceux qui peuvent se payer des sondages...)"

                              Pierre BOURDIEU. « Contre-feux » (texte de 1991) édit. « raison d’agir » 4,90 E.


                              • Ninie (---.---.2.57) 7 avril 2007 17:55

                                Nous sommes à 15 jours du 1er tour. Vous savez déjà qui sera le 3ème ? Vous êtes forts ???


                                • Bart (---.---.194.208) 8 avril 2007 06:08

                                  Beaux rappels historiques. Il en manque cependant un qui, exception à la règle si bien démontrée, n’en est pas moins important. En 1981, le troisième homme était un certain Jacques Chirac (dont on ne peut pas vraiment dire que la carrière politique fut ainsi interompue). Difficile donc de faire des prédictions en politique. Bravo en tout cas à l’auteur pour ne pas tomber dans un parti-pris si facile (et fatiguant) ces jours-ci...


                                  • Genève-denecker (---.---.213.152) 8 avril 2007 10:18

                                    Mme Royal appelle à la mobilisation. Elle veut le plus grand score possible. Elle a déjà intégré sa défaite. Les sondages le disent et le redisent. Beaucoup de spécialistes politiques (français et étrangers) le prédisent également. Les sondages placent Nicolas Sarkozy trop loin. devant. Alors pourquoi veut-elle figurer absolument au second tour ? En quoi François Bayrou dont elle n’est pas si éloignée et qui l’emporterait au second tour peut-il la déranger ? Ces questions, nous devons-nous les poser. Je crois que si Ségolène n’est pas au scd tour, il en sera fini de sa Carrière politique et de celle de François Hollande. Jamais le PS ne pardonnera une telle campagne égrainée de « maladresses », voire d’exclusions. Mais, finalement, cela serait-il un mal ? Le PS ne pourrait-il pas partir enfin sur de nouvelles bases et se rénover ? Tout est là. C’est l’unique question. Que Royal soit au second tour n’a finalement plus d’importance, ce qui compte c’est le PS de demain.


                                    • abraham080407 (---.---.98.46) 8 avril 2007 18:08

                                      La France est aujourd’hui plus que jamais prête au changement des règles implicitement maffieuses de l’arène (a)politique du pays, pour la rendre véritablement politique et libre des attaches clientélistes d’intérêts étroits.

                                      A n’en pas douter, c’est une tendance lourde de la société française qui se dessine pour qui veut voir les choses telles qu’elles sont ; les présidentielles 2007 en seront la confirmation pour tous ceux dont la perception est fauussée par des ornières idéologiques.

                                      BYE BYE 3ème HOMME POUR DEVENIR 1er HOMME LE 22 AVRIL MOIS COURANT, AVEC CONFIRMATION LE 06 MAI DU MOIS PROCHAIN.

                                      TOUS LES HABITUELS ABSTENTIONNISTES VONT VOTER EN MASSE CETTE ANNEE ET POUR BAYROU.

                                      TOUS LES DESENCHANTES DES MASTONDANTES FABRIQUES DE LA DEMAGOGIE ET DU MENSONGE VONT REJOINDRE BAYROU.

                                      QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON ? BAYROU SERA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE,PARCEQU’IL REPRESENTE AUX YEUX DE LA MAJORITE DES CITOYENS LE COMMENCEMENT D’UNE ERE DE DEPASSEMENT DES PARTIS ET LA CONSTRUCTION D’UNE VRAIE DEMOCRATIE PARTICIPATIVE, SEULE REMPART A LA SCLEROSE PUIS L’IMPLOSION DE LA FRANCE.

                                      lES FONDEMENTS DE CETTE NOUVELLE DEMOCRATIE, VOUS LES TROUVEREZ EXPOSES INCESSAMMENT SUR UN BILLET A¨PARAÏTRE SUR AGORAVOX ET LE SITE WEB DE RTF.


                                      • arnaud31 8 avril 2007 20:58

                                        entre abraham et mme redecker on ne fait ni dans la dentelle ni dans l’analyse.

                                        Admettons qu’aveuglé par l’homme providentiel de la révolution orange les electeurs permettent que Bayrou arrive au deuxième tour. Laissons vous rever encore quelques jours.

                                        Comment voulez vous que le parti socialiste puisse appeler à voter pour lui contre Sarkozy ? Qui y a t’il chez Bayrou qui soit à ce point en phase avec les militants et les élus du PS ? Cherchez bien et vous n’en trouverez pas ! Même pour un plat de lentille (référence biblique qui ne devrait pas vous déplaire) on ne va pas vendre son ame alors que par ailleurs, pour le PS le nouvel enjeu ce seront les élections legislatives.

                                        Si Bayrou devait arriver au deuxième tour, il prend une claque historique contre Sarkozy tout comme avant lui Poher l’a subi contre Pompidou. Je suis un militant et un electeur du PS depuis près de 30ans. J’ai voté Chirac et j’ai eu le plus grand mal à faire voter mes camarades pour Chirac en 2002. Dans un combat entre un républicain de droite et un autre républicain de droite pourquoi voulez vous que je choisisse ? Alors il pourrait empêcher la gauche de gagner certes mais le prix que devrait avoir à payer les français serait terrible car il y aurait derrière une droite encore plus dure que celle que nous avons connue avec Raffarin et De Villepin.

                                        En réalité Bayrou est un très bel outil fabriqué par la droite pour tenter d’ éliminer la gauche du deuxième tour grace à une imposture. Vous ne lirez jamais sous la plume de Bayrou de réelles critiques du libéralisme et des inégalités sociales. Son seul désir c’est d’être élu, d’être élu et d’être élu. Pourquoi ? on ne le saura peut être jamais ! en attendant l’uMP ne pévoit pas de présenter des candidats face à une vingtaine de députés UDF sortant ni de renverser toutes les alliances qui leur permettent de conserver des présidences de département ou de grandes villes et agglos. cela vaut tous les arguments. En face Ségolène Royal aligne des propositions concrètes, une cohérence politique et une véritable possibilité d’alternative politique. On a vu en Israël ce que peut donner un gouverment à la Bayrou. il suffit de se rappeler que Olmert a gagné sur le même type de discours contre les travaillistes et contre le Likhoud. Depuis il a mené Israel à une défaite militaire au Liban et il a aujourd’hui, après 18mois une cote de popularité de ....1% ! (record absolu de toutes les démocraties du monde). Alors Bayrou et Olmert même combat et même echec prévisible....


                                        • Eric (---.---.8.241) 9 avril 2007 14:13

                                          En configuration d’un second tour où le béarnais serait présent,tous les sondages indiquent une victoire de FB face au « petit ».Ton analyse ne vaut tripette. Quant à la situation en Israël, faut pas pousser pépé dans les orties. Si t’as fait Sciences Pô, j’aimerai bien connaître les noms de tes profs, devaient pas être trés brillants les cocos ! Le non à un traîté duquel il fallait retrancher le terme constitutionnel a déjà suffit, n’en mettez pas une deuxième couche avec vos avis épidermiques complètement déconnectés de la réalité du moment et de l’avenir à construire-TOUSZ ENSEMBLES- Si FB ne passe pas en 2007, ça le sera en 2012,et ce, sur les décombres d’un PS moribond. Ité missa est !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès