Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Considérations Primaires

Considérations Primaires

A bien y réfléchir, à l’écoute de journalistes de médias chauds comme froids qui ont tous également couverts la campagne des primaires socialistes, à suivre attentivement les fils RSS, pushs medias, à prendre tous « les rails de tweet et retweets » des militants politiques dont parle avec humour David Abiker…il n’est pas aisé de prendre un peu de recul pour se faire un avis fondé sur ce que signifie ces premières primaires françaises.

je me demande quel sera le deuxième effet …

Il est bien loin, enfoui dans la mémoire nationale, le temps où la 4ème république montrait divisions et impuissance devant la force des partis. Les français ont apparemment oublié que la France a été ingouvernable des décennies durant, pour cause de postures partisanes, une France paralysée par obstruction parlementaire, où aucune ligne politique structurelle ne permettait de gouverner efficacement, conduisant même notre patrie aux moments d’indécision les plus sombres de son destin. L’histoire contemporaine n’est pas la chose la mieux partagée en France aujourd’hui…Et à l’écoute d’Arnaud Montebourg, et ce malgré son incontestable percée lors du premier tour, on ne peut que valider ce manque de mémoire historique commune.

« Demondialiser ». « Mettre sous tutelles les banques ». « Taxer les importations ». Slogans chocs et idées fracassantes. Séduire. Gagner des voix dans son parti. Faire fi de l’ensemble des règles de gouvernance mondiale en proposant de belles idées totalement irréalisables…

Idéologiquement c’est intéressant, et c’est même l’objet essentiel d’un débat de premier tour présidentiel : ouvrir le champ des possibles, désenclaver les débats, faire rêver, susciter l’union populaire, pour concrétiser rationnellement et programmer ses 100 jours, en vue du second tour. Montebourg a ouvert un nouveau champ de débat politique, en cela la primaire socialiste est démocratiquement intéressante.

Mais factuellement, le socle idéologique des thématiques montebourgiennes ne se relève-t-il pas d’un sophisme de premier plan ? Une brillante rhétorique au goût de poujadisme protectionnisme ? Un néo-populisme de tribun, à la sauce bien-pensante française ?

Il y a du Saint Just dans Arnaud, du Poujade dans Montebourg. C’est parfois beau, mais rarement applicable. 

Comment sérieusement envisager que la France, qui ne dispose plus de l’autonomie nécessaire à des prise de décisions financières unilatérales, décide de réformer la gouvernance économique mondiale ? Comment légiférer « seul contre tous » quand la nouvelle législation européenne inscrit la mise en place d’un « semestre européen », exercice par lequel la Commission évaluera en amont les projets de budgets avant leur adoption nationale ?

Si le principe des primaires revêt un avantage c’est peut être celui de mobiliser une population française qui déserte la politique, ouvrir les candidats au jeu politique, battre le rappel présidentiel…en feignant de donner aux citoyens le pouvoir de choisir leur candidat. 

Un inconvénient, et non des moindres : faire la compétition des idées démagogiques et rentables électoralement, sans aucune éthique de responsabilité, juste « pour passer ».

Les français n’ont pas depuis longtemps eu ce sentiment que leur avis comptait, mais souvenons-nous de Rousseau « Le peuple anglais pense être libre ; il se trompe fort, il ne l’est que durant l’élection des membres du parlement ; sitôt qu’ils sont élus, il est esclave, il n’est rien. Dans les courts moments de sa liberté, l’usage qu’il en fait mérite bien qu’il la perde ».

Le peuple socialiste a lui aussi le sentiment d’être libre en ces moments d’élections, mais combien de propositions seront possibles à appliquer concrètement en cas de victoire de la gauche ? N’y a-t-il pas un vrai danger à vulgariser de « discours d’appel » quand si peu de mesures sont tangibles ?

Ce qui m’effraie, dans ces primaires, et en cela le débat final de ce soir sera prophétique, c’est la mise en scène d’une apparente alternative politique, à coups d’annonces de plus en plus irréalisables, cliver pour pouvoir rallier le plus largement possible… La surenchère politique, démagogique, tactique. Jusqu’où ira-t-elle pour rallier les quelques 17% de voix de ces 4% de votants français qui se sont déplacés ce week end ?

Les sirènes de la 6ème république si elles sont pour certains enchanteresses n’en sont pas moins pernicieuses et l’addition politique pourrait être salée.

Les concepts politiques que font fleurir les primaires sont intéressants mais irréels, espérons que l’engouement actuel ne soit que passager, à défaut la déception des français face à l’irréalité de ces idées populistes n’en sera que plus grande.

Car comme le suggérait déjà Charles Peguy au temps de la république des Partis :

« Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles ».

Les primaires, ce sont aussi un jeu dangereux, une fausse compétition qui permet d’ouvrir la boite de pandore avec des idées aussi belles que farfelues, dans une France où abstention et extrémismes sont déjà des acteurs prépondérants en période électorale. L’ouverture du débat politique lié aux primaires du PS fait feu de tout bois, mais la démagogie des propositions pourrait bien agir comme un retour de flamme. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • le journal de personne le journal de personne 13 octobre 2011 18:34

    Rebelles à la lumière

    Lumières !
    Le siècle des lumières... Le 18ème siècle
    La Goutte d’or française
    Que l’on doit à Montesquieu Rousseau ou Voltaire...
    Où l’on apprend que le meilleur de nous-mêmes, ce sont les autres...
    Le meilleur souverain : le peuple
    Le meilleur chemin : une loi qui libère et une liberté qui légifère... vive la France... A bas la souffrance !
    Et le 21ème siècle s’empara de l’affaire...

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/rebelles-a-la-lumiere/


    • Brazouzen Brazouzen 14 octobre 2011 10:39

      Perso,j’en ai un peu marre de ces discours de vieux réacs qui nous bassinent avec ce genre de répliques avec les mots irréalisables,idée de MLP,démagogie,populiste...ect
      J’en ai marre du tout noir ou tout blanc,du avec ou contre moi.....
      Qu’est ce qu’on fait selon vous ?on continue sur cette voie avec des personnes sans scrupules qui gagnent des sommes d’argent qui ne veulent plus rien dire en mettant d’autres personnes par milliers dans la misere ?c’est ca le monde de demain ?on continue avec cette corruption honteuse de nos politiques,parce que ca a toujours été comme ca,avec les autres aussi ?Qui décide ce qui est réalisable ?on la met ou la barre ?!
      Je pense qu’on a le droit dans ce pays de dire que le systeme basé sur une croissance infinie avec des ressources épuisables est mathematiquement pas viable,sans se faire traité d’illuminé.
      On peut penser comme moi qu’il faut sortir du nucléaire,tout en ayant l’avis qu’on a pas les moyens de le faire en 10 ans et sans etre un « illuminé vert »,je ne vote pas ecolo pour autant.(ca ne veut pas dire que les ecolos sont des illuminés...)
      J’ai le droit de trouver totalement immoral que des agences de notations dictent les lois des pays en menacant comme elle le font ,sans pour autant voter MLP....
      J’ai le droit de trouver totalement anormal que total ne paye pas d’impots,que carrefour n’en paye que 5% et encore sans compter les fuites graces aux paradis fiscaux....
      Selon certains on ne devrait rien dire a sarko sur ses dépénses sans compter pour lui et sa clique de l’UMP ,et ce, avec la CB de l’elysée....pourquoi ?ah oui mitteux a elever une fille cachée aux frais de l’élysée....nan,mais franchement on va ou comme ca ???
      Les primaires vous effraient ???pourquoi ?parcequ’il y a de plus en plus de démagogie ?moi,je ne trouve pas,ni plus ni moins qu’a chaque éléctions....mais au moins y’a du neuf,même si ce n’est pas parfait,ca bouge un peu et ca fait du bien d’avoir l’occasion de s’exprimer.Y’en a qui en ont plein le fion du sarkozysme,y’en a qui sont a gauche-gauche et qui ont une vision de la société et y’en a qui en on franchement marre d’etre pris pour des cons avec ces histoires de dettes et de crises.
      Bref,en attendant j’irais dimanche voter,je ne suis pas aller au premier tour,mais j’irais au deuxieme,en esperant que dimanche il y ait 8 millions d’electeurs,juste pour le plaisir de voir la tronche de Copé lundi matin.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

OGregoire


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès