Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Courage d’une réaction d’honneur ou lâcheté de la (...)

Courage d’une réaction d’honneur ou lâcheté de la division

Il y a quelques temps, j’écrivais un article dont le titre « Vae Victis » évoquait le sort des vaincus de l’élection présidentielle de 2007.

J’écrivais notamment : « Il est probable, en cas de défaite, qu’au Parti socialiste on va encore se livrer à une séance habituelle d’autodafé général avant d’envisager une scission entre les sociaux-démocrates et les tenants de la ligne socialiste orthodoxe. »

Trop facile, vous me direz, puisque c’est exactement ce à quoi se livrent les dirigeants socialistes depuis la création du parti. Cette fois-ci c’est le courant DSK qui monte à l’assaut en demandant à quelques semaines des législatives la tête du premier secrétaire jugé coupable de l’échec.

Quelques lieutenants de DSK laissent même entendre (timidement) que le candidat de leur cœur aurait gagné, lui, la présidentielle (en omettant de rappeler que celui-ci ne faisait l’unanimité ni chez les militants ni chez les électeurs).

Si la tentation d’un rapprochement entre les pro DSK et le Modem de François Bayrou est toujours dans l’air, il ne faudrait toutefois pas oublier qu’à force de postures on va finir par lasser l’électeur de gauche.

Un électeur qui n’a pas forcement vocation à devenir un cobaye de chimie électorale. Pour la très grande majorité, les électeurs de gauche se moquent totalement de qui aurait pu gagner. Son seul centre d’intérêt est de savoir si la défaite va être amplifiée par le score des législatives.

Mais faisons confiance au Parti socialiste pour laver son lige sale en famille lors d’un congrès exceptionnel où les tendances et courants vont s’écharper pour arriver comme toujours à une synthèse. Les électeurs de gauche aimeraient toutefois que le concours de propos assassins soir reporté à ce congrès !!!

En revanche, ce qui est beaucoup plus grave, c’est la situation des Verts. Gardiens du temple écologique depuis leur création, ils n’ont pas compris que leur ressemblance avec les batailles rangées du "village d’Asterix" les avait décrédibilisés auprès des électeurs. J’ai eu l’occasion d’évoquer l’écologie politique en posant la question suivante : « Lécologie politique est-elle une réalité ou un concept ? »

J’ajouterai aujourd’hui : « Les Verts, combien de divisions ? » en référence au naufrage que viennent de programmer les représentants des Verts dans leurs négociations avec le Parti socialiste.

Il n’y a qu’à lire cette dépêche pour s’en convaincre : Extraits

Les Verts, vent debout contre "la pratique hégémonique" des socialistes, ont refusé dimanche l’accord proposé par le PS pour les législatives et constaté la fin de "la dynamique de la gauche plurielle", le PS ne pouvant plus être le "partenaire unique".

Les socialistes ont aussitôt réagi en assurant qu’ils seraient "raisonnables et unitaires pour deux".

Le PS proposait aux Verts de leur réserver quatorze circonscriptions, dont les trois de leurs députés sortants, et demandait un désistement automatique pour le second tour. Au terme de cet accord, les Verts auraient pu obtenir six députés.

Lors d’un Conseil national interrégional (CNIR) réuni à Paris, les Verts ont refusé clairement les propositions socialistes, comme l’avait fait auparavant leur collège exécutif (direction). Un texte hostile à l’accord a frôlé les 60% de voix nécessaires pour passer au premier tour et a dépassé largement ce seuil lors d’un deuxième tour.

Moins des deux tiers des cent vingt membres du CNIR - le troisième en trois semaines - étaient présents. Les Verts, comme ils pouvaient le faire aussi en cas d’accord, présenteront un candidat dans chacune des 577 circonscriptions (il leur en manque une vingtaine à ce jour).

Franchement, ces exigences ont quelque chose d’indécent et ridicule lorsqu’on regarde le score pitoyable de Dominique Voynet !!!

De peur de sombrer seuls, les Verts exigeraient-ils que le PS sombre avec eux ?

Les Verts n’ont pas compris que lorsque l’écologie n’était pas à la mode, ils feraient tout le boulot pour se faire déposséder par le premier animateur de télévision venu.

Les Verts n’ont pas compris qu’on peut être composante active d’un grand parti politique national mais ont trop longtemps cru que la chasse aux Parisiens motorisés leur suffirait de sésame pour la prise du pouvoir.

Les Verts ont offert autant de visages que d’adhérents et se trouvent aujourd’hui au bord du gouffre par manque de cohésion.

Pendant que PS et Verts envisagent de nous jouer « Massacre à la tronçonneuse  », les quelques 47 % d’électeurs qui ont voté pour la candidate de gauche commencent à se demander s’ils ne vont pas revivre cinq ans de pouvoir UMP absolu.

Alors, que dire ?

Oui, vous avez perdu mais ne devez-vous pas à vos électeurs de mettre votre ego dans votre poche jusqu’à la fin des législatives ?

Comment pourrez-vous cette fois-ci justifier une nouvelle défaite, et nous expliquer que l’adversaire était trop fort pour vous ?

Ne pas trouver la solution prouverait à 16 790 440 électeurs qu’ils n’ont plus qu’à regarder ce qui va leur arriver durant cinq ans.

Aurez-vous le courage d’une réaction d’honneur ou la lâcheté de la division ?

Sources
AFP


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 15 mai 2007 10:24

    Cette élection nous aura permis d’etre débarassé du parti des verts qui avez politisé l’écologie sous un discours extrèmiste et totalitariste.

    Ensuite,il faut renverser dans les meilleurs délais la direction actuelle du PS qui à mené ce parti à la catastrophe et dont les projections pour l’assemblée nationale prévoit une déroute comme jamais la gauche n’a connu.

    Les intêrets personnels sont trop fort dans ce parti devenu sans âucune ligne directive précise à pars celui de Ségolène Royal prete à tout pour son pouvoir personnel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès