Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Calamity Dati : dernier scandale avant inventaire

Calamity Dati : dernier scandale avant inventaire

Si ce ne sont pas là des dents à rayer le parquet ! Elle l’a quitté, justement, le parquet : Rachida Dati a été punie du Parlement européen, mais elle entend bien rebondir le plus vite possible. Alors la voilà qui, au moment d’abandonner la Chancellerie, commet un ultime "coup d’éclat" à sa façon, révélé par Europe 1 le 18 juin dernier : "102 pages au total, distribuées à plusieurs milliers d’exemplaires. Rachida Dati, qui s’apprête à quitter la place Vendôme pour faire son entrée au Parlement européen, a fait publier une brochure vantant son bilan. Aux frais du ministère de la Justice. Ni l’Elysée, ni Matignon, ni même son service de presse n’ont visiblement été informés de la préparation de ce document. Photo de la ministre en première page, il recense tous les objectifs atteints par Rachida Dati. Il a été transmis aux journalistes, mais aussi aux députés et aux chefs de juridictions." Le Post apporte des précisions supplémentaires : " Combien d’exemplaires ont-ils été tirés ? " À 2 000 ou 3 000 ", selon l’entourage de la ministre. "À 7 000", selon Le Figaro, qui précise que "1 000 autres seraient en cours de réimpression".

brochureLe NouvelObs.com consacre lui aussi un article à l’affaire. Sous le titre pompeux de la brochure (voir ci-contre), un éloge sans nuance du bilan de l’ex Garde des sceaux : "On peut lire que la justice pénale des mineurs avait été réformée de manière à aboutir à "un texte enfin plus clair". La minorité pénale - c’est-à-dire l’âge en dessous duquel on échappe à la justice pénale – a été fixé à 13 ans avec toutefois quelques restrictions qui ne sont pas mentionnées et que l’Unicef avait dénoncées. De même, de nombreux chiffres émaillent le chapitre relatif aux peines planchers, ces peines minimum pour les juges qui visent à lutter contre la récidive. Mais, étonnamment, pas une ligne sur la conséquence de cette mesure sur la population carcérale. D’ailleurs, si une partie du volume est consacrée à la prison (notamment à travers les exemples du contrôleur général des lieux de privation de liberté ou la prévention des suicides), à aucun moment les chiffres de la population en prison ne sont cités. Donc, pour rappel, au 1er mars 2009, 62.700 personnes étaient incarcérées pour une capacité de 52.535 places. Un record de surpopulation a même été battu à l’été 2008. Contactée par NouvelObs.com, l’Union syndicale des magistrats note également que Rachida Dati met en avant des réformes qui n’ont pas encore été votées comme la réécriture du Code pénal et du code de procédure pénale ou le projet de loi pénitentiaire qui n’est qu’au stade de la "présentation", note l’USM dans un contre-bilan de l’action de la garde des Sceaux." On se doute que les réactions syndicales ne sont pas tendres : "Le livret epsonne donc davantage comme "une opération de communication personnelle", explique Emmanuelle Perreux, présidente du Syndicat de la magistrature, interrogée par NouvelObs.com. C’est "consternant mais pas étonnant", renchérit le président de l’USM, Christophe Régnard. La conclusion du livre fait d’ailleurs grincer les dents des syndicats. On peut en effet lire : "La ministre, dès son entrée en fonction, a décidé d’aller à la rencontre des élus, des professionnels du droit et de la justice, des experts, des représentants du monde associatif… Le dialogue et la concertation n’ont jamais fait défaut". "Si Mme Dati y croit elle-même, très bien", commente Christophe Régnard avant d’ajouter : "On peut dire que tout va bien, mais la réalité du terrain est très différente". C’est "une contre-vérité" pour Emmanuelle Perreux qui cite l’exemple de la réforme de la carte judiciaire : "Rachida Dati n’a réuni qu’une seule fois le comité consultatif qu’elle avait créé". D’autant que la fin du mandat de Rachida Dati est notamment marquée par la plainte contre elle de l’USM pour "injure contre un corps constitué".

Quelle est la justification de l’opération, selon le ministère de la Justice ? "C’était l’occasion de dire ’voilà le bilan’ après deux ans d’un éventail très large de réformes" Mais pour quoi faire, bon sang ? Au-delà des milliers d’euros qu’a coûté la réalisation de la brochure - on ne saura pas au juste combien, la Chancellerie refusant de répondre, autre scandale ! -, c’est le principe qui compte : comment ose-t-elle ainsi instrumentaliser les moyens du ministère au profit de sa communication personnelle, avec ce fascicule entièrement à sa gloire ? rdEmmanuelle Perreux s’insurge que cette "opération pour vanter les mérites de Mme Dati est payée par le contribuable sur les moyens du ministère alors que d’autres dépenses sont bien plus prioritaires". Finalement, Calamity Dati "réussit" une sortie à l’image parfaite de son personnage : tout en clinquant et paillettes, témoignage du culte indécent qu’elle se voue à elle-même. Jusqu’au bout, son passage au ministère aura été révélateur de sa nature profonde : autoritaire, incompétente et d’un narcissisme obscène.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • morice morice 27 juin 2009 11:28

    ... aux dernières nouvelles elle deviendrait avocate... en tout cas c’est pas des beurs : elle vient de flinguer trous générations là.... à chaque fois qu’on en recrutera un, on pensera à Dati... fricoter avec Delon lui va comme un gant : finalement, elle n’aura pas été très loin des thèses du FN... ce qui semble assez paradoxal. Sa remplaçante dans l’imiginaire sarkoziste (y’en faut une de beur !) est fille de harki : regardez dans la presse comment son CV a été rédigé : il n’est nul question du mot harki : moi, je me demande simplement POURQUOI ?

    La jeune belette de la Fontaine, qui s’était emparée un matin du palais d’un lapin en marchant allègrement sur les lois existantes, s’est un peu trop approchée du Grippeminaud. Souhaitant devenir elle-même Rachidagrobis, elle se sera fait dévorer en chemin, trop attirée par les ors du palais, d’ici ou d’ailleurs et par leurs carrosses. Fin en vue ou annoncée, donc, pour la belle fable octroyée aux Français par un président qui se comporte depuis son accession au pouvoir en monarque absolu. La Fontaine, qui s’y connaissait en courtisans et courtisanes, avait pourtant prévenu : ce n’est pas en répétant seulement ce que dit le roi qu’on s’impose :

    Ne soyez à la cour, si vous voulez y plaire,
    Ni fade adulateur, ni parleur trop sincère,
    Et tâchez quelquefois de répondre en Normand.


    • geko 27 juin 2009 12:03

      On dit de certaines personnes qu’elles font autorité dans leur domaine de compétence, et d’autres sont autoritaires pour combler leur incompétence notoire !


      • Georges Yang 27 juin 2009 12:22

        Avec Dati , les magistrat du parquet peuvent enfin appliquer les peines plancher


        • Ronny Ronny 27 juin 2009 13:30

          Yang, vous faîtes feu de tous bois smiley ! A moins que vous ne soyez une fine lame...

          Bon j’arrete, mais ne dites pas que cette histoire de parquet on en a rien à cirer, parce que sous les jeux de mots faciles, se cache une reprise en main de la justice et une mise sous contrôle par le pouvoir politique de tout premier ordre..


        • PaulTD 27 juin 2009 12:28

          « Donc, pour rappel, au 1er mars 2009, 62.700 personnes étaient incarcérées pour une capacité de 52.535 places. Un record de surpopulation a même été battu à l’été 2008 »

          Il ne faut confondre nombre de personnes incarcérées et surpopulation. C’est une erreur souvent faite et qui fausse totalement le débat.

          La surpopulation est moins importante qu’elle ne l’a été certaines années précédentes, y compris sous des gouvernements de gauche.

          Par exemple, en 1985 (avec Mitterrand et Badinter), le nombre des personnes incarcérées ayant considérablement augmentée dans la période 1982-1985 (+140% !!), il y avait 44.500 détenus pour 33.000 places, soit un taux d’occupation de plus de 137%, supérieur au taux d’aujourd’hui (ce qui ne rend pas, bien au contraire, les taux d’aujourd’hui acceptable)

          Malheureusement, dans la « chasse à la Dati », la désinformation (et/ou l’ignorance) a encore de beaux jours devant elle.


          • PaulTD 27 juin 2009 13:49

            « ...augmentée dans la période 1982-1985 (+140% !!) »

            Il faut lire « + 40% ». Désolé.


          • SURVEYOR 27 juin 2009 12:59

            Scandaleux, se payer une propagande aux frais du contribuable, sans parler du côté écologiste, proprement scandaleux, décidément rien n’arrête la cour à sarkozy...
            C’est aussi le cas des spots publicitaires qui passent sur le petit écran à la gloire des réformes de notre mafia nationale, toujours les mêmes qui payent et en plus tout ça rentre dans les poches, « TF1 & autres », de ses amis.


            • Lee Hesse 27 juin 2009 13:43

              Il serait intéressant d’aller interviewer Anne Méaux, la grande papesse de la com !
              Qui, aux lendemains de la chute libre de RD lui a fait des propositions pour la coacher.
              Je pense que cette merveilleuse idée de plaquette de promotion vient d’elle !
              C’est ce qu’on vendait aux patrons quand il quittait leur fonction dans les années 80 !!!!!
              Son agence Image 7 a du avoir un marché pour sa réalisation !
              Dommage, cette initiative ne fait que décrédibiliser RD et son ancienne fonction.


              • Bulgroz 27 juin 2009 13:45

                Monsieur Bonnet,

                Soutenez vous toujours que c’est Barnier qui a voté la résolution sur le vin rosé ?


                • chmoll chmoll 27 juin 2009 17:22

                  perso, la dati c comme les prisons françaises ,elle est une honte et une faillite totale


                  • David Meyers 27 juin 2009 18:49

                    Inutile de tirer sur l’ambulance. Melle Dati n’y est pour rien, pas plus que son successeur, ex chasseur d’hommes (sans papiers), pas plus que la malheureuse « anéfé » Madame Albanel.

                    Au cas où vous auriez oublié, il y a le petit maître qui tire toutes les ficelles, qui agit pour tout, qui pense pour tous, qui décide de tout.

                    Si quelqu’un doit partir...


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 27 juin 2009 21:16

                      Ne dites pas qu’elle n’y est pour rien ! Cette brochure d’autopromo obscène, c’est tout elle et rien à voir avec Sarkozy.


                    • fouadraiden fouadraiden 28 juin 2009 12:11



                      d’accord à 100% , Léon et maintenant on peut même parler d’un syndrome Rachida ds le recrutement des beurettes...déjà que c’était pas terrible l’image des beurs avoir choisi cette pauvre fille aura été au final une regression totale et absolue ...pour tt le monde.


                       mais bon, Sarko , sur ce coup là, a qd même fait preuve de courage même si à vouloir corriger sa campagne anti racaille( anti beur, anti arabe, anti islam)) il s’est laissé fourvoyer en croyant bien faire. 

                       Avec le remaniement récent , la droite française est revenue à ses fondamentaux, qui veut qu’ un bon arabe est un enfant d’harki. ha ha ha h aha


                    • ACARCASSONNE 28 juin 2009 21:01

                      Comment dire qu’un homme ou une femme n’est pour rien dans les actions qu’il mène et cautionne ?

                      Quand on est un acteur politique et se prétend créateur d’initiatives il faut assumer !

                      Il est tout aussi vrai que la plupart de nos hommes politiques actuels sont les pantins de ceux qui paient leur campagne et élection. A commencer par nos Ministres et Président .
                      Monsieur Sarkosi a bien été élu pour réaliser les projets des Banques et de Washington.

                      Maintenant toutes ces personnes, si elles se respectent (?), peuvent aussi choisir leur camp devant les responsabilités qui sont entre leur mains. On le constate encore devant les hésitations pour prendre les décisions courageuses qui s’imposent dans la crise systémique globale actuelle, alors que la Chine, l’Inde , le Brésil ... tendent la main à l’Europe pour élaborer un nouveau système mondial dans les relations internationales ! (Voir par exemple les analyses de LEAP et NEWROPEANS sur http://www.newropeans-magazine.org/content/view/9606/349/ )

                      Alors Oui, partir ? ... se démettre ? ... se soumettre ? ... ou avoir réellement de l’autorité d’être auteur de quelque chose de positif pour ses concitoyens français et européens.


                    • Georges Yang 27 juin 2009 21:47

                      N’oubliez pas de suivre l’affaire de KARACHI avant qu’elle ne fasse pschitt !


                      • gruni gruni 27 juin 2009 22:17

                        Strasbourg est une très belle ville, mais Dati n’ ira pas, quel dommage que cette grande agglomération ne fasse pas la connaissance d’ une telle « célébrité ».
                        Mais dans le fond tant mieux, les strasbourgeois aiment les gens sérieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès