Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > C’est une révolte, sire ?

C’est une révolte, sire ?

Bonnet rouge et manif pour tous ...

Non, c'est une contre-révolution …

À force de démoraliser sa base et de s'aliéner ses opposants, le pouvoir vacille et la rue se charge d'un flot tumultueux de mécontentements polymorphes. Tout est désormais prétexte à tirer sur un gouvernement qui cristallise toute l'impuissance à modifier le réel. Faute de pouvoir agir sur une économie en capilotade, notre pauvre président agite des réformettes sociales qui non seulement, sont fort mal amenées mais qui ont, de plus, le don d'ulcérer la frange la plus réactionnaire du pays.

Voilà ce qu'il en coûte de proclamer pour maintenant un changement qu'on renvoie indéfiniment aux calendes grecques. Se faire élire par des voix de gauche pour se proclamer ensuite social-démocrate et appliquer une politique de droite sans conviction, c'est se mettre à dos toutes les composantes de la population. Ce n'était d'ailleurs pas suffisant et l'homme a réussi le tour de force de réveiller la vieille calotte tout en ouvrant les portes aux forces du mal.

Le capitaine du pédalo à trois roues symbolise toute l'impuissance d'un pouvoir qui a cessé de nous amuser. Les pirouettes du cirque ne peuvent sauver la faillite colossale de cette présidence qui ne devait son existence qu'au seul rejet d'un prédécesseur odieux qui va bientôt finir par espérer être rappelé comme un sauveur incontournable. C'est le premier miracle de ce triste sire que d'avoir ressuscité le véritable chanoine de Latran.

Le second miracle est d'avoir définitivement démontré l'inanité du pouvoir et l'iniquité structurelle de cette société. C'est maintenant clair pour tous les citoyens : il n'y a plus rien à faire pour échapper à la décadence et à la récession. La France va faire une entrée fracassante dans les nations en faillite ; merci le Parti socialiste et l'UMP. ! Tandis que les citoyens sont assommés d'impôts et de taxes, chacun sait que les grandes entreprises échappent à la fiscalité et que les paradis fiscaux ne se sont jamais portés aussi bien.

Pour souffler sur les braises, la gauche bourgeoise a sorti de son chapeau des réformes qui n'avaient d'autre objet que de déplacer le problème. Puisqu'il était impuissant à changer l'économie, ce brave gouvernement voulut transformer la surface des choses à l'aide de quelques réformettes d'opérette sans réelles conséquences.

Et c'est là que les déçus du camp d'en face se sont soulevés, ulcérés qu'ils étaient de constater que non seulement le pays continuait d'aller dans le mur où nous avaient guidés leurs favoris, mais que de surcroît, le nouveau pouvoir remettait en cause les valeurs ancestrales qui avaient structuré cette société patriarcale.

Ils ont porté le bonnet rouge, la calotte et la croix, le drapeau et la famille pour déplacer un désespoir qui n'est pas que de leur seul fait. La rue n'en peut plus, tout est prétexte à mouvements irrationnels, à rumeurs folles, à phantasmes délirants. Ce n'est plus la raison qui agite ces foules revanchardes et sincères, c'est la passion la plus exacerbée, la colère la plus exaspérée.

Ces manifestants sont issus de toutes les chapelles et de tous clans. Ils défendent la famille, Dieudonné, leur emploi, leurs entreprises, leurs valeurs, sans logique ni mouvement fédérateur car ils sont divers et sans doute impossibles à fédérer. Ils ont pourtant bien des points communs : le rejet d'une République qui n'est plus qu'une enveloppe vide, la colère face à un système qui ne donne pas la primauté au travail et à l'individu, le besoin de retrouver un vivre ensemble dans ce pays.

Alors, oui, ce n'est pas une simple révolte, c'est une contre-révolution parce qu'elle conduira inévitablement cette nation dans les bras de la frange la plus extrémiste de ces soubresauts irréfrénables, faute de trouver en dehors des partis, condamnés définitivement par leurs échecs passés, un nouveau dessein national.

La raison voudrait qu'il y ait immédiatement la dissolution de l'UMP et du PS, la convocation de nouveaux états généraux, issus vraiment du pays réel, pour échapper à la tentation de plus en plus légitime hélas, et parfaitement inévitable désormais de l'aventure « FN ». Comment obtenir un tel sacrifice de la part de ceux qui ne sont en place que pour leur seul confort, leurs petits intérêts mesquins ? Nos élites préfèrent risquer le pire plutôt que de cesser d'en croquer. Nous allons payer douloureusement cet incroyable aveuglement d'une classe aux abois dans un pays qu'on étrangle.

Révolutionnairement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

183 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 3 février 2014 09:04

    (Ce n’était d’ailleurs pas suffisant et l’homme a réussi le tour de force de réveiller la vieille calotte tout en ouvrant les portes aux forces du mal)....Hélas ces forces là sont à l’oeuvre depuis le début de l’humanité...et la caste politique (dans son ensemble) fait partie de cette force néfaste..Notre barbarie et notre incompétence à gouverner font que ces peuples de temps en temps se réveillent de leur engourdissement...En relisant l’histoire on peut s’apercevoir que les grands conflits ont toujours commencé ainsi... !
    La porte de l’ignorance reste toujours ouverte...


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 3 février 2014 09:13

      L’ignorance est aussi entretenue.
      Mais c’est à chacun de faire l’effort d’aller dans le territoire de la connaissance, territoire vaste avec plein de bonnes surprises. Seule la peur empêche d’y aller, il faut lever ses propres ancrages et savoir utiliser son libre arbitre.


    • claude-michel claude-michel 3 février 2014 09:23

      Par Le printemps arrive.....Très peu de gens font l’effort pour sortir de l’ignorance qui les berce dans un cocon douillet...c’est très facile de s’en rendre compte...et ce n’est pas près de changer.. !


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:32

      Claude Michel


      Sans doute mais alors pourquoi leur avoir mis un tapis rouge ??

    • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:34

       Le printemps arrive


      La colère ne fait jamais bon ménage avec le libre arbitre !
      Hélas
      Pourtant, voilà un mariage qui rénuit les deux genres

    • Fergus Fergus 3 février 2014 11:58

      Bonjour, Claude-Michel.

      D’accord avec vous. Je crois que ces manifestations garderont un caractère sporadique dès lors que l’exécutif cessera de prendre des initiatives de nature à aiguiser les tensions. Qui plus est, le spectre des manifestants va de l’extrême-gauche à l’extrême-droite en passant par des intérêts très marginaux (exemple : autonomistes bretons), mais en mobilisant au final fort peu de monde.


    • claude-michel claude-michel 3 février 2014 12:47

      Par C’est Nabum.....Pour les ignorants...le tapis est toujours rouge...c’est la marque de fabrique..on est sur de ne pas les louper quand ils sont dessus.. !


    • Marc JUTIER Marc JUTIER 3 février 2014 18:37
      Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste Non-violence & force de la vérité Indignation, convictions & propositions



      Table des matières

      Indignation

      Convictions

      Propositions

      Introduction

      Préambule au programme « Non-violence et force de la vérité »

      1 – Démocratie & institutions

      2 – Monnaie & revenu universel

      3 – Santé & alimentation

      4 – Éducation & recherche

      5 – Nature & agriculture

      6 – Énergie & transports

      7 – Production & consommation

      8 – Défense & affaires étrangères

      Annexes

      1 – L’oligarchie occidentale et l’illusion démocratique

      2 – Le système monétaire actuel et la pétition « Pour que l’argent serve au lieu d’asservir »

      3 – Agriculture : états des lieux et associations

      4 – Le mouvement des Colibris et leur plan

      5 – Fraternité Citoyenne

      6 – Auteurs, ouvrages & textes à lire

      7 – Citations

      8 – Autres annexes et notes


      Indignation


      « D’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, puis vous gagnez. » M. K. GANDHI


      L’indignation voire même une saine colère m’a envahi lorsque j’ai compris, au début des années 1990, le fonctionnement du système monétaire international. J’ai alors décidé de consacrer ma vie à la recherche de la vérité et de la partager avec mes concitoyens ; c’est ce que je fais par l’intermédiaire du net depuis 1999. Je suis choqué par la mentalité ou l’idéologie de l’oligarchie. Je crois que la seule solution est politique au sens noble du terme. L’indignation n’est pas suffisante, le combat politique s’impose, il s’agit de chasser du pouvoir cette oligarchie manipulatrice. Les solutions existent pour vivre sainement, paisiblement et confortablement dans notre pays une fois débarrassé de ce gouvernement de privilégiés qui ne défendent que leurs intérêts. Pour dire la vérité à mes concitoyens et révolté par la stupidité, l’absurdité et la violence de l’idéologie économique et politique dominante qui est partagé aussi bien par la droite que par le gouvernement social-libéral actuel, j’ai décidé d’agir, de me présenter aux élections présidentielles, d’être candidat aux primaires socialistes de 2016 et de 2021. Suite ici : http://bit.ly/H1eUB6 3480 views


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 3 février 2014 09:07

      « Nos élites préfèrent risquer le pire... »

      Le pire ne leur étant pas destiné (en tout cas, il doivent le penser), il ne changeront rien à un système dont ils tirent profit.

      Cessons de les appeler « nos élites », ils ne sont pas des élites surtout pas associés à nous !

      « À l’origine, le statut d’élite n’est pas accordé par la détention du pouvoir, mais par l’autorité morale » question morale, il y a du boulot !


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:35

        Le printemps arrive


        Coninuons de les flatter et après tout, ils méritent bien ce vocable tant ils sont merveilleux et incomparables dans leur incapacité à comprendre le peuple ! 

      • Claude Claude 3 février 2014 11:56

        Je ne peux pas croire que nos « élites »soient stupides à ce point.
        Quelqu’un continue à tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle casse.
        Pourquoi, c’est la question...


      • tesla_droid84 4 février 2014 16:17

        Pourquoi, je ne sais pas si vous avez déja écoutéla conférence d’Asselineau « qui gouverne la France et l’europe » mais souvent dans l’histoire nous avons eue des « élites » qui vendaient le pays par opportunisme, carriérisme, pour faire parti des grand de ce monde, dans des cercle de plus en plus rapproché du sommet (au dessus c’est le soleil il parait).

        Mais la spécificité Francaise, c’est qu’a chaque fois ou la nation à failli disparaitre, nous nous somme réveillés au dernier moment. Et comme le dit FA, ce qui s’est passé de nombreuse fois dans l’histoire a de grande chance de ce reproduite, ce qui ne s’est jamais passé à peu de chance d’arrivé.
        Mais bon, à chaque époque sa spécificité, et internet est LA spécificité de notre époque, elle est à double tranchant (surveillance) mais elle pourrait permettre de libérer une grosse partie du monde... Il est difficile de faire le Buzz en parlant de monnaie et d’article de l’UE alors qu’une vidéo de chaton fait 10 million de vues...




      • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 4 février 2014 18:18

        une piste peut être...

        Georgia Guidestone monument

      • Dwaabala Dwaabala 3 février 2014 09:13

        Pendant que les dirigeants socialistes construisent la famille, l’école, les logements, les transports, la santé, le territoire et la société de l’avenir bref, l’homme, la femme, l’enfant, les citoyens de demain, tout en faisant face aux rumeurs et à l’opposition fasciste, et des économies pour les intérêts de la dette.


        • périscope 3 février 2014 09:45

          Vous rêvez, mon ami, ou vous êtes endoctriné ?
           Sauf si c’est de la provocation.


        • Le Gaspésien 3 février 2014 11:03

          Je refuse de croire que c’est au premier degré. Warf !


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:36

          Dwaabala


          Déconstruisent sans doute !

        • Croa Croa 3 février 2014 13:25

          « Pendant que les dirigeants socialistes construisent (démolissent : soyons objectifs) la famille, l’école, les logements, les transports, la santé, le territoire et la société de l’avenir bref,... »

          ... il se passe quoi ? smiley


        • pens4sy pens4sy 3 février 2014 09:25

          Merci l’auteur.

          La colère s’est développée doucement depuis 20 mois, dans l’attente de voir un changement pour le meilleur qui ne vient pas alors que les changements pour le pire s’accumulent et ceci dans tous les domaines, économiques, politiques, médiatiques et sociétaux (pour faire court)

          La théorie du genre est bien prête a entrer dans les écoles malgré l’échec évident d’une telle théorie lorsqu’elle a été appliquée (en Norvège).

          http://www.youtube.com/watch?v=PfsJ5pyScPs

          Le mariage « gay » n’aurait-il été qu’une introduction (hum..) pour aller vers l’institution de la théorie du Genre dans les écoles ?

          Oui, on y va a la révolution. Ce gouvernement qui ne gouverne rien mais qui aimerait contrôler le rire, la gestuelle, la pensée, la parole et maintenant la sexualité des enfants va juste trop loin.

          Il doit être abattu.
          Quenellement vôtre,


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:37

            pens4sy


            Les billets à venir seront plus redoutables encore
            Le pire est désormais certain

          • Fergus Fergus 3 février 2014 12:04

            Bonjour, C’est Nabum.

            « Le pire est désormais certain ».

            Je prends le pari que non, tant la majorité des Français est anesthésiée, résignée, et sans doute craintive de voir s’instaurer une insécurité politique qui pourrait remettre en causes le petit confort (même relatif) du plus grand nombre.

            Il ne vous a pas échappé que la plupart des manifestants appartiennent clairement à des catégories sociales particulières, soit extrémistes, soit réactionnaires par adhésion à des valeurs traditionnelles dépassées par l’évolution des mœurs.


          • Croa Croa 3 février 2014 13:30

            « que la plupart des manifestants appartiennent clairement à des catégories sociales particulières, soit extrémistes, soit réactionnaires  »

            Fergus, tu regardes trop la télé !
            (Il n’y a pas que ces gens, mais les médias ne voient qu’eux.)


          • Fergus Fergus 3 février 2014 13:35

            Bonjour, Croa.

            Il n’y a pas que ces gens, certes, mais ils étaient largement majoritaires, de l’aveu même de participants catholiques pratiquants traditionnalistes, pour ne citer que cet exemple.


          • Batman3Robin Batman3Robin 3 février 2014 15:19

            Bonjour,

            Je partage votre avis sur l’analyse car le partenariat communautariste entre Valls et le Crif dans l’affaire Dieudonné, la collusion entre l’État et certaines associations communautaires est désormais avéré à éveillé les consciences.


            L’écroulement du pilier de la justice pas la force d’un ministre poussé par un lobby fait que certaines personnes ont l’impression que la France, « pays des droits de l’Homme » est devenu le « pays du droit des associations ».

            Le dernier ’clash’ entre le peuple et le gouvernement concernant le sujet délicat du « genre » avec l’intervention d’associations dès l’école ne fait que confirmer cet état d’esprit...
            Cette ’rumeur’ selon ’Najat Vallaud Becassine’ et ’Vicent Peillon’ n’en est pas une faisant d’eux des menteurs car les faits probants sont bien là.

            Comme le dit cette chanson, « un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c’est le vent de l’espoir... »


            Ceci étant dit je reste partagé car tant que nous aurons de la soupe dans nos bols, l’appel de la rue restera vainc...

          • périscope 3 février 2014 09:39

            Manifestant d’hier, de l’Ecole Militaire à Denfert, je suis en grande partie d’accord avec vos remarques.
            Le parti socialiste n’a de socialiste que le nom et faute de pouvoir agir là où ça compte pour les citoyens (Travail, économie, réforme de la gouvernance politique), il poursuit, à la suite de quelques doctrinaires, sa fuite en avant dans le sociétal, et dans la pure pensée libérale venue des USA.
            Pas étonnant, dans cet esprit, qu’on ne l’entende pas, contester l’appropriation du vivant au profit d’oligarchies internationales, ni les OGM végétaux et animaux, puisqu’il soutient, à présent, les OGM humains, au travers (étape ?) de la PMA et de la GPA.
            L’avez vous vu, aussi, limiter à 100.000 euros par exploitation les subventions Pac agricoles ? C’est bien le P.S, qui en 1991, a mis en place cette mécanique technocratique (pensée par le N.O.M) pour faire disparaître les petites et, surtout moyennes exploitations agricoles.
            Les avez-vous entendus proposer une représentation directe des citoyens, le referendum d’initiative POPULAIRE, la fin du chèque en blanc pour 5 ans, la réduction du nombre et privilèges des élus ?
            Ce parti et ses affidés est totalement incapable de peser au niveau européen (encore moins de contester l’euro !). Il gère au jour le jour, ne pensant qu’à bétonner les rentes (menacées) de ses meneurs et à satisfaire des lobbys qui, prolongeant 1968, veulent remettre en cause la société.
             C’est ainsi qu’il s’essaie à imprimer, en douce, dans la cire molle des enfants confiés à l’Ecole, rappelons le, pour être instruits, pas déformés ou endoctrinés !

            p.s L’Ump ne s’engage pas dans le domaine sociétal, ni dans la mise en cause du modèle politique actuel, car elle partage tout à fait les mêmes valeurs libérales.



            • périscope 3 février 2014 10:15

              J’oubliais !
              A écouter, hier soir Arte (la télé ultra subventionnée) manifestant, je suis « un facho, d’extrème droite et traditionaliste, etc. »
               Venant de l’exécuteur des basses oeuvres (Valls) je veux bien, mais d’une télé qui se présentait comme Européenne et ouverte ?
               Il va y avoir du balai à faire.


            • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:39

              périscope


              N’écrivez plus jamais PS et préférez lui NB en fin de commentaire

              Les traites n’ont pas à être mis en exergue

            • soi même 3 février 2014 09:54

              Merci pour ce texte salutaire, comme c’est en contraste avec celui de Chalot qui lui préfère l’IVG.

              Pêcher sur le net :

              Le : 26 Janvier 2013

              C’est une crispation ? Non, Sire, c’est une révolution

              Le journal Le Monde, dans son style inimitable, commente gravement un dernier sondage IPSOS Public Affairs sous le titre politiquement correct : « Les crispations alarmantes de la société française » (Le Monde du 26 janvier 2013). Mais ce sondage ne surprend que les bobos du boulevard Auguste-Blanqui. M.G.

               

              Un rejet général du Système

              Non les Français ne sont pas « crispés ». Ils commencent à en avoir plus qu’assez, tout simplement.
              Assez du mondialisme et de ses ravages (la mondialisation est une menace pour 61% des personnes interrogées) ; assez d’un système politique qui s’est coupé du peuple (72% estiment que leurs idées ne sont pas représentées par le Système politique) ; assez de l’Europe technocratique de Bruxelles (65% estiment qu’il faut renforcer les pouvoirs nationaux et limiter ceux de l’Union européenne) ; assez de l’immigration (70% trouvent qu’il y a trop d’étrangers en France et 74% que l’islam n’est pas compatible avec la société française).

              C’est un message clair qui ne peut qu’ «  alarmer » l’oligarchie : les Français se déclarent de plus en plus nombreux, malgré le matraquage médiatique permanent, malgré l’insécurité économique et malgré la répression judiciaire, à rejeter les dogmes de l’idéologie dominante.
              Pourquoi ? Parce qu’ils sont les seuls à en souffrir, tout simplement.

              Toujours moins

              Les Européens de la zone euro, et les Français en particulier, découvrent en effet que l’ordre nouveau que l’oligarchie leur a imposé correspond pour eux à une société du toujours moins :

              – toujours moins de travail : le taux de chômage atteint des taux inégalés si l’on tient compte de ceux qui disposent d’un emploi à vie. Ces taux sont très supérieurs à ceux de 1936 en France ;
              – toujours moins de croissance : car les gouvernements mènent des politiques déflationnistes pour complaire aux marchés financiers et parce l’euro nous handicape ;
              toujours moins de revenus et de retraites : car les gouvernements européens, au nom du « redressement des comptes », dans une économie soumise au libre-échange mondialiste, n’ont de cesse d’augmenter les impôts et de réduire les dépenses publiques ; et les entreprises, au nom de leur « compétitivité », de réduire les salaires ;
              – toujours moins de protection sociale pour les autochtones, au nom de la flexibilité et de la maîtrise des dépenses ;
              toujours moins de services publics qui marchent, à cause de la volonté de réduire les dépenses et du corporatisme des syndicats ;
              toujours moins d’ascenseur social à cause de l’implosion du système éducatif public et du favoritisme dont bénéficient les migrants ;
              toujours moins de liberté : parce que chaque jour, pour les motifs les plus divers, l’oligarchie, via l’Etat Big Mother, s’en prend à l’initiative des autochtones ; et aussi parce que le politiquement correct et les lois mémorielles brident de plus en plus la liberté d’expression ;
              toujours moins de sécurité à cause de l’explosion de la délinquance, à cause de l’islamisme et à cause du laxisme judiciaire ;
              toujours moins de démocratie et de souveraineté, parce que l’oligarchie a décidé de se passer de la volonté populaire pour imposer son projet mondialiste, de gré ou de force ;
              toujours moins de respect pour l’identité et les valeurs des Français enfin, comme le montrent les campagnes de repentance à répétition initiées par l’oligarchie ou les projets de mariage homosexuel.

              No future

              Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, nos concitoyens ont une claire conscience que leur situation se dégrade dans tous les domaines, et que celle de leurs enfants sera vraisemblablement encore moins bonne.

              Les bobos voudraient se persuader qu’il ne s’agit là que de « frilosité » et de « repli » des beaufs et des bidochons, alors que c’est une sinistre réalité pour le plus grand nombre.

              Dans ce contexte, le spectacle d’une oligarchie qui prétend imperturbablement que tout va bien et ira encore mieux demain, ou d’une classe politique interchangeable qui ne prend pas en compte leurs inquiétudes, leur devient de plus en plus odieux.

              Marx disait que les révolutions éclataient quand on ajoutait à l’exploitation la conscience de l’exploitation. Nous y sommes.

              Michel Geoffroy
              25/01/2013


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:42

                 soi même


                Merci pour ce commentaire éclairé.
                Je diffuse.

              • le crocodile 4 février 2014 07:36

                Michel Geoffroy

                Pratiquement tout est dit et BIEN dit !


              • zygzornifle zygzornifle 3 février 2014 10:04

                La révolte est l’opposition à la pensé unique que ce gouvernement essaie d’imposer par tous les moyens.....


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:43

                   zygzornifle


                  Je préfère pensée factice ! 

                  Ils détournent la pensée sur des sujets subalternes

                • eric 3 février 2014 10:06

                  Restons calme... Le Fn est fondamentalement un parti de type gaulliste. On le voit très bien avec sa carte électorale (lire Todd et Lebra) . Un peu moins pragmatique. Sous la pression de la pensée dominante, il s’est laisse aller a des programmes détaillés pas toujours très convainquant, pas toujours très pragmatiques. Aujourd’hui, le principal risque qu’il nous fait courir, c’est que l’appareil d’État, peuplé a 70% de militant de gauche renâcle a obéir a nos élus quand ils ne lui conviennent pas, et qu’en cas de succès, le front se heurterai a une mauvaise volonté encore plus grande. Il n’est pas sur qu’il aurait les moyens politiques et humains de remettre les services publics au service des citoyens.
                  Personnellement, je pense que l’hypothèse la plus souhaitable, c’est une UMP largement majoritaire, avec un FN premier parti d’opposition. Une opposition forte et constructive. Capable de privilégier l’intérêt du pays sur certains grand dossier, et vigilante sur de possibles dérapages.

                  Cela se présente pas mal. Vous soulignez, comme beaucoup d’autre, le caractère « hétéroclite » des récentes protestation contre un pouvoir inepte. Je préfère parler de « diversité », de « multiculturalité »....

                  Mais ce qui est déterminant, c’est que ce sont tous des démocrates. Ils sont tous prêt a défiler avec des gens ayant des idées différentes, voir franchement opposées, sur la base de fondamentaux.

                  En cela, on peut affirmer qu’ils ne sont pas, ou plus a gauche, au sens ou celle-ci se définie aujourd’hui : « la politique n’est pas un dialogue a la recherche de compromis démocratiques, mais une guerre civile entre le bien et le mal ».

                  Si on en reste aux fondamentaux, la ou cela compte vraiment, au delà des discours et des postures, dans le vrai réel de la vraie vie du vrai quotidien, ce sont des gens susceptibles de s’inviter a diner les uns les autres.....

                  A l’inverse, a gauche se définie désormais essentiellement comme la communauté des gens qui peuvent refuser de serrer une main au motif que son détenteur a une autre vision du taux optimal de prélèvement obligatoire....

                  Nous, les « hétéroclites » avons un objectif minimum commun. Débarrasser notre pays de l’obscurantisme qui consiste a croire que les « croyances » doivent faire des hommes des ennemis.
                  Évidemment, dans un certain nombre de cas, cela passera par des rapports de force. Mais le dialogue a sa place. De plus en plus de gens, a gauche, ont du mal a se persuader de la nécessité pour le rester, de se battre pour le droit des LGBT de s’occuper de l’éducation sexuelle de leurs enfants. Pour le moment, cela se traduit par l’abstention, dans les élections, dans la rue, dans l’action de terrain.

                  Il faut éviter les amalgames. Il existe encore, même au PS, une gauche républicaine et démocrate. Il faut lui tendre la main comme a tous les autres et refuse les tentatives de radicalisation du pouvoir qui essaye de nous faire croire que toute la gauche est sur la même ligne neo totalitaire que lui....
                  Pour faire simple, nous connaissons tous des gens qui votent a gauche et que non seulement nous sommes prêt a inviter a diner, mais qui même, sont susceptibles d’accepter....


                  • soi même 3 février 2014 10:23

                    @ Eric, vous avez tous à fait raison à propos du FN, si par aventure c’est eux qui en devienne leader du véritable mécontentement en France et bien on aura ce qui a de pire.
                    Une vrai révolution coloré avec un partie qui a toujours fait allégeance aux systèmes.

                    Ce qui reviennent à faire si cela ne marche pas avec Hollande -Sarkozy, c’est avec Marine où Tartempion que cela se fera !

                    Il maîtrise tellement bien l’intelligentsia politique que l’on peut s’attendre à tous.

                    L’offensive américaine sur les banlieues françaises (Partie 1)«  La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique (...) sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. ». Ces mots surprenants sont ceux du défunt président français François Mitterrand.

                    Ils pourraient prêter à sourire plus qu’à les prendre au sérieux, sauf pour ceux qui s’inquiètent de l’offensive du Qatar, qui vient de promettre au gouvernement français de s’occuper des quartiers défavorisés, en échange du rachat d’un peu de dette française. Pourtant les banlieues françaises ne sont pas seulement visées par le Qatar mais également par de nombreux stratèges du département d’état américain, qui ont développé une stratégie à long terme basée sur la démographie des jeunes français issus de l’immigration africaine qui implique, à terme, une prise progressive de pouvoir et d’influence en France pour ces minorités.

                    http://french.ruvr.ru/2012_11_03/France-offensive-americaine/


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 février 2014 11:00

                    Globalement d’accord avec vous eric...

                    Mais pour l’UMP majoritaire, on repassera :
                    le discrédit du PS est aussi le sien, ne vous en déplaise. Les 2 partis sont un peu trop jumeaux un peu trop visiblement !


                  • gogoRat gogoRat 3 février 2014 11:02

                    eric , merci pour ces formulations bien senties ! :

                    1.  " la communauté des gens qui peuvent refuser de serrer une main au motif que son détenteur a une autre vision du taux optimal de prélèvement obligatoire....« 

                    1.   »Nous, les « hétéroclites » avons un objectif minimum commun. Débarrasser notre pays de l’obscurantisme qui consiste a croire que les « croyances » doivent faire des hommes des ennemis."

                  • eric 3 février 2014 11:24

                    A olivier Pierret : « quand quelqu’un me dit, entre gauche et droite, il n’y a pas de différence, je devine qu’il n’est en tout cas pas a droite.... »
                    Bien sur, on peut conclure superficiellement, que soumis aux mêmes contraintes, les différents partis de gouvernement prennent parfois des mesures qui se ressemblent.
                    Mais c’est rester a la surface des choses. Il faut regarder dans le détail ou va l’argent. La, plus de doute possible...Sarko a construit un record de logement sociaux, Dufflot a bloque les loyers dans les centre ville a bobo. Sarko a commence a dégraisser la fonction publique, Hollande lui a donne un jour de carence et ses sbires on continue a recruter a tour de bars dans les collectivités locales. La gauche a réussi a faire fuir les plus riches contribuables, Sarko a tente de les faire revenir pour qu’ils payent leurs impôts en France, etc...Sarko a nomme un membre de l’opposition a la tete de la Cour des Comptes. La gauche a epure le comite d’ethique...
                    Il est facile de conclure que l’un était « hétéroclite » les autres « de gauche ».


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 février 2014 11:27

                    Eric,
                    Restons calmes, le FN n’est PAS un Parti Gaulliste.
                    C’est Marine le Pen elle-même qui a recadré Philippot tout fier d’avoir trouvé un filon de voix...

                    Comment faire confiance à un Parti qui change d’avis comme de chemise ?

                    Hier il rendait l’ UMP-PS responsables de nos malheurs.
                    Maintenant, Marion Maréchal Le Pen fait de la calinothérapie à la droite de l’ UMP... 

                    Cela porte un nom en politique, ça s’appelle « la politique caméléon », chaque adjudant se colle sur un créneau, et tient un discours différent selon les circonstances et le public visé.


                  • eric 3 février 2014 11:39

                    Si vous jugez les partis a ce qu’ils disent, vous ne devez pas être loin de croire que le PS est a gauche ou que le fdG s’intéresse aux travailleurs....
                    Non, je vous parle de sociologie électorale. Qui vote pour qui et ou. Il y a des permanences dans la vie politique française. Les régions qui votent Fn votaient souvent gaulliste. Du reste, le RPR a toujours et été très ferme sur le refus d’alliance parce qu’ils sont concurrent. les centristes chrétiens démocrates qui ont un électorat complémentaire ont toujours été les seuls a conclure des accords, alors que leurs idées sont en principes beaucoup plus éloignées.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 février 2014 11:45

                    Eric


                    Le FN a des dirigeants qui ne sont pas fréquentables.

                    Le PS a un appareil qui n’est plus fréquentable

                    L’UMp n’a jamais été fréquentable

                    Mais si, je suis raisonnable ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès