Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Clearstream, premières condamnations

Clearstream, premières condamnations

Les 23 carnets de l’ancien patron des RG, Yves Bertrand, 2000 pages des notes manuscrites. La soupe, à haute valeur ajoutée. Elle va être historiquement gastronomique. Pas besoin de piment pour la rendre explosive. Du 100% concentré de pur judiciaire, le petit marché, sans factures, mais pourtant bien salé, voire sulfuré, mais sans l’hydrogène, qu’affectionnait à exercer quotidiennement notre Directeur zélé, avec tous ces ingrédients dans le même panier de crabes, c’est du lourd.

Le parquet de Paris avait insisté sur le fait qu’ils n’étaient « rigoureusement d’aucun intérêt pour la manifestation de la vérité, s’agissant de copie de documents provenant d’une perquisition conduite dans le cadre d’une information judiciaire en cours. Leur communication, et leur divulgation, est interdite »… 

« On m’a volé mes carnets, déplore Yves Bertrand. Saisis à son domicile lors d’une perquisition dans le cadre de l’affaire Clearstream, ils étaient sous la garde de la justice et ils se retrouvent étalés sur la place publique » 

Ainsi, les onze mentions du noms du magistrat Philippe Courroye figurent bien dans les carnets mais celles-ci ne signifient en rien que l’ancien chef des RG a rencontré à chaque fois celui qui était alors juge d’instruction chargé du dossier de l’Angolagate. 

Perquisitionné et auditionné, l’ancien patron des RG laisse entendre qu’il a du répondant et quelques secrets « sensibles » à déballer en cas de besoin. L’ancien patron des RG avait une prédilection particulière pour les journalistes, on en trouve une quinzaine de noms. 

Rien naturellement ne traîne sur la période 2003 et 2004, lorsque la machination Clearstream est en train d’être mise en place. Ces carnets, auxquels il manque probablement les pages les plus sulfureuses, avec les noms les plus prestigieux mêlés et les raisons de leur présence ont déjà entrainé les plaintes des plus en vue : Nicolas Sarkozy, « dénonciation calomnieuse, de faux et d’usage, de recel et d’atteinte à l’intimité de la vie privée. Charles Pasqua, "atteinte à la vie privée et dénonciation calomnieuse". 

Dans le cas de Nicolas Sarkozy, il serait étonnant qu’il aille reprocher au Directeur des renseignements généraux de s’être renseigné sur sa propre personne ? Bien sûr, son nom apparait lié à des renseignements que lui confessaient ceux qui parlaient de lui, mais rien de bien méchant…à moins que. Dans le cas du gros Charles, peut-être qu’il n’a même pas pris le temps de lire ces copies et qu’il a déjà juste, d’un réflexe conditionné un peu trop prématuré, dégainé dans le vide, à moins que... 

Mais, bien d’autres tels : Me Jean-Pierre Versini-Campinchi, Imad Lahoud, Lionel Jospin, Pierre Falcone, Jean-Christophe Mitterrand, fils aîné de l’ex-président, cité dans l’affaire du casino d’Annemasse. Arcadi Gaydamak, Dominique de Villepin, Arnaud Montebourg, Jean-Noël Tassez, « l’un des prévenus de l’Angolagate, » Dès lors, le nom de l’ex-patron de Radio Monte-Carlo Alain Genestar , Franz-Olivier Giesbert, Jean Louis Gergorin, etc…imaginez que tout ce beau monde va peut-être devoir se retrouver dans le même palais de justice… 

La soupe, à haute valeur ajoutée. Elle va être historiquement gastronomique. Pas besoin de piment pour la rendre explosive. Du 100% concentré de pur judiciaire, le petit marché, sans factures, mais pourtant bien salé, voire sulfuré, mais sans l’hydrogène, qu’affectionnait à exercer quotidiennement notre Directeur zélé, avec tous ces ingrédients dans le même panier de crabes, c’est du lourd. 

Les « Renseignements Généraux » sont l’outil le plus secret, mais le plus puissant en synapse étalé sur l’ensemble de la surface du territoire, que nos Autorités ont inventé pour surveiller les citoyens et comptabiliser leurs attitudes pouvant nuire au pouvoir en place. C’est le plus formidable réseau d’informations connexes, c’est-à-dire qui remonte vers la tête de l’Etat. C’est le plus lourd fichier de données privées, répondant à des mots clés précis tels que, drogue, mœurs, stupéfiants, trafics, etc…que chaque petit journaliste de province, chaque libraire, pharmacien, médecin, chaque citoyen, comme un réserviste, est invité à entretenir avec la maréchaussée locale.

Une sorte d’Edvige pour majeurs, en somme. Sauf que dans notre cas bien précis, cette arme redoutable, se retourne vers les instances qui l’ont aiguisée avec patience… et atteint le sommet de l’Etat. Tel un gigantesque boomerang lancé avec la République, qui a tournoyé en silence au-dessus de chacune de nos têtes, telle l’épée de Damoclès…la lame va retomber, après un dernier sifflement strident et reconnaissable parce que précédé d’un léger bourdonnement d’abeilles…Le couperet extrêmement pointu et brillant, venu directement de l’espace le plus lointain, ayant mille fois brillé dans le ciel au point qu’il pourrait bien être cet Ovni que nombreux sont persuadés d’avoir vu dans le ciel de toutes saisons de jour comme de nuit…Cette lame en acier feuilleté repoussé, qui vous fend en deux une écharpe de soie sous le poids de sa chute, et sans bavure…elle va retomber…sur… 

Déjà trois condamnations pour « dénonciations calomnieuses » dans l’affaire Clearstream, contre Villepin, Gergorin et Denis Robert tombées cette nuit. A suivre.

Lisa SION


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • DJ DemonAngel DJ DemonAngel 20 novembre 2008 21:41

    Un article très bien écrit qui m’a fait beaucoup rire ! Merci Sinon pour en revenir à cette affaire , à ce jugement et les jugements qui vont suivre pour l’affaire Clearstream , je pense : - Tout ceci est une mascarade , un simulacre de justice ; qui peut croire vraiment que tout ces gens mafieux , car il n’y a pas d’autre mot que "mafieux" (quand on regarde les faits qu’ils leurs sont reprochés ce mot leur colle à la peau !) vont être condamner ?? laisser moi rire à défaut de pleurer ! - Tout ce que révèle réellement ce lavage de linge sale en public , c’est qu il est tout bonnement impressionnant que de telles personnes osent gouverner un pays et que tout une population leur fasse confiance !!! LA MAFIA DIRIGE CE PAYS , EST TOUT LE MONDE DIT AMEN !!! REFUSE & RESIST NOW !!!


    • xa 21 novembre 2008 11:24

      "Déjà trois condamnations pour « dénonciations calomnieuses » dans l’affaire Clearstream, contre Villepin, Gergorin et Denis Robert tombées cette nuit. A suivre."

      Condamnations ? Déjà ? Alors que Villepin est renvoyé devant le tribunal depuis Mercredi seulement ?

      La justice a fait des progrès en matière de vitesse.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 novembre 2008 06:05

        Je vous remercie pour votre aimable participation, et j’ajoute ceci.

        " Le procès dit de l’Angolagate a lieu entre octobre 2008 et mars 2009 au palais de Justice de Paris (tribunal correctionnel). 42 prévenus sont impliqués dans cette affaire, notamment Pierre Falcone, Jacques Attali, Charles Pasqua, Paul-Loup Sulitzer, Jean-Christophe Mitterrand, Jean-Charles Marchiani. A ce jour, Arcadi Gaydamak ne s’est pas présenté à l’audience. Il est représenté par son avocat. "

        Nous sommes donc en plein dedans. Il faut remercier les palpitantes compét-élections américaines et celles du PS de nous occulter les médias sur les vraies affaires en cours...


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 novembre 2008 18:52

          vous avez bien ri, petit complément d’enquète...

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45337


        • Paul Villach Paul Villach 12 décembre 2008 10:58

          @ Lisa SION 2

          "Les « Renseignements Généraux », écrivez-vous, sont l’outil le plus secret, mais le plus puissant en synapse étalé sur l’ensemble de la surface du territoire, que nos Autorités ont inventé pour surveiller les citoyens et comptabiliser leurs attitudes pouvant nuire au pouvoir en place. C’est le plus formidable réseau d’informations connexes, c’est-à-dire qui remonte vers la tête de l’Etat. C’est le plus lourd fichier de données privées, répondant à des mots clés précis tels que, drogue, mœurs, stupéfiants, trafics, etc…que chaque petit journaliste de province, chaque libraire, pharmacien, médecin, chaque citoyen, comme un réserviste, est invité à entretenir avec la maréchaussée locale."

          À vous lire, je ne résiste pas au plaisir de faire un rapprochement, tellement nos analyses sont identiques.

          Voici ce que dit un de mes personnages, le policier, inspecteur général Spiman, dans une pièce de théâtre que j’ai commise précisément sur l’information, en replaçant l’action dans la guerre d’Irlande qui s’achève, "L’informateur irlandais, ou Saint Judas, apôtre et martyr." :

          "L’inspecteur général SPIMAN (chef de la RUC, police britannique)

          La Prévention, la Surveillance, mon cher Kelly (le prisonnier irlandais), je ne connais que ça : en un mot, l’Information !…
           Un gigantesque et fin filet jeté sur le pays, quadrillé maille à maille, que nous, hommes de police, tenons ferme en nos mains.
          (Il a mimé le geste du pêcheur, le poing serré sur le filet.) Nous ne sommes rien ! Seul, le filet que nous tissons ou réparons, maille à maille, lui seul est tout ! Qu’est-ce que la police, Wilson (son assistant), sans ce réseau, à la fois lâche et serré, d’informateurs disséminés et vigilants ? Ils sont nos yeux et nos oreilles, noyés dans la foule qui les ignore.
           (D’un ton inspiré, soudain vaticinant.) Palpeurs invisibles mais sensibles, allumant sur notre tableau de bord signaux et clignotants de toutes les couleurs, ils veillent, jour et nuit, sur l’équilibre précaire du grand corps de notre société, son homéostasie…
           Élèves dans les classes, maîtres, parents, directeurs dans les écoles, agents, préposés, divisionnaires, surnuméraires dans les administrations, postiers, O.S., techniciens, syndicalistes, agents de maîtrise, cadres dans les entreprises, voisins de palier, concierges dans les immeubles, buralistes et limonadiers dans les villages et sur les boulevards, et même, oui, vos combattants de « l’Irlande libre », tous se surveillent et s’épient : les informations recueillies courent de maille en maille le long de l’immense réseau tissé et remontent jusqu’à notre poste de commande. « Wanted ! », on recherche ! Vous connaissez cet appel à témoins de la grande épopée du Far-West !
          " Paul Villach


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 décembre 2008 15:31

            Je vous remercie Paul pour votre visite. Puis-je en profiter pour vous proposer cette adresse http://changementclimatique.over-blog.com/ qui regorge de perles d’infos.

            Figurez vous à ce sujet, que quand la maréchaussée locale m’a pour la première fois, lors de mon arrivée dans ce pays de mes plus profondes racines où je comptais m’ancrer, ils m’ont demandé si je faisais usage de substances naturelles illicites ? je leur ai répondu : " mais bien sûr, c’est gratuit puisque j’en ai un pied, au pied du mur de mon jardin de senteurs, c’est moins cher que le tabac américain, et c’est aussi bon que le Champagne hors de prix... ! Je ne regrette pas d’avoir été franc car depuis, il me foutent une paix royale.

            Par contre, tous les petits délateurs communs, jaloux, grenouilles de mairies, m’ont harcelé et juré ma perte...Comme quoi, en instituant la délation, on organise le plus puissant réseau de renseignement généraux gratuits et la main d’oeuvre gratuite est la plus formidable organisation de bénévoleurs... !

            Bien à vous. L.S.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès