Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Cécilia disperse les manifestations

Cécilia disperse les manifestations

Voilà, c’est fini. Le temps des rumeurs est clos, le couple présidentiel a vécu : Cécilia et Nicolas se sont séparés, en toute cordialité. La République s’en relèvera sans doute, la croissance on ne sait pas et les régimes spéciaux... quels régimes spéciaux ?

On nous avait promis un président moderne, en phase avec son temps, on est servi. Après le jogging, la famille recomposée, les vacances people, voici venu le temps du divorce. Rien que de plus banal, répandu, non exceptionnel qu’un divorce. L’idéal donc, pour un président qui s’est toujours voulu, dès le début, proche des gens, parlant comme eux, joggant comme eux, ayant des amis riches comme eux, aimant Mireille Mathieu et Michel Drucker comme eux. Et Enrico Macias aussi, et Bernard Laporte, bien sûr, et les pauvres, qu’il veut aider, en leur donnant, entre autre, la prime de Noël, mais pas seulement.

Nicolas Sarkozy, président aimé, était ces derniers temps en baisse dans les sondages. Son état de grâce semblait connaître un définitif coup de mou, les syndicats lui promettaient sa première journée « noire » et le XV de France de son ami Bernard se ramassait en demi-finale de la Coupe du monde de rugby après avoir sorti les Blacks. Tout semblait donc se colorer soudain en gris, surtout que l’ouverture sonnait soudain faux, avec certains « traîtres » (ou traîtresses) se laissant aller à quelques écarts de langage ou de conduite disgracieux. Et puis, ces rumeurs. Ces rumeurs d’abord, comme toutes les rumeurs d’aujourd’hui, issue d’internet, de ces blogs « citoyens » qui agacent tant les tenants du « vrai journalisme » (qui recoupent, comme on le sait, les informations avant de mettre les pieds dans le plat). Ces rumeurs donc, de séparation, de rupture définitive entre la première dame de France (déjà très intermittente dans son rôle) et son coureur (de jupons ?) de mari. Des rumeurs insistantes, auxquelles les sérieux patrons de presse (comme Laurent Joffrin) tentèrent de résister quelques jours avant d’y céder enfin, hier. En effet, hier donc, en lieu et place d’une une sur la grève massive qui s’annonçait, Libération « nouvelle formule » faisait ses gorges chaudes, et consacrait ses six premières pages (toutes travaillées en profondeur par de vrais journalistes bossant huit heures par jour, pas des glandeurs de blogueurs) au divorce annoncé entre Cécilia et Nicolas. Le temps des rumeurs avait vécu, les certitudes pointaient. Le Nouvel Observateur, sur son site avait vendu la mèche 24 heures avant Libé, mais tous étaient très en retard sur L’Est républicain (des amis de Cécilia) qui avait pondu l’info en début de semaine.

Hier, donc, ce pauvre David Martinon, prépubère porte-parole de l’Elysée, dut se résoudre à ravaler sa langue de bois et admettre que oui, bon, c’est bien vrai, Monsieur et Madame ne feront plus ménage ensemble. Divorce avec consentement mutuel, comme on dit, et tout s’est « très bien passé » selon l’avocate de l’ex-couple présidentiel. Un divorce, et alors ? Rien qui ne concerne que la vie privée, non ? Oui, mais comme notre rapido président avait fait de sa vie un roman, de ce roman son histoire et de son histoire la nôtre, tout cela nous concernait bien évidemment au plus haut point. Les Sarkozy qui divorcent, évidemment, c’était bien plus important, capital, passionnant et vertigineux qu’un énième mouvement de grèves des cheminots ou de je ne sais quelle corporation inquiète pour ses « régimes spéciaux ». Les Sarkozy qui divorcent, et voilà qu’une bonne partie de ce que JF Kahn appelle notre « monarchie » tangue soudain. Ciel ! Monsieur sera donc sans Dame ! Et que vont faire les enfants ? Bon on sait bien sûr que tous ne sont pas du Monsieur, mais quand même, comment tout cela va-t-il donc se goupiller ? Et Nicolas s’en remettra-t-il ? Dans quel état psychologique se trouve-t-il ? Est-il encore en mesure de tenir la barre ? Autant de questions qui font saliver les journalistes, les vrais, ceux qui en font profession bien sûr, de la presse people, c’est-à-dire de la grande majorité de la presse française, Libération « nouvelle formule » compris, Le Figaro compris, et même Le Monde. Tous ne parlent et n’écrivent que sur ça. Le divorce des Sarkozy. Qui intéresse bien plus les lecteurs que les régimes spéciaux de retraite. TF1 l’a bien compris (TF1 comprend plus vite que ses confrères où se situe le temps de cerveau disponible) qui hier soir a consacré au bas mot son premier quart d’heure (soit la moitié du journal) à cette affaire conjugale.

Pour une fois, et ça fait mal de l’écrire, Noël Mamère a raison de s’indigner. Henri Emmanuelli aussi. Ils ont raison de dire que Sarkozy, sur la communication autour de son divorce, a joué la montre, et s’est arrangé pour que son annonce squeeze sa première grosse confrontation sociale. Tout cela était très bien arrangé, calculé, subtilement chronométré. L’annonce officielle, en début d’après-midi, a même précédé de fort peu la mise en route de la plus grande manifestation à Paris. C’est que notre président, non content d’orchestrer et de mettre en scène ses joies, ses vacances, ses courses, sa transpiration, ses lunettes de soleil et ses tee-shirts, a aussi choisi d’orchestrer ses difficultés. Ses difficultés personnelles s’entend, celles qui sont à même de lui faire remonter la pente. Lui qui joue sans cesse de la compassion entend bien en attirer sur son dos. Nicolas Sarkozy savait depuis longtemps, plusieurs mois au moins, que Cécilia ne l’accompagnerait pas très loin dans son quinquennat. Restait à choisir le bon moment pour l’annoncer. Attendre le bon moment, c’est très politique cela. Le bon moment, c’est celui qui va changer le problème en profit. Gagner, gagner, ne jamais perdre. Ni la face ni autre chose. Nicolas Sarkozy a perdu une épouse, hier, mais il a étouffé la grève, comme on souffle sur une flamme. Pschiiit, ou pas loin.

Moderne, oui, Nicolas Sarkozy est un président moderne. Et sa famille recomposée a beau se décomposer à nouveau, il reste tout autant moderne, de l’époque. Mitterrand et Chirac apparaissent un peu plus antiques soudain, leurs premières dames bien sages et leurs maîtresses bien dissimulées. Sarkozy, lui, n’a jamais cherché à cacher ses difficultés, et s’est risqué aux faux bonds, répétés, de Cécilia, chez les Bush ou en Bulgarie. Il a risqué le ridicule, il l’a frôlé parfois. Mais ça sonne « authentique », et seul cela compte. L’authentique, c’est fédérateur en politique, c’est le tracteur de Bayrou ou les agneaux de Ségolène. Chez Sarkozy, c’est « mon divorce avec Cécilia », une cinglante « rupture » qui pourrait bien, pourtant, lui rapporter quelques points de popularité. Quant aux régimes spéciaux...


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • alexis-LON 19 octobre 2007 14:56

    Moi je me pose quand meme la question de savoir s’ils n’ont pas volontairement attendu que l’election soit passée avant de divorser. Un divorse ca ne vient pas en « 5 minutes », c’est qu’en general il y a un probleme plus profond que ca dans un couple.

    Apres est-ce qu’un candidat divorsé aurait fait autant de voix aux présidentielles on ne saura jamais mais on peut se poser la question et spéculer. Mon sentiment est qu’il a joué la montre et attendu que l’election soit passée pour divorser ; bon comme par hazard l’annonce de son divorse tombe pil-poil le jour meme d’une greve tres suivie. Il faudrait vraiment etre parano est de mauvaise fois pour croire que c’est fait exprés. Mais en terme de probabilité je ne vous apprends pas que c’est ... improbable justement. Bon je parie qu’a la prochaine greve importante. l’élysée nous annoncera que le président va se faire opérer de l’apindicite smiley


  • ddacoudre ddacoudre 20 octobre 2007 19:15

    bonjour okan.

    ton analyse est injuste il dissèque l’usage intelligent du président qui utiliser ses déboires conjugaux pour servir une stratégie politique. ce n’est pas du café du commerce.

    cordialement.


  • .TAL.L 21 octobre 2007 09:02

    Lilian fait fréquemment dans le réchauffé-fastoche-provoc-stéréotypé. A tel point que je le oupçonne presque d’être payé par Cybion pour faire du sondage déguisé. C’est dire.


  • .TAL.L 21 octobre 2007 09:09

    Logique : être aussi prolixe et provoc sans jamais participer aux forums, ça voudrait dire qu’on cherche la discuss, le contact, et puis qu’on n’y va pas. Curieux non ? Par contre si on compare le temps de faire un article de ce genre et puis le temps de participer aux forums, y a pas photo. Lilian gère donc son temps.


  • .TAL.L 21 octobre 2007 16:04

    Je ne comprends pas ses craintes, DW. Tout le monde est gentil tout plein ici pourtant.

    Vieeeens poupouleke, vieeens poupouleke, vieeeens ! smiley


  • .TAL.L 21 octobre 2007 20:25

    Paraît qu’il a 5 marches arrière à sa bagnole.


  • stephanemot stephanemot 21 octobre 2007 21:16

    Extrait de l’interview de Cécilia, qui comme son mari vient de prendre Laporte : « Le feu des projecteurs, je l’accepte quand ça Madrange »

    plaquage à retardement :


  • haddock 19 octobre 2007 10:01

    Vous parlez d’ un prépubère ,

    Prépubère la Victoire était un homme qui a laissé une trace .


    • tvargentine.com lerma 19 octobre 2007 10:16

      C’est quand même dommage,comme dans tous les couples la rupture car Cécilia par son coté « modernité » et de femme libre aurait pu apporter beaucoup pour la femme dans la société.

      Dans notre vie,il arrive un age ou on a des choix à faire et cela ne regarde personne


      • tseparis tseparis 20 octobre 2007 22:20

        elle s’en va, bon débarras !
        il y aura t-il quelqu’un pour contrôler qu’elle a aussi laissé les voitures de fonction et leurs chauffeurs qu’elle avait obtenu pour elle et ses enfants ?
        et vérifier qu’elle ne garde pas un maroquin au ministère des affaires étrangères...
         smiley


      • lionprince lionprince 21 octobre 2007 17:38

        Cécilia première dame de France ? Elle aurait pu apporter beaucoup pour les femmes ? N’IMPORTE QUOI...C’est une femme nombriliste qui n’a jamais rien fait pour les autres si ce n’est de gaspiller l’argent public dans les grands restaurants. Je croise au quotidien de nombreuses femmes qui n’ont rien à lui envier et qui font bouger les choses à leurs niveaux dans des associations en donnant de leur temps et de leur courage.


      • MagicBuster 19 octobre 2007 10:16

        La première Dame de France a transformé Sarko en premier Cocu de France...

        Ca doit être dur à porter. Mais en même temps, c’est un métier.

        Voila même qu’il en profite pour l’annoncer un jour de grève massive et anti-Sarko ... Drôle de coïncidence ?

        Ironie et pédance... Maitres mots de maitre Sarko.


        • LaEr LaEr 19 octobre 2007 12:30

          Surtout que d’après les journaliste, le divorce est prononcée depuis lundi...


        • grangeoisi 19 octobre 2007 10:37

          Ainsi Cécilia s’en va

          Par l’Elysée point repassera

          Sur Agoravox Lerma

          Hélas toujours là.


          • tchoo 19 octobre 2007 11:03

            Fantastique comment à 50 ans on peut représenter la modernité :

            message à tous les quinquas, engagez-vous en politique ou épousez un politique ! c’est un job moderne, bien payé yo !


            • EXPAT456 19 octobre 2007 11:11

              Sarkozyste convaincu moi ? Je le pensais jusqu’a présent, mais je vois que je suis loin du compte par rapport a cette masse énorme de francais qui s’imaginent qu’il est capable de ce coup de force (que dis-je coup d’état) ! Comment, cet homme, a lui seul, porterait l’ensemble des médias d’une main et de l’autre orchestrerait les plus grands évenements de la vie des francais ?!? Restons sérieux ! Il est intellectuellement impensable et matériellement impossible que Sarkozy ait « volontairement » choisi cette date pour une procédure aussi spéciale qu’un divorce (non souhaité par lui qui plus est). Cessons donc de fantasmer. La vérité est que cette greve ne pouvait pas etre empechée, mais qu’aux yeux de l’opinion (et donc des médias) elle n’a pas de vrai légitimité. Quant a nos syndicats et partis révolutionnaires (on trouve sa place comme on peut en politique ...), je nomme la LCR et le PC, ils devraient maintenant vraiment faire leurs valises pour Cuba ! On cherche toujours un remplacant a FIDEL ...


              • Forest Ent Forest Ent 19 octobre 2007 11:31

                Il ne s’agissait pas de la date du divorce, mais de celle d’une annonce officielle.

                La vie privée des hommes politiques ne m’intéresse pas. Mais celui-ci aura fait ce qu’il a pu pour la mettre en avant.

                Je m’en tape du couple Pinocchio. Celui-ci reste pour moi le plus mauvais président que la 5ème aura eu. Ca suffit. Quand à ce que TF1 en raconte ...


              • Bouli Bouli 19 octobre 2007 11:33

                C’est très simple, Sarko est d’une part Président de la République donc puissant et possède un réseau d’amis dans les grands noms de la presse. Après l’éviction de Genestar pour cause de lèse-Sarko, beaucoup de journaux se tiennent à carreau.

                Il était donc assez simple de ne pas commenter la rumeur, la plupart des journaux n’osant parler qu’au conditionnel. ça dure depuis des jours, et sarko choisit le jeudi, jour de grève important, pour annoncer son divorce, espérant faire diversion, créer de la sympathie... je ne sais pas... Mais pourquoi pas dès mardi, ou mercredi ? Choisir un jour où il fait face à son premier grand mouvement de contestation pour annoncer son divorce, c’est ni plus ni moins que de la communication.

                Mais ce coup de com’ concernant son divorce ne surprendra personne, il aura instrumentalisé sa vie privée jusqu’au bout pour assouvir sa soif de pouvoir...


              • EXPAT456 19 octobre 2007 11:42

                ... plus mauvais président de la cinquieme république ? Mais tu t’égarres cher ami ! L’immobilisme de nos précédents présidents sur TOUS les sujets sensibles ... ca c’était mauvais ! S’attaquer aux corporatismes de tout poil, OUI c’est courageux et politique. Il suffit de voir les réactions des avocats et cheminots pour s’en rendre compte. Alors, pardonnes moi, mais je ne partage pas ton avis. Mitterand et Chirac dans ton panier pourri, OK, mais laisses au moins a Sarkozy le temps des résultats pour etre aussi catégorique.


              • Forest Ent Forest Ent 19 octobre 2007 11:47

                La principale différence entre Sarkozy et ses prédécesseurs, c’est qu’il s’est construit une image multifacettes de type dynamique, parce que le « changement » attire toujours quand on ne précise pas en quoi il consiste. Berlusconi 2.

                La réalité derrière TF1 est assez saumâtre. Moi, j’ai déjà noté le fait de reprendre les négociations avec la Turquie malgré une promesse formelle, et le fait de faire ratifier le TCE par le Parlement. Ca me suffit.

                Si vous avez besoin de plus de temps, malheureusement vous l’avez.


              • LaEr LaEr 19 octobre 2007 12:37

                Je vous rappelle que Sarko n’est pas le premier à s’attaquer aux régimes spéciaux. La seule différence qu’il pourrait faire, c’est de tenir face aux conflits... Et cela n’est pas encore fait..


              • oncle archibald 20 octobre 2007 08:14

                @ forest end

                S’il vous plait attendez qu’il ait fini son mandat pour le juger... A ce stade on peut seulement craindre que ce soit le plus mauvais Président de la 5eme...


              • EXPAT456 19 octobre 2007 11:20

                Ludo, chaque avis doit etre respecté, mais lis mon message précédent s’il te plait ... merci !


              • irma witch irma witch 19 octobre 2007 11:45

                Franchement, qu’est ce que cela peux nous faire que sarko divorce, on s’en fiche. Ce qui me semble plus important, c’est quand meme la grève d’hier et ses conséquences. Ce qui me semble plus important, c’est la politique que sarko mène pour les riches en laissant les pauvres au bord de la route. Ce qui me semble plus important, c’est les 20 000 sans papier, qu’il fout dehors. Ce qui me semble plus important, c’est la santé de la planète. Alors les peines de coeur de sarko, je m’en f..... complètement. Ce qui est sur c’est que s’il gère la france comme il a gérè son couple, on est dans la m.......


                • LE CHAT LE CHAT 19 octobre 2007 11:53

                  voilà un scoop ! dans l’esprit du grenelle sur l’environement ,vive le recyclage ! smiley http://www.metrofrance.com/fr/article/2007/10/18/11/4654-35/index.xml


                  • Prosper Prosper 19 octobre 2007 12:13

                    Nul, verbeux.


                    • docdory docdory 19 octobre 2007 12:23

                      @ Lilian M

                      Il ne reste plus qu’à attendre le divorce entre Sarkozy et le peuple français . Malheureusement , celui-ci ne sera officiellement prononcé que dans quatre ans et demi !


                      • docdory docdory 19 octobre 2007 13:42

                        @ Calmos

                        Les sondages baissent déjà fortement . Je ne donne pas un an avant que les opinions défavorables sur NS dépassent les favorables . Le temps que sa désastreuse politique « économique » se plante complètement !


                      • EXPAT456 19 octobre 2007 14:13

                        Docdory, Merci de préciser en quoi cette politique est désastreuse ! Et si c’est pour nous sortir : politique favorable aux riches et défavorable aux pauvres ... abstiens toi !


                      • Forest Ent Forest Ent 19 octobre 2007 14:24

                        On l’a déjà fait 300 fois, et on a jamais eu une réponse intelligente d’un sympathisant UMP. Tous les économistes de droite et de gauche disent que le « paquet fiscal » est une connerie sans nom. Le déficit budgétaire et la dette augmentent. Etc, etc ... On ne va pas la refaire.

                        Je ne pense pas qu’il y ait une "politique économique de l’UMP, juste du clientélisme et des cadeaux aux copains. Les décisions prises quand il y en a sont ineptes, débiles et dangereuses.

                        Si vous pensez qu’il y a bien une politique économique de l’UMP, merci de bien vouloir préciser en quoi elle est censée consister, puisque le président et le gouvernement n’y arrivent pas.


                      • EXPAT456 19 octobre 2007 15:31

                        Désolé Forest, je ne partage pas cet avis ... en tant que sympatisant UMP et pro-sarko, et en tant qu’expert financier (pas trop mal formé en économie ;=) Mon avis : tout, ou presque, a été essayé ces dernieres décennies (y compris l’immobilisme), sauf une chose : lutter contre les délocalisations de capitaux (aussi bien des entreprises que des investisseurs privés). Il y a bien sur des partisans du « a bas le capitalisme, vive les travailleurs » ! Mais avec un minimum de bon sens, il est facile de réaliser que de maniere IRREVERSIBLE seuls les capitaux assurent le niveau de développement d’un pays (et je parle d’expérience ... EXPAT le bien nommé !) Fort de cela, l’analyse du gouvernement actuel est claire(mais si !) Redonnons confiance dans notre pays aux acteurs du développement en leur donnant des signes forts de réduction de leurs charges (fiscales et sociales) afin de les encourager a rester en france(parce que l’on aura beau critiquer ceux qui partent ... rien d’autre ne les retiendra) Une fois cette action mise en oeuvre, il faut les encourager a produire (création de richesse) et pour ce faire, donner de la flexibilité a l’emploi et sur les salaires (réformes en cours) Ceci fait, il y a un cout pour l’état ! Il faut donc en parralele réduire la charge budgétaire (santé, retraites, administrations ...) pour équilibrer un budget forcément déséquilibré par les mesures précédentes. Résultat : une dynamique vertueuse, a condition que les patrons et les capitalistes jouent le jeu (pour cela, il faut bien les connaitre ;=) et a condition que les corporatismes ne bloquent pas le systeme (a votre avis, pourquoi l’affaire de la caisse noire de l’UIMM en ce moment ??? un petit coup de couteau de la gauche pour empecher la droite de réussir son pari non avec un effet de levier (peu glorieux certes) que chacun a utilisé dans le passé !!!) En quelques lignes, on dresse un tableau qui contient bien sur une part d’idéologie (capitaliste), mais c’est le lot de toute politique ! Cependant, le signe le plus tangible des chances de succes de ces mesures, c’est la vigueur (somme toute relative d’une opposition a l’agonie) face a des propositions que certains auraient bien souhaiter mettre en place eux-memes (d’ou la réussite de l’ouverture !) CQFD


                      • docdory docdory 19 octobre 2007 16:40

                        @ expat 456

                        C’est justement ça que j’allais dire , comment as tu deviné ???


                      • Forest Ent Forest Ent 19 octobre 2007 17:08

                        @ Expat

                        Je comprends sans peine ton analyse, c’est celle de l’OCDE, du FMI, de la BM, etc ... Elle à mon avis complètement fausse, mais elle est intellectuellement cohérente. Alors si tu penses que l’UMP a la même, explique-moi pourquoi :

                        - le « paquet fiscal » porte dans l’ensemble sur les revenus des ménages et pas des entreprises,

                        - le budget et la dette de l’état augmentent.


                      • fran 19 octobre 2007 17:11

                        CQFD Ce Que le Figaro Dit


                      • Forest Ent Forest Ent 20 octobre 2007 03:11

                        Plus mauvais que Pinocchio, je ne vois pas. smiley


                      • EXPAT456 20 octobre 2007 10:30

                        @ Forest, J’ai omis de prociser que dans mon analyse, les forces de développement ne sont pas les ménages, mais les entreprises et les capitalistes dans leur ensemble (riches particuliers et fonds d’investissement). C’est bien sur eux que sont principalement orientées les mesures majeures du paquet fiscal afin de les retenir en france et éviter la délocalisation des capitaux. Et pour faire bonne mesure, l’intelligence de ces orientations fiscales (je le crois sincerement) a été de « contenter » les ménages par des mesures « populaires » comme la suppression des droits de transmission par exemple. Et sur ce sujet, l’opposition se ridiculise en essayant de faire croire aux francais que seuls les menages aisés sont bénéficiaires (chaque francais est bien placé pour savoir a quel point il est beneficiaire - a son niveau et a la mesure du patrimoine familial - par ces mesures !) Quant a ton commentaire rapprochant mes propos de ceux de l’OCDE, BM ou FMI, je le trouve plutot flatteur, n’étant pas du tout un lecteur de leur litterature, mais un praticien au quotidien de l’économie (et finance) internationale, qui plus est, a l’étranger ...


                      • Forest Ent Forest Ent 20 octobre 2007 15:24

                        La seule mesure du « paquet » concernant les entreprises est la défiscalisation des heures sup. C’est une part sans doute minoritaire du coût. C’est aussi une usine à gaz d’une telle complexité que pour l’instant les entreprises n’ont pas trop l’intention de l’utiliser, sauf par effet d’aubaine improductif.

                        Et ça ne répond pas à la question : pourquoi, dans le budget 2008, le déficit et la dette augmentent ?


                      • fifilafiloche fifilafiloche 19 octobre 2007 12:30

                        Si Sarkozy devait faire une annonce de divorce à chaque fois qu il veut etouffer le bruit des corporatismes offensés, c est d un harem bien fourni dont il aurait besoin =)

                        Article divertissant sur la forme, inconsistant sur le fond, cohérent avec la ligne éditoriale de l auteur.


                        • maxim maxim 19 octobre 2007 13:09

                          là franchement ,ça me surprend que l’on refasse encore un article sur les déboires conjugaux de la famille Sarkosy .... je remarque et ne suis pas le seul à constater que le même évênement est repris par tel ou tel rédacteur et que les contenus sont pratiquement identiques ....

                          un peu plus d’imagination s’il vous plait ,le week end arrive et on va en refaire des caisses sur un divorce ......

                          achetons France Dimanche ou Gala ,au moins y’a les images en supplément !!!!!


                          • Gazi BORAT 19 octobre 2007 13:15

                            « Les temps changent.. »

                            Du temps de la morale intransigeante de Mme De Gaulle, les divorcés étaient « personae non gratae » aux dîners de l’Elysée..

                            Aujourd’hui, le président lui-même divorce.

                            Où va-t-on ?

                            gAZi bORAt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès