Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > CAP 21, retour à la case départ

CAP 21, retour à la case départ

Ce samedi 13 a eu lieu la fusion entre Europe Ecologie et les Verts.

De mon point de vue, le nouvel ensemble accouchera d’une souris aux prochaines élections présidentielles et cette nouvelle formation ne parviendra pas à refaire le score d’Europe Écologie aux Régionales.

Malgré les affirmations de Cécile Duflot, ce rapprochement ajoute une formation de gauche supplémentaire à un paysage à gauche déjà très pluriel qui oscille entre le manque d’idées et la cacophonie ambiante à l’intérieur de chacune des formations qui la constitue.

Une gauche en manque de leader qui n’arrive même pas à convaincre les français qu’elle pourrait être une alternative au pouvoir en place.

Quant à Corinne Lepage, ils n’ont visiblement pas voulu d’elle puisqu’elle annonce pudiquement qu’elle ne fera pas partie du nouvel assemblage. Cela prouve trois choses :

- D’abord que personne ne l’attendait et qu’elle a donc fait une erreur personnelle et stratégique évidente en laissant tomber la direction du MODEM. Non pas trop parce qu’il s’agissait du Mouvement Démocrate, mais parce que son avenir politique reste au Centre et qu’elle ne parviendra jamais à construire quelque chose de mieux que CAP 21 et qu’elle finira sa carrière politique où elle l’a commencé ; c’est-à-dire en Secrétaire d’Etat ou en Ministre de l’Ecologie d’un gouvernement recentré.

corinne-lepage-cap-21-maree-noire.jpg

- Que les Verts sont et resteront un ramassis de gauchistes sans intérêt dont les compétences de Corinne Lepage, pour le coup, porteuse d’une véritable réflexion environnementale, d’une compétence reconnue par tous, d’une bonne connaissance du terrain, ne les auront même pas intéressés. C’est dire à quel point ils se foutent de l’écologie elle-même. 

-  Que la réflexion sur l’Ecologie, l’économie durable, l’énergie renouvelable, l’environnement et l’écologie humaine, ne peuvent pas être les préoccupations d’un parti en particulier, mais doit s’inscrire dans une programmatique de politique générale, dont la diagonale en serait l’écologie. 

 Ainsi comme on parlait autrefois d’un mieux-disant culturel, les citoyens doivent faire pression sur leurs dirigeants politiques en place afin qu’ils prennent en compte le plus rapidement possible cette réflexion et cette vision environnementaliste dans leur cahiers des charges, qu’ils soient de droite comme de gauche.


Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 16 novembre 2010 11:03

    Corinne Lepage m’a beaucoup déçu quand elle a décidé de quitter les centristes du MoDem pour rejoindre ces groupes gauchistes intransigeants et l’extrême-gauche.


    • BisonHeureux BisonHeureux 16 novembre 2010 11:44

      « Le scepticisme est la carie de l’intelligence. » Victor Hugo
      C’est dommage d’être aussi pessimiste alors qu’il reste 18 mois avant la présidentielle !
      Si Eva Joly est désignée comme candidate,elle peut créer une synergie des forces vives restantes du pays !Elle a d’ailleurs lancé un appel en ce sens la semaine dernière sur Mediapart !
      Disant qu’il nous fallait inventer une nouvelle civilisation

      Hasta la libertad
      Salut et Fraternité


      • Elisa 16 novembre 2010 11:45

        Plutôt d’accord.
        Cela ne rime à rien de constituer un parti spécifiquement écologique pour au moins deux raisons.

        Comme le dit l’auteur de l’article, l’écologie est une dimension objective à prendre en compte en raison de l’état actuel. Ce n’est d’ailleurs pas la planète qu’il faut sauver mais les conditions de vie qu’il faut garantir. L’écologie est une dimension de la politique que l’on n’a même pas à choisir : soit on en tient pas compte et nos jours sont comptés, soit on en tient compte et des espoirs sont permis quant à l’avenir de l’humanité.

        Deuxième raison, L’écologie n’implique pas nécessairement un choix de société, on peut être soucieux de l’environnement en appartenant à des sensibilités politiques différentes, cela peut même aller très loin puisque des porte-paroles historiques d’Europe Ecologie ont une idéologie parfaitement libéralo-compatible : Cohn-Bendit en particulier a voté pour l’Europe libérale au référendum sur le TCE et ses votes au parlement européens sont fidèles à ce choix.

        Europe Ecologie Les Verts est une nébuleuse qui gagne à conserver ses ambigüités : il faut ratisser large et faire cohabiter des altermondialistes, des écologistes de gauche, des personnalités médiatisées, il faut surtout gagner des espaces politiques au centre. Tout cela pour empêcher qu’une véritable alternative unitaire à gauche ne se constitue dans la foulée des mouvements sociaux récents.

        EELV est une machine de débauchage à gauche et de séduction à droite pour tenter de constituer avec le PS une alternance libérale à l’UMP.


        • Papybom Papybom 16 novembre 2010 11:47

          Bonjour,

          Mme Lepage est aussi fidèle que Mme Montchamp. Seule la pièce Potiche peut faire 750 000 entrées.

          Cordialement.


          • ZenZoe ZenZoe 16 novembre 2010 12:08

            Alors comme ça les écologistes s’organisent et proposent une force de frappe élargie pour la prochaine présidentielle ?
            Oui mais :
            N Sarkozy n’a pour une fois pas nommé n’importe qui au ministère (vrai flair politique ou heureuse coïncidence ? Allez savoir...). NKM est reconnue de tous comme compétente, femme de caractère et de conviction dans ce domaine.
            Conséquence : si on lui laisse faire son boulot à la NKM, elle va couper l’herbe sous le pied du nouveau parti au nom percutant et convaincre les électeurs. 
            Autant de voix perdues pour la gauche, dommage.


            • sisyphe sisyphe 16 novembre 2010 13:08

              Ca y est ! 


              Les anti-écolos entament leur campagne...

              Faut croire que ça commence à leur foutre les boules, l’alliance Europe Ecologie - Les Verts ; alors , ils vont faire feu de tout bois, en dénonçant ces gauchissssses qui osent se mêler de politique.. 
              Et de verser une larme sur la pôv Corine Lepage, elle, qui est une vraie écolo, parce que............ pas de gauche ! 
               smiley 

              Je rigole, parce que, contrairement aux prévisions foireuses de l’auteur de cet articulet revanchard et aigri, je suis sûr que ce nouveau parti va représenter une force électorale qui va compter, et de plus en plus....

              On prend les paris ? 
               smiley 

              • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 16 novembre 2010 15:29

                Nous refaire le coup du centrisme, qui de toutes les façons vote à droite, donc Sarko au deuxième tour, ça va, on a vu.

                L’écologie, parce qu’elle remet en cause la sacro sainte croissance est de gauche, point barre.

                • Internaute Internaute 16 novembre 2010 15:48

                  Vu la tournure que prennent les événements, on risque d’avoir Eva Joly comme prochain président de la république.

                  A l’UMP, ils se tirent tellement dans les pattes qu’il vont présenter au moins 2 candidats. Au PS, ce sera pareil et si ce n’est pas le cas Mélenchon risque de ratisser beaucoup plus large. Chez B-Route c’est la D-Route n’en parlons plus.

                  Les écolos et le FN auront un candidat unique. Marine fera plus de 15% au premier tour. Regardez sur son site son passage à FR3 et vous verrez qu’elle commence à peser trés lourd dans le microcosme politique. Les écolos, même s’ils perdent un peu de voix feront aussi 15% ou plus. Il n’est pas dit du tout que les candidats du PS et de l’UMP éclatés atteignent ce résultat. A quelques petits % prés on peut avoir un second tour opposant le FN et les Ecolos.

                  Si les français continuent à s’autoflageller comme en 2002 on aura Eva Joly élue avec 75% des voix.


                  • Pyrathome pyralene 16 novembre 2010 17:12

                    Euh...c’est quoi un centriste ? celui qui tourne ça veste toujours dans le sens du vent ??.....
                    girouettisme sans idée ni idéologie.....


                    • artefactix artefactix 9 décembre 2010 19:14

                      Un bon centriste ne s’inscrit pas dans une idéologie sectaire, sait évoluer , a des idées et respecte les autres.


                    • Ivan@01 Ivan@01 17 novembre 2010 18:09

                      @ Phileas,

                      Comme dirait l’autre, vous avez tout faux, Corinne Lepage est dans « la coopérative d’Europe Ecologie- Les Verts », et c’est officiel...écoutez Europe 1, ici : http://www.dailymotion.com/video/xfni8n_lepage-quot-une-gifle-donnee-aux-francais-quot_news,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès