Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Chahutée, disent-ils ?

Chahutée, disent-ils ?

Vous en avez tous entendu parler. Ségolène Royal a été « chahutée au Zénith » par une salle prétendument acquise à DSK...

Cher lecteur, cette séquence politique nous révèle beaucoup de choses sur le système médiatique, mais aussi sur les visions politiques de chacun des candidats socialistes.

Tout d’abord, pour m’être rendu au meeting au Zénith, je tiens à rétablir une vérité, cher lecteur. Ce ne fut absolument pas le pugilat que les médias dans leur ensemble vous ont décrit. Certes, il y a eu quelques sifflets, quelques applaudissements (constatez par vous-même sur ces enregistrements réalisés au sein du groupe fabusien et où, finalement, on entend trois ou quatre personnes siffler ou applaudir (consultables ici : http://www.dailymotion.com/Razzye ), et qu’ont fait les journalistes ? Ils ont sauté sur les remous normaux d’un meeting politique pour en faire un spectacle. Le spectacle dont raffolent les médias, d’un pugilat entre des personnes. Ces trois candidats ont pourtant chacun une conception très différente de la politique. Qu’ont-ils dit sur le fond ? Personne ne l’a su. Et pourtant, chacun dans son style, ils ont dit des choses.

Cet épisode révèle, une fois de plus, la décrépitude du journalisme politique français. Il y a eu trois sifflets, et c’est devenu le pugilat socialiste ! Je vous le dis, chers confères, ce raccourci est indigne, ridicule et ne sert pas les intérêts de notre profession.

Que dire ensuite de la stratégie de victimisation mise en place par l’équipe de campagne de Ségolène Royal ? Tout simplement antipolitique. Antipolitique dans le sens où ce qui s’est réellement passé, c’est que les quelques sifflets qui ont accueilli Ségolène ont existé parce qu’elle n’a pas su convaincre la salle, tout simplement.

Pour Ségolène Royal, la politique doit être un monde gentil où l’on ne doit pas élever la voix, applaudir, donner son avis sur la Turquie avant un référendum ni même débattre ! C’est tout simplement une erreur énorme de sa part. Le chahut d’une salle est normal dans un meeting politique, il est aussi le sel de ce genre d’évènement.

De plus, annoncer dimanche sur Europe1 que le temps des femmes est venu et que du coup, elle ne se découragerait pas, c’est tout simplement sous-entendre que le public la siffle parce qu’elle est une femme. Comment peut-on réduire à ce point le débat politique ?

Le public a un peu sifflé parce qu’elle n’a pas su le conquérir. Parce qu’il ne suffit pas d’agiter trois idées nouvelles - nécessaires dans le débat - pour se mettre une salle dans la poche. Un signe de cela. Des militants rencontrés à la sortie : tous oscillaient, n’avaient pas choisi entre DSK et Ségolène. « Ce soir, j’ai changé mon vote. Ségolène n’a pas su parler devant la salle, elle ne m’a pas enflammé », explique Pascal qui arborait pourtant un autocollant Désirs d’avenir sur sa veste. Une impression corroborée par Stéphanie. « DSK réussit à faire une synthèse entre les idées neuves et le passé socialiste. Ségolène n’y parvient pas vraiment, même si j’aime beaucoup sa façon d’agiter le cocotier.  » Elle votera - a priori - DSK. Des témoignages comme celui-ci, j’en ai recueilli plus d’une quinzaine... Et celui d’un membre de l’équipe Royal, sous couvert d’anonymat, est encore plus révélateur. Traits tirés et mine des mauvais jours cette personne assène : «  Hier soir, nous n’avons pas été bons, le discours était creux, cela a décuplé une hostilité de la salle... Cela va être serré... »

Il s’est passé quelque chose dans ce meeting. La politique, c’est cela, l’incertitude, la force de conviction, n’en déplaise à l’équipe Royal ou à ces journalistes en mal de spectacle.

Cher lecteur, j’espère que cette note aura permis de rétablir une autre vérité. Te respecter, cher lecteur, est te dire cette vérité. J’appelle les militants socialistes, les journalistes à réagir. Pourquoi cette vision réductrice d’une soirée ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (252 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • duong (---.---.194.89) 31 octobre 2006 13:01

    Ca aura changé quelque chose à Paris, mais dans le reste de la France, je ne crois pas.

    Franchement, quand on écoute l’enregistrement, on comprend l’agacement ... sauf si on est pleinement convaincu par « l’ordre juste » (génial !) et la « sécurité durable » (super !).

    L’anniversaire de Mitterand, Cheb Mami, Faudel, « la Réunion était un caillou avant d’être habité », « la démocratie c’est comme l’amour, plus il y en a plus ça grandit » ...

    D’accord l’entrée était gratuite, mais bon ... le public était manifestement assez jeune, assez excité, et il attendait autre chose, à la fois plus de fond politique et sans doute aussi plus d’enthousiasme collectif (le ton était monocorde), donc ils ont réagi de manière excitée ...

    Franchement, c’est pas non plus un événement, ça ne préjuge en rien de sa capacité à être présidente de la République, et quant aux réactions victimisantes et aux accusations de complot proférées sans aucune preuve, c’est juste une stratégie politique de plus ... DSK a aussi essayé d’utiliser l’événement en parlant d’un « mouvement » en sa faveur, mais bon, en dehors de ceux qui auront assisté aux discours, je ne crois guère que ça va être ça qui va changer les choses.

    Sans doute la tendance est dans son sens, et dans une moindre mesure dans celui de Fabius (qui a priori reste devant DSK) depuis le début de la campagne, mais bon c’est un peu tard avec tous les ralliements, l’appareil et les sondages derrière elle ... les gens ne se rendent pas vraiment compte qu’il reste 6 mois et que 6 mois, c’est long ...

    Si Jospin ne misait pas sur un scénario à la Lipietz... il aurait pu peser, mais le fera t-il ? J’en doute fortement.


    • PARISIEN (---.---.160.242) 1er novembre 2006 00:29

      Vous etes bien prétencieux en disant rétablir LA « vérité ». J’y étais aussi et je n’ai pas du tout la même vision que vous. Vos arguments pour DSK sont de plus en plus ridicules et vous osez encore critique le soi-disant vide des propositions de Ségolène. Il est évident que la claque anti ségo avait parfaitement bien été organisée par Camba la magouille. Des centaines de personnes qui sifflent en même temps alors qu’elle n’a même pas ouvert la bouche. Vous avez essayé de changer le cours des choses mais je crains que ce soit en sens inverse de ce que vous pensiez= DSK a fait 1 pas en avant dans les sondages mais il va bientot en faire 3 en arrière !!


    • Albert (---.---.148.125) 31 octobre 2006 13:13

      Vous êtes « pigiste » dites-vous et mangez à tous les rateliers ? Il ressort de votre article que vous « pigez » surtout pour DSK et que votre pseudo-démonstration ne convainc personne ; en voici la raison : si les fidèles de DSK sont en majorité,comment voulez-vous que Ségolène puisse les convaincre ? C’est comme de demander à un croyant d’abjurer sa foi. Votre lecture des faits est partiale,et en définitive, il n’y a rien à « piger » à votre analyse. Vous avez pigé ?


      • Olivier (---.---.193.183) 31 octobre 2006 13:16

        @Albert,

        Alors vous, on sait pour qui vous « pigez ». L’effet Démagolène a bien pris sur vous !


      • David Medioni (---.---.32.18) 31 octobre 2006 13:17

        Cher monsieur, je ne manges pas à tous les rateliers comme vous dites, je décris juste une réalité. Or, dans la réalité c’est un présupposé de penser que les Strauss-Khaniens étaient plus nombreux que les autres, c’est une croyance pas un fait cher ami ! Enfin, un vrai orateur est capable de convaincre une salle hostile. Votre attaque montre bien que selon vous tout le monde est partisan, sauf que cela n’est pas mon cas...


      • Yoyo (---.---.132.225) 31 octobre 2006 13:28

        Peut etre que ce qui plait justement c’est que ce n’est pas une oratrice.

        ras-le-bol des orateurs, il faut des faiseurs.


      • Albert (---.---.148.125) 31 octobre 2006 13:29

        Acceptez mes sincères excuses cher monsieur,je me suis laissé emporter. Mais il n’en demeure pas moins qu’à vouloir « descendre » Ségolène Royal, on perd la seule chance qu’on ait de battre la « droite ». Fabius,c’est l’homme de Cromagnon,il vit dans la préhistoire mais il ne le sait pas. DSK,il n’a pas la « tête » de l’emploi,il ne pourra pas emporter l’adhésion du peuple. Que vous le vouliez ou pas,en politique,comme ailleurs,la « gueule » ça compte. Et Ségolène,a tout pour elle. Elle est belle et intelligente. Allez lire les essais sur la réussite scolaire ou l’embauche à un emploi : le constat est le même, quand on est beau ou belle,la réussite est toujours au rendez-vous.


      • Olivier (---.---.167.15) 31 octobre 2006 13:37

        Ségolène, belle et intelligente, ça c’est votre point de vue. Je ne le partage pas (mais c’est une autre histoire).

        Mais, l’entendre proférer de telles inepties, dont en plus, elle sait très bien, qu’elle n’en tiendrait plus compte si elle était élue (déplaisable situation en perspective...), me sidère. Comment peut-on croire qu’elle mettra en oeuvre les jurys citoyens, l’encadrement militaire des jeunes délinquants, la remise en cause des 35 h ? Tout cela n’est que de la pure démagogie, dans la lignée des LePen et des Sarko. Il n’y a que des gogos de bas étage pour croire en cette Démagolène.


      • Line Yoblin d’Hividu (---.---.60.2) 31 octobre 2006 13:45

        - Pourquoi avez-vous élu Ségolène Royal présidente de la république ?
        - Ben parce qu’elle est belle, bien sûr !
        - Ah ! Et vous ne vous êtes pas du tout préoccupé de savoir si elle pouvait convenablement gérer le pays ?
        - Ben non. Moi, il suffit qu’elle soit belle ! Le reste, je m’en tamponne le coquillard, et en cadence, en plus.
        - Eh bien merci monsieur le français moyen.

        Ca fait peur non ? Qui a dit que les français avaient les hommes politiques qu’ils méritent ?


      • EricB (---.---.17.44) 31 octobre 2006 13:48

        « DSK,il n’a pas la »tête« de l’emploi,il ne pourra pas emporter l’adhésion du peuple. Que vous le vouliez ou pas,en politique,comme ailleurs,la »gueule« ça compte. Et Ségolène,a tout pour elle. Elle est belle et intelligente. »

        Ah bon, DSK n’a pas la tête de l’emploi ? Pour moi, il parait infiniment plus sincère, plus solide, plus « socialiste » dans le meilleur sens du terme, que la Royal. Il a les pieds sur terre, et un charisme certain.

        Quant à « Ségolene », elle est dans doute pas mal, mais elle abuse des son appartenance au « sexe faible », ce qui risque de lui retourner à la gueule ; intelligente ? pas si sur. Opportuniste ? certainement. Enfin, on se rend bien compte que le masque « sourire permanent » qu’elle essaie de garder des craquele de plus en plus souvent. Et son autoritarisme n’a rien à envier à celui supposé de Sarkozy : il suffit de demander à n’importe lequel de ses collaborateurs au Conseil Regional Poitou-Charentes.

        Les baudruches médiatiques se dégonflent parfois aussi vite qyue’elles sont été gonflées. Le dégonflement de celle-ci est déjà commencé.


      • Olivier (---.---.167.15) 31 octobre 2006 13:49

        C’est exactement cela. Il faudrait voter pour elle parce qu’elle est une femme !!!

        Alors ça, comme raison, c’est imparable !

        En revanche, que propose t’elle de concret, de réalisable (en évitant la formule creuse : « démocratie participative », qui peut recouvrir tant de choses, ou si peu...) ?


      • Albert (---.---.148.125) 31 octobre 2006 13:57

        On peut être belle et intelligente ! Arrêtez vos délires surfaits,et votre parti pris. Ainsi selon vous,dès qu’on est belle, on est sotte ? Il faut revoir votre façon de juger les gens et les choses. La beauté,c’est la cerise sur le gâteau,car en terme d’intelligence, Ségolène n’a rien à envier à DSK !

        Vive Ségolène ! Hip hip hip hourrah !


      • EricB (---.---.52.58) 31 octobre 2006 22:36

        « Vive Ségolène ! Hip hip hip hourrah ! »

        Vous avez dit « délires surfaits » ? Vous avez parlé de « parti pris » ? ah ah ah...

        Enfin moi ca m’arrange, parce que si Ségo Roro est élue par les militants, ca fait autant de points en plus pour Sarko au 1er tour.


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 1er novembre 2006 09:36

        À propos du prétendu autoritarisme de SR

        Vous connaissez un homme politique responsable au plus haut niveau qui ne manifeste pas son goût pour l’exercice de l’autorité ? Mais il est vrai qu’ils sont plutôt des hommes que des femmes..Ce « deux poids deux mesures » manifeste que le machisme politique ici ne fait pas que pointer son nez : il se démasque entièrement.

        Jusqu’à preuve du contraire , ce n’est pas le refus de SR d’écouter (=autoritarisme) qui est la marque de son attitude ; or je n’en dirais pas de même de ceux qui l’ont sifflé (lire plus loin, ma remarque )...


      • duong (---.---.194.89) 1er novembre 2006 23:17

        A ma connaissance, quand il a été question d’autoritarisme à son sujet, ça a plutôt concerné des problèmes pour le travail en équipe dans sa région, et aussi les élus de l’opposition qui ont semble t-il eu des problèmes.

        Le travail en équipe est fondamental au gouvernement, certes moins pour un président que pour un premier-ministre.

        A ma cionnaissance, Jospin pouvait faire preuve ponctuellement d’autoritarisme, il lefaut parfois, mais il arrivait quand même à animer convenablement une équipe où la cohabitation Voynet-Chevènement, et Aubry-DSK était pas moments très difficile.

        Jospin avait une autorité naturelle (conférée notamment par son expérience et sa lucidité) qui lui a sans doute été utile dans ces circonstances.

        C’est ça le plus difficile qaund on manage une équipe : avoir une autorité naturelle (=différent de l’autoritarisme) et savoir tenir compte de tous les talents de l’équipe tout en sachant arbiterr les conflits quand ils se produisent sans trop brimer les personnes (=faire preuve d’aitoritarisme).

        Cela dit, je parle de manière générale alors que je ne connais pas concrètement le fonctionnement de Ségolène Royal en région. Ce qui m’inquiète le plus, c’est que j’ai lu que plusieurs personnes ont qualifié son exercice en région de « solitaire ». Ca ça me semble quand même un problème typique pour travailler en équipe, qui peut me faire comprendre les critiques.


      • paris19 (---.---.127.152) 2 novembre 2006 10:16

        Halte la !! vous ne décrivez pas « une » réalité, vous décrivez « VOTRE » réalité archi partisane . c’est différent.


      • paris19 (---.---.160.197) 2 novembre 2006 10:17

        « inepties » dites vous. lesquelles ? développez svp, il ne suffit pas de jeter l’oprobre sans s’expliquer c’est trop facile.


      • elais (---.---.3.221) 31 octobre 2006 13:39

        On aura compris que ce pseudo article est un soutien sans nuance à dsk. Dommage, crédibilité = zéro...


        • David Medioni (---.---.32.18) 31 octobre 2006 13:50

          Encore quelqu’un qui ne sait pas lire. Je décris une réalité, je ne suis pas pro-ségo ou pro-dsk, je suis journaliste, je regardes la réalité et je la raconte.

          Quand aux orateurs. En général, ils sont des faiseurs. CF : Jaurès, Blum, Clémenceau, Mitterrand, Mendès-France...Je parlais des véritables orateurs...


        • Plutot mort qu ’objectif (---.---.28.210) 31 octobre 2006 13:53

          Certains des candidats à la candidature ont fait leur apprentissage chez les Troskistes, D’autre ont parmi leur lieutenant un créateur de la L C R. Ils ont été formé aux coups tordus, à la manipulation, et a faire gober des mouches, cela ne s’oublie pas, ils l’utilisent tout les jours ! Enfin un président bon ou mauvais n’a pas beaucoup de pouvoir, c’est l’organisation qui l a mis en position d etre élu qui a le pouvoir du « rapport de force » avec les organisations du pays actives ou ayant un pouvoir de nuisance ( fonctionneiraes, juges, policiers, syndicats, assoc, lobbies, etc) Donc c’est le PS qui peut etre gouvernera , pas une de ces trois personnes ! Meme si c est le cheval qui gagne une course, c’est l’écurie (team) qui en tire profit !


          • Voltaire Voltaire 31 octobre 2006 14:06

            Merci pour cette analyse qui rejoint celle faite par de très nombreux participants à ce meeting, qui ont laissés des commentaires similaires sur les forum de discussion du Monde et de Libération à la suite des articles relatant l’évènement.

            Il est fort domage que ces meetings ne soient pas retransmis, afin que chacun puisse en avoir une image objective. Un « arrêt sur image » sur le sujet vaudrait son pesant de cacahuètes...


            • Tintin (---.---.71.55) 1er novembre 2006 12:33

              Comme quoi on peut usurper le nom d’un homme célèbre et ne pas avoir le millionième de son intelligence...


            • paris19 (---.---.160.197) 2 novembre 2006 10:19

              Voltaire, changez de pseudo svp, la qualité de votre contribution n’est vraiment pas a la hauteur de vos pretentions.


            • Aurore (---.---.13.20) 31 octobre 2006 14:16

              la politique n’est pas un jeu.

              je suis arrivée au Zénith en avance et là je me suis demandée immédiatement si j’étais dans une salle de concerts remplie de fans pour SR ou dans une assemblée où on allait parler politique, faire de la politique. eh bien nous étions dans une salle de concert, les segolâtres étaient venus groupés et avaient pris d’assaut toutes les places au plus près de la scène. comment me direz- vous, reconnaître un segolâtre d’un non-segolâtre ? c’est très simple il porte sur le coeur un signe distinctif : un badge bleu , alors ils étaient tous là portant fièrement ce badge comme on porte la légion d’honneur. et puis Fabius a commencé, Thomas hollande s’est tenu debout sur une chaise pour le siffler, ( là on se dit si le fils le fait c’est que le père l’autorise) . les fabiusiens étaient nombreux, leur enthousiasme faisait plaisir à voir, ils criaient très très fort : Laurent président ! et puis SR arrive et les applaudissements avaient, ( et je vous l’ assure en toute objectivité ) un son étrange, une musique qui fait peur, quelque chose de frénétique, de fanatique. beaucoup d’entre nous n’étions pas venu pour un spectacle, pour un show ! nous venions pour un débat politique. à l’écoute des premiers mots de SR, on comprend vite qu’on a été trompé sur le programme de la soirée, alors on commence par rire d’agacement, et puis on siffle car on n’aime pas être pris pour des idiots... mais elle a encore gagné, puisqu’on ne parle que des sifflets et non de l’incroyable médiocrité de sa prestation, et on oublie sciemment, de parler de l’extraordinaire discours de DSK, un peu facile, non ? DSK était ce soir un politique au sens le plus noble du terme, il m’a réconciliée avec le socialisme, avec la gauche. SR n’est qu’une mauvaise joueuse, mais la politique Madame Royal n’est pas un jeu. « Nous pouvons gagner, à condition d’être fiers de ce que nous sommes, fiers de ce que nous avons fait, fiers de ce que nous voulons, en un mot, fiers d’être socialiste » DSK copié/collé réaction libé ;Lundi 30 Octobre 2006 - 14:43


              • PARISIEN (---.---.160.242) 31 octobre 2006 23:57

                Quels mensonges !!! vous les pro DSK n’avez peur d’aucune ignominie. Il est a parier que votre champion va gravement mordre la poussière et finira bon dernier. Sa tactique de dénigrement systématique de ses adversaires, dignes d’un Sarkozy, ne paieront pas et se retourneront contre lui c’est certain. Et même si par miracle ou tricherie il gagnait, il aura réussi l’exploit, après Fabius avec le TCE de diviser le parti et de le couler définitivement lorsqu’il finira 3e ou 4e en avril 2007. Vous ne supportez simplement pas qu’une femme plus jeune soit mieux placée que votre pépé magouilleur (Rappelez vous la MNEF !!) , vous la détestez a un point qui dépasse la raison. Je ne comprends pas votre haine mais elle ne vous ménera a rien. et n’oubliez pas le vieil adage : bien mal acquis ne profite jamais !


              • PARISIEN (---.---.160.242) 1er novembre 2006 00:05

                Extraordinaire discours de DSK dites vous ? hahahaha !!! mais j’ai bien failli m’endormir. Le pauvre candidat qui ne décolle pas dans les sondages a osé nous dire qu’il souhaitait etre élu 2 fois, 3 fois puis 4 fois !! sisisi hystérie des pro DSK qui se roulaient par terre... !! hourra hourra !! 5 minutes plus tard il nous déclare qu’il faut quand même un peu d’alternance, ca donne du gout aux pates ! Pauvre grand père, il faudrait déjà que tu passes le premier tour face aux militants. Ton discours de vieilles recettes de grand mere n’interesse que tes fans. Ta proposition démagogue mieux que fabius et ses 100 euros : le capital de 10000 euros a TOUS les jeunes (y compris tes petits voisins de ton hotel particulier dans le 16eme) est une excellente idée ! tu comptes le financer en vendant ton palais de Marrakesh ?? Grace a toi et tes supporters grossiers j’ai compris un truc : bobo ne signifie bourgeois-bohemes mais bourgeois-beaufs (tu sais genre les blaireaux qui vont au stade de foot et boivent des bières et gueulent en rotant : super tres peu pour moi !)


              • crou (---.---.58.248) 3 novembre 2006 01:53

                « bourgeois-beaufs (tu sais genre les blaireaux qui vont au stade de foot et boivent des bières et gueulent en rotant : super tres peu pour moi !) »

                Je trouve ces propos « élitistes » et surtout très mal venus.

                C’est le peuple qui fait l’élection, pas le microcosme parisien. Lui cracher dessus comme tu le fais, ça en dit le long sur le socialisme français. Et c’est bien triste, je trouve.

                En tout cas, ça me conforte dans l’idée que Ségo comme Sarko, même combat, même drague du peuple par de la poudre aux yeux ; mais on voit bien qu’ils n’ont ni l’un ni l’autre aucun respect de ce peuple.


              • (---.---.211.158) 31 octobre 2006 14:40

                j’ai hate que segolene passe, elle va se faire défoncer en avril par les autres candidats... au pire, elle gagne, et ça changera pas de sarko, à part qu’elle a des c...... moins grosses


                • Bill (---.---.76.11) 31 octobre 2006 14:50

                  @ Aurore

                  ce que vous dites là, sur le fils Hollande est consternant ! aucune retenu !

                  Moi qui ne suis ni socialiste ni d’aucun autre parti, j’ai toujours été surpris de cette mise en avant de SR. Elle ne me parait pas tenir la route, et dès qu’elle commence à parler, l’on a très vite plus du tout envie de l’écouter (à la télé, en tous cas, ou à la radio !!!), ses propos frisent la caricature sans arrêt, ses positionnements sont d’une démagogie proche de l’insulte à l’intelligence du peuple !

                  Fabius retourne un peu trop se veste à mon gout, on l’a peut-être oublié mais il représentait un courant plus libéral il y a peu (contredisez-moi si je me trompe) avant de retourner sa veste. Peut-être s’est il souvenu du programme de Jospin, qui « n’était pas socialiste ».

                  Reste DSK, je ne suis pas souvent d’accord avec sa ligne politique mais on ne peut dénier à cet homme un vrai charisme ! Il a une très belle voix, (je crois d’ailleurs savoir qu’on lui attribue des aventures), ce qui contribue à lui donner un certain charme, ses propos sont réfléchis.

                  Mais enfin, tout de même, on peut être surpris qu’après le referendum sur l’Europe n’apparaisse pas des mouvements plus tranchés.


                  • duong (---.---.123.107) 31 octobre 2006 15:13

                    Fabius avait, parait-il, insisté auprès de Jospin pour qu’il insiste sur les classes moyennes en 2002. Le fameux « projet non socialiste » (en fait, il s’agissait d’un lapsus : il était censé dire « mon projet n’est pas le projet du parti socialiste ») de Jospin en 2002 avait donc été en partie inspiré par Fabius, par ailleurs promoteur des baisses d’impôt sur le revenu qui ne bénéficient pas par définition aux catégories populaires et avantage aux catégories aisées qu’aux classes moyennes.

                    Mais chacun a le droit de changer d’avis et de tirer des leçons ou des conclusions des événements. C’est ce que dit Fabius. Il a donc évolué... certains le disent sincère, d’autres pensent qu’il s’agit plutôt d’un positionnement tactique, la vérité est sans doute entre les deux, et de toute façon l’important c’est surtout la politique qu’il mènerait qui importe.


                  • duong (---.---.123.107) 31 octobre 2006 15:15

                    DSK, lui, n’a jamais varié, même sur EDF, et contrairement à ce que disent certains.

                    Ségolène Royal a aussi une continuité certaine dans son parcours et ses idées politiques.


                  • duong (---.---.123.107) 31 octobre 2006 15:18

                    Même si DSK n’a jamais varié dans ses convictions, ça ne l’empêche pas d’affirmer que les solutions nécessaires aujourd’hui ne sont pas les mêmes que celles qui étaient nécessaires hier.

                    Aussi bien dans le domaine économique que dans le domaine sociale que sur la sécurité, les banlieues (www.dsk2007.net/Propositions,107.html), sur EDF, dans le domaine international ...


                  • Hume (---.---.205.1) 31 octobre 2006 18:59

                    Il n’y a que les imbeciles qui ne changent pas d’avis...


                  • Jade (---.---.134.38) 2 novembre 2006 11:16

                    @ Bill : Tu parles de Fabius qui représentait un mouvement plus libéral par le passé mais il faut arreter les caricatures comme les mecs de gauche doivent tout nationnaliser et les mecs de droite doivent tout privatiser pour etre crédible... En suède ils ont aussi connu une gauche pendant les années 90 qui c’est pas gêné de libéraliser à tour de bras mais ca ne les a pas empêché dans le meme temps de garder une politique sociale forte (sécu, education gratuite, transports gratuit, retraites etc..)

                    Moi personnellement je pense qu’il faut trouver une limite entre les deux et que les tout libéraux comme les tout nationnaliser sont des extremes qui ont tord.. FT privatisé c’est très bien
                    Vue la gestion catastrophique de cette boite avec une dette énorme au début du 21eme siecle il fallait épurer ses comptes et surtout faire baisser les prix de la com.. Mais la privatisation d’edf/gdf c’est une vraie catastrophe pour le pays n’en déplaisent aux libéraux..
                    Sinon réduire DSK en parlant juste de sa voix me parait plutot déplacé pour un mec qui est aggrégé en économie et qui a bien plus de bagages techniques sur la manière de faire fonctionner l’économique que n’importe quels autres vendeurs de vent gesticulateurs :)


                  • Bill (---.---.76.11) 2 novembre 2006 11:29

                    @ Jade, Humme, Duong.

                    Oui, je suis d’accord avec vous tous, je n’avais pas l’intention d’émettre un jugement définitif sur toutes ces personnalités, mais seulement de ce qui à mon sens en ressortais. Je suis d’ailleurs loin d’être parfaitement au courant de tous leurs parcours.

                    Jade, je suis tout à fait d’accord (d’ailleurs mon propos n’étaient pas là), les partis de droite et gauche s’enferment dans des positionnements qui ne me paraissent pas toujours constructifs, et l’on peut être de gauche (ou de droite...) et être libéral, ça s’est déjà vu. La droite n’est pas vraiment libérale dans notre pays à mon avis.


                  • Jade Jade 2 novembre 2006 14:59

                    excuse moi bill mais je réagissais surtout à ce que tu disais de Fabius... qu’il retournait sa veste car au temps où il était au pouvoir les privatisations y allait a tour de bras.. En fait c’est pour ça que j’ai pris l’exemple de FT par rapport à edf/gdf.. j’aurai pu parler aussi de la privatisation du crédit lyonnais (une banque publique n’a aucun sens pour moi).. En résumé meme si je suis un peu hors sujet par rapport à ce que tu voulais dire au départ (et je le comprends maintenant) je voulais juste souligner le fait qu’il faut savoir tempérer entre chaque tendance.. smiley


                  • Bill (---.---.76.11) 3 novembre 2006 10:15

                    @ Jade

                    Vous êtes tout excusé et bien au contraire votre commentaire complête très bien ce qui manquait dans le mien.

                    Très cordialement.


                  • nakata (---.---.25.145) 31 octobre 2006 15:19

                    Il devient chaque jour un peu plus évident que Ségolène Royal n’est pas une candidate consistante, et par là-même qu’elle n’a pas les capacités pour représenter le principal parti de la gauche en 2007.

                    Le débat politique à gauche y gagnerait si le second tour de l’investiture socialiste se jouait entre Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius. Alors que la candidate populiste joue sur les apparences et le flou, ces deux-là sont sur deux lignes claires dont la confrontation a fait toute l’histoire du Parti Socialiste. Avec un tel second tour, on aurait un vrai débat d’idées : socialisme républicain défendu par Laurent Fabius contre social-libéralisme défendu par Dominique Strauss-Kahn.

                    Malheureusement, j’ai bien peur que la ligne prônée par Dominique Strass-Kahn - pour lequel j’ai beaucoup de respect - ne soit pas en mesure de mobiliser un électorat de gauche en phase de radicalisation. Les précédents scrutins sont clairs : en 2002, les candidats antlibéraux (Hue, Mamère, Chevènement, Besancenot, Gluckstein, Laguillier) atteignaient près de 25% des voix contre 16% au candidat du PS. Et en 2005, le non, défendu par Laurent Fabius, avait été plébicité par les électeurs de gauche, loin devant le oui de Dominique Strauss-Kahn. C’est pourquoi le PS devra choisir, pour avoir une chance en 2007, le candidat du projet socialiste, celui qui est en mesure de rassembler la gauche : Laurent Fabius.

                    Pour la suite, j’espère qu’on verra Dominique Strauss-Kahn dans un gouvernement de gauche présidé par Laurent Fabius, avec à ses côtés de grandes personnalités de gauche comme Martine Aubry, Clémentine Autain, Yves Cochet et Dominique Voynet.


                    • PARISIEN (---.---.160.242) 1er novembre 2006 00:17

                      Il devient évident, au fil de la campagne que la vieille garde stalinienne du ps et ses fidèles toutous militants qui se croient propriétaires du parti ont entrepris de démolir Ségolène Royal, l’idiote du village qui ose non seulement etre plus mince que Martine mais en plus etre plus populaire que ces vieux débris qui se sont fait lamentablement reléguer a la troisième place en avril 2002. Ils ne veulent pas que ce peuple imbécile (c’est le peuple qu’ils visent lorsqu’ils accusent les sondages et la presse) qui les a viré puisse choisir et c’est bien ça qui les gene. Ils veulent garder leur supériorité intellectuelle et leur domination absolue. ils veulent rester dans leur vieux système ou personne ne controle rien, ou ils peuvent gaspiller, se distribuer les millions, les faux emplois, les pots de vin entre eux et continuer a nous enfumer comme ils le font depuis toujours. ILS ONT PEUR ET NE RECULERONT DEVANT RIEN !! alors virons les, eux et leurs stupides complices !


                    • nakata (---.---.115.102) 1er novembre 2006 01:09

                      Donc vous préférez Royal à Aubry parce qu’elle est plus mince ? Et dire que c’étaient les anti-Royal qu’on accusait de machisme... En tout cas, cela en dit long sur l’idée que les royalistes se font de la politique. Car j’observe que vous parlez peu du fond, des idées : vous vous contentez de victimiser votre éléphante. Mais la ficelle est un peu grosse et fonctionne de moins en moins.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès