Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Conso : discret coup de bambou du candidat Hollande

Conso : discret coup de bambou du candidat Hollande

En n'assortissant ses hausses des prélèvements fiscaux d'aucune mesure pour les bas salaires, François Hollande et la gauche molle qu'il incarne, préparent sous couvert de "responsabilité", une cure d'austérité à laquelle même Nicolas Sarkozy n'avait pas rêvé.

Danse du ventre sur le nucléaire. Création d'un impôt qui de l'avis même de son instigateur "ne sert à rien" et qui va se retourner contre les classes moyennes sans offrir une once de justice sociale. Augmentation des dépenses publiques sans contreparties pour les bas salaires.

Autant de mesures démagogiques égrennées par le candidat Hollande pout tenter de faire croire que son programme se situe à gauche... et personne ne semble remarquer le déséquilibre originel : rien pour améliorer le sort de l'électorat traditionnel du parti socialiste.

Le coup de pouce au Smic ? Oublié ! Une réflexion sur la TVA ? Rien ou si peu ! François Hollande et le parti socialiste font une politique de gauche unijambiste. Une politique qui ne peut avoir comme seul effet que de faire payer les réformes par les plus fragiles... et in fine de paupériser également des classes moyennes passées à l'essoreuse de la crise.

Taxer à 75% les plus hauts revenus, c'est un formidable coup de communication, mais qu'est-ce que cela veut dire ? Qui peut penser que les personnes concernées ne disposent pas des ressources pour s'expatrier et payer leurs impôts dans des pays plus cléments d'un point de vue fiscal.

Ce sont évidemment les classes moyennes qui vont devoir régler la note fiscale de cet effet d'annonce inutile. Une fiscalité juste commence par le contrôle des dépenses publiques et la limitation des privilèges (niches fiscales que François Hollande ne compte rogner qu'à la marge).

La sortie progressive du nucléaire ne fait aucun sens (si le nucléaire est dangereux, il faut d'urgence décider la fermeture des centrales comme le proposait Martine Aubry). Surtout, cette sortie ou limitation du nucléaire ne peut pas se faire, si on se veut de gauche, sans trouver des moyens pour ne pas faire exploser la facture énergétique des Français.

Car une sortie (et même une réduction) du nucléaire coûterait très cher et il est lamentable que François Hollande ne prévoit aucune mesure d'amortissage pour les classes populaires et même les classes moyennes.

On a besoin de ses deux jambes pour marcher. Dommage que la gauche dite de gouvernement ait remisé aux oubliettes toute cohérence idéologique. Se dire de gauche, c'est bien joli, mais encore faut-il avoir un programme de gauche.


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • frugeky 28 mars 2012 08:56

    Mais sacré nom de nom, le PS, comme vous le faites remarquer, n’est pas la gauche, n’est pas de gauche ! Si une bonne part de ceux qui s’apprêtent à voter pour, par souvenir du terme socialiste, se laissent encore berner ce ne peut être que par aveuglement ou par intérêt bien compris. Ceux qui veulent la gauche, la vraie, c’est à dire la démocratie au sens d’Aristote, voteront pour le Front de Gauche.


    • franc tireur 28 mars 2012 15:15

      Il lache quelques mesurettes infaisables style 60000 profs et tranche a 75% pour sauver les apparences,sans grande conviction .Hollande sait ce qui l’attend une fois au pouvoir : dégradation des agences et attaques des marchés,ca sera violent .
      90% de ce qu il dit ne sera pas appliqué et il le sait. Vous remarquerez que tout dans son programme est conditionné par la fameuse prevision de croissance calquée sur l actuel gouvernement .Ainsi si on l attaque sur ces chiffres illusoires il renvoit a l UMP.
      Puisque la croissance ne sera pas au rdv il passera en mode Monti .
      Moi j admire Sarkozy et Hollande, s ils sont élus les 2 devront faire des choix comme jamais personne n en a fait sous la 5 ème.
      Evidemment c est plus facile pour vous d accuser de trahision ,de soumission aux marchés mais vous n y connaissez rien a l économie et aux rapports de force internationaux. Avec ses utopies de grands soirs un Mélanchon se ferait massacrer au pouvoir et partirait en pleur au bout de 2 mois.Mitterrand avait essayé en 81 il a tenu 2 ans malgré des comptes positifs quand il est arrivé, ca nous a couté des dizaines de milliards de francs .


      • leypanou 28 mars 2012 15:41

        "vous n y connaissez rien a l économie et aux rapports de force internationaux.«  : qu’est ce que vous en savez ? Vous l’avez formé ? 
         » Avec ses utopies de grands soirs un Mélanchon se ferait massacrer au pouvoir et partirait en pleur au bout de 2 mois" : êtes-vous un prophète ? Utopie ? Il est certain que ce n’est pas le pragmatisme ou la modernité entendus chez tous les partisans de l’ordre actuel. Je ferai tout simplement remarquer que le réalisme des conservateurs nous a amené dans la situation de l’économie catastrophique actuelle .

        Qu’ils ne fassent pas de cadeau à Mélenchon au cas où il arrive au pouvoir, c’est parfaitement prévisible. Avez-vous déjà vu les partisans de l’ordre établi abandonner facilement leurs avantages ? Combien de demeurés-patriotes(?) ont quitté la France en 1981 ?

        Il y a d’autres voies pour mener le pays, celle menée actuellement a prouvé son inefficacité pour combattre le chomage, sur la santé, sur le pouvoir d’achat, etc, etc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Shlag


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès