Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Comment l’UMP organise la faillite de l’Etat

Comment l’UMP organise la faillite de l’Etat

Alors que le ministre du Budget annonce ce matin un tour de vis sur les dépenses sociales... Les faits contre la propagande.

C’est un rapport de l’Assemblée nationale on ne peut plus officiel, signé du député UMP Gilles Carrez, pour la Commission des finances, qui ne fera hélas pas la Une. Ce qu’il révèle est pourtant explosif : en dix ans, les "pertes de recettes fiscales non compensées" - en clair les baisses d’impôts - atteignent le montant faramineux de 100 à 120 milliards d’euros ! Précision du rapport : les "allègements" en question sont "concentrés sur l’impôt sur le revenu", à savoir le seul impôt juste, puisque progressif, pesant donc plus lourd pour les riches que pour les pauvres. Voilà ainsi la vérité toute nue : si la dette publique charbatteint aujourd’hui le niveau qui est le sien, c’est que les gouvernements qui se sont succédé depuis 2000 - inclus celui des sociaux-traîtres "socialistes" de Jospin, avec Dominique Strauss-Kahn le grand privatiseur au ministère de l’Economie - ont constamment fait peser sur la collectivité le poids de leurs cadeaux aux privilégiés. Le dessin ci-contre de Charb, publié par le blog du PCF de Carcassonne, l’illustre avec brio. Nous avions du reste titré, dès septembre 2007, lorsque le Premier ministre François Fillon avait osé déclarer la France en faillite, Ah les hypocrites : "Et oui, désolé les gars, les caisses sont vides. Il va falloir vous serrer la ceinture, parce que la dette, vous vous rendez compte... Sauf que. Qui a commencé son règne en distribuant 14 milliards aux privilégiés, avec l’inique paquet fiscal ? Le sénateur communiste Bernard Véra, lors des débats de la chambre haute, avait alors prévenu : "Mes chers collègues, allez expliquer que, pour réduire l’impôt sur la fortune de quelques milliers de privilégiés et restaurer la rentabilité financière des entreprises, il faudra réduire les crédits pour rénover les cités HLM de nos quartiers sensibles, fermer les écoles rurales, dissoudre les juridictions d’instance dans un certain nombre de sous-préfectures, diminuer les crédits destinés au financement des transports ferroviaires de voyageurs, remettre en cause les aides directes à l’agriculture ! Votez ce texte, mes chers collègues de la majorité, mais ne venez pas ensuite vous plaindre amèrement de la réduction de la dépense publique au détriment de tous ceux qui n’auront pas fait jouer le bouclier fiscal ou la défiscalisation des heures supplémentaires, tout simplement parce que leur salaire est trop faible affichepour qu’ils soient concernés par ces dispositifs !" C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui. (...) On commence par vider les caisses pour alléger le fardeau insupportable qui pèse sur ces pauvres riches, et l’on se lamente ensuite que des coupe-sombres sont indispensables dans la dépense publique, qu’il n’y a plus d’argent pour ceux qui en ont vraiment besoin. Et on leur colle par-dessus le marché des franchises médicales... Monstrueuse hypocrisie ! Décidément, en Sarkozie, mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu."

Commentaire de Guillaume Duval, rédacteur en chef adjoint d’Alternatives économiques, sur sa page Facebook  : "100 [à 120, NdA] milliards d’euros de pertes de recttes fiscales en dix ans pour l’Etat. Celles et ceux qui sont abonné(e)s à Alternatives économiques ou l’achètent régulièrement savent depuis longtemps que l’aggravation de la dette publique est due avant tout aux pertes de recettes organisées et voulues par les gouvernements qui se sont succédés depuis le début des années 2000. Mais c’est bien aussi de le voir confirmé très officiellement par le rapporteur UMP de la commission des finances de l’Assemblée (soit dit en passant il n’a pas tort non plus de rappeler que ce n’est pas la droite qui a commencé après 2002 mais bien la gauche en 2001-2002 et qu’elle n’y était pas allé avec le dos de la cuiller, mais comme le répétait Laurent Fabius à l’époque : si on ne baisse pas les impôts on va perdre les élections...)." Morale de l’histoire : élections perdues quand même ! Au-delà de cette pierre dans le jardin solférinien, revenons à ces ordures qui nous gouvernent : le ministre du Budget François Baroin annonce ce matin dans Les Echos une "révision à la baisse d’aides dans le logement et l’emploi, comme le résume l’AFP. Les trois principales mesures concernent une révision à la baisse des subventions pour l’emploi des salariés à domicile et pour le logement étudiant ainsi qu’un ralentissement de l’aide aux handicapés." Ajoutons que "le nombre d’emplois aidés va passer de 400 000 à 340 00O l’an prochain". Ben voyons, alors que le chômage explose ! "Ne faut-il pas remettre en question la baisse de la TVA dans la restauration étant donné la gravité de la crise des finances publiques ?", interroge le confrère des Echos. Réponse de Baroin : "Ce n’est pas d’actualité, car il faut un minimum de stabilité. Cette mesure est récente. (...) rien ne sera fait avant la prochaine élection présidentielle. En effet, seul un candidat ayant pris cet engagement devant les Français peut porter une telle mesure." On en tombe à la renverse : il faut en prendre l’engagement devant les Français pour toucher à la baisse de la TVA dans la restauration mais on impose la contre-réforme des retraites alors que Nicolas Sarkozy avait au contraire promis de ne pas toucher à l’âge légal du départ à 60 ans ! Mais la tartufferie des UMPistes n’a donc aucune limite ! Evidemment, il n’est aucunement question de revenir sur l’inique bouclier fiscal. L’interview se clôt sur ce magnifique aveu de Baroin : "Nous agissons d’abord et avant tout sur les sources de dépenses et non sur l’augmentation générale d’impôts directs ou indirects". Alors que la dette qu’on fait supporter à la France qui souffre finance les cadeaux de celle qui se goberge. "Les Français vont devoir sérieusement se serrer la ceinture", résume la journaliste de France 2 à l’instant dans son journal. Pas tous ! Tout va bien pour la bande du Fouquet’s... Alors qu’on apprend ce matin par Mediapart que l’ancienne comptable de Liliane Bettencourt accuse Eric Woerth et Nicolas Sarkozy lui-même d’avoir touché des enveloppes d’argent liquide, les démissions de deux sous-ministres n’y suffiront pas : il faut renverser ce gouvernement antisocial !


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (134 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Le Canard républicain Le Canard Républicain 6 juillet 2010 11:43

    Bonjour citoyen.
    « Il fut un temps où le rôle de la Banque de France était de financer le Trésor Public, c’est-à-dire de créer la monnaie nécessaire au développement du pays (écoles, routes, hôpitaux, ponts, ports, etc...). Mais depuis 1973, la Banque de France a abandonné son rôle de service public et l’État a ainsi transféré son droit régalien de création monétaire sur le système bancaire privé...qui prête, mais avec intérêt ! Ainsi entre le début des années 1980 et la fin 2006, nous avons payé 1142 milliards d’euros d’intérêts, soit plus que le montant de la dette que l’État a contracté dans la même période, soit 913 milliards. En d’autres termes, si nous n’avions pas eu à payer ces 1142 milliards d’intérêts, nous n’aurions pas eu à emprunter 913 milliards d’euros, et nous aurions pu également rembourser les 229 milliards d’euros de dette publique de 1980. La dette n’existe que parce que nous empruntons à des investisseurs institutionnels ( assurances, banques, etc...) qui s’engraissent sur notre dos ! »
    http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article238

    Une Constituante pour rétablir la souveraineté populaire :
    http://www.pouruneconstituante.fr/spip/
    Cordialement.
    J.G.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 6 juillet 2010 14:25

      Entièrement d’accord, camarade.


    • Lennybarr 6 juillet 2010 14:57

      Oui et la véritable arnaque réside dans la justification même de la mise en place de ce système.
      Le transfert de la création monétaire a été présenté comme LA solution pour lutter contre l’inflation monétaire. Il était « démontrer » qu’en donnant la planche a billet aux banques du secteur privé, celles-ci en feraient meilleur usage, sous entendus un usage bien plus modéré.... la vérité est tout autre.
      Entre 2002 et 2008, l’inflation monétaire de la Zone Euro enregistre des hausses annuelles de l’ordre de 8 à 10%, et ce, alors même que l’objectif de la BCE était de la limiter à 4,5% par an. A vrai dire, les planches à billets n’ont jamais autant tournées qu’une fois remises entre les mains des banques privées. Consciente de la situation, et surtout soucieuse de ne pas dévoiler le-pot-aux-roses à l’opinion publique européenne, la BCE a manifesté en 2008 sa volonté de ne plus publier, dans un avenir proche, les résultats de l’agrégat M3 qui renseigne sur le niveau de l’inflation.
      En bref, on a confisqué aux États le pouvoir de battre monnaie au motif que cela était générateur d’ hyperinflation, pour remettre ce pouvoir aux banques privées qui ont finalement fait bien pire que les États.


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 6 juillet 2010 15:42

      nous touchons là au sabotage originel orchestré par giscard le ringard gaga, fumier ordure etc etc...


    • Lennybarr 6 juillet 2010 17:28

      Je dénoncerais Pompidou plutôt que Giscard qui n’était en fait que l’obligé du premier.
      Pompidou avant d’être président de la République était un banquier. Il exercera des fonctions au sein du gouvernement français tout en continuant, durant plusieurs périodes, à  travailler au service de la banque Rotschild 1954 à 1958 et de 1959 à 1962.
      Le 8 janvier 1959, il devient Directeur général de la Banque Rothschild, tout en étant nommé, en mars 1959, au Conseil constitutionnel où il siégera jusqu’en 1962.


    • Tarouilan Tarouilan 6 juillet 2010 17:56

      C’est bien Pompidou..... qui a commencé a détruire le système monétaire de la France..... juste... et qui est responsable de cette gabegie...

      Et comme le Général était lucide .... mais par contre, n’a pas fait grand chose, pour résister ...... : 


    • Le Canard républicain Le Canard Républicain 6 juillet 2010 18:05

      Il est intéressant de constater également la présence de Michel Pébereau, patron actuellement le plus influent de France, comme conseiller technique auprès du ministre de l’économie et des finances, Valéry Giscard d’Estaing, lors de la promulgation de la loi déterminante du 3 janvier 1973.
      Michel Pébereau est un promoteur de la gouvernance mondiale :
      http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article313
      Cordialement.
      J.G.


    • Radix Radix 11 juillet 2010 10:52

      Bonjour Tarouilan

      A la suite de l’élection de Pompidou à la présidence De Gaulle a déclaré : « Il m’a fallu dix ans pour écarter les affairistes du pouvoir et il a fallu six mois à Pompidou pour les ramener ! »

      Radix


    • le naif le naif 11 juillet 2010 11:17

      @ Tarouilan 

      "C’est bien Pompidou..... qui a commencé a détruire le système monétaire de la France..... juste... et qui est responsable de cette gabegie...

      Et comme le Général était lucide .... mais par contre, n’a pas fait grand chose, pour résister "

      En 1973 lorsque la Banque de France a abandonné son rôle de service public et l’État a ainsi transféré son droit régalien de création monétaire sur le système bancaire privé, De Gaulle est mort et enterré depuis 1970....

      Difficile de résister dans ces conditions..... 

       smiley Slts

       



    • armand armand 11 juillet 2010 12:02

      Et un ou deux ans à peine à Pompidou pour organiser la destruction en règle de Paris sous prétexte que celui-ci devait s’adapter à l’automobile (et non l’inverse...).


    • Gabriel Gabriel 6 juillet 2010 11:48

      Il est nécessaire et salutaire pour certain de ramasser une bonne paire de claques pour comprendre enfin qu’un gouvernement de droite n’a jamais rien fait et ne fera jamais rien pour la défense des ouvriers, employés, artisans, commerçants et petites PME. Justice sociale et équité ne font pas partie de leurs vocabulaires. Quant à ceux qui pensent que l’extrême droite réglera ces problèmes, ils se fourvoient allègrement car cela sera pire. Difficile à imaginer pire ! Le parti idéal n’existe pas et n’existera jamais, mais ce n’est pas pour cela qu’il faut élire les plus enfoirés qui ont un tiroir caisse à la place du cœur et une feuille comptable à la place du cerveau ! Relisez les livres d’histoires et regardez qui a œuvré pour plus de justice.


      • Defrance Defrance 6 juillet 2010 20:01

        En fait il faudrait faire sauter les relais télé, une semaine avant chaque elections ? Sans « boite a enconnarder » les electeurs voteraient surement mieux ?


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 6 juillet 2010 11:49

        « couper la tête, le corps mourra ! »
        Raoul Duke


        • Bélial Bélial 6 juillet 2010 11:55

          Du goudron et des plumes.

          Cette bande de psychopathes applique avec 30 ans de retard la politique de thatcher et reagan qui ont mené l’Angleterre et l’Amérique où elles en sont aujourd’hui, dans le mur,
          une politique dont on a pourtant le recul pour juger le potentiel de destruction.

          Qu’on les pende haut et court, et pas pour mettre une poignée de « moins pires » à la place.

          Le pouvoir au peuple.
          Bélial


          • deovox 6 juillet 2010 21:52

            Aux armes Citoyens


          • ravachol 12 juillet 2010 10:15

            Et nos guillotines,que sont elles devenues ?
            Disont que simplement de lourdes peines de prisons sans quartier vip se serait deja pas mal !


          • le naif le naif 6 juillet 2010 11:56

            @ L’auteur

            Merci pour cet excellent article

            Une petite précision cependant pour ceux qui auraient oublié, ou à qui l’information aurait échappé : Dès 2004 Sarkozy alors ministre du budget a vendu une partie des stock d’or de la Banque de France quasiment au plus bas !!!! (cours actuel, plus ou moins 1200$ l’once)

            Le pillage a commencé depuis longtemps.... Jospin entre autre, offrant l’Aérospatiale à Lagardère ..... n’a pas été en reste.

            Slts


            • liberta 6 juillet 2010 12:16

              merci de rappeler l’outrage fait à notre réserve d’or quand Sarkozy était ministre des finances


              L’or était au plus bas à cette époque et il serait interessant de savoir à quels marchés elle a été revendue


            • Jerome 6 juillet 2010 13:27

              Merci de rappeler également pourquoi beaucoup ont eu du mal à voter pour Jospin !


              Jal

            • le naif le naif 6 juillet 2010 13:59

              @ Jerome (

              "Merci de rappeler également pourquoi beaucoup ont eu du mal à voter pour Jospin !"

              A voter tout court Jérome..... 

               smiley Slts


            • Login Login 7 juillet 2010 00:19

               C’est vraiment une tres bonne question !!!!!

            • Dolores 9 juillet 2010 08:53


              Aujourd’hui on parle de vendre une partie du patrimoine de l’état, NOTRE patrimoine, pour renflouer les caisses et pouvoir payer.... les cigares des uns, les voyages en jets privés des autres et les déplacements familiaux de certains dans les avions de l’état.


            • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 9 juillet 2010 08:59

              Ils ont voulu Sarkozy et la droite, ils les ont eues !


            • Ronny Ronny 6 juillet 2010 12:02

              @ auteur

              On est bien d’accord sur le constat. Voir d’ailleurs a ce sujet un papier que j’avais ecrit pour Avox voila quelque temps :

              http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/non-les-caisses-de-l-etat-ne-sont-38796

              La question qui se pose ensuite est pourquoi ? Plusieurs reponses possibles, non exclusives les unes des autres :
              - maintenir les revenus de l’oligarchie en place en les faisant abonder par les revenus du travail ou en tous cas de la classe moyenne (mots clefs : copinage, plutocratie, melange des genres, corruption)
              - empecher le secteur public de fonctionner pour « demontrer » son inefficacite et conclure a son necessaire remplacement par le secteur prive, tous domaines confondus, y compris dans l’education et la sante (mots clefs AGCS, liberalisme, mondialisation)
              - creer les conditions necessaires a la mise en place d’un etat de calamite economique, en degradant volontairement la situation financiere, en aggravant le poids de la dette, et en imposant les « mesures obligatoires » pour remedier a  cette situation intenable pour en forcer l’acceptabilite par le plus grand nombre (mots clef « strategie du choc », lutte des classes, gouvernement mondial).

              Bon appetit (désole pour les accents, ils ne passent pas sur Avox) !

               


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 juillet 2010 12:25

                Bonjour,

                Plus y a d’argent, plus y a de vol, mais plus y a de vol, moins y a d’argent...donc, plus y a d’argent, moins y a d’argent !

                La France a remboursé en intérêts l’équivalent de sa dette. Réduire ce jour sa dette à zéro revient à avoir emprunté à zéro %. Et Hop ! C’est réglé. Point terminé !

                Nos gouvernants réagissent comme ce poids lourd qui arrive devant un pont avec quelques centimètres de trop. Ils préfèrent dégonfler les pneus que poser leur chapeaux...c’est à dire couper l’herbe sous le pied des petits, ceux qui jouissent déjà d’un bouclier fiscal égal à 75 %, dans leurs consommation de base, l’alcool, le tabac et le diésel... ...mais ne sont pas prêts à renoncer à leurs niches qui fait d’eux des contribuables à hauteur de 20 % d’impôts.

                D’où l’intérêt d’avoir longtemps focalisé l’info sur la délinquance populaire...ou sur deux affaires qui ont mobilisé la une, les disparitions d’enfants, révélées enfin par un accident et une fugue. La vraie « une » de l’actualité c’est le vol manifeste en haut lieu.

                Il y a peu, on situait la crise vers les paradis fiscaux, aujourd’hui on constate qu’ils sont la poche de nos dominants locaux.

                L’actualité ressemblait précédemment aux années trente, maintenant, elle ressemble à 1788... 


                • Triodus Triodus 6 juillet 2010 13:34

                  Mwouais.. A mon avis ils devraient pas interdir la burqua aussi rapidement, ça pourrait leur sauver les c...les (je suis gentil) le jour ou le bon peuple viendra les chercher ..

                  Trop cons..


                  • Yohan Yohan 6 juillet 2010 13:41

                    Article qui n’apprend rien et n’apporte aucune solution, sinon le yaka fokon habituel, la TVA de la restauration, le bouclier fiscal, les riches plus riches, les pauvres plus pauvres..., gna gna gna. Rappelons que la gauche et la droite se sont succédés aux commandes, la première étant friande des dépenses sociales et d’ ’immigration de pauvreté et la deuxième des cadeaux aux nantis et d’immigration de travail mal payé . Cherchez pas l’endettement de la France, prise entre deux voleurs de haut vol, l’UMP et le PS, des gens incompétents qui n’ont fait que ruiner le pays


                    • Mycroft 6 juillet 2010 15:32

                      Mouais, l’article révèle quand même une chose : les baisse d’impôts sont à hauteur, depuis 10 ans, de 100 milliard.

                      Si la source est bonne, c’est un bon contre argument au principe très libéral que baisser les impôts amène la croissance.

                      Parce que j’ai plutôt l’impression que ça va amener une ruine étatique assez conséquente.

                      100 milliard, ce n’est pas rien, c’est la dette annuelle. Celle qui augmente chaque année à cause des intérêts. Cet article prouve que la dette étatique est due aux réductions fiscales. Qui sont conséquentes et pourtant sans effet véritablement conséquent sur la société. C’est une fait qui n’est pas vraiment mis en avant.


                    • Marc.M Marc.M 6 juillet 2010 13:57

                      M’enfin ... ! On va pas aussi engueuler les UMPiste de faire ce pourquoi les copains de Sarkozy, Lagardère, Arnault, Bouygues, Pinault, Bolloré, leurs consorts les vampires du Fouquet et les parasites du Medef, l’ont poussé là ou il est : Casser la France afin que les crapules du cac40 la rachètent à vil prix et tout privatiser à leurs avantages.

                      Tous ces tenants de la politique maqué par les tenants de la finance sont autant de privilégiés, nobles et clergé que la Révolution avait raccourci d’une tête quand ils n’avaient pas choisi l’infamie de l’émigration. Ces prédateurs ont mondialisé leurs profits en mondialisant la pauvreté et la paupérisation. Ils ne doivent leur pérennité qu’à l’indolence d’un peuple abruti de formules politiquement correctes toutes faites par des courtisans qui monteraient sur le ventre de leur mère pour gravir un échelon vers un illusoire sommet.


                      • le naif le naif 6 juillet 2010 14:03

                        @ Marc M

                        Finalement, à bien y réfléchir, ce n’est peut-être pas par mesure d’économie que le pince-fesse du 14 juillet est annulé, mais peut-être par trouille, on est jamais trop prudent  smiley  smiley


                      • deovox 6 juillet 2010 22:00

                        oauis, des fois que le peuple decide de feter le 14 juillet a sa maniere, et puis l’elysee c’est juste a coté de la place de la concorde.


                      • lebreton 6 juillet 2010 23:23

                        AH les arrivistes de tout bord on les voit on les entends tous les jours ,je crois qu’il est temps de les faire taire et de passer le karcher ! le na bo serai surpris du sens de la lance et ferai bien de faire la priere pour que ce ne soit que de l’eau qu’il prenne dans la tronche avec ses coquins


                      • Natariege 6 juillet 2010 14:58

                        Il faut, yaqua.
                        Renverser le pouvoir, c’est bon pour finir derrière les barreaux.

                        Ce qui nous manque c’est un homme ou femme politique intégre et la cela se complique.
                        Pour grimper en politiques, il faut avoir écraser quelques pieds, détruit quelques familles,
                        menti comme un arracheur de dents.par conséquence cen’est pas facile faire confiance aux politiques.
                        Si il n’y a pas une personne qui sort du lot, qui a ce petit truc que les autres non pas d’ici 2012 , je pense qu’on aura encore le droit à sarko.
                        Putain 2 ans, plus que 2 ans à tenir.
                        Putain 7 ans, plus que 7ans à tenir.
                        Putain 12 ans, plus que 12 ans à tenir.


                        • pallas 6 juillet 2010 15:01

                          Étrange, j’ai écrit cela sur le site fdesouche, correspondant parfaitement au cadre de l’article, aucunes réactions, mon commentaire correspond parfaitement à l’article actuel et des internautes sur se site lui même.


                          Y aura t’il réaction ?, ou aucune comme sur fdesouche ?.

                          Ceci est de la géopolitique pur et dur, discuté sur la chaine l’Assemblée Nationale.



                          Nous assistons à la vaporisation de la civilisation occidental.

                          Pour le terme des naissances, le déficit de la natalité est mondial, il ne s’agit pas que de la France, cela touche la totalité de l’humanité.

                          En ce qui concerne la France, les Politiques, les Financiers, les Économistes, donc les Leaders de notre pays ce retrouve avec un grave probleme.

                          La mondialisation est un échec, ils craignent la Chine et en règle général l’union de la BRIC.

                          Ils pensaient gouverner le monde, ils se rendent compte, qu’ils ne sont leaders que de nous occidentaux et absolument pas les autres nations et autres peuples.

                          Le virage a 180 degrés est clair pour eux, qu’ils soient de Gauche et de Droite, la preuve en est que l’Apéro Géant était du a l’extrême gauche et assurément pas de l’extrême droite.

                          J’ai discuté avec un de ces leaders sur Agoravox, défendant les sans papiers hier et qui aujourd’hui combat l’islam d’une manière de plus en plus forte.

                          L’Angleterre, est un pays qui n’a plus aucunes forces vives, British Pétrolium est morte, et donc du coup, l’Angleterre ainsi que la City est morte.

                          Tous les secteurs de l’économie de cette nation est racheté par des puissances étrangères, par exemple le lieu le plus important de la City racheté par le Qatar.

                          Nos multinationales, sont toutes éjectées, nos entreprises pétrolières et para pétrolières sont éjectées aussi, ne pouvant que faire du forage prêt des cotes occidentales et nul par ailleurs, la priorité des Brésiliens, c’est leurs compagnie pétrolière.

                          L’Europe est dépendante énergiquement de la Russie pour le gaz/pétrole, de l’Afrique pour l’uranium, et enfin de l’Arabie Saoudite pour le Pétrole.

                          L’Iran exporte son pétrole essentiellement a la Chine et le Japon.

                          La Chine protège l’Iran, et semble boycotter l’Arabie Saoudite et toutes nos entreprises pétrolières.

                          La raison de l’animosité de nos pays envers l’Iran a mon avis viens de la, car derrière il y a la Chine.

                          La Chine est le pays qui est devenu le maitre de la planète, faisant une vrai entreprise de colonisation civilisationnel en Afrique, il ne faut pas s’y tromper.

                          De plus, la banque HSBC est devenu la Banque Numéro 1 mondial et elle est Chinoise.

                          Nos banques veulent s’allier aux banques islamiques, car simplement elles ne peuvent pas faire autrement, HSBC ne fait que conseiller, mais aucunes alliances avec nos banques européennes.

                          Nos banques sont endetté et les banques islamiques se retrouvent piégé car le pétrole ce fait rare dans les terres du moyen orient (Arabie Saoudite), de plus les banques sont ultra endettées.

                          Je n’ai pas fini pour notre dépendance.

                          La Grèce ce fait dépecée, par la Chine, l’Arabie Saoudite, etc etc.

                          La France aussi ce fait rachetée de toute part.

                          Nous devons une dette gigantesque a la Chine, nous leurs sommes dépendant financièrement.

                          En terme de nourriture, nous importons la totalité de notre nourriture du Brésil essentiellement.

                          Les Messieurs Attali et consort, ont fusiller notre Nation en nous rendant totalement dépendant et dans tous les domaines envers des puissances étrangères, c’est du pur suicide.

                          Nous ne représentons plus rien pour la Chine, forte d’une classe moyenne de 300 millions d’individus, avec des écoles formant des légions d’ingénieurs, de techniciens ultra qualifié.

                          La Chine a décidé de virer toutes nos entreprises de son territoire en commençant par Google.

                          En Europe, notre école est morte, nous attirons le tiers monde sur notre territoire, ou plutôt des individus qui sont éjecter du territoire par les gouvernements en place.

                          Notre folie est tel que nos politiques et élites formé, sont incultes et ignares, pendant que le Liban devient la nouvelle principauté de Monaco.

                          Les USA sont dans un grave probleme de scissions de territoire, les amérindiens d’Amérique du nord, éjecte les blancs de leurs territoires, voulant revenir a leurs fondamentaux de race pure.

                          Il n’y a pas de monde multiculturel, ça n’existe que dans l’imaginaire qu’en France, Grande Bretagne, Suède, Norvège.

                          Nous assistons a une modernisation du monde, alors que nous, l’Occident rentrons dans le Tiers monde.

                          Nos gouvernements depuis 40 ans, ont détruit absolument tout l’héritage de nos aïeux.

                          La France verra prochainement une émigration massive des minorités ethnique, d’ailleurs cela est déjà discuté sur différents forum étranger.

                          Celui qui est venu, repartira, c’est un fait, par exemple les retraités d’origine étrangère voulant rentrer chez eux pour leurs vieux jour ou être enterré dans leurs pays d’origine.

                          La Turquie a définitivement tournée le dos a l’Europe avec plus de 10% de croissance de son PIB, ce pays a tout a fait raison.

                          Nos fameux mondialistes et apatrides ne peuvent aller que dans les secteurs de l’Europe et USA et ils sont éjecté du reste du monde.

                          L’euro et le Dollars ne représente plus rien, juste de la monnaie de papier sans valeurs.

                          Pour finir, la fameuse crise économique et de civilisation, n’est pas mondiale, elle est uniquement Européenne/USA, le reste du monde, nous a éjecté de l’histoire de manière violente.

                          La France fait rigoler le monde entier, nous sommes pris pour des tocards, des rigolo, bon à conduire une 4L, acheter du pain et du fromage.

                          En à peine 40 ans, nous sommes passé de Maitre du monde à empire de guignol car devenu le nouveau tiers monde.

                          Les Musulmans ont des adversaires de taille, tel que les Chinois, Brésiliens, Russes, Indiens, qui ne font pas dans la demi mesure, ainsi que la totalité des tigres d’Asie.



                          • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 6 juillet 2010 15:26

                            Omission de taille dans ce réquisitoire décliniste et catastrophiste : les Etats-Unis sont toujours la puissance militaire mondiale N°1 et ils ne se privent pas d’en user au mieux de leurs intérêts. Cela étant, je suis loin d’être sûr que ça soit un bien. Mais on ne peut faire l’impasse dessus.


                          • pallas 6 juillet 2010 15:49

                            Olivier Bonnet,

                            Faux les USA, n’a pas de secteurs de technologies performants, n’y en innovation, pas même en terme de puissance militaire et encore moins dans l’industrie.

                            La bourse ne représente rien, la puissance des USA est actuellement fictive, mais dans le Réel, les USA ainsi que l’Europe c’est l’arrière Ban de l’humanité.

                            Les USA ainsi que l’Europe, c’est Ultra endettement, pas de technologie, pas de recherche, pas de puissance militaire, une classe moyenne qui s’effondre et pratiquement morte, démographiquement en détérioration global et rapide.

                            La Chine, l’Inde, l’Iran, La Turquie, tous les Tigres d’Asiesn’ont pas ces problemes la.

                            Le dormeur doit ce réveiller (Dune).


                          • Ali 6 juillet 2010 17:20

                            Les USA accompagnés des autres pays de l’OTAN et d’Israel ne représente qu’un gigantesque escadron de la mort possédant des BA en gdes quantité dispersées de par le monde
                            je voudrais bien croire que le monstre est en fin de vie, mais c’est justement là qu’il peut devenir très très dangereux et il nous l’a déjà démontré

                            quant aux malversations de nos politiques rien de nouveau !! chaque élection change le cadre du tableau, rien de plus


                          • millesime 7 juillet 2010 09:44

                            @pallas
                            la bourse ne représente rien...
                            sauf que lorsque celle de New-York est fermée les bourses européennes sont orphelines, les transactions se réduisent à la portion congrue... !
                            Les grands fonds américains détiennent plus de 30% des actions du CAC40... !
                            http://millesime.over-blog.com


                          • Dolores 9 juillet 2010 09:06


                            On ne modernise pas le monde, on asservit les peuples : le pouvoir n’est pratiquement plus entre les mains de politiques, il est aux mains des financiers et des industries privées.

                            Les politiciens marchent la main dans la main avec ceux qui se préparent à faire de nous leurs esclaves.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès