Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > C.Autain, la gauche radicale et la politique pour les nuls

C.Autain, la gauche radicale et la politique pour les nuls

Portée par des figures médiocres, la gauche radicale censée incarner la parole des plus fragiles s’abîme en discours lénifiants, déconnectés du réel. C.Autain et F.Lefebvre débattaient dans l’excellente émission “Parlons net“, qui donne un avant-goût du nouveau paysage politique français. Où foisonnent le mensonge, les postures et la politique en goguette. Un festin pour L’UMP.

C’est la nouvelle distribution des débats politique depuis la crise. L’opposition franche de la gauche radicale et de la droite décomplexée. D.Abiker excellent journaliste au demeurant tombe dans cet écueil. Penser animer un débat enrichissant en invitant C.Autain et F.Lefebvre relève essentiellement du casting médiatique. Une tendance lourde depuis que Le Figaro en 2008 impose le chérubin O.Besancenot comme leader de toute la gauche. Une tendance pesante qui fait le jeu d’un seul parti, l’UMP. Qui fait l’intérêt d’une nébuleuse, la gauche radicale, vierge de trahisons, mais aussi de projets valables, de pensées, de “concrets”.

Et c’est alors que C.Autain, féline, fait les plateaux. Emblématique et convaincante militante féministe. Elle est un VRP de la politique hexagonale. Comme S.Pocrain, J.L.Benhamias, tous disciples du positionnement, ils posent leurs bagages toujours à l’affût de places éligibles. Sans aucun scrupule vis-à-vis des militants. La célèbre chienne de garde bascule dans la politique sous les couleurs du PCF, élue à Paris. Parachutage raté à Montreuil, elle furète du côté du NPA. Puis s’amourache du front de gauche à l’horizon des élections européennes. C.Autain n’a pas l’épaisseur, ni le bagage d’un leader politique pour la gauche. Elle croit passer les cordes du ring médiatique en pensant être épargnée. C’est mal connaître un fauve comme F.Lefebvre. Contrairement à F.Hollande qui choya R.Dati lors de ses premières télévisions, le lobbyiste de l’UMP a abominablement massacré le moineau. Si copieusement que cela en fut presque gênant. D’emblée présentée comme leader de la gauche, elle se suicide en enfilant “…ch’uis en phase avec beaucoup de choses que raconte O.Besancenot…”. “Raconte…” O.Besancenot appréciera… Face à un technicien de la communication c’est une catastrophe. F.Lefebvre n’en attendait pas tant. Atteint d’un étrange syndrome depuis quelque mois ; un tic nerveux des babines supérieures précédant une démonstration argumentaire. L’animal en devient fascinant, il pousse l’incarnation de la bête politique jusqu’à en avoir les stigmates. C’est le petit minois de C.Autain qui en fait les frais. Dévorée. Impitoyablement. Toute crue.

Dans l’incapacité de déployer une réponse objective et percutante sur les ravages de la politique de N.Sarkozy. Elle prend la pose, geint, “incante”, bafouille. En pleine lévitation. Faire de la politique sans fondements mène aux abîmes. Pour C.Autain, ce n’est pas grave (au contraire), la France peut s’en passer. Pour ceux qu’elle est censée représenter, c’est une immense déroute. Une de plus.
À la convention nationale du PS, un militant CGT de l’entreprise Magnetto France témoigne d’une lutte collective âpre, pleine de douleurs et de sacrifices. Mais aussi d’une victoire où il scande avec la fierté de l’Homme resté debout “la solution, c’est nous ! La crise c’est eux !“. Deux mondes. Où l’un parasite l’autre. Trombine médiatique versus sacrifice dans le monde réel. Les responsables de gauche oublient qu’ils tiennent politiquement le destin de millions de français en souffrance, en attente. Par paresse ou inconséquence, ils délèguent des faire-valoir friables et creux. La parole sociale n’a décidément pas besoin de ça.

Face à l’hypercommunication de l’UMP, on ne peut se contenter d’une contestation sous forme de témoignages. Les dégâts du sarkozysme sont là, aveuglants, facilement démontrables pour un esprit un tant soit peu cohérent. D.Abiker et les autres journalistes sont garants de leurs castings. Ce sont des professionnels, parait-il ? Inviter P.Larrouturou par exemple eut été plus idoine. L’esprit clair, l’argumentation limpide aurait pu apporter un éclairage informatif sur l’état de la France aujourd’hui. De même que quelques propositions sociales. La seule information qui émerge d’un débat du type Lefebvre-Autain est que l’amateurisme en politique est coûteux pour les citoyens, et profitable à la droite. La malheureuse Clémentine n’est qu’un symptôme d’un mal général de la gauche radicale : figuration, posture, sans l’ombre d’une proposition. Dans ce néant, le dense D.Bensaïd doit se sentir bien seul.

La présidentielle de 2012 va être dantesque. La droite aura un bilan apocalyptique et pourrait bien s’en sortir malgré tout. Avec le même. En grande partie parce que la gauche pratique le tourisme politique. Pour l’UMP le coup parfait serait, en s’aidant de malentendus, la promotion d’O.Besancenot jusqu’au second tour. Alors à l’image du carnage dont fut victime C.Autain face au colosse F.Lefebvre, la France sera encore écrasée sous la marmule*, jusqu’en 2017 !

*B.Belin – Le colosse

Vogelsong – 23 mars 2009 - Paris


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • patroc 17 avril 2009 14:39

    Vous êtes un peu méchant !.. Elle est encore jeune.. Lefebvre, avec son air crâneur intouchable me fait plus pitié.. Mais c’est quoi ces gens qui dirigent la france ?.. Une bande de parvenu(e)s qui se la pètent, rien de plus.. Mal barrés avec çà...


    • karg se 17 avril 2009 14:57

      Lefebvre a un don pour raconter des mensonges éhontés, et ça passe. Autain n’a pas de fond philosophique et idéologique, face a un fou furieux comme Lefebvre, deux stratégies : le KO idéologique ou la surenchère de n’importe quoi. Autain n’ayant ni les outils philo pour le défier, ni assez de mauvaise foi et d’expé pour mentir au niveau de l’illustre petit corps sans coiffeur.


      • LE CHAT LE CHAT 17 avril 2009 15:33

        N’est pas débatteur qui veut ! Chirac l’a bien senti quand il s’est défilé devant Le Pen !


        • karg se 17 avril 2009 17:08

          Non Chirac avait un profond mépris pour Le Pen et ces idées, il a fait le choix de ne pas débattre avec ça, choix que la plupart des politiques français ont fait. A tord, le KO idéologique contre le Pen est possible. Entre l’inégalité des races et les chambres à gaz, on peut transformer n’importe quel débat en lynchage.


        • Cascabel Cascabel 19 avril 2009 23:02

          Un escroc qui méprise c’est toujours drôle, surtout avec les pétoches et les boules.


        • Vinrouge 17 avril 2009 16:45

          100% d’accord avec vous sur le fond : on préfère l’info et la politique spectacle, on critique les bénéfices des entreprises, mais on ne sait même pas lire un compte de résultats, on préfère les arguments creux vides de tout effort intellectuel pour justifier ou critiquer des décisions politiques, mais en même temps on voudrait être des « citoyens », des acteurs à part entière de la démocratie : c’est pour le moment bien prétentieux !


          • Traroth Traroth 17 avril 2009 18:54

            « C’est mal connaître un fauve comme F.Lefebvre » : Mouarf, celle-là, elle est croustillante ! Lefèbvre, un type tellement idiot qu’un enfant de 5 ans pourrait le remballer en 3 phrases bien senties ! Bon, il sait faire montre de hargne, même quand il a tort, mais s’il a triomphé d’Autain simplement grâce à la brutalité du verbe, ce qui est assez dans la lignée du personnage, ça veut simplement dire qu’Abiker n’a pas fait son boulot, ce qui n’aurait rien d’étonnant vu la manière dont celui-ci se ridiculise tous les matins sur France-Info...

            La tourterelle contre le chacal, en gros. Ca a dû être un grand moment de radio. Moi, c’est plutôt le déroute de l’animateur radio que je perçois !


            • jaja jaja 17 avril 2009 18:57

              @ l’auteur : « Une tendance lourde depuis que Le Figaro en 2008 impose le chérubin O.Besancenot comme leader de toute la gauche. »

              Vous qui vous targuez des argumentations limpides on voit que chez vous parfois ça ne vole pas bien haut. Besancenot ne peut-être le leader de « toute la gauche ». Cette gauche qui rassemble les DSK, patron du FMI affameur des peuples et sioniste notoire, partisan de l’attaque militaire contre l’Iran en bon colonialiste qu’il est... ou les Manuel Valls partisan des « réformes » (lire régressions sociales)... et tant d’autres comme Jospin l’empereur des privatisations.... ou Royal qui juge un SMIC à 1500 euros nets une proposition « démagogique »...

              Si Besancenot était le leader de la gauche il devrait traîner ces boulets et il n’aurait, tout comme ces derniers, plus rien d’un homme de gauche... et en ce qui me concerne, terminé le NPA...

              Par ailleurs le NPA l’a choisi comme porte-parole (et non Le Figaro). Il y en a aujourd’hui d’autres, comme Omar Slaouti, tête de liste aux européennes pour l’Ile -de-France...

              Le « Chérubin » dans votre bouche se veut sans doute unecaractérisation politique infâmante... Que doit-on répondre ? « Tonton braguette » pour DSK ou le « Gigolo » pour Benoit Hamon, etc., ce qui serait le degré zéro du débat politique que beaucoup aiment pratiquer sur Avox ou ailleurs.

              Et en ce qui concerne la complicité avec la droite, laissez moi rigoler doucement.... Occupez-vous du PS qui sur ce terrain en connait un rayon.... Guerres coloniales dirigées par des socialistes, privatisations, répression des grèves (vous vous souvenez des infirmières matraquées ?) tout ça en se prétendant l’ami du peuple....

              Que ce parti de traitraillons alliés du système capitaliste aille se faire foutre !


              • Deneb Deneb 18 avril 2009 10:00

                @ l’auteur : Dans un debat, je ne compte pas les points, j’écoute les arguments. C’est surtout la mauvaise foi de l’apparatchik du siècle passé qui m’a ecorché les oreilles dans cette farse. Ce que vous appelez la naiveté, c’est pour moi la sincerité.


                • wesson wesson 19 avril 2009 11:50

                  Bonjour l’auteur,
                  si un « champion du monde » de boxe veut gagner un match et conserver son titre, il acceptera de rencontrer un tocard, un boxeur de 3ème zone, pas quelqu’un en position de le battre.

                  Reste plus qu’a trouver un ring complaisant pour faire ce match à l’issue connue d’avance.

                  Et dans l’actualité politique c’est pareil : les pointures ne rencontrent que des jeunes ou des tocards, afin de pouvoir les écraser, avec la complicité active des médias qui d’ailleurs ne consentent plus à diffuser quoique ce soit qui ne ressemble pas à une mise à mort.


                  • dom y loulou dom 19 avril 2009 20:48

                    et dire qu’il y en a encore qui croient à la représentativité et vont aller se déresponsabiliser aux européennes... encore... ils feindront d’être étonnés quand ils auront sur le dos quarante naboléons en lieu et place d’une civilisation.
                     
                    ils n’ont toujours pas compris qu’en faisant cela ils lèchent le cul des Rothschild, leurs bourreaux impériaux.

                    Qu’ils donnent la pleine justification à ces psychopathes pour détruire leur monde sans cesse ni répit.

                    Heil obama bientôt ?


                     


                    • Cascabel Cascabel 19 avril 2009 22:58

                      Clémentine Autain, la cruche des poires qui compte pour des prunes.


                      • vogelsong vogelsong 19 avril 2009 23:32

                        Merci pour ces commentaires et précisions.

                        @Patroc
                        Il n’y a rien de personnel contre C.Autain.
                        On peut être sincère et mal défendre sa cause.

                        @Karg se
                        Je suis d’accord. Il manque quelques lectures à C.Autain. Elle est indéniablement meilleure comme féministe.

                        @Traroth
                        C’est ce que j’essaie de mettre en exergue. L’élection de 2007 devrait vous servir de leçon. Le parler-vrai ne sert à rien. Seul compte la communication et ce qu’elle fait ressentir. Dans ce cas, C.Autain sort de ce débat moins convaincante. Si vous hésitez, vous ne basculerez pas vers C.Autain. Et @LE CHAT touche juste. N’est pas débiteur qui veut.

                        @Vinrouge
                        Je concède que ce billet est très superficiel. Il parle de forme.

                        @Jaja
                        Vous crachez sur le PS. Ok. Ça soulage.
                        Souvent ce parti m’atterre. Aussi.

                        @Deneb
                        Je reviens sur l’aspect formel. L’élection de 2007 ne vous a pas servi de leçon. Les règles du jeu sont telles. Je ne les approuve pas. Elles sont pourtant là. Il faut se présenter à un débat face à F.Lefebvre avec des dossiers et la hargne.

                        @Wesson
                        Très bonne la métaphore du « tocard ». Je la garde.

                        @dom
                        Quel autre choix que le vote ?

                        @Cascabel
                        Ouf. Je ne suis finalement pas le plus méchant.

                        En fin, mon billet parle aussi et surtout de F.Lefevbre. Par différence.
                        Merci.


                        • Ramila Parks pas d’auteur 20 avril 2009 08:56

                          Ce billet énonce juste une vérité, soit la politique spectacle et la bouffonnerie de la gauche radicale dont Besancenot est une figure de caricature...révolutionnaire.
                          Vous croyez vraiment que des Autain ou des Besancenot sont là pour autre chose que pour la parade...Ce sont justes des exutoires officiels qui n’ont aucun moyen de contrer Sarkozy, au contraire ils l’aident à avoir une aura plus sérieuse...Autain et besancent font partie du plan comm de lUMP...

                          A partça , elles ont fait quoi les féministes «  de garde » pour la petite ouvrière ou la petite ménagère ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles







Palmarès