Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Chômage, l’art du camouflage

Chômage, l’art du camouflage

J’ai lu dans Le monde.fr ceci "A l’approche des élections législatives du 9 mars, les chiffres de la conjoncture économique espagnole se transforment en autant de mauvaises nouvelles pour le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero, après des années de dynamisme et d’euphorie. Vendredi 25 janvier, l’Institut national des statistiques (INE) a confirmé que le chômage est reparti à la hausse. Pour la première fois depuis 2003, la proportion des personnes sans emploi a terminé l’année en augmentation, à 8,6 % de la population active fin 2007 contre 8,3 % fin 2006."
Et je m’étonne que les Espagnols perçoivent comme une mauvaise nouvelle, un taux de chômage de leur population active autour de 8 %. En France, lorsque nous avons ce même taux, le président se félicite et le groupe UMP jubile, et déclare dans le JT de France 2 de ce jour, par l’intermédiaire de M. Copé qu’un taux de 8 % de chômage en France est une bonne nouvelle.

L’appréciation du taux de chômage dépend donc du pays où l’on se trouve ? Bizarre... Ou n’est-ce pas une divergence de point de vue et de façon d’appréhender les chiffres du chômage ???

La France métropolitaine et des Dom a donc un taux de chômage de 8,3 %
Ceci est l’évolution du taux de chômage de la population active répertorié dans la catégorie 1 des inscrits à l’Anpe.

Il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser !!

Voici la pire des arnaques statisticiennes : les seuls chômeurs comptabilisés sont ceux de la catégorie 1, qui sert de baromètre à la France depuis douze ans. Vous l’aurez compris, il y a donc plusieurs catégories de chômeurs ; j’ai pris connaissance de ces différentes catégories et des chiffres à venir dans l’ouvrage d’une conseillère Anpe qui dénonce le système, Fabienne Brutus, Chômage, des secrets bien gardés.

- catégorie 1 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein (sept 2005 = 2 432 989 demandeurs en catégorie 1).
- catégorie 2 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel (sept 2005 = 445 574 demandeurs en catégorie 2).
- catégorie 3 = personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier (sept 2005 = 307 388 demandeurs en catégorie 3).
- catégorie 4 : personne sans emploi, non disponible immédiatement, recherchant CDI ou CDD à temps plein ou partiel (sept 2005 = 134 511 demandeurs en catégorie 4).
- catégorie 5 : personne pourvue d’un emploi, recherchant un autre emploi en CDI ou un CDD, à temps plein ou partiel (sept 2005 = 107 126 demandeurs en catégorie 5).
- catégorie 6 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps plein et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois (sept 2005 = 484 999 demandeurs en catégorie 6).
- catégorie 7 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDI à temps partiel et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois (sept 2005 = 86 692 demandeurs en catégorie 7).
- catégorie 8 : personne sans emploi, immédiatement disponible, recherchant CDD, contrat temporaire ou saisonnier et ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois (sept 2005 = 128 674 demandeurs en catégorie 8).

Tous ces demandeurs d’emploi sont inscrits à l’Anpe, mais on ne parle que de ceux de la catégorie 1 dans les statistiques...
Si on additionne toutes les catégories, on se retrouve en septembre 2005 avec 4 127 953 personnes à la recherche d’un emploi, contre 2 432 989 selon les chiffres publiés.

L’écart doit être encore sensiblement le même aujourd’hui... Et, du coup, on peut dire que le taux de chômage annoncé (8 % de la population active) est faux, surtout qu’en plus des demandeurs d’emplois cités ci-dessus, il convient encore d’ajouter :

- les chômeurs non inscrits à l’Anpe : non indemnisés par les Assedic, beaucoup de jeunes notamment négligent l’inscription à l’Anpe, même s’ils en utilisent les services ;
- les dispensés de recherche d’emploi, c’est-à-dire les plus de 55 ou 57 ans et demi, "qui glissent discrètement vers une préretraite officieuse et précaire" ;
- les malades et autres femmes en congé maternité ou parental, considérés comme indisponibles ;
- les Rmistes, rarement inscrits. En juin 2005, 1 456 567 de personnes touchaient ce revenu, certains étaient inscrits, d’autres non...

Les oubliés des statistiques représentent environ 1 million de personnes, ajoutés aux 4 millions de chômeurs "officiels" : on comptabilisait en septembre 2005 à peu près 5 millions de demandeurs d’emplois !

Pire. "Le chiffre réel des personnes ne disposant pas d’un emploi stable qui leur permettrait de vivre décemment est vertigineux : en incluant le sous-emploi, les smicards qui s’échinent à faire vivre une famille avec moins de 1 000 euros par mois, on arrive à 10 millions de Français" !

Alors Messieurs de la politique !! Allons donc un peu de courage, nous vous en prions, dire la vérité aux Français est souvent plus dur que de gagner une élection. Prenez donc vos responsabilités et admettez que tout cela est tronqué par un manque de réalisme et de connaissances du terrain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (86 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 30 janvier 2008 12:38

    Pour ma part, on peut retirer les catégories 4 et 5 du comptage, car que fait-on avec quelqu’un qui n’est pas disponible et de plus, est salarié ?. A ce train là, on va finir par compter ceux qui s’emmerdent dans leur job et qui en voudraient un autre.

    Pour être clair, ce qu’il faut comptabiliser, ce sont ceux qui cherchent, qui sont disponibles et qui ne trouvent pas d’emploi. Ceux qui sont en formation ne devraient pas non plus être comptabilisés, sauf dès qu’ils sont à nouveau disponibles sur le marché du travail.

    Il est grand temps que l’on revoit cette méthode sur une base compréhensible et acceptable par le plus grand nombre 


    • Une Autre Vie Une Autre Vie 30 janvier 2008 13:59

      @ Yohan

      On peut très bien être être pourvu d’un emploi et en chercher un autre ; certes ce ne sont pas là de véritables "chômeurs", mais vous comprendrez que l’on peut être demandeur d’emploi légitime tout en étant salarié, par ex en fin de CDD, ou bien en contrat à temps partiel et chercher un temps plein, ou une deuxième temps partiel pour combler.


    • Yohan Yohan 30 janvier 2008 14:18

      Dans ce cas, oui bien sûr. Si vous êtes à temps partiel non choisi et vous vous devez poursuivre votre recherche d’emploi  : d’accord.

      Mais si vous avez un emploi à temps plein et que vous êtes candidat pour en changer, c’est une autre histoire, et je ne vois pas d’intérêt à le prendre en compte dans le calcul, sinon vous avez 10 millions de chômeurs potentiels. Mais on ne peut pas non plus comptabiliser systématiquement tous les cas particuliers, sinon les chiffres resteront incompréhensibles et le flou persistera ad vitam.

       

       

       


    • RilaX RilaX 30 janvier 2008 15:35

      La langue francaise peut venir a votre rescousse.

      Il suffit, tout simplement de compter soit les chomeurs, qui choment, et n’ont donc pas d’emplois ; soit les demandeurs d’emplois, qui eux, ne choment pas forcement et peuvent donc etre en activité ou chomeurs.

       

      Le calcul de ces 2 chiffres seraient de bons indicateurs en les analysant ensemble.

       

      La, il est vrai que c’est juste du grand n’importe quoi de ne compter que les chomeurs de catégorie 1. Surtout quand on sait la course aux chiffres qui est demandé aux ANPE et qui font tout pour radier des listes des demandeurs d’emplois avec ou sans raison.


    • Une Autre Vie Une Autre Vie 30 janvier 2008 20:20

      Merci d’être venu à notre rescousse !

      Je rajouterai que les radiations ne sont pas la seule façon de faire baisser les chiffres, une simple formation et hop ...le chômeur n’en est plus un !


    • chris chris 30 janvier 2008 13:03

      Dans les inactifs, vous avez oublié les militaires (la France est officiellement en paix), et autres fonctionnaires ....

      Pfff...

      Il ne sert à rien de contester les chifres du chômage, on sait très bien et depuis longtemps que l’important ce n’est pas le chiffre du chômage mais le taux d’emploi qui compte.

      D’ailleurs votre raisonnement initial est inepte  :

      Le chômage en Espagne passe de 8,3% à 8,6%, le pays s’inquiète 

      En France on passe de 10% à 8% et l’on pavoise ?

      Qu’auriez vous voulu, que l’Espagne se réjouisse de l’augmentation de son chômage et que la France se plaigne de sa baisse ?

      C’est grotesque. 


      • Charles Ingalls Charles Ingalls 30 janvier 2008 14:42

        (chris) "Dans les inactifs, vous avez oublié les militaires (la France est officiellement en paix), et autres fonctionnaires ...."

        ...et les improductifs, patrons, cadres de direction, responsables de ceci, de celà, enfants, chiens...

        (chris) "Il ne sert à rien de contester les chifres du chômage"

        Tout à fait, madame Parisot et ses amis font de l’excellent travail !


      • thirqual 30 janvier 2008 14:49

        ... et les managers, nouveaux contremaîtres des esclaves.


      • Trashon Trashon 30 janvier 2008 13:34

        Chomage, smic, emplois précaires, exclusions sont en hausse constante : serait-ce une résultante du libéralisme qui pour faire fonctionner la société de consommation ne trouve rien de mieu que de retirer aux gens moyens de consommer ?


        • Une Autre Vie Une Autre Vie 30 janvier 2008 20:31

          ce qui est sûr et ce que l’on nous dit pas, c’est que le chômage est nécessaire au bon fonctionnement du système, car il permet, grâce à la peur du chômage, de sous employer les personnes et de tirer les salaires vars le bas....


        • tvargentine.com lerma 30 janvier 2008 16:52

          Mon povre godillot

          Comme tu ne le sais pas,les espagnols sont majoritairement propriétaire et ces dix dernières années ,l’Espagne à connu une forte croissance économique entrainé principalement par la construction de logement.

          Ce cycle se termine et un ralentissement économique se produit dans le secteur du BTP avec des milliers de licenciements dont une bonne partie sont constitué de travailleurs immigrés 

          Cet augmentation du chômage va entrainer une augmentation du chomage,mais principalement à court terme.

          Si le moyen et long terme,l’Espagne bénéficie d’atout dans le domaine des vrais services que la France n’aura jamais et pour ceux qui connaissent un peu l’Espagne,nous voyons bien la différence que cela soit dans le commerce ou les restaurants.....voir,l’agriculture.

          Voila ,c’est pour restituer la réalité quand on sait qu’il y a 20 ans ,l’Espagne avait 20% de chomage

          Pour la France,je constate que la France se développe moins vite car la masse salariale des fonctionnaires representent 40% du budget de l’Etat et que les français (salariés et entreprises) sont taxé de tout part,pour payer les interets de la dette de la dette des fonctionnaires en surplus dans l’administration.

          C’est cela qui pénalise la France,l’Etat n’a plus les capacités de se reformer par ses dirigeants,il est obligé d’attendre la rétraite des centaines de milliers de fonctionnaires pour faire des économies !

          Rappelons que durant la "gestion" de toutes les trahisons,Mitterand aura détruit le tissu industriel en france (charbon,acier dont les cours sont au plus haut aujourd’hui et pour des années !) et qu’il aura mis la France dans une situation dramatique en 1993

          Uné période à oublier au plus vite

          Au lieu de faire de la contestation anti-sarko ,nous attendons vos "propositions" pour demander au Maire de Paris de choisir le monde libre (unix) plutot que Microsoft à 450 euros la licence ! et aussi de demander des comptes à Jean Paul Huchon encore Président de région alors que la justice l’a condamné !

          Nous attendons vos réponses !

           


          • Charles Ingalls Charles Ingalls 30 janvier 2008 17:14

            (Lerma) "Cet augmentation du chômage va entrainer une augmentation du chomage"

            Et il fort possible ensuite que le nombre de chômeurs augmente...


          • Une Autre Vie Une Autre Vie 30 janvier 2008 18:13

            Mon pauvre Lerma,

            Je découvre aujourd’hui dans ton profil que tu votais socialiste et qu’aux dernières présidentielles tu as voté Sarkozy, soit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis comme on dit, mais il y a aussi des exceptions pour confirmer ces règles établies, qui mettent en évidence ici, que monsieur Lerma n’a aucune cohérence dans ces idées et que les -10, -20, -30 qu’il récolte dans ces commentaires non-constructifs reflettent son manque d’argumentation et son manque de popularité au sein des lecteurs d’agoravox

            OUI cher Lerma , tu es un imbécile parce que tu es une exception, qui confirme cette règle "du droit à changer d’avis"


          • RilaX RilaX 2 février 2008 13:55

            je ne suis pas d’accord, si vous aviez des argumentations (des vraies pas juste des "sarkozy est trop balaize il va regler sont compte a tous ces sales bobos de goche caviar"), et un peu de sens de la retenue, et d’analyse, vous pourriez ne pas vous faire "moinsser" et peut etre meme convaincre des gens.

            Mais les lerma, calmos, NPM et compagnie (desolé de ne citer que vous) niveau argmentation c’est 0, selon moi qui ne suis qu’un simple citoyen lecteur d’agoravox, et je parle meme pas d’analyse ni de retenue.

             

            Un peu de recul ne fait pas de mal. Surtout a notre epoque du "tout, tout de suite".


          • heyben 3 février 2008 05:13

            Pourquoi les Sarkosystes sont-ils minoritaires sur ce site alors qu’ils sont majoritaires (ou au moins l’étaient ya pas bien longtemps) ?

            Regardons son électorat, les vieux forcément ce ne sont pas ceux qui vont le plus sur internet étant les moins informatisés. Les "riches", eux j’imagine qu’ils se contrefouttent d’un média citoyen (ils préfèrent racheter les rares média "libres" cf le monde). Ceux que la démagogie sarkozienne a atteint, eux aussi je ne les vois pas trop sur un média citoyen ou alors des très atteint (coucou Lerma :D).


          • chris11 3 février 2008 21:59

            @dom22

            "Les majoritaires ici sont les minoritaires dans la vie réelle,"

            T’as raison continues de penser comme ça , ça nous arrange , plus que 41% de satisfaits et c’est que le début de la descente .

            Même un pseudo mariage n’arrive plus à occuper l’esprit des veaux qui regardent TF1 , c’est dire l’ampleur du problème !!!!


          • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 30 janvier 2008 19:20

            La même chose en vidéo :

            regardeavue.com/

             

            Puisque j’y suis, je fais une petite remarque :

            Il n’y a pas que les chiffres du chomage qui soient biaisés, il y aussi les chiffres des offres d’emploi qui le sont. Et ceci principalement depuis l’arrivée des boites d’intérim sur le marché. Allez dans une anpe et observez les petites annonces, vous serez surpris.

            On recherche quatres techniciens réseau ?? Regardez mieux, il y a fort à parier qu’en faite, il n’y a qu’un poste mais quatre boites qui se battent pour le contrat. Je peux aussi vous parler du nombre incroyable d’offres bidons qui sont là pour attirer le chaland et remplir la base de données. Une pratique assez proche des agences immobilières d’ailleurs. ne comptons même pas le nombre d’emploi proposé qui ne permettent certainement pas de vivre, avoir le plein de la voiture à la rigueur !!!


            • Une Autre Vie Une Autre Vie 30 janvier 2008 20:00

              Oui bonne remarque et bonne comparaison !

              Effectivement, comme dans les agences immobilières, nous pouvons trouver la même offre d’emploi dans différentes agences intérims et agence pour l’emploi, puisque bien souvent l’employeur connait très bien le marché du travail dans sa localité et s’adapte au tissu économique de sa région en spéculant sur des offres d’emplois qu’il pourait proposer, juste pour mieux connaitre les candidats et ainsi se créer un vivier, un fichier de CV.

              Merci de votre participation.


            • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 30 janvier 2008 20:15

              C’est assez vrai aussi.

              Mais ça coûte moins cher à l’état de refaire travailler les retraités et de mettre les actifs aux heures sup’ que de donner le rmi et les assedics aux autres (qui de toutes façons reversent tout dans l’économie française).


            • Ajax Ajax 30 janvier 2008 19:56

              Bonsoir,

              qu’importe le nombre des chômeurs, faux ou véritables, peu employés ou pas du tout, puisque l’idée semble maintenant acquise que ces personnes sont définitivement "inemployables" et qu’il faut avoir une fois de plus recours aux heures supplémentaires de ceux qui déjà n’en peuvent plus ou à l’immigration pour faire tourner notre économie, s’occuper de nos vieux et aussi payer leurs retraites...

              Comptabiliser des gens sur qui on ne compte plus, à qui on ne demandera plus rien : quelle drôle d’idée...

               

               


              • Argo Argo 30 janvier 2008 22:32

                Le chômage baisse, c’est normal. Sarkozy a viré l’ancien directeur de l’INSEE qui ne partageait pas son point de vue pour le mode de calcul. Le calcul était anciennement basé sur les inscrits à l’ANPE et aujourd’hui sur une enquête trimestrielle. 

                On a déjà connu les chiffres de la délinquance en chute libre alors qu’il était ministre de l’intérieur. Franchement, dans nos banlieues, rien ne s’est arrangé... sauf les statistiques.

                Il faut donc s’attendre à une baisse massive du chômage qui va bientôt passer sous les 0% alors que de plus en plus de français sont sans travail et/ou avec travail et sous le seuil de pauvreté.


                • Loukastre Loukastre 30 janvier 2008 23:03

                  Etant dans une grande entreprise privée commerciale, je peux vous confirmer que peu de chomeurs se présentent suite à une annonce.......... Et quand ils se présentent, il y a toujours un détail (la voiture de fonction n’a pas de boîte automatique  ? le téléphone GSM fourni n’a QUE 9 heures de forfait prépayé  ?) qui les empêche d’accepter le poste offert........... Le chomage n’a apparemment pas que du mauvais !

                  Quant au comptage des chomeurs réels, il est évident "qu’on ne nous dit pas tout" pour citer Anne Roumanoff... Seulement le tiers, voire la moitié, du total des inscrits est comptabilisé en catégorie 1. Les autres catégories comptent pour "du beurre" ??????????????? mais pas dans les statistiques !!!


                  • chris11 3 février 2008 22:05

                    Je parie même que ces monstres reclamment un salaire décent en plus !!!

                    ah !! ma pauv’dame ça devient dur d’avoir sa ferrari quand on est patron !!!

                     


                  • Luis 30 janvier 2008 23:24

                    Très bon article dans la volonté pédagogique, mais quelques erreurs :

                    Il exite effectivement 8 catégories de demandeurs d’emploi (de la personne sans emploi à la personne travaillant à temps partiel ou en contrat aidé, voir temps complet mais recherchant un meilleur boulot -par exemple s’il est sur un boulot alimentaire). Ces 8 catégories peuvent être d’ailleurs consultés depuis longtemps sur la page Internet où se trouvent l’ensemble des chiffres du chômage. 

                    Sur le calcul du chômage, il y a deux méthodes chacune avec leur avantage ou inconvénient.
                    Concernant le taux de chômage, il n’est pas calculé sur la catégorie 1 comme indiqué mais sur les catégories 1 à 3 (à savoir les demandeurs d’emploi qui recherchent un CDI, un temps partiel ou un CDD). L’INSEE interroge un panel de 75.000 personnes. Avantage : des personnes qui ne sont pas inscrites à l’ANPE apparaissent dans les chiffres. Inconvénient : 75.000 personnes, cela reste un très grand sondage avec tous les risques liés à l’échantillon et son traitement, etc. Ces 75.000 personnes seront toujours inférieures à l’ensemble des demandeurs d’emploi lorsqu’ils pointent et indiquent qu’ils sont donc à la recherche d’un emploi.
                    L’autre méthode, c’est donc le pointage directement par les demandeurs d’emploi qui a donc les avantages des inconvénients de la méthode INSEE et vice et versa pour l’autre méthode si vous me suivez (parce que je suis pas toujours clair !!!!).


                    • Atlantis Atlantis 31 janvier 2008 01:25

                      Avec Nous Pas d’Espoir et Ass & Dick avaient décidé de me rayer des listes (pour 3 mois) avant même mon inscription (il y a 2 ans).

                      ah et puis faites gaffe, vous ne vous présentez pas aux rendez-vous car ils ont "oublié" de vous envoyer la convocation : c’est con hein ?


                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 31 janvier 2008 09:05

                        Mon cher, vous enfoncez une porte ouverte : on sait bien que les chiffres officiels du chômage sont bidonnés à mort. Je crois d’ailleurs que plus personne n’y croit depuis vingt ans. Plutôt que le chômage, on devrait compter le pourcentage d’actifs réels (avec un emploi) par tranche d’âge, on verrait bien des choses. Et si on examinait ce chiffre en comptant en nombre d’emplois à temps plein, ce serait encore plus ionstructif. On verrait quela France est peuplée de temps partiels forcés, de SMIC aidés et dégrevés de charges sociales qui coûtent si cher, et de fausses heures suplémentaires ou complémentaires. On a le record de smicards en Europe. A se fixer sur les chiffres du chômage, on finit par oublier les chiffres du travail.


                        • Rosemarie Fanfan1204 31 janvier 2008 10:17

                          @ auteur, les chiffres du chomage comme ceux de l’inflation sont pipés et l’ont toujours été.

                          On fait dire ce que l’on veut aux chiffres. J’ai entendu ce matin JP Raffarin se féliciter qu’il y ait 200 000 chomeurs en moins. On veut vraiment nous faire prendre des vessies pour des lanternes.....


                          • Calb Calb 31 janvier 2008 10:28

                            sacré lerma ! la majorité des espagnols sont propriétaires qu’il dit ! attend un peu que la crise des subprimes finisse son oeuvre et tu en auras un peu moins (des propriétaires)...pauvre bonhomme !


                            • ARFF 31 janvier 2008 12:20

                              Effectivement, le discours denoncant (excusez mes defaults d’accentuations mais mon clavier est qwertyuiop !)

                              le camouflage des chiffres du chomage est tres bien, mais il faut surtout a mon avis mettre l’accent sur le fait que cette situation, a savoir des gens ne travaillant pas, une economie subventionee, des delocalisations, bref tout cela est voulu par la mondialisation...

                              Je ne vais pas m’etaler d’autant que je ne suis pas specialiste, mais un occident (je schematise) qui consome ce qui est produit par les esclaves d’ailleurs suffit au bonheur de la finance qui complete ca, ou plutot le multiplie avec les guerres, les speculations boursieres et autres fumisteries dont ils ont le secret.

                              En exagerant a peine ( mais bon je suis marseillais d’origine) , une france de RMIste comblerait totalement ce systeme.

                              Bon evidement aucun homme politique n’oserait dire a ses electeurs "les amis je vais vous dire franchement, le plein emploi on en veut pas , au contraire ca nous ferait perdre de l’argent", et donc on continue l’hypocrisie et on subventionne l’occident en affamant le reste.

                              Vous me direz alors que si c’est vrai alors que faire de la Chine et de l’Inde et des autres pays emergeant ? C’est probablement un probleme assez important en haut lieu mais enfin pour le moment ces pays la ont toujours leur reserve d’esclaves , la difference c’est que maintenant ils ont leur propre mini-mondialisation interne avec leurs 300 millions de consomateurs chacun (environ), leur milliardaires et leurs stock de dollars, meme si le chiffres des esclaves chinois tent a baisser ce qui affole un peu le systeme, vous inquietez pas il y a aura toujours une solution.

                              On peut meme imaginer en se marrant que d’ici 20 ans ils laissent tomber l’occident qui n’aura plus que des vieux RMIstes cyber-decroissants gambadants gaiement dans des prairies synthetiques et des mega-supermarkets !

                              vive la republique, vive la Crise ! (je place mes majuscules a ce que je respecte)

                              LE REVENU UNIVERSEL SANS CONDITIONS POUR TOUS, pour en finir avec l’hypocrisie du travail et de l’argent !

                               

                               

                               


                              • Christoff_M Christoff_M 31 janvier 2008 14:51

                                 la belle invention est le stage spécifique de l’ANPE pour faire disparaitre les gens des listes !!

                                quel habile outil !! avec le budget de la région fourrer les gens en stage comme ça ils disparaissent des listes de chomeurs qui ne représentent meme plus la moitié de la réalité !! 

                                et mme LAGARDE de nous annoncer tous les mois des bons chiffres surtout à l’approche des municipales !!

                                Quand est ce qu’on arretera de mentir dans ce pays et que l’on aura le courage de regarder la réalité en Face et d’arreter de gérer la France des qu’une election approche !!


                                • ZEN ZEN 31 janvier 2008 16:07

                                  Le problème du camouflage du chomage se pose aussi en Hollande, en UK ..

                                  ..aux USA , "où l ’assurande chomage, très courte et réduite, ne permet pas de survivre, les chômeurs les plus précaires se transforment en inactifs contraints pour bénéficier des programmes de prestations à l’invalidité. SI l’on ajoute aux chômeurs officiels ces inactifs contraints, on aboutit à un taux de sous-emploi de 8,5 à 9 % de la population active, c’est à dire peu différent de ce qu’il est dans la zône euro. Des deux côtés de l’Atlantique, le capitalisme contemporain rejette une partie similaire de la population en âge de travailer." (Michel Aglietta :Désordres dans le capitalisme mondial)


                                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er février 2008 10:25

                                    N’oublions pas les radiations massives, parfois obtenues au prix de subterfuges ignobles ! Je sais de quoi je parle, j’en ai été victime (et les témoignages sur les sites de chômeurs sont légion) : les fausses convocations. On vous envoie une lettre vous informant de votre radiation au motif que vous ne vous êtes pas rendu à une convocation de l’ANPE, convocation qui ne vous a jamais été envoyée ! Quand vous n’êtes pas indemnisé - ce qui est le cas de 53% des chômeurs -, à quoi bon se battre pour être maintenu sur les listes de demandeurs d’emploi ? Donc vous laissez couler, vous êtes radié : et hop ! Un chômeur de moins. Multiplié par des centaines de milliers de personnes.

                                    Le point positif, c’est que plus personne ne croit à leurs chiffres du chômage.


                                    • donino30 donino30 2 février 2008 14:21

                                      Excellent article, bravo.

                                      J’ajouterais la catégorie des chômeurs séniors : à partir de 58 ans, l’ANPE les contacte pour les informer que compte tenu de leur âge, ils ne sont plus tenus de rechercher impérativement un emploi. On continue donc de percevoir les prestations sociales mais on est rayé des listes du chômage !! Et hop garcimore a encore frappé !

                                       

                                      Les chiffres officiels ne sont donc que pure manipulation politique, comme toujours j’allais dire.

                                       

                                      Ceci étant dit, même en réintégrant toutes ces catégories dans le taux, les comparaisons internationales seraient délicates : en Grande Bretagne, par exemple, une personne sans emploi n’est pas considérée au chômage si son conjoint travaille.


                                      • karquen karquen 2 février 2008 18:14

                                        Tres bon article...

                                        Au rythme des délocalisation, et des fermetures d’entreprises PME, il faudrai ajouter également le "chômage technique". Par projection, s’ajoute aux "10 millions" de Français, ceux dont le salaire de 1500 à 1800 euros habitent dans les grandes villes intra-muros (Paris-Lyon...) : les logements sont tellements cher qu’il en reviennent au final à toucher une forme de Smic, et sont à découvert tous les mois !

                                        Je passe les sacrifices des ruraux qui dépensent une fortune en essence pour aller travailler... Oui parfois il faux être riche pour aller travailler plus, une petite augmentation de 117 % arrangerai bien les choses pour le peuple Français non ?


                                        • HELIOS HELIOS 2 février 2008 21:37

                                          Il semblerait que 10% soit le volume réel de sans-emploi qui permet aux employeurs d’influer sur les contrats et les rémunérations :

                                          En deça les salariés peuvent avoir des exigences... au dela ils acceptent quasiment tout !

                                          devinez donc quel est notre taux ?


                                          • korkma sonmez ANTI—PKK 3 février 2008 12:20

                                            PRESSION DIASPORA OU COURSE AU MUNICIPAL,

                                             

                                            A la demande d’ultranationalistes arméniens, Monsieur Jean Paul Bret, maire socialiste et tête de liste de la gauche à Villeurbanne, a obtenu d’une candidate d’origine turque qu’elle se retire de la liste électorale présentée par les Verts.

                                             

                                            Soumise à de fortes pressions, ladite candidate a été sommée dans un premier temps de prendre publiquement position sur les tragiques événements survenus sous l’Empire ottoman en 1915. Sous la contrainte, elle s’exécuta. Cela ne suffit pas ! Monsieur Bret exigea ensuite de la candidate qu’elle confirme sa position devant... un militant arménien ! Cette comparution humiliante, digne d’un interrogatoire stalinien, eut bien lieu ! Mais loin de s’en satisfaire, M. Bret et ses conseillers arméniens imposèrent à la candidate une nouvelle épreuve : aller se prosterner devant le monument arménien de la commune !

                                             

                                            Las ! Humiliée, présumée coupable du fait de ses origines et constamment obligée de se justifier sur des événements survenus il y a plus de 90 ans, la candidate turque finit par jeter l’éponge.

                                             

                                            Nous condamnons avec force la stigmatisation ouvertement raciste dont a été victime cette candidate et dénonçons la politique communautariste dont M. Bret se fait dangereusement l’artisan à Villeurbanne. Dresser les communautés les unes contre les autres et instrumentaliser des tragédies historiques à des fins électorales sont des méthodes indignes d’un démocrate !

                                             

                                            La scandaleuse attitude de Jean-Paul Bret, qui a cédé aux plus radicaux des groupes extrémistes arméniens, est une humiliation pour toute la gauche, tous les républicains, et tous les humanistes, que le collectif CIViC appelle à réagir contre cette dérive turcophobe.

                                             

                                            Paris, le 1er février 2008


                                            • 65beve 3 février 2008 16:53

                                              tu te serais pas un peu trompé de salle, par hasard ?


                                            • jmc jmc 3 février 2008 21:17

                                              D’accord avec cet article, je souhaite donner mon sentiment né de l’expérience qui , en théorie devrait être un atout dans le monde du travail, mais qui en fait ne l’est pas...dans la pratique. Ce n’est ni la droite ou la gauche qui a instauré ce bidonnage de chiffres, mais la politique dans son ensemble qui faute de prise sur une société qui lui échappe de plus en plus, de finances gigantesques incontrôlables, d’une communication devenant inmaitrisable, s’est inventé ce petit monde parallele qui, sachant qu’il vit ses dernières heures, se complet dans une gestion à très court terme. Chacun sait que si le chômage baisse avec ces faux chiffres c’est dû aux départs en retraite et à une baisse de la natalité(en France et en Europe) dans un premier temps, que la mécanisation , les délocalisations et la hausse de la natalité dans le Monde va le faire repartir prochainement de plus belle...malheureusement !

                                              A moins de changer les règles du jeu, c-à d redistribution des richesses...rééquilibre entre les différents continents...remise de l’humain à une place que lui a piqué la machine (inventée pour le soulager et non pour éviter les cotisations ou augmenter la rentabilité express) et autres paradigmes simples à mettre en place si on le veut "vraiment", si on ne change pas les règles nous allons dans le mur à grande vitesse...

                                              Voilà une bien noble tâche pour le politique qu’il soit de gauche ou de droite , moins carriériste en tout cas pour ne pas scier la branche...sous son cul posé !

                                              Pour résumer...plus d’êtres humains sur Terre + robotisation + délocalisation = plus de chômage en Europe

                                              qu’on le veuille ou non, nous sommes "heureusement " condamnés à vivre mieux et à partager le pognon !

                                              Travailler plus pour gagner plus, c’est un beau slogan...mais d’un ancien temps !


                                              • Bof 4 février 2008 09:06

                                                 Personellement, cet article me surprend. Il est évident que les chiffres n’ont pas la même signification d’un pays à l’autre. Même les soins pour une même maladie changent d’un pays à l’autre . Nous n’avons pas la même" Histoire".

                                                 En France, nous avons eu de grandes industries performantes et toutes ont été nationalisées. On nous avait promis à l’époque qu’enfin nous allions profiter du travail de nos parents....et bien ...elles sont " égarées" nous dit notre justice . Monsieur Hollande nous a clamé que " la France est un pays sans le sous " Qu’y a -t- il d’autre à faire que de se remettre au travail ? il faut bien ET oublier nos malheurs ET remonter notre pays en tenant compte des facteurs extérieurs et des traitrises internes comme il vient de se passer à la Société Générale qui n’hésitait pas à ruiner d’autres personnes à son profit unique et sans travail mais qui aurait été prise à son piège ...., oui, il faut remonter notre pays pour que des entreprises puissent se créer avec l’argent qui pourra alors seulement être dégagé et alors pourront se créer des emplois rentables et non couteux comme il y en a tant et tant car ils empechent la création d’autres emplois en détournant à leur profit l’argent comme notre professeur d’histoire nous l’a enseigné pourtant dans un des lycées marxisant du nord de la France.


                                                • jo l'indien jo l’indien 4 février 2008 12:18

                                                  encore un qui s’est fait b.........berner (pour reste pôlis !!!!) "Sarkozy fait les reformes lui" quelles reformes tu parles ?????? "je serais le président du pouvoir d’achat" qui disait ....une fois elus : ah mais qu’est-ce que je peux faire, les caisses sont vides !!! ....il y avait 15 Milliards mais ça a servi à autres choses, pour d’autres gens pas celles d’en bas....j’avoue que l’on nous sert des arguments de bas étages, mais nous sommes confrontés et victimes de l’Union des Mals Pôlis, alors avec totu le respect que je vous doit chèrs pro UMP vpous n’êtes que des mal pôlis !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès