Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Chômage : Quand Rebsamen se prend pour Sarkozy

Chômage : Quand Rebsamen se prend pour Sarkozy

       

Le chômage augmente en continu depuis plusieurs années au point d’atteindre plus de 5 millions de français.

Le Président Hollande avait promis l’inversion de la courbe, elle n’est pas venue. Chaque mois c’est la même rengaine, cela augmente. On a changé de Ministre du Travail, on est passé de Sapin à Rebsamen mais chaque mois des milliers de chômeurs viennent s’ajouter, alors que faire ? 

Eh bien l’ancien Maire de Dijon a trouvé la solution, il faut "renforcer les contrôles".

Les contrôles de quoi ?

Eh bien pour vérifier que les chômeurs « cherchent bien un emploi ».

Fichtre, il est fort ce Rebsamen, des milliers de travailleurs sont virés des entreprises tous les mois, mais si le chômage augmente c’est parcequ’il y a des gens qui se trouvent tellement bien au chômage qu’ils font tout pour ne pas trouver un emploi.

Je vous laisse réfléchir à la logique du propos, moi j’ai essayé, je n’y suis pas arrivé.

Ils se moquerait pas un peu du monde le Ministre du travail, et surtout des gens qui sont dans la souffrance.

Avec Sarkozy, on avait l’habitude, on n’était plus à une provocation près, mais avec un ministre qui se dit de gauche, il fallait l’oser celle-là.

D’ailleurs très vite le parti de gauche a répliqué « il est temps d’en finir avec la culpabilisation des chômeurs et avec le mythe d’un chômage volontaire. Les Français veulent un travail et un salaire digne. C’est le gouvernement, dans sa soumission aux actionnaires et à leurs injonctions, qui les en empêche. »

Chez les syndicats, on est également très remonté .La CGT a accusé le gouvernement d’avoir comme « seule solution que de sanctionner les chômeurs ». Quant au leader de la CFDT, Laurent Berger, il a déclaré : « Ma pensée va aux gens que je connais, jeunes et moins jeunes, qui cherchent du boulot désespérément et attendent des responsables politiques et du patronat des solutions en termes d’emploi et se voient stigmatisés », etc…

Il semble qu’au PS on cherche à rattraper le coup, puisque le premier secrétaire du Parti socialiste,Jean-Christophe Cambadélis, a tenu à rectifier sur son site que la déclaration de M. Rebsamen n’était « pas pertinente ». « Si les abus peuvent être recensés, on ne peut réduire notre politique à ce but ».

Si on ajoute à cela le débat du travail du dimanche qui revient sur la table, on est en droit de penser qu’il n’y a même plus l’épaisseur d’une feuille à cigarette entre l’idéologique de ce pouvoir et celle de l’UMP.


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • diogène diogène 3 septembre 2014 09:00

    Rebsamen, trotskiste recyclé dans la chasse aux chômeurs.




    • Garance 3 septembre 2014 09:12

      Fatizo


      Pourquoi toujours cette référence à Sarko ?

      Dans le genre pourri les socialos n’ont à apprendre de personne

      Dans l’art de prendre les électeurs pour plus cons qu’ils ne sont ce sont les maîtres

      Vous citez le ministre Rebsamen pour qui le chômage est la faute des chômeurs et surtout pas de la sienne ; mais tous les autres sont au diapason

      Cazeneuve par exemple qui découvre qu’il y a beaucoup trop d’étrangers en France , pour quelqu’un qui il y a peu voulait donner une carte d’identité à tout ce qui rentrait ; c’est comme de nous faire croire qu’il vient de découvrir que l’eau ça mouille

      Sapin qui dés aujourd’hui nous préviens que l’année 2015 ne sera pas dans les normes économiques qu’ils avaient prévu : comme ils n’avaient rien prévu ça n’augure rien de bon

      Vous avez la Belkacem qui se dit aussi ministre des parents des élèves dont elle a la charge : quand on sait le boxon qu’ont mis et mettent les parents d’élèves dans le système on est en droit de se dire que le boxon va boxoner à donf : encore que là je ne plaindrais pas les profs : ils ont semés : ils récoltent

      Dernier écran de fumée de la bande des Baltringues : le livre à paraître de l’Ex du Bouffi : on va tout savoir de choses dont on se fout royalement : si ce n’est que ce sont nos impôts qui ont entretenus cette Catin de la République ( tradition socialiste ) ( 1)

      Bref tout ça pour dire que les socialos ont largement dépassé dans la médiocrité tout ce qu’a pu faire Sarko dans le genre ( pourtant il a fait fort le bougre )

      (1) Fatizo ; pour services rendus au socialisme triomphant vous êtes en droit d’exiger un exemplaire gratuit smiley

      • Doume65 3 septembre 2014 11:05

        « Pourquoi toujours cette référence à Sarko »

        C’est le résultat de l’inertie (au sens énergie cinétique) de la pensée des électeurs socialistes.

        Je veux dire qu’on les a tellement formaté à penser que la politique menée par l’ancien chef d’état lui était propre et qu’avec les « socialistes », ça allait changer, qu’il leur est très difficile de modifier leur logiciel de pensée politique.


      • rocla+ rocla+ 3 septembre 2014 09:21

        Le mieux c’ est de supprimer le travail .


        Du dimanche 

        Du lundi 

        Du mardi 

        Du mercredi 

        Du jeudi 

        Du vendredi 

        Du samedi 


        Si on ajoute à cela le débat du travail du dimanche qui revient sur la table, on est en droit de penser qu’il n’y a même plus l’épaisseur d’une feuille à cigarette entre l’idéologique de ce pouvoir et celle de l’UMP.


        aussi supprimer le travail de 

        Nuit 

        Jour 

        Matin 

        Soir 


        Bref , la bonne solution c ’est de supprimer tous les travails et aussi 
        les travaux .

        Et à tout le monde on y envoie directement la pognon dans 
        la boite aux lettres . 

        Rebsamen sait de quoi il parle , quand il était jeune il était cueilleur 
        de fraises . On l’ appelait Rebsamen ta fraise …. smiley



        • ZenZoe ZenZoe 3 septembre 2014 10:43

          Rebsamen ta fraise...

          J’adore smiley
          Lui et Hollande Fraise des bois, c’est sûr qu’ils doivent bien s’entendre smiley


        • septikettak septikettak 3 septembre 2014 09:24

          Si on ajoute à cela le débat du travail du dimanche qui revient sur la table, on est en droit de penser qu’il n’y a même plus l’épaisseur d’une feuille à cigarette entre l’idéologique de ce pouvoir et celle de l’UMP.
          Avec Fergus et Gruni, vous êtes bien les derniers à vous en apercevoir. N’oubliez pas non plus la mise en cause des 35h.


          • septikettak septikettak 3 septembre 2014 09:28

            Bizarrement, le temps d’écrire mon message, c’est passé de 50 à 80% de votes positifs.


            • Garance 3 septembre 2014 09:46
              Salut Cap’taine 

              Comme vous avez raison : si il n’y avait pas le travail ; il n’y aurait pas de chômeurs

              Pourquoi ça coince ?

              C’est parce que le Travail manque de travail ; il est là le problème

              @ Septikettak

              N’en soyez pas étonné : chaque auteur dispose d’un petit bouton rouge sur lequel il appuis quand son article est mal noté

              Un coup de pouce sur le bouton : et hop ; ça remonte d’un point

              Fatizo en use ; d’autres pas smiley 

            • zygzornifle zygzornifle 3 septembre 2014 09:38

              Brave homme que ce Rebsamen qui se la ramène alors qu’il gagne mensuellement l’équivalent d’une entreprise de 10 salariés à traîner son flasque postérieur a droite et a gauche mais surtout a droite toute, bourdonnant comme une grosse mouche verte dans les ministères et devant les journalistes , c’est chez les politiques et leur mirobolante carrière qu’il y a des grosses économies à faire et pas sur le dos des « sous le seuil de pauvreté » ce sont des lâches qui s’en prennent toujours a ceux qui n’ont presque rien détournant ainsi l’attention de leur propre situation ultra protégée ....


              • Gabriel Gabriel 3 septembre 2014 09:42

                Oublions toutes les idéologies, plaçons nous d’un côté purement mathématique et demandons à nos chers énarques dirigeants de droite, comme de gauche, de résoudre l’équation suivante :

                Sachant que chaque mois, notre pays détruit plusieurs milliers d’emplois par des licenciements financiers (Et oui, il faut rémunérer les actionnaires et augmenter de 30 % les salaires de nos grands patrons…), des délocalisations, de l’automatisation des taches, des emplois au black encouragés par certains entrepreneurs véreux (Voir dans la restauration et le BTP…), du recul de l’age du départ à la retraite etc... , comment, pensez vous inverser la courbe du chômage et, par quoi remplacez vous ces destructions de postes  ? Je ne suis qu’un modeste citoyen qui n’a pas recu la médaille de Fields alors j’en suis resté aux plus et aux moins mais, je me console car, je suis sur qu’un libéral pur jus aux dents éclatantes de blancheur va venir nous expliquer blabla à l’appui que nous les veaux, nous n’avons rien compris aux marchés.


                • Garance 3 septembre 2014 10:23

                  @ Gabriel


                  « Oublions toutes les idéologies... »

                  Ah mais non !!! ; ce serait trop facile

                  Qui disaient que tout était de la faute de Sarko pour prendre sa place ?

                  Qui disaient qu’avec eux ça allait « changer maintenant » dès qu’ils seraient au pouvoir ?

                  On voit tous les jours que c’est encore pire après Sarko

                  Les Patrons se goinfrent encore plus de notre pognon qu’ils investissent en Suisse pour augmenter le PIB suisse

                  Qui leur donne ce pognon ?

                  Par milliards ce pognon alors qu’avec Sarko il était par millions

                  La solution ?

                  Dresser des guillotines sur tout le territoire afin de reconstruire un monde nouveau ; on efface tout et on recommence (1)


                  (1) : c’est beau ce que j’écris hein ? ; on dirait du Robespierre smiley



                • Gabriel Gabriel 3 septembre 2014 11:45

                  Bof Sarko ou Flamby, ils prennent leurs directives chez les banquiers et les dirigeants des grands groupes alors, blanc bonnet bonnet blanc... Et, si nous ne prenons pas le contrôle des élus en les mettant sous surveillance citoyenne durant toute leurs mandatures, le ou la prochaine qui viendra, je vous pari que le résultat sera pareil parce qu’il ou elle prendra ses ordres et sa rémunération aux mêmes sources.


                • rocla+ rocla+ 3 septembre 2014 12:08

                  C ’est du  RobesCalmos   ….. :))


                • foufouille foufouille 3 septembre 2014 13:43

                  « On voit tous les jours que c’est encore pire après Sarko »

                  pas vraiment. le PS est plus lent à tout détruire.


                • Bernie Bernie 3 septembre 2014 14:00

                  ... on dirait du Robespierre

                  Mouais, vu le niveau, j’aurais plutôt dit du Jean Marc Thibault, période crépusculaire « Maguy » précisément.


                • Cédric Moreau Cédric Moreau 3 septembre 2014 16:06

                  @Gabriel

                  Probablement avez-vous donc besoin de plus de » pédagogie « pour comprendre.

                • Gabriel Gabriel 3 septembre 2014 16:25

                  Merci pour le lien. Amusant..


                • Gauche Normale Gauche Normale 3 septembre 2014 18:32

                  Merci, Cédric ! C’est exactement ce que j’ai ressenti quand les médias (lors du Nouvel An 2013, je crois) ont annoncé que le gouvernement allait faire de la « pédagogie », « améliorer sa communication »... C’est d’un gonflant !


                  Si on a l’impression d’être trahis, si on a le sentiment de se faire arnaquer par les mesures anti-ouvrières du gouvernement, ce n’est pas du tout parce que c’est vrai, mais tout simplement que le gouvernement a « mal communiqué ». Comme ça, ça donne au gouvernment le prétexte pour continuer, tout en nous prenant gentiment pour des imbéciles.

                • mmbbb 3 septembre 2014 19:57

                  La France drole de pays Des immigrants sans papiers sont embauches dans le BTP restauration ..... et lorsqu’ils ont quelques ennuis avec l ’administration La CGT vient les soutenir Tous ce bordel est entretenu aussi bien par les entreprises les politiques et les syndicats Cette connivence destabilise le marche du travail et au bal des hypocriques la CGT danse tres bien Les francais se font tondre la laine sur le dos et belent Tans pis pour eux Deplacez vosu en Australie Canada et arrivez les mains dans les proches l’accueil ne sera different


                • zygzornifle zygzornifle 3 septembre 2014 10:13

                  Après Hollande et Valls c’est Rebsamen qui va ronronner et se frotter dans les jambes de Gataz , le MEDEF n’a jamais eut autant d’alliés dans un gouvernement ....


                  • Gnostic GNOSTIC 3 septembre 2014 10:28


                    Bonjour fatizo

                     

                    Normal tout ça, REBSAMEN a de qui tenir en l’occurrence, son père qui était officier de la Gestapo donc les contrôles il connait !

                     smiley

                    Bref, le père était NATIONAL SOCIALISTE

                     

                    Le fils est SOCHIALISTE tout simplement 

                     

                    http://www.enquete-debat.fr/archives/francois-rebsamen-a-menti-a-propos-de-son-pere-qui-etait-bien-collabo-78696

                     smiley


                    • ZenZoe ZenZoe 3 septembre 2014 10:34

                      Tout s’explique.
                      Rebsamen n’en voulait pas du ministère du travail - ce qu’il voulait c’était l’intérieur. Du coup on comprend mieux ses propos à ce taré ! Fidèle à son papa, il confond Pôle Emploi et la Gest - euh pardon - les flics.


                    • Garance 3 septembre 2014 11:58
                      Gnostic

                      Tout se recoupe : 

                      Papa Rebsamen à la Gestapo

                      Papa Hollande copain comme cochon avec JMLP

                      Autre papa de Hollande : Ex-cagoulard décoré de la Francisque

                      Et avec ça ils voudraient nous faire croire que le FN est un danger ?

                      Mais bon sang c’est bien sur !!!!!

                      Tout ça fait partie d’un plan !!!! 

                      Ils nous bradent !!!  smiley

                    • caillou40 caillou40 3 septembre 2014 10:31
                      Rebsamen...super « CUMULARD » du PS...ferait mieux de fermer sa gueule avec tout le pognon qu’il pique au peuple.. !

                      • caillou40 caillou40 3 septembre 2014 13:39

                         il est maire de Dijon, président de la Communauté d’agglomération du Grand Dijonsénateur de Côte-d’Or et président du groupe socialiste au Sénat. Le 2 avril 2014, il est nommé au poste de ministre du Travail, de l’emploi et du dialogue social dans le gouvernement Valls I


                      • kitamissa kitamissa 3 septembre 2014 10:40

                        Le changement ??? eh ben c’est maintenant !!! le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on se distrait bien avec cette équipe de choc gouvernementale, je ne parle même plus de Flamby, ce locataire muet de l’Elysée, mais en 2012, la plupart de ceux présents sur Avox voulaient la Gôche au pouvoir !


                        Vous l’avez maintenant !!! et attendez, ils vous réservent encore de belles surprises !!!

                        • caillou40 caillou40 3 septembre 2014 10:51

                          ++

                          En effet certains ont la mémoire courte.. !

                        • Garance 3 septembre 2014 12:12

                          Salut Maxim


                          T’as bien raison : le meilleur est à venir

                          Dans le gratiné que ça va être , peut-être même dans le sangui nolent

                          De ces pourris rien ne saurait m’étonner

                          Au Bégon rose qu’il va falloir les finir

                          Voir même à la tapette à mouches  :->

                        • Yohan Yohan 3 septembre 2014 12:19

                          Salut l’ami

                          Il parait que notre cher président n’aime pas les pauvres « les sans dents » comme il les appelle (dixit son ex). Un drôle de loustic ce Hollande. Les gens n’ont pas percuté sur son côté mister Hyde. Et pourtant, Martine avait prévenu smiley. Valls ferait bien de se méfier

                        • Garance 3 septembre 2014 13:27

                          Salut Yohan


                          « Les Sans-Dents » ?

                          Cela ne m’étonne pas que ce soit une des ses expressions ; tout dans la blagounette le Bouffi

                          Qu’il se méfie : il n’y a pas pire qu’un «  Sans-Dent » pour vous bouffer les miches

                          A plus fortes raisons quand il y en a des millions ( qu’il crée )

                          Il aime pas les Riches , il aime pas les « Sans-Dents » : il aime qui ce pourri ?

                          Lui ? : qu’il se regarde dans une glace ; ça le calmerait grandement

                        • Garance 3 septembre 2014 14:27

                          Si aprés son « Sans-Dents » , dont il va entendre parler pendant longtemps , il ne descend pas à - 10 dans les sondages ; c’est à désespérer de tout


                          Je vois déjà les futures pancartes dans les futures manifs : 

                          « Flamby t’es foutu ; les Sans-Dents sont dans la rue »

                          Que du bonheur en perspective

                        • TSS 3 septembre 2014 11:12

                          Qu’attend Rebsamen pour contrôler les 577 deputés et les 348 senateurs et savoir si ils font

                          correctement leur travail !! tous ces gens que l’on peut voir digérer et somnoler en direct sur« LCP »

                           et cela tous les jours....enfin ! quand ils sont presents.... !!


                          • ZenZoe ZenZoe 3 septembre 2014 11:38

                            Rebsamen, le cumulard qui trouve très bien d’encaisser plusieurs indemnités aux frais du contribuable ? C’est pas de la fraude ça, d’être payé pour plusieurs fonctions quand on n’a pas le don d’ubiquité ?
                            Et il voudrait écraser les malheureux privés de boulot qui tentent d’arrondir leurs fins de mois difficiles avec des petits jobs au noir ?
                            Ce genre de personnage me dégoûte profondément.


                            • Gauche Normale Gauche Normale 3 septembre 2014 12:16

                              François Rebsamen est un comble.

                              Car présenter les chômeurs comme fautifs, s’attaquer aux chômeurs plutôt qu’au chômage, c’est refuser de chercher des solutions contre le chômage.
                              Eh bien moi, je suis pour que l’on contrôle plus sévèrement les ministres qui refusent de trouver des solutions contre le chômage. Et si il le faut : sanctions !

                              • Gauche Normale Gauche Normale 3 septembre 2014 18:17

                                Cet abruti de Rebsamen a en outre ressorti le sempiternel mensonge des emplois vacants que les vilains chômeurs refuserait de prendre. Sans doute parce que les emplois en question doivent être très séduisants...



                              • rocla+ rocla+ 3 septembre 2014 12:17

                                En fait il n’ y a pas de différence entre frauder aux indemnités 

                                et d’ autres illégalités .




                                Le petit fraudeur  a le même état d’ esprit que le gros .

                                Alors que tout le monde va défendre le petit . 


                                Il y a un vice dans cette analyse . 

                                Ou bien on veut un monde clean et personne ne fraude , 

                                ou alors le contraire un monde intersalope où tout est permis 
                                pour tous . 

                                • foufouille foufouille 3 septembre 2014 13:49

                                  le petit le fait pour survivre.

                                  le gros par plaisir.


                                • PapaDop PapaDop 3 septembre 2014 18:26

                                  Merci l’ auteur et merci Foufouille pour la mise au point ,bonsoir au boulanger esclavagiste smiley


                                • rocla+ rocla+ 3 septembre 2014 18:35

                                  Salut le con … smiley


                                • oncle archibald 3 septembre 2014 18:45

                                  Le plombier licencié par son entreprise qui touche les asdics et qui bosse huit heures par jour au black pour « survivre », ce qui si j’ai bien compris doit se pardonner et se tolérer sans autre forme de procès, nuit gravement à la société. Il nuit :


                                  1/ à son ex employeur et aux autres plombiers qui seraient éventuellement susceptibles de lui verser un salaire, il leur pique le boulot, les empêche de le réembaucher,

                                  2/ ou plutôt 1 bis, il nuit aussi à tous les salariés des plombiers car il fait à leur place des travaux que leur employeur aurait pu leur confier s’ils n’étaient pas réalisés au black, voir 1/ ci dessus,

                                  3/ il nuit à chacun d’entre nous qui payons les assedics qu’il perçoit indûment puisqu’il bosse, et que cette situation lui permet non pas de « survivre » mais de vivre bien mieux que dans sa situation antérieure de salarié. Il gagne plus, paie moins d’impôts, bénéficie d’aides supplémentaires auxquelles il n’avait pas droit lorsqu’il avait un salaire. Il n’a aucune envie de revenir dans le circuit « normal » et c’est la que les « pleureuses compatissantes » se trompent.

                                  En bref, je suis très surpris que l’on trouve étonnant qu’un ministre de la République rappelle que les lois sont faites pour être appliquées. Que ce soit « politiquement » maladroit pour des ministres socialistes c’est certain, ils paraissent vouloir nuire à ceux qui en principe votent pour eux. Que ce soit absolument nécessaire pour assainir l’économie du pays est tout aussi certain. 

                                  Comment expliquez vous qu’en Espagne, en Grèce, au Portugal, les taux de chômages soient largement plus élevés qu’en France et qu’il n’y ait pas de révolution ? Parce que le travail noir y est plus que toléré, c’est une véritable institution et les politiques le considèrent comme une nécessaire soupape de sécurité. En revanche, tout ce travail non comptabilisé et ne donnant lieu à aucun prélèvement de cotisations sociales, ni d’impôts sur le revenu, ni ’impôts sur les sociétés fait perdurer anormalement une situation de déficit du pays, au bénéfice exclusif de ceux qui marchent en dehors des clous. Malheur au chômeur qui ne travaille pas au black ! On ne peut plus l’indemniser correctement.

                                  Une société qui entend protéger les plus faibles et les plus démunis, qui prévoit le versement d’allocations de substitution pour leur permettre de vivre en attendant qu’ils retrouvent du travail, ne peut pas, ne doit pas, tolérer le travail au noir. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès