Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Consommateurs ! vous êtes concernés !

Consommateurs ! vous êtes concernés !

L'événement a eu droit aux premières pages... Tout le monde ou presque a crié au scandale et on ne pouvait pas faire moins... On a beaucoup parlé des lasagnes « pur bœuf « qui contenait de la viande de cheval...

L'Etat a annoncé des mesures : la multiplication des contrôles et des sanctions...

Le soufflé est retombé.

Les organisations syndicales et les personnels de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) sont descendus dans la rue ce samedi 6 avril pour exprimer leur colère, la faire partager aux consommateurs, premières victimes de la situation actuelle et obtenir que le changement tant attendu soit effectif.

Cette DGCCRF, au nom si compliquée est là pour protéger les consommateurs, en menant des enquêtes, en obligeant les contrevenants à respecter les règles et en faisant fermer les établissements dangereux.

Protéger les consommateurs, c'est leur mission.

Son champ d'intervention est vaste :

- Jouets et appareils électriques dangereux
- Chaussures et vêtements toxiques
- Produits contenant des résidus de pesticides
- Contrôle hôtels et restaurants
- Tromperie sur le poids des produits commercialisés
- Produits décongelés sans mention de décongélation
- Arnaques dans le démarchage à domicile et le crédit
- Corps étrangers dans les produits alimentaires
- Prestations en maisons de retraite
- Contrôle du commerce sur internet
- Compléments alimentaires dangereux pour la santé 
Elle peut combattre et faire interdire la publicité mensongère.

 

Tout irait bien dans cette belle France, si pour des raisons en partie économiques le gouvernement n'avait pas fait éclater la DGCCRF en deux administrations distinctes.... Séparés les enquêteurs sont moins efficaces.

Les effectifs ont fondu : 561 emplois ont été supprimés, ce qui correspond à une chute de 15% en 6 ans.

Comment voulez-vous que ces personnels qui ont une mission puissent exercer au mieux leur travail et participer à la protection des consommateurs ?

 

« La DGCCRF ne compte plus que 3000 agents aujourd'hui dont à peine 2000 enquêteurs ! »

Quand les personnels demandent entre autres :

  • les créations d’emplois ;

  • les moyens budgétaires nécessaires à l’exercice de leurs missions de contrôle économique et de protection économique des consommateurs ;

  • un service et un réseau de laboratoires implantés sur l’ensemble du territoire.

Ils avancent des revendications que les consommateurs ne peuvent que soutenir.

Aujourd'hui des entreprises de l'agroalimentaire mettent en place des laboratoires, en vue de l'accréditation... Autrement dit, ils produiront et se contrôleront eux mêmes !?

C'est là une dérive insupportable, le service public doit être maintenu et développé et les pouvoirs publics ne doivent pas déléguer leurs responsabilités à des entreprises ….


 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 9 avril 2013 09:30

    Énorme.
    Très bon article. Je ne savais pas que c’était à ce point là.

    Merci.


    • robespierre55 robespierre55 9 avril 2013 16:17

      Je suis consterné mais lucide.Les pires turpitudes ont encore loin.

      Merci pour l’nifo et pour vos articles en général.

      Misére !


    • leypanou 9 avril 2013 10:48

      " C’est là une dérive insupportable, le service public doit être maintenu et développé et les pouvoirs publics ne doivent pas déléguer leurs responsabilités à des entreprises …. " : lisez çà et vous saurez ce que le futur nous réserve (c’est un roman qui décrit en filigrane ce que l’UE en général et la France en particulier veulent mettre en place, PS, UMP, UDI et Modem pareil) .

      Tout est en train de se mettre en place, en commençant par le dessaisissement progressif du citoyen de tout ce qui peut le concerner, par exemple le choix libre de ses dirigeants (ce qui s’est passé en Italie et en Grèce n’est qu’un début).


      • eric 9 avril 2013 11:19

        15 % en 6 ans ? Avec les nouvelles technologies de contrôle, cet effort minime de productivité aurait pu, aurait du se faire a contrôles croissant et plus efficaces.
        Une inspection des services s ’imposent.


        • Robert GIL ROBERT GIL 9 avril 2013 11:52

          justement , voici un sujet trés inquietant et qui touche tout le monde, a part les naturistes...

          voir : CES VETEMENTS QUI NOUS INTOXIQUENT


          • JL JL 9 avril 2013 11:57

            C’est cela aussi la rigueur : réduire les contrôles qui empêchent de s’enrichir en rond.

            Les voyous n’aiment guère les impôts ni les taxes qu’ils considèrent comme une double peine : payer pour être contrôlés et punis !


            • Le Yeti Le Yeti 9 avril 2013 17:19

              Oui, surtout qu’ultra-libéralisme et contrôles (en fait, toute forme de bridage, y compris moral) n’ont jamais fait bon ménage !


            • foufouille foufouille 9 avril 2013 12:47

              en GB,ils ont trouve du chien dans un kebab
              du sang et du coeur de boeuf dans un burger, en grande partie compose de poulet


              • goc goc 9 avril 2013 13:02

                @ l’auteur

                merci pour l’article très édifiant

                le problème est d’autant plus grave, qu’au delà des problèmes sanitaires sur la nourriture, il existe un domaine ou la DGCCRF devrait aussi être active, c’est celui des nouvelles technologies.

                Car entre l’obsolescence programmée et l’escroquerie permanente des prestataires sur les services facturés mais rarement opérationnels, il y a largement de quoi occuper un bon nombre d’agents.

                Il est évident que moins nous aurons de protections, plus les requins dépasseront les bornes, sans scrupules et sans aucunes considérations pour leurs entourages (et surtout leur santé), ne recherchant que le profit le plus important et le plus rapide possible


                • Herby 9 avril 2013 13:11

                  Cet article me fait penser a Maitre Daniel RICHARD, avocat spécialisé dans la defense des consommateurs face aux banques. Cet avocat recommande de s’adresser à la DGCCRF plutot qu’à l’AMF (Autorité des marchés financiers) en cas de litige avec une banque. Toujours selon cet avocat, une grande partie des employés de l’AMF rêvent de poursuivre leur carrière dans le milieu bancaire. Ils ne vont donc jamais prendre le risque de se griller auprès d’un éventuel futur employeur.
                  Une raison de plus de se battre pour la sauvegarde de la DGCCRF.


                  • Ricquet Ricquet 9 avril 2013 13:56

                    « Le dispositif théorique de l’économie politique repose sur l’idée d’abolir tout ce qui dans les mœurs, les coutumes et les lois des sociétés existantes, fait obstacle au jeu naturel du marché, c’est à dire à son fonctionnement sans entraves ni temps morts. »

                    (L’enseignement de l’ignorance de J.C. Michéa)
                    .../...
                    La dérégulation en est une expression...
                    Et il n’y a pas que la finance...
                    Il en va de même d’ailleurs pour les hommes qui deviennent des « atomes sociaux (ou des nomades), indéfiniment mobiles et mus par leur intérêt bien compris. »

                    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 9 avril 2013 14:06

                      Dans 2 ou 3 ans nos zélotes éclairées de la commission des choux de Bruxelles, nous feront rentrer, nous pauvres européens en crise, dans le grand marche transatlantique pour rejoindre les fringuants USA à l’économie si radieuse. 


                      Vous pensez bien que la dgccrf, si tatillonne est un affreux organisme étatique communiste bureaucratique qui freine la liberté d’entreprendre de nos entreprises... Aucun intérêt, nuisible même !
                      Vive les OGM, les poulets à la javel, le veau aux hormones et le Monsanto pour tous !
                      Ouais !


                      • paul 9 avril 2013 14:32

                        Idem pour l’inspection du travail . Les organismes de contrôle sont laminés pour cause de RGPP . Ça doit être « le choc de simplification », vive l’auto-contrôle !


                        • soi même 9 avril 2013 15:14

                          Et oui Moldu, Hollande ne dit rien sur le sujet du retuillètage de l’administration Française qui est conforme aux accord de EU de 2015 sur le marché transatlantique EuroAmericaine.
                           


                          • Michel DROUET Michel DROUET 9 avril 2013 15:50

                            Bonjour Chalot

                            Entièrement d’accord avec votre article et sans réserves (pour une fois)


                            • spartacus spartacus 9 avril 2013 16:49
                              C’est vrai qu’avec 20% de fonctionnaires en plus que les autres pays on « manque de fonctionnaires ».

                              Y’a qu’a mettre des gens du ministère des anciens combattants à la DGCCRF ?
                              Ou alors du ministère de l’agriculture, vu la disparition du nombre d’agriculteurs.

                              Bientôt y’aura plus de fonctionnaires au ministère que « d’ancien combattants ».
                              Faut pas le dire que dans certain services public ils sont trop nombreux !

                              Effectivement consommateurs êtes concernés. 
                              Comme l’argent ne tombe pas du ciel, l’argent des consommateurs est phagocyté par l’état pour payer une administration plétorique, et cet argent utilisé pour payer les surnombres étatiques vous pourriez l’utiliser pour vos besoins de consomateur.



                              • CHALOT CHALOT 9 avril 2013 17:03

                                spartacus ! c’est stéréotypé comme réaction

                                Le nombre de restaurants hors normes, de commerces d’alimentation....augmente.
                                Il est indispensable de disposer de ces personnels indépendants pour aller sur le terrain, faire des analyses, donner des conseils et sanctionner s’il le faut....
                                Ils sont indispensables pour notre santé !


                                • spartacus spartacus 9 avril 2013 17:47
                                  Vous croyez que l’argent tombe du ciel ?

                                  Y’en a marre de ces demandes incessantes de personnels public.

                                  On en crève. La population ne dispose plus de sa liberté de consommer ce qu’elle veut. 
                                  Elle ne consomme plus que des impôts directs et indirects et des achats contrains. 

                                  57% de toutes les factures du pays (dépenses) c’est de la dépense publique.
                                  C’est la saturation ! Overdose !

                                  Vous parlez de personnels indépendants ??????
                                  J’ai jamais vu un fonctionnaire « indépendant » quand il parle de son employeur, l’état.

                                  Privatisons le contrôle DGCCRF, en plus ça évitera le conflit d’intérêt dans les contrôles d’établissement étatiques. 
                                  Au prix du fonctionnaire, de son régime spécial, de son temps de travail, de son coût administratif, de son temps réel sur le terrain on doublera le personnel pour le même budget.

                                  L’affaire sera réglée !


                                  Oups.....
                                  J’ai osé dire qu’un fonctionnaire coûtait le double d’un salarié du privé....je vais me faire « moinsser », tellement la vérité doit être ostracisé par les gardiens du temple étatique.

                                  Oups.....
                                  J’ai osé dire que le privé pouvais faire mieux pour moins cher sur Agoravox !
                                  Vraiment confus, excusez moi, de ne pas avoir la langue de bois.

                                • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 9 avril 2013 19:29

                                  Spartacus,


                                  L’argent ne tombe pas du ciel, mais du cul des banques privées qui le créent à partir de rien et te le prêtent avec intérêts. c’est l’Argent dette.

                                  Que croyez vous que les fonctionnaires font de leur salaire ? Ils e placent dans des paradis fiscaux ? dans des fonds de pensions à 15 % ? Non, il consomment donc remetent l’rgent en circulation dans l’économie réelle, alors s’il y en a qcq uns de trop, voire qui glandent, c’est infiniment moins nocif que l’économie casino ultraliberale que nous promeuvent les apôtres de la mondialisation heureuse que tu sembles approuver.

                                  Ne pas le voir, c’est soit être un gros benêt, soit un gros tartuffe...




                                • spartacus spartacus 9 avril 2013 22:27
                                  Ridicule ineptie !
                                  L’argent créé par les banques sur l’emprunt, n’est que de la monnaie temporaire, puisque qu’elle est annulée lors des remboursements de l’emprunt.

                                  La dépense publique, on rase gratis y’a qu’a créer de la monnaie !
                                  Les dépenses sociales, on rase gratis y’a qu’a créer de la monaie !
                                  Les investissements, pourquoi prendre des risques, y’a qu’a créer de la monnaie !

                                  Une belle réforme croyance monétaire, pour bien tuer le pouvoir d’achat et créer une inflation gigantesque et la misère de masse.

                                  L’utilisation de la planche a billet par l’état ne changera jamais rien, ce ne sont que des sources de misère.

                                  Comme au Vénézuéla 37% d’inflation pour que le pain du vendredi coûte deux fois plus cher que celui du lundi.
                                  Ou les gens font la queue dans les magasins et les prix changent dans à la journée.

                                  Le monétarisme d’état étant « tellement » meilleur dans les mondes socialistes. !!

                                  En plus la monnaie de singe ne réclame jamais de remboursements....Le problème c’est de la monnaie de singe !

                                  Si vous n’aviez pas transformé la liberté du marché par l’interventionnisme Keysianiste, nous n’en serions pas là !

                                  Quel monde formidable que vous promettez ! 

                                  Les matières premières payables en USD ou autres devises,....les entreprises n’en disposeront plus. 
                                  Le non paiement des dettes passées empêchera les possibilités de crédit.

                                  Merde vous n’y avez pas pensé, le monde entier n’accepte pas la monnaie de singe.

                                  La monnaie de singe, plus acceptée, chômage, émeutes, misère....Totalitarisme, autocratie. 

                                  L’argent de l’état est de l’argent prélevé par coercition au détriment de la liberté de choix et du besoin réel des individus de la société civile qui l’aurait utilisé plus utilement pour répondre à ses besoins directs.

                                • Alex Alex 9 avril 2013 17:17

                                  Réduire les effectifs de ce service est d’autant plus idiot qu’il pourrait être rentable si les sanctions étaient à la hauteur.

                                  Il y a quelques années, dans une émission de télé sur les marchands de vin qui trafiquaient leurs produits, un journaliste démontrait que, même en payant l’amende, le trafiquant était gagnant, comme le pétrolier dégazant au large et pris sur le fait.


                                  • Le Yeti Le Yeti 9 avril 2013 17:28

                                    Entièrement d’accord !
                                    La CNIL par exemple ... C’est le seul organisme de contrôle de la légalité des informations numérique. Et de quels moyens exécutifs dispose-t-elle ? Aucun ! Elle ne peut que faire des recommandation et éventuellement saisir la justice si elle a au préalable monté un dossier complet. Avec ses 15-20 personnes, elle va aller loin ...


                                  • perlseb 9 avril 2013 20:02

                                    Oui sauf qui si les amendes commencent à être conséquentes, qu’est-ce qui va garantir que le contrôleur-enquêteur ne préfèrera pas une valise de billets à la place d’un respect strict des normes officielles par le fraudeur ?
                                     
                                    Le système centralisé ne marche tout simplement pas car l’homme est cupide. On ne peut pas contrôler quelque chose que l’on a centralisé : l’enjeu du contrôle devient trop important et il faut contrôler le contrôleur... C’est Brazil qu’on cherche à inventer.


                                  • Fergus Fergus 9 avril 2013 17:27

                                    Bonjour, Chalot.

                                    Bravo pour cette dénonciation de l’un des scandales de notre époque, pourtant marquée par les nombreuses dérives des industriels de l’alimentaire.

                                    Le pire est que la forte diminution des effectifs de la DGCCRF engagée par Sarkozy a moins à voir avec les économies budgétaires qu’avec la volonté politique de laisser au maximum les industriels mitonner leur ragougnasse et augmenter leurs profits.

                                    Hollande serait bien inspiré de se démarquer de son prédécesseur en rétablissant les effectifs antérieurs, avant de les augmenter pour renforcer la sécurité des consommateurs.

                                    Cordialement.


                                    • chmoll chmoll 9 avril 2013 17:55

                                      m’avez coupé l’appétit !!


                                      • Denzo75018 10 avril 2013 08:41

                                        Quelle vision déconnectée de toute réalité industrielle !
                                        Aujourd’hui ce sont de s millions de produits mis sur le marché ou modifiés, l’état ne peut PAS tout contrôler lui-même (il n’a ni les compétences ni ne pourra avoirles moyens) , il est bien obliger de s’appuyer en partie sur la confiance avec de l’auto-contrôle. Sachant qu’au moindre dérapage et avec la bienveillance des consommateurs c’est la mort de l’entreprise !
                                        Réveillez-vous nous ne sommes plus au 19ième siècle !


                                        • ZenZoe ZenZoe 10 avril 2013 15:30

                                          Les articles de Chalot me rendent souvent perplexe. Il pense en effet qu’une fonction publique efficace est une fonction publique bien fournie. Plus on embauchera, mieux les problèmes seront réglés. Est-ce vraiment le cas ? On pourrait débattre là-dessus.
                                          Déjà, qui a détecté la fraude du faux boeuf de cheval ? La France, avec ses milliers de contrôleurs ? Non, le Royaume-Uni, aux effectifs publics ratiboisés.
                                          Qui a fait éclater le scandale des malfaçons des prothèses PIP, fabriquées en France (et pourtant contrôlées dès 1996 par la répression des fraudes) ? Les Américains !
                                          Je pourrais continuer comme ça avec d’autres exemples. La France est rarement le pays qui tire la sonnette d’alarme en fait, alors qu’elle a un taux de fonctionnaire par habitant bien supérieur aux autres pays.
                                          J’en conclus personnellement que le problème se trouve ailleurs que dans des effectifs soi-disant trop serrés. Quelques pistes :
                                          - manque d’efficacité dans l’organisation des contrôles et la répartition des taches ?
                                          - lourdeur des procédures administratives, ralentissant toute action ?
                                          - conflits d’intérêts et connivences en haut lieu ?
                                          Bref, même si on avait 10 millions de contrôleurs lâchés dans la nature, pas sûr que les consommateurs seraient mieux protégés - sauf peut-être les clients des bouis-bouis où on aurait oublié de nettoyer le congélo et de balayer les cafards, les petits établissements saisonniers étant quand même la cible facile et privilégiée de la joliment nommée DGCCRF, alors qu’on meure plus facilement empoisonné par des géants de l’agroalimentaire et de la pétrochimie qui, eux, ne sont que rarement inquiétés.


                                          • chantecler chantecler 11 avril 2013 08:06

                                            Danton , Barras , les affairistes ont gagné sur la révolution .

                                            Mais si Robespierre n’avait pas été aussi sectaire et laissé envoyer ses amis à l’échaffaud les choses auraient pu tourner autrement .

                                            On retrouve aujourd’hui cette classe affairiste diriger la planète .

                                            Elle est devenue monopolistique .

                                            Naturellement seule la justice pourrait y mettre un peu d’ordre . Et des fonctionnaires indépendants chargés des contrôles .

                                            Mais partout des lobbystes veillent pour empêcher , corrompre , et laisser notre monde en l’état .

                                            Le mal est généralisé .

                                            Il correspond sans doute à la dualité de l’humain . Le mal et le bien , Hyde et Jekyll , la cupidité et la générosité cohabitent .

                                            Pour soigner tout cela il y a du travail .

                                            Je ne pense pas que ce soit impossible .

                                            Il suffirait d’imposer des limites , de reposer des règles , de borner le bien et le mal .

                                            Des gens droits existent et pourraient s’y atteler .

                                            Manque la volonté politique globale .

                                            Et puis il y a toujours des gens qui affirmeront : pourquoi moraliser si cela nous donne un handicap par rapport à ce qui se fait à coté ?

                                            Ainsi les banques , les paradis fiscaux etc, etc ....

                                            Le citoyen a abdiqué : passif , écoeuré , aquoiboniste .

                                            Il a laissé les renards et les requins qui n’ont pas d’état d’âme, se multiplier . Devenir la norme .

                                            Une nouvelle aristocratie dirige le monde , nous sommes revenus à l’ancien régime .

                                            La suite je ne la connais pas .Peut être que le système s’effondrera de lui même , tant d’argent qui n’a plus aucune valeur , car adossé à rien de concret , ne représentera plus rien .

                                            Mais dans quel état alors seront nos sociétés ?


                                            • Taverne Taverne 11 avril 2013 09:12

                                              Attention ! Je signale une faute dans le titre : vous avez écrit « concernés » au lieu de « consternés »...

                                              Il faut bien comprendre une chose : avec ce gouvernement, les annonces et les réformes ça fait deux choses très différentes voire opposées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès