Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ça casse ou ça passe !

Ça casse ou ça passe !

Il est évident que chacun verra midi à sa porte après la prestation télévisée du Président de la République, tout comme chacun a reçu le « discours du Bourget » de François Hollande. Sur la forme on peut je pense convenir qu’elle était assez bonne. Un cadre très « présidentiel » et doré, plutôt convivial quand même. Rien à envier à Hollande avec les deux drapeaux, le fond bleu et la Marseillaise. Le ton était assez libre, pas trop crispé, la gestuelle appropriée et les sujets abordés relativement sans tabous.

La question rabâchée de savoir si Nicolas Sarkozy est en campagne ou pas, n’a aucune importance. Le Président de la République indique clairement qu’il est « déterminé » et il faudrait véritablement viser la grosse cote pour parier le contraire. Quand il prononce "J'ai rendez-vous avec les Français et je ne me déroberai pas" ; tout est dit et ceux qui continuent à gloser sur cette affaire deviennent lassants. Les Français s'en foutent d'ailleurs ; il y a belle lurette qu'ils ont compris et François Mitterrand ou Jacques Chirac les ont parfaitement habitués à cet exercice de style : une figure imposée. Les mesures annoncées avaient pour la plupart été dévoilées par la presse à l’exception de la relance du logement qui ne fera pas plaisir aux écologistes. Tout comme François Hollande, Nicolas Sarkozy ne place pas les préoccupations d’Eva Joly au pinacle de sa réflexion. La crise a fait souffler un « mauvais vent » sur les environnementaux. L’argumentation sur la TVA et en particulier le pari que les entreprises ne risqueront pas une augmentation des prix est assez crédible. En effet, dans une période difficile ou le marché est déprimé, la concurrence vive, ceux qui veulent vendre n’ont aucun intérêt à augmenter les tarifs. Le sujet n’étant pas ici de décortiquer les annonces, nous n’irons pas plus loin et chacun pourra fouiller dans ses « tablettes » personnelles et favorites. Il est maintenant évident que rien n’est joué parce que le sortant est lucide. Il n’est pas égaré comme pouvait l’être Giscard à la fin de son mandat. Cette lucidité vis-à-vis des difficultés qui l’attendent et la pugnacité dont il semble faire preuve sont, à mon avis, les garants d’un combat dont il est de plus en plus difficile de prédire l’issue. On peut espérer que le niveau des discussions et des débats sera sans doute plus élevé que prévu.

La posture du Président en place a été assez courageuse, pour ne pas dire risquée : les annonces faites n’étaient pas très faciles. Certains commentateurs sur twitter vont même jusqu'à écrire : "Télé réalité. Y'a un type sur la une, sur la 2...qui s'fait hara kiri en direct, horrible" Cette attitude était voulue ; elle n’est pas anodine ; mais il était difficile de faire autrement sauf à laisser filer au fil de l’eau comme l’avait fait Giscard en 81 avec le résultat que l’on connaît. Soit ça casse, soit ça passe !

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 30 janvier 2012 13:36

    99 % pour que ça casse car il a usé son fond d’honnêté et de vérité d’autant plus qu’il ne disposait d’un gros capital de départ.


    Son plus gros capital de départ était l’art d’enfumer mais il a trop dépensé comme pour les finances publiques maintenant c’est bye bye l’agité 

    Philippe

    • eric 30 janvier 2012 16:18

      D’accord avec l’auteur. Personnellement je pense que cela passera. Il reste presque trois mois. Soit assez de temps pour que l’Électeur trouve le temps de lire les différents papiers et programmes Hollandistes et comprenne que quel que soit la taille ou la montre de Sarko, il faut sauver le pays. Trop de temps pour que Hollande puisse durablement se taire et notamment ne pas répondre aux autres minorités de gauche dont sa minorité de gauche est otage. Trop de sondages prometteurs pour que les appétits des uns et des autres n’entraînent pas de surenchères idéologiques, clientélistes et révélatrice.


      Sarko a été élu sur un programme clair : mettre fin au racket de la classe sociale dominante socialo quelque chose, qui vide les caisses en maintenant le pays dans l’immobilisme. Remettre le pays en mouvement, en particulier au profit des plus défavorisés. Le chemin est a moitie parcouru, ce qui explique la haine des susdit. Il reste a l’achever. La simple victoire de Sarko y contribuera considérablement, quelle que soient les politiques mise en oeuvre par la suite. Elle serait suffisante. Mais pour dire le vrai elle n’est pas non plus nécessaire. Un quinquennat d’une gauche n’ayant a peut pret rien oublie et rien appris donnera le meme résultat dans 5 ans. Simplement, cela nous coûtera beaucoup plus cher. Pas gravissime pour les riches, dramatique pour les pauvres (souvenez vous des 35 heures)

      C’est donc surtout pour des raisons de justice sociale qu’il faut énergiquement faire barrage aux lobbies de la depense publique



      • soubise 30 janvier 2012 17:40

        On va le sauver le pays , mais certainement pas avec cette enflure qui nous a sucé pendant cinq ans au profit du patronat et de ses copains banquiers et au mépris du peuple.


        • xray 30 janvier 2012 18:14


          SARKOZY est l’instrument de l’axe CIA-VATICAN. 
          Il sert le capital de la Dette publique. 
          Il n’a pas de compte à rendre aux Français. 
          /n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/">

          La Taxe Tobin (Le face à face de l’économie active et des marchés boursiers) 
          http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2012/01/23/la-taxe-tobin-le-face-a-face-de-l-economie-active-et-des-mar.html 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès