Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ces politiciens, menteurs et hypocrites ne cherchent qu’à maintenir (...)

Ces politiciens, menteurs et hypocrites ne cherchent qu’à maintenir leurs privilèges

Je pense que la cause de l’abstention aux élections, ainsi que les raisons du divorce entre dirigeants du pays et population, surtout jeune, n’est pas d’ordre matériel, c’est une crise de sens. Comment les gouvernants et d’une façon générale tous les politiciens professionnels peuvent-ils encore croire qu’en étant complètement déconnectés du peuple comme ils le sont, leur parole a encore une valeur quelconque ? Pensent-ils réellement que se faire élire sur des promesses qu’ils ‘empressent d’oublier une fois élus, quand ils ne font pas exactement le contraire, va amener un climat de confiance avec le peuple ? Pour l’instant, c’est une majorité d’abstention, mais demain ? Ne courre-t-on pas le risque de voir une révolte se manifester … pour le meilleur, ou pour le pire ?

 Où sont les valeurs essentielles de l’humanité dans ces politiques qui se suivent et se ressemblent ? On nous bourre le crâne de : compétitivité et de méritocratie, en nous cachant soigneusement la réalité d’une petite classe qui s’autogénére et nous tond la laine sur le dos ! Quant à la question du chômage, il suffit de lire la prose des économistes proches de l’École de Chicago. Leurs thèses sur la réduction du périmètre d’intervention de l’Etat-providence, sur la défiscalisation, sur le taux naturel du chômage, etc. sont des monuments d’absurdités. Leur seule utilité est de renforcer les profits d’une petite minorité de prédateurs et de donner une caution intellectuelle à toutes les politiques ultralibérales qui privent l’Etat de ses moyens d’actions et l’accule à la ruine. Sans l’intervention régulatrice de la collectivité nationale sur les flux de marchandises et sur les capitaux, et faute de ressources budgétaires, toutes les autres missions publiques concernant l’éducation, la recherche, la santé publique, l’innovation, la formation professionnelle, la culture, la sécurité alimentaire, l’énergie, etc. sont abandonnées dans les griffes d’organisations anonymes lucratives et maffieuses.

 Je disais plus haut que c’était une crise de sens qui était la cause du malaise des peuples, il faut insister sur ce point. Croit-on vraiment que c’est en enseignant le mythe du « winner » et en développant la cupidité que l’on va vers un monde meilleur ? On crée des besoins qu’il faut satisfaire à tout prix et un sentiment de défiance et de méfiance du tous contre tous. Notre société n’a de cesse de détruire toutes les valeurs essentielles de l’humanité et de les remplacer par leur contraire …

 Nos politiciens professionnels font partie d’une vaste clique aristocratique et criminelle dans ses menées anti-démocratiques et anti-humanistes. Une clique bien organisée puisqu’elle a su se diversifier pour lancer ses agressions contre le peuple, la société et la civilisation. Elle a su investir les médias de masse pour sa propagande, noyauter les partis politiques et les syndicats, corrompre ou éliminer les administrateurs publics au niveau national et dans les organisations internationales pour y placer ses agents, financer des think-tanks et autres officines de désinformation, mettre à son service des universitaires et des pans entiers du système académique pour donner un vernis d’honorabilité et de sérieux à ses projets.

 Dans nos pseudos démocraties, parfaitement encadrées par des lois destinées à protéger une poignée de responsables et les doctrines qu’ils ont fait leur, tout est fait pour que le pouvoir jamais ne leur échappe : l’oppression raciste et antisocialiste, les crises financières, le contrôle monétaire, et jusqu’au terrorisme, tout est bon pour garder le pouvoir. Pour justifier cette politique indéfendable, ils culpabilisent les victimes de ce système destructeur, en prétendant qu’elles pourraient s’en sortir toutes seules, « si elles se battaient ». Ils n’ont de cesse de détruire les fraternités et de monter les gens les uns contre les autres : l’étranger contre le souchien, le retraité contre le jeune, le fonctionnaire contre le salarié, le sdf contre le chômeur ! Peut-être qu’un jour, lorsque cet enfumage se sera dissipé, les citoyens réagiront, sans doute violement. Cette bataille laissera derrière elle tous les Macrons de France et de Navarre le nez dans la boue et la fange qu’ils colportent dans leur sillage !

 Ces politiciens, menteurs et hypocrites qui ne cherchent qu’à maintenir leurs privilèges et qui sont totalement soumis à « la grande bourgeoisie » ne sont qu’un rouage de cette dangereuse machine néoconservatrice qui vise d’un coté à vendre l’Etat français, ses droits légitimes et ses biens à une poignée d’intérêts étrangers et d’agioteurs atlantistes et de l’autre à pousser les français à la zizanie civile. Comme disait un néoconservateur américain : « c’est en plongeant les masses dans le chaos que nous pourrons continuer à profiter de nos privilèges  »

 Même si globalement peu de gens sont conscients de cela, la grande majorité ressent confusément ce problème et ce mode de vie, si on peut appeler cela « vie », ne leur apporte que du désespoir. La solution des problèmes de l’humanité n’est pas dans l’accroissement des richesses, qu’il y ait de plus en plus de milliardaires, (dixit Macron), mais dans le bien vivre ensemble, dans la paix des cours et par conséquent des êtres humains entre eux, dans le développement de la noblesse des caractères, dans la sagesse, la fraternité universelle, dans la recherche de la vérité, dans la sincérité, dans l’éveil des consciences et dans l’unité.

 Nous n’avons pas besoin de tout ce clinquant consumériste. Qui emporte tous ces gadgets et tout cet argent dans sa tombe ? Les gens cherchent à vivre heureux, à avoir confiance en l’avenir et à être en paix avec les autres. Et que leur offre-t-on ? Le mensonge, l’hypocrisie, la méfiance, le contrôle tous azimuts sous des prétextes aussi futiles qu’inexistants, comme la lutte contre le terrorisme, terrorisme que ces dirigeants crapuleux ont eux-mêmes créé et qu’ils entretiennent, (Libye, Syrie, Irak, Afghanistan…), la soumission à l’oligarchie, le deux poids deux mesures dans presque tous les domaines, une justice le plus souvent au service des puissants, etc. On nous parle de Dahesh, du danger qu’il représente et de la nécessité de mener le combat, mais je suis sûr que si l’emblème de Dahesh était le drapeau rouge, et leur idéologie la nationalisation des puits de pétrole et le partage des richesses, il y a longtemps que nos armées l’auraient détruit !

 Vraiment, c’est un miracle que les peuples ne se révoltent pas de façon violente. Mais pour combien de temps encore ? Peut-on espérer que ces politiciens se réveillent un jour avant qu’il ne soit trop tard ? Personnellement, j’en doute. Mais heureusement, d’autres « forces » agissent dans ce monde et œuvrent pour le bien être véritable de l’humanité. Il n’est pas trop tard pour les dirigeants politiques de changer d’optique s’ils ne veulent pas finir dans les poubelles de l’histoire, au mieux. Je préfère ne pas envisager le pire.

D’aprés D. Positaire , Superflux et Gigi Rousseau

« Le monde ne se meurt pas, il est en train d’être assassiné et les assassins ont un nom et une adresse »… Utah Philips


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 janvier 12:22

    C’est qui la fille sur la photo ?

    Vous avez son numéro de portable ?

    • alanhorus alanhorus 2 janvier 15:49

      @M de Sourcessure
      La reine d’Angleterre en 1776.


    • alanhorus alanhorus 2 janvier 15:58

      on peut la voir aussi en 1933
      https://www.youtube.com/watch?v=HPaci8M-7Hg

      Elle était dans une fureur quand elle à vu çà. Elle disait même que c’était un fake.


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 janvier 17:49

      @M de Sourcessure
      la fille... une antidote à ce qui a suivi malheureusement, d’un pessimisme trop prévisible. Merci pour les vœux ; les miens en retour à tous les amis d’Avox !


    • zygzornifle zygzornifle 2 janvier 18:28

      @M de Sourcessure

       Si hollande la voit il va faire une embardée avec son scooter .....


    • Abou Antoun Abou Antoun 4 janvier 01:06

      Version contemporaine de ’La liberté guidant le peuple’. Le peuple de France est toujours plus prompt à suivre une paire de roberts qu’un panache blanc.


    • Daniel Roux Daniel Roux 2 janvier 12:42

      Ne soyez pas pessimistes, soyez réaliste et vivez votre courte vie sans trop vous prendre le bourrichon.

      Si vous considérez les faits historiques, nous sommes dans la continuité de ce qui s’est passé avant et rien ne montre, que cela ne continuera pas dans l’avenir.

      L’homme est un animal angoissé qui compense ses peurs en mangeant et en copulant ou quand, goinfré, il ne fait ni l’un, ni l’autre, en accumulant de quoi manger et copuler.

      Evidemment, comme dans toutes espèces animale, il y a les faibles et les forts. Les forts se goinfrent plus que les faibles et doivent donc les opprimés pour leur confisquer leur part.

      Parfois les faibles, pas plus idiot que les forts, parviennent à s’unir pour résister et quelquefois, remplacer les forts.

      Assez rarement, car on trouve toujours un plus faible à opprimer et compenser sa propre oppression.

      Nous participons tous à cette réalité, à cette dynamique de l’espèce, que l’on en soit conscient ou pas.

      Vous voulez y mettre fin ? Regarder l’histoire, une fois de plus. Les seules fois où les plus faibles ont obtenu quelques aménagements des plus forts, c’est quand ils se sont unis et se sont montrés déterminés jusqu’à risquer leur vie ou plus souvent, celle des autres plus faibles.

      Bien entendu, quand les dirigeants de ces mouvements de révolte prennent le pouvoir, ils se conduisent exactement comme ceux qu’ils avaient remplacés mais que cela ne découragent pas les bonnes volontés. D’abord, ça fait du bien de retrouver de la dignité et ensuite, Il faut bien donner un sens à sa vie, non ?


      • Abou Antoun Abou Antoun 4 janvier 01:02

        @Daniel Roux
        Bien entendu, quand les dirigeants de ces mouvements de révolte prennent le pouvoir, ils se conduisent exactement comme ceux qu’ils avaient remplacés mais que cela ne découragent pas les bonnes volontés.
        Le rêve de l’esclave est-il d’être libre ou d’avoir des esclaves ???


      • foufouille foufouille 2 janvier 12:56

        bon article.
        donc ils sont tous ou presque menteur et hypocrite comme ton FdG.
        il ne reste plus qu’à voter NPA.


        • leypanou 2 janvier 13:01

          @foufouille
          Cela a changé, ce n’est plus le FN ?


        • foufouille foufouille 2 janvier 13:52

          @leypanou
          robert est de gauche. il ne peut pas voter FN.


        • leypanou 2 janvier 13:08

          Je préfère ne pas envisager le pire. : préférer ne pas envisager le pire n’empêche pas qu’il arrive.

          Et puis, de toute façon, en 2017, on risque d’avoir à choisir entre la peste, le choléra et le sida ; que vous votiez ou non, vous aurez l’un des trois sauf si le pire arrive et dans ce cas, ce sera l’inconnu total.

          En attendant, on risque d’être en état d’urgence permanente : l’année 2016 commence plutôt bien pour l’oligarchie !


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 janvier 15:58
            «  »Ces politiciens, menteurs et hypocrites ne cherchent qu’à maintenir leurs privilèges«  »
            Tous mes écrits depuis une décennies ont dénoncé cela ! Mais on dirait que les peuples du monde entier s’accommodent bien avec la volonté des Bach-Aghas hoirs la loi qui accaparent librement les richesses nationales !

            • philippe913 2 janvier 16:48

              « d’organisations anonymes lucratives et maffieuses. »
              si ça n’est pas l’Etat, c’est forcément le mal... à peine manichéen. ça montre bien toute la finesse de réflexion de l’auteur.

              « Comme disait un néoconservateur américain : « c’est en plongeant les masses dans le chaos que nous pourrons continuer à profiter de nos privilèges  » »
              une source ? parce que moi, au contraire, j’imaginerais exactement l’inverse, de l’ordre et un minimum de bien être pour ne pas que les masses se révoltent. Le chaos n’est bon que pour le changement violent, pas bon pour garder ses privilèges tranquillement, j’imagine donc aisément que c’est une fausse citation visant à illustrer son propos. Du mensonge et de la propagande donc.


              • Etbendidon 2 janvier 17:53

                RECLAMATION pour abus de confiance
                Primo
                Que vient faire cette photo de gros nibards dans un article poulitique ????
                En plus ce sont des faux (prothèses mamaires)
                Secondo
                C’est un copié collé (l’article comme la photo)
                REMBOURSEZ !


                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 2 janvier 17:53

                  Lorsque Sarkozy était président ,Hollande et ses petits camarades critiquaient.
                  Lorsque Hollande a été élu, il n’a rien détruit des mesures prises par Sarkosy .
                  Il en a rajouté et augmenté les impôts, par exemple. 
                  Le prochain fera pareillement...

                  En résumé les CONS, c’est NOUS...... !!!. TOUS POURRIS .........


                  • zygzornifle zygzornifle 2 janvier 18:22

                    faut se réveiller cela fait plus de 40 ans que cela existe......


                    • zygzornifle zygzornifle 2 janvier 18:23

                      Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traitres n’est pas victime !.... il est complice.(George Orwell)

                      N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)


                      • aimable 2 janvier 20:54

                        @zygzornifle
                        celui qui arrive en tête des sondages entre dans la catégorie , rien ne change , la relève est assurée


                      • Spartacus Spartacus 2 janvier 22:19
                        Les politiciens Français ont fait l’ENA, pas l’école de Chicago.

                        Ce sont des fonctionnaires « en disponibilité ».
                        Avec leurs régimes spéciaux, leurs cumuls.
                        Ils sont intouchables car statutaires de l’état.

                        Les privilèges sont des privilèges statutaires et d’état pas du secteur privé.....


                        • Shawford Blondinette43 2 janvier 22:22

                          @RANTANPLAN

                          Tu veux pas venir ici jouer au jeu des charrades, à QUI est QUI ?

                          Ça aurait de la gueule, et je te jure que ton avatar restera dans l’histoire à sa juste place d’explorateur de haut vol !!


                        • BA 3 janvier 00:12

                          Bonnet blanc et blanc bonnet.

                          Le 14 mars 2005, les deux champions du « OUI » au référendum sur la constitution européenne posaient ensemble en couverture de Paris Match.

                          Chose étonnante : les deux champions du « OUI » étaient François Hollande (pour la gauche européiste) et Nicolas Sarkozy (pour la droite européiste), ils tenaient le même discours … et ils avaient les mêmes vêtements.

                          On aurait dit deux frères jumeaux.

                          Dans cet article historique, François Hollande et Nicolas Sarkozy expliquaient ensemble qu’il fallait voter « OUI » au référendum sur la constitution européenne.

                          http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/var/news/storage/images/paris-match/actu/politique/hollande-sarkozy-les-coulisses-d-une-rencontre-149880/1459112-1-fre-FR/Hollande-Sarkozy-les-coulisses-d-une-rencontre_article_landscape_pm_v8.jpg

                          Douze ans plus tard, ces deux européistes vont-ils être les deux principaux candidats à l’élection présidentielle ?

                          En mai 2017, l’élection présidentielle va-t-elle se jouer entre bonnet blanc et blanc bonnet ?

                          Samedi 2 janvier 2016 :

                          Sondage : 74% des Français ne souhaitent pas la candidature de Hollande et Sarkozy.

                          Dans un sondage exclusif Odoxa pour «  Le Parisien-Aujourd’hui », les Français réclament massivement de nouveaux visages et de nouvelles pratiques pour combler le fossé entre l’opinion et les élus. Trois Français sur quatre ne veulent d’ailleurs ni de Hollande, ni de Sarkozy à la prochaine présidentielle.

                          http://www.leparisien.fr/politique/sondage-pour-88-des-francais-la-classe-politique-ne-se-renouvelle-pas-assez-01-01-2016-5415081.php


                          • Zolko Zolko 3 janvier 00:31

                            @ l’auteur :
                             
                            bon, d’accord, on le sait tout cela, et donc, quelle solution ? Et pas une fois vous ne mentionnez le tirage au sort comme rempart contre ces politiciens proffessionnels.
                             
                            Avec des révolutionnaires comme vous, les oligarches peuvent dormir tranquille.


                            • jaja jaja 3 janvier 00:59

                              @Zolko

                              La politique n’est pas un métier...on est bien d’accord... Par contre tirer au sort des citoyens pour représenter la société dans son ensemble est contre-révolutionnaire car c’est faire vivre le mythe d’un impossible « intérêt général » et d’un l’État au-dessus des classes sociales (et non l’outil de la classe dominante ce qu’il est toujours et partout)

                              la source des problèmes n’est pas le système de représentation mais tout d’abord la propriété privée des moyens de production, de communication et d’échanges.Le combat contre le capitalisme nécessite une mobilisation massive des travailleurs s’emparant de tous les leviers de l’économie. Sans ce contrôle de l’outil de production le pouvoir des travailleurs ne peut être qu’illusoire...

                              Pour les tâches de représentation c’est parmi leurs membres les plus actifs et décidés que les travailleurs devront choisir eux-mêmes qui les représentera, avec le pouvoir de les révoquer si nécessaire. La base du pouvoir devant reposer sur les Assemblées générales des travailleurs décisionnaires en tout...

                              Pour les représentants élus : salaire pas plus élevé que le salaire moyen et pas plus de deux mandats dans sa vie assurant la rotation des tâches de représentation...


                            • Spartacus Spartacus 3 janvier 12:04

                              @jaja


                              Un peu hass been le couplet absurde sur les « moyens de production ».... 
                              Le 18eme siècle est mort. Vous ne le savez pas ? 

                              Pas besoin de milliards ou de posséder des « moyens de production » en 2016 pour devenir riche. 
                              Un ordinateur suffit. Un talent. Un sens de l’anticipation. Une idées de rupture sociétale suffit.

                              Uber ou Blablacar sont les premier taxi du monde sans posséder une seule voiture. 
                              Facebook ou Google ont aucune usine et n’ont pas eu besoin de capitaux personnels élevés pour devenir milliardaires.

                              La majorité des milliardaires dans la production n’ont rien qui leur appartient. Tout est emprunté, loué.
                              Drahi la 10 eme fortune de France possède les actions SFR qui ont plus de dettes que le chiffre d’affaire.

                              Un peu hass been la représentation par les « travailleurs ». 
                              Comme si le travailleur avec du pouvoir deviendrait altruiste...Si c’était vrai on apellerait les travailleurs des saints. 
                              Hitler était un ancien peintre en bâtiment. 
                              Pol Pot un ancien paysan, il a réunit des assemblées générales de Marxistes....Ça a engendré la planification agraire, la déportation forcée, les villageois exilés et déportés la terreur et 2 millions de morts.
                              A cette époque Jaja applaudissait et exposait la « réussite du nouveau communisme » C’est pas vrai ?

                              Et le plus rigolo. Pourquoi un élu aurait un revenu plus élevé ? 
                              Curieusement a en voir la politique aujourd’hui. Quand un politicien a goutté aux privilèges. Il ne peut plus s’en passer.....Des idées graine de nomenklatura et dictature.

                            • jaja jaja 3 janvier 12:51

                              @Spartacus « Comme si le travailleur avec du pouvoir deviendrait altruiste...Si c’était vrai on apellerait les travailleurs des saints. Hitler était un ancien peintre en bâtiment. Pol Pot un ancien paysan... »

                              Que répondre à un homme qui confond un artiste peintre (même mauvais) et un peintre en bâtiment ? Ou qui prend pour un paysan un fils de notable terrien qui n’a jamais eu pour métier le travail de la terre ?
                              Spartacus spécialiste du monde du travail !!!


                            • Spartacus Spartacus 3 janvier 14:54

                              @jaja


                              Confus de cette précipitation. 
                              Dans l’incapacité d’une réponse sur le fond, il ne reste qu’une réponse sur les détails de la forme ?

                              Et donc travailleur artiste peintre ça n’est pas travailleur ?
                              Parce que fils de notable paysan ne fait pas un travailleur ?

                              Je crois en savoir un peu plus sur le monde du travail actuel qu’un syndicaliste resté aux analyses du 18eme siècle et les usines de production d’il y a 30 ans.


                            • aimable 4 janvier 07:47

                              @Spartacus
                              vous avez raison , c’est ce qui ne sert a rien ou est un parasite , qui rapporte le plus, mais le problème reste entier , quand une assiette est vide, elle est vide quelle que soit la fortune !


                            • le moine du côté obscur 3 janvier 09:35

                              Que voulez vous que l’on dise il faut croire que l’humain tolère ce genre de choses. Quand je dis que mon rêve c’est d’être tranquillement dans une ferme bio on me regarde comme un extraterrestre. Quand je dis que mon paradis c’est d’avoir la paix du coeur et de l’esprit certains sont surpris. Les biens matériels ne servent qu’à tenter de combler un vide immense qui ne se comble pas avec ce genre de choses. Mais les élites ont réussi à duper les gens en trouvant le moyen de les tondre et de les dominer avec du futile. Les gens se réveilleront peut-être mais j’en doute fortement ! En attendant nous sombrons lentement mais sûrement vers le chaos.


                              • JL JL 4 janvier 08:34

                                Bonjour,


                                Quel est le message porté par la photo qui illustre l’article ?

                                nb. photo prise sur la place de la mairie à Rennes.

                                • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 janvier 09:11

                                  @JL

                                  Si vous allez au salon de l’auto, vous constaterez que les stands les plus fréquentés sont ceux où les hôtesses sont les plus... « plus », ça n’a rien à voir avec l’auto présentée.

                                  Pour les articles sur Agoravox, c’est pareil.

                                • hans-de-lunéville 4 janvier 12:30

                                  en tous cas , ce n’est pas une sans dents.....


                                  • panpan 4 janvier 16:30

                                    « c’est un miracle que les peuples ne se révoltent pas de façon violente. Mais pour combien de temps encore ? »

                                    Tant qu’ils auront à bouffer, les peuples ne se révolteront pas. Et s’ils n’ont plus à bouffer, ils iront bouffer leur voisin et non les pourris qui les ont mis dans la M....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès