Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Chirac ou les feux de l’amour

Chirac ou les feux de l’amour

Chirac part sur une ultime pirouette, après quarante ans de présence politique au plus haut niveau. Il s’en va sur une déclaration d’amour à la France et aux Français, une déclaration de midinette comme il n’en a jamais fait à sa femme.

medium_mit2.3.jpg Comme peut-être, il n’en fit jamais à aucune autre femme non plus. Même pas à son grand amour, une ancienne journaliste du Figaro pour laquelle il faillit tout envoyer promener, comme le révèle Giesbert dans son livre La Tragédie du président.
Ou alors on nous aurait menti, trompés, pendant ces quarante dernières années. Et les journalistes politiques, si familiers du pouvoir chiraquien, n’ont rien vu, rien entendu pendant tout ce temps. Car si Chirac finit sa carrière en romantique à la Chateaubriand, faisant de l’amour le cœur de son message, il n’en a rien laissé paraître auparavant. Douze ans à la tête de l’Etat, deux fois Premier ministre (Giscard et Mitterrand), déjà ministre sous Pompidou, maire de Paris dès 1977, fondateur du RPR... Une carrière riche, bien remplie, mais dans laquelle on cherche un autre fil conducteur que l’appétit pour la conquête du pouvoir. Un appétit carnassier chez un homme longtemps dénoncé par ses adversaires comme un agité incontrôlable (tiens, comme Sarkozy aujourd’hui), mais pas comme un amoureux transi.

Un tiers-mondiste, deux tiers politicien
Car Chirac comme Mitterrand est un pragmatique, très peu idéologue, même si dans les entretiens avec Pierre Péan, (l’inconnu de l’Elysée) il tente de se faire passer pour un tiers-mondiste de la première heure. La vérité est que ce radical-socialiste à l’ancienne a oscillé au gré de l’opinion publique, des alliances et de ses nombreux conseillers qu’on lui reprocha souvent de trop écouter. Des affreux Juillet-Garaud à sa fille Claude aujourd’hui, en passant par Pasqua, Juppé, Balladur et Villepin, Chirac a toujours eu besoin d’un alter ego, d’un « copain » dirait-on dans la cour de récré, pour asseoir ses convictions politiques. Libéral à l’époque Reagan-Thatcher, contempteur de la fracture sociale en 1995, tiers-mondiste et écolo aujourd’hui, il préparait sa sortie depuis plusieurs mois.

Contre les extrêmes
Seules convictions jamais démenties à ce jour, son opposition farouche aux extrémismes et sa condamnation nette de l’antisémitisme et de la Shoah. Même s’il rencontra bien Le Pen comme le dit Pasqua, il n’eut de cesse de combattre toute idée d’alliance avec le Front national, alors que ce mouvement le mettait plusieurs fois en difficulté. Sa spectaculaire remontée dans l’opinion aux élections de 1995, alors qu’il partait battu, l’a définitivement vacciné contre les sondages. Et il le répète à tous, notamment à Nicolas Sarkozy, obsédé par les instituts et leurs chiffres quotidiens.

L’amour toujours
A l’heure où Chirac souhaite plutôt se consacrer à une grande cause mondiale, comme la protection de la planète, la création d’une ONU de l’environnement, on le voit mal rester dans la politique franco-française. Contrairement à ceux qui l’imaginent président du Sénat... Une fonction purement honorifique de rond-de-cuir qui irait mal à un ancien président, tout comme le Conseil constitutionnel, où il a nommé son fidèle Jean-Louis Debré.
Non, le romantique amoureux de la France qui fit sa déclaration à 74 ans passés veut maintenant que le monde entier l’aime. On fait difficilement plus narcissique. D.A.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 12 mars 2007 11:42

    OUF ! on arrive bientôt au dernier épisode !avec Ségolène on aura desesperate housewives ...


    • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 12 mars 2007 12:55

      C’était un bon employé du CRIF !


      • Yves (---.---.95.151) 12 mars 2007 13:12

        Bonjour ,

        Oui mais , maintenant que CHIRAC va redevenir un ... « citoyen comme les autres » ... ( en théorie ... ) , il va lui falloir fissa trouver une combine pour éviter d’être ... " Klic Klac Kodac ... http://fr.news.yahoo.com/11032007/5/le-temps-de-l-impunite-touche-sa-fin-pour-jacques.html


        • Yves (---.---.95.151) 12 mars 2007 13:51

          Et puis ... , « CHIRAC , Tiers mondiste de la première heure » ......

          Tout dépend des personnes du Tiers Monde dont on parle ...
          - CHIRAc étant certainement « ami » avec les potentats ... http://www.survie-france.org/article.php3?id_article=744
          - estimant que les peuples africains n’étaient pas mûrs pour la Démocratie ... http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/francafrique/dossier.asp?ida=455576


        • Le Panda Le Panda 12 mars 2007 20:15

          Arthus, Bonjour,

          Dieu est parti ou tout du moins sur le point de l’être. Cet excellent papier vaut-il l’humour du Panda dans le sien d’aujourd’hui sur la position de Raffarin ?

          Comment, merci de me l’expliquer, ne pas suivre les feux de l’amour lorsque s’en suit amour, gloire et beauté...

          Encore mieux, lorsque l’on a pris la France pour une pépipathéticienne de haute vertue ; se priver de viagra dosé à 100 mg pour continuer à rester son amant invétéré...

          Certains peuvent être et d’autres perdurer même dans l’au delà, pardon de ne pouvoir te renseigner là dessus, je n’ai encore jamais utilisé le viagra, par contre les femmes oui.

          Très amicalement.

          Le Panda d’agoravox

          Patrick Juan. smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès