Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Choc de clarification

Choc de clarification

Le 9 janvier, sur Radio Classique et Public Sénat, Marine Le Pen a déclaré : « Il y a la présomption, il est peut-être innocent, mais même si cette enquête aboutit à son innocence, évidemment il existera un soupçon que celui-ci ait agi sur les services de Bercy ».

Présomption, innocent, innocence, soupçon : pas trop extrémiste, le propos.

JPEG - 57.9 ko
Fiers d’être socialistes
http://www.google.fr/imgres?q=socialiste+humour&start=92&um=1&hl=fr&sa=N&rlz=1T4ACEW_frFR371FR372&biw=1024&bih=372&tbm=isch&tbnid=2bEO8tx4j7KFiM :&imgrefurl=http://humeur-de-chien.blogspot.com/&docid=EGVACGVYZZdRoM&imgurl=http://4.bp.blogspot.com/_KxYpp1np69o/RivaQJW6fjI/AAAAAAAAAHw/uu6GNGCPVec/s400/fier%252Bsocialiste.jpg&w=400&h=266&ei=Q1ZfUanFC6fV0QXi54HQBg&zoom=1&iact=hc&vpx=698&vpy=30&dur=12922&hovh=183&hovw=275&tx=180&ty=146&page=8&tbnh=150&tbnw=250&ndsp=16&ved=1t:429,r:7,s:100,i:25

Bon ! il suffit maintenant...

La faute d'un seul homme ne saurait rejaillir sur l'ensemble du gouvernement a lancé le chef de l'Etat en terre étrangère.

D'ailleurs le Premier ministre a d'autres chats à fouetter : qu'on les laisse poursuivre leur travail ! a-t-il lâché avec mépris par dessus son épaule aux caméras de la télévision.

En l'occurence, son travail actuel au Parlement est de faire passer l'ANI, accord national interprofessionnel, qui attente aux droits des travailleurs (parce qu'il n'y a pas que J-M Ayrault qui travaille) en démantelant le Code du travail.

Que le Trésorier de la campagne du Président soit un financier avec des comptes off-shore, quel rapport avec l'affaire ?

Décidément les journaleux empoisonnent l'atmosphère.

D'ailleurs l'intéressé déclare que ses opérations sont honnêtes et se font dans le cadre des lois : le crétin qui écoute est prié de le prendre au premier degré, et de ne surtout pas soupçonner qu'on peut cotoyer le Chef de l'Etat et ne pas dire que la vérité.

Quant au rapport de toute cette faune avec le socialisme...

... L'affaire est réglée, au moins pour le principal intéressé qui l'a fièrement affirmé, puisque son assomption dans les limbes de l'Elysée l'a débarrassé de cette tunique de Nessus qui était plus lourde et douloureuse à porter que sa nouvelle boîte à outils.

A moins que le choc de simplification annoncé ne se profile comme un carambolage de complications.

Bref, il n'y a pas grand-chose à ajouter pour ce moment qui fait penser aux images terrifiantes d'explosion de bombe atomique : vue de loin, le silence, et comme un simple rond dans l'eau au début.

Avant que les palmiers des îles ensoleillées (comme les îles Caïmans) ne se couchent échevelés sous le souffle.

Les salariés, ouvriers, employés, et l'intelligentsia seront-ils à même de répondre aux attentes historiques (souvent inconscientes) de la Nation, ?

Nation outragée, Nation brisée, Nation martyrisée, Nation qui doit se libérer !

Parce qu'il ne faut pas oublier à la fin que le compte en Suisse de l’ancien Ministre du Budget Jérôme Cahuzac a été ouvert en 1992 par l’avocat Philippe Peninque, ancien membre du GUD (groupe musclé d’extrême-droite), conseiller de Marine Le Pen, la présidente du FN, et qu'il fait également partie d’Egalité et Réconciliation, l’Association fondée par Alain Soral, ancien membre du Comité central du Front national de 2007 à 2009.

De même, quand Cahuzac investissait dans des mines au Pérou avec des membres du GUD (F. Hollande ignorait ça, aussi ?), ou quand il jouait au Golf avec son ami Peningue (pas informé non plus, Hollande ?), le chirurgien esthétique nommé Ministre du budget chargé de traquer la fraude n’était pas membre du GUD.

Il était socialiste !

Avec ceux qui manifesteront le 9 avril pour empêcher le passage de l'ANI, et en préparant le 5 mai.

Dwaabala

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Dwaabala Dwaabala 6 avril 2013 11:52

    Correction orthographique, au moins : côtoyer, occurrence.


    • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 6 avril 2013 20:59

      Excellent Mr Dwaabala


      J’ai l’impression que nombre de ministre solferinien aurez pu postuler au MÉDEF pour remplacer la copine au frère du nabot rageur...

      Cordialement

      Franck

      • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 6 avril 2013 21:04

        Tant qu’à Mme le pen j’ai trouver en suisse ça devrait l’interresser



        C’est peut etre pour ça aussi la présomption d’innocence ?

        Et Mr woerth et son hypodrome qui c’est qui la inocenté déjà ?

        La c’est une vrai question

        Cordialement

        Franck

        • Dwaabala Dwaabala 6 avril 2013 22:24

          Merci, Franckledrapeaurouge.
          Je garde votre lien en bonne place.


          • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 7 avril 2013 11:52

            Bonjour Mr Dwaabala,


            Est pendant tous ce brouhaha médiatique on vend les bijoux de famille en silence

            Article venant de l’usine nouvelle
            .
            Dans un autre article j’ai vu qu’on allez vendre la société qui fait le char Leclerc et des canons qui appartien a 100% 
            a l’état deviné à qui au quatari et oui la quatar va nous acheter notre usine de fabrication de char et d’artillerie 
            je rêve, ou plutôt je pleure a chaude l’arme.
            Le gouvernement envisage la vente des participations de l’Etat dans les grandes entreprisesPar Elodie Vallerey - Publié le 05 avril 2013, à 17h33
             
            © Luc Pérénom

            Dans une interview accordée au Wall Street Journal, le ministre du Redressement productif ne donne pas d’exemples mais laisse entendre que le gouvernement réfléchit à l’éventualité de vendre ses participations dans certaines grandes entreprises. Cela permettrait de financer la restructuration budgétaire.

            Le 27 mars, Bercy annonçait la vente de 3,12 % de ses parts dans Safran, le groupe français d’aéronautique et défense dont il reste le premier actionnaire. Une lucrative cession qui va rapporter près de 448,5 millions d’euros à l’Etat français, pour« doter la nouvelle Banque publique d’investissement (BPI) de fonds propres supplémentaires », avait précisé le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici.

            Et ce type d’opération pourrait bien se renouveler, comme le confie le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg dans un entretien au Wall Street Journal le 5 avril« Dans le cadre de la restructuration budgétaire et la modernisation des politiques publiques, nous réfléchissons en effet à un changement de nos participations », a-t-il déclaré. « Nous n’excluons pas ce genre d’action, mais nous ne voulons pas perdre notre influence sur les entreprises ».

            L’Etat français possède des participations directes et indirectes dans de nombreuses grandes entreprises françaises comme Areva, France Télécom, Air France-KLM, SafranGDF SuezAéroports de Paris ou encore Renault.

            Si Arnaud Montebourg n’a pas laissé filtrer de noms d’entreprises susceptibles de subir un désengagement de l’Etat, un autre membre du gouvernement aurait confié au Wall Street Journal qu’une cession de parts d’EDF (dont l’Etat possède 84,5 %) pourrait être un « choix évident ».

            Elodie Vallerey

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès