Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Clément Méric : la violence politique, ce cancer de la démocratie

Clément Méric : la violence politique, ce cancer de la démocratie

Malgré la récupération de certains et les amalgames d’autres, l’unanimité des responsables politiques sur la condamnation de l’agression qui a tué Clément Méric n’en reste pas moins un espoir sur la nécessité d’en finir avec toutes les violences.

La tragédie humaine et la tragédie politique ont été réunies dans un même acte, la mort du jeune étudiant Clément Méric après son agression le 5 juin 2013 en plein cœur de Paris.

Je me moque de savoir les circonstances, je me moque de savoir quelle a été la couleur politique de la victime, celle de l’agresseur, que ce soit à l’issue d’une bagarre, d’une provocation ou que ce soit mûrement réfléchi, prémédité, le résultat est le même, cruel, odieux, insensé, insupportable dans notre démocratie : une personne est morte en raison de ses opinions politiques.

Je me moque aussi de savoir le jeune âge de la victime, ses études à Science Po Paris, ses origines bretonnes… Il aurait été âgé, sans formation, d’autres origines, l’horreur aurait été de la même nature.

C’était le message de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de l’UMP à la mairie de Paris, parmi plein d’autres responsables qui ont réagi, venue le lendemain sur les lieux du drame : « La violence politique, c’est un cancer de la démocratie. ». En raison de ses positions humanistes, l’ancienne ministre fait partie des quelques rares personnalités que détestent le Front national.

Oui, un cancer. Car souvent, la violence des uns appellent la violence des autres. La vengeance, la réplique. Clément Méric en est une malheureuse victime.

L’agression est inexcusable, et tous ceux qui ont laissé planer un doute sur l’origine de la bagarre, sur l’initiative des heurts, discutent de l’indiscutable : quand bien même la victime ou ses amis auraient été à l’origine d’une provocation, cela ne vaut pas la mort d’un homme. Dans tous les cas.

L’émotion, la politique n’y échappe pas et ce n’est pas une tare des responsables politiques de ressentir de l’émotion comme n’importe quel citoyen. Cette vie politique guidée par l’émotion l’est même sans Nicolas Sarkozy. Ce l’était déjà avant lui, et maintenant après lui. Mais la raison doit ensuite prendre place à l’émotion, lorsqu’il s’agit de prendre des décisions.

Dans sa chronique du 6 juin 2013, le journaliste Daniel Schneidermann hésitait à appeler la victime : jeune, étudiant, militant antifasciste, militant d’extrême gauche, considérant que le choix même de l’appellation apportait une idée de ses propres opinions politiques : « Savoir que choisir ses mots, c’est choisir son camp. ».

Pourtant, il n’y a qu’un seul camp, il n’y en a pas deux, dans cette histoire. La vie, c’est ce qui est le plus précieux. La philosophe Simone Weil rappelait dans "L’Enracinement" cette idée évidente : « Seul est éternel le devoir envers l’être humain comme tel. ». Et c’est à cette mesure que les réactions initiales sont saines.

L’unanimité de la réaction de la classe politique était effectivement très heureuse : de l’extrême gauche au FN, tout le monde a condamné cette agression inqualifiable. Mais qui pouvait ne pas condamner ? Ceux qui ont hésité en seraient presque les complices.

Le Président François Hollande a Tokyo, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault au Sénat, le Président du Sénat Jean-Pierre Bel, le Président de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone, chacun devant son assemblée, ont fait des déclarations officielles de grande tenue et gravité.

Marine Le Pen a été très habile en réagissant très rapidement et très fermement, en condamnant et même, en soutenant l’éventualité de la dissolution de groupuscules d’extrême droite s’il s’avère que ceux-ci sont directement responsables de ce meurtre.

Mais certains dans la classe politique ont eu moins de pudeur que d’autres. Certains ont voulu "profiter" (le verbe est certes fort) de l’événement pour faire de la récupération politique. J’aurais presque tendance à m’en moquer si l’idée générale restait que la violence politique doit être éradiquée dans un pays libre comme la France.

yartiMericClement02


Car la violence verbale incite immanquablement à la violence physique. C’est le principe du passage à l’acte. Ce ne sont peut-être pas les mêmes personnes, mais la violence verbale de certains discours irresponsables peuvent inciter d’autres esprits, sans doute plus faibles, sans doute moins enclins à choisir une manière pacifique de débattre, à frapper, à montrer du muscle. La politique sert alors d’alibi comme l’indépendantisme ou le fondamentalisme religieux servent parfois de prétextes à des activités mafieuses.

Beaucoup cherchent à discuter des circonstances de la mort de Clément Méric alors que pour le moment, seul le recueillement et le recul devraient se prévaloir. Pourtant, c’est comme dans l’affaire Merah, on croit qu’en connaissant mieux les circonstances, on pourrait mieux raisonner sur les grands principes. Que les agresseurs soient d’extrême droite, qu’ils soient des fanatisés de l’islam radical, qu’ils soient des honnêtes pères de famille bien sous tous rapports, le bilan serait le même, on ne touche pas aux personnes ! On ne doit pas frapper ! On ne doit pas tuer !

La regrettée Jacqueline de Romilly, helléniste de formation et amoureuse de la langue, insistait sur l’importance de savoir s’exprimer dans une société humaniste : « Apprendre à penser, à réfléchir, à être précis, à peser les termes de son discours, à échanger les concepts, à écouter l’autre, c’est être capable de dialoguer, c’est le seul moyen d’endiguer la violence effrayante qui monte autour de nous. La parole est un rempart contre la bestialité. Quand on ne sait pas, quand on ne peut pas s’exprimer, quand on ne manie que de vagues approximations, comme beaucoup de jeunes de nos jours, quand la parole n’est pas suffisante pour être entendue, pas assez élaborée parce que la pensée est confuse et embrouillée, il ne reste que les poings, les coups, la violence fruste, stupide, aveugle. Et c’est ce qui menace d’engloutir notre idéal occidental et humaniste. ».

Les réactions unanimes sont là pour me convaincre que l’objectif n’est pas oublié, au prix parfois de certaines récupérations. J’en ai compté deux.

La première est issue de Jean-Luc Mélenchon et de ses amis qui ont fait un véritable forcing médiatique pendant toute la journée du jeudi, à tel point que beaucoup de journalistes pensaient que Clément Méric était un membre du Front de gauche (les responsables de ce parti ont bien dû préciser après coup qu’il n’en était rien). L’idée est aussi d’avancer contre le FN au point de lui faire porter une part de responsabilité morales du meurtre. Certains responsables du PS leur ont emboîté le pas. Mieux au courant que la police et la justice réunies, ces personnages prétendent connaître tout des circonstances.

La manifestation organisée au soir du 6 juin boulevard Saint-Michel s’est soldée par des huées contre toute tentative de manipulation. On imagine l’émotion des proches de Clément Méric, quel que soit leur bord politique, dégoûtés par cette récupération à trois balles, aussi honteuse que lorsque des ligues de légitime défense viennent faire de la retape auprès de parents effondrés d’enfants sauvagement assassinés. Indécence. Anne Hidalgo, la candidate du PS à la mairie de Paris, a dû s’esquiver rapidement et Harlem Désir a finalement renoncé à s’y rendre.

Cela dit, dissoudre toutes les ligues et groupuscules qui prônent la violence, d’où qu’elles viennent, de l’extrême droite comme de l’extrême gauche, me paraîtrait sain dans une démocratie apaisée. Mais pourquoi fallait-il attendre un mort ? L’appel à la haine est déjà réprimé par le Code pénal, les gouvernements auraient pu agir au lieu de réagir.

La seconde manipulation me paraît encore plus malsaine car il s’agit de faire un véritable amalgame. Certains, dont Pierre Bergé, ont associé cette terrible mort à l’action des opposants, pacifiques et non violents, au mariage pour les couples homosexuels, en continuant à entretenir la confusion entre le million de personnes raisonnables mais inquiètes, voulant défendre une certaine idée de la famille, et les quelques casseurs d’extrême droite, appâtés par toutes les occasions pour exprimer leur violence. Ce n’est plus de l’indécence, cela va au-delà.

Mourir pour des considérations d’opinion politique, c’est aussi révoltant que mourir de faim ou de froid. C’est insupportable. L’émotion, l’indignation de la classe politique sont rassurantes. Elles doivent maintenant laisser place à la réflexion pour éviter à l’avenir de tels nouveaux drames. Et en ce sens, l’hésitation n’est plus permise…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (7 juin 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L'affaire Merah.
Jacqueline de Romilly.
Simone Weil.
L’unité nationale.


yartiMericClement03

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2013 12:03

    L’auteur surfe sur la vague de récupération politque , beurk !

    le logo du groupement auquel appartenait ce jeune est assez explicite quant au pacifisme de ses membres dont il sembles que ce soient eux qui soient à l’origine de cette rixe qui a mal tourné ...


    • Taverne Taverne 7 juin 2013 12:16

      « Mourir pour des idées, d’accord mais de mort lente... » Brassens

      On n’a jamais vu un centriste ni un modéré essayer d’attenter à la vie de son prochain, ni même chercher à le réduire ou à le convaincre par la force de la justesse de ses opinions. Contrairement à l’extrême-gauche de Mélenchon dont les propos sont très violents. Mélenchon et ses amis violents ne valent pas mieux que certains groupuscules d’extrême-droite.


      • jaja jaja 7 juin 2013 12:26

        Bof, autant lire la dépêche de l’AFP... Notons que les tentatives de récupération n’ont aucun poids sur le terrain militant et chez celles et ceux qui se bougent... mais beaucoup par contre au niveau de l’opinion publique matraquée par les médias (et leurs donneurs d’ordre de l’oligarchie) qui choisissent donc quels sont les récupérateurs qui méritent attention....

        J’étais hier place Saint-Michel à Paris où la majorité des manifestants affirmaient que le renforcement de la fachosphère violente découle bien de sa présence au sein de la « Manif pour tous »... il n’y a pas là manipulation mais simple caractérisation d’un fait politique avéré....

        PARIS, 06 juin 2013 (AFP)
        - Des milliers de personnes ont rendu hommage
        jeudi place Saint-Michel à Paris à Clément Méric, le militant d’extrême gauche
        mort après une bagarre avec des skinheads, un rassemblement au cours duquel
        plusieurs élus dont Anne Hidalgo (PS) ont été hués ou accusés de
        « récupération », ont constaté des journalistes de l’AFP.
         « Halte à la violence et à la haine ! » pouvait-on lire sur une pancarte aux
        couleurs du Parti de gauche (rouge, vert, blanc), qui avait appelé au
        rassemblement, auquel s’est aussi associé le Parti socialiste.
         Plusieurs dizaines de camarades anti-fascistes du jeune militant de 18 ans
        décédé sont arrivés vers 18H30 en rangs serrés, poing levé et scandant
        « Clément, Clément, antifa » (antifasciste, ndlr), applaudis par une foule
        muette. Plusieurs sont montés sur la fontaine de la place, y déployant une
        banderole proclamant « Clément, 05.06.2013, à jamais l’un des nôtres ».
         C’est un de ses camarades se présentant comme Olivier qui a ouvert les
        prises de parole, demandant avant tout en ce moment « deuil », que les drapeaux
        des organisations présentes soient baissés dans la foule parce que cela
        n’aurait pas plu à ce jeune décrit comme « libertaire et révolutionnaire ».
         « Ce crime est intolérable (...) Cet assassinat est politique », a lancé
        Olivier, en décrivant Clément comme « un jeune plein de vie, qui aimait la
        musique et avait la vie devant lui ».
         Du Parti de gauche, Jean-luc Mélenchon était présent dans la foule mais n’a
        pas pris la parole. Devant des journalistes, François Delapierre, numéro 3 du
        PG, a estimé qu’il était « trop facile de se laver les mains, de dire c’est un
        fait divers ».
         « Il faut que chacun considère que c’est son devoir de s’occuper de ça et de
        régler ce problème qui peut défigurer notre pays », a-t-il ajouté, en allusion
        aux groupes d’extrême droite pointés du doigt après l’agression fatale.
         Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris, a tenté une apparition sur
        la place mais elle s’est fait huer et a rebroussé chemin, sous les cris « PS
        hors la manif, socialos trahison », a aussi constaté une journaliste de l’AFP.
         Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, un temps annoncé, ne s’est
        finalement pas mêlé à la foule, son entourage jugeant la situation trop tendue.
         Après Alexis Corbière (PG, Paris) qui a fait les frais de l’aversion des
        camarades de Clément pour la « récupération » en se faisant couper son
        intervention, les orateurs se sont succédé : CGT, Ligue des droits de l’Homme,
        Gauche anticapitaliste, PCF, Solidaires, EELV, Gauche unitaire, Unef, SOS
        Racisme...
         Seul Olivier Besancenot (NPA) a remporté un franc succès : « Le combat
        continue contre tout, tout, ce qui fait le lit de l’extrême droite », a lancé
        celui qui fut plusieurs fois candidat à la présidentielle.
         « L’extrême droite se nourrit des renoncements de la gauche quand elle est
        au pouvoir », a aussi accusé M. Besancenot, chaudement applaudi, citant les
        expulsions de sans papiers et les démantèlements de camps de Roms.
         Parmi les manifestants, il y avait aussi des jeunes de Sciences Po, où
        Clément Méric était étudiant boursier, et des militants d’Action Antifasciste
        Paris-Banlieue, groupe dont il était membre.
         Peu après 20 heures, les manifestants se dispersaient petit à petit dans le
        calme. Un très important dispositif policier avait été déployé dans le
        quartier.


        • ffi ffi 7 juin 2013 12:50

          Slogans entendus dans cette manif « pacifique ».
           
          - « A bas l’état, les flics et les fachos ».
          - « mort aux fachos, mort aux fachos »
          - « un flic, une balle, justice sociale »
          - « pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos »
           
          Est-ce cela apaiser les esprits ?


        • alainminc alainminc 7 juin 2013 12:58

          « un flic, une balle, justice sociale »

          ..... effectivement c’est carré !  smiley


        • foufouille foufouille 7 juin 2013 13:45

          Est-ce cela apaiser les esprits ?

          ben oui
          la gauche est comme la droite
          certains ont des droits que les autres ont pas


        • Rensk Rensk 7 juin 2013 20:30

          @ ffi

          Tu nous dit donc que tu en faisait partie... Mais tu ne nous dit pas de quel côté.
          Si tu a entendu... c’est que t’étais très près.


        • NON SYLVAIN RAKOTOARAISON........IL A TORT COMME TAVERNE

          pour l’instaNt aucun assassinat perpètré PAR LA VRAIE GAUCHE


        • alinea Alinea 7 juin 2013 13:00

          On ne s’en sortira pas : tout le monde rapporte tout à soi !
          Démanteler les groupes d’extrême-droite est un leurre ! Ils se reformeront.
          Quant à NKM, elle s’est fait huer comme les autres et a foutu son camp !
          La liberté de pensée est bafouée parce que certains utilisent la force physique ; quel âge avait « l’assassin » ? Pourquoi se balade-t-il dans Paris avec un poing américain ?
          Vous en avez déjà vu, des poings américains ? Cela glace le sang, car c’est une arme sans distance. On ne balance pas son poing ainsi armé sans avoir envie de tuer !


          • jymb 7 juin 2013 13:45

            Les faits sont lourds de signification
            Les deux groupes extrémistes, partaient acheter les mêmes vêtements dans la même boutique
            L’un des deux provoque l’autre en le menaçant de lui faire la peau
            bagarre à la sortie et mort , désolante.
            Il s’agit d’un affrontement entre deux bandes rivales.
            Il n’y a pas de bons et de méchants là dedans.
            Des politiques se sont rués pour travestir et exploiter plus ou moins la situation. Beurk.
            Et le fameux « mariage pour tous » là dedans ? Une exacerbation des oppositions frontales.Le vent semé pour récolter la tempête.
            Je serais au gouvernement j’aurais honte de ce que j’ai fait de la France.


            • foufouille foufouille 7 juin 2013 14:10
              Comment expliquer que les groupuscules d’extrême droite et les antifascistes se soient entichés des mêmes marques, Fred Perry et Ben Sherman en l’occurrence ?

              C’est une chose complètement acceptée. Certains antifa ne partagent pas ces codes-là, mais dans le noyau dur du mouvement, ils s’habillent de la même façon et avec les mêmes marques que le camp d’en face. Parce que les racines de leurs mouvements sont les mêmes : les skinheads. Les deux ont divergé entre redskins et skins d’extrême-droite, mais l’origine est la même.



              • farfouille@

                arrete le gros pif rouge a 14° tu déconnes...........farfouille  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


              • foufouille foufouille 8 juin 2013 10:13

                et si tu lisait l’article ?
                en plus ca dates pas d’hier, le bombers est commun aux deux groupes comme les rangers
                sauf qu’avant, on n’allait pas emmerder un skin


              • Traroth Traroth 7 juin 2013 14:10

                A l’heure où les résultats électoraux sont directement proportionnels aux budgets de campagne et où programmes et bilans ont perdu toute espèce d’importance, quand vous parlez de « démocratie », vous faites allusion à quoi ?


                • Mr Dupont 7 juin 2013 14:30

                  Moi M’sieur Traroth !!!!

                  J’ai la réponse M’sieur Traroth

                  A Mr Hollande, M’sieur Traroth !!!!

                  J’ai bon M’sieur Traroth ?


                • Traroth Traroth 7 juin 2013 17:42

                  Ca me fait toujours marrer, les mecs qui font des commentaires sur internet d’une stupidité telle qu’ils rougiraient dans la vraie vie en disant la même chose. L’anonymat, c’est quelque chose, quand même...


                • Rensk Rensk 7 juin 2013 20:23

                  Vous parlez pour vous où pour commenter l’article ?


                  • Akerios 7 juin 2013 14:19

                    Sylvain Rakotoarison

                     

                    Bravo tu fait bien baver !


                    • jaja jaja 7 juin 2013 17:41

                      "Nous, ami-e-s et camarades de Clément, tué mercredi 5 Juin par des fascistes appelons à manifester Samedi 8 Juin à 14h au métro Bréguet Sabin. Le cortège qui sera en tête de manifestation portera la mémoire de Clément et le sens de son combat antifasciste. Nous appelons les gens touchés par ce drame et concernés par l’antifascisme à nous rejoindre, par respect pour ses convictions, sans drapeaux ni signes d’appartenance à quelconque organisation"

                      RDV BREGUET SABIN PARIS 11ème 14H


                      • juluch juluch 7 juin 2013 19:08

                        Je suis parfaitement d’accord avec cet article.




                        • bluerage 7 juin 2013 19:50

                          C’est sûr que quand on voit ce logo d’Action antifaf on devine tout de suite qu’il s’agit de gentils garçons.... smiley


                          • Rensk Rensk 7 juin 2013 20:14

                            quand bien même la victime ou ses amis auraient été à l’origine d’une provocation...

                            Vous aussi ? Selon ce que j’ai pu lire de Suisse des témoins sur place... il n’y a que le « shérif » dit « privé » qui a dit que c’est la gauche qui a provoqué, il nie d’ailleurs le point américain...

                            Selon les légistes, ce n’est pas sa chute et donc la blessure dans l’arrière de la tête qui a provoqué la mort mais bel et bien le coup donné par l’avant (avant la chute donc)...

                            Regardez les gens qui boxe sans gants, combien meurt en perdant connaissance sans poing américain ?


                            • alinea Alinea 7 juin 2013 20:51

                              absolument : cela semble être une affaire entendue qu’on ne provoque pas quelqu’un qui a, caché dans sa poche un poing américain ! Lire tous ces commentaires qui éludent ce fait, est pire qu’un cauchemar !


                            • Denzo75018 8 juin 2013 09:02

                              La résurgence de l’extrême droite n’est que la manifestation d’une résurgence de l’extrême Gauche !


                              • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 8 juin 2013 11:04

                                Bonjour,


                                Les « anti fa » de gauche se sont illustrés à diverses reprises par leurs violences, leurs exactions et leur haine de l’autre. Juste pour mémoire, souvenons nous de Laurent Jacquart qui a assassiné un skin à coups de fusils et en a laissé un autre sur le carreau paralysé à vie.
                                Comme disait ce pauvre Clement Meric : « Ces gens là ne devraient pas être vivants ! ».

                                Pour le reste, le petit facho de droite qui a cogné et ses copains (je précise parce qu’en matiére de fascisme, les soi disant « antifa » sont les petits fréres des « fa » : même origine. Mussolini venait de la Gauche, pas de la Droite) vont goûter aux géoles républicaines, et c’est normal.
                                Espérons simplement que les copains de Science-Po de Clement Meric ne vont pas faire comme cet autre de Sciences-Po et hurler à l’instrumentalisation politique ....



                                • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 8 juin 2013 11:51

                                  A qui profite ce climat de guerre civile ?

                                  Au Gouvernement, qui profite de la haine et de la confusion pour faire passer en douce toutes les « mesures structurelles », qui vont défaire ce qui restait des acquis du CNR.

                                  Qui a fait durer 8 mois le débat du mariage pour tous ? Alors qu’il expédie la nuit, en cachette, l’ANi et le TSCG rapidement ?

                                  Qui est d’accord avec ces réformes ? Toute la classe politique, tous les appareils politiques qui font semblant de ne pas comprendre qu’il s’agit de l’application des Traités européens, et des consignes de la Troïka.

                                  Qui donc manipule les fachos et les anti fas ? Bonne question, je vous remercie de me l’avoir posée....


                                  • Akerios 9 juin 2013 12:43

                                    @ tous et notamment Pilou Camomille

                                     

                                    Merci pour ce rappel  :

                                    « Qui a fait durer 8 mois le débat du mariage pour tous ? Alors qu’il expédie la nuit, en cachette, l’ANi et le TSCG rapidement ? »

                                     

                                    Ecrire ces lignes c’est de la pure provocation :

                                     « ............. C’était le message de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de l’UMP à la mairie de Paris, parmi plein d’autres responsables qui ont réagi, venue le lendemain sur les lieux du drame : « La violence politique, c’est un cancer de la démocratie. ». En raison de ses positions humanistes, l’ancienne ministre fait partie des quelques rares personnalités que détestent le Front national................ ».

                                    Allez dire cela aux jeunes de 25 ans sans travail et sans logement . Allez dire cela aux jeunes qui eux on du travail et vont prendre un crédit sur trente ans pour se loger. Aux salariés a qui on imposent des baisses de salaires sous la menace de perdre leur emploi , leur famille ! Allez dire cela aux retraité qui après 42 ans de travail touchent une retraite que l’on taxe d’un impôt spécial vieux !

                                    Alors que la taxe sur les profits des transactions financières va être doublée a la date du 2 juillet 2013............. De 0.1% elle va donc passer à 0.2% !!!!!!!!..........et générer 1.6 milliards d’euros dont une partie sera reversée grâce aux niches fiscales ! 

                                    Salariés et retraités nous payons de 20 à 30 % d’impôts sur nos revenus !

                                    ...................................................................... .........

                                     

                                    Les profits des transactions financières doivent être imposés à 20% AU MINIMUM et elles rapporteraient  :..................1.6 x 100 = 160 milliards d’euros......................

                                    ...................................................................... ...................

                                     

                                    Notre gouvernement insulte les salariés et les retraités la prochaine réforme des retraites va voler aux retraités entre 2 et 5 milliards.

                                     

                                     Notre grande « humaniste »  Nathalie Kosciusko-Morizet, condamne la violence des faibles et des opprimés , des peuples qui se soulèvent .........................................comme Margaret Hilda Thatcher, baronne Thatcher a soutenue Augusto Pinochet et condamnée les victimes de sa dictature !

                                     

                                    La France n’est pas une démocratie. Elle est une dictature financière dans une Europe construite par la grande finance pour la grande finance.

                                    La BCE Banque Centrale Européenne prête actuellement a des taux négatifs aux banques européennes. La Société Bénérale parmis d’autres banque au lieu d’accorder des prêts joue ces fonds en bourse et récemment perdu 5 milliards . 

                                     

                                    L’argent gagné par les spéculations en bourse..... est imposé à 0.2%........ en tant que transaction financières a partir du 2 juillet 2013. L’impôt sur les salaires et les retraites est imposé a plus de 20%.

                                    Moutons ne criez pas dans le camion quand on vous amène a l’abbattoir....................

                                     

                                     

                                     

                                     

                                     


                                    • Akerios 9 juin 2013 13:20

                                      Demain :

                                      ......français ! comme cela s’est passé pour la Grèce ......... !

                                      Un matin banal vous apprendrez que les banques sont fermées .

                                      Vos comptes seront saisis par les banques pour payer de force a la grande finance la fameuse dette de 2000 milliards avec ses intérêts.

                                      Salariés et retraité vous pensez que votre livret de caisse d’épargne sera épargné .

                                      En effet un fond de 100.000 euros est prévu par les banques pour garantir chaque compte !

                                      Et bien non !

                                      Les familles les plus riches seule seront épargnée car leur argent est placé dans les paradis fiscaux , en dollars ou dans des banques étrangères.

                                      Les fonds de garantis sont insuffisants et l’euros part rapport aux autres monnaies va perdre plus de 50% de sa valeur .

                                      Ainsi vos 10.000 euros ne valent plus que 5.000 et seulement si la banque accepte de vous les rendre.

                                      Le coût de la vie va doubler et nos salaires et retraites seront divisés par deux ou trois ainsi que votre compte.

                                      La population de la Grèce est ruinée et désespérée. La population se révolte et se prépare par la violence a se libérer de cette dette qu’elle ne peut pas et ne veux plus payer .

                                      La violence des peuples qui se révoltent c’est le cancer de la finance et des paradis fiscaux qui détiennent la dette ! 

                                       Nathalie Kosciusko-Morizet, confond démocratie et dictature financière humaniste a la « baronne Thatcher  »

                                       

                                       

                                       

                                       

                                       


                                      • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 9 juin 2013 20:19

                                        Il est très surprenant de lire certaines réactions de personnes qui n’ont visiblement pas lu une seule phrase de mon article. Je leur recommande donc, d’une part, de lire attentivement l’article avant de le commenter plus vite que leur ombre, et d’autre part, le cas échéant, de s’inscrire à un cours pour apprendre à lire si cela ne suffit pas.

                                        La violence de certains commentaires ici vient d’ailleurs confirmer que celle-ci est un véritable cancer de la démocratie et ne peut engendrer que des tragédie comme celle de cette semaine. Ne pas être capable d’émettre son opinion sans insulte, sans raccourci péremptoire, sans simplification outrageante, sans idée reçue, sans préjugé ou projection erronés, sans récupération politique ni sans amalgame foireux ne favorise évidemment pas l’apaisement du débat républicain, même s’il soulage certains internautes de leurs aigreurs ou rancœurs du moment.

                                        Bonne fin de week-end et merci à ceux qui ont lu mon article jusqu’au bout.


                                        • Akerios 13 juin 2013 21:02

                                          Merci  Sylvain Rakotoarison pour ton article que j’ai supporté jusqu« au bout.

                                          Je te cite  :

                                           »  Ne pas être capable d’émettre mon opinion sans insulte, avec raccourci péremptoire, avec simplification outrageante, avec idée reçue, avec préjugé et projection erronés, avec récupération politique et avec amalgame foireux ... défavorise évidemment ... l’apaisement du débat républicain, même s’il me soulage .... ...... de mes aigreurs ou rancœurs du moment. « 

                                           ..................................................

                                           

                                          Et je te cite encore cette fois ci  mais sans rire en ne reprenant que tes strictes propos :

                                           

                                           » La violence de certains commentaires ici vient d’ailleurs confirmer que celle-ci est un véritable cancer de la démocratie « 

                                          En effet  : 

                                           » Il est très surprenant de lire certaines réactions de personnes qui n’ont visiblement pas lu une seule phrase de mon article. Je leur recommande donc, d’une part, de lire attentivement l’article avant de le commenter plus vite que leur ombre, et d’autre part, le cas échéant, de s’inscrire à un cours pour apprendre à lire si cela ne suffit pas. « ...

                                          Merci encore  Sylvain ...

                                           

                                          PS : il y a quand même une bonne nouvelle ......  » véritable cancer de la démocratie " .....ouf il parle de démocratie nous ne sommes donc pas concernés en fin de compte.


                                          • Akerios 13 juin 2013 21:07

                                            Sacré  Sylvain  la Rakotoarison cela monte à la tête qui enfle , qui enfle mais heureusement une tête qui enfle cela se soigne.

                                            Cordialement. 


                                            • bartneski bartneski 26 juin 2013 16:13

                                              Pas d’antifa sans fachos...


                                              • Yohan Yohan 26 juin 2013 16:49

                                                Clément Méric était un redskin, soit la même engeance que les skins fachos, à l’extrème bout d’une même échelle qui ne poursuit qu’un but, la violence comme défouloir. Leur activité stérile est de se chercher des poux dans la tête entre connards. Qu’ils se retrouvent autour d’une boutique de fringues chères qu’ils ont en commun montre leur dépendance à la société qu’ils dénoncent. Le plus lamentable, c’est que certains médias aient dégainé aussi vite que leur ombre pour dresser un portrait flatteur de la victime, alors qu’il n’est qu’un con, tout comme celui qui l’a boxé à mort. Que d’autres aient stupidement entamé les chants révolutionnaires sur la base d’un fait divers manipulé et dressé des hommages à un valeureux militant, sage étudiant, promis à un bel avenir (socialiste ?) contre la bête immonde, sans prendre le temps du recul, montre surtout l’étendu deur connerie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès