Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Copé dans « À vous de manipuler » sur France 2

Copé dans « À vous de manipuler » sur France 2

Analyse du discours de Jean-François Copé sur les retraites, dans l’émission À vous de juger, sur France 2.

Jean-François Copé était invité d’Arlette Chabot dans l’émission À vous de juger sur France 2, le jeudi 10 juin 2010. Si le cœur vous en dit, la vidéo est sur le site de France Télévisions.
 
Les sujets politiques abordés se sont concentrés sur les retraites. L’occasion pour Jean-François Copé d’user de mensonges, indispensables pour essayer de faire passer la pilule. Comme dirait Libé, désintox.
 
 
Au bout d’un peu plus de 24 minutes d’émission, Copé déclare : « Celle [la génération] qui rentre à l’âge de la retraite, c’est les enfants du baby-boom qui sont nés, en 1950 et après. Il est normal, parce qu’ils ont profité du travail de reconstruction de leurs aînés, et que l’espérance de vie a énormément progressé, qu’on remonte l’âge de la retraite. Parce qu’on n’a pas d’autre solution. Sinon ça veut dire qu’il n’y a plus assez d’actifs pour payer les retraités, c’est diviser par 2 par rapport à il y a 30 ou 40 ans ». On passera sur le sous-entendu selon lequel la génération actuelle aurait grassement profité du travail de reconstruction de ses aînés, sans avoir elle-même contribué à quoi que ce soit.
 
Donc d’après Copé l’espérance de vie aurait « énormément  » progressé. Chic, alors ! Certes, mais depuis quand ? Bon supposons, que M. Copé soit un homme raisonnable (ce qui est une hypothèse forte !) et qu’il se réfère à une augmentation dans les 50 dernières années.
 
Il nous reste alors à consulter les données disponibles. C’est une chance car l’INED a publié un document retraçant l’historique de l’espérance de vie en France. Intéressons-nous à l’espérance de vie à 60 ans, c’est-à-dire le nombre d’années qu’il reste à vivre une fois atteints les 60 ans (l’espérance de vie à la naissance n’est pas intéressante, pour être concerné par la retraite encore faut-il atteindre les 60 ans, au moins !). Ce document de l’INED nous apprend que l’espérance de vie a atteint en 2004, 26,5 ans pour les femmes et 21,5 ans pour les hommes, soit une augmentation de 7,7 ans et 6 ans, respectivement depuis 1954. Alors pour résumer en 50 ans l’espérance de vie à 60 ans, a crû d’environ 7 ans. Voilà l’« énorme  » progression de l’espérance de vie.
 
En raison de cette phénoménale progression de l’espérance de vie, Copé propose juste après de repousser l’âge de la retraite à 63 ans en 2020. Génial, non ? On a gagné 7 ans d’espérance de vie en 50 ans, et il faut déjà être prêt à en mettre 3 de côté d’ici 2020 !
 
Être à la retraite c’est une chose, mais être en mesure d’en profiter en est une autre. Qu’en est-il de l’espérance de vie en bonne santé ? Là c’est l’INSEE qui nous renseigne et qui nous indique que en France, en 2007, elle est de… 63,1 ans, à la naissance ! Comme il est gentil M. Copé ! Il nous laisse en moyenne 0,1 an à la retraite, en bonne santé. On dit quoi ? Merci, JF !
 
Mais Jean-François a plus d’un tour dans son sac. Il ne tient pas absolument à reculer l’âge de la retraite, c’est juste qu’on n’a pas le choix…
« Ceux qui vous disent : + On touche pas à l’âge légal de 60 ans +. C’est en réalité d’une hypocrisie insensée. Moi je préfèrerais qu’ils disent la vérité jusqu’au bout. Si vous touchez pas à 60 ans. Ben en fait vous faîtes quoi ? Vous allez tout simplement baisser le niveau des pensions, c’est tout. Parce que ça veut dire que les gens n’auront pas assez d’annuités à 60 ans, donc ils auront une décote énorme.  »
 
Par un magnifique tour de passe-passe, Copé nous explique qu’avec la retraite à 60 ans, on se fait rouler dans la farine ! Heureusement qu’il était là pour nous reculer l’âge de la retraite ! Puisque Jean-François insiste, on va la dire « jusqu’au bout » la vérité. Et la vérité c’est qu’actuellement, à partir de 60 ans, on peut partir à la retraite sans décote si on a cotisé suffisamment longtemps. Cela concerne principalement les personnes ayant commencé à travailler tôt. Mais rien n’impose de partir à 60 ans. Il y a une seconde limite qui est 5 ans plus tard, à 65 ans, et qui permet d’avoir une retraite pleine quel que soit le nombre d’années durant lesquelles on a cotisé. Personne ne serait donc lésé avec un âge légal de départ à la retraite à 60 ans !
 
En revanche, en repoussant l’âge à 63 ans, on impose à ceux qui ont commencé tôt de cotiser plus que nécessaire ! Et on repousse également l’âge de 65 ans à 68 ans pour partir à la retraite sans pénalité, si le nombre d’annuités n’est pas suffisant. Alors, elle n’est pas belle la vérité ?
 
Mais un autre problème se pose (pas qu’un seul, mais il faut essayer de ne pas faire trop long !) si on repousse l’âge de la retraite. On sait bien que les « séniors » sont mis à la porte, au bénéfice d’employés plus jeunes. Ainsi l’âge moyen de sortie du marché du travail est d’environ 59 ans, en France. Si on recule l’âge légal de départ à la retraite, on laisse donc les gens plus longtemps au chômage ce qui n’est pas souhaitable pour eux et ce qui n’arrange en rien les caisses de l’État. Mais heureusement, Jean-François a une solution :
« Il faut maintenant que les entreprises se mettent dans la tête de ne plus regarder un salarié de 52 ans en lui disant + Ah dis donc, t’as 52 ans, faut que tu regardes ta montre tu vas bientôt partir +  »
 
On se demande comment on n’y avait pas pensé avant ! Allez, soyons fous deux secondes et imaginons que la méthode Copé fonctionne pour l’emploi des séniors. Que se passera-t-il ? Hé bien à la place d’employer quelqu’un de plus jeune, on gardera le sénior. C’est ce qui est en train de se passer. La seule solution à l’emploi des séniors est la lutte contre le chômage, mais encourager seulement l’emploi des séniors augmentera le chômage d’une autre catégorie de la population, ce qui n’est pas plus acceptable.
 
Allez, encore un effort M. Copé, je suis sûr que vous pouvez encore améliorer un peu vos arguments. Bon, il faut reconnaître que vous n’aviez pas besoin de forcer, vous n’aviez qu’Arlette Chabot en face pour vous passer les plats poser des questions.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 16 juin 2010 10:34

    Copé, encore un cumulard nanti planqué, financièrement très aisé qui vient dispenser ses bons conseils à la populace. Doute de rien ce con là ! Vite 2012 que l’on puisse essuyer nos godasses sur leurs pantalons de costard à 4000 €.


    • Firedog Firedog 16 juin 2010 10:43

      Très bon article. Je rajouterai que le report de l’âge de la retraite entraînant mécaniquement une hausse du nombre de chômeurs, et ceux-ci coûtant plus cher à l’Etat que ceux-là , c’est en plus une très mauvaise mesure pour les finances publiques.


      • Yvance77 16 juin 2010 11:13

        Salut,

        Ce Copé a en commun avec Pipole 1er un arrivisme qui me fait vomir.

        Il coninuera l’œuvre du nabot en vendant les bijoux de famille aux mêmes necessiteux. Avec DSK (et d’autres) c’est la même mafia.

        C’est incroybla le nombre d’individus abjects que l’on peut trouver dans les palais et ors de la République.

        Punaise, qu’a fait la France, pour se retrouver éternellement violée par ces fils de hyène !!!

        A peluche


        • pilhaouer 16 juin 2010 11:58

          Courageux l’auteur parce que Copé + Chabot, c’est assez difficile à supporter longtemps !

          Sa notice Wikipedia est assez parlante :

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Fran%C3%A7ois_Cop%C3%A9

          voir aussi sur un possible conflit d’intérêt :

          http://www.impots-utiles.com/salaire-de-jean-francois-cope.php

          Il aurait écrit en 2006 : « Promis, j’arrête la langue de bois » . Menteur !

          Mais son tour de force est d’avoir privé le Trésor de 20 milliards de recettes :

          http://www.marianne2.fr/Exclusif-comment-Sarko-et-Cope-ont-offert-20-milliards-au-CAC-40_a182771.html

          Et il vient donner des leçons sur le financement des retraites ?!


          • mac 16 juin 2010 12:52

             L’augmentation de l’espérance de vie à 60 ans qui est d’environ 7 années depuis 1954 est évidemment bien loin du trimestre par an de gagné qu’annoncent nos politiques à qui veut bien l’entendre.
            On oublie également de dire que depuis cette période la productivité à considérablement augmenté en raison de la mécanisation et de l’informatisation.
            Cette augmentation de la productivité devrait largement compenser les 7 ans de gagnés et même les réductions du temps de travail.
            Le problème c’est qu’une donne à changé depuis cette époque, c’est la répartition des richesses qui est de plus en faveur de nantis. La mondialisation est arrivée par là ce qui permet de revenir au système social du 19 ème siècle à la Zola, ça se fait simplement ailleurs mais rien n’a fondamentalement changé dans la mentalités de certaines personnes depuis cette époque.
            Alors les pauvres et les classes moyennes des « anciens pays riches » n’ont plus qu’à bien se tenir car ils n’ont pratiquement plus aucun pouvoir. C’est bien triste mais il faut se rendre à l’évidence, c’est un fait.


            • Jean 16 juin 2010 15:51

              Si, le pouvoir pour des millions de personnes d’ investir les assemblées de dormeurs et les ministères de crasse mondaine, que pourra faire la police et même l’ armée avec des soldats indignés eux aussi par la corruption ?

              Créer une nouvelle constituante, et mettre tout à plat sous la pression de la rue, redonner sa monnaie à un véritable état du peuple, et le contrôle de la finance (non plus aux banquiers -ou alors sévèrement contrôlés-) ; créer des structures du peuple pour s’ opposer à toute corruption d’ élu(e) ou de tiré(e) au sort pour une seule assemblée représentative etc.


            • Christoff_M Christoff_M 16 juin 2010 18:55

              Madame Chabot est devenue la courroie de transmission et la tribune du pouvoir, on comprend pourquoi elle a pris du grade...

              Ce que j’aime bien dans ce genre de faux débat, monsieur Copé est le roi de la politesse mielleuse... C’est le recadrage des questions à des futilités ou Arlette qui reprend la question à sa manière, pour que le français moyen comprenne... et surtout pour limiter les débats...

              Messieurs Calvi ou Guerrier qui enregistrent dans les studios Lagardère est devenu bien « gentil » aussi par rapport à ses débuts...

              Quand à monsieur Copé il donne des leçons de politesse ou de morale, mais il est surement un exemple !!! vous remarquez que quand ça va mal on envoie plus Lefebvre, le bouledogue aboyeur, ou Bachelot et son rire gras, mais les costumes bleu pétrole, les polis et classiques Copé et Bertrand, qui sont la pour endormir les débats et les noyer dans des thèmatiques superficielles...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès