Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Comme un gout amer dans ce pays

Comme un gout amer dans ce pays

Comme un gout amer dans ce pays

 Il y a quelque chose de plus que gênant dans cette campagne politique et cela vient autant des partis républicains que des extrêmes.

 Les réactions des candidats ou de leurs porte-parole ont systématiquement été dans la récupération explicite ou implicite soit au début des actes criminels qui ont eu lieu à Toulouse soit après. A l’horreur des actes d’un criminel s’ajoutent l’abject comportement des politiciens en pleine campagne.

 Pas un seul parti ou presque, extrême ou soi-disant républicain n’a eu la vrai hauteur qu’il fallait prendre. Alors que justement les grandes phrase d’union de la république fusaient presque en tous sens, les actes démontraient jours après jours, corporatisme, carriérisme et récupération, bref l’opposé de ce qu’il fallait.

 Au mieux les partis ont été maladroits, ou au pire outrageusement calculateurs.

 La campagne ne sentait pas bon depuis le début, et elle continue dans le même chemin. Chaque parti est tiré par ses extrêmes, ses dogmes et ses affinités historiques et refuse de voir les autres problèmes.

Le coté nauséabond relève aussi d’autres problèmes endémiques à notre pays, corporatisme, corruption, affaires, hommes politiques devenus des élus professionnels. Abaissement du niveau général de la population dont parmi elle nos dirigeants.

 Certes, chacun ici refuse en bloc la violence qu’elle fût appuyée sur une idéologie ou un autre. A vrai dire personne n’oserait la soutenir sauf peut-être quelque voix en banlieues de ci et de là. 

 Mais il faut aussi se pencher sur les penseurs qui influencent directement ou indirectement les idéologies radicales. Et sur ce sujet la seule droite radicale n’est pas la seule à surveiller, les salafistes théoriciens, les prédicateurs, certains communautaristes (au passage de tout bord), tous ces manipulateurs dans ce pays et en dehors sont a surveiller même si ceux-ci n’utilisent pas la violence ils ont parfaitement compris que l’on peut détruire notre société plus subtilement. Gare aussi aux pays qui seraient tentés d’exploiter ces évènements pour mieux nous influencer.

 La banalisation des idées de division n’est pas le seul monopole de la droite et de son extrême, la gauche a aussi ses boulets historiques et seuls quelques-uns osent le dire.

 La bête a de nombreux visages et il faut faire attention à ne pas se focaliser seulement sur celle que la France a subi dans les années 40.C’est compréhensible vu l’histoire française mais justement le piège est peut-être là.

 L’heure des questions a commencé dès le retranchement du forcené, mais l‘heure des réponses n’arrive que maintenant.

 Tout doit être étudié dans ce cas, les réactions des uns et des autres pour commencer.

 Il faut aussi se pencher en toute objectivité sur les failles et forces de l’état Français dans ca capacité à répondre et plus encore à anticiper les menaces contre la république et la démocratie en générale sans que cela en soit au prix de notre société libre.

 Les failles dans l’enquête et la surveillance des profils fanatisés, la sur- représentation de certains ministres sur place alors que ce sont procureurs et préfets qui auraient dû être suffisants. Se pose même la question du choix de l’unité d’intervention réputée plus proche du président que le GIGN peut-être mieux entrainé ou préparé a ce type d’intervention.

 J’entends à droite comme a gauche des gens qui souhaitent remettre la république là ou elle a cédé le pas à d’autres forces. C’est juste dommage qu’à gauche et au centre ces discours ne sont que récents car pendant longtemps certains tabous ont fait le lit de la droite et de son extrême.

 Le FN est un symptôme pas une cause, et ce n’est pas la maladie de l’UMP mais aussi celle du PS et même aussi des autres partis.

 Tous ont laissé pendant longtemps en jachère les principes d’une république forte. Fort heureusement pour certaines le FN a aussi failli dans sa communication mais il n’est pas le seul.

 Alors qui sera le grand gagnant du 22 Avril ? Le centre ? Les extrêmes ? L’abstention ou même encore les bulletins blancs dont on ne parle jamais ? Rien n’est joué mais une chose est sûre les candidats nous ont montré leur vrai visage et sans aucune exception je n’y vois au mieux que l’incapacité ou pire encore la nuisance. Quel que soit le président en 2012 il ne sera élu que par une poignée de gens. A lui (ou elle) de savoir devenir assez grand pour unir et faire fi de sa corporation.

 Nous agitons-nous déjà sur des ruines dans une Europe déjà bien meurtrie ? A qui profitera le crime en France ou hors de France ?

 Une France laïque donneuse de leçon est peut-être gênante pour certains un peu partout dans le monde.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Valeska 27 mars 2012 10:04

    On dirait que la fin du monde à eu lieu, j’espère que vous ne connaîtrez jamais la guerre comme ce fut le cas pour les yougos ou vous allez mettre des siècles et des siècles pour tourner la page. 


    • celui qui maugréé celui qui maugréé 27 mars 2012 10:08

      Fin du monde non ( enfin esperons) mais un tournant majeur qui aura sans doute des effets sur la vie des gens oui avec sans doute une phase de transition très domageable.

      Je subodore certains ( de part et d’autres) de vouloir une nouvelle polarisation/guerre froide.

      Pour être précis mes parents ont connus la seconde guerre mondiale et je vois la grande différence avec ceux de mon age dont les parents sont des babyboomers. Il y a une grande naiveté chez eux.




      • Valeska 27 mars 2012 10:28

        Ce sont surtout les médias qui exploitent un max les événements de Toulouse, après dire que ça influencera sur la vie des gens, j’en doute, il y a ceux qui sont lobotomisés par les médias et puis ceux qui ne le sont pas, rien ne changera.


      • jef88 jef88 27 mars 2012 11:06

        Les partis politiques sont des groupes de pression ayant pour seul objet l’interrêt des aparatchiks........

        Quand on a compris cela ? On a plus envie de voter !!!!


        • brieli67 27 mars 2012 11:27

          ! ! à la bonheur !!


          de quelle plume grattez-vous ?
           Sergent Major ou Montblanc modèle roumain

          Sergent Major 
          son porte-plume, l’encrier de porcelaine blanche et l’encre violette

          Ah son nom évoque les bancs de l’école républicaine, gratuite, laïque et obligatoire. 


          un crime d’aller voter quoiqu’il advienne ? 

          Etes bon à reconsidérer vos Confessions d’Outre-Tombe, perhaps Sir Castel Bryant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès