Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ce que doit faire la gauche si elle accède au pouvoir

Ce que doit faire la gauche si elle accède au pouvoir

Nous savons tous que si la gauche accède au pouvoir en mai prochain, rien ne sera simple pour elle.
C’est pourquoi elle doit en profiter pour prendre des décisions fortes contre le monde de l’argent qui a conduit le monde ou il est aujourd’hui.
On sait tous que si elle agit ainsi, ces gens ne vont pas se laisser faire, mais qu’adviendra-t-il si la nouvelle majorité se contente de mesurettes ?
On connaît déjà la réponse, les classes populaires vont souffrir de plus en plus, pendant qu’à l’autre extrémité on verra s’accumuler les milliards.
On sait très bien que cette solution est vouée à l’échec.
Donc, si la gauche accède au pouvoir en mai prochain, elle sera dans l’obligation de taper du poing sur la table face aux puissants.
S'en prendre au monde de la finance et de façon très forte, taxer les transactions financières, interdire les stocks options, plafonner les salaires, etc….
 
Oh bien sûr, on entend déjà les très riches et leurs amis nous parler de communisme, de dictature, ou de je ne sais quel autre délire.
Mais où est la dictature dans une France qui comptera bientôt 5 millions de chômeurs, plus de 8 millions de pauvres, des gens malades qui ne se soignent plus, des jeunes qui en sortant de l'école accèdent directement au Pole Emploi, etc....
Car ça actuellement pour nos élites c'est la démocratie.
Par contre vouloir fixer une limite par le haut, que ce soit par l’impôt , par un salaire maximum, par la lutte contre l’exil fiscal, par une lutte contre les banques, par la suppression de nombreuses niches fiscales qui ne profitent qu’aux plus aisés, tout cela est monstrueux.
C’est vrai quoi, vouloir fixer un salaire maximal à 30 000 euros par mois, mais quel scandale, comment peut-on vivre avec si peu ?
Bref laissons les pauvres s’appauvrir et les riches s’enrichir, voilà la démocratie telle qu’on nous la sert depuis des décennies !
Et bien non, si la gauche accède au pouvoir en mai prochain, elle doit changer ce système, même si elle rencontrera sur son chemin des gens qui feront tout pour lui barrer la route, elle devra se montrer ferme.
Facile à dire, me direz-vous ?
Et alors, à quoi servirait son retour aux affaires si elle se contente de mettre du sparadrap sur une jambe de bois ?
A voir la misère s’accentuer encore un peu plus dans ce pays avec des dérives dont on n’imagine pas l’issue.
Oui , mais il y a les agences de notations, et puis l’Europe, cette machine monstrueuse qui nous interdira de bouleverser les habitudes.
Eh bien que la gauche profite de l’hostilité des peuples européens envers cette union du fric afin de changer les règles.
Que la gauche face appel au soutien des peuples grecs, espagnols, de tous ces peuples européens qui sont étouffés par tous ces plans qui ne font que les entrainer chaque jour un peu plus vers le gouffre, qu’elle profite de toute cette colère pour permettre d’entrainer un nouveau souffle qui doit nous emmener vers un nouveau modèle plus juste et où l’argent ne sera plus le seul signe de réussite.
Tout cela n’est qu’utopie bien sûr, mais comment ne pas vouloir que les choses changent en profondeur face à un tel désastre. 

Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 27 février 2012 15:42

    Une vraie gauche a le devoir de porter des projets nouveaux, rien n’est utopique : l’abolition de l’esclavage, la journée de 8H, les congés payés, la retraite et la sécurité sociale… ça c’était de l’utopie ! Et pourtant ! Espérons tout de même que le Front De Gauche ne soit pas qu’une simple illusion destinée à canaliser une partie de la contestation, pour ensuite la formater au programme du PS !
    ..................
    http://2ccr.unblog.fr/2011/10/17/vers-le-vote-utile/


    • bigglop bigglop 28 février 2012 01:59

      Bonsoir à tous,
      Le parti socialiste n’est plus un parti de gauche, mais social-démocrate, social-libéral.
      Il se place comme parti de centre gauche.
      Tout ceci est confirmé par :
      Les déclarations hollandiennes au Guardian
      http://www.les-crises.fr/hollande-city/

      Le renoncement à la retraite à soixante ans.
      JH Lorenzi, président du Cercle des Economistes, partenaire du Cercle Bruegel (think tank libéral de Bruxelles) conseille Hollande
      http://blogs.mediapart.fr/blog/solal-chomi/121211/qui-conseille-francois-hollande
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruegel_%28think_tank%29

      L’interview de Cambadélis, sur Itéké, dans laquelle il se revendiquait social-démocrate, ce libéral strauss-khanien.

      Enfin, le vote abstentionniste majoritaire du PS en 2008, qui permit la ratification du Traité de Lisbonne, trahissant le vote citoyen référendaire de 2005 et aussi le vote des militants.

      Ils persistent dans la forfaiture avec le vote de leurs députés sur le MES et demain, 28 février, avec le Sénat si le recours à l’article 54 de la Constitution est rejeté.

      Il ne va pas « renégocier » le Pacte Budgétaire Européen (TSCG), mais simplement introduire une proposition (présentée au vote des députés le 21 février et rejetée) sur la relance européenne et le contrôle démocratique.
      http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion4196.asp

      J’espère que tout cela est clair pour tout le monde


    • Constant danslayreur 27 février 2012 16:11


      Ce que doit faire la gauche si elle accède au pouvoir
      Faire aussi bien que Lula au Brésil, si possible

      • kot begemot kot begemot 27 février 2012 17:08

        déjà, pour commencer, La Gauche devrait voter « NON » demain au Parlement, où elle est majoritaire ! on va voir cela, les mauvaises langues disent que les parlemnentaire de gauche vont s’abstenir pour laisser toute la pouvoir financiere à un organisation opaque.


      • bigglop bigglop 28 février 2012 02:05

        Bonsoir @Kot,
        Voici la réponse d’un sénateur « socialiste » en réponse à mon mailing des sénateurs sur le vote du MES, le 28 février

        Écrit par Richard Yung   Vendredi, 24 Février 2012

        Deux textes importants concernant l’Europe économique et financière viennent devant le Parlement : le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’Europe (TSCG) et le traité créant le Mécanisme européen de stabilité (MES). Le vote sur ces deux textes crée des difficultés au PS et nous en avons longuement discuté en groupe au Sénat avant d’arrêter notre position.

        Le TSCG instaure des règles contraignantes pour l’élaboration des budgets nationaux, modifie le pacte de stabilité et surtout institue une « règle d’or » c’est-à-dire l’idée selon laquelle un déficit budgétaire structurel, corrigé des variations de la conjoncture, ne pourrait être supérieur à 0,5% du PIB. Nous ne voulons pas voter cette dernière proposition qui impose un carcan inutile et inefficace à la politique budgétaire. De plus, François Hollande a clairement indiqué sa volonté de renégocier ce Traité (non encore ratifié) pour y inclure un volet relatif à la croissance économique.

        Le second texte crée un mécanisme européen de stabilisation, c’est-à-dire un fonds doté par les États qui permette d’aider les pays qui sont en situation financière difficile. Il sera, du moins au début, doté de 500 milliards d’euros. À titre personnel, j’aurais voté la création de ce fonds qui est un pas important vers la solidarité de nos États et vers l’intégration puisqu’il impliquera un contrôle -légitime- sur l’utilisation des sommes qui seront prêtées. Il permettra de faire cesser les spéculations récurrentes contre les dettes souveraines, voire contre l’euro. Plusieurs contrevérités ont été proférées, dont il faut faire raison : il ne s’applique pas à la Grèce qui relève d’autres mécanismes (le MES n’entrera en vigueur qu’en juillet 2012) ; il n’y a pas de lien juridique entre le TSCG et le MES, à l’exception d’un considérant dans ce dernier mais qui n’a pas de valeur concrète ; il n’y a pas de conditionnalité entre les deux, même si la majorité européenne de droite le souhaite.

        Alors pourquoi s’abstenir, position peu glorieuse et peu compréhensible ? Parce que la gauche du parti s’est déchaînée sur cette question, essayant de refaire le scénario du traité constitutionnel. Il était clair qu’il n’y avait pas – à mon grand regret – au sein du groupe PS à l’Assemblée nationale, une majorité sûre pour le voter et que les défections auraient été nombreuses (une vingtaine finalement lors du vote). La situation est différente au Sénat, où une majorité favorable aurait été trouvée. Mais il nous a semblé au Sénat que la division entre les deux groupes socialistes desservirait François Hollande et offrirait un argument d’attaque à Nicolas Sarkozy. Voilà les raisons de notre choix, qui est partagé par le groupe des Verts.

         


      • jaja jaja 27 février 2012 16:14

        Une vraie gauche devrait en urgence exproprier les banquiers sans indemnités ni rachat donc créer un service public bancaire placé sous le contrôle de la population...

        Elle devrait aussi refuser de rembourser la dette que les politiciens ont crée pour le plus grand bénéfice des actionnaires capitalistes.

        Elle doit aussi entamer la sortie du nucléaire et renationaliser tout le secteur de l’énergie.

        Elle doit aussi revenir sur toutes les réformes Sarkozy comme celle sur les retraites qui doivent revenir à 60 ans après 37,5 annuités de cotisation.

        Elle doit augmenter le SMIC et tous les minima sociaux.

        Elle doit immédiatement sortir les troupes françaises de tous les théâtres d’opération à l’étranger où elle ne joue qu’un rôle de toutou au service de l’impérialisme et du colonialisme.

        Elle doit commencer à socialiser des pans entiers de l’industrie capitaliste et organiser l’autogestion ouvrière garantie par l’expression de la démocratie directe au sein des travailleurs....

        Liste non exhaustive...de ce que défend le NPA et son candidat Philippe Poutou.


        • lulupipistrelle 28 février 2012 00:31

          Je ne suis pas trotskiste mais je suis d’accord avec toutes ces propositions. 


        • jaja jaja 28 février 2012 00:39

          Je ne suis pas trotskiste non plus mais j’ai rejoint le NPA....


        • lulupipistrelle 28 février 2012 00:41

          Ces propositions devraient emporter l’adhésion de l’immense majorité des citoyens, à vrai dire elles ne me semblent pas seulement de gauche, elles tombent sous le sens.


          Malheureusement ce n’est pas le peuple qu’il faut convaincre mais la classe politique, complètement dépassée.. Quelle ironie, n’est-ce pas ?

          Tout ce qu’on peut en conclure, c’est que notre système représentatif est devenu complètement obsolète après le NON au referendum (quand presque tous les partis présents au parlement approuvaient)... Comment en changer ?

          Comment sortir de l’immobilisme institutionnel ? 

        • gastéropodicus 28 février 2012 01:24

          C’est marrant je pensais au début que c’était le programme du FdG.... cela soulève encore une fois mon incompréhension face à l’absence d’alliance entre ces deux partis justement... peut importe après le porte parole/candidat en lui même, mais quand on se rejoint sur tant de points pourquoi ne pas faire force ensemble...
          Peut être certain puristes du NPA ou du FdG seront choqués par mes propos mais qu’ils m’expliquent pourquoi parce que je saisis pas....


        • Daniel D. Daniel D. 27 février 2012 16:21

          La vrai question est quelle gauche :
          Le PS ou le FDG ?

          Le PS n’as plus une pensée de gauche, Valls, DSK pour n’en citer que deux n’ont rien de gauche, ils sont au mieux centriste.

          Seul le FDG as une pensée de gauche, la Gauche aujourd’hui c’est le FDG et ce sont les seuls qui changerais le système en profondeur. Tout prendre au dela de 370.000 euros de revenu par an, ca c’est de gauche et cela diminue les differences entre les citoyens. Pauvres grands patrons qui se font des salaires de plusieurs millions d’euros et qui ne peuvent pas partir car c’est en France qu’ils les gagnent, et qu’ailleurs la place est déjà prise... Nous faire croire que les riches partirais est ridicule, ils ne le peuvent pas tous, beaucoup sont dependant de la France pour s’enrichir.

          Hollande as montré son visage en Angleterre et plus tôt avec Areva et les verts. Il veut le pouvoir, pas le changement. Vous avez vu la gestuelle pour son slogan « le changement c’est maintenant » ? le salut franc-maçon avec une main, et tu l’as dans l’os avec l’autre ...
          N’oublions pas non plus leur attitude face au MES...

          Cette élection peut et doit être celle qui éviteras la révolution, c’est notre seule solution pacifique. Si l’UMPS refait un tour, nous ne tiendrons pas 5 ans de plus et cela finiras dans les rues. Ne pas oublier la fin des aides alimentaire de l’Europe en 2013, et donc la mort d’une partie de nos branches de solidarité populaire qui en dépendent.
           (Europe qui nous ponctionne 21milliards par an et nous en redistribue 14milliards, en sortir c’est économiser 7milliards par an)

          Daniel D.


          • lambda 27 février 2012 18:19

             @ Daniel D

            Il semblerait que vous n’ayez pas entendu Mélenchon sur France 2 au duel avec MLP avouer qu’il appellerait à voter PS au 2ème tour -donc Hollande- si lui même n’était pas avant le PS

            On le savait depuis longtemps sinon qu’il avait juré, et Cémentine Autain, aussi qu’ils ne se désisteraient pas pour le PS - ce sont donc comme les autres des menteurs et il n’est pas certain que tous ceux du PC que Mélenchon a avalé soient d’accord

            D’autre part, vous emblez ignorer que Mlénchon est un franc-maçon de la Loge du Grand Orient
            depuis 1983
            http://www.dailymotion.com/video/xoe9cb_melenchon-franc-macon-de-pere-en-fils-rmc_news


          • Daniel D. Daniel D. 27 février 2012 18:49

            Donc dans l’ordre :

            1. Appeler a voter a gauche quand on est de gauche pour le deuxième tour(si on n’y est pas) est normal. Entre Lepen ou sarkosy et Hollande, vous pensiez qu’il serais pour qui ? Il fait comme tout le monde et appelle a voter le moins pire.

            2. Faudrait voir a pas vous mélanger les pinceaux. Se désister c’est renoncer a se présenter avant le vote(comme Boutin par exemple), ne pas être au second tour par manque de suffrage ce n’est pas se désister. Vous comprenez la différence j’espère. Il se présente et donc tiens sa parole de ne pas se désister.

            3. Dans votre lien vidéo, il ne dit pas qu’il est franc -maçon, même si je le croit, moi aussi. Il ne mentionne pas la loge et n’y ai fait mention d’aucune date. D’où tirez vous ces informations ?

            Je suis impatient que vous me donnier la source a laquelle vous vous référez pour sa date d’affiliation et son appartenance a la grande loge d’orient car c’est un sujet sur lequel j’aimerais vraiment avoir une certitude référencée.

            Cordialement,
            Daniel D.


          • Daniel D. Daniel D. 27 février 2012 20:16

            La source est correcte, je vous remercie du partage.

            Cordialement,

            Daniel D.


          • Soi Même 27 février 2012 17:56

            Rien !


            • Mais dans quel monde vit-on ? 27 février 2012 18:55

              "qu’adviendra-t-il si la nouvelle majorité se contente de mesurettes ?

              On connaît déjà la réponse, les classes populaires vont souffrir de plus en plus, pendant qu’à l’autre extrémité on verra s’accumuler les milliards."

              C’est très exactement ce qui va se passer. Et le Rassemblement national articulé autour de la candidature de Marine Le Pen pourra compter sur les voix des cocus du flambysme, pour l’emporter dès le premier tour, en 2017.

              • Gégé 27 février 2012 19:14

                Bonne initiative, quelques informations sur les menaces qui pèsent sur les Indiens isolés du Pérou sur le site de survival, un site à voir.

                http://www.survivalfrance.org/actu/8135


                • Mais dans quel monde vit-on ? 27 février 2012 19:48

                  Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu’ils dédaignent de remplir autour d’eux. Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d’aimer ses voisins… — Jean-Jacques Rousseau - L’Émile


                • PascalR 28 février 2012 11:20

                  Si un jour la gauche arrive au pouvoir, ce qui est très probable, elle ne fera probablement pas ce qu’elle veut (les politiques ne sont que les polichinelles des grands pouvoirs financiers et mafieux qui dominent ce monde), même si elle a des atouts (dans lesquels je ne compte pas les vieux roublards pourris du PS qui vont forcément vouloir leur place au soleil).
                  Le vrai problème, ce n’est pas la droite ou la gauche, c’est la France et les français, un peuple de gamins capricieux et arrogants sans une once de la notion de bien commun et de solidarité, indisciplinés et râleurs, voire très lâches.
                  En bref, en France, c’est chacun sa merde.
                  On cite l’Allemange en exemple, en modèle, déjà cela me choque de citer ce pays en modèle vu le chaos qu’il a semé sur l’Europe lors des deux dernières guerres mondiales, je ne suis pas rancunier, mais un peu gêné aux entournures.
                  Je préfère citer le modèle argentin qui, d’une crise terrible, a su redresser la tête de façon solidaire, et en faisant un bras d’honneur aux propositions du FMI.


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 28 février 2012 11:23

                    @l’auteur,


                    Quand François Hollande dit hier soir sur TF1 qu’il taxera à hauteur de 75 % les revenus supérieur à 1 million d’euros par an , et qu’il taxera les revenus du capital à la même hauteur que ceux du travail il me semble qu’il se situe assez à gauche.
                    Son programme est sans doute celui d’un social-démocrate, mais une fois appliqué il remettra un peu d’ordre et de justice dans notre société.

                    Mais vous avez raison l’attente d’une politique à gauche est très attendue de la part de ses électeurs.

                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                    • Yvance77 28 février 2012 11:56

                      Salut,

                      Si on parle du PS, ce sera un peu comme ces épisodes ou Dana Scully et Fox Mulder chercher la vérité en vain.

                      La vraie gauche doit avoir le curseur placé sur un certain - indice - JLM .


                      • Yvance77 28 février 2012 11:57

                        * cherchent (ooops)


                      • appoline appoline 28 février 2012 12:53

                        Ce que doit faire la gauche : rien, surtout rien, le passé nous pèse à chaque fois qu’ils ont touché quelque chose.

                        Le pire : en face il n’y a rien non plus.

                        Aller, je propose une bonne beurrée collective, tant que cela n’est pas interdit.

                        • herve33 28 février 2012 12:55

                          Malheureusement , croire que les politiques peuvent changer le monde , si tel était le cas , on en serait pas là aujourd’hui . Derrière cette farce qu’est devenue la campagne présidentielle , la dictature européenne avance à grand pas . Le MES a été voté sans que cela m’émeuve aucun média .

                          La France y est engagée à hauteur de 142,7 milliards d’euros, dont 16,3 milliards d’euros de capital à libérer dans les cinq ans suivant 2013, soit environ 3,26 milliards d’euros par an.

                          Alors qu’on demande toujours davantage aux classes moyennes voire les moins fortunées

                          Le plus délirant de ce traité , c’est qu’une poignée de bureaucrates issus du monde financier pourra décider de sanctionner n’importe quel Etat , alors que les membres de cette secte ultralibérale aura l’immunité totale . 

                          Ne compter surtout pas sur le PS pour dénoncer cela , c’est lui qui a été l’initiateur de la logique de libération des marchés et des capitaux .


                          • yenhoa 10 mars 2012 18:51

                            Oui, personne n’a oublié que la France était en faillite deux ans après l’arrivée de Mitterand au pouvoir. Aucun journaux n’a relaté ce fait. Pour un pays soi-disant libre, c’est triste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès