Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ce que nous coûtent nos anciens présidents

Ce que nous coûtent nos anciens présidents

Une fois battus ou retirés de la vie politique, les anciens présidents de la République continuent d’être pris en charge par l’Etat, qui leur assure un train de vie plus que confortable. Une exception très française. Au 77 rue de Miromesnil, dans les beaux quartiers de la capitale, Nicolas Sarkozy dispose d’un appartement de 320 mètres carrés, composé de 11 pièces. Prix estimé de cette location de luxe ? 15.000 euros par mois, Nicolas Sarkozy n’a pas regardé à la dépense, et pour cause, c’est la République qui règle la facture. Conformément à une « décision » signée en 1985 par Laurent Fabius, alors Premier ministre de François Mitterrand, l’Etat met à la disposition des anciens présidents un appartement de fonction « meublé » et « équipé ». Ce texte, qui fait office de référence, est flou : il ne mentionne ni plafond ni limitation de durée. C’est ainsi que Valéry Giscard d’Estaing occupe aux frais du contribuable, depuis plus de trente ans, de splendides locaux boulevard Saint-Germain à Paris. Jacques Chirac bénéficie lui aussi d’un somptueux appartement rue de Lille.

Toujours selon la lettre de Laurent Fabius, les anciens présidents disposent de nombreux autres « privilèges ». Ainsi, une équipe d’au moins sept personnes est prise en charge par la nation. « En réalité, l’Etat n’est pas très regardant, et peut prendre en charge plus de personnel que prévu », assure le député apparenté PS René Dosière. Pour ce spécialiste du train de vie de l’Etat, « il est probable que Nicolas Sarkozy bénéficie de quelques largesses ». Depuis son départ de l’Elysée, ce dernier dispose d’un directeur de cabinet, d’une conseillère diplomatique, d’une chargée de la communication, de deux secrétaires, d’un intendant, d’une équipe de sécurité comprenant au moins deux fonctionnaires de la Police Nationale, mais aussi une voiture de fonction avec plusieurs chauffeurs. S’y ajoute la surveillance de son domicile personnel, l’hôtel particulier de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, assurée par des officiers de gendarmerie. Là encore, aucune durée n’est prévue.

Pour leurs déplacements, tous leurs voyages sont pris en charge. Trains de la SNCF, avions Air France, navires français, tout est gratuit, et dans la meilleure classe possible. Durant leurs séjours à l’étranger, l’ambassadeur de France en poste se doit d’accueillir les anciens locataires de l’Elysée et de les loger dans sa résidence, comme il le ferait à l’égard d’un président en exercice.

En sus de ces avantages matériels, la République leur assure une retraite conséquente. Soit près de 6.000 euros brut par mois. Cette indemnité n’est soumise à aucune condition d’âge, ni même au nombre de mandats. A cela s’ajoute ce qu’on appelle pudiquement des « primes de sujétions spéciales », dont le montant est tenu secret. Ces primes ont officiellement pour objectif de « compenser les contraintes subies dans l’exercice de leurs fonctions ». Ces émoluments sont cumulables avec d’autres pensions ou salaires. Ainsi, Nicolas Sarkozy pourra également, à l’âge de la retraite, toucher les pensions liées aux différents mandats qu’il a exercés, comme ses prédécesseurs. Soit environ 10.000 euros mensuels. Mais la plus importante source de revenus des anciens présidents prévue par la République, définie par un texte de 1958, reste leur présence – à vie – au Conseil constitutionnel. Cette prérogative leur rapporte 12.000 euros par mois.

François Hollande a promis, en janvier 2013, de modifier les textes. Les anciens présidents ne seront plus membres de droit du Conseil Constitutionnel. Mais la mesure ne s’appliquera pas à ses prédécesseurs. Pour René Dosière, ce changement devrait être l’occasion de préciser le rôle de nos anciens chefs d’Etat. « Aujourd’hui, ils peuvent cumuler pensions de la République et prestations privées, ce n’est pas sain. »

L’auteur de « L’Argent de l’Etat » souligne surtout que la note est salée pour les contribuables : selon ses calculs, chaque ex-président coûte entre 1,5 et 2 millions d’euros par an. « Pour les trois anciens chefs de l’Etat, cela fait un total de près de 5 millions d’euros…

D'aprés un article de Fanny Guinochet parue sur Challenges

http://2ccr.unblog.fr/2013/03/20/ce-que-nous-coutent-nos-anciens-presidents/

Lire également : NOTRE REPUBLIQUE EST UNE MONARCHIE DE PRIVILEGIES


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • subliminette subliminette 28 mars 2013 09:34

    Robert Gil,

    Je suis profondément excédée par de tels articles si méchants pour nos grands hommes. Tous de droaaaaaaate tout de même !

    Tout porte à croire que vous n’écoutez pas les médias subventionnés avec l’attention qu’ils méritent. Ils prennent la peine de vous répéter à longueurs d’ondes qu’il y a une seule catégorie de profiteurs en France, enfin deux : les chômeurs et les RSAïstes.

    Ceux-là sont de vrais profiteurs de la République. Pensez donc : 500 € par mois à ne rien faire !!!! On n’en peut plus de payer des impôts (de plus en plus légers, certes, mais quand même !) pour ces parasites gauchistes, ces cloportes qui ne valent pas la semelle pour les écraser !

    Vraiment, Robert Gil, vous êtes sans doute un dangereux révolutionnaire et un petit séjour au goulag vous ferait le plus grand bien. Mais je suis dans un jour de grande mansuétude et je préfère penser que vous devriez nettoyer vos « esgourdes », comme dit mon jardinier, hihihi, ou encore de prendre un abonnement chez Audika. Cela vous aidera à recevoir la bonne parole venue de très haut.


    • joelim joelim 28 mars 2013 14:23

      Je suis profondément excédée par de tels articles si méchants pour nos grands hommes. Tous de droaaaaaaate tout de même !


      Non, pas Fabius.

      Ah, si, finalement, autant pour moi. smiley 

    • julius 1ER 28 mars 2013 11:08

      deux hommes seulement ont pût incarner les vertus républicaines que sont la modestie et la sobriété dans leur façon d’être, c’est De Gaulle et Poincarré, le dernier s’achetant ses tickets de métro, si l’on voulait simplement prolonger la réflexion sur ce que doit être une République exemplaire, le mot d’ordre devrait être servir l’état et non pas se servir, ceci résumant tout le reste.

      à la limite les serviteurs de l’état ne devraient recevoir que des indemnités en fonction de leurs besoins réels en rapport bien sûr avec les nécessités du job..............le reste pour ne pas les paupériser au moins on pourrait être sûr qu’ils ne viendront pas là que pour le lucre !!!!!!

      • niberta 29 mars 2013 09:02

        Oui, la sobriété de De Gaulle étair ce qu’il y avait de mieux en lui. Hélas les gaullistes l’ont suivi sur tous ses points sauf celui-là.


      • julius 1ER 30 mars 2013 09:08

        il faudrait aussi ajouter les ministres car sous Sarkosy, entre 2007 et 2012, il y a eu pas moins de 9 ministres à la jeunesse et aux sports, si cela n’est pas du clientélisme ?????? car cela vous assure des années de revenus élevés, un passage dans les ministères et là encore Sarkosy a été un champion de la dépense en pleine période de crise !

        source Wikipédia taper« combien de ministres des sports entre 2007 et 2012 »
        si l’on regarde la liste des ministres des sports depuis 50 ans, le passage à ce poste dure entre 2 et 4 ans en moyenne ........... ;

      • foufouille foufouille 28 mars 2013 12:29

        sarko a droit a 12 flics, pas 2


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 mars 2013 18:28

          12 flics pour sarko...et tous les anciens ministres
          .............
          vals ferait mieux de les mettre a l’entrée des écoles et lycées........plusieurs drames sanglants auraient été évités.
          résumons :

          7227 élus nationaux x 6 policiers cela nous revient a 2500 euros jours ... x7227...seulement en police et déplacements..............
          heureusement que les 36600 maires n’y ont pas droit.
          bien qu’avec la« FOLIE DES AMIS DE SARKO » chaque élu.... chaque juge....devra etre surveillé

          VOILA COMMENT L ’UMPFN VOIT LA DEMOCRATIE .....et installe un CLIMAT DE SUSPICION


        • franor 29 mars 2013 10:45

          Logique quand il était venu à Compiègne (75 KM ) de Paris, il avait tellement peur je suppose qu’ils avaient mis pas moins de 1600 policiers. Un gag il y en avait à chaque angle de rue même dans les petites villes proches qu’il n’a pas traversées.


        • olfe olfe 29 mars 2013 21:10

          Ou encore affecter ces flics dans une brigade financière chargée de pourchasser les fraudeurs fiscaux. Au moins çà rapporterais beaucoup d’argent que les riches ont volé au peuple...


        • Abou Antoun Abou Antoun 28 mars 2013 13:06

          Vous oubliez les droits de réversion pour les épouses des présidents défunts. La France fera un pont d’or à la milliardaire Carla Bruni, si ...
          Une monarchie constitutionnelle nous coûterait bien moins cher ...


          • julius 1ER 28 mars 2013 13:58

            NON une République simple et modeste suffirait amplement il ne faut pas désespérer, revenir à la monarchie pour un simple ratio qualité/prix, je ne crois vraiment pas que cela soit un progrès mais peut-être que là aussi il y a un calcul "faire désespérer de la République pour que les gens reviennent à la Monarchie, voila un calcul pervers, mais bon au niveau de la perversion on peut dire qu’on a des Pros dans les hautes sphères !!!!!!!!!!!!!


          • Luc le Raz Luc le Raz 29 mars 2013 17:16

            Ben ? Sinon, comment voulez vous qu’elle puisse continuer à acheter ses propres cd ? smiley


          • julius 1ER 28 mars 2013 16:22

            une chose que je voulais mentionner, la photo du chat est superbe, magnifique spécimen de Chartreux !


            • cevennevive cevennevive 28 mars 2013 16:45

              Bonjour Julius, bonjour Robert,

              De plus, la colère se lit dans les yeux de ce beau chat... Il a dû lire l’article, et il ne peut pas contenir son indignation...

              Ces « pauvres » élus de la République, qui se croient riches parce qu’ils reçoivent beaucoup d’argent sans aucun effort ! Et les Français les payent en se serrant la ceinture !

              Heureusement, il y a bien d’autres façons d’être « riche ». Essayons de nous consoler avec cela, car ma pauvre petite retraite mensuelle ne constuerait même pas leur argent de poche. d’une journée.

              Tout de même, il faudrait changer cela... Mais il faudrait changer tant de choses au sein de cette « République » qui n’en a que le nom !


            • emmanuel muller emmanuel muller 28 mars 2013 17:27

              5 millions d’euro par ans ...

              5 / 60 = 0.083 € par personnes et par ans en moyenne.

              Vous faites bien d’en parler, c’est important ....


              • balorom balorom 29 mars 2013 09:43

                pingre ??? .alors envoyer des dons a notre chef de l’etat ca lui fera surement plaisir.


              • emmanuel muller emmanuel muller 6 avril 2013 12:03

                L’exil fiscale par exemple c’est 7 millards d’euros par année
                Plus de 100 € par contribuable et par ans.

                Moi je suis près a multiplier par dix les rémunérations des dirigeants si c’est pour qu’ils fassent leur boulot contre l’exile fiscal. Vous voyez l’idée ? Le contribuable ferrait des économie.

                Pourquoi DADVSI était appelé loi vivendi ? Si nos représentants sont faible face à ce contre quoi ils luttent, ils deviennent des clients de ceux qui ont les moyens, on le sait bien.

                Ridicule de s’acharner sur le salaire des pompiers quant la maison brûle, la seule question c’est est-ce qu’ils font leur boulot, pas combien ils ont touché pour ne pas le faire ...


                • Mais quand donc viendra-t-il en France cet homme tant attendu qui bouleversera les horribles habitudes prises par la bourgeoisie (haute bien sûr) qui n’a cessé de se prendre depuis des lustres pour la confrérie des aristocrates intouchables. ? Et Hollande qu’attend-il pour donner un coup de pied salutaire et indispensable dans ce panier de crabes dont il...est issu ? Cumul des mandats ? Mon œil ! Réforme des régimes spéciaux de retraites dont le sien et ceux de sa clique ? Mon œil ! Suppression des niches fiscales ? Mon œil ! Suppression des allocations familiales pour les revenus dépassant un plafond conséquent ? Mon œil ! Etc...Non, il préfère livrer à la plèbe, toujours aussi bête celle-là, des os sans importance à ronger (du moins pour moi et beaucoup d’autres comme le mariage « gay »)... et ainsi noyer le poisson de la REFORME indispensable de l’État. J’en ai marre d’être français.

                • périscope 29 mars 2013 10:51

                  Vous avez raison : le « mariage » gay est la seule réforme qu’il entend conduire à terme.
                   Pas une secone, hier soir, il n’a dit ou qu’il suspendait, vu la gravité des autres enjeux, ni qu’il poursuivait en laissant la liberté de vote aux élus PS.
                   C’est un homosexuel notoire (c’est son affaire !) qui y donne les consignes ce vote, et, demain, les investitures.
                  Je croyais que dans un système dit représentatif, les élus représentaient les citoyens.
                   Si ce n’est pas le cas, supprimons le !


                • bakerstreet bakerstreet 28 mars 2013 18:11

                  Voilà qui nous montre une fois de plus que nous n’en avons pas fini avec l’ancien régime.
                  Ce pays n’a de république que le nom, et des valeurs qui ne durent que le temps d’une chanson, ou d’un slogan publicitaire !
                  Liberté : Tout le monde a droit, et moi de prendre la part des autres.
                  Egalité : Dans le sens, " ça m’est bien égal, ce que les autres en pensent.
                  Fraternité : D’abord ceux de ma famille !


                  • BOBW BOBW 28 mars 2013 18:24

                     Tout ça ferait combien de brioches (comme disait Marie Antoinette)à offrir à des petits français qui ont faim ??? smiley


                    • jacques lemiere 28 mars 2013 20:42

                      je suis partagé...


                      ce n’est pas illégal...mais...ça montre bien que les gens que nous avons élus présidents ont un sacré ego .
                      Il faut du toupet pour avoir imposer des sacrifices aux autres tout en acceptant les privilèges certes légaux pour soi...
                      C’est certes anecdotique, mais beaucoup d’elus sont des arrivistes et tout mis bout à bout ..



                      • Dolores 30 mars 2013 18:58

                        Qui a rendu ces privilèges légaux ?
                        On n’est jamais si bien servi que par soi-même !


                      • mac 28 mars 2013 21:06

                        Le train de vie de nos anciens présidents est évidemment symbolique de la façon dont est administré notre pays.

                        Tout confondu : salaires et indemnités des députés, sénateurs, députés européens, conseillers généraux et régionaux, hauts fonctionnaires, frais de fonctionnement de l’assemblée nationale, du sénat, du parlement européen, de la commission européenne, des préfectures, des conseils généraux et régionaux , commissions en tout genre...etc...etc 
                        les frais d’administration et de fonctionnement de notre pays coûte probablement plusieurs dizaines de milliards d’euros par an.
                        De quoi assurer des conditions de vie décentes à chaque citoyen français mais il en est tout autrement...


                        • balorom balorom 29 mars 2013 09:48

                          mais alors qu’attend l’état pour nous verser nos dividendes après changement d’emploi...

                          après tout ça devrais être pour tout le monde pareil.
                          Et la il n’y aura plus de scandale.

                        • julius 1ER 30 mars 2013 13:25
                          les frais d’administration et de fonctionnement de notre pays coûte probablement plusieurs dizaines de milliards d’euros par an.
                          De quoi assurer des conditions de vie décentes à chaque citoyen français mais il en est tout autrement
                          @mac
                          effectivement il y a matière à creuser, pourquoi ne pas envisager une présidence tournante par tirage au sort, chaque citoyen pouvant devenir président de la république ??????????
                          il est plus que jamais nécessaire de réformer tous ces ensembles et sous-ensembles administratifs, chaque citoyen pouvant devenir pour un temps responsable tour à tour d’une région ou d’un ministère, mais pour cela il faudrait mettre en place un revenu de base pour que chacun puisse diversifier sa vie cela éviterait la sclérose .des corps constitués ou il n’y a plus que cooptation et copinage................
                          tout est à réformer même et surtout les mentalités !!!!!!!!!!!!

                        • Intelle Intelle 28 mars 2013 22:39

                          Comme j’aimerais échanger ma petite retraite contre celle de n’importe quel ancien ministre ou président de la république ! Et eux n’ont pas « travaillé » pendant 40 ans...


                          • Lou Lou 28 mars 2013 23:22

                            Quand je pense que ce voyou est une taupe US en plus ....


                            • germain 29 mars 2013 11:53

                              avec c lagarde


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 mars 2013 00:15

                              « François Hollande a promis, en janvier 2013, de modifier les textes. (...) Mais la mesure ne s’appliquera pas à ses prédécesseurs. »

                              Il est vraiment trop courtois ce Hollande. A sa place j’aurais foutu le Sarko à la rue avec un bon coup pied au cul.


                              • Fergus Fergus 29 mars 2013 09:39

                                Salut, Peachy.

                                Ne pas raccompagner Sarko et sa nunuche sans voix jusqu’à leur voiture lors de la prise de fonctions était en réalité une forme de coup de pied au cul. On a dit ici et là que c’était « inélégant ». En réalité, ce coup de pied était amplement justifié, eu égard aux propos tenus durant la campagne par Sarko à l’encontre de Hollande.

                                Un Sarko qui, en matière d’inélégance, continue d’être un champion toutes catégories. On l’a vu cette semaine avec ses pitoyables saillies belges destinées à se payer Hollande. C’est non seulement inélégant, mais scandaleux si l’on considère qu’il est membre du Conseil constitutionnel, et à ce titre soumis à une grande réserve en matière de parole publique.

                                Bonne journée.


                              • Png Png 29 mars 2013 01:55

                                Je me contre fiche de son 11 pièces , on est plus à une quenelle près ...En cinq ans il a laissé un gouffre de 600 milliards d’€ et juste avant la crise il a revendu une bonne partie des stocks d’or de la France sans parler de son crime constitutionnel en ratifiant contre la voix du peuple le traité de Lisbonne tout en nous faisans rentrer dans l’OTAN...

                                Et j’en passe...Ici il n’ y’a pas de quoi jouer les vierges effarouchées :) , de part de sa passivité le peuple a ce qu’il mérite , pourquoi s’en priverait il ?

                                 Allez je vous laisse philosopher sur les vertus républicaines, les droits de l’homme et mon cul sur la commode ...

                                 


                                • balorom balorom 29 mars 2013 09:50

                                  ....magnifique Png...


                                • engorharam 29 mars 2013 08:34

                                  Je ne penses pas que Hollande changera quelque chose, il a trop à perdre. Mitterand avait promis de passer du septenat au quinquenat. Il s’en est bien gardé, il aimait trop trôner et prendre l’hélico pour aller faire son petit tour à Versailles.... La France est encore, dans les faits, une forme de royauté mais avec des « empereurs »...


                                  • eric 29 mars 2013 09:20

                                    Il existe de bonne raisons pour financer ainsi nos anciens présidents. Il en existe de non moins bonne de critiquer ces mesures. On peut en discuter. C’est vrai aussi de l’ensemble du statut de la pluspart des élus.
                                    L’idée générale est quand même que bien les payer, leur donner des moyens, et veiller a leur avenir est un moyen de favoriser leur indépendance et surtout, de permettre a des non fonctionnaires d’envisager de pouvoir faire de la politique.
                                    C’est ainsi qu’on parvient a ne pas trop dépasser les genre 60% d’élus fonctionnaires

                                    Mais on voit bien ici que la question n’est pas de savoir si cela sert a quelque chose ou pas.

                                    Il est caractéristique que les gauches, partis de fonctionnaires et autres bénéficiaires de la dépense publique, soient beaucoup plus intéressés par les moyens dont dispose les élus, et qui sont un des éléments qui doivent leur permettre de les contrôler, que par leurs propres dépenses.

                                    Ainsi, ces larmoiement sur le cout des élus ne sont pas exclusivement de la démagogie populiste. Il y a aussi un vrai contenu politique. Tout faire pour exclure les autres en particulier de la représentation politique et en général, priver autant que faire ce peut les élus de la possibilité de faire leur travail de direction et de contrôle de l’État.
                                    Des rêves de bureaucrates.
                                    Du reste, la proposition d’interdire le cumul des mandats va bien dans le même sens.

                                    Avec Staline, on avait un « capitalisme monopolistique d’Etat ». Pendant la stagnation brejnevienne on avait un monopole d’État avec de moins en moins de capital et d’industrie.

                                    Dans la typologie des socialismes, le hollandisme appartient donc bien a la seconde catégorie.


                                    • simir simir 1er avril 2013 12:57

                                      « Avec Staline, on avait un « capitalisme monopolistique d’Etat » »

                                      Tiens donc ! Il m’avait échapé qu’il y avait là-bas une bourse, des homologues de C Goshn, Bettancout ou B Arnault.
                                      les livres d’hstoire auraient ils menti ?

                                    • Fergus Fergus 29 mars 2013 09:32

                                      Bonjour, Robert.

                                      Merci pour cette mise au point sur l’un des scandales de la République. On est bien loin des moeurs en cours dans les pays scandinaves. En réalité, cet état de fait montre que nous continuons d’être dans une quasi monarchie, caractérisée par de nombreux et coûteux privilèges dont la majorité sont totalement injustifiés.


                                      • balorom balorom 29 mars 2013 10:01

                                        élu pour n’importe quel poste ,ces hommes politiques devrait être sous contrat avec période d’essai de deux mois renouvelable ,et modification de salaire ou planning horaire selon l’activité professionnel qu’ils ont .et de plus si nul résultat n’est constaté ...zouuuuu !!! dehors .


                                        et qu’ils n’espèrent pas recevoir d’indemnité hors-mis leur CP (a oui 5 semaines de CP pas plus).
                                        et demandons leur de venir travailler pour 1500€.

                                        Apres tout le code du travail c’est le code du travail. 
                                        Alors au charbon mes élites...



                                        • boutiamit boutiamit 29 mars 2013 11:43

                                          Vae Victis...malheur aux vaincus !

                                          Je propose une loi, mais pas une loi de couilles molles :

                                          Tout président battu lors de la joute des urnes, sera passé par les armes...euh, non, ça coute cher ça ! « sera pendu avec ses tripes »...et qu’on en parle plus !

                                          A quoi cela sert de palabrer pour rien, encore et encore !

                                          Allez hop, du cran les ramollos !


                                          • Alibaba007 Alibaba007 4 avril 2013 02:28

                                            Du fond de ma caverne, j’aurai bien vu une autre alternative, on les enferme dans des jarres et on les ébouillante avec de l’huile... de sésame !

                                            Fini le beurre et l’argent du beur. Récupérons à notre profit : la crémière, la vache, le champ sans oublier le petit pot de lait de Perrette sinon adieu veaux, vaches, cochons ...ce que les « élus » (nos ânes de l’ENA) n’auront pas pris, la BCE, le FMI, l’UE et les autres sympathisants partenaires de Bilderberg le ratisseront !

                                            Exigeons une transparence complète administrative (ainsi que des frais) de nos élus, comme pratiqué en Suède ( voir http://nemesistv.info/video/MH6XM5N... ) La France a souscrit à cette loi mais ne l’applique pas.

                                            Ahhhh et puis l’huile c’est bon pour le teint et ça raffermit la peau un peu distendue de nos gras ministres.  :->

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès