Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ces hommes de droite qui taclent Sarkozy

Ces hommes de droite qui taclent Sarkozy

Deux hommes de droite, et pas les premiers venus, puisqu’il s’agit d’un ancien Premier Ministre et du Président du Conseil constitutionnel, ont fait savoir qu’ils trouvaient les propos de Nicolas Sarkozy sur les juges dangereux pour la République.

C’est tout d’abord Alain Juppé qui dès jeudi, c’est à dire le lendemain de la prestation télévisuelle de l’ancien président, a tenu à préciser : « Vilipender une institution de la République, à savoir l’institution judiciaire, comme le font certains responsables politiques, ne me paraît pas de bonne méthode. »

L’autre attaque, beaucoup plus forte, est venue de la part de Jean-Louis Debré.

Cette attaque vient quelques jours après celle se son frère, Bernard, qui avait qualifié de " branche morte" l’ancien Président, ajoutant qu’il était "en train de pénaliser largement son camp".

Mais revenons sur les réactions de celui qui est le Président du Conseil Constitutionnel, et qui en temps que tel est soumis au devoir de réserve. Mais qui face aux propos tenus sur TF1 par l’ancien chef de l’Etat, a tenu à remettre les choses au point dans une interview accordée à Europe1.

Debré, tout comme Alain Juppé, s’inquiète tout d’abord des propos tenus sur les juges : « Quand des responsables politiques commencent, à droite ou à gauche, à s’en prendre aux juges, c’est un des fondements du vivre ensemble, de la République qui est atteint. »

Mais l’ancien Ministre de Jacques Chirac ne s’arrête pas en si bon chemin, et continue en nous laissant entendre que Nicolas Sarkozy n’aurait pas dit la vérité lorsqu’il a déclaré :« Personne ne peut imaginer que les enquêteurs du Conseil constitutionnel ou de la Commission des comptes de campagne [CNCCFP] soient passés au travers ».

En effet, Jean-Louis Debré affirme :« Nous n’avons pas d’enquêteurs, nous n’avons pas de pouvoir de police judiciaire, nous ne pouvons pas faire des perquisitions, des saisies. […] On laisse entendre que nous aurions vérifié l’ensemble des comptes de la campagne de l’ancien président de la République. Non, ce n’est pas exact. »

Un fait que ne peut ignorer Nicolas Sarkozy, lui qui rappelons-le, est aussi un membre du Conseil Constitutionnel, comme tous les anciens Présidents de la République.

Comme on le voit, une fois de plus Sarkozy a menti aux français mercredi dernier, une fois de plus il a joué le rôle insupportable de victime.

Comment peut-il y avoir dans ce pays un seul de nos compatriotes pour croire encore en l’honnêteté et au patriotisme de cet animal politique à l’absence totale de morale.

Son système de défense est un copier-coller sur celui de Berlusconi, un modèle d’intégrité.

Monsieur Sarkozy ne veut pas être jugé par des gens de gauche. Il veut surement retrouver quelques Courroye plus compréhensives et dociles. Mais ce que l’ancien président a du mal à accepter, c’est que lorsqu’on n’est plus aux affaires pour les retarder (les affaires), elles vous reviennent en pleine figure.

La morale de cette histoire : C’est juste que lorsqu’on est politique et fripouille, il ne faut pas être battu, sinon on risque quelques petits moments désagréables.

Nicolas Sarkozy est comme cette racaille des banlieues, à qui l’on reproche en permanence de ne pas vouloir s’intégrer, de montrer sa haine de la France.

Oui, il faut avoir le courage de le dire, lui non plus n’a jamais voulu s’intégrer à la culture et aux valeurs françaises. Pour comprendre celui qui s’est toujours vanté de son amour de l’Amérique, comme si la France était trop petite pour ce fils d’immigré à l’ambition dévorante, il suffit de savoir qu’il préfère le Coca aux grands vins français. Les réformes qu’il a voulu imposer étaient contre l’esprit de ce pays, contre son histoire. Et lorsqu’il a voulu accéder au pouvoir, il n’a pas hésité à prendre pour conseiller un ennemi de la République avec Patrick Buisson, cet homme de l’extrême droite. Une preuve de plus qu’il n’a aucun respect pour l’histoire de la France.

On nous a toujours loué dans les médias sa volonté de vouloir bousculer les codes, de rompre avec les us et coutumes. Mais ne fallait-il pas voir dans ce pseudo courage une méconnaissance totale de notre pays, et surtout une trahison de son esprit, de sa culture et de son histoire.

Nicolas Sarkozy ne souhaitait qu’une chose, que la France perde le peu d’aura qui lui reste pour en faire une étoile de plus sur le drapeau américain.

Si après tout cela, vous ne comprenez toujours pas que cet homme n’aime pas la France et les français, c’est que vous aussi vous détestez ce pays.

Une évidence s’impose, aimer Sarkozy c’est détester la France.


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 8 juillet 2014 11:58
    Ces hommes de droite qui taclent Sarkozy

    C’est la preuve que la droite ne cultive pas le sectarisme en défendant envers et contre toutes les évidences un mec qui l’a trahie !


    • fatizo fatizo 8 juillet 2014 17:55

      C’est seulement dommage qu’ils aient attendu aussi longtemps. Dupont-Aigant avait compris dès le début, il a vite quitté l’UMP.


    • Daniel Roux Daniel Roux 8 juillet 2014 12:16

      La leçon à retenir est surtout que le monopole détenu par les partis politiques sur la désignation des candidats aux élections est la source de tous nos problèmes.

      Les partis politiques ne sont pas démocratiques. Ils ne représentent pas les citoyens et même pas leurs militants.

      A chaque élection interne, ce ne sont que trucages, bourrages d’urnes, manipulations des résultats. En réalité, seuls les dirigeants, voire le dirigeant, décident de tout.

      Les partis fonctionnent au clientélisme comme l’a montré le dévoilement du système Copé qui n’a fait que poursuivre sur les voies suivies par ses prédécesseurs dont Chirac et Sarkozy. "Tu me jures fidélités et soumission, je te donne l’investiture (ou un poste ou une promotion bien juteux).

      Résultat : un seul homme a dirigé la nation en décidant de tout et surtout de n’importe quoi, au mépris flagrant des lois constitutionnelles, décidant seul des nominations aux postes les plus prestigieux y compris dans la magistrature, supprimant un impôts par ci, augmentant des dépenses par là, pour finir de ruiner la France sans qu’aucune institution, aucun garde-fou ne s’oppose à ses folies.

      Et le pire est que son successeur Hollande, n’a rien fait pour mettre fin à cette anomalie, bien au contraire, il continue dans la même voie en décidant lui aussi de tout et de n’importe quoi comme cette guerre en Syrie dans laquelle il nous aurait entraîné si les américains n’avaient pas reculé au dernier moment.

      Les partis politiques reçoivent de l’argent public, la moindre des choses serait que leur fonctionnement soit démocratique et leur gestion transparente.


      • fatizo fatizo 8 juillet 2014 17:57

        Que du bons sens, mais surement trop pour le monde politique.


      • CASS. CASS. 8 juillet 2014 20:03

        Son système de défense est un copier-coller sur celui de Berlusconi, un modèle d’intégrité. moi je dirai plutôt un genre de copié collé sur les régimes mafieux ciniques us telaviv la pleureuse et de la perfide albion et une touche de berlusconi


      • CASS. CASS. 8 juillet 2014 20:10

        mais il y a effectivement une guerre contre la souveraine SYRIE mais par la voix d’un terrorismes collabo.associés, les bhl fabius et cie umps et cie sont tout à fait d’accord avec ça d’ailleurs, comme ils l’étaient pour le massacre et pillage de la LYBIE, comme ils le sont avec les néo nazis fascistes de kiev. ETC


      • bernard bernard 8 juillet 2014 21:22

        « Les partis politiques reçoivent de l’argent public, la moindre des choses serait que leur fonctionnement soit démocratique et leur gestion transparente. » (SIC)


        Supprimons l’argent public aux partis politiques et laissons les fonctionner uniquement avec les cotisations de leurs adhérents !

        Non ?
         smiley

      • claude-michel claude-michel 8 juillet 2014 12:35

        Ras le bol du voyou de Neuilly.. !


        • zygzornifle zygzornifle 8 juillet 2014 13:59

          La plupart de ceux de droite qui taclent Sarko sont aussi pourris que lui mais on eut la chance de ne jamais s’être fait chopper et en plus ils sont jaloux ....


          • Inquiet 8 juillet 2014 15:29

            Absolument, et je rajouterai même des gens de gauche.


            Mais, le tacle du personnage « Sarko » est important dans la mesure ou celui-ci n’a eu aucune mansuétude envers les autres éventuellement justiciables :
            - doit-on rappeler l’épisode où il condamnait sans que la justice ne soit arrivée à ses termes, son « collègue » de l’UMP Dominique de Villepin ? Qu’il voulait « pendre à un croc de boucher »
            - doit-on rappeler sa propagande politique envers les juges trop laxistes envers les délinquants se laissant abuser par trop d’erreurs de procédure que relaxent mais n’innocentent pas ? Se faisant que les policiers interpellent et la justice relâche. Il est assez risible de constater d’ailleurs, que la défense de Sarko consiste à contester l’utilisation des enregistrements qui sont des preuves si il ne pouvait pas les faire retirer de l’enquête : il est en plein dedans sa demande propre d’en finir avec les excuses des erreurs de procédures abusives.
            - doit-on rappeler enfin ses tentatives philosophico-sociétales qui auraient fait rougir certains idéologues des années 30, sur la détermination de la délinquance dès la prime enfance, voir même dans le ventre de la mère ?

            Franchement, le fait qu’on parle de Sarko, est en soit une justification de traitement à part qui n’a pas besoin d’être minorée par les déboires des autres à mon humble avis

          • fatizo fatizo 8 juillet 2014 17:58

            @Inquiet,

            Bien observé .

          • CASS. CASS. 8 juillet 2014 20:21

            sur la détermination de la délinquance dès la prime enfance, voir même dans le ventre de la mère ? Ben mince sarko dénonçant sa détermination mafieuse dans le ventre de sa mére, enfin les serpents ne font pas des poussins


          • Fergus Fergus 8 juillet 2014 20:51

            Bonsoir, Cass.

            Sarkozy n’a jamais été à une ânerie près, c’est lui également qui parlait de prédisposition génétique pour l’homosexualité !


          • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 2014 09:02

            Et l’on oublie que Sarkozy était ( et est peut être encore) le roi de l’évasion fiscale , qu’il amenait en Suisse sa clientèle fortunée pour ouvrir des comptes ( peut être celui de Cahuzac ? ce qui expliquerait pourquoi la gauche n’a pas utilisé l’argument contre lui )....



          • eric 8 juillet 2014 16:39

            Bon, puisque vous tenez a l’excès...

            « Cet article nauséabond, par son islamophobie ouverte, nous rappelle étrangement les heures les moins claires de notre histoire. Si en effet il faut préférer le vin au coca pour être un »bon français« comme on disait a l’époque, alors il est clair qu’il vaut mieux renvoyer tout de suite, non pas les seuls étrangers, mais bien y compris nos compatriotes musulmans, sans parler des adeptes de la croix bleue out tout simplement les amateurs de Colas.
            Mais vous ne vous en tenez pas la puisque c’est tous les étrangers que vous mélangez dans votre haine xénophobe. Aussi fils ou petit fils immigres soit il, Sarkozy, c’est sur, n’est pas abstinent par islamisme.

            Quand a votre méconnaissance de l’histoire de France, elle n’a d’égale que votre haine pour les traditions d’accueil et de liberté de ce pays. dans ces condition, vous réclamer de la république a des airs d’hommage du vice a la vertu » 

            Bref, si vous tentiez d’être comique, et cherchiez a vous donner en spectacle, je pense que vous relèveriez d’une interdiction en urgence par le conseil d’État...Je vous croit a l’abri de la première tentation...


            • fatizo fatizo 8 juillet 2014 17:54

              Si vous ne voyez pas que je ne fais que reprendre le discours de Sarkozy, appliquer son discours contre les étrangers ou les français de seconde génération à lui-même, je ne peux rien pour vous .


            • CASS. CASS. 8 juillet 2014 20:31

               parmis de nombreux autres justement sarko devrait être destitué de sa nationalité française pour haute trahison et crimes contre l’humanité comme ses potes bhl et cie, et ça en fait un paquet.chez les umps et cie. ils faudraient bien entendu vider tous leurs comptes en banques et récup. leurs propriétés etc où qu’ils se trouvent.


              • goc goc 8 juillet 2014 20:47

                En plus il semble bien que la justice s’intéresse au payement de l’amende infligée a Sarko par le Conseil constitutionnel et payé par l’UMP alors que celle-ci est endettée jusqu’au cou

                Alors si ça ce n’est pas une forme d’enrichissement personnel, c’est quoi ??

                surtout que la première chose qu’a fait le nain, une fois battu aux élections, c’est de se chercher un petit pied à terre au Maroc à 2 ou 3 millions d’euros. Bref il a les moyens de se payer une résidence de luxe à plusieurs millions, mais pas de payer une dette de 300 mille euros


                • Fergus Fergus 8 juillet 2014 20:56

                  Bonsoir, Goc

                  En effet, c’est de l’enrichissement personnel en négatif, en quelque sorte. Quoi qu’il en soit, une escroquerie car l’UMP n’avait pas les moyens de payer cette amende et malgré cela elle l’a fait avec des fonds venant en l’occurrence forcément du produit des dons de militants, autrement dit de sommes payées aux 2/3 par les contribuables.


                • fatizo fatizo 8 juillet 2014 21:40

                  @Goc,

                  Ce type est toujours là pour prendre le fric mais dès qu’il s’agit de débourser 1 euro, il n’y a plus personne.

                • Fergus Fergus 8 juillet 2014 20:58

                  Bonsoir, Fatizo.

                  Très largement d’accord. N’y aurait-il eu que la conclusion de l’article, je l’aurais d’ailleurs applaudi des deux mains.


                  • fatizo fatizo 8 juillet 2014 21:47

                    Bonsoir Fergus,

                    Il y a un moment ou il faut appeler un chat un chat.
                    La droite ose tout dès u’il s’agit d’attaquer les autres, et bien nous aussi gens de gauche arrêtons d’employer un discours mesuré pour attaquer un tel personnage. 
                    Allons sur le même terrain que lui, ayons le même toupet. Il n’ a pas de fausse pudeur à avoir face à un tel personnage.
                    De plus, faisons le travail que ne fait pas les médias. Lui insulte tout le monde et ils trouvent ça normal. Si on lui met le nez dans sa m... on verra bien ce qu’ils disent tous ces larbins ; mais je l’imagine déjà . On est comme le FN
                    Et eux comme les collabos ?

                  • zygzornifle zygzornifle 9 juillet 2014 17:10

                    Le cadavre est encore tiède que déjà les vautours de l’UMP vont à la curée ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès