Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Conseil des ministres de rentrée : un grand coup d’Ayrault dans (...)

Conseil des ministres de rentrée : un grand coup d’Ayrault dans l’eau !

Jean-Marc Ayrault l’a dit et répété ce matin à l’issue du conseil des ministres de rentrée : “le changement est en marche” ! Il faut dire que durant tout l’été les mesures et actions prises par le gouvernement n’avaient pas de quoi soulever l’enthousiasme populaire, redonner la confiance, convaincre d’un changementvéritable. 100 jours pour rien, 100 jours de déprime en vérité à vous faire perdre votre dernier reste de libido pour cette gauche sociale libérale…

Mais c’était sans compter sur la formidable ambition politique et économique de notre premier ministre. 

Il fallait que l’annonce de ce premier conseil des ministres de rentrée soit mémorable. Il fallait frapper une grand coup, montrer que la gauche sociale libérale est, elle aussi, capable de mesures économiques emblématiques, de mesures qui laissent une trace indélébile dans l’esprit de l’ouvrier, de l’employé, du technicien, du fonctionnaire de catégorie C, de tous ces travailleurs qui ont un mal fou à boucler les fins de mois. Aussi a-t-il annoncé ce jour une mesure incroyable, une mesure qui restera indubitablement dans les anales de la transformation économique du pays. Une mesure à la hauteur de notre croissance nulle, une mesure à la hauteur de notre taux de chômage record, une mesure qui, sans nul doute, réglera rapidement la baisse du pouvoir d’achat et l’envolée incontrôlée des prix de toutes les principales matières premières.

Ainsi, le plafond du livret A va-t-il être relevé de 25%. Historique on vous dit, capital, fondamental !

Rendez-vous compte, 50% des détenteurs du fameux livret n’y ont même pas déposé 150€ à ce jour. Quelle doit être leur joie à l’idée de pouvoir y déposer non pas 15 300 € mais plus de 19 000. Ils se disent sans aucun doute que le jour où ils auront retrouver un travail, ou bien lorsque leur smic augmentera d’un peu plus de 0,6%, ils épargneront enfin une cinquantaine d’Euros chaque mois. Et lorsqu’après 25 années d’une épargne assidue ils atteindront le désormais obsolète plafond de 15 300 €, alors ils n’auront pas de mots assez élogieux à l’égard de Jean-Marc Ayrault pour leur avoir permis d’épargner un peu plus…

Mais cessons là l’ironie. Et rendons à Ayrault ce qui appartient aux sociaux libéraux. Car durant l’été ils ont bien été capables de prendre une mesure essentielle qui transforme d’ores et déjà la politique économique et sociale du pays : le TSCG et sa règle d’or. Ainsi, il n’est plus question de mesures réellement redistributives, il n’est plus question de renforcer la puissance publique. Le gouvernement Ayrault s’est tout simplement réduit à l’impuissance. Un exemple ? A peine a-t-on promis force et vigueur pour enrayer la flambée du prix des carburants que sitôt on rectifie en annonçant une intervention modérée et très provisoire. Car avec le TSCG et sa règle d’or l’ambition politique est désormais interdite ! Le changement tout bonnement impossible ! Sinon gaffe au coup de règle d’or derrière les oreilles !

Finalement Ayrault s’est condamné lui même à ne pouvoir donner que des coups d’épée dans l’eau.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 23 août 2012 08:11

    Mais nos gouvernements sont prisonniers du système dans lequel nous sommes : l’europe et l’euro. Rappelons que toute réglementation européenne s’impose aux pays adhérants et aux lois locales.
    Alors, Ayrault ou Machin, nous sommes dans la nasse.


    • jmdest62 jmdest62 23 août 2012 09:09

      Jean Marc dit : « le changement est en marche » alors que François a dit « Le changement c’est maintenant »... c’est qui le chef ?

      @+


      • Brennus Brennus 23 août 2012 10:17

        Après un Fillon au regard morne, nous avons un Ayrault au regard glauque. Ce ne sont pas des joyeux drilles nos premiers ministres à croire que le poste les emmerde, ils ne respirent pas le dynamisme. Pas joyeux l’avenir.


        • LE CHAT LE CHAT 23 août 2012 10:41

          Méluche va être content , Normal 1er va aller bouffer avec les stars du CAC 40 ...........


          • Taverne Taverne 23 août 2012 11:05

            On prédisait le gel du prix des carburants et c’est finalement le gel des promesses.

            Pendant tout l’été, c’était zéro Ayrault à l’infini. Ayrault revient et, face à la croissance zéro, il fait quoi ? Il applique la gouvernance zéro.


            • gonehilare gonehilare 23 août 2012 11:59

              Pour ce qui est de se moquer de l’électeur français, l’ami Molette n’arrivera jamais à la cheville de son vénéré maître le Mittérandarom de Jarnac.

              Mr Normal, l’insignifiant de Corrèze, dévoré d’ambition pour un « pouvoir » devenu opportunément à portée de ses petits bras potelés depuis l’abandon surprise du pervers de Manhattan, n’a jamais eu l’ombre d’une idée nouvelle...

              On en vient à se demander comment il en est possible que certains fassent mine de s’étonner aujourd’hui de la vacuité de son action.


              • Jean-Louis CHARPAL 23 août 2012 12:00

                Les gens ont ce qu’ils méritent !

                Ils ont voulu la gauche molle ultra libérale, ils l’ont !

                Ayrault, aussi insignifiant que Fillon, ne touchera pas au dogme économique planétaire qui veut que seuls comptent les spéculateurs, les banquiers et les plus grosses multinationales.

                « Monsieur mesurettes » ne relancera pas l’économie et ne pourra de ce fait instaurer la moindre justice sociale.

                Les sociaux libéraux acceptent l’austérité, la plus belle ânerie économique depuis la crise de 1929 ! 


                • travelworld travelworld 23 août 2012 13:38

                  Ne rêvez pas, il n’y a plus d’argent dans les caisses, nous empruntons 500 millions par jour, Chrirac déjà inactif et à la retraite (sauf le quai Branly, bravo !) Sarkozy inconséquent et sans stratégie notamment industrielle conseillé par un ancien directeur de Minute (faut le faire !!!!),Estrosi ministre de l’industrie, comique ! 10 années de perdues, le plus grave c’est que la situation mondiale a beaucoup changée, la Chine dans l’OMC par exemple.....
                  Alors ce gouvernement fait ce qu’il peut, il est trop tôt pour juger...... wait and see


                  • gonehilare gonehilare 23 août 2012 15:48

                    « Ne rêvez pas, il n’y a plus d’argent dans les caisses »

                    Ce n’est certes pas de ce falot, qui de Tulle à Solférino n’a jamais accouché de la moindre mesure originale, qu’il faut espérer une solution à des problèmes qui le dépassent de très loin.

                    La crise, démarrée en 2008, c’est incontestablement en toute connaissance de celle-ci que l’ectoplasmique corrézien s’est fait élire. 

                    Alors pas d’excuses ou de bla bla sur une action qui doit se « juger sur 5 ans » et non pas sur 100 jrs !

                    La gôche n’a d’ailleurs jamais accordé le délai qu’elle revendique à l’ancienne équipe qu’elle s’est plutôt appliquée à dézinguer dès le début de son mandat en lui collant la responsabilité des conséquences de la crise mondiale sur le dos.

                    « Alors ce gouvernement fait ce qu’il peut  » 

                    Sauf qu’il est plutôt rare de voir un capitaine de navire, sitôt promu, déserter dans la tempête le pont du navire en train de sombrer, tout en laissant le « petit personnel » aux commandes ! 

                    Sauf si l’on est capitaine du Concordia...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 août 2012 13:42

                    Z’Ayrault + Z’Ayrault = foutage de tete à Toto !


                    • bernard bernard 23 août 2012 23:48

                      Ça y est !
                      La rentrée est faite...
                      Un « train » de « mesures » a été annoncé.
                      Toutes plus importantes les unes que les autres...les mesures.
                      Ne serait-ce que le relèvement du plafond du livret A.
                      Augmenter le nombre d’emploi accessible aux Romes.
                      « Blocage » du prix de l’essence ; entre guillemet le blocage, je dirais plutôt « cafouillage » sur la mesure à prendre.
                      etc...
                      Vive la rentrée selon l’équipe « mimolette ».

                      Au fait, 57% des sondés agoravox pensent que la situation sera pire à la fin du mandat de mimolette... si il y arrive...à la fin
                       smiley  smiley smiley


                      • Dwaabala Dwaabala 24 août 2012 00:00

                        Région PACA
                        Les routes de front de mer baignent dans un parfum prégnant de friture, alors qu’il est devenu quasiment impossible de se procurer une bouteille d’huile de colza dans le commerce ; une économie de pénurie commence donc à s’organiser, que les détaillants de gazole dénoncent avec force.
                        Leur représentant syndical sera reçu demain à l’Élysée, en grande pompe comme il se doit.
                        Ils attendent beaucoup de cette concertation, en particulier la possibilité de vendre des frites à l’huile de vidange.
                        « Une idée de recyclage intéressante », a noté J.-M. Placé, porte-parole des Verts.
                        Une commission a été nommée qui devrait mettre les mains dans le cambouis au plus tôt.
                        Bref, en dépit du soutien des élus de la majorité comme de l’« opposition », le Gouvernement et F. Hollande qui paraissaient de plus en plus isolés, coupés du peuple, avant l’annonce de cette visite surprenante et sans doute porteuse d’avenir semblent prêts à rebondir.
                        Le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, chargé par F. Hollande de peaufiner le texte qui sera ratifié à la rentrée aurait d’ailleurs confié à des proches :
                        « On a la frite ! »


                        • ykpaiha ykpaiha 24 août 2012 00:23

                          Comment etre un président normal ?

                          En faisant comme l’agité du bocal en ne gardant que le bocal.
                          On agite, on tremblote, on patouille at au final on a la meme chose.
                          cad
                          Au mieux du vent ou plutot :
                          Une gelée infame pré-post-apocalyptique ou l’oeil du cyclone, dont comme chacun sait on ne peut se protéger.
                          Tout bouge tout autour mais la , oui la tien !!

                          Meme cause, meme effets, meme enturbanné de sodomites verdatres et soubettes colorisées, la soupe infame de la corruption reste la meilleure des monnaies d’échange .

                          Meme atlantisme béat qu’il en devient ridicule de sénélité.
                          Meme contingeances aux pouvoirs financiers qui ne cache meme plus son arrogant diktat.
                          Meme mensonges européistes ou la démocratie a la mode bombardement humanitaire sauce Goldman-Saks.
                          Meme tout pareil que seul un bon coup pied au cul (ne visez pas les .ouiles il n’y en a pas) fera bouger

                          Et comme les francais sont petits pieds c’est d"ailleurs que viendra le salut,
                          L’habitude aidant on ensencera alors le nouveau venu avant que de comprendre que le vrai salut n’est qu’en le provocant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès