Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Clearstream : la piste ignorée des liens Sarkozy-Lahoud

Clearstream : la piste ignorée des liens Sarkozy-Lahoud

Mais qui est donc Imad Lahoud, soupçonné d’avoir falsifié les listings Clearstream ?

 Jusqu’aux révélations de Mediapart ce matin, on disait (et il le laissait entendre) de lui qu’il était le jouet de Dominique de Villepin, utilisé dans sa guerre avec Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, l’histoire est moins évidente : de nouveaux éléments issus de la procédure (mais ignorés par les juges d’instruction) évoquent au contraire la grande proximité d’Imad Lahoud avec l’entourage de Nicolas Sarkozy. 


Imad Lahoud aurait assuré avoir été en contact avec Emmanuelle Mignon, collaboratrice proche de Nicolas Sarkozy. Cette information est cependant démentie par cette dernière. L’information vient pourtant de... la DGSE.
De plus, un témoignage de l’épouse d’Imad Lahoud -resté confidentiel jusqu’ici- révèle que cette dernière a travaillé pour Sarkozy lorsqu’il était ministre des finances (fin 2004). Dans ce même témoignage troublant, elle affirme qu’en 2005, Eric Woerth (alors secrétaire d’Etat) - dont elle dirigeait le cabinet- lui aurait dit que "Nicolas Sarkozy n’en voulait pas du tout à son mari".
 
Cette petite phrase, jamais rendue publique, ouvre aujourd’hui la voie à bien des interprétations. D’un côté, elle met à mal la théorie “conspirationniste” selon laquelle Nicolas Sarkozy aurait lui-même fait ajouter son nom pour tendre un piège à son rival Dominique de Villepin. Mais elle suggère aussi que, dès 2005, M. Sarkozy savait qu’Imad Lahoud était probablement le faussaire de l’affaire.
 
Or, loin de vouloir le « pendre à un croc de boucher  », selon une expression passée à la postérité, il aurait fait passer le message qu’il ne lui en tenait pas rigueur. Et il aurait laissé faire pour mieux "pulvériser" -le mot est de Philippe Rondot- Dominique de Villepin.

Ces dernières révélations s’ajoutent à celles de mercredi dernier (lors de la 3è journée d’audience du procès), issues de la défense de Dominique de Villepin : les notes de frais remboursées par EADS à Imad Lahoud, démontrant que celui-ci a déjeuné une quinzaine de fois avec François Pérol, l’un des plus proches collaborateurs de Sarkozy, à la période clef de l’affaire Clearstream. De même, il a partagé de nombreux repas avec Gilles Crapinet (conseiller de Raffarin à Matignon) et Jean-Pierre Philippe (ancien cadre de EADS et mari de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui elle même a déjeuné avec Lahoud en 2005).
 
Si l’affaire est compliquée à suivre, elle parait moins évidente qu’on ne le disait (le prétendu complot de DDV vs. Sarkozy) : ces nouveaux éléments semblent montrer que Sarkozy est moins innocent qu’il ne le prétend dans cet enfumage juridique et politique.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • vapulaflo 30 septembre 2009 12:37

    Sherlock Holmes, disait, pour trouver le criminel, il faut savoir a qui profite le crime !


    • persea 30 septembre 2009 21:24


      Vous avez tout dit !!!

      Mais ... la Justice connait-elle Sherlock Holmes ??


    • DESPERADO 30 septembre 2009 12:54

      Imad Lahoud, c’est un maronite libanais converti au judaisme pour se marier, à une riche damoiselle, fille du patron du GAN.
      Ensuite sa vie n’est plus que ça, opportunisme et double veste.
      Imad Lahud, est un pion dans les mains de cette élite dominatrice et sur d’elle face à un français, Devillepin.


      • MKT 30 septembre 2009 13:32

        Et un point Godwin, un !
        Au deuxième commentaire, il faut le faire.

        Abject.


      • DESPERADO 2 octobre 2009 15:15

        Le point Godwin, mdr.
        La vérité a la dent dure, tandis que ton Godwin c’est du vent pour faire avancer ton petit char d’analphabète.
        Va signer la pétition Polanski. !


      • Augustule pipo 30 septembre 2009 15:47

        Bravo pour votre lien avec Mr Lahoud, mais sachez qu’au sommet de la pyramide, les hasards sont plutôt rares !


      • rush 30 septembre 2009 13:31

        Ce qui est « amusant » c’est que cette histoire incompréhensible à bien des égards ( par exemple pourquoi DDV quand il devient premier ministre prend NS comme ministre de l’intérieur et lui donne ainsi tous les moyens de découvrir son « complot ») devient d’une limpidité ahurissante si on accepte l’idée que ce sont les sarkozistes pour ne pas dire plus qui ont tiré la plus grande partie des ficelles...

        Oui, à qui profite le crime, est la bonne question...


        • Philou017 Philou017 30 septembre 2009 13:43

          Eric Woerth (alors secrétaire d’Etat) - dont elle dirigeait le cabinet- lui aurait dit que "Nicolas Sarkozy n’en voulait pas du tout à son mari« .

          Une déclaration comme celle-là ne veut absolument pas dire que Sarkosy est étranger à la falsification. Les politiques mentent comme ils respirent et la femme de Lahoud pouvait très bien ne pas être au courant des »détails" de l’affaire.

          Comme le dit un commentateur, à qui profite le crime ?
          Pourquoi Lahoud a rajouté ces noms ? Il y a forcement une bonne raison.


          • Philou017 Philou017 30 septembre 2009 13:59

            Au fait, une vidéo du comité de soutien à Denis Robert :
            http://www.bakchich.info/La-veritable-affaire-Clearstream,08801.html


          • granit 30 septembre 2009 15:32

            « De plus, un témoignage de l’épouse d’Imad Lahoud -resté confidentiel jusqu’ici- révèle que cette dernière a travaillé pour Sarkozy lorsqu’il était ministre des finances (fin 2004). »
            Rien de confidentiel. Entre septembre et novembre 2004 elle a été rapporteur à la commission sur le projet industriel et financier d’EDF, rapport qu’elle a remis au ministre mi-novembre 2004.
            le rapport Roulet est consultable ici :
            http://www.developpement-durable.gouv.fr/energie/electric/textes/roulet.htm


            • HugoV 1er octobre 2009 12:04

              ce n’est pas l’information qui était confidentielle mais le témoignage rapportant cette information. La phrase était pourtant simple à comprendre.

               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 30 septembre 2009 15:36

              bravo,
              merci de nous avoir donné des preuves supplémentaires de ce que j’avancais dans mon article récent dans AV
              http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/clearstream-qui-sera-l-arroseur-61939
              espérons que la justice sera à la hauteur de nos attentes,
              d’autant que les juges d’instruction sont menacés dans leur fonction,
              attendons,
              çà bien du bien de rêver.


              • gf.delhomme 30 septembre 2009 17:15

                Manipulation quand tu nous tiens !

                une autre affaire est bien trouble

                il paraitrait que la remise de rançon à « human bombe », le preneur d’otage, n’aurait jamais réintégrée le trésor public.

                et qui à remis cette rançon ?

                un bras droit de pasqua, ministre de l’intérieur de l’époque,

                un certain sarcouillzy, je ne sais pas si ce nom vous dit quelque chose.


                • vince733 1er octobre 2009 08:26

                  @Calmos
                  Et toi commandant en chef !!!


                • TSS 30 septembre 2009 17:40


                  d’après ce que l’on connait des listings trafiqués le nom de n. sarkhozy n’y figure pas ce serait

                  celui de son père ... !!


                  • Bobland59 Bobland59 30 septembre 2009 21:00

                    Si la Justice ne serait pas encore au courant, ben voilà c’est fait !!!!!!!
                    Si le juge n’a pas le temps de lire AgoraVox il faudrait sans lui envoyer une copie ainsi qu’aux avocats de la défense, car après tout la partie civile pourrait pourrait changer de banc .........on peut rêver !!!!!!!!!!!!


                    • yvesduc 30 septembre 2009 21:06

                      Il me semble que la phrase : « Nicolas Sarkozy n’en voulait pas du tout à son mari » conforte au contraire la théorie conspirationniste, puisque Sarkozy nous dévoile par celle-ci que la situation lui convient parfaitement. De la même façon qu’après le 11 septembre 2001, le gouvernement Bush n’a puni personne parmi les responsables des principales défaillances (de l’armée de l’air, des services de renseignements, etc.) et en a même promus quelques-uns.


                      • Christoff_M Christoff_M 1er octobre 2009 05:57

                        cette histoire n’est pas du tout incompréhensible....

                        la classe politique française n’a pas intérêt à ce qu’on mette le nez dans cette blanchisseuse à fric de hauts membres de l’état français... Je crois qu’on pourrait remonter aussi à des choses sombres qui se sont passées à une autre époque... style frégates ou Elf et ses immenses pots de vin et rétro commissions, ne parlons pas des contrats d’armes français....

                        qui avait interet à brouiller les pistes pour éviter toute enquete sur le passé... Villepin est arrivé bien après, alors que Sarkozy était ministre des finances bien avant, sous Balladur puis ministre de l’intérieur sous Chirac...

                        Qui a fait vaguement mine de s’attaquer à la finance internationale sans lancer d’enquete officielle sur Clearstream !! Obama a demandé l’ouverture d’enquetes sur certaines banques suisses, Sarkozy ne cite aucun nom de banque véreuse et ne demande aucune enquête, en plus il veut faire disparaitre les juges qui commençaient à mettre les mains dans la merde des affaires politiques françaises !! van Ruymbecke ou Joly pour ne citer qu’eux... depuis qu’il avait nommé sa bécasse prétentieuse, plus rien motus, toutes les affaires financières en cours étouffées plus non lieu pour les « amis » et proches, promotion pour les gênants, rien ne change on se croirait encore sous Pasqua et sa France Afrique, à fric, qui a du être un bon mentor pour Sarkozy, au moins pour lui apprendre à étouffer les « affaires »...

                        une seule grande gueule pour le défier avec un coté chevaleresque et entété, dangereux en 2009, Villepin, qui avait osé se mettre en travers de la guerre et du vendeur d’armes et provocateur de guerres nomber one sur la planète, les états unis....

                        or notre ami Sarkozy s’allonge copieusement devant les states et ça nous coute cher, laisser repartir un des plus grands fabricants de pièces détachées auto sans contreparties et pénalités, par exemple...

                        Obama ne peut pas l’encadrer, mais il n’y a que Sarkozy en Europe pour croire que son pays a de l’importance et oublier que son pays fait partie de l’Europe de Merkel qui elle se tourne vers la Russie et les pays de l’est voir la Turquie et ne fait pas du racisme primaire et prétentieux comme Sarkozy qui ne connait qu’ USA d’un coté et Israël de l’autre coté, or Israël est en train de nous doubler sur le plan scientifique et vente d’armes....

                        A tel point qu’on peut se demander pour qui roule Sarkozy, surement pas pour l’intérêt de l’état français, on pourrait même imaginer des trahisons rémunérées....Villepin lui ne pouvait pas etre soupçonné de ne pas servir son pays !! et son bilan était loin d’être aussi catastrophique que celui du président actuel, Fillon en étant réduit a la transmission d’ordres !!


                        • Ben Ouar y Villón Brisefer 1er octobre 2009 11:59

                          Il y a un élément d’appréciation qui vaut ce qu’il vaut. comment un De Villepin, grand serviteur de l’Etat, haut fonctionnaire connu pour sa probité, voire sa rectitude, irait monter un complot maladroit, en s’exposant, à ses risques et périls, contre celui qu’il a nommé Ministre de l’Intérieur, et donc à un poste d’observation inégalable avec des services de renseignements à ses ordres. 

                          Il y a quelque chose là-dedans qui ne sonne pas juste. 
                          Par ailleurs, le parcours et même le profil de M. De Villepin ne cadre pas avec de telles exactions, a fortiori aussi graves et maladroites !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès