Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Christine Boutin, la liberté amère

Christine Boutin, la liberté amère

Vexée par son éviction du gouvernement lors du dernier remaniement, Christine Boutin multiplie les gesticulations médiatiques. Dernière en date, le renoncement théâtral au siège de députée qui lui revenait.

christine boutin.jpg

Car Christine Boutin est une femme qui a souffert. Le 23 juin dernier, elle a été victime d’une éviction "inhumaine", ainsi qu’elle la nomme. Imaginez-donc : la veille, François Fillon lui aurait laissé croire que la reconduction de son action au sein du gouvernement était une chose acquise - "il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre" disait-on dès le lendemain à Matignon - pour ensuite la laisser tomber, elle, Christine Boutin, du haut du piédestal où elle posait depuis des mois ! Car si Christine est modeste, cela ne se voit pas, si l’on en juge par les propos fielleux qu’elle déversa aussitôt sur son successeur :

"Je n’ai rien contre Benoist Apparu, mais le logement mérite mieux que d’être la 25e roue du carrosse."

Autant d’humilité et de solidarité dans la bouche de la présidente du tout nouveau Parti Chrétien-Démocrate, voilà ce qui s’appelle transformer ses idées en actes. Pour un parti dont l’un des piliers doctrinaux se trouve professer le pardon des offenses, c’est un début en fanfare.

Mais ne jetons pas la première pierre à Christine : c’est qu’elle a beaucoup pâti de ce "jetage". Pensez-donc, trois jours avant, voici ce qu’elle écrivait sur le site de son parti tout neuf à l’adresse de Xavier Bertrand :

"Je m’adresse ici à mon ami Xavier, notre Secrétaire Général, pour lui dire la confiance que j’ai dans son action de mobilisation, la joie que j’ai à participer au gouvernement de la France et l’espérance que m’apportent les chantiers mis en œuvre par notre Président Nicolas Sarkozy."

Confiance, joie, espérance : voici la devise de Christine jusqu’au 23 juin au soir. Et puis adieu veau, vache, cochon, couvée... La confiance est tarie, la joie glisse vers l’amertume, quant à l’espérance, elle en devient celle de fouler aux pieds ses amis inconscients de sa valeur véritable. Alors dans la foulée, elle refuse le poste d’ambassadrice au Vatican, et dans une tirade toute delonienne, s’en explique fièrement : "Christine Boutin n’est pas une femme qui ferme sa bouche or le poste d’ambassadeur fait qu’on ne peut pas trop parler." Oui, elle mérite mieux, elle qui revendique "17% de l’électorat de Nicolas Sarkozy". La martyre du 23 juin voit dans ce signe évident du destin un appel auquel elle ne peut que répondre : "J’ai décidé de prendre le chemin de la liberté absolue pour continuer mon action politique".

Liberté absolue : voilà qui semble mesuré comme programme, à l’image de toutes les réactions de Christine Boutin depuis son entorse impromptue d’amour-propre. Alors Christine fait table rase du passé, elle brûle ce qu’elle a adoré, et dans un geste désuet qui se voudrait empreint de panache, sans un regard en arrière, elle quitte une Assemblée Nationale éplorée indifférente :

"J’ai passé vingt et un ans à l’Assemblée. Le temps est venu pour moi d’avoir un autre horizon que celui, étriqué, du Palais-Bourbon."

L’autre horizon, c’est dans l’immédiat celui de l’écriture. "Ecrire, c’est une façon de parler sans être interrompu", disait Jules Renard, et Christine en a bien besoin par les temps qui courent. Elle prépare donc un ouvrage sous forme d’entretiens avec Thibaud Collin, philosophe coauteur du livre de Nicolas Sarkozy La République, les religions et l’espérance. Le chef d’oeuvre devrait paraître cet automne. Elle y racontera sa vie de ministre et livrera quelques confidences pleines d’amour à propos de ses ex collègues du gouvernement - qui brusquement ne sont plus ses "prochains". Que voulez-vous, la "liberté absolue", cela suppose aussi de savoir s’affranchir de ses convictions affichées. 

http://lapolitiqueetmoi.hautetfort.com/


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • La Politique et moi La Politique et moi 24 juillet 2009 12:34

    C’est votre droit.


  • Dominique TONIN dume 24 juillet 2009 17:11

    Madame BOUTIN se croyait tellement au dessus des autres, était collée au plafond, sa chutte a été brutale et d’une violence intense ! Cela vous apprendra madame à la fois l’humilité, la modestie et la réalité quant aux -soit disants- amis politiques ! On récolte ce que l’on sème ! N’est-il pas !


  • jaso jaso 24 juillet 2009 12:21

    Bonjour,
    J’aimerai savoir qui a écrit cet article. ( http://lapolitiqueetmoi.hautetfort.com/ renvoie à Agoravox, donc lettre anonyme ?)
    Je dirai aussi que le remaniement ministériel est un fait du prince dont on ne perçoit pas nécessairement le sens, ce qui pose quand même problème.
    Il peut se comprendre que Christine Boutin souffre de cet éviction surtout si la veille, elle était assurée de rester. Dommage que l’auteur de l’article ne fasse pas assez preuve de compassion mais plutôt a une attitude visant à discréditer l’ancienne ministre jetée comme un klennex devenu trop encombrant dont on ne sait plus quoi faire.
    J’avais vu un signe positif dans l’élection de N. sarkosy d’ouvrir à des personnes à fort tempérament et à grand courage des fonctions importantes.
    Peut être qu’un frêre n’a pas accepté une expression publique de la foi dans la création du parti politique chétien démocrate, peur que Henry VIII et sa fille revienne tuer de manière massive les personnes au nom de leur religion.


    • La Politique et moi La Politique et moi 24 juillet 2009 12:42

      « Je dirai aussi que le remaniement ministériel est un fait du prince »

      Non, c’est le fait du Premier ministre et du Président, qui institutionnellement sont qualifiés pour cela, et mandatés par le peuple français souverain à cette fin. Bienvenue en République.

      « Dommage que l’auteur de l’article ne fasse pas assez preuve de compassion mais plutôt a une attitude visant à discréditer l’ancienne ministre »

      Christine Boutin ne recherche pas la compassion, elle recherche la reconnaissance au travers de son action politique - d’où le ton peu compassionnel de ses propres remarques.
      Par ailleurs je n’ai cherché à discréditer personne, il ne vous a pas échappé que je me suis inspiré seulement de citations réelles et récentes, replacées dans leur contexte.


    • Anto 24 juillet 2009 15:04

      @ l’auteur

      vous ergotez un peu non ? Quel est le nombre de changement d’attribution, de changement d’intitulé, etc... de chaque ministre et secrétaire d’état depuis juin 2007 ? Plus de 50 (! !). En deux ans, le gouvernement De Villepin a connu...5 changements seulement, et tous entre mars et avril 2007. Il faudrait m’expliquer comment on fait pour diriger la france quand les interlocuteurs changent tous les 3 mois...
      Finalement à quoi assiste-t-on ? A un spectacle de chaise musicale. Comment ne pas penser que les remaniements ne sont pas complètement arbitraire ? un fait du prince ?

      Boutin ne grandit pas la classe politique, ça c’est sur... mais bon, sa sortie est dans l’air du temps


    • clocks 24 juillet 2009 12:22

      Comprendre qu’elle soit sortie du gouvernement de cette façon, c’est sans problème, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est le fait qu’elle y soit entrée. Vivement le tour de Lefebvre.


      • Gabriel Gabriel 24 juillet 2009 13:35

         

        Non, c’est le fait du Premier ministre et du Président, qui institutionnellement sont qualifiés pour cela, et mandatés par le peuple français souverain à cette fin. Bienvenue en République.

        Non mais vous croyez réellement aux conneries que vous dites ou c’est de l’humour ? Le peuple français n’a pas l’impression d’être souverain quant on s’assoit sur son vote. Exemple : le référendum sur l’Europe. Ni d’avoir mandaté un guignol qui n’a que foutre de la démocratie. Ce monsieur a été élu sur une série de mensonges ! Alors pitié ne parler pas de démocratie avec ce type qui choisit ces petits copains au gouvernement pour qu’ils ferment leurs gueules !


        • La Politique et moi La Politique et moi 24 juillet 2009 14:31

          « Non mais vous croyez réellement aux conneries que vous dites ou c’est de l’humour ? »

          Si c’est de l’humour, c’est de l’humour constitutionnel. Cf. article 8 ci-dessous. http://www.legifrance.gouv.fr/html/constitution/constitution2.htm


        • Dominique TONIN dume 24 juillet 2009 17:22

          Tt à fait d’accord avec vous GABRIEL. Les ministres proposés par le chef de l’état et par le premier ministre, devraient recevoir l’aval des citoyens français par un vote référendaire à l’appui d’une liste de ministrables aux différents postes, à commencer par le premier ministre ! C’EST AVANT TOUT CELA LA DEMOCRATIE !
          Définition de Democratie : Régime politique, système de gouvernement dans lequel le pouvoir est exercé par le peuple, par l’ensemble des citoyens.


        • Gabriel Gabriel 24 juillet 2009 17:48

          Par La Politique et moi

          C’est bien ce que je pensais, que vous croyez encore à ces conneries, j’ai des doutes. Mais que vous les colportiez, alors là, vous n’avez aucunes excuses. Soit vous êtes idiot, soit vous êtes menteur, soit vous êtes un Sarkosyste ce qui englobe les deux premières qualités citées.

        • La Politique et moi La Politique et moi 24 juillet 2009 18:59

          « Soit vous êtes idiot, soit vous êtes menteur, soit vous êtes un Sarkosyste ce qui englobe les deux premières qualités citées. »

          C’est gentil de vous inquiéter de ce que je suis. Permettez-moi de vous abandonner à vos certitudes me concernant, le niveau auquel vous limitez le débat ne mérite pas mieux.


        • oncle archibald 24 juillet 2009 15:58

          Qu’un ministre apprenne en écoutant les infos qu’il est viré ne me parait pas de la plus grande élégance, mais l’homme au pouvoir n’en a que faire, ni de l’élégance, ni de Christine Boutin, ni de nous d’ailleurs, saut un dimanche tous les cinq ans ...

           

          Il me parait normal qu’il use de sa liberté de parole retrouvée (d’accord avec Chevenement : un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne), et qu’elle puisse dire ce qu’elle taisait par solidarité gouvernementale ... 

           

          Quand à vos insinuations ironiques et bien fielleuses, elles, sur la charité chrétienne, le pardon des offenses, et j’en passe, elles n’ont d’autre but que de dévaloriser Mme BOUTIN qui n’a eu le tort que de se lisser piéger par un fin manœuvrier politique, qui reste sans aucune autre ambition politique que celle de rester aux manettes au service des véritables « princes de ce monde », qui sont peut être vos amis mais pas ceux de Mme Boutin ... 

           

          Pour la suite, on verra bien ... mais NS Nicolas devrait quand même réfléchir en terme d’additions de voix .. pour gagner un second tour, il faut aller chercher des voix qui n’étaient pas les vôtres au premier tour ... Celles des amis de Mme BOUTIN pourraient lui manquer, et il sont peut être plus nombreux qu’on ne le croit car ils restent souvent silencieux ...


          • La Politique et moi La Politique et moi 24 juillet 2009 16:21

            « Quand à vos insinuations ironiques et bien fielleuses, elles, sur la charité chrétienne, le pardon des offenses »

            J’ai le plus grand respect pour la charité chrétienne et le pardon des offenses. J’en ai moins pour ceux qui s’en réclament et agissent à l’opposé en fonction du sens du vent et de leurs intérêts immédiats.

            Quant aux « princes de ce monde », Mme Boutin semblait en assez bon termes avec eux le 20 juin, d’après l’extrait du son communiqué que je cite. J’avoue pour ma part ne pas entretenir de rapports aussi intimes avec messieurs Bertrand et Sarkozy.


          • Bobland59 Bobland59 24 juillet 2009 16:26

            Enfin une chance que le sarko ne soit pas réélu un jour si elle représente à toute seule 17% de ses voix .
            Qu’elle écrive cela nous fera des vacances . Et comme son machin doit sortir en novembre, c’est à dire, en même temps que quelques milliers d’autres bouquins plus les récompensés, elle ne fera pas 17% de l’édition ........pas la peine de réserver son truc chez le libraire il y en aura tellement au rebut en décembre . 


            • Dujnou Dujnou 24 juillet 2009 16:27

              ça y est , elle a enfin compris !!


                • La Politique et moi La Politique et moi 25 juillet 2009 12:37

                  « Un petit témoignage plein de compassion »

                  Effectivement, une fois de plus Alain Lambert a su expliquer avec beaucoup de pédagogie la difficulté qu’il y a à traverser de tels moments. Cela dit, même si on reconnaît que rien n’est simple dans une telle éviction, il n’est pas non plus interdit de reconnaître dans la réaction des intéressés la réalité de leurs caractères. Or l’absence de recul de Mme Boutin dans cette circonstance en dit assez long pour qu’on le souligne.


                • Laurent B 25 juillet 2009 00:32

                  Christine, je viens à ton secours !

                  La ministre du logement et de la ville C. Boutin est remplacée par un secrétaire d’État chargé du Logement et sa critique ne visait pas un homme mais une fonction car le logement n’est plus géré par un ministère mais par un secrétaire d’état ... donc par rien du tout (ou presque) ... d’où sa réaction « mais le logement mérite mieux que d’être la 25e roue du carrosse. »

                  Elle a aussi été virée car elle aurait dénoncé la proposition de loi sur le travail du dimanche.

                  Rappelez vous aussi de ses déclarations sur les attentats du 11 septembre 2001. Qui en dehors de Chrisitine Boutin a estimé « possible » que le gouvernement américain soit responsable des attentats ?
                  http://www.dailymotion.com/relevance/search/boutin+911/video/x2i16w_c-boutin-declaration-complete-sur-l_news

                  Enfin le lendemain du remaniement, elle est interrogée sur Europe 1 par Fogiel qui lui demande en guise de conclusion « que pouvons nous vous souhaitez ? »
                  Sa réponse « de bonnes vacances et que tous mes colloborateurs (virés eux aussi) soient recasés »
                  Vous en connaissez un autre politicien qui une fois viré se penche sur le sort de ses collaborateurs ? bonne recherche !
                  http://www.dailymotion.com/relevance/search/boutin/video/x9pva0_boutin-jai-appris-mon-jetage-au-20_news


                  • La Politique et moi La Politique et moi 25 juillet 2009 12:30

                    « Rappelez vous aussi de ses déclarations sur les attentats du 11 septembre 2001. Qui en dehors de Chrisitine Boutin a estimé « possible » que le gouvernement américain soit responsable des attentats ? »

                    Magnifique, quelle lucidité de sa part ! Dans un sens cela éclaire effectivement sur la profondeur du personnage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès