Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Cahuzac veut revenir à l’Assemblée nationale comme si de rien (...)

Cahuzac veut revenir à l’Assemblée nationale comme si de rien n’était

C'est France info qui divulgue ce vendredi cette information surprenante selon laquelle Jérôme Cahuzac, le ministre paria du gouvernement Ayrault qui a été démissionné pour la raison que l'on sait, oserait d'ici un mois se présenter au palais Bourbon pour y siéger avec ses amis socialistes. C'est Claude Bartolone qui l'affirme ce vendredi à la station radio d'informations en continue. L'ancien Ministre du Budget qui pris à la gorge a révélé sa faute à la justice est-il encore en possession de toutes ses facultés mentales ? Ou est-il d'un cynisme sans limite ?

Pour être précis le député du Lot-et-Garonne a jusqu'au 19 avril à minuit pour décider formellement de réintégrer ou quitter son siège de Parlementaire. On sait que la nuit tous les chats sont gris même un mouton noir, mais celui là ne risque pas de passer inaperçu.

Claude Bartolone au téléphone a vainement tenté de mettre l'ancien ministre devant ses responsabilités "j'essaye de lui faire comprendre qu'il ne peut pas le faire". En fait, depuis une réforme constitutionnelle de 2008, un ministre peut parfaitement retrouver sa place à l'assemblée s'il sort du gouvernement pour une raison ou une autre, c'est son droit, même mis en examen pour blanchiment de fraude fiscal. Il ne serait d'ailleurs pas le seul sur les bancs de l'assemblée avec un passé ou un présent judiciaire. Dans le cas Cahuzac, suffirait-il que la faute soit avouée pour être pardonnée ?

Toujours selon le Président de l'Assemblée, "Jérôme Cahuzac est face à une certaine schizophrénie". M. Bartolone n'est certes pas psychiatre, mais peut-on exclure totalement cette éventualité. Autrement comment expliquer qu'un homme qui se disait dévasté par les remords et qui serait même selon certain capable d'un geste grave, puisse seulement envisager son retour parmi les élus du peuples. Rappelons que la schizophrénie est une psychose grave qui peut entraîner la dissociation mentale, la discordance affective, une activité délirante incohérente et une rupture de contact avec le monde.

Personne ne peut nier la gravité de la faute de Jérôme Cahuzac, il est inutile d'en donner encore une fois le détail. Mais sans lui chercher d'excuses, ce qui serait vain de toute façon, tout comme il serait inutile de vouloir enfiler une robe d'avocat du diable pour défendre un comportement inexcusable. Nous devons cependant admettre que celui qui était l'homme fort du gouvernement est la proie d'un véritable exécution publique. Jérôme Cahuzac c'est notre nouveau Ravaillac qui après avoir poignardé la confiance du souverain a été condamné à l'écartèlement par la droite et sa gauche. Dans ces conditions n'importe quel être humain peut craquer et devenir fou.

Certes, la première réaction à l'annonce du possible retour de l'ancien ministre dans les travées de la représentation nationale est bien évidement le dégoût devant une attitude irresponsable est honteuse. S'il osait revenir, nul doute qu'il serait reçu par des cris d'hostiles et montré du doigt comme un pestiféré. Et si cet homme était malade et incapable de discernement ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • walter99 6 avril 2013 07:51

    La chasse aux néolibéraux a commencé et ne fera que s’amplifier à mesure que les citoyens découvriront l’étendue de la corruption et des fraudes que cette idéologie de la dérégulation à permis ; Les vestes se retournent d’ailleurs très vite (Baverez) C’est cette idéologie qui nous a conduit à une économie financiarisée qui n’a plus de rapport avec la réalité. Tous les partis sont touchés les néolibéraux les ont tous infiltrés comme le préconisait Von Hayek , PS, UMP , UDI, Modem, et même FN qui prône une privatisation de la sécu c’est à dire la condamnation des malades à la misère noire .Cette idéologie agonise depuis 2008 et force à actionner la planche à billets pour repousser de mois en moi son effondrement .Mais c’est fini ,il n’y a plus d’argent pour l’économie réelle ,90% des fonds injectés (imprimés) vont à la spéculation pure (jeux de prix purs) et le « credit crunch se rapproche et cette fois les états exsangues ne pourront plus sauver les banques :elles seront nationalisées pour quelques euros symboliques (c’est légal !) et il faudra reconstruire une économie »réelle" comme ils disent ,sans spéculation,sans VAD,CDS, produits dérivés, high frequency trading ,et surtout en arrêtant la privatisation de la création monétaire qui est le véritable hold up du siècle comme disait Maurice Allais prix Nobel. Ecoutez Delamarche, Sapir ou Jorion pour comprendre....


    • Alpo47 Alpo47 6 avril 2013 09:04

      Le système vacille en effet. Et si E.Plenel tient parole en divulguant d’autres irrégularités, il pourrait bien s’effondrer.
      Aurons nous la chance de voir un « sursaut républicain » ? Et puis que faire, personne de sensé ne porte un vrai changement. Melenchon n’est qu’un aspirateur du PS (Votons pour Hollande et ... sans conditions, disait il...) qui ne veut même pas quitter l’europe et l’euro. Un vrai mouvement citoyen, loin des partis, est encore à créer ...

      Quand à Cahuzac, il semble n’avoir pas encore compris le rejet général dont il est l’objet.Tout le monde lui tire dessus à boulet rouge, surtout d’ailleurs ses anciens collègues et amis du PS.
      S’il tentait de revenir, je crois que ce serait vraiment très dur pour lui, lors de chacune de ses apparitions et que l’homme ne tiendrait pas la route psychologiquement. On voyait bien déjà ces dernières semaines -le regard fixe, tétanisé- qu’il lâchait prise...


        • SEPH 6 avril 2013 10:01

          On n’arrête pas les salopards c’est à ça qu’on les reconnait.

          En prison, le soit-disant pourfendeur de l’évasion fiscale.


          • subliminette subliminette 6 avril 2013 10:11

            On parie qu’il ne mettra pas les pieds à l’assemblée ?

            Il va juste reprendre le titre et toucher le fric sans rien faire. Non, Gruni, il n’est pas fou cet homme-là !

            Toucher du fric sans rien faire, ça s’appelle pas être assisté ?


            • gruni gruni 6 avril 2013 10:27

              Bonjour subliminette


              On ne peut pas totalement évincer l’hypothèse que Cahuzac souffre en ce moment d’une pathologie mentale, je n’en suis moi non plus pas du tout convaincu. Bartolone cherche-t-il à noyer le poisson. Toucher du fric sans rien faire, à son niveau ce n’est plus de l’assistanat c’est une conduite insultante et odieuse. 

            • louphi 6 avril 2013 10:35

              gruni

              «  En fait, depuis une réforme constitutionnelle de 2008, un ministre peut parfaitement retrouver sa place à l’assemblée s’il sort du gouvernement pour une raison ou une autre, c’est son droit, même mis en examen pour blanchiment de fraude fiscal. Il ne serait d’ailleurs pas le seul sur les bancs de l’assemblée avec un passé ou un présent judiciaire. Dans le cas Cahuzac, suffirait-il que la faute soit avouée pour être pardonnée ? »

              Sachez que la république bourgeoise, même la plus démocratique, c’est la république des copains coquins.



              • gruni gruni 6 avril 2013 10:51

                Sans oublier probablement d’autre affaires aujourd’hui encore inconnues, mais évitons de tomber dans le tous pourris, même si conserver le pouvoir trop longtemps peu conduire à en abuser ou à mettre la main dans le pot de confiture.


              • louphi 6 avril 2013 13:46

                gruni

                « Sans oublier probablement d’autre affaires aujourd’hui encore inconnues… »

                Le cas Cahuzac n’est qu’une petite pustule qui a vite éclaté sur un corps dont tout le monde sait qu’il est congénitalement depuis toujours tout infecté et chaque jour encore plus pourrisant. Tout le monde sait. Mais tout le monde s’en accomode. Le haro général assourdissant actuel sur Jérôme Cahuzac n’est qu’une tempête dans un verre d’eau.

                « …mais évitons de tomber dans le tous pourris… »

                Ne sont-ils donc pas tous pourris ? Lequel d’entre eux n’est pas pourri ? Peut-on être organe d’un corps putrescent dès sa naissance depuis des siècles, et chaque jour encore plus putrescent, sans être atteint de pourriture ? Soyons sérieux !

                Regardez combien la tête même du poisson est pourrie. Il s’agit du Conseil Constitutionnel. N’y siègent que des copains et des coquins le plus souvent membres des obédiences capitalistes occultes la plupart du temps maçonniques. Si le Conseil Constitutionnel n’avait pas autant été pourri, Paul Stéphane Nicolas Sarkozy de Nagui Bocsa n’aurait pas pu se présenter à l’élection présidentielle, encore moins officier en lieu et place du président de la république, pour faux et usage de faux sur son Etat-Civil, en apposant ouvertement et fièrement sa signature maçonnique obédientielle sur les documents de la République (1). Il en est probablement de même d’autres candidatures aux dernières présidentielles. Peut-on douter que le Conseil Constitutionnel ne soit rien d’autre qu’un organe de blanchiment de l’illégalité et donc de l’immoralité des copains et coquins ?

                C’est tout le système qui est pourri, la république démocratique, temple sacrée du système capitaliste. En effet, la république démocratique, le capitalisme, repose sur l’équarrissage républicain et démocratique des non-possédants par les possédants, des non propriétaires par les propriétaires. La source de l’immoralité que sacre et consacre la république capitaliste démocratique se trouve là. Tous ceux, au masculin comme au féminin, qui abondent cette source et s’y alimentent sont pourris. La modération envers un tel système mafieux est le symptôme d’une possible contamination.



              • louphi 6 avril 2013 14:33

                PS


                Autre lien (2) en substitution du lien (1) si ce dernier ne fonctionne pas.

                    www.dossiers-sos-justice.com/media/00/00/1919400162.pdf


              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 6 avril 2013 11:34
                Il n’y a pas que les aveux. En plus de son mensonge récent (décembre 2012) en séance publique à l’Assemblée, Jérôme Cahuzac a menti trois fois dans ses déclarations de patrimoine, deux fois comme député (en 1997 et en 2007), et une fois comme ministre (en juin 2012) :

                Il est donc inconcevable qu’il puisse retrouver une place sur les bancs de l’Assemblée.

                • Furax Furax 6 avril 2013 12:10

                  Le plus beau, le plus terrible, c’est ce brave Harlem Désir qui réclame un référendum sur la moralisation de la vie publique. On se moque de qui ?
                  -Voulez vous oui ou non que les hommes politiques respectent la loi ?
                  On rêve...

                  Surtout que :
                  "En choisissant Harlem Désir pour premier secrétaire, le Parti socialiste place à sa tête un homme condamné par la justice. Entre 1986 et 1987, alors qu’il est président de l’association SOS Racisme, Harlem Désir perçoit 10.500 francs par mois d’une autre association, l’Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants, basée à Lille. Cet emploi fictif lui vaut une condamnation, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d’amende pour recel d’abus de bien sociaux.« 
                  dans
                  http://tempsreel.nouvelobs.com/le-congres-du-ps/20120912.OBS2032/harlem-desir-condamne-pour-emploi-fictifs.html
                  On se moque de qui !!!
                  Et les »jeunes militants" socialistes l’applaudissent !
                  C’est une salle de nains de jardins ou quoi ?


                  • Luc le Raz Luc le Raz 6 avril 2013 12:20
                    Cahuzac veut revenir à l’Assemblée nationale comme si de rien n’était...

                    et combien avant lui après condamnation(s) ? Je ne désigne personne, suivez « mes regards ». Il y en a même qui ont assez de cynisme pour se représenter à des élections. Et sont élus ! Si, si ! smiley


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 6 avril 2013 13:26

                      Claude Bartolone : Jérôme, réfléchis, tu ne peux pas revenir siéger à l’Assemblée. Pas avec cette affaire qui te colle au cul.

                      Jérôme Cahuzac : Mais pourquoi pas ?!? C’est légal, c’est même prévu par le règlement.

                      C.B. : Oui mais non, tu sais, heu, à cause de l’image que tu donnerais de la représentation nationale. Les gens sont furieux. Sarkozy, DSK, toi... c’est trop, c’est la porte ouverte au populisme et au « tous pourris ». Non, tu ne peux décemment pas revenir à l’Assemblée en étant mis en examen. Je serais ferme.

                      J.C. : Je m’en contrefout, Claude. Et Woerth alors ? Il ne siège pas Woerth ? avec ses cinq mises en examen et ses instructions en cours ? Trafic d’influence passif, recel de financement illicite de parti politique, favoritisme, prise illégale d’intérêt.

                      C.B. : Heu... oui, mais c’est différent. Tu sais comment sont les gens, Jérôme, ils ont une mémoire de poisson rouge, ils ont oublié depuis longtemps les turpitudes de Woerth. Il peut revenir siéger , lui. Toi, c’est trop tôt. Fais-toi oublier quelques mois, mets-toi au vert en province et en 2014, hop-hop ! ni vu ni connu tu te fais élire maire en province. Tu sais pourtant comment ça marche, hu ! hu ! hu !

                      J.C. : Ah ! Ah ! Ah ! Les cons, je n’y avais pas pensé.


                      • gruni gruni 6 avril 2013 13:59

                        Vous avez un don de médium Peachy doublé d’un talent parodique, smiley


                      • cassandre4 cassandre4 6 avril 2013 14:33

                         D’après l’auteur :

                          Et si cet homme était malade et incapable de discernement ?
                        ---------------------------------------------------------------------------------------------

                          Ben, heu ! sa place n’est donc pas à l’assemblée, mais dans un hôpital psychiatrique (même s’il est avéré que le palais Bourbon répond de plus en plus à cette définition, et que le sénat est de plus en plus sénile, et même carrément gâteux.)

                          En bref, toute cette faune se traine des batteries de casseroles qui sonnent à toute volée à leur cul, mais ça ne l’empêche pas de dormir du « sommeille du juste »

                         Ces gens là, n’ont décidément aucune pudeur ! de plus certain d’entre eux (et c’est le cas pour celui-ci) nous parlent quotidiennement, d’étique, de déontologie, et de serment d’Hippocrate, et se torchent royalement le cul avec leurs beaux principes, c’est à gerber !

                          La guillotine est trop rapide, pour cette engeance, il faut leur infliger le pal, plus conforme à leur destin (« qui commence si bien, mais qui fini si mal »)


                        • ETTORE ETTORE 6 avril 2013 14:39

                          A force de vouloir lui trouver des faiblesses et des turpitudes d’esprit à ce braaaave Cahusac...

                          le jour de son suicide il n’auras même pas besoin de laisser une lettre pour expliquer son geste.
                          Encore un pendu par les cou..... avant d’être pendu tout simplement en place publique.

                          Au fait, j’ai cru comprendre qu’il avait menti 3 fois ????
                          ça me rappelle bien quelqu’un d’autre qui avait fait pareil avant le chant du coq dans un pays biblique. et cela peu avant la mort de son.....maître !


                          • BA 6 avril 2013 14:55
                            20 novembre 2012 :

                            Jérôme Cahuzac annonce des mesures pour lutter contre la fraude fiscale.

                            Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, s’est rendu à la Direction départementale des finances publiques à Nanterre ce 20 novembre 2012. 

                            Il y a rencontré les agents des services départementaux, interrégionaux et nationaux en charge de la lutte contre la fraude fiscale.

                            On aperçoit sur les photos : Pierre-André Peyvel, Préfet des Hauts-de-Seine, ainsi que Bruno Bézard, directeur général des finances publiques.


                            • CAVALE 6 avril 2013 15:22

                              Si, si, CAHUZAC à l’Assemblée...pour tout déballer !
                              ...De l’épique, enfin de l’épique !... et des têtes au bout !!! ;


                              • Electric Electric 6 avril 2013 16:03

                                Cahuzac veut revenir à l’Assemblée. Attendons la confirmation de la part de l’évadé fiscal du bocal.

                                Pathologie mentale ? pervers narcissique ? Psychopathe social ?

                                Ou plutôt un gars qui a servi de prête-nom pour une branche du PS en se dédommageant au passage, genre 10% pour mes frais ?

                                Ticket d’entrée pour ce genre de compte : 10 millions. La TV suisse parle de 15 batons qui auraient transité sur ce compte.

                                Mosco, Taubira, Hollandreou et JM Zero ont essayé de couvrir. Pourquoi s’il s’agit de l’acte d’un seul homme ?

                                Si Cahuzac revient à l’Assemblée, c’est pour dire : fermez vos gueules ou je ne paierais pas seul.

                                L’affaire Cahuzac ne fait que commencer. JM Zero et Mosco sont dans un bateau, qui prend l’eau.

                                Hollandreou a un problème : il a le charisme d’une palourde, son Premier Sinistre celui d’une huitre.

                                Impossible de nommer un Premier Ministre qui en a (dans le froc) sans passer après pour une moule et faire tapisserie (la palourde c’est déjà mieux que la moule).

                                Bref, une affaire qui se gère entre la marée haute et la marée basse.

                                Sauf que là, la marée est descendue trop bas.

                                ça annonce toujours le tsunami en retour.

                                En pleine campagne 2012, Sarko avait annoncé que sans lui, la France serait en faillite en FEVRIER 2013. Un mec très informé de l’abysse des déficits publics qu’il laissait à ses successeurs, avec dans les tuyaux le Two Pack Europe déjà signé avec Berta Merckel augurant sans aucune échapatoire le matraquage fiscal.

                                Hollandreou a des problèmes avec l’Etat : la droite a farçi tous les rouages de l’Etat avec ses agents, des portiers aux hussiers, la DCRI, etc ... Les coulisses de l’Elysée appartiennent encore à Sarko, il sait tout.

                                Hollandreou a bradé tous ses pouvoirs à Bruxelles. Il est un petit employé de la World Company. S’il n’obéit pas, il subira le même sort que Lech Kazcynski dont l’avion était bourré de TNT (info Reuter, passée inaperçue, mais pas en Pologne).

                                La manif pour tous pourrait servir d’allumette à un coup d’Etat institutionnel de la part des sbires de Sarko qui reviendrait tel le sauveur du 13 mai 58. Barjot en sous marin de l’UMP ?

                                Une simple hypothèse de travail.

                                Mais dans tous les cas, ça pue la merde.


                                • gruni gruni 6 avril 2013 16:28

                                  Voila un commentaire électric et imagé. Je suis assez d’accord avec votre hypothèse de travail.


                                • mortelune mortelune 6 avril 2013 16:11

                                  Qu’il revienne siéger relève du défis mais qu’il ait accepté le poste de ministre du budget relève d’un sacré culot. 

                                  La bande de gangsters sionistes qui nous gouvernent est prêt à donner une partie de nos impôts pour des armes destinées aux terroristes musulmans Syriens ; personne dit trop rien...
                                  Un gars du gang avoue qu’il est un escroc et qu’il a planqué des millions en Suisse ; tout le monde s’émeut et crie au scandale (à juste raison).
                                  Conclusion : la vie de milliers d’humains est moins importantes que des mensonges. Les français sont donc des tueurs qui n’aiment pas qu’on les prennent pour des c..

                                  • wesson wesson 6 avril 2013 16:41

                                    Bonjour mortelune,


                                    « Qu’il revienne siéger relève du défis mais qu’il ait accepté le poste de ministre du budget relève d’un sacré culot.  »

                                    Et vous croyez pas que pour mentir et se défendre comme il l’as fait, il fallait en posséder un sacré de culot !

                                    Et là c’est pas la peine d’invoquer une démence, il vient juste toucher le salaire de député, et c’est tout. 

                                    C’est en plus parfaitement cohérent avec le fait que grâce à ses aveux, Cahuzac peut espérer circonscrire sa fraude aux seuls 600.000 € qui se trouvaient encore sur ses comptes non déclarés, et en exclure toute extension aux mouvements réels qu’il y a eu sur ces comptes.

                                    Tout cela est parfaitement cohérent avec le comportement d’un avare, qui n’est pas d’ailleurs considéré dans nos sociétés comme étant une pathologie.




                                  • mortelune mortelune 7 avril 2013 03:06

                                    Tout à fait vrai


                                  • SamAgora95 SamAgora95 6 avril 2013 18:44

                                    Je pense qu’il a parfaitement sa place à l’Assemblée... des mafieux, des voyous, des tricheurs, des monteurs, des profiteurs, mercantiles et égoïstes. Il est peut-être même, toute proportion gardée parmi les plus propre.





                                    • gonzales gonzales 6 avril 2013 18:53

                                      n’oublions pas tiberi qui fait voter les morts chirac et ses emplois fictifs et plus grave juppe qui a été condamme avec sursis et prive de droits civiques pendant un an et oblige de s’exile pour se faire oublier et puis l’autre la avec des bulletins de vote plein ses chausettes alors vous pensez que cahuzac : rien a cirer.

                                      mais ce qui me gene le plus dans ce milieu politque c’est que beacoup de ces donneurs de lecons ont tous des gamelles au cul mais aucun juge n’a le courage de les condamner et la deuxieme chose qui me fout hors de moi c’est que tous ces présidents le sont a vie et nous coutent tres cher .la solution :une fois battu tu redeviens un citoyen comme tout le monde mais qui aura la courage de prendre une telle decision pas hollande surement car ils mangent tous dans la meme gamelle pauvre france


                                      • lloreen 6 avril 2013 21:19

                                        Derrière l’ affaire Cahuzac se cache le KOWEIT GATE, qui révèle la corruption généralisée sur cette planète.
                                        Tous les noms des plus grands criminels mafieux figurent dans ce condensé PDF ainsi que les implications mondiales et des sommes de l’ ordre de milliards de fonds détournés.
                                        Des noms comme Chirac,Sarkozy,Bush, Cheney, Rice, des noms de banques et des réseaux de blanchiment d’ argent, le pourquoi et le comment des guerres.
                                        Tout figure dans ce lien.

                                        http://fr.scribd.com/doc/134373515/Livre-Koweit-Gate-de-1991


                                        • spartacus spartacus 6 avril 2013 22:49

                                          Amusant ces gens qui crient morale mais n’ont pas d’échantillon sur eux.

                                          Le président de l’assemblée Batolone ? Favoritisme par l’emploi de sa famille.
                                          Le président du PS Désir ? Condamné pour emploi fictif
                                          Les députés socialistes ? Majoritairement des obligés de l’état qui ne démissionnent pas de leur poste, et votent le budget en conflit d’intérêt, puisqu’ils sont à la fois salariés de l’état et responsable du budget de leur employeur.
                                          Le premier ministre Ayrault ? Condamné pour favoritisme.
                                          La ministre de la justice Taubira ? Ancienne indépendantiste, ancienne clandestine destructrice de matériel public.

                                          Dans la fosse aux caïmans de la morale, le crocodile Cahuza a bien sa place ! 

                                          • mortelune mortelune 7 avril 2013 03:30

                                            Exact ! et si l’on fait le décompte de tous les autres y compris le FN et l’UMP alors nous tombons dans la fosse à requins blancs. Les mecs du PS sont comme celui qui nous gouverne, des petits bras sans roubignole. 

                                            Dans tous les cas nous sommes les serviteurs de ces messieurs dames et ils auraient tords de se priver puisque tout le monde ou presque, imagine vivre dans une démocratie. 
                                            Pour le français lambda la servitude est le moins qu’il puisse faire et si leur femme ou fille(s) pouvaient faire quelques fellations à ces messieurs, si propre sur eux, alors ce serait l’honneur suprême. Imaginez le bonheur du bonhomme qui sait que sa femme tient dans sa bouche Hollande ou Sarko en même temps que sa fille tient Copé ou Fillon. Et oui ! la vie est ainsi faite que tout le monde y trouve son compte pourvu qu’il ait son estomac plein. Clinton le savait, DSK aussi et je ne doute pas une seconde que tout les nantis le savent. 
                                            Nous sommes toutes leurs putins et nos hommes aussi...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès