Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Cérémonies du débarquement : mélange des genres à l’Elysée

Cérémonies du débarquement : mélange des genres à l’Elysée

Nouveau mélange des genres à l’Elysée. Nicolas Sarkozy a choisi de faire de la commémoration du Débarquement en Normandie du 6 juin 1944 sa petite sauterie personnelle. Peu importe les multiples nationalités qui ont contribué à la libération du pays. Nicolas Sarkozy veut une seule tête d’affiche : Barack Obama. L’indélicatesse a choqué jusqu’à la Maison Blanche qui, selon l’AFP, s’activerait pour que la reine Elizabeth II soit présente aux commémorations.

On sait que Nicolas Sarkozy, veut son musée de l’histoire de France. A croire que notre président a de sérieuses lacunes en la matière ou une mémoire sélective. Il semble avoir oublié que le sang versé sur les plages de Normandie le 6 juin 44 n’est pas l’apanage des “boys”. Les Britanniques, nombreux, ont payé un lourd tribut. Mais aussi, les Canadiens qui ont pris d’assaut la plage Juno. Dans les forces engagées de nombreuses nationalités étaient présentes (Polonais, Belges, Tchécoslovaques, Néerlandais, Norvégiens…). A ce titre, il paraît indécent, sinon grotesque, de vouloir réduire les cérémonies de commémoration au seul couple franco-américain.

Le palais de Buckingham a reprécisé lundi ce qu’il avait dit une semaine plus tôt : “Ni la reine, ni aucun autre membre de la famille royale n’assisteront aux commémorations du Jour-J puisque nous n’avons reçu aucune invitation officielle à aucun de ces événements“. “Mais il n’y a aucune colère, aucune frustration ou sentiment d’avoir été snobés de notre part“, “De plus, il n’est absolument pas systématique que la reine soit invitée chaque année.“ a ajouté une porte-parole du palais. Si Elisabeth II n’est pas « furieuse » de n’avoir pas été invitée comme l’affirmait le tabloid Daily Mail, on comprendrait qu’elle soit, au minimum, froissée.

Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, a tenté de minimiser la polémique en affirmant que “la reine d’Angleterre, le chef de l’Etat britannique, est naturellement la bienvenue mais, qu’il n’appartient pas à la France de désigner la représentation britannique“. Un peu gros d’autant qu’il a persisté dans l’historiquement incorrect en concluant que, “C’est d’abord une cérémonie franco-américaine“.

Face à l’entêtement français, Barack Obama, solidarité anglo-saxone oblige et peu enthousiaste à se retrouver otage de Nicolas Sarkozy, a fait intervenir sa diplomatie pour tenter de convaincre Elizabeth II d’être présente.

Nous sommes en train de travailler avec les parties concernées pour que cela soit le cas“, a déclaré à la presse Robert Gibbs le porte-parole de la Maison Blanche. Situation ubuesque où l’invité se mue en invitant. Il semblerait cependant qu’Elisabeth II, dernier chef d’Etat encore en vie à avoir porté l’uniforme pendant la Seconde Guerre mondiale, reine du Royaume-Uni mais aussi du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, ne cède pas à l’affront qui lui a été fait. Seule certitude, le Premier ministre britannique Gordon Brown et son homologue canadien seront présents.

Le programme officiel des cérémonies reste bien flou et ne sera en effet connu que 48 heures avant l’arrivée du président américain sur les terres normandes, ce qui suscite l’ire des collectivités locales .

Le Président américain ne goûte pas trop à se faire instrumentaliser par Nicolas Sarkozy la veille du scrutin des européennes . Alors qu’au quai d’Orsay on parle d’opération “Obama beach”, l’administration américaine a volontairement compliqué les choses. Barack Obama veut bien être présent mais seulement au cimetière américain de Colleville-sur-mer soit,…en territoire américain.

En effet la France a cédé à perpétuité un certains nombre de cimetières militaires en reconnaissance à des nations alliées. L’Etat bénéficiaire est certes chez lui, mais comme un propriétaire privé. Les conséquences en terme de protocole sont notables. C’est Barack Obama qui recevra Nicolas Sarkozy, et non l’inverse. Le fait que le programme des manifestations officielles ne sera rendu public qu’au dernier moment témoigne des efforts de l’Elysée pour tenter de faire revenir le président Obama sur ce choix.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • ykpaiha ykpaiha 3 juin 2009 00:35

    Not grand couillon va encore se ridiculiser, nous abreuver de vanité malsaine, le tout face a un aeropage de conquistadors masqués de négritude compatissante,
    Que du beau m’sieurs dames que du bon
    N’y aurait il pas un ou deux cadavres pour revenir renvoyer tout ces fantoches a grand coup de pompes au cul,
    La patrie reconnaissante ,


    • Annie 3 juin 2009 08:24

      http://www.independent.co.uk/news/world/europe/why-truth-is-a-casualty-of-war-in-the-battle-of-obama-beach-1694529.html

      Le titre de l’article est pourquoi « la vérité est la première victime de la bataille d’Omaha Beach » et explique que c’est le gouvernement anglais qui s’est mélangé les pinceaux.


      • Christoff_M Christoff_M 3 juin 2009 08:44

        c’est dire l’age mental de ce personnage et sa geisha, complétement hors des réalités, qui voit les états unis et Obama comme un exemple alors que la crise récente a montré les limites sérieuses d’un modèle basé sur les paris et les bluffs type poker, sans aucune rationnalité !!

        moi à sa place je me tournerais vers l’EST !!! pour faire une vraie Europe, il est temps !!

        Mais j’oubliais, y a surement quelqu’un qui lui a dit.... y a quelqu’un qui lui a dit... qu’il se méfie ceux qui écoutent trop leur petite voix proche en refusant de voir la réalité tombe de haut ou tombe tout court !! plus on est loin de la réalité, plus l’atterrissage est brutal !! recevoir Obama ainsi à l’approche des elections c’est une erreur de casting qui va lui couter cher !!

        il ferait mieux d’aller faire la fete avec Audigier à Miami, il serait plus à sa place et avec des gens de son niveau, qu’il laisse sa place à un moment si important pour l’Europe a des gens compétents, moins fascinés par les paillettes et le décorum vulgaire !!

        Pauvre de Gaulle, les mirages ne sont plus la et tes avions tombent à l’eau....


        • Christoff_M Christoff_M 3 juin 2009 09:59

          ça y est j’ai compris Sarkozy a compris Obama beach et pas Ohama, d’ou la focalisation...

          Embêtant pour l’Europe, le plus grand nombre de soldats engagés et tués étaient britanniques... on peut repenser à la chanson de Sardou et pourquoi il y eut toujours depuis nos manuels scolaires, nous avions encore une fois une version bien édulcorée de l’histoire !!
          il fallait remercier la valeur a vénèrer le dollar et la réserve fédérale, tous ces systèmes qui se mettaient en place sur les décombres et la reconstruction...

          Sarkozy faudrait lui rappeler que la guerre 39-44 c’est autre chose que la version Obama et les films avec Debouze....


        • Massaliote 3 juin 2009 10:13

          Qui lui dira ? Faudrait quand même pas attendre qu’il le lise ! Encore une victime de la méthode globale.

          Notre Super-ignare n’en rate pas une ! Même que je suis certaine qu’il a été placé là pour ça. Cécilia :« j’ai amené Nicolas là où il devait aller »...


        • leloup leloup 3 juin 2009 12:58

          l’antisarkozysme de certains est religieux. N’ayant aucune connaissance des faits, ne faisant aucune recherche, dans ce cas précis ne parlant probablement pas un mot d’anglais, en gros ne sachant pas de quoi on parle on participe à une campagne de dénigration de la France menée par le torchon fascistoide le Daily Mail (que la gauche Britannique appelle le Daily Heil) fondée par un fasciste britannique dans les années 30. Cela n’a pas d’importance du moment qu’on peut se faire du Sarko.


          Quels sont les faits ?

          Obama vient France en visite officielle pour des pourparlers bilatéraux. Il avait exprimé le souhait de visiter les plages du débarquement car son grand père y a participé. De la même manière lors de la visite officielle analogue en Allemagne, Merkel l’a invité à visiter le musée de Buchenwald, un autre membre de sa famille ayant participé à la libération du camp. 

          D’après la logique ubuesque de l’auteur de l’article, Merkel ne fait ça que pour se faire mousser en vue de élections européennes, bien-sûr.

          Il est normal qu’un Président américain visite les plages de Normandie au moins une fois pendant son mandat, cette fois-ci, cela coincide avec la visite officielle. Il ne s’agit donc en aucun cas d’une commémoration officielle internationale qui n’a lieu que tous les dix ans, mais des commémorations organisées par les anciens combattants. La commémoration de 2009 (65ème anniversaire) serait donc passée inaperçue, si Obama n’était pas venu et avait combiné les visites.

          Les faits :

          1) La Reine n’est pas invitée parce qu’elle avait signalé en janvier cette année qu’elle ne viendrait pas en respectant le protocole. Le protocole a été établi afin que les apparitions du souverain soient limitées pour ne pas banaliser le devoir de mémoire.
          2) L’association des vets Britanniques avait demandé à la Reine de participer cette année vu le grand âge de tout le monde et demandé une aide au gouvernement. Tout a été refusé. Brown n’y allait pas non plus, les commémorations seraient limitées à une messe à StPaul et une tombola pour renflouer les pensions. Grandiose. Les vets peuvent aller en Normandie mais à leurs frais.
          3) Patatras en avril, Obama confirme sa participation. Le gouvernement Britannique avait bien reçu l’invitation protocolaire de routine (la France a des relations officielles avec le gouvernement britannique primairement et non avec la Reine qui n’a en gros qu’une fonction protocolaire) et c’est donc à eux de signaler qui doit les représenter à une invitation officielle. Imaginez un instant si un pays envoie une invitation en disant on veut lui mais pas lui ou elle... !!!! Brown se fait vertement critiquer par la droite et les vétérans pour ne pas avoir retransmis les infos à la Reine (avec qui il a une très mauvaise relation), fait volte-face et s’invite. Ce qui en même temps pose un problème de représentation car la Reine et le PM ont des niveaux de représentation différents. De plus la Reine à la rigueur pourrait se rendre à une commémoration Franco-Britannique (non prévue dans ce contexte) mais pas à une Franco-Américaine. Si elle avait fait ça, elle aurait été vertement critiquée. Donc elle redit non.
          4) Pendant ce temps le Daily Mail lance une campagne de « Honte » comme il en est le spécialiste basée sur trois mensonges : 

          a) la Reine est offusquée, elle perçoit ça comme un « rateau » (ce qui a été démenti à trois fois par Buckhingham et des observateurs indépendants)
          b) les Français sont des ingrats et veulent se faire mousser avec Obama (« argument »de nos bons antisarkozystes)
          c) les Français ont honte de faire afficher le passé « fasciste » de la famille de Sarkozy et Carla Bruni. En matière de fascisme le Daily Mail est un expert, il l’a inventé au RU.

          Les bons journalistes français qui bien sûr ne savent rien de se qui se passe Outre-Manche, se foutent du contexte, rapportent les propos du daily mail colmme si c’était ceux du Monde, et l’histoire est partie à la grande délectation des antisarkozystes et bien-sûr des fascistoides du Daily Mail (vérifiez son passé sur wikipédia) qui doivent se rouler par terre de rire vu la connerie des Frenchies y compris ceux d’AgoraVox.

          5) ce que j’affirme plus haut peut se relire en Anglais dans des éditoriaux ou reportages de la BBC, du Times (droite), de The Independent (centre) et du Guardian (gauche)

          6) Obama essaye de « désarmorcer » l’histoire en disant que la Reine serait bien sûr la bienvenue (pour donner un coup de main à Sarko et non le contraire), mais il aurait mieux fait de se taire, car son intervention n’est pas très appréciée par certains commentateurs britanniques qui se demandent de quoi il se mêle, car ce n’est pas à lui d’inviter la Reine à une tierce-partie, cela frise la lèse-majesté. Il n’y a pas eu de « choc » sur « l’indélicatesse », c’est de la pure invention. Les américains ont été surpris par l’ampleur de la polémique autour d’un non-événement duquel ni eux ni les français sont responsables, mais bien le gouvernement britannique, si il faut en chercher un. Et ont failli mettre les pieds dans le plat, comme d’habitude.

          7) Les Britanniques de manière pragmatique envoient Charles (qui est un vétéran lui-même)
          ce qui satisfait tout le monde et enfonce Brown dans ses petites chaussures, le remettant au second rang ce qui fait mettre du petit-lait dans le thé de la Reine.

          Résumé

          L’auteur de de cet article n’a rien compris. Il devrait s’abonner à Free.
          Il colporte un ramassis de mensonges et d’interprétations biaisées suscistés par un torchon raciste, homophobe, au passé fasciste et notoiremment anti-français. Simplement parce que ça « colle » avec son opinion de Sarkozy.

          Ce n’est pas seulement minable, c’est honteux. 

          • ASINUS 3 juin 2009 16:06

            @lupus , ben pour quelqu un qui n est pas au courant

             

            a moins que comme dit la rumeur chez les nouveaux rg 
            des plumes ont été recrutées pour le net

            en service commandé quoi !

             

            ça paye bien ?pasque la je vais avoir du temps et apres lecture de votre pensum je pense avoir compris le job

             

             


          • Bulgroz 3 juin 2009 22:46

            Leloup a remarquablement bien cerné cette histoire.

            Il n’y a rien à ajouter Effectivement, il suffit de taper sur google anglais « rule of protocol queen of england » pour constater que c’est à une toute autre histoire que les Anglais s’intéressent (l’attitude des Obama lors de leur visite à la Reine en Avril) . Quant aux journaux sérieux et blogs britanniques, il n’y a rien de ce qu’on raconte ici sur Agoravox.

            Relayer les infos du « Daily Mail » torchon fascisto populaire et monter cette affaire en mayonnaise pour se faire plaisir, c’est dans la tradition des petis frustrés de l’élection de Mai 2007 qui n’est pas encore digérée..

            Qu’Asinus pense que l’intervention de Leloup est un service commandé est tout simplement ridicule, mais c’est son droit.

            Après tout rien n’oblige personne à être intelligent. 

          • ASINUS 4 juin 2009 08:05
            Qu’Asinus pense que l’intervention de Leloup est un service commandé est tout simplement ridicule, mais c’est son droit.

            Après tout rien n’oblige personne à être intelligent.


            @bulgroz

            merci de me reconnaitre ce droit , pour l affirmation ridicule il y a deux options
            que le loup soit stipendié peu etre effectivement une erreur j assume ce fait
            qu il existe des plumes stipendiées sur le net et sur agoravox vous en savez surement aussi long que moi en la matiere n est ce pas ?
            pour l intelligence si vous jugez a l aune de la votre je peux effectivement faire pale figure mais il en vas de meme si nous comparons nos mauvaises fois reciproque.
            Pour en teminer façon coup de pied de l Asinus il m arrive parfoit d etre d accord avec ce que vous exposez
            hihan

          • Gilles Gilles 3 juin 2009 15:42

            Bah, tout ça il s’en cogne Sarko !

            L’important se seront les photos de Sarko et d’Obama ensemble (seront-elle retouchées pour rehausser sarko ?) et les reportages mielleux que l’on verra dans les jités pour donner l’impression qu’Obama estime Sarko au plus haut point, qu’il loue ses conseils avisés et qu’ils sont potes ! Peut être lui sera t-il grés d’avoir éviter une guerre et sauver le capitalisme, sait-on jamais, puisque Sarko le claironne haut et fort

            En plus, diplomatie et bonne éducation oblige, Obama ne peut pas faire autrement que louer un chef d’état étranger qui le reçoit. Il faudra étudier ses paroles pour mesurer la hauteur de son appui (langue de bois ou vérité ?) car le diable se niche dans les détails..mais ça le beauf moyen qui regarde le jités de TF1, et dorénavant de F2 et F3, n’a pas les neurones pour comprendre ces subtilités des Gens d’En Haut

            DOnc se sera un grand succés pour notre CHEF !


            • viking 3 juin 2009 15:59

              Le négationnisme existe sur la réalité des victimes civiles lors des bombardement durant la bataille de Normandie au point que nous ne pouvons pas savoir le nombre exact de morts et que personne n’en parle. Ce sont les allemands qui ont payé les dommages de guerre et non pas les américains. 

              Si Sarkozy avait des couilles, il pourrait rappeler qu’il y a eu autant de morts civils que de combattants tués en normandie.

              Nous n’avons que des informations floues… en plus quand on sait pourquoi, ils ont bombardés des villes où les allemands n’étaient pas présents, nous pouvons parler de crime de guerre. Les villes normandes on été traitées comme les villes allemandes pour semer l’effrois dans la population.

              Voici un des rares décomptes que nous pouvons trouver sur le Net.

              Pour vous mettre au parfum voici un décompte avec le commentaire de l’auteur de ce blog. 

              « Résumé :

              « L’estimation des pertes humaines a longtemps pâti, d’une incertitude stupéfiante. En dépit des dénombrements réalisés au lendemain même des bombardements les affirmations les plus contradictoires ou fantaisistes circulaient d’un ouvrage à un autre. Plus d’un demi-siècle après les événements, il était temps de revenir sur la tragédie que vécurent des centaines de milliers d’habitants. Nos recherches évaluent à 5 370 le nombre des civils Hauts-normands tués par les bombardements de l’année 1944, soit du 1er janvier au 12 septembre. A ce total il conviendrait d’ajouter la majeure partie des 380 disparus. Mieux qu’un simple ordre de grandeur, le chiffre avancé ne saurait être définitif. »

              Il y a donc eu 5 370 victimes + 380 disparus

              En basse normandie.

              Dans l’orne

              « Résumé : 
              Ce volume présente un récit des événements et la liste mémoriale des victimes civiles de l’Orne (1er avril-30 septembre 1944), les victimes civiles par lieux de décès et par lieux de résidence. La Résistance ornaise a chèrement payé le prix de la Libération. »

              Les 800 morts du 6 au 30 juin 1944.
              Les 135 morts de juillet 1944
              Les 660 victimes civiles du mois d’août. 

              En réalité, il y en a beaucoup plus parce que les villes ornaise comme Flers furent détruites à plus 80% par les bombardements américains même de petits villages furent rasés par l’aviation comme Ecouché qui ne faisait que 1300 habitants. Rânes qui n’est même pas un chef lieu de canton fut bombardé quoiqu’il n’y ait eu que très peu d’allemands mais il y avait aussi une résistance dont était issu un dénommé Jacques Foccard qui n’a pas laissé que de bons souvenirs dans l’Orne : « Le commandant Mazeline, chef départemental des FFI de l’Orne, à ce titre chargé à ce niveau du plan Tortue, qualifie l’action de Foccart de fantomatique dans la Clandestinité. Son nom est évoqué par la SRPJ de Rouen en 1953 comme étant lié à deux énigmes criminelles, l’affaire François Van Aerden à Rânes et l’affaire Emile Buffon à Joué-du-Plain en 1944  »

              C’est dans l’Orne que la bataille de Normandie prit fin dans la poche de Falaise-Chambois appelé autrement comme étant le couloir de la mort.

              Dans la Manche

              « Résumé : 
              Enquête statistique sur le nombre de victimes civiles du 1er avril au 30 septembre 1944. Récits des évènements illustrés par de nombreuses photos. Liste mémoriale des 3 676 victimes. Liste des victimes par commune de domicile. »


              Les chiffres ne sont pas tout à fait exacts parce que personne n’a voulu en faire le décompte néanmoins, ceux-là donnent un ordre de grandeur. Il y a eu autant de victimes civiles que de combattants des forces alliés durant l’opération Overlord. 

              Récapitulatif de l’université de Caen http://www.unicaen.fr/victimes_civiles/

              Il n’y a pas eu que des normands parmi les victimes comme vous le constaterez en lisant ces statistiques. 



              La base de données rassemble un peu plus de 13 600 personnes qui se répartissent de la façon suivante :
              Lieux de décès 
              Calvados 7 557 Mayenne 8
              Manche 3 806 Sarthe 7
              Orne 2 080 Autres départements 5
              Eure 11 Incertains et inconnus 158
                Total 13 632

              Lieux de résidence 
              Calvados 7 001 Eure 21
              Manche 3 679 Mayenne 12
              Orne 1 281 Couronne parisienne 89
              Seine (Paris) 108 Autres départements 85
              Seine-Marit. 57 Etranger 4 
              Ile-et-Vilaine 31 Incertains et inconnus 1 264
                Total 13 632 

              Lieux de naissance
              Calvados 4 888 Côtes d’Armor 125
              Manche 3 462 Sarthe 109
              Orne 1 209 Nord 107
              Seine (Paris) 365 Finistère 103
              Seine-Marit. 245 Couronne parisienne 197
              Ile-et-Vilaine 183 Autres départements 877
              Eure 176 Etranger et colonies 317
              Mayenne 162 Incertains et inconnus 1 107 
                Total 13 632



              • Gilles Gilles 3 juin 2009 16:09

                Ben, ce n’a jamais été caché...suffit juste de voir la gueule des villes normandes bombardés pour savoir que des morts il y en a eu en pagaille chez les civils. Comme en Allemagne.

                Auraient-il pu éviter ces massacres ? Là est la question...courage pour y répondre car il n’existe aucune réponse claire et objective. Je crois que l’objectif d’en finir avec cette guerre MONDIALE au plus vite reléguait au second plan quelques centaines de milliers de morts en plus ou en moins et que de plus par quel moyen éviter les morts civils dans une telle guerre sans compromettre l’objectif ? Cynique, sûrement, mais quand les français on su que la Normandie était bombardé et les alliés débarqués ...ils en ont été heureux ! Bizarre....

                Ce genre de commentaire me fait me demander si tu ne crois pas qu’en fin de compte « l’occupation allemande n’était pas aussi dramatique que ça » comme Le Pen, chef du parti où se sont retrouvé nombres de collabo, gestapistes et vychiste de tout poil, l’assène.


              • viking 3 juin 2009 17:36

                T’es un sacré doué pour connaître le nombre de morts rien qu’en regardant la gueule des villes bombardées…. Oui mais pourquoi ont-elles été bombardées ? Pour quoi Saint-Lô a été détruit à 90 % ? Caen à 80 % Flers, Vire, Falaise, Pont l’Evêque, Pont d’Ouilly, et toutes les grandes villes et beaucoup de villages dans un rayon de 70 km autour des plages du débarquement. 

                Il n’y a pas eu que les villes normandes à subir ces outrages. Des villes bretonnes le subirent aussi comme Sainte Malot C’est une ville qui se trouve à l’Ouest des plages du débarquement. Si les Allemands devaient se replier, ils n’auraient pas pris ce chemin qui les aurait enfermés en Bretagne. 

                Ont-ils bombardé Saint-Lô pour remonter sur Cherbourg afin de prendre un port en eau profonde ? Ce n’était pas nécessaire puisqu’Arromanche avait été conçu comme un port artificiel. Le bombardement de Saint-Lô est acte gratuit où seule la population française fut meurtrie et non pas l’armée allemande qui était ailleurs.

                Oui mon gars Gilles personne n’en parle, il y a donc eu négation d’une tragédie. Voici un petit bout de wikipédia sur la bataille de Normandie : « Au soir du 6 juin, environ 156 000 hommes avaient pris pied sur le sol normand : 17 000 parachutés, 56 000 débarqués sur Utah et Omaha et 83 000 débarqués sur le secteur anglo-canadien 4. Les pertes alliées s’élevaient à 10 300 hommes dont…. »

                Tu vois les pertes alliées se montent 10 300 soldats tués alors qu’il y a eu au minimum 13 632 civils tués durant cette bataille. 

                Saviez-vous qu’il y a eu plus civils à mourir que de combattants ? Y a t’il des stèles commémorant cette histoire comme il y en a pour les soldats morts aux combats ? Non il n’y en a pas, alors que les populations normandes ont voulu aider les alliers dans leur progression mais les amerloques n’avaient rien à foutre de la résistance. 

                Les civiles ont compté et comptent encore aujourd’hui pour du beurre…



              • Gilles Gilles 4 juin 2009 12:08

                Bon, il est vrai qu’on ne s’étend pas sur le carnage parmi les civils. Notez que je ne défend pas cette omission, dont je vous accorde que les vainqueurs n’ont pas voulu mettre en lumière histoire de paufiner la « vérité » vu des...libérateurs.

                Ensuite, oui, en voyant les photos et films de villes normande complètement rasées, je n’ai pas eu besoin de commentaire pour me rendre compte que sous les ruines il devait y avoir pas mal de gens.

                Ceci dit, une autre histoire eu t-elle était possible compte tenu du contexte ? J’en doute. Et quant aux abérations sur les lieux de bombardement, leur utilité, ma foi, trop facile de juger aprés coup. Les alliés ont surement voulu maximiser leur chance de succès avec les informations partielles et probablement peu sûres pour nombre d’entre elles qu’ils possédaient au risque d’effets collatéraux dramatiques...mais compte tenu de la situation du moment, doit-on les pointer du doigt comme criminels ?

                essayer d’envisager l’histoire plus sereinement.... à vous lire les alliés étaient les « méchants »


              • E-fred E-fred 3 juin 2009 20:52

                Notre P.R. a surtout foncé sur l’occaze de se faire mousser avant le jour du vote...un peu de promo avec Obama...Nicolas jouant les « De Gaulle »... décidé à ne pas faire venir une représentante de la pérfide Albion (hors zone euro) ...c’est donc bien des élections qui vont se jouer sur les plages du débarquement...
                Question filiation, Nicolas est plus du genre Philippe que Charles...et pas que niveau de la taille...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès