Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ceux qui détiennent le pouvoir de décision nous laissent le choix entre (...)

Ceux qui détiennent le pouvoir de décision nous laissent le choix entre écouter des ignorants ou des trompeurs

"Ceux qui détiennent le pouvoir de décision nous laissent le choix entre écouter des ignorants ou des trompeurs " (Maurice Allais)

À l’occasion de la disparition de Maurice Allais, seul Français à avoir jamais obtenu le "Prix Nobel d’économie" (il s’agit plus précisément du "Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel" car ce dernier n’avait pas créé de prix pour l’économie), le meilleur hommage à lui rendre est de reprendre ici le "Point de Vue" qu’il avait eu la possibilité de publier dans la presse française - une fois n’est pas coutume -, en l’occurrence dans le magazine Marianne du 5 décembre 2009, voici dix mois.

Comme on le lira, cet homme encore très alerte intellectuellement malgré son grand âge, ce spécialiste mondialement reconnu des grandes crises économiques - et notamment de la crise de 1929 dont il rappelle ici qu’elle n’était due en rien au protectionnisme -, était tout simplement interdit de télévision, de radio et de journaux.

Il est vrai qu’il disait la vérité. A savoir :

- que le démantèlement total des protections aux échanges, décidé conjointement par les Etats-Unis et la Commission européenne pour créer l’’OMC, conduit directement à la destruction inexorable de l’industrie française, puis de son agriculture et de ses services, donc à l’appauvrissement irrémédiable de la France et des Français,  

- que les instances européennes sont soit à la solde des grandes puissances d’argent soit d’une incompétence notoire (la charge qu’il dresse contre le commissaire français Pascal Lamy est à lire...),

- qu’il ne peut y avoir de salut qu’en rétablissant un protectionnisme par zones de même niveau de vie, notamment en excluant les pays d’Europe de l’est, ce qui est doublement contraire au principe même de l’Union européenne (qui repose quant à elle sur un libre-échangisme absolu et sur un grand marché étendu à tout le continent),

- enfin, que seuls "les ignorants ou les trompeurs" sont invités à s’exprimer dans les médias, lesquels sont tenus par une toute petite oligarchie financière qui écarte impitoyablement ceux qui veulent défendre l’intérêt de la France et du peuple français.

Le constat dressé par Maurice Allais est au fond exactement le même que celui que je dresse, et que dressent avec moi tous les adhérents de l’UPR (http://u-p-r.fr/).

Alors que nous sommes le seul mouvement politique à appeler les Français à se rassembler provisoirement au-dessus du clivage droite-gauche dans le but essentiel de faire sortir sereinement et démocratiquement la France de l’UE en vertu de l’article 50 du traité sur l’Union européenne, alors que mes conférences itinérantes à travers la France drainent un public de plus en plus diversifié et nombreux sur cette question, nos analyses et nos propositions sont impitoyablement interdites de tous les grands médias pendant que des extrémistes, des incompétents ou des "alter-européistes" comparses du Système y ont pignon sur rue.

Merci, Maurice Allais, pour cette grande leçon d’intelligence, de courage et de rectitude. Et ne vous en faites pas car l’avenir vous donnera raison bientôt. Comme le disait Charles de Gaulle, "Chez nous, on ne peut rien bâtir de durable sur le mensonge. C’est un fait troublant mais certain".

François ASSELINEAU

Inspecteur général des finances

Président fondateur de l’Union Populaire Républicaine


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 12 octobre 2010 11:17

    le protectionnisme, un gros mot dans la bouche de certains, mais une lueur d’espoir dans celle de Maurice Allais...

    Le protectionnisme raisonné peut-être l’antidote au libre échangisme assassin pour notre production made in France, prôné par un traîté de Lisbonne plus que jamais maudit !


    • Capone13000 Capone13000 12 octobre 2010 11:27

      Evidemment les seuls que l’on entend dans les médias sont ceux qui servent ce système, les autres sont quant à eux blacklistés à l’image de Francois Asselineau justement ou d’autre comme Michel Collon, Frédéric Lordon, etc...

      Le temps du changement est venu, reprennons notre souverainété et changeons nos institutions, de manière à redonner le pouvoir au peuple et non plus à une oligarchie qui ne souhaite que son maintien.


      • ELCHETORIX 12 octobre 2010 11:46

        Merci , l’auteur pour votre prise de position que j’approuve , bien que je ne fasse pas confiance aux énarques , la plupart , avides de pouvoir qui ne connaissent pas les réalités des moyens de vivre de la majorité des citoyens et qui prétendent dire comment l’économie ou un état doit fonctionner , eux qui n’ont jamais pris le risque de créer une petite entreprise, un petit commerce ou une entreprise artisanale !
        Cordialement .
        RA .


        • Parchis Parchis 16 octobre 2010 19:12

          Le bon sens voudrait que chacun regarde le contenu plutôt que l’emballage. Au passage, ni M. Sarkozy ni Mme. Dati ne sont des énarques, leur faites-vous confiance aujourd’hui pour cette seule raison ?

          Salutations,


        • JL JL 12 octobre 2010 11:55

          Un parti de plus ? Les promesses et les beaux discours, on connait, on a déjà donné.


          • Capone13000 Capone13000 12 octobre 2010 12:18

            Vous devriez vous renseigner sur l’UPR ce n’est pas un parti de plus, mais la seule alternative à ce système, qui nous sort du clivage gauche droite nécéssaire au maintien de ce système.
            Regardez les conférences de Francois Asselineau et vous comprendrez quel est l’enjeu.


          • Parchis Parchis 16 octobre 2010 19:14

            Bonsoir JL,

            Est-ce une raison de laisser tomber ?

            Salutations,


          • Augustule pipo 12 octobre 2010 14:30

            Seuls les ignorants ou les trompeurs" sont invités à s’exprimer dans les médias

            Je retiens cette phrase qui reste malheureusement vérifiables chaque jours.

            J’ai la naïveté d’accorder du crédit à vos intentions de changer, non pas le monde, mais au moins la France et sa façon de gouverner.
            Les choses doivent changer, et pour de bon, sinon je sens que ça va mal finir.

            Nous avons été trompé tellement de fois que nous sommes maintenant très suspicieux sur tout nouveau parti.


            • Maldoror Maldoror 12 octobre 2010 14:37

              On comprend très bien pourquoi Maurice Allais n’avais pas le droit au plateau TV qui préfèrent de loin les Touati, Sylvestre et Cohen ! Eux au moins n’annoncent pas de mauvaises nouvelles et ne risquent pas de remettre en cause un système qui menace ruine.

              Ont-ils au moins mentionné son décès dans les informations ? En tout cas ils se garderont bien d’évoquer ses positions.

              Et aujourd’hui même quant est-ce que nous aurons droit de voir un François Asselineau passer chez Taddéï ??? Et un Jacques Cheminade ?

              http://horreureuropeenne.blogspot.com/


              • Capone13000 Capone13000 12 octobre 2010 14:49

                oK pour Francois Asselineau, en revanche Cheminade j’ai plus de mal le personnage et sont gourou Larouche me semblent un peu étrange quand même.


                • Maldoror Maldoror 12 octobre 2010 16:25

                  Moi je me limite aux propositions politiques et économiques, et de ce point de vue il est légitime.


                • Atlantis Atlantis 12 octobre 2010 23:06

                  rien de bien surprenant là dans le constat de maurice allais. Un mass media est par définition un outil de propagande, un outil d’endoctrinement des foules.

                  dans mon dictionnaire perso ça donnait ça il y déjà 3 ans :
                  Média : « média déformant, média filtrant ». Interface visant à séparer le milieu émeteur du milieu récepteur. Moyen devenu très pratique de nos jours pour se faire saturer d’« informations » non demandées et totalement inutiles à notre survie et à notre bonheur. Organe artificiel visant à remplacer les organes naturels en parfait état de fonctionnement (les yeux, les oreilles principalement), des fois qu’ils s’useraient en s’en servant. Accessoirement à la botte du pouvoir et de l’argent.


                  • FYI FYI 13 octobre 2010 01:21

                    Toutes personnes qui défendent encore le système monétaire vous induira en erreur. Car ce système est basé sur le profit donc la rareté, au détriment de notre évolution technologique basée sur l’abondance. La monnaie est une dette perpetuelle qui avait du sens dans une économie de rareté (économie domaniale, la révolution industrielle ...), où seul l’homme représentait la source de production donc à faible valeur énergétique (ou de productivité), désormais depuis 1980 avec l’avènement de l’informatique, nous sommes entrée dans une ère à très forte valeur énergétique gràce aux machines automatisées et bientôt la cybernétique (Pourra se réparer par elle-même dans 80% des cas). En conséquence c’est nos valeurs qui doivent évoluer et donc notre prise de conscience, n’attendez rien de tous les politicards, ils veulent tout simplement retarder l’inévitable...


                    • Antoine Diederick 13 octobre 2010 09:27

                      Ce qui me rassure c’est que le mensonge qui entretient nos illusions depuis plus de 30 ans, « ce façadisme idéologique » ne fait plus trop recette, et qu’un réveil brutal est là. L’opinion publique s’interroge , de plus en plus confrontée à la décomposition programmée.....

                      Lorsque la réalité pointe son vilain nez ......c’est le moment de re-penser....

                      Merci pour cette contribution qui nous aide à nous interroger en cette période de « crise ».


                      • Internaute Internaute 13 octobre 2010 10:32

                        La charge de Maurice Allais contre Pascal Lamy est celle-ci :

                        Il faut délocaliser Pascal Lamy !
                        --------------------------------------------
                        Mon analyse étant que le chômage actuel est dû à cette libéralisation totale du commerce, la voie prise par le G20 m’apparaît par conséquent nuisible. Elle va se révéler un facteur d’aggravation de la situation sociale. À ce titre, elle constitue une sottise majeure, à partir d’un contresens incroyable. Tout comme le fait d’attribuer la crise de 1929 à des causes protectionnistes constitue un contresens historique. Sa véritable origine se trouvait déjà dans le développement inconsidéré du crédit durant les années qui l’ont précédée. Au contraire, les mesures protectionnistes qui ont été prises, mais après l’arrivée de la crise, ont certainement pu contribuer à mieux la contrôler. Comme je l’ai précédemment indiqué, nous faisons face à une ignorance criminelle. Que le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, Pascal Lamy, ait déclaré : « Aujourd’hui, les leaders du G20 ont clairement indiqué ce qu’ils attendent du cycle de Doha : une conclusion en 2010 » et qu’il ait demandé une accélération de ce processus de libéralisation m’apparaît une méprise monumentale, je la qualifierais même de monstrueuse. Les échanges, contrairement à ce que pense Pascal Lamy, ne doivent pas être considérés comme un objectif en soi, ils ne sont qu’un moyen. Cet homme, qui était en poste à Bruxelles auparavant, commissaire européen au Commerce, ne comprend rien, rien, hélas ! Face à de tels entêtements suicidaires, ma proposition est la suivante : il faut de toute urgence délocaliser Pascal Lamy, un des facteurs majeurs de chômage !

                        Plus concrètement, les règles à dégager sont d’une simplicité folle : du chômage résulte des délocalisations, elles-mêmes dues aux trop grandes différences de salaires... À partir de ce constat, ce qu’il faut entreprendre en devient tellement évident ! Il est indispensable de rétablir une légitime protection. Depuis plus de dix ans, j’ai proposé de recréer des ensembles régionaux plus homogènes, unissant plusieurs pays lorsque ceux-ci présentent de mêmes conditions de revenus, et de mêmes conditions sociales. Chacune de ces « organisations régionales » serait autorisée à se protéger de manière raisonnable contre les écarts de coûts de production assurant des avantages indus a certains pays concurrents, tout en maintenant simultanément en interne, au sein de sa zone, les conditions d’une saine et réelle concurrence entre ses membres associés.
                        -------------------


                        • non667 17 octobre 2010 22:10

                          à françois asselineau

                          depuis plusieurs jours je fais la proposition ci dessous simple ,compréhensible ,ouverte et réaliste

                           au delà des présidentielles qui n’ ont que peu d’importance !

                           :,la majorité qui gouverne est déterminée par l’assemblée nationale et non pas par le président (cohabitation éventuellement )

                          depuis la chute de l’urss le débat n’est plus gauche /droite celui-ci n’étant qu’un leurre imposé par les américano-judéo mondialo  capitalistes pour masquer le vrai débat et garder le pouvoir a l’aide de leurs merdias qui manipulent les sondages et les électeurs

                          le débat est en gros :

                          soit :mondialisme/ vassalisation = tout le monde au resto du cœur  américain ,s’ils veulent bien = continuation /aggravation de la situation actuelle

                          soit:nationalisme/indépendance/gaullisme  : responsabilisation /nous mangerons les fruits de notre sueur .

                          pour changer, une seule solution :

                          faire table rase des mondialistes pour cela

                          n’accorder aucunes voix aux mondialistes = oui à mastrich = €=shengen = lisbone =umps + modem = vert =cohn bendit +......

                          voter pour les antimondialistes = : fn ,dupont-aignan ,de villiers , pc, melanchon ,chevenement ,cheminade ,+C N R + U P R asselineau +.......

                          dans toutes ces bonnes volontés il y a largement de quoi faire un gouvernement d’union populaire et suffisamment de compétences

                          2012 la révolution à portée d’urne l
                          la révolution des œillets

                           j’ajoute pas de politique sans économique : donc coté finance .
                           lire les

                          articles :

                          —du 28/7/2010 :main basse sur la création monétaire

                          — finance mondiale : pourquoi rien n’a changé de céri le 30/7/2010

                          — article de jp baquiast du 16/8/2012

                          —tentative de libération mentale sur la monnaie de michel portal du 23-8-2010

                          en gros ces 4 articles : retour à la souveraineté monétaire .

                          fondamental !
                          base du combat contre le mondialo-capitalisme , gage d’une solution : pas de politique sans économie 

                          pour conter la réaction des financiers du mondialisme il faudra faire appel a un prêt des chinois 

                          exiger des politiques qu’ils se positionnent par rapport à ce problème sinon ne pas voter pour eux
                          ps : il faut absolument éliminer les mondialistes dès le 1° tours car le scutin magouillitaire les ferait gagner au 2°

                           ....des extrémistes,..............." comparses du Système y ont pignon sur rue.
                          qu’entendez vous derrirère extrémistes  ? merci de me répondre 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès