Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Comptoir de l’immobilier : Actualité de mars 2012

Comptoir de l’immobilier : Actualité de mars 2012

Ah Mars, dieu de la guerre, et troisième mois de notre calendrier ! Outre le fait que l'on peut perdre 10° en une journée, et que les giboulées ne devraient pas tarder à arriver... Mais que peut t'il bien se passer au comptoir de l'immobilier en mars ? Tout d'abord, nous avons une nouvelle exceptionnelle à annoncer à nos lecteurs ! Le comptoir est heureux de vous annoncer en exclusivité que tous les candidats sont présents dans notre bon vieux cyber rade !!! La preuve en image :

Quoi ? Vous êtes déçu ? Vous pensiez qu'ils seraient tous là pour discuter ensemble de l'avenir de notre pays ? Vous vous dites que c'est de la publicité mensongère ? Pis, vous vous demandez où en est l'actualité immobilière printanière ? Ne râlez pas trop vite, chers clients...

Pour commencer, concernant l'actualité immobilière, vous aurez double ration pour le mois d'avril ! Pourquoi me direz vous, tous simplement parce que en avril, avec l'élection présidentielle, on en aura plein la citrouille de la politique, alors il sera salutaire de libérer l'esprit avec de l'immobilier pur et dur !

Ensuite concernant l'article du mois de mars, je tenais à préciser que le comptoir n'est ni de gauche, ni de droite. Le seul regard que nous allons poser sur les candidats s'effectuera sous le prisme de leur programme sur le logement. Mais bon, il ne faut pas oublier que vous êtes dans un cyber rade, et que forcement tous les commentaires ne sont pas objectifs concernant nos Hommes politiques....

D'ailleurs ils se sont tous battus pour être présents au comptoir ! Alors comme les candidats se basculent pour avoir la faveur des médias, même les plus petits comme nous, et bien nous allons regarder de plus près leur programme en matière d'immobilier.

Commençons par

François HOLLANDE :

Pedigree :

François HOLLANDE est né en 1954 à Rouen, ancien secrétaire général du parti socialiste, il est le candidat PS pour la présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : Flamby

Citation préférée dans notre rade : "Il manque un leader naturel au PS."

Son programme au niveau de l'immobilier et du logement correspond à la proposition n°43 de son projet de 60 propositions. C'est sans aucun doute, le candidat qui aborde le moins l'immobilier dans son programme.

Car en effet, outre la proposition n°43, on peut additionner la proposition n°41 concernant la baisse de la part du nucléaire en France, ainsi que la proposition n°42 qui vise à instaurer "une nouvelle tarification progressive de l'eau, de l'électricité et du gaz afin de garantir l'accès de tous à ces biens essentiels et d'inciter à une consommation responsable. Elle permettra de faire sortir de la précarité énergétique 8 millions de français"

Mais regardons un peu cette proposition n°43 :

Là, les clients du comptoir sont assez sceptiques ! Si nous regardons, une isolation thermique de qualité est sans doute au norme BBC (Bâtiment Basse Consommation). L'aide apportée aux propriétaires (ou peut être locataire) de manière directe (enveloppe budgétaire) ou indirecte (crédit d'impôt) coûtera au bas mot 10 000 € par logement. Car comme me le dit Jonathan (un entrepreneur), la rénovation thermique a des coûts relativement important qui concernent les isolants sur les murs péri métriques, le double vitrage des ouvrants, le système de ventilation, le chauffage... Bref, sur une base de 10 000 € pour 1 000 000 de logements, cela coûtera 10 milliards d'€ par an. Soit 50 milliards sur le quinquennat. On se demande où on va trouver le pognon pour ça, à l'heure où le pays doit faire des économies...

Pour consulter l'intégralité de son programme, cliquer ici.

Nicolas SARKOZY :

Pedigree :

Nicolas SARKOZY est né en 1955 à Paris, actuel président de la république Française, il est le candidat de l'UMP pour l'élection présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : Sarko

Citation préférée dans notre rade : "Casse toi pauv' con !"

Aussi bizarre que cela puisse paraître le programme du candidat de l'UMP n'est pas sur son site de campagne. Mais le projet du candidat est disponible sur le site de l'UMP.

Grosso modo, concernant le logement, le président sortant veut : "maintenir notre effort sur la construction de logements sociaux mais aussi construire plus de logements intermédiaires pour les classes moyenne" Alors au comptoir, on a observé qu'il y avait entre 500 000 et 600 000 logements sociaux de construit entre 2007 et 2012. Il manquerait encore 1 000 000 de logements en France. Ensuite, les logements intermédiaires qui se situent entre le logement conventionné de type HLM et le logement à loyer libre ne semblent pas assez nombreux dans le pays. Cela semble une bonne mesure, sauf que la construction de logements sociaux actuelle fait apparaître un grave problème selon certains de mes clients. En effet, depuis le tout béton inspiré par Le Corbusier en France, les nouveaux HLM sont des petits immeubles de 3 étages en générale (pas d'obligation d'ascenseur), construit en béton préfabriqué généralement de mauvaise qualité, et relativement uniforme. Les mêmes problèmes poseront les mêmes conséquences, à savoir un vieillissement prématuré des immeubles qui s'ils ne sont pas régulièrement entretenus, seront autant dégradés que les grandes barres HLM des années 70. De plus, nombres de ses nouveaux quartiers sont sans réels plan de vie (peu de commerce, oublie d'espace vert, de service public) et l'uniformité de l'ensemble est quasi identique aux grands ensembles HLM existants.

Sarko nous propose aussi d"encourager les maires « constructeurs » en zone tendue, grâce à des modulations des dotations de l’État en fonction des efforts des communes. Nous souhaitons mobiliser les terrains disponibles, grâce à une fiscalité adaptée". Denise, une cliente notaire, nous signale à juste titre que cette politique volontariste à déjà montrée ses limites. En effet, dans l'article du comptoir d'octobre 2011, nous avions mis en exergue un reportage d'Arte sur l'exemple de Bussy Saint Georges (cliquez ici pour voir la vidéo). Ensuite il nous ai proposé de "construire sur les terrains publics non utilisés". A vrai dire, c'est déjà le cas ! Dans de nombreuses villes en zone tendu, par exemple, les anciennes casernes ont été rénovées en logements... Ensuite, ils nous ait dit : "Nous simplifierons les normes d’urbanisme en zone tendue". André, alias dédé, un de mes piliers récurant me dit : "ah bon !!?! Ils vont nous remettre des tours dans Paris ? C'est pas clair leur machin..." Pas faux le Dédé ! Mais continuons, l'UMP veut "instaurer un « droit d’achat » pour les locataires de logements sociaux". Sans vouloir être méchant, c'est déjà le cas ! Ainsi plusieurs annonces de logements HLM ont été observé par notre clientèle. Pour ceux qui serait sceptique, voilà un lien vers un forum de discussion en rapport avec l'achat d'un logement HLM.

Ensuite, il nous propose de "développer l’intermédiation locative pour les étudiants". Si l'on comprend bien (et là pour le coup dans le bar, on est pas sûr de bien comprendre) les clients pensent que demander aux banques de se porter caution pour de jeunes étudiants fauchés, et bien c'est pas gagné ! Autres propositions "créer un « bail gagnant-gagnant »". Dans notre rade beaucoup nous ont indiqués que cette formule, venant d'un politique revient à dire qu'on va l'avoir tous dans l'arrière train ! Mais en y regardant de plus près, on voit que cette proposition est l'une des plus intéressante de l' UMP, car elle vise à faciliter l'emménagement des locataires (pas de garantie pour le propriétaire, et loyers faibles) mais aussi à faciliter l'expulsion des locataires indélicats ! Bref plus de trêve hivernale pour les mauvais locataires, c'est l'abbé Pierre qui doit être content ! Sinon, une autre proposition a bien fait marrer l'assemblé du comptoir ! Celle du "développement de la colocation intergénérationnelle". Alors là, on imagine allègrement la cohabitation entre papy Mougeot et Didier l'embrouille ! Et puis, sans vouloir être mauvaise langue envers les politiques, la colocation est une réponse du citoyen lambda (type système D) contre l'échec des politiques concernant le manque de logement en zone tendue. Enfin cerise sur le gâteau, il nous propose de "créer un guichet unique de la demande de logement social, au niveau de chaque agglomération". Pour être franc, au comptoir une grosse partie de la clientèle n'est pas logée en HLM, donc on a pratiquement tous été surpris d'apprendre qu'il y avait plusieurs guichets pour demander un logement social ! Bizarrerie de l'administration Française, quand tu nous tiens...

Marine LE PEN :

Pedigree :

Marine LE PEN est née en 1968 à Neuilly-Sur-Seine, présidente du Front National, elle est la candidate du FN au élection présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : Marine

Citation préférée dans notre rade : « faire fabriquer par des esclaves pour vendre à des chômeurs » (au sujet de la mondialisation).

Sur son programme concernant le logement, la présidente du FN nous propose "la priorité nationale pour le logement social", en gros, si t'as pas ta carte, tu l'as dans l'os ! Mais il nous est précisé que "Cette assistance peut être étendue, dans des situations précisément définies par la loi, aux immigrés en situation régulière mais elle ne doit en aucun cas être étendue aux étrangers en situation irrégulière ni à TOUS les immigrés en situation régulière". Pour le coup, on a pas tout compris dans le bistrot... Les immigrés en situation régulière ils auront droit ou non au saint graal que constitue l'HLM Français ? Pis, dans notre petite assemblée de piliers, on se demande qu'est ce qu'on va en faire des immigrés (clandestins et réguliers) déjà installés en logement HLM ? Norbert, un de mes clients, me dit : "il va falloir acheter des actions de la SNCM !", je lui demande pourquoi, il me répond : "parce que il va y avoir du flux !" Bref, passons... Ensuite la présidente du FN nous propose "Une refonte de la politique de logement social", elle indique qu'il faut un "audit sur les conditions d’occupation actuelles", on se dit pourquoi pas... Ensuite le FN nous propose "un audit des organismes publics de l’habitat afin de vérifier que les règles concernant le surloyer sont bien appliquées", même chose, pourquoi pas... "Assurer la transparence dans les procédures d’attribution des logements sociaux", là on dit bravo ! Dans le bar, Marcel me dit : "ça évitera les copinages pour l'attribution des HLM parisiens !". "Renforcer les sanctions pour les bénéficiaires de logements sociaux qui ne payent pas leurs loyers (locataires de mauvaise foi), ou qui y effectuent des dégradations". Encore une fois, cette proposition nous semble une bonne chose ! La seule question est de savoir quel sera le type de sanction appliquée ? "Adapter la loi SRU aux possibilités concrètes de chaque commune", pour cette proposition, on trouve que c'est déjà le cas, par exemple Neuilly Sur Seine ne veut pas logements sociaux, et bien ils ont adapté la loi SRU à leur sauce...

Ensuite, le FN nous propose "Une refonte des aides au logement", si notre auditoire a bien compris, il semblerait qu'il propose une simplification des différentes aides, et donc de limiter les frais de fonctionnement liés à cela. "Le développement du secteur locatif libre" notamment en "améliorant les conditions de rachat par les locataires de leur logement social après 10 années d’occupation du logement". D'accord, mais en améliorant comment ? En baissant le prix d'acquisition par rapport à sa valeur vénale ? En proposant des prêts à taux zéro ? "Les aides fiscales doivent être conditionnées par des contreparties sociales" et "Une fiscalité modérée des collectivités locales", mes clients semblent assez d'accord avec cela.

Ensuite favoriser "L’accession à la propriété" par notamment "un chèque « premier logement »". Cela semble plutôt une bonne proposition, surtout que cette proposition est chiffrée, et que le chiffrage nous paraît raisonnable. Ensuite le FN nous propose que "la spéculation sur les terrains constructibles doit être limitée et la taxation des terrains constructibles non construits alourdie".  Cette proposition nous semble plus d'extrême gauche que d'extrême droite, même si dans le bar elle semble diviser la clientèle."Intégrer la politique du logement dans celle de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme", si ça peut faire des économies, pourquoi pas ! "L’Etat stratège doit définir une politique d’aménagement du territoire favorisant les programmes immobiliers neufs dans les zones aujourd’hui désertées, rurales en particulier", quand on voit le résultat des programme Cellier en zone peu urbanisée, et les conséquences dramatiques pour certains ménages, on peut se poser des questions sur la pertinence de cette proposition. "La qualité architecturale doit être valorisée par l’Etat", dans l'assemblée du comptoir, on est plutôt d'accord avec cela.

"Il est impératif d’organiser dans le cadre d’un plan décennal, la destruction des cités construites dans les années 1955 à 1970 et leur remplacement par un habitat de taille et d’esthétique traditionnelles, dans le respect de chartes d’insertion paysagère", la destruction de ce type d'habitat ne semble pas particulièrement déplaire à mes clients. "Modifier les règles d’urbanisation dans les zones denses", pourquoi pas, mais sous quelles formes ? "on ne peut plus exclure le retour à un habitat vertical dans les zones très denses, telles par exemple que Paris et sa première couronne", là pour le coup ça plait beaucoup moins.. Quoi le retour des tours dans Paris, mais c'est du Delanoé ! Enfin le FN propose d"orienté en particulier sur le parc locatif intermédiaire", l'UMP propose exactement la même chose...

Jean-Luc MELENCHON :

Pedigree :

Jean-Luc MELENCHON est né en 1951 à Tanger, il est président national du parti de gauche, il est le candidat du Front de Gauche pour l'élection présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : Méluche

Citation préférée dans notre rade : "I'm dangerous, je vais vous faire les poches" au sujet des riches lors d'un meeting à Clermont Ferrand (15/03/2012).

Le programme du Front de Gauche concernant le logement est "d'abroger la loi Boutin, ainsi que toutes aides fiscales au logements spéculatifs privés", cette proposition nous rend dubitatif... Pourquoi supprimer la loi Boutin ? Comment définir un logement spéculatif ? Et pourquoi uniquement le privé ? Ensuite le FDG nous dit que "le logement locatif social sera reconnu comme le logement universel accessible à tous", pourquoi pas... Mais ne faudrait t'il pas construire plus de logement social intermédiaire pour la classe moyenne ? Poursuivons... Le FDG nous propose un "plan d'urgence pluriannuel de construction d'un 1 000 000 de logements sociaux en 5 ans", franchement au comptoir, on se dit que c'est bien beau de mettre des dépenses sur un prévisionnel, mais à l'heure où le pays n'a plus un radis, ça ressemble plus à de l'utopie qu'à autre chose. Pis, Léon, un pilier de comptoir, m'indique qu'il manquerait un million de logements en France, mais que peut être tous les français ne voudraient pas être logés en logement HLM ! Continuons, le FDG nous indique que : "Budget du logement de 2% du PIB en crédits de paiements", là personne a compris, même ceux qui pense avoir compris car ils se perdent dans leurs explications... 

Ensuite on nous propose une "aide à la pierre de 40% du coûts des opération avec prêts publics bonifiés et de longue durée de remboursement", pour le coup, on est une petite majorité à penser que c'est une très bonne idée, même si certains nous disent que cela va exploser les prix au m². Concernant "l'interdiction des expulsions locatives", la direction du comptoir est franchement contre ! C'est comme si on interdisait au taulier de virer les indélicats qui ne paient pas leur ardoise ! D'ailleurs, je tiens à rappeler que la maison ne fait pas crédit. Concernant la "mise en oeuvre d'une sécurité locative mutualisée", c'est plutôt une bonne idée, sauf qu'un de mes clients me dit d'un ton narquois : "Après le trou de la sécu, ils vont nous pondre le trou de la locative"Bon, il est normand, donc il aime les trous mon client. Pour la "tarification sociale pour l'eau et l'énergie", le PS dit la même chose, et personne dans notre assemblée n'y croit... Pour le "développement de l'hébergement d'urgence", on est pour dans l'assemblée.

Concernant la "revalorisation l'APL en supprimant le mois de carence", pourquoi pas... Par contre concernant "l'interdiction de la caution, l'interdiction des surloyers et des plafonds de ressources",on est franchement contre dans le rade ! Pour la proposition de "bloquer les loyers dans le publics, encadrement dans le privé", on a vu ce que ça a donné avec les loyers de 1948... Pour les "20% des loyers et des charges maximum pour tous les revenus", c'est comme l'égalité ! Tout le monde trouve ça beau, mais personne n'y croit... Pour la  "réquisition des logements vacants", faudra pas avoir du mal à louer ou à vendre son appartement si on est propriétaire ! Pour les "10% d'abattement au bout de 5 ans, et exonération des étrangers", on a franchement rien compris, pis on se demande au nom de quoi les étrangers serait exonérés !!?! D'un truc que l'on a pas compris en plus ... Car après tout, on est tous dans la même galère !

Concernant la "Création d'un service public du logement (Pôle financier payé par la Caisse des Dépôts et des Consignations pour le logement social. Pôle construction pour casser le monopole des grands groupes. Agence foncière régionale pour lutter contre la spéculation. Outils publics locaux pour démocratiser le droit au logement)", faire financer les logements sociaux par la CDC, même si elle dispose de gros moyens financiers, nous semble pas suffisant ! Il faudra sans doute qu'on remette la main à la poche, pardon que Méluche nous fasse les poches ! Pour le pôle construction, on voit pas trop l'intérêt. Pour l'agence foncière régionale, il y a en France, des endroits où il n'existe aucune spéculation, donc une agence nationale nous semble plus approprié. A moins de vouloir fabriquer des fonctionnaires, comme avec la proposition des outils publics locaux. Le tout étant vraiment très vague...

Pour la "Loi SRU passer à 30% en zone tendue, et 25% pour le reste", quand on voit qu'à 20%, elle n'est pas respectée, alors dire ce qu'on en pense serait inutile... Concernant "l'obligation pour la commune qui ne respecte pas de construire 50% de logements sociaux si programme supérieur à 10 logements", c'est une très bonne idée. Sur la "taxe contribution logement de 10% sur les revenus financiers", on pourrait l'appeler : Comment faire fuir les capitaux du pays ! Pour la "suppression taxes pour les bailleurs sociaux", on voit pas pourquoi ! Quand à la "Généralisation des normes environnementales dans tous les logements", là les clients du bar sont majoritairement pour, mais on est tous unanimes pour se demander comment on va payer un tel projet ?

François BAYROU :

Pedigree :

François BAYROU est né en 1951 à Bordères, il est le président du Modem dont il est le candidat pour l'élection présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : François

Citation préférée dans notre rade : "paf ! Tu ne me fais pas les poches !" au sujet de la baffe dans la figure du jeune voyou qui lui faisait les poches pendant la campagne de 2007.

Le programme du modem concernant le logement est de : "Mettre en place des programmes de cession des terrains de l’Etat à des fins de construction sociale ou avec engagement de prix de sortie accessible", dans notre petit rade, on se dit pourquoi pas !

Ensuite le modem nous propose de : "concrétiser ces actions par une loi de programmation de cinq ans autour d’un nouveau plan de cohésion sociale. Convoquer une Conférence Nationale du Logement qui définira les objectifs nationaux de construction, déclinés par région, avec des aides décentralisées à la pierre et l’expérimentation d’une gestion décentralisée des aides à la personne", alors un plan de cohésion sociale quinquennale, ça nous paraît quand même assez vague. Convoquer une conférence, type états généraux, pour nous dire qu'elles seront les idées du centre, c'est franchement du foutage de gueule. Il ont rien foutu au modem pendant 5 ans ? 

Bref, passons... Le modem nous propose de "mettre en place une mutuelle logement obligatoire pour les locataires qui garantisse les risques d’impayés et supprime les cautions ; Cela favorisera le retour sur le marché des logements vacants", franchement on sait pas qui a pompé sur l'autre mais le Front De Gauche propose la même chose. On a vraiment l'impression qu'ils sont un peu feignasse au centre. Après, on nous propose de "créer des « préfets de la cohésion sociale et du logement » dans les zones en tension en matière de logement social qui pourront prendre l’ensemble de la responsabilité « urbanisme » jusqu’à la délivrance des permis de construire", c'est pas très concret tout ça, c'est même plutôt vague...

Poursuivons, le modem veut : "mettre en place des formules de logement « ultra social » en regroupant 3 ou 4 logements sociaux autour d’un animateur social", nous aussi au comptoir, on va faire une carte "ultra social" ! Pour trois ou quatre pintes consommées à la même table, on vous fourni un pilier de comptoir animateur ! La classe quoi... Sinon, selon le modem "ce type de logement-relais sera imposé dans chaque plan local de l’habitat", là on n'ose imaginer le bordel ! Ainsi le modem veut "créer un observatoire des loyers qui rendra public les loyers, zone par zone et opposable aux tiers", ah quand même, enfin une bonne idée qui fait que la majorité de notre auditoire du bistro acquiesce. Il était temps, car les centristes du bar commençaient à se liquéfier. Ainsi "la taxation sera utilisée pour corriger les abus" bien, on est plutôt d'accord avec cette proposition. Cela permettra peut-être de corriger les excès du marché. Ensuite le Modem veut "créer des Observatoires des besoins Locaux pour aider les élus à se projeter vers l’avenir de leur ville, favoriser l’intercommunalité, équilibrer l’offre de logements, catalyser la construction",on est assez dubitatif quand à ce point de programme. On se dit qu'avec l'armée de fonctionnaires nationaux, et territoriaux dont l'on dispose en France, on trouve étrange qu'il n'y en est pas déjà qui soient affectés à cette tâche... Pis, on va radoter, mais on le trouve le fric pour ça ?

Ensuite le modem veut "porter le pourcentage de la loi sur la Solidarité et le Renouvellement Urbain (SRU) à 25% de logements sociaux dans les zones en tension et instaurer le blocage des dotations de l’Etat pour les communes qui ne la respectent pas", sans commentaire... Enfin, le modem veut "imposer la mixité sociale dans les programmes immobiliers", ce sont les promoteurs de logements de luxe qui vont être ravis...

Eva JOLY :

Pedigree :

Eva JOLY est née en 1943 à Oslo. Elle fait partie d'Europe Ecologie, et elle est la candidate d'Europe Ecologie Les Verts à l'élection présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : l'erreur de casting (dixit José Bové)

Citation préférée dans notre rade : "je l'emmerde" au sujet de Corinne Lepage.

Concernant le projet d'EELV sur le logement, la candidate veut "poser un moratoire de 3 ans sur les augmentations de loyers, le temps de mettre en place un “miroir des loyers", nous aussi on veut faire dans le rade, un moratoire de 3 ans sur l'augmentation des prix des apéritifs, le temps de mettre en place un trombinoscope de nos clients bourrés. Ensuite, les écologistes nous proposent "l’interdiction des expulsions locatives sans solution de relogement", on trouve l'idée plutôt bonne, humainement parlant. Par contre pour la mise en application, ça semble tendu en l'état actuel du marché du logement. 

Bref, le soldat Joly nous suggère de "construire chaque année 500 000 logements, à basse consommation d'énergie, dont 160 000 logements vraiment sociaux", alors on s'est bien marré dans la taverne. Plus fort que Méluche et ses 1 000 000 de logements sociaux en 5 ans, il y a Joly et ses 2 500 000 logements BBC, dont près de 800 000 seront vraiment sociaux. Pourquoi vraiment sociaux ? Les autres seront faussement sociaux ? Ou bien seul les écologistes savent fabriquer du vrai logement HLM ? Pis, quand on sait qu'il manque 1 000 000 de logements en France, c'est loin d'être bête ! C'est sans doute une technique pour une nouvelle politique nataliste ! Ne faîtes plus d'enfants pour payer nos retraites, mais faites en pour habiter nos logements ! Le fin du fin en matière de politique ! Ensuite, l'impératrice verte nous propose d' "adopter une loi foncière pour enrayer l'étalement urbain et garantir la mixité sociale et fonctionnelle", ben oui, on va créer des réserves naturelles pour les Hommes, on appellera ça des villes. Après tout, ça sert à quoi d'être le super prédateur de la planète, si on ne connait pas les joies de l'entassement. Pis c'est vrai qu'empiler les Hommes à toujours créé de la mixité sociale, il y a qu'à voir les quartiers résidentiels de banlieue nommés pudiquement quartiers sensibles pour s'en rendre compte. Enfin, cerise sur le gâteau, les écologistes veulent "favoriser les coopératives d’habitant", là on cherche encore ce qu'ils veulent dire par là... On se dit qu'ils ont peut-être abusés de l'herbe verte chez les écolos, il faudrait juste leur dire que mai 68, c'était au millénaire dernier...

Philippe POUTOU :

Pedigree :

Philippe POUTOU est né en 1967 à Villemomble. Il est militant du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et il représente ce parti à l'élection présidentielle de 2012.

Surnom dans notre rade : Faîte des poutoux, pas la guerre !

Citation préférée dans notre rade : Aucune, personne ne le connait vraiment...

Néanmoins, concernant ce candidat, Simon, l'un de mes clients m'a dit : "A la vérité, il doit être emmerdé quand il va dans le Nord-Pas-de-Calais !", je lui dit :"Mais pourquoi donc ?" Il me dit : "et bien parce qu'ils s'appellent tous gros, là bas ! Alors imagine... Gros poutoux, ça fait mauvais genre !". Bon d'accord, elle est nulle comme vanne, mais c'est que l'on a tendance à se dire qu'un mec qui s'appel Poutou ne peut pas être foncièrement méchant ! Surtout qu'un bonhomme qui fait ses trois huit en début de semaine, puis sa campagne en fin de semaine, ça fait proche du peuple... Même si dans notre bon vieux rade, on est 0% à partager ses idées ! Pis, c'est aussi le seul candidat a qui on peut poser des questions, et qui répond. Votre bon vieux taulier a demandé quelle était sa politique sur le logement par courriel. Et il nous a répondu, enfin son équipe nous a répondu (cliquer ici pour voir la réponse), parce que si c'est lui, entre ses trois huit, la campagne, et nous répondre personnellement... Hé bien ! Il faudrait l'exporter pour remonter notre commerce extérieur...

Bref, revenons à ce qui concerne son programme sur le logement. Tout d'abord, le NPA a comme "mesure phare l’application de la loi de réquisition des logements vides", dépossédés les uns pour donner aux autres... Du coups, on a plus envie de lui faire des poutoux !

Continuons, il nous propose "l’arrêt des expulsions", dans le rade on est majoritairement contreAutre proposition, "bloquer les loyers, pour aller vers des loyers ne devant pas dépasser 20% du revenu", ça sent le déjà vu... Méluche, sors de ce corps !!!

Ensuite, il nous indique qu'il faudrait "l'application de la loi SRU", tant qu'à faire, vu que c'est une loi, ça serait mieux de l'appliquer... On vit vraiment dans un drôle de pays, où on pond des lois qui ne sont pas appliquées. Sinon le NPA nous propose "l'inéligibilité des maires qui refusent de respecter cette loi"on trouve ça un peu rude quand même comme mesure, vu que les maire sont des élus du peuple. Bref, le NPA est pour "l'arrêt des ventes de logements HLM", zut on pourra plus acheter notre bout de béton, puis ils veulent la "renationalisation des sociétés HLM pour créer un service public unique du logement social qui permettra une gestion plus cohérente socialement et écologiquement", dans le rade, on est pas vraiment convaincu que la gestion cohérente se marie bien avec l'administration Française. Quand à la cohérence écologique, on se dit qu'un type au NPA a dit à celui qui écrivait le programme : "met écologique à la fin de ta phrase, ça fait dans le vent ! Comme ça, on sera pas pris pour des affreux jojo capitalistes qui polluent la planète"C'est vrai qu'en tant qu'outil de travail de l'humanité, il vaut mieux la protéger...

Puis le NPA nous indique qu'ils veulent la "construction massive de logements vraiment sociaux", alors on sait pas ce qu'ils ont à l'extrême gauche avec les logements vraiment sociaux, mais c'est à celui qui fera du HLM label véritable. Ensuite, au NPA, ils veulent la "taxation des successions", vous avez raison les gars, déjà que ce sont les anciens qui ont tous les sous, et alors que les jeunes ont la précarité, le chômage et le sida, vous pouvez piquer dans l'héritage... Ils sont plus à ça près ! Y Para concluir, comme dirait mon client Julio, le NPA veut une "taxation sur l'ISF pour les outils de production et les oeuvres d'art", c'est sans doute l'une de leur meilleur idée, vu qu'une partie de ma clientèle n'est pas contre cette mesure. 

C'est vrai qu'en regardant tous ces programmes politiques, on a l'impression d'assister au bal des baltringues ! On en vient à rêver d'un homme politique, que dis-je, d'un homme d'état qui ait vraiment une grande stature. D'ailleurs, Un de mes clients m'a soufflé gentillement que la différence entre un homme politique et un homme d'état est que l'homme politique pense à la prochaine élection, et que l'homme d'état pense à la prochaine génération. A votre avis de quel type d'Homme sommes-nous bien pourvu en France ?

Alors rêvons d'un grand Homme qui nous sortirait de toute cette fange ! Et pourquoi pas, un Jean Gabin président !!! Ca aura de la gueule...

Au lieu de ça, on a plutôt droit à ça :

Il paraît que l'on a les hommes politiques que l'on mérite... Le peuple de France a dû faire de sacrées conneries pour en arriver là !

Il est vrai qu'en regardant l'actualité du mois de mars, on a l'impression que seule la campagne présidentielle existe... Même les sinistres tueries sont instrumentalisées. Dès fois, on aimerai être ailleurs..., être autre chose qu'un simple électeur ! Et pourquoi pas un petit personnage sorti tout droit d'un film, ou d'un dessin animé, parce que l'on se demande vraiment si il y a une vie en mars ?

D'ailleurs, quand on voit le contexte, les élections, et tout ce qui suit, on se demande comme David Bowie, s'il y a une vie sur Mars ?

Article : Antoine MICHON

Dessin : Martin MASSON


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès