Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ces candidats dont on parle peu : Armand Galea

Ces candidats dont on parle peu : Armand Galea

Pour beaucoup de journalistes, d’instituts de sondage, mais également pour un bon nombre de représentants de la classe politique, « ces hommes et ces femmes qui se présentent face aux grands ténors de la politique française, ne sont que de ‘’petits candidats’’ »...

Mais, c’est oublier que ces hommes et que ces femmes, qui tentent de se présenter devant le suffrage des Français, ont aussi des choses à dire, ont un programme présidentiel bien précis, ont une philosophie politique  !

Ces candidats espèrent devenir les prochains hôtes du Palais de l’Elysée ! Mais, ils entendent à n’être considéré, par les médias, par les instituts de sondage, par la classe politique toute entière, que comme « des candidats à part entière » et non pas comme des « candidats entièrement à part  » !

C’est le cas d’Armand Galea, - Pour l’honneur de La France - qui se présente à nous ! Distingué, élégant mais d’allure simple et décidée... Cet homme de 60 ans, né à Tunis, estime être « un Gaulliste de coeur, et par conséquent souverainiste et patriote ». Pour lui, il n’y a qu’une devise, claire, nette et précise qui doit caractériser la France d’aujourd’hui et de demain : « Honneur, Patrie, Courage, Travail ».

Orphelin de père dès l’âge de 7 ans, Armand Galea se retrouvera confronté aux dures réalités de sa vie... « Ma mère a toujours travaillé durement pour s’occuper de ses enfants dont mon frère cadet, décédé des suites de la rupture du Barrage de Mal Passet... Ensuite, j’ai appris un métier : celui d’ajusteur mécanicien auto... Puis, je me suis engagé dans la Marine Nationale. J’y suis resté trente six ans dans différentes fonctions : marine de surface, marin pompier et les forces sous-marines », Nous Raconte-t-il.

Marié et père de 4 enfants et grand-père de 4 petits enfants, Armand Galea est à la retraite depuis 1999.

« Bâtir une FRANCE nouvelle avec des idées nouvelles en dehors de tout clivage politique est possible », juge le Président de ‘’Pour l’Honneur de la République’’, qui rêve d’une Union nationale pour notre Pays.

« Notre programme est vaste vu l’étendue des dégâts, à savoir l’éducation nationale qui est le pilier de notre civilisation.

Ajoutons le domaine du travail, la précarité, les délocalisations, la mutation des personnes qui changent de Région, les divorces, familles monoparentales, logement, cette fiscalité lourde dans bien des domaines en paperasserie inutile, en politique intérieure qui dépend de Bruxelles alors que je veux avoir les mains libres pour diriger comme le peuple le veut et non un ‘’dictat’’.

Notre politique extérieure qui nous met au ‘’rencard’’ de toute notre civilisation bien que certains veulent faire croire le contraire, il suffit de voir avec ‘’Airbus’ ’comment la France s’est comportée à l’égard de ses intervenants ! », Déplore-t-il avec force...

« Il est certain que notre courant, qui est pour une Union de tous les Partis politiques sera certainement utile pour la suite des évènements, surtout dans la conjoncture internationale. Le fait de diviser n’a jamais rien apporté à une Nation », Pense-t-il pour nous essayer de persuader les électeurs que nous sommes devant l’influence de sa candidature.

« Mon message est transmis à travers le livre que j’ai fait éditer, vous avez toutes les questions - réponses que vous pouvez vous poser. Il est évident que si j’avais voulu tout traiter, c’est une bible que j’aurai conçue, aussi, vous avez plus de détails sur mon forum [1].

Je pense que les candidats dont certains ont su s’inspirer de nos réflexions et solutions et les mettre sur leur profession de foi. Seulement, la mienne est mise en ligne depuis mai 2006 ! », Explique le Candidat de ‘’Pour l’Honneur de la France’’ en invitant nos lecteurs à se pencher très sérieusement sur sa propre profession de foi[2].

En ce qui concerne la campagne menée par les candidats dits ‘’officiels’’, donc, les plus connus et les plus médiatisés, à savoir : Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Marie Le Pen, Corinne Lepage, Philippe De Villiers, Ségolène Royal, Marie-George Buffet, Olivier Besancenot, José Bové, Dominique Voynet, Arlette Laguiller, la préférence d’Armand Galea se porte sur le Candidat de l’U.D.F. « Il me semble que Monsieur Bayrou mène une campagne plus proche de la mienne bien qu’il y ait plusieurs sujets de discordance », estime-t-il en débutant cet entretien à bâtons rompus...

Monsieur Galea, avez-vous obtenu vos 500 signatures [3] ?

J’ai eu mon nombre de parrainages conséquent. Seulement, si je me base, en 2002, entre les promesses et les réalités, le score était maigre. Je souhaite que nos Maires aient un peu plus de ferveur dans leur engagement. Je me base sur les Hommes des Forces françaises libres qui ont contribuées à la Libération de notre pays ! Si ceux que l’on appelait les Maquisards n’avaient pas été là, notre pays serait toujours occupé. A savoir qu’à ce jour, la seule issue pour notre peuple de libérer de cette Union Européenne, pour ne pas tomber sous le joug d’un Etat fédéré est de prendre nos dispositions qui sont dignes du Général De Gaulle. C’est à notre Nation de choisir quel camp doit elle prendre.

Pour notre part, notre Pays n’est pas à vendre ! Nous devons payer notre séparation de cette Union Européenne... Nous le paierons pour notre liberté en tous points, je vous le promets, il faut arrêter ‘’l’hérésie’’ qui consiste à tout vendre de notre territoire ! Nous avons des enfants, des petits enfants : que penseront-ils de nous ?

Comme je l’ai dit plus haut, il nous faut nous battre contre ces monopoles, ces discriminations, ce fait de voir des industries profiter d’une main d’œuvre bon marché. Nous pouvons relancer notre économie en étant tous raisonnables, tant sur la productivité (41 heures), baisse des charges sociales et patronales, baisse de notre TVA de 4,6 points et blocage des prix, c’est là notre seule solution de relancer notre économie.

Nous allons maintenant entrer dans deux scenarii possibles qui vous concernent personnellement !

- Au cas où vous auriez obtenu vos 500 signatures, mais, qu’à l’issue du second tour, vous ne soyez pas en position de vous représenter, pour qui allez-vous appeler à voter ?

- Au cas où vous n’auriez pas obtenu vos 500 signatures, pour qui allez-vous appeler à voter, tout d’abord pour le 1er Tour des Présidentielles ‘’2007’’, ensuite pour le Second tour ?

Je ne me pose pas la question, à savoir qui sera au deuxième tour, j’y serai... Je le pense !

Rentrons en plein dans la campagne électorale... Pensez-vous que les propositions faites par chaque Candidat sont crédibles aux plans social, économique et politique ?

Au niveau des candidats, nous sommes passés des plus farfelus aux candidats qui avaient une idée à défendre et que je respecte, car utile à une élaboration d’une Union nationale...Je puis parler de l’ « Espéranto » comme d’autres idées sur un vote citoyen vu que nos Maires sont distants par rapport à cette formulation actuelle... Voir ne pas diffuser les noms des personnes qui ont parrainé les candidats, pourquoi pas ? Il faut tout de même comprendre que nous vivons une forme de monarchie : le peuple en a marre ! Faut-il attendre que la marmite bout et que nous arrivions au stade de l’implosion ? J’ai servi dans suffisamment d’Etats de dictature... Tant va la cruche à l’eau qu’un jour, elle se brise. Il me semble, avec mon expérience que les partis politiques, les syndicats sont allés au delà de leurs prérogatives et qu’il est nécessaire de remettre bon ordre dans notre pays. C’est une question de vie pour nos générations futures.

N’avez-vous pas l’impression que

- l’instauration, par voie référendaire, du Quinquennat présidentiel[4], est un danger pour nos Institutions, dans le sens où il octroie, au Président de la République, un pouvoir fort, qui peut se retrouver considérablement amoindri du fait d’une éventuelle cohabitation ?

- la Loi portant obligation d’obtenir 500 signature pour pouvoir être candidat à la Présidence de la République est, du fait de sa méthode d’application, un frein pour notre Démocratie ?

Je pense qu’un septennat serait plus adapté pour pouvoir mettre en œuvre une politique propre, homogène et efficace pour une durabilité, mais cela dès le départ et non comme on le voit depuis 30 ans où l’un défait le travail de l’autre. Ce n’est pas ainsi que l’on construit un pays.

Je pense que pour les 500 signatures, le principe est bon, il suffirait que nos Maires ne subissent plus le « dictat » des partis politique, des Conseils généraux et autres car cela ressemble à une république bananière et que leur vote soit tenu secret, que seul le président de la république sache et connaisse les noms des Maires ou autres qui auront donné leur confiance.

Je ne parlerai pas de cohabitation car quand on est un homme ou une femme, que l’on désire servir son pays, on doit passer au dessus de clivages politique pour servir notre pays, question de respect de notre peuple.

Beaucoup se déclarent hostiles au cumul des mandats... Quelle est votre position sur ce sujet ?

Pour nous, il n’est pas question de cumul de mandat ! Il n’y en aura en aucun cas !

Lorsque nous connaîtrons le nom du prochain locataire de l’Elysée, la Campagne pour les Elections législatives se mettra en marche ! Allez-vous présenter une liste, dont vous serez, bien entendu, la tête de liste  ?

Je ne compte pas me présenter aux législatives ou municipales. Au matin du 17 mars 2007,

- soit j’ai mes 500 signatures : nous poursuivrons notre combat pour voir une France plus juste, un peuple qui puisse vivre sans avoir peur du lendemain,

- soit je ne les possède pas : dans ce cas, je ramasse mes billes pour aller planter mes légumes dans mon jardin. Je pense qu’il y a une limite et je ne suis pas une girouette.

Au soir des résultats du Second tour des Présidentielles ‘’2007’’, quel message comptez-vous adresser au nouveau Chef de l’Etat élu ?

Si je ne suis pas élu, le seul message que j’adresserai au nouveau Président de notre république Europe entière qui s’embrase.

Tant va la cruche à l’eau, un jour elle finit par se casser. Autrement dit le peuple ne croit plus dans de belles phrases mais a besoin de sécurité tant sur le plan du travail, de la vie courante, de logements et l’Etat doit prévoir l’avenir, ce qu’il ne fait pas depuis plus de 30 ans et nous en voyons le résultat.

[1] http://france-2007.actifforum.com

[2] Profession de foi d’Armand Galea

- Sur l’Education

- Sur la Santé

- Sur la Justice

- Sur les 35 heures, l’Ecologie, le Logement, le budget

Sur sa situation politique

[3] Du même auteur : « Les parrainages en question  »


[4] Du même auteur : « Revenir, par voie référendaire au septennat présidentiel est urgent »

[5] « si on veut appeler cela comme ça : j’opterais plutôt pour une monarchie actuellement », Estime Armand Galea au sujet de l’appellation qu’il convient, selon lui, de donner au Président de la République...


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 15 mars 2007 13:37

    « Bâtir une FRANCE nouvelle avec des idées nouvelles en dehors de tout clivage politique est possible », juge le Président de ‘’Pour l’Honneur de la République’’, qui rêve d’une Union nationale pour notre Pays.

    s’il a pas les 500 signatures , il pourra rejoindre l’ecurie Bayrou ,il a le profil ......


    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 16 mars 2007 11:45

      Le Chat, juste un petit errata à l’erreur commise... Le Parti d’Armand Galea se nomme : « POUR L’HONNEUR DE LA FRANCE », et non : « POUR L’HONNEUR DE LA REPUBLIQUE », comme je l’ai écrit par erreur...

      Cela dit, merci pour ta savante lecture acérée, ainsi que pour tes coups de griffes !


    • momo (---.---.158.166) 15 mars 2007 18:11

      Bravo il faut vivre avec ses idees que d’etre le cautionnaire d’idees manipulées par de puissants groupes d’interets privés !


      • (---.---.183.66) 16 mars 2007 00:10

        Moi aussi je suis candidat et personne ne parle de moi smiley


        • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 16 mars 2007 11:46

          et candidat de qui ? Il faudrait s’annoncer... pour une interview !


        • galea armand (---.---.225.99) 16 mars 2007 08:51

          Je constate qu’il y a des personnes qui laissent un commentaire en utilisant mon identité, elles n’ont pas de mal, mes coordonnées sont sur mon site. Pour les tranquiliser, on parle de moi et ce n’est pas d’hier ! Il est facile de contrôler en notant l’IP qui ne m’appartient pas.


          • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 16 mars 2007 11:48

            Et le fautif de cette usurpation se reconnaitra aisément, à moins qu’il nous confie directement ses prénom, nom et adresse courriel... L’adresse IP est là, très efficace, qui réprime toutes formes d’usurpation...


          • Reinette (---.---.0.116) 16 mars 2007 15:36

            TOUS ceux qui ont croisé des politiciens ont été souvent impressionnés par le train de vie qu’ils mènent et qui est sans commune mesure avec leur traitement officiel.

            (Il ne faut jamais perdre de vue, en effet, ce que les avocats mafieux ont « apporté » à la procédure pénale, et notamment à la procédure en matière de procès politico-financiers, durant les années 1980 et 1990 : désormais, l’instruction d’un procès complexe prend entre 10 et 20 ans, grâce aux INNOMBRABLES dessaisissements des juges pour vice de procédure.)


            • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 16 mars 2007 22:55

              Oui, mais, Reinette, quel rapport y a-t-il avec ces politiciens-là et le candidat, en l’ccurence, Armand Galea, que j’ai interviewé ?


            • galea armand (---.---.121.82) 17 mars 2007 09:34

              Madame a raison, entre les procéduriers qui alimentent la justice, les avocats « verreux » , j’en ai connu lors de mon divorce qui a trainé en longueur et largeur, rien qu’un chiffre, 9 millions de frans anciens pour 9 ans de procédures, 3 avocats que j’ai « gavés » avec mon argent tout en élevant seul mes 3 enfants. On vous dira que j’étais solvable, quand on est un citron, il faut le presser jusqu’aux pépins ! Heureusement que j’ai un moral d’acier et pourtant, croyez bien que cela a été difficile de se sortir de ce « bourbier », j’ai même habité sur mon voilier près d’un an avec mes gosses pour pouvoir me renflouer, je sais ce que c’est que la misère, bouffer du pain saucisson pour que mes gosses aient le minimum, cela m’a coûté une tuberculose rhénale, alors, ne croyez pas que je sois un nanti ou ne connaisse pas les mauvais moments. Voilà pourquoi je comprends toutes ces personnes qui connaissent la précarité de l’emploi, du logement et tout le reste. Je ne pense pas qu’il y ait des candidats qui auront autant « baroudé » que moi. C’est comme cela que l’on comprend la vie que subit une bonne partie de notre population et non à faire du cinéma.


              • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 17 mars 2007 10:27

                Je pense, Monsieur Galea, que Reinette avait raison... Mais, mon interrogation était due à lui demander quel rapport il pouvait y avoir entre vous et ces politiciens ou magistrats... Cordialement, Dominique Dutilloy


              • Matéo (---.---.200.146) 17 mars 2007 09:54

                Aller, bonne retraite Armand ..... vu que tu n’as pas les 500 signatures ..... cela montre bien que nos élus savent encore un peu ce qu’ils font !!!


                • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 17 mars 2007 10:40

                  Matéo (IP:xxx.x85.200.146), « Aller, bonne retraite Armand .... », écris-tu avec une belle faute de conjugaison que j’ai reproduite à dessein pour montrer ton manque d’intelligence ! Au risque de te rappeler qu’un verbe corrigé à la forme impérative, à la deuxième personne du pluriel, s’écrit, pour le verbe « aller » : « Allez », il faudrait que tu apprennes à respecter un homme, même bien tapi à l’abri de ton ordinateur !

                  Par ailleurs, vouloir envoyer Monsieur Galea à la retraite, c’est aller un peu vite en besogne, ne trouves-tu pas ? Quand tu auras navigué sur des sous marins ou sur toutes sortes de navires, tu pourras parler ! Pour l’instant, à défaut d’être d’accord avec lui, respecte ce candidat que j’ai interviewé ! Puis, de quel droit veux-tu lui imposer la retraite ? Serais-tu contre les libertés individuelles ?

                  « vu que tu n’as pas les 500 signatures ..... », écris-tu : là, tu vas un peu vite en besogne ! Pour l’instant, le Conseil Constitutionnel n’a toujours pas établi la liste des candidats admis à faire Campagne pour les Présidentielles « 2007’’...  »cela montre bien que nos élus savent encore un peu ce qu’ils font !!!« , estimes-tu à tort... Justement, nos élus subissent de formidables pressions, puisque leurs parrainages sont publics ! Au risque de te rappeler qu’un parrainage, qui n’est pas du tout un vote, est censé servir à demander à un éventuel parrain politique »si tel ou tel personne est apte à briguer les suffrages des électeurs en vue de se présenter aux Elections présidentielles ?". Donc, un cours de Droit constitutionnel s’avèrerait nécessaire pour toi.

                  A bon entendeur, salut.

                  Dominique Dutilloy


                • (---.---.13.204) 18 mars 2007 13:59

                  Quu’est qu’il va nous apporter ce M. GALEA ? Encore un journaliste qui veut se faire mousser ...


                  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 18 mars 2007 19:10

                    (IP:xxx.x21.13.204), ce message du 18 mars 2007 à 13H59, tu aurais pu t’abstenir de le poster, vu le commentaire si peu constructif que tu as rédigé...

                    « Quu’est qu’il va nous apporter ce M. GALEA ? » : C’est à toi de décider ce que MonsieurGalea va t’apporter, puisque tu votes !

                    « Encore un journaliste qui veut se faire mousser ... », écris-tu ! Mais, qu’entends-tu par « se faire mousser » ? On voit bien que, tapi derrière ton ordinateur, que tu ne connais strictement rien au journalisme !

                    Dis-toi bien que si j’ai interviewé Monsieur Galea, c’est parce qu’il avait des choses à apprendre aux lecteurs d’Agoravox, DES CHOSES BIEN DIFFERENTES DE CELLES QUI NOUS SONT IMPOSEES PAR UN SYSTEME « POLITIQUEMENT » CORRECT !

                    Ce n’est pas pour me faire mousser comme tu le prétend ! EN EFFET, J’ESTIME QUE MONSIEUR GALEA A PARFAITEMENT LE DROIT DE S’ADRESSER AUX MEDIAS ET DE DEVOILER SON PROGRAMME A TOUS LES JOURNALISTES QUI VIENNENT L’INTERROGER !

                    Ne t’en déplaise, (IP:xxx.x21.13.204), j’interview qui je veux : je n’ai pas besoin de ton avis ou de ta « BIENPENSANCITUDE » (pour reprendre le terme de notre chère Ségo)...

                    Malheureusement, pour toi, je ne fais pas partie du système, qui veut qu’on interroge les « grosses pointures » : et c’est ça qui t’emmerde souverainement !

                    Désolé : je suis comme ça ! Tu n’y peux rien !


                  • galea armand (---.---.245.154) 18 mars 2007 16:46

                    Je remarque que nous avons une nuée de frelons qui se sont abattus sur ce forum pour me discréditer et voter non sur votre article, chose normale, ce sont tous les gauchistes de la création qui fréquentent fopo dont mattéo en fait partie, qui était venu s’inscrire sur mon forum mais n’a pas fait long feu devant ses propos, nous appelons cela la démocratie ! Je rappelle que c’est lundi soir 17h30 que nous saurons qui est retenu ou non, alors inutile de continuer à me « sabrer » à tour de bras, les jeux sont faits.


                    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 18 mars 2007 19:21

                      Mais, Monsieur Galea, ces frelons sont des adeptes de la bienpensance : ils n’acceptent pas qu’un journaliste vienne vous voir pour vous interviewer !

                      Mais, si je réussis à interviewer Gérard Schivardi, le candidat du PARTI DES TRAVAILLEURS, peut-être se calmeront-ils, vu qu’il fait partie de la Gauche !

                      En tous les cas, il faudrait peut-être que ces frelons aillent, histoire de comprendre les vrais valeurs de notre Démocratie, lire un peu mes deux articles :

                      - « Revenir, par voie référendaire, au septennat présidentiel est urgent », publié le 3 novembre 2005 sur : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=4286

                      - « Les parrainages en question », publié le 8 août 2006 sur : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=12198

                      Cordialement,

                      Dominique Dutilloy

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès