Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Cesare Battisti arrêté au Brésil sur fond de présidentielle

Cesare Battisti arrêté au Brésil sur fond de présidentielle

C’est dans la journée de dimanche que la cavale de Cesare Battisti a pris fin au Brésil et plus précisément à Rio de Janeiro où l’écrivain a été interpellé par la police brésilienne suite à une opération menée de concert entre les polices françaises et italiennes.

(JPG) Tombée un peu dans les oubliettes ces derniers mois, la fugue de celui qui est accusé d’activisme politique pendant les sombres années de plomb italiennes risque fort de refaire surface en ces temps de scrutin présidentiel. On le sait le PS avait pris fait et cause pour Cesare Battisti, que François Hollande était allé voir lors de son séjour en prison précédant sa disparition. Un nouveau et épineux casse-tête présidentiel se présente aux douze candidats briguant l’Elysée et nul doute que chacun choisira son camp avec la conviction qu’il se devra !

En attendant, la Cour suprême du Brésil doit statuer dans les prochains jours pour l’extradition de Battisti vers l’Italie où une décision de justice par contumace l’enverra directement en prison à perpétuité. Dans « Ma cavale », le romancier noir affirme « n’avoir jamais tué personne » mais la justice italienne, qui selon la loi transalpine ne pourra pas rejuger Battisti, comme cela serait possible en France, l’accuse pourtant d’un double meurtre et de complicité dans deux autres entre les années 1978 et 79. C’est en 1990 que l’auteur italien s’installe en France et, comme d’autres transalpins de l’époque, il bénéficie de la politique de François Mitterand et de la France qui accordent refuge aux militants d’extrême gauche désirant rompre avec la violence. Ce n’est qu’en janvier 2003 que le gouvernement italien se rappelle enfin que Cesare Battisti réside à Paris et en demande l’extradition immédiate. En octobre 2004, Jean-Pierre Raffarin signe l’ordre d’extradition et s’ensuit la cavale qui s’est brusquement stoppée hier matin.

En Italie, on se félicite de ce coup de filet et le ministre de la Justice, Clemente Mastella, espère vivement un retour rapide de Cesare Battisti « chez lui ». Depuis 1993, un traité d’extradition est en vigueur entre le Brésil et l’Italie laissant présumer d’un retour fort probable du fugitif dans son pays natal.

Une promesse présidentielle et une impossibilité de révision du procès en Italie auraient sans doute mérité mieux et se pose sans cesse la question des petits arrangements entre les amis d’hier qui deviennent les ennemis d’aujourd’hui...ou sans doute est-ce le contraire ? Le cas Battisti n’est qu’un parmi une multitude d’autres et il semblerait bien être du devoir d’un futur président de la République de savoir faire respecter les promesses d’un de ses prédécesseurs.

par Franck Viano

Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Rocla (---.---.120.14) 19 mars 2007 12:13

    Méandres d’ une trajectoire .

    Rocla


    • SERGIO (---.---.58.73) 19 mars 2007 13:05

      Cesare Battisti est un assassin politique et il est anormal qu’il ait été aussi longtemps protégé en France. Si ce personnage avait été un opposant à un dictateur du genre Saddam ou du tyran rouge de Corée du Nord, j’aurais compris la protection de la France, mais là rien de semblable et Mitterand a eu tort de le protéger et ses successeurs de faire la même chose. Maintenant qu’il y ait un rapprochement à faire entre les derniers rebondissements de cette affaire et les présidentielles...on peut l’imaginer sans trop de difficultés !.


      • Julot (---.---.208.241) 19 mars 2007 17:26

        Il faut qu’il soit condamné (il a déjà été jugé). Sinon demain, un partisant de bové, d’arlette and co, pourrait, comme ce ****** tuer 4 personnes en visant l’impunité totale.

        En attendant un réel procès du communisme, commencer par juger ses membres, c’est un début.


      • JCD (---.---.58.248) 20 mars 2007 11:49

        Vous oubliez que Mitterand était Dieu et à ce titre ne pouvait se tromper...


      • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 19 mars 2007 13:10

        Laurent JOFFRIN, de Libération, écrit à propos de Cesare Battisti : «  C’est un vilain coup électoral que vient de perpétrer Nicolas Sarkozy. [...] De par les lois italiennes, le prisonnier n’aura pas droit à un second procès qui lui permettrait de faire valoir ses arguments. En son temps, surtout, par la voix de François Mitterrand, la France avait donné sa parole. Elle n’extraderait pas les réfugiés italiens dès lors qu’ils cessaient toute activité, ce qu’ils ont fait. Le ministre de l’Intérieur revient sur cette honorable promesse. L’acte est bas, indigne d’une France généreuse. Paiera-t-il sur le plan électoral ? Rien n’est moins sûr. De droite ou de gauche, le citoyen n’aime pas ces vilenies ».

        .

        Pierre R.

        Montréal (Québec)


        • (---.---.113.94) 19 mars 2007 13:54

          Que penseriez-vous du gouvernement italiens, si un des membres d’Action Directe s’était réfugié dans ce pays et que ce gouvernement ait refusé de l’extrader vers la France ?

          Certes, les procès in absentia sont une honte pour les droits de l’homme, mais rien n’empêche que dans un même temps on livre Battisti à la justice Italienne et comme dit Bayrou (dont je ne suis pourtant pas un des partisans) qu’on demande à Prodi de le rejuger...

          Pour comprendre les réactions d’une partie de la gauche française, voici ce que disait hier dans le Figaro le journaliste Guillaume PERRAULT (rien à voir avec Gilles PERRAULT qui le soutient, lui) :

          "Il (Battisti) a bénéficié d’une solidarité de classe d’âges. La génération de mai 1968 s’est sentie mise en cause à travers son histoire. Un de ses défenseurs, Patrick Raynal, ancien directeur de la Série Noire et l’une des personnalités du monde du polar, a notamment déclaré : « nous aurions comme lui pu basculer ». Si on observe le parcours de ceux qui l’ont pris parti pour lui, on s’aperçoit qu’ils ont quasiment tous milité à l’extrême-gauche dans les années 1970. Battisti était leur mauvaise conscience, le miroir de leur propre passé, le gardien de leur idéal révolutionnaire. L’affaire Battisti a pris une énorme ampleur en France. Ampleur qui a énormément étonné chez nos voisins italiens.

          La gauche italienne n’est plus du tout fascinée par la violence. Elle a totalement abandonné cette vision. Ce qui n’est pas le cas d’une certaine fraction de la gauche française. Le terrorisme d’origine nationale a connu une poussée qu’on a du mal à imaginer dans notre pays. Sans toutefois atteindre celle qu’il y a eu en Italie à la fin des années 1970 et au début des années 1980. On mystifie facilement ce que l’on n’a pas vécu. Les intellectuels français sont toujours à la recherche de la révolution par procuration : Cuba à été à la mode, la Chine maoïste aussi, Battisti joue ce rôle là. La fascination pour la violence est restée intacte chez certains."

          Enfin, exception peut-être à gauche, voici ce qu’a courageusement déclaré Manuel Valls, député-maire PS d’Evry (Essonne) : « Il faut que Cesare Battisti réponde devant la justice italienne ». Manuel Valls « s’est félicité » de cette arrestation« et a indiqué »rejeter toute forme d’attachement à un pseudo-romantisme révolutionnaire, ainsi que toute forme de complaisance vis-à-vis d’un terroriste, quel qu’il soit".


        • olive (---.---.100.200) 19 mars 2007 14:03

          En quoi un criminel déja jugé et condané doit pouvoir vivre libre sou prétexte qu’il a juré qu’il cessait toute activité criminel. C’est une honte de vouloir protéger des meurtriés et si Nicolas Sarkozy est derière tous cela, il rehausse un peu l’image salit de la France des droits de l’homme qui a été bafoué par Mitterand en son temps en protégant des criminels ! Enfin les familles des personnes assasinés pouront enfin respirer, justise à été rendu !


        • Bernardo (---.---.105.35) 19 mars 2007 14:07

          Soit l’Italie ne garantit pas une justice démocratique, et alors Ségolène Royal, François Hollande et Laurent Joffrin doivent demander à ce que ce pays sortent immédiatement de l’UE, soit c’est une démocratie membre de l’UE, et il faut respecter la loi...

          que dirait -on si Touvier ou Papon s’étaient réinsérés en Italie... ou au Brésil ?...


        • (---.---.113.94) 19 mars 2007 14:16

          La parole d’un truand comme Mitterrand ne vaut pas tripette ! Sous son règne, il y a eu quand même pas mal de cadavres qui traînaient dans les corridors du pouvoir et surtout de l’Elysée ! Sans compter toutes les autres illégalités commises par lui (écoutes téléphoniques de l’Elysée, entretien de sa maîtresse aux frais de l’Etat, rachat de la société (qui ne valait rien) de son ami Roger Patrice-Pelat par l’Etat, affaire des Irlandais de Vincennes, coups bas et coups tordus à satiété, etc, etc...


        • (---.---.175.202) 19 mars 2007 13:11

          La promesse de Mitterrand était contraire à l’article 64 de la Constitution (indépendance de la justice) et n’a pas à être tenue.


          • Charles Martel (---.---.110.163) 19 mars 2007 13:26

            Ce criminel a été enfin capturé ! Il va payer les assassinats qu’il a commis. Il a été jugé par la Justice italienne qui est certainement plus courageuse que la notre : S’il était revenu en France, sur et certain, il aurait été remis en liberté !

            Ce terroriste criminel a tué -dans le dos- (c’est dire son courage ! au moins 4 personnes. Une jeune homme resté tétraplégique (il avait 19 ans ???) après avoir été lui aussi abattu par Batisti...

            La gauche socialo communiste, idolâtre du crime terroriste, se désole ! Elle a bien raison ! car les Mitterrand, Jospin, Fabius , Delanoé et consorts qui se sont portés garants d’un tel criminel ?

            Alors ! Bravo à la Police ! Bravo à Sarkosy !.... Mais là faut aller jusqu’au bout en étalant sur la place publique les liaons entre certains membres « politiques » du PS et des brigades rouges terroristes ! Avec un peu de chance, il y aurait des accointances avec d’autres (gspc, gia et compagnie !)

            C’est de salut public !


            • mj357 (---.---.227.99) 19 mars 2007 13:47

              Quand est-ce que la gauche arrêtera de considérer comme sien tous les terroristes et tyrans d’extrème gauche de la terre. Fumer des joints avec un tee-shirt che guevara en disant que le communisme c’est beau c’est cool quand on a 15 ans. C’est insuportable et très con quand on est chef de parti politique se présentant au présidentielles.


              • Bernardo (---.---.105.35) 19 mars 2007 13:49

                2 remarques

                le gouvernement italien qui se félicite de la capture de Battisti aujourd’hui est un gouvernement de gauche... les socialiste Français vont avoir du mal à parler de la collusion entre Sarkozy et « il cavaliere » Berlusconi...

                Cesare Battisti assure qu’il est innocent, et qu’il n’a jamais tiré sur personne : je signale à l’attention du rédacteur que l’écrasante majorité des personnes emprisonnées pour homicide déclarent parfois contre l’évidence la plus manifeste, leur innocence...

                Maintenant, je ne peux m’empêcher de penser à celui qui est prisonnier à perpétuité de son Fauteuil électrique... parce qu’un lâche en aura fait un tétraplégique...

                la gauche mérite d’autres combats.


                • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 19 mars 2007 14:22

                  La Cour européenne des droits de l’Homme vient de déclarer, selon le Nouvel Obs, : «  irrecevable la plainte de Cesare Battisti contre le décret français d’extradition lancé en octobre 2004 [...] ». Selon la CEDH, cette plainte est « manifestement mal fondée ». Cesare Battisti a en effet, d’après les juges de la Cour, « renoncé d’une manière non équivoque à son droit de comparaître personnellement et d’être jugé en sa présence » en prenant la fuite. La Cour souligne par ailleurs que « le requérant, qui avait délibérément choisi de rester en situation de fuite après son évasion en 1981, était effectivement assisté de plusieurs avocats, spécialement désignés par lui durant la procédure ». A l’appui de leur décision, les juges citent plusieurs courriers manuscrits ou signés de sa main adressés à ses avocats pendant la procédure ».

                  .

                  Pierre R.

                  Montréal (Québec)


                  • Icks PEY (---.---.232.221) 19 mars 2007 14:52

                    La France n’a pas à s’immiscer dans le cours judiciaire d’un pays voisin et ami.

                    Quand la France cessera-t-elle de vouloir donner des leçons à ses voisins ?

                    C’est Mitterrand qui avait des intérêts électoralistes lorsqu’il a formulé sa promesse et la gouvernement d’aujourd’hui qui ne fait que remettre le droit et la justice au premier plan.

                    Icks PEY


                    • (---.---.30.80) 19 mars 2007 15:06

                      bonjour à tous,

                      j’ai une seule question pourquoi tant de clémence de la part d’une partie de la gauche française pour cet homme ? en aurait-il été autrement s’il avait été d’extrême droite ?

                      pourquoi faut-il rappeler qu’un meurtre reste un meurtre que ce soit pour des raisons politiques ou financières


                      • (---.---.113.94) 19 mars 2007 16:22

                        Précision que beaucoup semblent oublier : la fameuse promesse de Mitterrand ne s’appliquait pas aux terroristes coupables de crimes de sang. Donc, l’Etat français n’a même pas manqué à la parole du « Florentin » !


                        • patrick patrick 19 mars 2007 16:24

                          je regardais des images de Bedos et de qques illustres représentants de la gauche caviar donneuse de leçon !

                          cet article concerne une non information . un homme condanné pour des crimes de sang dans un pays democratique a préféré fuir plutot que de se defendre.

                          Il est retrouvé au Bresil mais peut importe le lieu et sera , sans doute, extradé vers son pays et surement pas vers la France où il n a rien à faire . Mitterrand avait donné sa parole ! bel histoire ! La constitution ne le lui permettait point de le faire .

                          Et voila que les gaucho bobo se dressent pour accuser Sarko de manipulation éléctorale . On vit dans un monde virtuel ou quoi !

                          Demandez donc à la gauche italienne, a prodi ce qu’ils en pensent . La france va-t-elle une fois de plus montrer son ridicule.

                          Monsieur Mamère a encore perdu une occasion de se taire !

                          Nous attendons une prise de position juste de la femme à l’ordre juste ! Elle doit être juste un peu coincée.

                          Voici un sujet juste ds un pays qui n’a rien de plus important à faire que de discourir de la justice d’un pays souverain et democratique . finalement c est heureu que Berlusconni ne soit plus au pouvoir car la presse de gauche nous aurait servi « la collusion sarko- berlusconi » ...

                          tristesse


                          • Romain Baudry 19 mars 2007 16:41

                            Je me considère de gauche et je suis particulièrement proche des positions des Verts (dans la mesure où ils réussissent effectivement à adopter une position commune), mais je n’ai jamais compris leur acharnement à défendre Battisti comme si c’était un martyr pour la liberté. Est-ce qu’il se serait passé la même chose s’il avait été un terroriste d’extrême-droite plutôt que d’extrême-gauche ? S’il était devenu garagiste après son installation en France plutôt qu’écrivain ?

                            Cela étant dit, il est contraire à l’équité qu’un nouveau procès ne puisse pas avoir lieu une fois que Battisti aura été extradé vers l’Italie. Un procès où l’accusé ne peut se défendre (même si c’est parce qu’il a choisi de fuir) ne saurait être juste.


                            • Julot (---.---.208.241) 19 mars 2007 17:30

                              @ romain baudry

                              Gauche, droite... il a tué des personnes. Ses idées politiques, dans l’absolu on s’en cogne.


                            • Romain Baudry 19 mars 2007 18:37

                              Je suis bien d’accord (même si je ne le condamnerai pas irrévocablement comme assassin, parce qu’il n’a été jugé qu’in absentia). Mon commentaire s’étonne justement de ce que beaucoup de personnalités (notamment de gauche) prennent visiblement ce facteur en compte.


                            • tovara (---.---.131.199) 20 mars 2007 22:21

                              Si le Parquet italien décide qu’un nouveau procés est nécessaire et calmerait les passions, pourquoi pas ? Mais à mon avis tant que les Italiens sentiront qu’on veut leur forcer la main de l’extérieur, celà ne se fera pas, l’Opinion publique de la Péninsule (si méprisée par Fred Vargas qui prend les Italiens pour des benêts, tantôt manipilés par Berlusconi, tantôt...par le Parti Communiste !) ne le tolérera pas.


                            • ExSam (---.---.191.253) 19 mars 2007 16:46

                              Ils vont briser Battisti et ils laissent Papon pourrir avec la Légion d’Honneur dans les mains.

                              Chirac et son OGM petit chef de l’UMP sont au-dessous de toute critique.

                              Les vrais humains détourneront les yeux de leur indignité.


                              • Calmos (---.---.243.68) 19 mars 2007 17:04

                                Ex Sam

                                « Ils vont briser Battisti.. »

                                Et la victime qui se trouve dans un faureuil roulant : il est comment ?

                                Sinon brisé par un immonde assassin qui lui a tiré dans le dos.

                                Ex Sam ; vous etes un triste sir.


                              • Eric 20 mars 2007 07:12

                                Excellente comparaison. Papon aussi : a toujours nie, a renonce de facto a deporter qui que se soit apres 1945, a ete blanchi en pratique par un President de la republique. Papon Battisti meme combat ! Vous etes bien d’accord ?


                              • Calmos (---.---.243.68) 19 mars 2007 16:47

                                En quoi la France devrait assumer les délires d’un vieillard qui consultait des voyantes sur la fin de sa présidence pour avoir des connaissances sur son futur a venir.....

                                Si ce Battisti est venu tout d’abord se « réfugier » en France c’est qu’il savait y trouver le soutient qu’il recherchait auprés de cette Gauche si prompte a soutenir les criminels agissants soit disant en son nom...se rappeler l’affaire Pierre Goldman .

                                Plus cela pue : plus elle soutient« notre » gauche.

                                C’est d’ailleurs en pistant un de ses soutient(qui lui amenait de l’argent) qu’il fut retrouvé ; élémentaire mon cher Watson.


                                • patrick patrick 19 mars 2007 16:52

                                  calmos

                                  je partage totalement


                                • maxim maxim 19 mars 2007 17:09

                                  ahhhhh.... les promesses de Mitterand ......surtout Mitterand !!!

                                  c’etait plus un regne avec des courtisans ,qu’une presidence de la republique ,et sa cour comme des petits toutous qui recherissaient ses paroles pour se bien voir du monarque......

                                  Battisti aura le sort qu’il merite ,il s’est pris pour un Robin des bois sous le regard complaisant d’une soit disant caste intellectuelle , ce n’est qu’un vulgaire assassin qui devra repondre à ses actes ,dans le pays où il a commis ses exactions ......


                                  • maxim maxim 19 mars 2007 17:11

                                    j’ai oublié le verbe faire dans une phrase ....pardon pour cette erreur.....


                                  • un_passant (---.---.0.156) 19 mars 2007 17:33

                                    La gauche essaye de faire feu de tout bois mais là, c’est ridicule.

                                    Battisti n’est pas, selon la convention de Genève, un réfugié politique.

                                    Mitterrand a fait une promesse sans fondement juridique et même anticonstitutionnelle.

                                    Alors je ne vois pas en quoi, alors que cela fait parti des règles d’Interpol (coopération entre les polices), Battisti aurait droit à un traitement particulier.

                                    C’est entre le Brésil et l’Italie que ça se passe. La France n’a même pas à s’en mêler (et n’avait d’ailleurs pas non plus à s’en mêler à l’époque de Mitterand).


                                    • titi (---.---.156.140) 19 mars 2007 17:38

                                      Oui, que justice soit faite ,pour les victimes italiennes pour la valeur que doit représenter la vie et non la valeur des idées par les armes.

                                      Je suis content pour toutes les familles en Deuil qui vont pouvoir tourner une page.


                                      • Droopy (---.---.199.139) 19 mars 2007 18:53

                                        Mossieur le Politique : j’ai volé des steaks au supermarché pour nourrir mes enfants (histoire récente). Mais je le dis : c’est pô moiiii non non. Même que j’ai changé d’appart. pour fuire la justice.

                                        Je suis protégé moi aussi hein ? Personne ne m’enverra la police hein ? Ni les juges hein ? Ah ? Si !!! Ils sont déjà derrière la porte.

                                        Dommage, je m’appelle pas Battisti et je n’ai pas d’appuis politico financiers à la sauce Clearstream.

                                        Allez en taule ....


                                        • monteno (---.---.179.94) 19 mars 2007 18:58

                                          @l’auteur

                                          Quel est le principal argument de ceux qui défendent Battisti ?

                                          Battisti a été jugé par contumace en Italie pour 4 meurtres commis en Italie, à être emprisonné à perpétuité. La loi italienne ne permettait pas à rejuger quelqu’un qui a été condamné par contumace. ( Dans le cas de Battisti un décret garantissait un nouveau jugement à Battisti s’il se présentait au tribunal, mais il ne l’a pas fait, il a préferré fuir).

                                          La loi française, force à rejuger quelqu’un qui a été comdamné par contumace quand il se présente devant la justice.

                                          L’argument des français qui défendent Battisti est d’imposer qu’on applique le droit français au cas Battisti alors qu’il a commis ses actes en Italie, et non pas le droit italien !

                                          Imaginons qu’un français commette en France une excision considérée par le droit français comme un crime, et s’enfuie au Mali où l’excision n’est pas considérée comme un crime. La France juge son ressortissant par contumace et réclame son extradition au Mali. Un groupe d’intellectuels maliens fait du lobbying pour s’opposer à l’extradition du criminel français vers la France, sous prétexte qu’en droit du Mali l’excision n’est pas considérée comme un crime.

                                          La France n’accepterait pas que le Mali lui impose son droit.

                                          Pourquoi ne respectons nous pas que l’Italie , pays démocratique applique son droit ?

                                          La France n’est pas détentrice d’un droit universel qui prévaut à tout autre droit des autres nations !


                                          • Romain Baudry 19 mars 2007 20:36

                                            La France et les autres pays européens s’opposent aussi à l’extradition des criminels présumés lorsqu’ils risquent la peine capitale. C’est la même logique et personne ne la conteste.


                                          • monteno (---.---.179.94) 19 mars 2007 22:40

                                            Oui tu as raison !

                                            Je voyais le problème comme un exemple de la relativité du droit et du respect du droit d’un autre etat démocratique ; tu me montres que c’est plus compliqué que cela.


                                          • nadine etienne (---.---.186.54) 19 mars 2007 21:54

                                            eh bien le debat est eleve ce soir !! quel ramassis de conneries ! ne vous en deplaise,messieurs je ne suis absolument pas d’accord avec vous et je vous trouve bien pitoyables,renseignez vous un peu avant de juger !! sarko a encore bien fait son travail !! je regrette que battisti ait ete arrete et qu’il ne pourra vraisemblablement prouve son innocence et aussi que peu de voix s’elevent pout l’aider !!a gauche,j’entends ! dites vous bien que si naboski passe vous ferez peut etre vous meme ou vos proches les frais de ce petit dictateur !! a bon entendeur salut !!


                                            • monteno (---.---.179.94) 19 mars 2007 22:35

                                              @

                                              Tu es certainement à juste titre opposée à la peine de mort, même pour ceux qui ont commis des crimes atroces.

                                              Comment peux-tu défendre la liberté de Battisti alors qu’il a choisi de tuer ou de participer au meutre de 4 personnes seulement parce qu’elles ne partageaient pas ses idées ! Il avait un poste de responsabilités dans les Cellules Communistes Combattantes qui ont planifié le meutre de personnes parce qu’elles ne partageaient pas leurs idées !

                                              Reviens sur terre et sois cohérente !


                                            • (---.---.233.198) 19 mars 2007 22:52

                                              le pétard n’était pas bon ?


                                            • (---.---.39.158) 19 mars 2007 23:42

                                              faits historiques : 75% des attentats des années de plomb en italie sont le fait de l’extreme droite ( rappelez vous la gare de bologne, des centaines de morts et blessés) les 25 %restants sont le fait d’une partie de l’extreme gauche , aux dernieres nouvelles les attentats d’extreme ne sont pas encore élucidés. On attend toujours que la droite ( et berlusconi !!)et la gauche s’empare du problème ... peut etre avec l aide de sarkozy dont l’expérience est irremplacable


                                              • Kicéça (---.---.2.131) 20 mars 2007 02:05

                                                Militant oui. Meurtrier non.

                                                Voilà que quelques sales petites ordures se permettent de jubiler sur ce forum. Tout en trahissant leur ignorance d’un dossier.

                                                L’esprit de collaboration se porte bien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès