Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Carla Castafiore

Carla Castafiore

La toute nouvelle première dame de France s’essaie à la réflexion dans sa première interview « in situ » recueillie pour L’Express par Christophe Barbier. Moins feutrées que ses chansonnettes, les réponses de Mme Sarkozy n’évitent pas le grand n’importe quoi.

Christophe Barbier n’y va pas par quatre chemins : pour justifier la couverture très Voici de son hebdomadaire cette semaine, il ose évoquer « l’entrée en politique » de Carla Bruni ! Carrément : « L’Express a sollicité une interview, qu’elle a bien voulu nous accorder. Elle est aujourd’hui un personnage politique. Car c’est bien en politique que la nouvelle première dame de France, professionnelle, curieuse et résolue, effectue ici son entrée. » Professionnelle, curieuse et résolue, Barbier n’a manifestement pas été insensible aux doux atours de l’ex-mannequin devenue chanteuse pour bobos. Mais, foin de mauvais esprit, laissons-nous porter par la douce houle de l’entrée en politique de la première dame, bien plus élancée que ses devancières. « C’est comme un autre monde, dans lequel je suis entrée avec tranquillité, mais aussi avec inconscience. » (...) « C’est un monde où les choses se répercutent énormément, où les mots ont plus de poids, un monde où l’on s’occupe de choses essentielles : celles qui changent la vie des gens, leurs droits, leurs chances, leur liberté. C’est un monde de questions fondamentales pour l’existence même, alors que l’art et la mode le sont pour l’âme, le coeur, la douceur de vivre, le plaisir. » On dirait du Bruel. Du Bruel tendance Cali. « La politique suscite des pulsions primitives, alors que l’art et l’image déclenchent des pulsions plus subtiles, plus raffinées, plus civilisées. » Ces quelques phrases, anodines et creuses, tendraient néanmoins à prouver que la grande dame fortunée s’est fait un peu secouer par les effets collatéraux de sa romance sarkozienne. Elle a découvert, elle le dit en insistant « un autre monde », qui manifestement, la laisse songeuse.

Passons quelques réponses peu fondamentales, digressions sur son fils, Pétra, des épaules et des mains sur un visage, pour en venir à l’essentiel, c’est-à-dire à la plainte déposée par le petit mari de Carla contre Le Nouvel Observateur au sujet du prétendu SMS envoyé par le nouveau M. Bruni à l’ex-Mme Sarkozy lui demandant de revenir le jour du mariage express : « Si tu reviens, j’annule tout », aurait tapé Nicolas sur son clavier. Le Nouvel Observateur assure que ses sources sont « béton », Airy Routier s’affirmant très serein quant à la suite de la plainte. Barbier interroge miss Carla sur le bien fondé de ces poursuites pour « faux et usage de faux et recel ». Réponse de l’ex-mannequin, ex-chanteuse, future ex-Italienne : « La plainte justifiée de mon mari n’est pas contre un organe de presse, bien sûr, mais contre les "nouveaux moyens de désinformation". Internet peut être la pire et la meilleure des choses. A travers son site internet, Le Nouvel Observateur a fait son entrée dans la presse people. Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu’en aurait-il été des dénonciations de Juifs ? » Un peu hardcore, comme réponse, non ? D’abord, une information : Sarkozy s’en prendrait non pas à un journal, mais à tous les « nouveaux moyens de désinformation », ça promet. Ensuite, Carla retrouve à nouveau son profil « bruelien » avec cette phrase magique, digne d’un Guy Carlier en grande forme : « Internet peut-être la pire et la meilleure des choses ». On en pleurerait, si on avait des sentiments. Enfin, et c’est le pire, il y a cette conclusion carrément débile, tant elle est maigre de sens, et en même temps douteusement racoleuse, démagogique et stupide : « Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, etc. » Barbier, interviewer lové aux pieds (nus peut-être) de la comtesse élyséenne, ne relève même pas. Ni l’attaque contre les médias, ni cette référence grotesque et qui n’a rien à voir avec l’affaire évoquée. Même une première dame de France ne devrait pas avoir le droit de dire n’importe quoi. Surtout quand elle est censée faire son « entrée en politique ». Ca sent plutôt déjà la sortie. De route.

Le temps de reprendre son souffle, la gracieuse future marraine des pièces jaunes, répond à des questions cruciales, limite métaphysiques, du style « Vous qui ne vous êtes jamais mariée, vous n’avez pas hésité... » ou encore « Quel sera le style que vous chercherez à installer ? » ou encore « Mais... Vous avez un disque à finir ? », « Y aura-t-il une tournée ? », « Et pour la promotion du disque ? »... C’est Les Inrocks ou L’Express ? Christophe Barbier serait-il un fan de la première heure ? Il faut en tout cas tourner bien des photos pour dénicher au milieu de ce publi-reportage une pensée politique, ou plutôt une opinion, en l’occurrence sur les tests ADN, contre lesquels Bruni s’était positionné, pour s’acheter sans doute une conduite à gauche, très confortable chez les artistes à guitare. « Je n’ai pas changé d’avis sur les tests ADN, mais on peut parler avec Nicolas, qui aime la discussion et la contradiction. C’est le contraire d’un homme figé. Ce n’est pas l’idée que je me faisais d’un président de la République, que j’imaginais comme un bloc de certitudes. » Enfin ! Une déclaration politique ! Sarkozy ne serait pas « un bloc de certitudes » ! De quoi faire chuter un peu plus ses bonnes opinions ! « J’ai découvert sa souplesse d’esprit, qui vient peut-être du fait qu’il est sûr de son identité, de ses valeurs. C’est pourquoi il est capable de changer d’avis. Moins on sait qui on est, plus on est dogmatique et sectaire. Je n’aurais pas épousé un homme qui ne me laisserait pas penser librement, parler librement, être qui je suis. » Deuxième scoop : Sarkozy serait souple, et « sait qui il est » (?). « Ce qui est sûr, c’est qu’il n’est pas conventionnel. C’est un point qu’il partage avec François Mitterrand. Et il est incorruptible, ce qu’il a en commun avec Pierre Mendès France. » Ultime scoop : Sarkozy serait un croisement entre Mitterrand et Mendès France ! L’ouverture a de beaux jours devant elle.

Cette première interview de l’ex-mannequin ex-chanteuse ex-dévoreuse d’hommes, actuelle vendeuse de voitures, ne signifie aucunement son entrée en politique, mais une nouvelle fois le basculement de ladite politique dans la sphère people. Tout, dans ces questions, dans ces réponses, apportera de l’eau au moulin de ceux qui hurlent que trop c’est trop, que Sarkozy devrait se remettre à la politique sans quoi il court à la déculottée révolutionnaire aux municipales. On se doutait bien qu’une chanteuse de variété aurait du mal à redresser le bateau UMP, aux nombreuses voies d’eau, et beaucoup dans la majorité devaient prier pour qu’au moins « Elle » ne s’exprime pas avant le scrutin. C’est raté, sans surprise : depuis Tintin on sait combien il est ardu de museler une Castafiore.


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 13 février 2008 09:51

    Voila une tres belle femme intelligente et de gauche devenue la femme à abattre par une minorité de l’extrème gauche mais aussi de cette gauche responsable d’un echec dramatique aux éléctions presidentielles par l’absence total de projets et qui n’acceptent pas de voir les hommes et de femmes de gauche rejoindrent le camp de la raison

    Oui,Carla BRUNI est la 1ere Dame de France,elle incarne la France,le dynamisme,la bauté,l’intelligence et la modernité

    Et dire que les "redacteurs" adorateurs du TSS préféraient les pieces jaunes de Me Chirac !

     

     


    • spartacus1 spartacus1 13 février 2008 10:06

      Tiens, lerma, bizarre, vous avez (comme le poète, je ne tutoie que ceux que j’aime) eu exactement le même message il y a moins de 5 moins, à une seule nuance près : cécilia à la place de Carla ! LOL, LOL


    • Nova 13 février 2008 13:34

      Quelqu’un devrait lui dire à Carla que en république (principe d’égalité) le titre de 1ère dame de France n’existe pas.


    • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 13 février 2008 13:41

      Le titre de premier homme de France non plus d’ailleurs.

      Quant au titre de "miss France" ça n’a rien de glorieux non plus, puisque ce genre de concours n’est que la stupide survivance d’une vision machiste de la femme-objet.

      Le peuple français a voté Sarkozy, tant pis pour eux, maintenant il vont se le farcir pendant 5 ans…


    • Alake Alake 13 février 2008 10:01

      Pourquoi ex-italienne ?


      • momo 13 février 2008 11:09

        Pas mal, "les francais de souche". Et il faut remonter loin pour trouver la souche ? Je pense que d’apres tes propos, ta souche doit etre dejà bien pourrie !

        "la france au Francais !..... Mais ce ne serait plus la France."


      • Zalka Zalka 13 février 2008 11:44

        C’était un message de non666, président d’honneur de l’association pour le III Rei... Pardon, pour le troisième Empire Français.


      • A. Nonyme Trash Titi 13 février 2008 14:03

        Non 666, vous n’êtes pas au courant  ? Notre président est un fils d’immigré ! Quelle horreur !


      • haddock 13 février 2008 14:10

        par contre les gronânes sont surreprésentés ici


      • Gilles Gilles 13 février 2008 16:21

        Non666

        "Une italienne remplace donc une demi espagnole comme compagne du moment d’un nobliau austro hongrois devenu president des français.... Elle est pas belle la mondialisation ?"

        Que je sache Sarko n’a jamais été Hongrois. Il et est né en France, n’ayant jamais vécu en Hongrie. Il ne parle d’ailleurs que le français (son anglias étant tellement ridicule..) En plus son père s’est tiré quand il était encore un gamin. C’est un français 100% pur jus, coté bien réac de la petite bourgeoisie étriquée trés trés franchouillarde

        Bref....au lieu de sortir ce genre de conneries, insistons plus sur le fait que nos élites qui bouc émisarisent l’Etranger par démagogfie pour s’attirer le vote des abrutis sont en fait aux aussi issus de l’immigration, sont mariés à des italiennes, galloises etc etc


      • brieli67 13 février 2008 16:55

        oui mais papa PAL 

        a été recherché par les Russes en 45. Les autres de la famille ont été internés dans un camp et exit son père en 46.

        Le Pal et ses ancêtres sont des hussites protestants anti-cathos anti-Habsbourg nationalistes hongrois qui parlaient allemand au quotidien La Shoah était des plus sanguinaires à Budapest et environs à la fin de la guerre

        CQFD la haine du beau-père juif reconverti .... et celle du petit NIk..... qui a poussé sa fille au divorce.


      • tvargentine.com lerma 13 février 2008 10:07

        Nous sommes inquiet,il est 10h09 et l’article de Mr DUGUE et de ses collégues de travail LA TAVERNE DE LA CENSURE ainsi que de MORICE ne sont pas en ligne ??????????????????????

         


        • tvargentine.com lerma 13 février 2008 10:09

          Et oui,il est vraiment dommage que les articles soient tous anti-sarko,anti-américain,anti-ogm... pour être diffusé

          Cela ressemble a un journal d’extreme gauche ici

          C’est un choix ?

           


        • non666 non666 13 février 2008 12:39

          lerma, thierry jacob, frederic lyon forment quand meme une honnete ambassade sur avox des interets d’israel, des etats unis et de sarkozy, non ?

          L’allemagne, l’espagne sont vachement moins representées alors qu’ils font parti de l’Europe, que nous souhaitons faire ensemble, eux...

          Nous ne sommes pas obligé de choisir entre la peste et le cholera, entre les interets d’israel et ceux des islamistes , lerma. Nous avons nos propres interets, nos propres solidarités ethniques.

          Le camp de ceux qui ne sont pas avec les etats unis israel et sarkozy ne se limite pas vraiment a la gauche , lerma.

          Sauf a croire que l’UMP EST la droite, TOUTES les droites en meme temps , ce qui est d’ailleurs sa thèse fondatrice. Mais nous autres lucides posteurs d’avox, nous savons que les droites souverainistes (gaullistes, Lepenistes, megretistes, villieristes...), les droites chretiennes democrates et humanistes (UDF/Modem/nouveau centre) ne sont pas vraiment representées dans l’UMP.

          Votre diabolisation ("avec nous et sarkozy ou contre nous " echoue donc, comme dab.


        • herve33 13 février 2008 10:09

          Lerma , si Carla Bruni incarne la culture et l’intelligence , je crains beaucoup pour la culture française .

          C’est évident, pour Sarko , il vaut mieux qu’elle se taise . A chacune de ses paroles , c’est le monde entier qui se rigole de nous .

          On en est presque à regretter Bernadette qui elle au moins , avait une certaine classe et une certaine culture .

          Elle est belle mais je crains que c’est son unique atout .

           


          • spartacus1 spartacus1 13 février 2008 10:14

            Elle est belle certes, c’est tout à la gloire de la chirurgie esthétique française (pour autant qu’elle se soit fait opérer en France, ce qui n’est pas prouvé).

            Quant à parler de la Castafiore, là, je m’insurge avec la dernière virulence ! La Castafiore, lorsqu’elle chante, casse la verrerie (relisez vos classiques), alors que Carla, franchement, elle ne casse rien !


          • brieli67 13 février 2008 17:05

            foi de clinicien..... une pathologie pédiatrique

            http://w3med.univ-lille2.fr/pedagogie/contenu/discipl/nutritio/2001-15le22denutrition.pdf

             

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Kwashiorkor

             

            à faire soigner par l’épouse de son père biologique présente à la Lanterne

            Marcia de Luça prof de yoga de diététique masseuse astrologue philosophe propriétaire de clinique privée à Sampa

            http://www.ciyma.com.br/quemsomos/marciadeluca.htm

             


          • geko 13 février 2008 10:13

            Encore un grand moment de journalisme ! Et dire qu’en l’ayant préparée elle a quasiment atteind le point Godwin dès sa première interview ! "J’espère faire de mon mieux", le mieux qu’elle ait à faire c’est d’éviter de parler ! Côté pathétique et burlesque nous ne sommes pas loin des frères polonais, mais ce n’est que du people ou comment traîner la fonction présidentielle dans le caniveau !


            • non666 non666 13 février 2008 11:17

              Ah une femme dont on trouve le point G dès la premiere rencontre, que c’est beau...

              Il faut dire que Christophe Barbier Il faut dire que s’est fait une belle réputation de courtisan du prince, depuis quelques années. regulièrement invité par yves calvi (C dans l’air) il ne manque pas une occasion de nous presenter une lecture favorable a sarkozy de l’actualité.

              C’est a se demander si le petit nicolas n’a pas déja décidé d’en faire son interviewer officiel.

              PPDA en train de se faire assassiner par livres interposés et petites phrases assassines de Sarkozy de nagy bosca ("trop vieux, trop ringards") , le Barbier mis en avant... Si Bouyghes ne comprends pas le voeux du Prince, vraiment, c’est qu’il est sourd.


            • Charles Ingalls Charles Ingalls 13 février 2008 10:52

              Trés bon article...

              Le Barbier servile (on dirait du santini) a juste oublié de demander à la 1ère dinde de France ce qu’elle avait fait des 60000€ gagné contre RyanAir...

              Heureusement, Le Figaro (pas le barbier mais le journal cette fois) nous donne l’information :

              "Le tribunal lui a alloué 60.000 euros au titre du dommage patrimonial et un euro symbolique au titre du préjudice moral. Une somme qu’elle compte reverser aux Restos du coeur, « n’ayant pu, cette année, participer au concert donné au profit de cette association », a expliqué son avocat. "

              La belle Rosine...non Carla (décidement) ...va donc dans un élan de générosité verser cette somme aux Restos.

              OUF !!! La morale est sauve...

              Enfin pas tout à fait...

              Les Restos c’est cette grande association crée par l’illustre Coluche qui permet de nourrir gratuitement les plus démunis et qui ne devrait pas exister si les hommes politiques de droite comme de gauche pensaient un peu moins à leur carrières, leurs gueules, leurs poules, leurs frics, leurs trous de balle etc... et s’occupaient réellement de ce pourquoi ils ont été élus...

              Esperons que la belle en glissera un mot à l’oreille du premier d’entre eux...


              • haddock 13 février 2008 10:56

                La belle plastique Carlatinne n’ attire pas que les amoureux de la beauté féminine , lit-on ça et là ...


                • Gazi BORAT 13 février 2008 11:10

                  Une chose me dérange fortement dans cette "interview".

                  Dans les représentations communes, on s’imagine un journaliste posant librement des questions à un personnage influent, dans le but d’obtenir des réponses susceptibles d’éclairer les lecteurs.

                  Nous sommes ainsi dans le domaine de l’information.

                  Ce n’est pas le cas ici...

                  Le journaliste de l’Express a consacré CINQ JOURS à l’interview de la belle dame, reformulant plusieurs fois les réponses, celle-ci étant particulièrement sensible à la "musicalité" de ses réponses.

                  On le voit, absolument rien de spontané dans tout cela..

                  Nous ne sommes ainsi plus dans le domaine de l’information mais dans celui de la COMMUNICATION et le journaliste est ici instrumentalisé, soit à son insu, soit de son plein gré et se situe ici dans une relation de CONNIVENCE..

                  gAZi bORAt


                  • brieli67 13 février 2008 14:22

                    Addendum le 13/02/2008 à 01h44. Après la publication de l’interview de Michel Labro sur Rue89, Carla Bruni-Sarkozy a répondu sur le site de L’Express aux propos du directeur de la rédaction du Nouvel Observateur :

                    "Dans l’édition d’aujourd’hui, 13 février 2008, L’Express me consacre une longue interview, au cours de laquelle j’ai comparé, à tort, les méthodes employées dans les sites Internet avec celles employées par la presse collaborationiste. Si j’ai pu blesser quelqu’un, j’en suis extrêmement désolée. J’ai juste voulu dire tout le mal que je pense de ces attaques ad hominem, qui dégradent l’information. Et le danger potentiel qu’elles représentent."

                    Pourtant, Christophe Barbier, invité quelques minutes plus tôt de l’émission "T’empêches tout le monde de dormir" sur M6, expliquait : "On a beaucoup travaillé sur cette interview. (...) Elle a voulu absolument parler de la polémique du SMS."


                  • JJJem 13 février 2008 11:11

                    Je ne trouve pas cet article n’est pas très objectif.

                    Pour résumé, c’est une critique d’interwiew, de la propagande au second dégré.Trois choix possibles : soit l’auteur n’aime pas l’express, soit il n’aime pas Sarko, soit il n’aime pas le People Show.

                    Cela ne nous apprend rien de plus, et continue la sur’information - non’information.

                    Ce qui n’aimait pas Carla, ou les trois associés ci-dessus, avant, vont trouver cet article bon - et les passionés contradicteurs, mauvais...

                    Pour conclure, on joue bien le JEU, en participant aux JEUX des commentaires, mais c’est qu’on a surement du temps à perdre... et toi qui lit cela aussi !!!


                    • roOl roOl 13 février 2008 15:21

                      T’as tout donné la ?

                      pasque...


                    • arturh 13 février 2008 11:15

                      Christophe Barbier se croit des amis de Carla Bruni car la belle manipulatrice, toujours à la recherche de mirroirs pour servir son narcissisme sans limite (Carla Bruni entretien une longue histoire d’amour exclusive avec elle-même depuis presque quarante ans), était venu le félicier pour une pièce de théâtre qu’il avait écrit. Passons sur la pièce, oubliée depuis, il se croit toujours de ses intimes, étant lui-même à un stade avancé du narcissisme.

                      On attend maintenant qu’on nous apprenne qu’en réalité, ce fameux dîner où Sarkozy a rencontré "par hasard" Carla Bruni, c’est Carla Bruni qui avait elle-même tout arrangé, avec la complicité bienveillante de Jacques Ségala chez qui le dîner avait lieu. En effet, depuis que Cécilia était partie, Carla avait décidé que c’était sa chance. Et rien n’arrête Carla Bruni quand elle veut quelque chose.

                      On savait, depuis l’épisode Cécilia, que Sarkozy a un sacré problème avec les femmes : il est irrésistiblement attiré par les manipulatrices perverses. Avec Carla Bruni, il va être servi. "Première Dame de France", dans cette catégorie, elle mérite le titre. Un titre qui se transmet de mère en fille dans la famille, où les hommes ne résistent pas longtemps.


                      • haddock 13 février 2008 11:31

                        arthur , toi qui sais tout , parle nous de la première érection de Sarko , avec des détails croutillants ...


                      • JJJem 13 février 2008 11:46

                        arthur, c’est pas plûtot, ’manipulatrice perverse" et névrosé que tu voulait dire ??? sa fait plus zoli !!!!


                      • Djanel 13 février 2008 12:44

                         

                        Haddock la morue desséchée.

                         

                         

                        Le macchabée ambulant vient encore de nous frapper avec sa belle rhétorique. Il faut trucider Haddock pour permettre à Demian West de rédiger une nouvelle oraison funèbre qui soit ne soit pas mensongère.


                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 13 février 2008 11:22

                        Il va falloir s’y habituer, la Première Favorite en Titre va nous bassiner pendant quelque temps (vous remarquerez que je boycotte le titre bidon de Première Dame... etc.). Et Barbier, qui n’est pourtant pas un crétin, se précipite aux pieds de la Nouvelle Oracle, ce qui en dit long sur la politique éditoriale de l’Express. On voit tout de site ce qui attend le pauvre citoyen qui osera critiquer la moindre virgule de la Parole Révélée, en relevant les "petites remarques" au fil de l’interview : Internet, c’est la désinformation, (on appréciera la précision) les dénonciations des juifs, il ne manque plus que les pédophiles et le terrorisme. Si vous n’êtes pas d’accord avec le Couple Présidentiel, ou pire, si vous n’êtes pas accrédité pour parler d’eux, vous êtes soit un calomniateur, soit un dénociateur, la Justice Royale vous tombera dessus.

                        Hier midi j’étais chez le coiffeur, et du coup je suis tombé sur un vieux Closer : une page d’interview (?) de la Première Belledoche de France : Dadou Sarkozy, la Reine-Mère. Et après, quand j’ai fait la queue au bureau de tabac-presse, comme ça, en deux minutes, j’ai relevé cinq couvertures d’hebdo consacrées au mariage Bruni-Sarkozy.

                        Hier soir, j’allume la radio, bing, spéciale Neuilly, et re-bing, avec le Fils Aîné, et sa diction digne de celle du Père. Ouais j’vais vous dire les Neuillins, c’est comme ça, faut pas dire n’importe quoi....

                        Demain, quoi ? L’échographie du foetus (qui aura hérité à coup sûr des qualités de son Père, on le voit déjà s’agiter, il donne des coups de pied), ou les Varices Présidentielles, ou encore quoi ? Et si on faisait un peu de politique, hein, de la vraie, avec des vrais débats ?

                        Putain, encore quatre ans...


                        • machinchose machinchose 13 février 2008 11:27

                          d’aileurs l’interview en devient confondante d’ennui.


                          • machinchose machinchose 13 février 2008 11:29

                            zut  ! je répondais au commentaire de Gazi qui était frappé par le coté absolument pas spontané de l’interview.

                             

                            ça relève de la performance : ennui, bétise et jolies photos : pire que Gala... Elle a raison Carla de se plaindre que la presse devienne people mais elle se trompe de cible...


                          • Gazi BORAT 13 février 2008 11:42

                            @ machinchose

                            Christophe Barbier s’est exprimé hier sur Canal Plus concernant cette interview... Ce qui m’a frappé, c’est qu’il revendique fièrement ce travail en "parfaite collaboration" avec Mme Sarkozy-Bruni mais qui n’est pas du journalisme..

                            gAZi bORAt

                             


                          • brieli67 13 février 2008 14:24

                            Addendum le 13/02/2008 à 01h44. Après la publication de l’interview de Michel Labro sur Rue89, Carla Bruni-Sarkozy a répondu sur le site de L’Express aux propos du directeur de la rédaction du Nouvel Observateur :

                            "Dans l’édition d’aujourd’hui, 13 février 2008, L’Express me consacre une longue interview, au cours de laquelle j’ai comparé, à tort, les méthodes employées dans les sites Internet avec celles employées par la presse collaborationiste. Si j’ai pu blesser quelqu’un, j’en suis extrêmement désolée. J’ai juste voulu dire tout le mal que je pense de ces attaques ad hominem, qui dégradent l’information. Et le danger potentiel qu’elles représentent."

                            Pourtant, Christophe Barbier, invité quelques minutes plus tôt de l’émission "T’empêches tout le monde de dormir" sur M6, expliquait : "On a beaucoup travaillé sur cette interview. (...) Elle a voulu absolument parler de la polémique du SMS."


                          • goc goc 13 février 2008 11:58

                            vous connaissez la difference entre sebastien loeb et sarko ?

                             

                             

                             

                             


                            Sébastien a été premier à Monte Carlo, alors que Nicolas est le dernier à monter Carla


                            • non666 non666 13 février 2008 13:32

                              Excellente, celle la , je la note, je m’en resservirai avec mes amis...


                            • John McLane John McLane 13 février 2008 12:17

                              Excellent compte-rendu, qui révèle toute la médiocrité intellectuelle de cette dame. Sa "pensée" (notez les guillements) est à l’image des défilés de mannequins qu’elle a longtemps fréquentés : fade, aseptisée, inodore, incolore. Bref, des propos dans la droite lignée de ces "textes" (là encore, notez les guillemets) tout aussi faibles et ternes. Madame inaugure la pensée "top model", la pensée "people". Vraiment, le "buzz" qui existe autour de notre première dame, et sa prétendue grande pertinence d’esprit que beaucoup ont vantée dans les journaux ou sur les plateaux télé, m’est incompréhensible.

                              La phrase « La politique suscite des pulsions primitives, alors que l’art et l’image déclenchent des pulsions plus subtiles, plus raffinées, plus civilisées » m’a fait mourir de rire. A un tel niveau d’abstraction crétine, ce n’est plus ni Bruel ni du Cali, c’est carrément du Jean-Claude Vandamme !


                              • hihanhihanhihan hihanhihanhihan 13 février 2008 18:32

                                 

                                - par Calmos (IP:xxx.x21.116.221) le 13 février 2008 à 12H18

                                 
                                -Les Socialos

                                -Vous étiez moins diserts sur Zita

                                -Pourtant il y avait matière

                                -Elle dont l’amitié avec Castro ne l’a pas empéchée de vendre à l’encan le joli sac en croco confectionné avec amour par les petits n’enfants cubains que celui- ci lui avait offert si gentiment

                                -La classe...Zita

                                -Carla ne peut pas faire pire......


                              • Djanel 13 février 2008 23:58

                                 

                                C’est qui Zita ? Il est marrant Calmos. Et de…. « vendre à l’encan » Mais qu’est-ce qu’il bafouille ici.

                                Il faut traduire.

                                 

                                Calmos chercher nègre pour écrire mais il est …. Heu … il n’aime pas le Black sans le White  Qui connaît un traducteur bien de chez nous. Urgent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès