Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Cahuzac, impardonnable : vraiment ?

Cahuzac, impardonnable : vraiment ?

Les réactions très dures des "amis" socialistes de Jérôme Cahuzac ont sombré dans le surréalisme. Après une prestation télévisée qui n’a pas atteint les objectifs fixés (infléchir la courbe de la popularité présidentielle), le pouvoir est en pleine panade.

Ce n’est pas un poisson d’avril et cela va faire des dégâts politiques considérables, avec sans doute quelques répliques ultérieures. L’ancien Ministre du Budget Jérôme Cahuzac a été mis en examen ce mardi 2 avril 2013 après avoir reconnu publiquement posséder des comptes bancaires à l’étranger.

Sans approfondir sur ce que la justice pourrait concrètement lui reprocher (c’est à la justice de juger), Jérôme Cahuzac a commis en plus une faute morale en ayant menti pendant quatre mois, tant aux citoyens (il est ministre) qu’à ses camarades (et anciens amis) socialistes. Roland Cayrol notait d’ailleurs sur France 3 le 2 avril 2013 que c’était la première fois qu’en France, on reprochait à une personnalité politique d’avoir menti, ce qui, aux États-Unis par exemple, avait constitué en 1999 l’essentiel du scandale contre le Président Bill Clinton dans l’affaire Monica.

Il semblerait donc que l’affaire Cahuzac soit un cas de scandale politico-financier d’enrichissement personnel, ce qui, il faut bien le constater, même si d’autres affaires suivent également leur cours, notamment dans le sud de la France, est différent de détournement à des finalités politiques (en clair, financement de campagnes électorales, cause de la plupart des affaires politico-financières depuis une trentaines d’années). Moralement, tout se vaut évidemment puisqu’il est honteux qu’une personnalité qui a atteint les plus hautes fonctions, et donc, chargée de faire appliquer la loi, d’autant plus quand on est responsable de l’administration fiscale, ne soit pas irréprochable.

blogCahuzac201304021552

Les Français commencent désormais à être habitués à des informations totalement impensables : l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn le 14 mai 2011 pour abus sexuel ou même la mise en examen de l’ancien Président Nicolas Sarkozy le 21 mars 2013 pour abus de faiblesse.

Les proches de Nicolas Sarkozy avaient d’ailleurs fait un peu trop de bruit pour clamer leur fureur à la suite de cette mise en examen, ce qui avait temporairement masqué le scandale (terrible) de la démission de Jérôme Cahuzac deux jours avant. Or, depuis mardi, le retour à l’affaire Cahuzac est très violent et en fait une affaire d’État, bien plus grave que l’affaire Sarkozy, ne serait-ce que parce qu’elle concerne le présent et pas le passé.

La "République irréprochable" du Président François Hollande repassera.

Pourtant, j’avais apprécié Jérôme Cahuzac. Dans ce gouvernement très peu préparé à l’exercice du pouvoir, il était l’un des rares ministres compétents qui tenaient la route, avec le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls et la Ministre de la Justice Christiane Taubira.

Le Président de la République va s’exprimer à la télévision après le conseil des ministres de ce mercredi.

yartiCahuzacB02


Peu de citoyens français croiront François Hollande et son Premier Ministre Jean-Marc Ayrault quand ils répéteront, la main sur le cœur, ils ne savaient pas, qu’ils ne se doutaient de rien (Mediapart avait déjà sorti des preuves dès le 4 décembre 2012), et qu’ils n’avaient fait confiance qu’à la parole de leur ministre.

Sans doute Éric Woerth aurait souhaité avoir cette même confiance en été 2010, d’être cru sur parole par l’opposition socialiste de l’époque. Durant cette période, les socialistes s’étaient érigés en procureurs et même juges et l’affaire était entendue bien avant son instruction judiciaire, il était pour eux forcément coupable.

Le premier à soupçonner la sincérité de François Hollande n’est d’ailleurs pas sur sa droite mais sur sa gauche, avec Jean-Luc Mélenchon : « Où s’arrête la chaîne du mensonge ? Qui savait et n’a rien dit ? ».

S’il y a un critère pour juger un responsable d’équipe, qu’il soit Président de la République ou simple manager dans une entreprise, c’est le choix de ses collaborateurs. Avoir côtoyé une vingtaine d’années Jérôme Cahuzac n’aurait mis aucun soupçon à ses plus proches amis politiques, ne serait-ce pas étonnant ?

Qu’importe d’ailleurs la réalité, la sincérité du pouvoir aura du mal à être prise au sérieux par l’opinion publique et dans tous les cas, soit ils savaient et ils ne sont pas sincères (et pas irréprochables), soit ils ne savaient pas et ils ont au moins manqué de perspicacité dans leur jugement. Dans tous les cas, cela donne une très mauvaise image de l’exécutif et on sait qui cela va avantager.

yartiCahuzacB04


Ce qui est en fait très éclairant, c’est justement la manière dont les plus proches amis de Jérôme Cahuzac le traitent. Et je dirais presque, sans le défendre bien sûr, puisqu’il a reconnu lui-même qu’il aurait apparemment enfreint la loi (ce sont les juges qui condamnent, pas les commentateurs), que ses amis sont bien cruels contre lui après l’avoir tant encensé.

Jean-Marc Ayrault a parlé, sur France 2 le 2 avril 2013, de trahison, que Jérôme Cahuzac avait trahi ses amis. Le mot est fort. Mais François Hollande est aussi sévère sinon plus en parlant d’une « impardonnable faute morale ».

Je ne peux m’empêcher de reprendre le mot "impardonnable" qui choque dans la bouche du Président de la République dans un tel contexte. Et je ne peux que le rapprocher de la visite du pape Jean-Paul II de celui qui avait voulu être son meurtrier. Oui, un meurtre est difficile à pardonner mais Jean-Paul II avait pardonné. François Hollande, lui, n’a pas supporté qu’on ait menti devant lui, et c’est pour lui impardonnable.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : la "faute morale" semble plus être le mensonge qu’une éventuelle fraude fiscale qui doit être jugée avant d’être commentée. Cela paraît presque surréaliste…

De ceux qui ont réagi, c’est encore François Bayrou qui a su prendre le plus de hauteur, laissant de côté le "cas" Cahuzac et reprenant son leitmotiv de la campagne présidentielle, à savoir, la moralisation de la vie politique qu’il avait souhaité fixer par référendum dès le début du quinquennat : « Le scandale Cahuzac vient d’exploser en plein vol et, une fois de plus, les dégâts sont considérables et dévastateurs pour le monde politique français. (…) Qui ne voit que la moralisation de la vie politique devient un impératif d’urgence dans un pays où plus personne, si les choses continuent ainsi, ne va pouvoir donner sa confiance aux responsables de la vie publique. (…) Plus que jamais, ce dont notre démocratie a besoin, enfin, d’urgence et sans atermoiement, c’est de la vérité en politique. » (AFP, le 2 avril 2013). François Bayrou avait été le seul à proposer pendant la campagne de donner des règles de déontologie entre responsabilités politiques et responsabilités professionnelles.

yartiCahuzacB03


Pour Jérôme Cahuzac, c’est maintenant la descente aux enfers. Le premier secrétaire du PS Harlem Désir vient même ce mercredi 3 avril 2013 de l’exclure du parti socialiste et lui demander de renoncer à tous ses mandats électifs. Il pourrait, théoriquement, redevenir simple député mais aurait tout intérêt à y renoncer.

Pire, il n’a plus d’issue. Ni politique ni humaine. Tout comme Dominique Strauss-Kahn il y a deux ans. La moindre décence de ses amis politiques aurait été de se taire, pas de le charger aussi fort avec des mots aussi durs. Ils sont d’autant plus durs que François Hollande n’a jamais été sincère une seule seconde lorsqu’il avait débité ses fameuses phrases "Moi, Président de la République". Avec Jérôme Cahuzac, il voudrait se dédouaner d’avoir trompé ses électeurs.

Bref, laissons la justice suivre son cours, que les délinquants soient punis comme ils le méritent, que les hypocrites se taisent, et méfiez-vous, anciens amis socialistes de Jérôme Cahuzac, si jamais, ce que je n’espère absolument pas, il devait advenir un suicide, l’impardonnable faute morale serait très faible à côté de l’immense bêtise morale qu’on est en train de vivre actuellement…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (3 avril 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Verbatim (les "aveux" publics sur son blog le 2 avril 2013).
Cahuzac et la taxe de 75% des hauts revenus.
Cahuzac en débat avec Mélenchon.
La dernière prestation télévisée de François Hollande.

yartiCahuzacB05 


 


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 6 avril 2013 09:18

    voici 5 mesures a prendre pour STOPPEZ L’EVASION FISCALE !


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 avril 2013 18:18

      Bonjour Robert,

      Intéressant le lien...

      « début de citation - de votre lien »
      1—embauchez sous 12 mois au moins 1 000 agents de contrôle fiscal pour renforcer les 5 000 vérificateurs actuellement en poste. Chacune des nouvelles recrues rapportera à l’État au moins 2,3 millions d’euros par an grâce aux redressements fiscaux opérés, soit 40 fois le montant de son traitement !
      « fin de citation »

      1000 agents x 2,3 millions = 2,3 milliards d’Euro / ans

      hors la fraude fiscale est estimé entre 60 et 80 milliards d’euro / ans pour la France.

      En se basent sur 60 milliards d’Euro il faudrait donc embaucher

      60.000.000.000 : 2.300.000 = 26.087 agents

      donc 26 fois plus ....

      Bref, sans vouloir chipoter dans le détails ... s’il avait une vrai volonté de combattre le fléau de la fraude à l’évasion fiscale il avait énormément d’argent à récupérer ... Hors je suis persuadé que le gouvernement actuel comme les précédentes sont bien au courent de l’ampleur de la fraude mais manque de volonté voire manque de sérieux .... il vont attendre que tout se calme pour continuer comme d’habitude.

      Il est beaucoup plus facile de se prendre aux petits contribuables que aux grands fraudeurs qui profitent de failles instaurées par les hommes politiques et la peur de représailles éventuelles.

      Ce système est un système mafieux et en haut de la pyramidé on trouve les BANKSTERS !

      D’après les fichiers secrets de l’« Offshore Leaks », BNP Paribas et Crédit agricoles émergent comme les deux seules banques françaises accusées d’avoir supervisé la création de sociétés offshore pour des clients avides d’évasion fiscale.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 7 avril 2013 09:57

      ET SI CAHUZAC ETAIT UN AGENT DOUBLE UMP PS

      que franc-macon il fasse comme woerth et sarko alimenter les caisses.main dans la main

      a ce stade de corruption tout est possible CAR CAHUZAC AVAIT UNE STATURE ET UN PROFIL D’ HOMME DE DROITE

      ET S IL REVENAIT A L ASSEMBLEE BALANCANT TOUT CE QU IL SAIT ET FAISAIT  ???


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 6 avril 2013 10:04

      A DROITE CAHUZAC AURAIT PU FINIR PRESIDENT COMME CHIRAC ET SARKO

       a gauche on essaye de le virer..mais vendez le donc a l’ump.....mme BETTENCOURT PAIERA


      • Clojea Clojea 6 avril 2013 12:33

        Il est temps pour la V eme république de partir avec l’eau du bain. Je rejoins Mélenchon, avec qui pour une fois je suis d’accord, à savoir, faisons table rase, et créons une VI eme république....Il est grand temps de faire le ménage.


        • Pyrathome Pyrathome 6 avril 2013 14:04

          Oh que oui.......


        • SEPH 6 avril 2013 13:00

          Ben voyons. Élevons une statue à ce pourri.

          Il est temps de faire la grande lessive de printemps.


          • Marc P 6 avril 2013 13:04

            Que les politiques et autres décideurs cessent de se mentir à eux même et donc à tout le monde en s’interrogeant sincèrement sur comment vit un smicard, un travailleur ou un retraité pauvre ou un chômeur... Etre conscient de comment vivent tant de millions de malchanceux devrait leur être insupportable...., 
            Ainsi même s’ il peuvent se prévaloir de ne pas vivre au dessus des lois pour les meilleurs d’entre eux, ils seront d’une certaine manière « rattrapés sciemment et volontairement par la réalité. »...
            Si l’affaire qui nous occupe pouvait au moins provoquer un intérêt plus affirmé pour la réalité de notre société chez nos élus et dirigeants....
            Cdlt


            • heliogabale heliogabale 6 avril 2013 13:53

              Dîtes-moi Mr Rakotoarison, vous ne faîtes pas preuve d’autant de compassion envers les dizaines et les dizaines de voleurs de banane qui se suicident dans nos prisons dignes de la Moldavie chaque année ?

              Idem pour les centaines et les centaines de salariés du privé ou du public qui se suicident souvent poussés à bout par des logiques managériales qui ne prennent pas en compte la dimension humaine...

              Idem pour les agriculteurs minés par une politique agraire ne profitant qu’aux très très très gros propriétaires ?

              Personne ne souhaite le suicide de Cahuzac, en premier lieu parce que personne ne mérite un tel sort mais ça ne sert à rien de s’apitoyer sur un homme qui aura toujours des moyens de s’en sortir (l’exil notamment)...


              • Pyrathome Pyrathome 6 avril 2013 13:55

                Rakototo défend toujours les guss de droite, y compris les imposteurs qui s’affichent avec une étiquette de gauche......
                Il sait reconnaître leurs us et coutumes....


                • heliogabale heliogabale 6 avril 2013 14:40

                  Le radin que c’est ! ça veut tout dire de ce que représente pour lui le smicard...


                • modesto modesto 6 avril 2013 15:03

                  non, il ne s’agit pas d’un « scandale politico-financier d’enrichissement personnel » (on aime les formules lourdingues, ici).
                  il s’agit d’un pervers qui trichait avec le fisc comme il en a des milliers en france, qui est prvenu à s’immiscer au sommet de l’état. comment ? eh bien, justement parce que c’est un pervers , « intelligent et compétent » comme vous le signalez justement (c’est à ça qu’on les reconnait, ou qu’on devrait...). DSK aussi était (est encore !) très compétent !

                  il faut arrêter les délires complotistes sur ce site qui mérite mieux que ces considérations mélenchomaniaques... mais vous êtes loin d’être le pire, sylvain.


                  • mortelune mortelune 6 avril 2013 16:43

                    Et ça est-ce pardonnable ?

                    Pour ma part ça ne l’est pas et les français devraient commencer à se bouger les fesses pour y mettre fin. 

                    • baldis30 6 avril 2013 23:07

                      impardonnable ! et difficilement pardonnable à ceux qui

                      soit devaient savoir par leur fonction et par la délégation qu’ils fourniraient qu’il y avait un cactus

                      soit qui savaient et qui n’ont rien dit malgré l’intérêt supérieur du pays. Cela vise aussi bien la gauche que la droite , parce qu’il semblerait d’après une information entendue que l’UMP savait dès avril 2012 .... c’est encore plus grave parce que cela montre des connivences inacceptables. Il en va de même de la part de l’avocat qui avait ouvert le compte en Suisse.

                      tous coupables ou complices .


                      • Le421 Le421 7 avril 2013 09:11

                        En tout cas, et comme le souligne Edwy Plenel, il n’y a eu aucune obstruction de la part du gouvernement. Aucune pression ou intervention. A priori, Cahuzac n’a pas joué avec l’argent public directement comme certains l’on fait ( vente de biens appartenant à l’Etat, marchés truqués avec l’argent du contribuable, etc...) et qui ne sont pas prêts d’en rendre des comptes...
                        Alors, si il faut nettoyer les ecuries d’Augias, oui, mais pour tout le monde pareil, Cahuzac est le bouc émissaire d’une bande de fraudeurs en rond qui nous dirigent...
                        Pour frauder, il faut avoir du fric. En plus, je ne connais pas beaucoup de gens pleins aux as qui votent à gauche. Socialiste, oui, mais est-ce vraiment la gauche ou n’est-ce qu’un parti faire valoir qui sert de défouloir de temps en temps aux français en mal de changement ?
                        Ouuaaaaiiis !! On a voté à gauche !! Ah bon ?? T’as voté quoi ?? Hollande !! Ah, oui, je comprends.. T’as voté « à gauche », mm’bécile va !!


                        • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 7 avril 2013 10:51

                          Bonjour,

                          Nos jouvencelle politique ne savez rien, et il réclame tous de bonne fois une vrai moralisation de la vie politique française.
                          Mr cahusac vous été un vilain Mr.
                          Allez un petit article qui me plait bien, sur la moralité de nos grand homme politique.
                          La Suisse, coffre-fort des politiques français

                          La Suisse, coffre-fort des politiques français

                          Myret Zaki

                          Rédactrice en chef adjointe du magazine « Bilan » à Genève

                          Tout se passe comme si, pour la première fois dans l’histoire, un politicien français avait eu un compte non déclaré en Suisse. Mais de qui se moque-t-on ? cessons un instant d’hyperventiler etintéressons-nous aux chiffres. Sur les quelques 830 milliards d’euros d’avoirs en Suisse, on peut estimer à peu près de 166 milliards les avoirs français exilés, soit un montant presque équivalentaux avoirs allemands abrités du côté helvétique de la frontière. Selon diverses études (KPMG, Helvea), ces avoirs européens sont à 90 %-98 % non déclarés à leur pays d’origine. Sur les 166 milliards estimés pour la France, quelques 60 milliards seraient gérés non pas des banquierssuisses, mais par des succursales de banques française en Suisse.

                          Or 166 milliards d’euros, cela fait un peu plus que les 600 000 euros de Jérôme Cahuzac. Et l’argent de politiciens français s’y trouve en bonne place. Souvenons-nous des comptes suissesde Jean-Marie Le Pen, dissimulés à la banque UBS, puis transférés chez Darier. C’est Pierrette Le Pen, son épouse, qui en a fait état à la presse suisse en 1997. Une enquête de Swissinfo en 2002 a même révélé le numéro de compte de M. Le Pen à l’UBS. Et on parlait alors de 8 millions d’euros, soit 13 fois plus que les avoirs de Jérôme Cahuzac. Pourtant lesautorités françaises n’ont pas, à ce jour, ouvert d’enquête à la suite de ces soupçons fondés, et n’ont pas demandé de renseignements à la Suisse.

                          C’est le regard sur la fraude fiscale internationale qui a radicalement changé suite à la récession postcrise de 2008 qui a conduit au surendettement des Etats. Rappelons que, depuis 2009,les nouvelles conventions de double imposition négociées par la Suisse la forcent désormais à lever le secret bancaire pour des cas de soustraction fiscale, ce qui n était pas admis en droit suisse, la soustraction fiscale n’étant pas jusque-là assimilable à une infraction préalable au blanchiment, seul motif alors valable pour lever le secret.

                          Sur la place de Genève, les avoirs liés à des politiciens français ne sont pourtant qu’un demi- secret, et des émissaires continuent d’aller et venir. On sait en outre qu’un banquier privé genevois a longtemps géré depuis ses bureaux de Vevey (pour plus de discrétion) les avoirs du mari de l’actionnaire principal de l’Oréal, André Bettencourt, homme politique français décédé en 2007. Est-il nécessaire de préciser que, depuis l’après-guerre, les banques privées de la place de Genèveont servi de refuge des plus commodes aux politiciens français pour dissimuler les revenus annexes à leur fonction ? C’est même une des activités principales du private banking traditionnel, y compris, répétons-le, celui pratiqué par les succursales de banques françaises, bien que celles-ci se défendent énergiquement de gérer des avoirs français depuis la Suisse.

                          Si Jérôme Cahuzac pouvait parler, il dirait donc qu’il n’est pas le seul. Peut-être ajouterait-il que ses collègues ayant d’emblée choisi d’autres places financières (Singapour ou Nassau) pour dissimuler leurs avoirs ont été plus malins que lui. Les demandes d’information françaises à Guernesey ou auxIles Vierges britanniques ne recevraient pas, selon toute probabilité, le même accueil qu’en Suisse.Surtout si, comme l’argent de la plupart des potentats, celui-ci est organisé sous forme de structures complexes (trusts et sociétés offshore sous jacentes), qui sont les véritables schémas de l’évasion fiscale moderne. Ces schémas, avec la hausse continue de la charge fiscale dans lespays de l’OCDE, et en particulier en France et en Allemagne, ont de beaux jours devant eux etconstituent le véhicule de choix des plus grandes fortunes françaises. Et ces structures domiciliées bien loin de la Suisse, le gouvernement français n’est pas prêt d’en soupçonner l’existence.

                          Y en à plus d’un qui doigt avoir le nez qui s’allonge en ce moment, a droite à gauche et a l’extrême droite.

                          pour l’instant j’ai rien de vilain pour Eva joli ni pour Mr Melanchon, a croire que ces deux la sont fait dans du bon bois, ça ce pourrais bien...

                          Cordialement


                          Franck


                          • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 7 avril 2013 11:39

                            J’ai oubliez ce cher Copé et son copain tiakedine, petit rappel



                            Franchement ils n’ont pas honte tous ces politiciens, et quand a nous, soit on a pour une 

                            majorité alzeimer soir on est très con

                            Cordialement

                            Franck

                            • Dolores 7 avril 2013 18:39

                              Il ne faut pa s’inquiéter pour Cahuzac même s’il est reconnu coupable.
                              Un redressement fiscal, une amende,,de la prison avec sursis et 2 ans inéligibilité, et tout sera dit. Il reviendra et des imbéciles voteront encore pour lui.
                              Ca s’est déjà vu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès