Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Comment densifier nos villes ?

Comment densifier nos villes ?

Nous n'en sommes pas conscients mais, avec Cécile Duflot, au ministère du logement et de l'égalité des chances, nous disposons enfin d'un pilote capable de changer l'urbanisme en France. Elle est, en effet, urbanisme de formation et possède une conscience aiguisée des enjeux de la ville de demain.

Elle est parfaitement convaincue de la nécessité de densifier nos villes et de réduire le poids des normes, les deux plaies de l'urbanisme à la française que nous payons tous les jours. Nous sommes en effet obligés de prendre nos voitures pour aller acheter une baguette de pain, à cause d'un étalement urbain qui confine à l'absurde. Nous payons des mensualités ou des loyers énormes pour rembourser nos logements : le prix moyen du mètre carré est de 3700 euros en France, il est de 1250 euros en Allemagne. Alors que la bulle immobilière se dégonfle en Espagne ou en Italie, la France voit la poursuite ralentie de l'ascension des prix.

Cette situation est intenable à terme : Cécile Duflot a pour objectif la construction de 500000 logements par an et la rénovation de 500000 autres logements. Nous arrivons péniblement à en construire entre 400000 et 300000.

Or, il faut loger 300000 nouveaux ménages chaque année, conséquence de notre belle santé démographique française, où nous faisons davantage d'enfants que dans les autres pays. Et on estime le déficit de logements à prés d'un million. La pression immobilière qui fait monter les prix, le manque de terrains et les surcoûts liés à des normes très contraignantes expliquent ces problèmes.

La seule solution est donc la densification de l'existant. Mais cette idée reste très impopulaire : la densification est perçue comme un problème. On y accole le terme d'entassement urbain. On y voit le contraire de la tranquillité et du bien-être que nous associons à nos lieux de vie. 

Ces représentations négatives doivent être combattues : densifier nos lieux de vie, c'est la possibilité de se déplacer plus facilement grâce à des réseaux de transport plus présents, c'est accroître la densité de commerce et favoriser le vivre ensemble grâce à des espaces publics de qualité. Bien entendu, cela suppose aussi que nous arrêtons d'avoir toujours deux ou trois voitures particulières par ménage. Combattre les normes inutiles est alors indispensable : imposer deux ou trois parkings pour un logement ou une taille minimale pour un terrain sont des règles qui font perdurer ce principe de l'étalement urbain qui arrangent certains maires, plus soucieux de préserver l'entre-soi de leurs administrés que l'intérêt général.

Mais comment allons-nous densifier ? D'abord, en réaffectant et en transformant l'existant : la démolition-reconstruction a un coût énorme. Il est préférable de modifier les bâtiments anciens : changer l'affectation d'un bâtiment, faire une rénovation thermique, mêler logement social et privé, installer des espaces verts supplémentaires sur les toits et sur les murs, remettre des espaces publics (terrain de sport, espaces culturels, commerces, ...).

Cela ne suffira pas. Il faudra augmenter la hauteur des bâtiments. Les tours nouvelles resteront des constructions symboliquement fortes mais coûteuses : elles resteront anecdotiques. 

La véritable solution est le rehaussement des bâtiments existants. La France est couverte de petits immeubles construits dans les années 60 et 70, mal isolés et en mauvais état général. Attendre de les démolir et de reconstruire mettra des décennies.

Il est préférable de les rehausser en changeant les lois de l'urbanisme. Il faut rendre chaque copropriété capable de réaliser ce rehaussement et de profiter de la vente des logements nouveaux construits au-dessus des anciens.

Cela est réalisable en utilisant les techniques de l'ossature bois, des structures très légères, qui ne remettront pas en cause la construction existante, tout en disposant de capacités d'isolation thermique excellentes.

Cette stratégie aura l'avantage de procurer aux vieilles co-propropriétés désargentées, des moyens financiers qui vont lui permettre de réaliser les indispensables rénovations que nécessitent les nouvelles exigences thermiques. Cette rénovation sera l'occasion aussi d'installer des espaces verts et des équipements de productions d'énergie. Si on en profite pour installer un système de véhicules partagées (vélib' ou autolib), on diminue la pression du stationnement en faisant diminuer le nombre de voitures particulières.

Le rehaussement d'immeubles permet de cumuler les avantages : il participe à la construction de logements nouveaux et offre les ressources nécessaires pour rénover les anciens. Il améliore aussi la qualité de vie des habitants. Il est utilisable partout et peut donc démultiplier ses effets. Voilà l'outil qui manque à Cécile Duflot : un outil dynamique qui leur permette de se donner les moyens de sa politique. 

Si vous voulez en savoir plus sur cette question, vous pouvez lire le récit imaginaire d'un rehaussement et le compléter par un argumentaire qui répond aux premières réserves que l'on peut faire.

D'autre part, pour réussir à atteindre les enjeux du logement, il faudra des formations de qualité. Il y a fort à faire du côté des référentiels du bâtiment dans l'Education Nationale qui n'ont pas encore complètement intégrés les enjeux de la RT2012 et encore moins les nouveaux enjeux qui apparaissent.

 

source image : ville de Vélizy-Villacoublay


Moyenne des avis sur cet article :  1.28/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • hunter hunter 13 mai 2013 10:43

    comment perdre en un rien de temps, son enthousiasme à vouloir lire ce papier :

    L’introduction : «  Elle est, en effet, urbanisme de formation et possède »

    Eh bien non ! Elle est URBANISTE, et s’occupe donc d’URBANISME !

    Voilà !

    Lecture terminée, vote enregistré, game over !

    H/


    • viva 13 mai 2013 10:48

      Faire vivre les humains comme des animaux d’élevage en batterie c’est un projet écolo ?

      et cela à déjà été pensé : 


      • foufouille foufouille 13 mai 2013 11:15

        y a plein de place en campagne ...........


        • Mr Dupont 13 mai 2013 11:20

          Mr l’Auteur

          « Il faut loger 300 000 nouveaux ménages par an , conséquence de notre belle santé démographique française... »

          Vous en êtes sur ?

          http://www.lorgane.com/BIENVENUE-A-VILLENEUVE-SAINT-GEO-GES-LADIDON-_a1206.html

          Cet article est un tract en l’honneur des pastèques gouvernementales


          • Sacotin Sacotin 13 mai 2013 12:23

            @ M. Dupont : Vous devez aimez Hitler, non ?


          • Rensk Rensk 13 mai 2013 13:08

            Vous cherchez a fermer la causette ?

            C’est vrai qu’avec vos 6% d’étrangers et nos 22.1% nous n’avons pas a échanger nos informations... trop nul en démocratie.

            Je ne sais le pourcentage d’étrangers à Villeneuve-Saint-Georges mais chez-nous c’est beaucoup comme dit plus haut... cela a des influences néfaste sur les salaires, les loyers, le transport, les déchets, l’eau potable et sale, les assurances dites « sociale », les impôts et taxes.
            Puis viens la suite, le racisme, le corporatisme, les lois d’honneur familiale, le sectarisme...

            Toutes ces choses se causent en démocratie sans « tomber » sur Hitler...


          • Mr Dupont 13 mai 2013 13:45

            Mr Sacotin

            Je ne vois pas le rapport

            Je répondais simplement à l’auteur qui nous vante « la bonne santé démographique française » et le pourquoi du manque de logements en France

            La bonne «  démographie française » de Villeneuve-Saint - Georges est à multiplier par autant de villes et de communes entourant Paris sur un rayon de 60 kms

            Habitant cette région : je laisse le soin aux habitants des autres régions à faire de même

            C’est un constat , que contrairement à vous je ne me refuse pas le droit de faire puisqu’il est avéré que la «  bonne démographie » de C’Pays n’est pas française

            Est-ce aimer Hitler que de l’énoncer ?

            En seriez-vous nostalgique que de vous le mentionnez ?


          • Sacotin Sacotin 13 mai 2013 14:25

            @ M. Duponrt Le rapport est clair pourtant ! Le lien que vous indiquez mène à un site contenant certains articles édifiants et ce site lui-même en renvoie à d’autres qui... mais chacun pourra se faire une opinion en suivant votre lien.


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 13 mai 2013 12:23

            la problématique est intéressante. Dommage que ce soit juste une pub pour un seul type de rénovation immobilière.


            • jymb 13 mai 2013 12:34

              L’explosion démographique est surtout une catastrophe, en France comme dans d’autres pays. Elle se traduit par un appauvrissement généralisé, une flambée des interdits et restrictions de tout poil, une pression environnementale galopante. Et certains articles ou reportages se flattent de la « belle santé » de la natalité française !
              Nous allons tout droit vers « Soleil Vert »
              Pour ma part je préfère reprendre Jean Ferrat qui chantait la montagne et non l’entassement dans des clapiers
              Cependant je comprends les dirigeants : une population urbanisée, ficelée de caméras et de radars, traçable à merçi, paupérisée et tenus en laisse par des allocs et autres aides, soumise faute de choix au gavage propagando télévisuel...


              • viva 13 mai 2013 12:42

                @jymbe


                En gros ce sera cela, .... en pire !!!

                La réalité est en train de rattraper la pire fiction .... 

                Ce qui est grave c’est que même si les populations sont contres ils le feront tout de même.

                Parce que ce n’est pas une blague, il y a des projets comme cela dans les discours écolos. 

                Ils veulent réellement le faire ......

              • Cocasse Cocasse 13 mai 2013 12:43

                Projets aussi tarés que ceux des urbanistes des années 60, pour des résultats attendus voisins.

                La densification ne mène qu’à créer un environnement de vie invivable, et d’une violence exacerbée par la pression démographique aussi bien que par le cadre de vie inhumain. On aura beau peindre ça comme on veut et mettre des arbres dans les allées, une forêt d’immeubles de plus de 8 étages reste un cimetière vertical.

                Si vous voulez économiser 300.000 logements par ans, réduisez l’immigration, nous seulement vous ferez des économies, mais en plus vous n’aurez pas à payer ces logements.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 mai 2013 00:20

                  N’importe quoi.


                  New York est une ville tout ce qu’il y a d’urbanisée avec des immeubles de centaines d’étages, et pourtant la criminalité y est moindre qu’à Paris.

                • Rensk Rensk 13 mai 2013 12:44

                  La preuve que nous avons a faire a des « tordus »... la photo nous montre qu’il faut 4 voies « étalées » pour la voiture et que la verdure se trouve coincée entre ces deux trucs en goudron.

                  Les voitures sur 2 étages (plus si nécessaire) ; la verdure près des habitations est ma première réaction...


                  • Sacotin Sacotin 13 mai 2013 14:32

                    @ M. Rensk. 

                    Mes 6% et vos 22% ! Non, je ne suis pas dans les 6. Erreur.
                    Vous écrivez : démocratie. Si vous êtiez au pouvoir, l’on verrait ce qu’elle serait entre vos mains... BYE.

                  • Jason Jason 13 mai 2013 13:41

                    Il est bon de parler d’urbanisme et des villes. Mais je suis plutôt sceptique sur la capacité des grands ensemble à créer de la convivialité. Ce fut le rêve des architectes urbains des années 20 et de Le Corbusier et consorts servilement imités par les fabricants de cités tristes, anonymes, violentes.

                    Je n’ai rien contre les volontés de créer des lieux du « vivre esemble ». Mais les grands immeubles (habilement nommés grands ensembles -sic) ne procurent pas la convivialité voulue. Cette convivialité proviendrait davantage d’une atmosphère de détente et de confiance, de sentiments de sécurité et d’écoute de la part des autres que de l’habitat seul. Et l’horreur économique s’y oppose complètement.

                    Nous servir, en cette époque d’aliénation aiguë et d’économie pervertie, le genre de discours qui ferait des tours d’habitation un éden retrouvé, n’est qu’une imposture. Et des plus insupportables.


                    • Sacotin Sacotin 13 mai 2013 14:16

                      @ Jason. D’accord sur l’ensemble de votre post mais peut-être une petite restriction sur la Cité radieuse, à Marseille, de Le Corbusier. Plusieurs reportages ont été diffusés au fil du temps, télé, radio etc. , sur l’appréciation des habitants de cette cité. Il s’en dégageait une majorité appréciant le bien-être et la convivialité régnant dans cet ensemble. En est-il de même aujourd’hui ? Je ne sais pas...



                    • non667 13 mai 2013 14:16

                      "la densification de l’existant. Mais cette idée reste très impopulaire : la densification est perçue comme un problème. On y accole le terme d’entassement urbain. « 

                      densification = résultat du grenelle de l’environnement de sarko-boorlo (2007 ) continué par hollande dufflot
                       qui postule que la nature (écologique ) de l’homme est de vivre en batterie dans le meilleur des mondes façon orwell et huxley !
                      mais bien sûr le peuple est trop bête pour le comprendre . aussi »démocratiquement " on ne lui demandera pas son avis !
                      l’argumentaire de l’auteur est repris/ martelé dans toutes les municipalités et sera mis en place au renouvellement du P.O.S. ;PLU-H !


                      • joletaxi 13 mai 2013 14:58

                        Attention, l’auteur est un intellectuel
                        et pluridisciplinaire.

                        vous avez rêvé d’une jolie maisonnette dans la verdure, et bien,l’auteur va vous expliquer que vous n’avez rien compris.
                        Les intellectuels pluridisciplinaires eux, ils voient ,ils imaginent, forts de leurs grandes réalisations passées.Ce sont eux qui plantent des arbres dans les rues,ce qui est une évidente avancée pour les riverains,et les automobilistes en quête d’une place pour se garer.Ce sont eux qui suppriment des bandes de circulation pour y aménager une piste cyclable pour les 2 « illuminés »désireux de montrer au monde qu’ils sauvent la planète.
                        D’ailleurs, ils rêvent de cités autour des usines, question d’éviter les déplacements.
                        Ca a déjà été fait ?
                        Ah bon, mais repeint en vert, ça a tout de même plus de gueule non ?

                        On se demande comment on a pu donner la parole à ces « illuminatis » ?


                        • Roland Franz Roland Franz Jehl 13 mai 2013 15:47

                          Voilà un article qui aurait trouvé sa place dans la presse écrite.
                          Ce projet de Duflot ne peut satisfaire que les urbanistes de « bureau » et les architectes en quête de nouveaux marchés.
                          La campagne française est en train de se vider.
                          Les villes moyennes se meurent.
                          L’industrie a déserté les zone non urbanisées.
                          Tout se concentre à Paris et dans quelques rares métropoles régionales.
                          Vous voulez continuer dans cette voie ?


                          • Sacotin Sacotin 13 mai 2013 16:06

                            La densification, c’est que veux également à Paris la future candidate à la Mairie de Paris, Mme Hidalgo, la voix de son maitre.


                            • viva 13 mai 2013 18:58

                              L’auteur diffuse son texte un peu partout sur le web, cet article ressemble à de l’autopromotion.


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 mai 2013 19:18

                                Article fait par un gars qui ne sais manifestement pas ce qu’est un porteur ....


                                • viva 13 mai 2013 20:42

                                  Le monsieur il est parti ..... Il pond et il se cassse ramasser la monnaie ?




                                  • Stof Stof 13 mai 2013 22:16

                                    Il faut bien remplacer les français qui partent non ?


                                    • Rincevent Rincevent 14 mai 2013 01:44

                                      Il me semble avoir vu un article similaire sur AGV il y a un bon moment déjà. Même auteur ? Je crois bien. Les réactions étaient prévisibles : depuis les anti-immigrés (tout est de leur faute) jusqu’à ceux qui rêvent de la maison individuelle dans la verdure (combien en ont les moyens ?) l’auteur était sûr de son score en rouge…

                                      Il n’en reste pas moins que l’attraction des grandes métropoles se confirme, tout simplement parce que c’est là qu’il y a le plus de chance de trouver du travail, c’est incontournable surtout en ce moment ! Alors, où on les loge ces gens ? A une heure de route, ou plus, avec toutes les conséquences ?

                                      Je ne pense pas que l’urbanisme, à lui-seul, puisse décréter un bien vivre ensemble. Il y a tant d’autres facteurs qui interviennent (cf Jason). Mais sans urbanisme bien pensé dans sa globalité rien n’est possible. Les villes champignons, ces repoussoirs, qui ont poussé n’importe comment dans les années 60 répondaient aux urgences de l’époque : liquider les bidonvilles et accueillir plus d’un million de pieds-noirs en peu de temps. On n’a pas fait dans le détail. Nous n’en sommes plus là mais les barres sont restées pour la plupart. Avec la rareté (et le prix) du foncier, qui a une autre idée réalisable pour sortir de là ?


                                      • HELIOS HELIOS 14 mai 2013 01:54

                                        ... dans notre contexte où nous, les riches, nous sommes de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres, on ne va pas laisser a ces derniers le loisir de s’etaler partout dans la nature.
                                        Vous avez raison, il faut les mettre en batterie, empilés dans des appartements-tiroirs pour liberer de l’espace pour nous , les riches, a la campagne, a la mer et a la montagne. Pouquoi leur refiler un salon de 25 m2 puisqu’ils vont dormir en retrant du boulot, fatigués qu’ils sont !.
                                        Et une chambre de plus de 10 m2 est inutile, d’abord parce qu’ils nont pas de meubles et qu’ensuite, dormir ne demande pas beaucoup de place, nos amis japonais le savent deja.
                                        De plus, si le domicile est etroit, ils auront tendence a sortir, et travailler plutot que rester a buller devant la tele.

                                        Il faut d’urgence une norme de construction limitant strictement les appartements a 36 m2 pour deux pieces (1ch+salon) incrementé de 9m2 par chambre suplementaire... c’est bien suffisament confortable. Cela a l’avantage d’etre economique a la construction, mais aussi a l’usage car moins de chauffage, de nettoyage etc... et je suis certains que les pro arriveront a diminuer a 30m2+8m8 par chambres supplementaire.

                                        L’etat et les compagnies d’assurance n’ont plus les moyens de developper et entretenir les routes, payer les catastrophes naturelles pour que des pauvres vivent dans la nature et detournent l’eau alors qu’il devraient dependre, justement, et consommer ces services dans leurs immeubles sur les terrasses communes.

                                        Pensez qu’en plus certains cultivent des legumes et même des fruits, faisant une concurrence deloyale aux industriels de l’agro alimentaire qui font des efforts pour bien nourrir tout le monde... le manque a gagner est ainsi important et les oblige a augmenter les prix pour compenser le manque de rentabilite. et le detopurnement economique.

                                        Et c’est même interressant pour la pollution, car les groupes industriels pourront installer des lignes de transport en commun efficaces sur les axes ainsi construit, rendant inutile la voiture particuliere qui encombre nos villes et surtout nos routes et qui permet a tous ces pauvres, l’occupation de nombreux lieux historiques, culturels et naturels si agreable quand on peut les apprecuier entre nous...

                                        je trouve que Duflot a raison. peu importe que la moitié des immeubles soient rehaussés en contreplaqué, une fois peint cela ne se voit plus, pourvu que la plebe se concentre dans leurs zones d’habitations à densité controlée et obligatoire, ils nous laisserons enfin le vrai usage de la nature qu’ils ne savent ni preserver, ni apprecier.


                                        • ecolittoral ecolittoral 14 mai 2013 09:17

                                          Une ville n’a de valeur que par les revenus de sa population. Dans un pays qui importe autant, il y a de moins en moins de travail. Construire n’a plus de sens. Ouvrez les yeux ! 

                                          Les ex salariés de PSA, les licenciements dans les banques, les société d’import/export, bientôt les chantiers navals, la fin du textile(ou plutôt de ce qu’il en reste), la disparition de la sidérurgie, de la pétrochimie etc.
                                          Habiter quelque part, parce qu’on y travaille. 
                                          Ou est le travail ? Dans les grandes villes ?

                                          Quand j’étais gamin, on évitait de circuler du coté de la Villette et de l’île Seguin à cause des flots d’ouvriers qui allaient ou revenaient du travail. 
                                          Aujourd’hui, on tourne en rond faute de travail et de revenus, dans des immeubles que vous voulez encore rehausser !!!!

                                          On achète des machines allemandes, une chemise, un cartable, un portable indien ou chinois, du soja brésilien, des aciers russes, des tomates espagnoles ou marocaines, demain, du boeuf transgénique américain, des voitures fabriquées en Turquie.
                                          Pour corsé le tout, on nous a imposé une monnaie hors de prix, l’euro, et ce sont les parasites de Bruxelles qui décident de tout !!

                                          Et vous voulez encore densifier ces concentrations humaines !!!!
                                          Pour quoi faire ?

                                          • vesjem vesjem 14 mai 2013 12:11

                                            @ l’auteur
                                            rappelle toi , chirac et tibéri ont rehaussé des immeubles moyennant commissions ;
                                            tu remarqueras que les différentes lois dites de « défiscalisation » concernant la construction ou rénovation d’ancien ne profitent presque exclusivement qu’à une classe possédante ; ceci depuis des lois supprimant les avantages fiscaux octroyés à l’accession à la propriété par les classes « laborieuses » ; (merci à tous nos dirigeant depuis 1978 approx)
                                            ainsi contrairement à ce qui est convenu de dire , il s’est construit énormément de logements dits « défiscalisés » dans les périphéries des villes moyennes (les centres-villes se dépeuplent ), à tel point que leurs possesseurs éprouvent des difficultés à les louer et donc à défiscaliser ; paris est l’exception et l’on peut remarquer ,quand on circule dans la capitale les soir d’hiver le nombre considérable d’appartements non éclairés dont beaucoup sont VIDES ;
                                            donc duflot ferait mieux d’essayer de remplir tous les logements neufs libres au lieu de déplacer encore de la monnaie vers du béton (au détriment de l’innovation) ;
                                            nos politiques ont pris la fâcheuse habitude de marcher sur la tête ;

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès