Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Christian Chavrier, candidat fédéraliste à l’élection présidentielle, (...)

Christian Chavrier, candidat fédéraliste à l’élection présidentielle, rejoint Bayrou

"François Bayrou est désormais le candidat le mieux placé pour promouvoir les valeurs du fédéralisme européen et prôner une régionalisation cohérente et pertinente pour la France, deux axes prioritaires du Parti fédéraliste. François Bayrou est en outre le seul vote contestataire face à un système qui dysfonctionne, injuste et verrouillé ; face aussi aux démagogues qui opposent les Français entre eux. Le vote centriste est un vote constructif et rassembleur, qui ancrera résolument la France en Europe, tout en préservant notre unité et notre diversité. Les valeurs fédéralistes sont partagées par François Bayrou. Notre façon d’envisager la politique également."

François Bayrou et Christian Chavrier on constaté une "véritable convergence sur les objectifs". Ils ont trouvé de réels points communs dans leur approche "humaniste et pluraliste" pour la démocratie française et européenne....

Voilà le premier ralliement à François Bayrou de cette campagne. C’est (de source sûre) loin d’être le dernier...

Interview express de Christian Chavrier :

Cliquez ici pour télécharger le MP3

(précédente interview du Président du Partie Fédéraliste ici (audio) / interview de François Bayrou ici (Vidéo pour le PoliTichow)


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Romain (---.---.10.200) 5 février 2007 14:01

    Le bearnais monte monte... mais ou va t’il s’arreter ? A la presidence j’en suis persuadé.


    • Aldoo (---.---.118.122) 6 février 2007 00:02

      @Dégueuloir : Je ne suis pas particulièrement fan du ministre de l’intérieur et loin de là, mais ce genre de commentaire est totalement hors sujet ici !!!

      Qui plus est, ces longs copiers/collers sont une pollution particulièrement irritante !

      @Aux modérateurs : eh bien, il faudrait peut-être faire votre boulot !

      (SVP, supprimez aussi mon commentaire si vous supprimez celui de M. Dégueuloir, merci !)


    • morigan (---.---.218.170) 6 février 2007 12:21

      Eh bien si tu es fan du ministre de l’intérieur (c’est bien de l’assumer) ne penses tu pas que ton ministre, rédacteur en chef de TF1 à ces heures perdus aurait besoin d’un modérateur...à la télé , lui qui est partout... Tu critiques ici de l’information, qui mérite d’être connu, et qui ne peut l’être que sur des sites pluraliste de qualité comme agoravox, mais pas sur TF1...

      Qui es tu pour juger de la pertinence des informations ou de la censure ? Peut être que le ralliement de Johny smiley ...et d’autre starlettes à Sarkozy c’est de la meilleures l’information ? Ici le coté people de l’information chère à M.Sarkozy n’a pas cours, on est là pour critiquer, et pour informer pour dire des choses qui ne peuvent être dit à télé pour diversifier l’information, pas pour censurer ou profit de je ne sais quel intérêt...

      Les pro-européens sont loin d’être ultra-minoritaire...ce mouvement fédéraliste(environ 15 000 personnes) n’est que la partie de l’iceberg émergée... smiley


    • dégeuloir (---.---.135.90) 8 février 2007 00:59

      Pour info :

      Nicolas Sarkozy

      Ministre de l’Intérieur

      Ami de tout le monde dans les médias et les affaires

      « L’express » du 19 janvier 2006, article d’Eric Mandonnet

      « Ces personnalités-là ont un point commun : Nicolas Sarkozy les consulte - un peu, souvent, en permanence. Il y a la garde rapprochée, ses collaborateurs à l’Intérieur qui travaillent aussi pour lui à l’UMP ; l’état-major politique, des élus qui se sont retrouvés le 13 décembre pour un premier dîner de campagne ; et aussi des amis, des patrons, des penseurs, économistes ou intellectuels, des visiteurs, hommes d’opinion ou de religion. Autant de relais pour une future bataille nationale. » Les amis : ..., Martin Bouygues (nb. : témoin de son mariage et parrain d’un de ses fils selon « le point » du 27/1/2005), ... Les patrons : Michel-Edouard Leclerc, François Pinault, Arnaud Lagardère, Antoine Bernheim, Claude Bébéar, Michel Pébereau, Patrick Kron (Alstom), Carlos Ghosn, Charles Milhaud, Gérard Mestrallet Les penseurs : Nicolas Baverez, Pierre Mariani, Alain Minc, Alain Finkielkraut, Pierre Avril Les visiteurs : Pierre Giacometti, directeur général d’Ipsos, ... La garde rapprochée : ... L’Etat-major politique : ..., Gérard Longuet, ...

      « Le figaro » du 27 novembre 2004, article de Sylvie-Pierre Brossolette

      « Nicolas Sarkozy n’avance pas seul. Depuis bientôt trente ans, le nouveau président de l’UMP s’est inventé un réseau d’amitiés fortes et éprouvées dans toutes les sphères de la vie publique. Elles sont les racines de son ambition. (...) Il a un lien très fort avec son propre ancien « dir cab », Pierre Mariani, désormais dirigeant à BNP-Paribas. (...) Mais le réseau le plus impressionnant de Sarkozy se trouve chez les chefs d’entreprise. Une pléiade de PDG sont à tu et à toi avec lui. A commencer par le plus proche, parrain d’un de ses fils, Martin Bouygues. Suivent de près Paul Desmarais senior, Antoine Bernheim, (...). Et encore, sans pouvoir citer tous ceux que Sarkozy voit ou appelle régulièrement : (...), Thierry Breton (nb à l’époque président de France Telecom), ... »

      « L’humanité » du 24 décembre 2004, article de Stéphane Sahuc

      « Vacances entre amis. Nicolas Sarkozy passe ses vacances de fin d’année au Canada. Plus exactement chez un ami québécois, Paul Desmarais. Ce magnat canadien des affaires internationales est un confident estimé du nouveau patron de l’UMP. Il se trouve que ce Paul Desmarais est également un administrateur du groupe Suez. Un groupe propriétaire d’Electrabel, l’électricien belge qui contrôle 7 % des capacités de production électrique installées en France et qui attend avec impatience l’ouverture du capital d’EDF et de GDF. Cela explique peut-être en partie la « pugnacité » de Nicolas Sarkozy lors de son passage à Bercy pour imposer le changement de statut à l’électricien français. »

      M. Sarkozy est surtout l’ami des médias qui disent du bien de lui :

      « Le monde » du 17 novembre 2006

      « L’ex-directeur de la rédaction de Paris-Match, Alain Genestar, affirme (...) que Nicolas Sarkozy est à l’origine de son licenciement, suite à la publication par ce magazine, le 25 août 2005, d’une photo de Cécilia Sarkozy au côté du publicitaire Richard Attias. »

      « Le matin » du 27 janvier 2007, article de Ian Hamel

      « Un proche de Sarkozy vous appelle au téléphone et lâche le nom de votre maîtresse, menaçant de le faire savoir à votre épouse si vous ne devenez pas davantage conciliant avec le candidat de l’UMP », s’étrangle un journaliste du Figaro. Un proche de Sarkozy que Karl Laské, journaliste à Libération appelle carrément « le lanceur de boules puantes » »

      Autres liens

      à partir du cabinet Balladur : Pierre Louette, Nicolas Bazire

      autres : Jean-René Fourtou, Bernard Arnault (nb. autre témoin de son mariage)


    • Voltaire Voltaire 5 février 2007 14:27

      De sources généralement bien informées (comme on dit dans ces cas là), les ténors de l’UMP (enfin, soyons précis, certains ténors de l’UMP), sont très inquiets de la progression de François Bayrou dans les sondages. S’il atteint le cap des 15-16 %, pensent-ils, alors le point d’inflexion sera dépassé et sa candidature suffisament crédible pour faire boule de neige, et lui permettre d’atteindre le deuxième tour. Et un second tour Sarkozy-Bayrou est la pire hypothèse pour l’UMP ; ils fourbissent donc leurs arguments anti-Bayrou.

      A entendre les Le Pen père et fille récemment, voilà au moins le troisième homme de 2002 qui est inquiet.


      • gem gem 5 février 2007 14:59

        bof... franchement, j’ai du mal à y croire. Si Bayrou arrive au second tour, je parie qu’il gagne, mais mais comment pourrait-il y arriver ? zat iz ze coueche tonne, et même mille tonnes !

        * comptez comme vous voulez : Le pen, l’extrême gauche, De Villiers etc. totalisent au moins 30% des voix. Ne reste donc au maximum que 70 % à se partager entre Bayrou, Royal et Sarkosy. Ca met la barre pour le second tour à 23 % minimum. Quand on part de 25 à 30, comme Sarkosy et Royal, ne pas y aller relève de l’exploit (Bravo Jospin !) ; quand on part d’une base à 6%, comme Bayrou, c’est une autre paire de manches... Difficile de bouffer à tous les rateliers, ceux de droite et ceux de gauche ; l’union nationale ? gros inconvénient : ça implique d’avoir et le PS et l’UMP ensemble, alors que les gens sont plutôt contre au moins l’un des deux ! Sa seule chance : mordre sur l’électorat PS (sans taper dessus !), et espérer que l’extrême gauche fera le reste, pour dépasser Royal. Je ne parierais pas ...


      • Aldoo (---.---.43.7) 5 février 2007 15:27

        Petite faute de raisonnement : si NS, SR et FB se partagent 70%... eh bien on ne peut rien en conclure sur la barre pour le second tour, si ce n’est qu’elle sera au maximum de 23,33% ! (soit le contraire de ce que vous avancez.)

        En effet, contre exemple : en admettant que les autres candidats aient chacun moins de 15%, par exemple, et que NS ait par miracle 40%, alors 16% suffiraient pour se retrouver second (il ne resterait que 14 sur les 70).

        En fait, Bayrou devient « dangereux » dès qu’un gros écart se creuse entre les deux favoris des médias... mais c’est aussi vrai pour Le Pen, qui est encore le troisième homme !


      • dégueuloir (---.---.69.33) 5 février 2007 21:52

        la seule façon pour Bayrou d’étre aux commandes serait de faire alliance avec Royal ,ce scénario est d’ailleurs plus que probable,ils y a beaucoup de « passerelles » communes entre les deux,et le mariage est appétissant une union centre gauche et centre droit,je ne donnerai pas cher de NS dans ce cas de figure......... smiley


      • morigan (---.---.218.170) 5 février 2007 22:21

        « bof... franchement, j’ai du mal à y croire » Tu aurais dis ça en 2002 pour Lepen... Et Chirac et Jospin avaient chacun plus de 30 % dans les sondages à cette période de l’année... Je peux t’assurer qu’aucun candidat n’est prêt de faire plus de 20% au premier tour... smiley


      • parkway (---.---.18.161) 6 février 2007 13:34

        a voltaire,

        ok, si bayrou est sincère, mais là j’ai peur qu’il y ait photo !


      • parkway (---.---.18.161) 6 février 2007 13:42

        degeuloir, tu apportes de l’eau à mon moulin quand je dis sarko sego bayrou même combat !

        et puis mes chers amis vous oubliez Bové...le seul représentant à mes yeux de la gauche socialisante en france et d’accord pour remplacer le TCE pour lequel 55% des français ont vôté contre.

        et je ne suis pas le seul à penser ça, la sego elle va en prendre plein la tête !

        et si 55% des français vôte Bové... utopie, peut-être, mais des surprises vont arrriver, ce n’est pas une utopie ça...

        bonjour chez vous, dormez bien !


      • bardamu (---.---.48.216) 15 février 2007 12:15

        55% au premier tour pour « l’OGM killer » ? Ce n’est pas de l’utopie mais de la cécité. Mis à part les meating saucisson-mergez-camembert et les défilés sous les banderoles au son des trompettes de foire, quelle est sa crédibilité ? Quel est son projet ? Sa cible est trop catégorielle. En France, comme dans la plupart des pays industrialisés, c’est le secteur tertiaire qui est majoritaire. Quelle est l’expérience de ce monsieur dans ce domaine ? Arrêtons là de délirer !


      • funkyfb (---.---.85.3) 5 février 2007 18:18

        Ce ralliement ne nous apprend rien. Ceux qui ont suivi savent que ce pseudo candidat fédéraliste roule pour bayrou depuis des années. smiley

        C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’ancien responsable du parti fédéraliste était lui aussi candidat (contre la candidature officielle du parti fédéraliste désormais ralliée officiellement à Bayrou). smiley

        Un classique de faire lancer des fausses-candidatures pour annoncer des ralliements et faire semblant d’un dynamique.

        Laissez-moi d’ores et déjà vous dire le prochain ralliement de cette famille politique. Celle-ci aura lieu au deuxième tour et Bayrou (si ce n’est lui ses proches) feront voter Sarkozy. smiley

        Pour les doux réveurs qui pensent que Bayrou sera au deuxième tour, que gauche et droite peuvent gouverner ensemble, que le centre ça existe et que les papillons font des bisous aux abeilles sous les yeux de jolis excargots qui jouent aux cartes sur un champignon, je vous invite à vous réveillez vous même plutôt que de vous faire réveiller en sursaut en hurlant : « on m’aurait menti !! ». smiley

        Et oui, les élus et l’appareil UDF a besoin de l’UMP notamment localement (dans les majorités régionales, départementales, communales, etc.). Et puis sur le fond des idées peu de choses séparent Bayrou d’un grande partie de l’UMP (Fillon, Douste-Blazy, Borloo, Boutin...). smiley


        • faxtronic (---.---.127.45) 6 février 2007 12:21

          Il est vrai qu’AV est trusté par des bayroutistes, comme moi. Neanmoins je trouve ton commentaire juste et tres rigolo, já i vote positif sur ton commentaire, mais ca n’a pas suffit a l’emerger. Franchement je trouve cela injuste qu’íl soit mis au fond du trou. Les campagnes presidentielles sont des marigots pleins de sables mouvante. DE PROFUNDIS


        • Stephane Klein (---.---.19.227) 5 février 2007 18:43

          Vu le nombre de votes negatifs sur ce dernier commentaire tres pertinent, je commence a me convaincre qu’Avox est truste par des militants UDF, tiens pour la peine je vote oui smiley


          • rock.marshall41 (---.---.47.157) 5 février 2007 21:48

            Je ne suis pour aucun candidat en particulier, mais je ne trouve pas que cette info soit « capital »...


            • freedom (---.---.72.245) 5 février 2007 21:58

              et même s’il appelait à voter Sarkosy, ce n’est pas pour cela que je le ferai. C’est bien encore une vétuste idée de l’UMPS que de croire que les voix du premier tour leur appartiennent. Je ne me pose même pas la question du second tour, pour le premier ce sera BAYROU ............et au second aussi. A croire que si Royal vous demandait d’aller vous pendre vous iriez !!!! Ce n’est en général pas le style des gens habitués à Agoravox


              • (---.---.180.31) 6 février 2007 09:42

                @funkyfb (et @Stephane Klein) =============================== ==== tu nous expliques : « Pour les doux réveurs qui pensent que Bayrou sera au deuxième tour ... »

                Pour ce qui est des pronostics tu t’avances un peu trop : voir 2002. Rien n’est moins sûr en politique que cette année car Sarkozy est aussi excité et égocentrique que Balladur était hautain. Or en 1995, à 3 mois de l’élection Balladur était à 30%, Chirac à 10% ! Autre élément à prendre en compte : cette élection n’a jamais autant intéressé les Français. Les ventes de journaux et magazines traitant du sujet se vendent comme des petits pains et les émissions TV cartonnent vraiment alors qu’on est encore loin du 22 avril ! Je ne parle pas de Ségolène Royal, elle parle d’elle-même. Quand au vieux borgne, il est depuis 40 ans le croque mitaine qui - à force de persévérence dictatoriale - a enfin permi aux français de se faire peur en 2002. J’ajoute qu’il a plutôt mal vieilli en tant que chef de sa secte. C’est donc fini, cette fois il ne dépassera pas son score précédent.

                ============================= ==== tu nous dis ensuite : « ... que gauche et droite peuvent gouverner ensemble, que le centre ça existe et que les papillons font des bisous ... »

                D’abord le centre existe et pourrait gouverner seul même en l’état actuel de la représentation nationale : l’UDF c’est 40 sénateurs et 30 députés et plusieurs autres maires. Et justement, François Bayrou veut aussi appeller à son gouvernement des membres de la société civile et les membres d’autres partis prêts à relever le défis d’une relance du pays. Car il y en a marre de ces désignations « à la chiraquienne » qui consistent à remercier les copains en priorité. Mais où est l’intérêt général dans tout ça et que fait-on de l’impartialité de l’état ?

                Pour François Bayrou la première priorité sera de faire des réformes rapides et consensuelles. Or, pour éviter toute contestation conservatrice dans la société (voir propositions de 6ième république), il n’aura d’autre choix que de nommer des républicains de plusieurs bords vraiment compétents et qui se respectent malgré leurs différences !

                Quand à l’assemblée nationale auquel tu fais implicitement référence, attention de ne pas imaginer le futur avec les références d’aujourd’hui ! J’explique :

                D’une part au moment des législatives, les français ne sont pas idiots : s’ils ont choisi François Bayrou, ils lui donneront une majorité UDF à l’assemblée comme ils l’ont toujours fait avec les autres présidents. D’autant que cette fois-ci, il y aura des candidats UDF dans toutes les circonscriptions. Je vais m’en expliquer plus bas. Cela peut paraître absurde une assemblée majoritairement centriste. Or ce n’est pas plus absurde que d’avoir imaginé une assemblée de gauche avant l’élection de Mitterrand en 1981 (« les chars russes bientôt sur les Champs Élysée » écrivait-on dans la presse anglo-saxonne).

                D’autre part, François Bayrou a le projet de créer une « sixième république » impartiale avec 50% de représentation et 50% de proportionnelle comme ce qui se pratique avec succès en Allemagne. Il va renforcer le rôle de l’assemblée nationale et donner davantage de responsabilités arbitrales au chef de l’état. Aujourd’hui, avec 100% de représentation, la moitié des électeurs n’ont pas leurs idées représentées devant le parlement. Ainsi Le Pen aurait eu bien moins de crédit aujourd’hui si on l’avait laissé baver ses diatribes à visage découvert devant notre assemblée !

                ================================== ==== enfin : « Et puis sur le fond des idées peu de choses séparent Bayrou d’un grande partie de l’UMP »

                ENCORE UN TRUC FAUX : Récemment, c’est vrai que l’UDF s’est allié à sa droite avec le RPR. C’est normal qu’un parti modéré et tolérant tente des alliances républicaines lorsqu’il est minoritaire. Ce n’est ni mal, ni bien, c’est une preuve de dialogue et d’ouverture d’esprit dans le but de voir ses idées un minimum représentées. Il faut être objectif et honnête : on ne renie rien à essayer de faire valoir ses propositions. Les verts et le PC se sont eux aussi alliés « à perte » avec le PS et personne ne s’en est offusqué.

                François Bayrou n’est ni de ’droite’, ni ’de gauche’. Une fois pour toute : il est ’centriste’, un courant historique dans la république française mais oublié ces dernières années. Le ’centrisme’ est une conception politique à vocations humaniste et indépendante depuis presque un siècle. Beaucoup de grands hommes sont passés par ce courant. Les papas Français de l’Union Européenne, Robert Schuman et Jean Monnet, étaient par exemple « centristes ». Or, dans cette époque troublée d’après guerre, il fallait être pragmatique, avoir du cran et beaucoup de tolérance pour imaginer comment faire l’Europe sans guerre d’aujourd’hui ! C’est avant tout ça le centrisme : une vision humaniste de l’avenir.

                Alors effectivement les plus « à droite » de l’UDF décident de rejoindre Sarkozy. François Bayrou « ne les retient pas ». Cependant il est incorrect d’en faire une preuve du fait que Bayrou serait de droite. Justement cela est le résultat d’un petit « nettoyage » de l’UDF. « Petit » car malgré les pressions de l’UMP depuis 5 ans et les promesses de postes qui vont avec, le hold-up n’a pas fonctionné comme prévu sur l’UDF. Les valeurs centristes y sont très solidement enracinées.

                Cette entente de « centre-droit » fut donc rompue quand l’UMP, ex-RPR, est devenue une machine hégémoniste essayant de tout aspirer autour d’elle. Ce mouvement ignore ainsi la tradition française de pluralisme politique au profit d’un bipartisme à l’américaine, plus facile à contrôler financièrement et idéologiquement. On nous prend vraiment pour des « veaux ».

                Alors on nous fait croire que le centre « c’est rien », que l’UDF est une dissidence de la droite. Je constate que ce mensonge fonctionne dans l’esprit de beaucoup de personnes. Alors je le dis une deuxième fois : c’est historiquement et idéologiquement faux.

                En fin de compte, ce que l’UMP n’a pas compris c’est que toute cette mascarade monopolistique a servit la cause de l’UDF. Cela a permit à François Bayrou de faire « recentrage » salvateur vers les valeurs historiques de son mouvement. Ainsi il y a une certaine défection des plus ’droitiers’ qui s’éloigne naturellement de l’UDF alors que la gauche sociale démocrate s’en rapproche !

                voila. Fred


                • PasKal (---.---.201.240) 6 février 2007 10:49

                  Un sondage la semaine passé demandait si les idées de François BAYROU étaient .de gauche, .du centre, ou .de droite et le résultat fut que els français à 60% l’identifie comme étant ...du ’centre’ !

                  Son image et sa perception ont tellement changés que désormais les français ne le voient plus comme un ’inféodé’ à la droite mais bel et bien comme un homme libre ayant ses propres idées son propre projet, ses propres troupes, ses propres électeurs, ses propres soutiens et le reconnaissent désormais comme un candidat crédible ayant la stature pour devenir Président de ce Pays.

                  Je trouve cela sain et normal.

                  Je voterai moi aussi François BAYROU au 1ER TOUR !

                  Je voterai moi aussi François BAYROU au 2ND TOUR !


                  • faxtronic (---.---.127.45) 6 février 2007 12:18

                    Moi pareil, Bayrou. Mais par contre, si BAYROU appelle a voter SARKO ou ROYAL au second tout, c’est son probleme, pas le mien. Je vote en mon ame et conscience, je me fous du reste. Je suis citoyen, je suis responsable, je ne suis pas un mouton enbrigadé, encore moins un politicien. Já ssemerais les consequences de mon vote, et je resterais logique avec moi-meme. Et adviennes que pourra.


                  • dégeuloir (---.---.124.141) 6 février 2007 13:10

                    je doute que Bayrou appelle à voter Sarkosy.si c’est le cas ,il sera un petit toutou comme les autres et perdra toute crédibilité, la majorité de ses voix ne se repporteront pas sur NS.....lol.. smiley


                  • (---.---.225.122) 7 février 2007 13:38

                    VENEZ DIVIN BAYROU Venez, divin Bayrou Sauvez nos jours infortunés ; Venez, source de vie, Venez, venez, venez.
                    - 1- Ah ! descendez, hâtez vos pas, Sauvez les hommes du trépas : Secourez-nous, ne tardez pas, Venez, divin Bayrou, Sauver nos jours infortunés, Venez, source de vie, Venez, venez, venez.
                    - 2- Ah ! désarmez votre courroux ; Nous soupirons à vos genoux, Seigneur, nous n’espérons qu’en vous, Pour nous livrer la guerre, Tous les Sarkos sont déchaînés : Descendez sur la terre, Venez, venez, venez.
                    - 3- Que nos soupirs soient entendus ! Les biens que nous avons perdus Ne nous seront-ils pas rendus ? Voyez couler nos larmes. Grand Dieu, si vous nous pardonnez, Nous n’aurons plus d’alarmes Venez, venez, venez.
                    - 4- Si vous venez en ces bas-lieux, Nous vous verrons victorieux Punir Ségo, ouvrir les cieux : Nous l’espérons sans cesse, Les cieux nous furent destinés Tenez votre promesse Venez, venez, venez.
                    - 5- Ah puissions-nous chanter un jour ! Dans votre bienheureuse cour, Et votre gloire et votre amour ? C’est là, heureux présage. De ceux que vous prédestinez ; Donnez-nous-en le gage, Venez, venez, venez.


                  • benn75 (---.---.182.41) 6 février 2007 16:18

                    Ce ralliement ne m’étonne pas, et c’est sans doute loin d’être le dernier.

                    Les sourires faux de royal et les discours d’avocats de sarkozy me font peurs car ils me regardent avec calcul, ils salivent devant mon bulletin de vote, ils tentent de m’endormir avec des mots magiques, ils sont déshumanisés.

                    Lepen est un fasciste et un antisémite notoire.

                    L’extrème gauche a un vrai discours réellement pensé et assumé, mais qui ne rentre pas dans mes convictions.

                    Désolé, mais je ne vois que bayrou qui puisse convenir pour le poste à pourvoir...


                    • foufou (---.---.62.32) 6 février 2007 22:08

                      J’ai vu l’émission sur canal+ avec bayrou, excellente, ce type me plait de + en +.

                      Trop de communication TUE la communication...il faut ETRE et non PARAITRE, et cà seul bayrou semble l’avoir comprit. En tout cas je prédit une forte montée en puissance de ce dernier, au grand dam des 2 « super communiquants » professionels.... :))  :)


                      • romainpsycho (---.---.122.18) 7 février 2007 13:36

                        L’union ne fait il pas la force ? Le juste milieu ? La réelle nouveauté, le seul à proposer la 6eme république, un changement de mentalité, lutter ensemble et pas contre les uns les autres. Déja seulement ces grands fondements sont déja des évolutions pour la France. Mais aussi une France qui pese sur l’europe (Prodi soutient Bayrou pour une France efficace en Europe) . Et puis Allez sur le site, il y a des idées, il y a un programme !!

                        Le vote utile ?

                        Je conteste le vote utile car il faut voter pour celui qu’on croit le meilleur, mais si il y avait un vrai vote utile, ca serait Bayrou, car c’est le seul qu’on est sur qu’il gagnera Sarkosy au second tour !!

                        Moi je voterais Bayrou parce que je trouves vraiment bien ce qu’il propose ! Il est le candidat le plus moderne, le plus révolutionnaire, et concret .. que demander de plus ?


                        • dégeuloir (---.---.96.16) 8 février 2007 13:09

                          seul il ne pourra pas arriver au pouvoir,mais avec la gauche oui et de très loin,d’ailleurs on sent bien que Bayrou file des cauchemars à Sarkosy ,les attaques se recentrent sur lui,la fin de campagne va étre un calvaire pour l’UMP......LOL....  smiley


                          • laurent watrin (---.---.151.136) 19 février 2007 13:55

                            Le prochain ralliement serait-il de centre gauche ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès