Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Congrès de l’UNEF, modèle de « démocratie » pour les (...)

Congrès de l’UNEF, modèle de « démocratie » pour les socialistes

L’UNEF a organisé son congrès national du 7 au 10 avril. Comme au Parti socialiste, il existe des « tendances » et même des « sensibilités ». Les adhérents pouvaient voter pour un des quatre textes. Une courte lecture des contributions permet de voir que les tendances minoritaires tirent à boulets rouges sur la « Majorité Nationale » (proche de Benoit Hamon), communément appelée « Majo ». Unité de façade et démocratie « encadrée » pendant quatre jours. Bienvenue à l’école du PS !

La montée en force de l’UNEF au sein du PS

Depuis quelques années, les anciens de l’UNEF prennent du galon au sein de la direction du Parti socialiste. Le « syndicat étudiant » fait office de pouponnière pour le PS. La preuve ? Harlem Desir, Pourria Amirshahi, Jean-Christophe Cambadélis, Sibeth N’Dye, Christophe Borgel et tant d’autres sont tous d’anciens cadres de l’UNEF et d’actuels membres du bureau politique du PS. Mieux encore Bruno Julliard, ancien président de l’UNEF, est depuis le Congrès de Reims de 2008 le secrétaire à l’éducation du Parti socialiste et l’un des rédacteurs du projet "égalité réelle". Mais cette emprise de l’organisation étudiante et les méthodes qu’elle utilise sont critiquées par une partie des socialistes

"Le Parti socialiste, ce n’est pas l’Unef et ce n’est pas l’Unef qui va le diriger, c’est un grand parti de gouvernement", déclarait Vincent Peillon le 13 novembre 2008. "J’appelle Bertrand Delanoë, Martine Aubry, Lionel Jospin […] à faire très attention à ce qui est en train de se produire au parti. C’est un parti de gouvernement qui doit rester à cette hauteur" or "il est dans des mains qui ne sont pas très responsables ces jours-ci", disait-il. Selon l’eurodéputé, depuis 2002 et l’échec de Lionel Jospin dès le premier tour de la présidentielle, "on ne fait rien, on bidouille". "Halte au feu !", a-t-il lancé, en dénonçant "des conciliabules d’arrière-boutique".

Lorsqu’ Aubry installe son équipe le 6 décembre 2008, on a droit au même genre de remarques :

« C’est le bureau national de l’Unef ! », rigole Patrick Menucci, qui a été chargé de la coordination du courant de l’ex-candidate à la présidentielle. « Dray et Menucci, qui ne voulaient pas que ça ressemble à un congrès de l’Unef, ont encore de beaux restes ! », sourit Benoît Hamon, en référence à « l’incident » de séance lors du vote. On en a connus d’autres des « incidents » électoraux. En septembre 2009, on parlait même de « bourrages d’urnes massifs » dont aurait bénéficié Martine Aubry.

Le congrès de l’UNEF servira-t-il d’exemple pour les primaires du PS ?

Le 31 janvier dernier, nous apprenions déjà qu’Emmanuel Zemmour serait le prochain président élu de l’UNEF pour remplacer Jean-Baptiste Prévost. Vous avez bien lu, « prochain président élu ». Plus qu’une simple boule de cristal, c’est une pratique très organisée de la « démocratie » qui a permis à l’UNEF d’être aussi sûre du résultat de l’élection. Voilà ce que l’on pouvait lire à l’époque : « Elu ce week-end (le dernier de janvier, ndlr) vice-président de l’Unef, Emmanuel Zemmour "sera le seul candidat" à la présidence et donc "sera élu", a assuré M. Prévost à l’AFP », président sortant qui a choisi d’aller pantoufler au Conseil économique et social.

« L’UNEF pour vous c’est fini »

Cet ersatz de démocratie n’est pas du goût de tout le monde. A Bordeaux, des militants de l’UNEF ont démissionné de leurs postes à la suite d’étranges manoeuvres. Voici ce qu’ils révèlent : « Des pressions ont été faites sur les adhérents pour qu’ils votent systématiquement pour la tendance majorité nationale. Les tendances minoritaires sont automatiquement caricaturées. Au final, l’assemblée générale du congrès local de l’UNEF c’est cinq personnes qui portent chacune quinze procurations. […]

La "purge" pratiquée à l’issue de l’assemblée montre l’absence de démocratie [pour imposer] une proximité trop importante avec le Mouvement des Jeunes Socialistes. » Conclusion : "L’UNEF pour vous c’est fini". […]

La démocratie sauce UNEF, un rêve pour Dominique Strauss-Kahn

Depuis plusieurs semaines, les lieutenants de DSK n’ont de cesse de multiplier les déclarations afin de demander que les primaires ne deviennent qu’une simple formalité, sur le modèle des « élections » de l’UNEF. Parmi ceux-là, un habitué de la « maison UNEF », Cambadélis : créateur de l’ex UNEF-ID, mère de l’UNEF actuelle, et bien au courant de ce genre de méthodes et de « coups » électoraux. Cela doit lui manquer : sur le devant de la scène, on ne peut plus faire n’importe quoi. On fait semblant de s’engueuler mais on « tient » tout… il ne faudrait pas avoir de surprise non plus !


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 25 avril 2011 10:42

    UNE SIMPLE GRILLE DE LECTURE

    LA SEULE PERSONNE, QUI METTRA DANS SON PROGRAMME L’ALLOCATION UNIVERSELLE

    DÉFENDRA LE PEUPLE TOUTE CLASSE CONFONDUS ET SES INTÉRÊTS

    C’EST LE SEUL CRITÈRE, ET LE PLUS IMPORTANT

    Owni vient de sortir un dossier complet sur le sujet avec une mitraille de plusieurs posts ciblés avec » Yoland Bresson : ’le revenu d’existence sera au centre du débat en 2012’ » ainsi que « revenu garanti, travail choisi« , « financement du revenu de vie : une bonne affaire pour les comptes publics ?« , ou encore » Revenu universel : ’la première vision positive du XXIème siècle’ »

    Rom’s blog nous propose « Dividende Universel un enjeu majeur de société » dans un blog très épuré, que j’aime beaucoup, où les mises à jour sont peu fréquentes, mais d’excellente facture ! L’auteur prend le temps de bien mûrir ce qu’il y met…

    Tête de quenelle a posté « Le match de 2012 : revenu maximal contre revenu universel » une analyse très poussée des fondamentaux philosophiques qui distinguent deux approches, l’une punitive, et l’autre incitative.

    Singularité et infosphère nous offre « La protection sociale augmente en France » et met en avant le gain énorme en coût administratif et en réduction des pertes en lignes que constituerait la réforme des mécanismes sociaux pour réaliser un revenu de base.

    Sebmusset nous a proposé son analyse sociale, économique et politique de « chroniqueur de guerre néolibérale », dans « Le revenu universel selon Corinne Morel-Darleux »

    Dominique de Villepin propose le Revenu Citoyen

    Interviewé sur le journal de 20h00 de France 2 d’aujourd’hui (24/02/2011) Dominique de Villepin propose un Revenu Citoyen de 850 € / mois (vers 5 minutes). 

    Alternative Libérale et l’Allocation Universelle de Liberté

    Allemagne : Le SPD inscrit le Revenu de Base dans son programme

    Après l’annonce à Genève par Samuel Bendahan de l’inscription de l’Allocation Universelle dans le programme du PS Suisse, c’est le SPD qui inscrit ce principe dans son programme politique officiel (Si comme moi vous ne lisez pas l’Allemand, vous pouvez consulter la traduction automatique de Google). Dans ce document pdf le SPD se positionne sur 800 € / mois pour un adulte et 500 € / mois pour un mineur.

    620 millard par ans de budget « pour le social »

    + Les frais administratifs annexe a 200 milliard d’euro

    VOUS LES AVEZ VU VOUS LES 1200 EUROS PAR PERSONNES ET PAR MOIS ?

    HALTE A LA MAFIA DU SOCIAL

    TOUS POUR L’ALLOCATION UNIVERSELLE


    • dédé 25 avril 2011 10:53

      L’UNEF c’est un peu comme le Mouvement des Jeunes Socialistes. Mitterrand disait : « l’école du vice »


      • Samuel Lafont Samuel Lafont 25 avril 2011 16:29

        Et pour découvrir toutes les perles du congrès, c’est sur le site du MET.


        • Bodhi 25 avril 2011 18:56

          Le MET, syndicat béni oui-oui collabo et relais idéologique de l’oligarchie. Un peu comme l’UNI.
          La grosse preuve les couleurs du syndicat.

          « Adhérez au MET et on vous montrera pourquoi votre patron a toujours raison »


        • Bodhi 25 avril 2011 18:42

          Je suis étudiant et anarchiste. Et bah je peux vous dire que l’UNEF est un rassemblement de la pire pourriture avec de gros moutons. Que cela soit de la tendance majoritaire à des tendances dites minoritaires aucune ne rattrape l’autre : tant qu’ils seront là aucun mouvement étudiant ne sera démocratique. C’est d’ailleurs pour ça que des autonomes et anarchistes essayent de les chasser des assemblées tellement que l’on atteint le comble de la manipulation ( que ce soit pour la tendance NPA, PS...).
          Sur le local dès qu’il y a une AG, il te proposeront de base la création d’un comité. Si le comité est refusé ils vont utiliser toutes les méthodes possibles pour imposer l’idée du bureau national quitte a importer une partie de l’AG envoyée par le bureau régional.
          ( les moutons de l’UNEF ça fait et ça vote tout ce que le bureau national veut, aucune réflexion personnelle)
          Sur les coordinations des AG des universités, ces salauds font en sorte d’obtenir le maximum de mandatés de manière à verrouiller le mouvement sur l’échelle nationale/ régionale.
          Les novices, ils les amènent directement dans leur cortège de manifestation. Par ailleurs, ils limiteront, en bon syndicat cogestionnaire (financé à 40% par l’Etat) le mouvement à de bonnes manifestations pépères qui ne changent rien et si possible le plus possible de manière à bien te fatiguer rapidement.

          ET hop après chaque mouvement, une fois que tout est mort, fiers de leur bravoure à désorganiser ce qui pourrait déborder le cadre des partis et donc à instaurer la démocratie, y’a les promotions qui tombent et comme par hasard des chefs de sections locales disparaissent pour finir comme par magie au bureau national.
          Vive la bureaucratie.


          • Samuel Lafont Samuel Lafont 25 avril 2011 20:26

            @ « Bodhi » D’où sortez-vous le mot « syndicat » ?


            • Thomas1704 4 mai 2011 18:33

              J’aimerais quand même faire signaler que ce n’est ni le Mét, ni l’UNI qui ont obtenu la c carte imaginaire, la suppression du cumul APL/demi-part fiscal et le 10e mois de bourse. Ce n’est ni le Mét ni l’UNI qui permettent tous les ans l’accès à l’université à des centaines voire des milliers d’étudiants qui sont dans la galère ou qui sont étrangers. Ce n’est ni le Mét ni l’UNI qui se bat quotidiennement aux cotés des étudiants salariés pour leur permettent d’obtenir de nouveaux droit tels que les cours du soir. Et finalement, je ne sais pas pourquoi je me fatigue a écrire tout cela car cet article est la preuve même que l’UNEF restera toujours majoritaire dans les facs, continuez les gars, car c’est ce genre d’article qui nous donne raison !


              • Samuel Lafont Samuel Lafont 5 mai 2011 00:46

                Voire des millions ou des milliards d’étudiants ! Suffit la démagogie... l’enseignement supérieur français évolue dans un sens contraire aux positions de l’UNEF, qui est poussée à s’adapter à ces évolutions de manière grotesque lors des élections, pour maintenir un certain nombre de voix, tout en continuant à tenir un discours marxiste dans les conseils et dans ses tracts de campagne. Si c’est pas se foutre des étudiants ça...
                Quid de l’insertion professionnelle, première préoccupation des jeunes étudiants ? On nous parle d’insertion professionnelle aujourd’hui à l’UNEF ? Il y a encore peu de temps l’étudiant devait être considéré comme un « travailleur de l’esprit » et l’université ne devait servir qu’à se cultiver. L’insertion professionnelle made in UNEF c’est la demande de toujours plus de moyens et inscrire les jeunes dans un système d’assistanat : après l’allocation d’autonomie qui date de 1936 (grande innovation !), encore une « aide » financière pour pallier à la rigidité du marché du travail que le « syndicat » désire, plus que maintenir, accroître.
                Les étudiants seraient les premières victimes de ces utopies si elles étaient mises en oeuvre. Heureusement pour eux, l’université va majoritairement dans le bon sens aujourd’hui et le MET s’en réjouit.

                Toute la démagogie de l’UNEF, sur le site du MET : http://www.mouvementdesetudiants.fr/spip.php?article293

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès