Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Courbevoie, le nouvel eldorado du système Sarkozy ?

Courbevoie, le nouvel eldorado du système Sarkozy ?

Il faut se méfier de l’eau qui dort. Les municipales à Courbevoie recèlent bien des secrets. Histoire d’un parachuté bien caché.

Toute l’attention des médias s’est focalisée sur le feuilleton élyséen de Neuilly-sur-Seine. Encore hier, nous assistions au dernier coup de théâtre en apprenant que Balkany, le maire de Levallois soutenait le dissident Theullé.

De l’autre côté de la Seine, une ville de plus de 85 000 habitants, Courbevoie semble bien endormie. La campagne municipale ne fait pas l’objet de grands articles et les journaux, y compris Le Parisien Hauts-de-Seine, semblent à peine savoir qu’une liste du Mouvement Démocrate intitulée « Courbevoie j’y vis, avec le MoDem j’y crois » s’y bat de façon originale, avec un tandem de choc : Patrick Bolli et Martine Volard (1).

Et pourtant... pourtant... sur la liste du maire sortant M. Kossowski, qu’il présente lui-même comme étant « renouvelée » et « le reflet de la population de la ville dans toute sa diversité », une personnalité très intéressante, placée discrètement en 21e position s’est engagée : Eric Cesari. (2 )

Qui est Eric Cesari ?

D’après le maire, « Eric Cesari, cadre supérieur, quartier de l’Hôtel de ville ».

En fait, Eric Cesari est actuellement adjoint au maire... de Rouen et vice-président de la Communauté d’agglomération de Rouen, comme en témoigne sa vidéo de soutien à Bruno Devaux (3). Ancien chargé de mission de Charles Pasqua au ministère de l’Intérieur, il a été aussi directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy quand ce dernier était président du Conseil général des Hauts-de-Seine.

L’Express, de son côté, dans son dossier du 8/02/2007 intitulé « les hommes-clés » du « système Sarkozy » le mentionne en bonne position. (4). A l’évidence, c’est un proche.

Alors, pourquoi un parachutage aussi discret ? Plantons un peu le décor. D’un côté, Courbevoie, une ville tranquille, UMP depuis des lustres, avec un maire vieillissant (68 ans) se présentant pour son 3e et dernier mandat. Mais aussi une ville stratégique car placée en partie sur la Défense.

Or, à la Défense, il y a un gros scandale financier, appelé l’EPAD (Etablissement public de l’aménagement de la Défense), pointé du doigt par la Cour des comptes, repris dans son rapport en octobre 2007 par la Commission des finances du Sénat présidée par Jean Arthuis (5). Faut-il le souligner, le président actuel a côtoyé les plus hautes fonctions de cet établissement.

De plus, la Défense, c’est aussi le grand projet du quinquennat, LE premier quartier d’affaires européen à construire. D’ailleurs, justement, en pleine crise de logements sociaux en France, les locataires du quartier des Damiers situé en plein cœur de la Défense 1, ont été priés de partir par leur bailleur : « Logis Transports a envisagé la vente de votre résidence à un investisseur privé qui souhaite libérer l’immeuble » (6). Le PS et le MoDem de Courbevoie ont réagi, mais le communiqué de presse du MoDem n’a pas semblé intéresser les journaux et il n’est donc paru que sur son blog.

Voilà pour Courbevoie. Examinons maintenant la situation côté Rouen. Le maire sortant est Albertini, centriste ayant soutenu Bayrou au premier tour des présidentielles de 2007, puis Nicolas Sarkozy au second - d’ailleurs il semble bien le regretter si on regarde la façon dont il essaye maintenant de se démarquer (7). Albertini, on peut l’imaginer, avait sans doute reçu l’assurance d’être investi pour les municipales en échange de son soutien. Donc, pas de possibilité d’ascension pour Cesari. Remarquez, si on regarde les sondages actuels qui donnent Albertini vaincu, M. Cesari doit être content d’être parti ! Fallait-il lui donner une ville à la hauteur de son ambition ?

Et c’est ainsi que l’on met en place un coup double : la succession de Kossowski est assurée et un homme « sûr » est mis en place au cœur du système Sarkozy. Il est peu probable que M. Cesari se contente d’un strapontin dans la nouvelle équipe. Son parachutage très discret ne cadre pas avec ses compétences. Pourquoi M. Kossowski ne met-il pas en avant ses qualités d’adjoint acquises à Rouen ?

Tout cela, ce n’est pas de la politique fiction, c’est aujourd’hui, c’est maintenant. Les médias ?... Silence radio... Il ne se passe rien à Courbevoie !

  1. http://courbevoie2008.blogspot.com/
  1. http://www.jacqueskossowski.fr/
  1. Bruno-devaux.com(...)
  1. http://www.lexpress.fr/(...)
  1. http://www.senat.fr/(...)
  1. http://www.francesoir.fr/(...)
  1. http://www.dailymotion.com/(...)



Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Hélène Constanty Hélène Constanty 7 mars 2008 11:19

    Bien vu Nadette !

    Pour ceux qui voudraient comprendre un peu mieux le système Sarkozy, je vous conseille la lecture de "92 Le clan du président", que je viens de publier chez Fayard avec Pierre-Yves Lautrou.

    Et celle de mon blog sur Bakchich...


    • sebpas 7 mars 2008 11:35

      Et oui, malheureusement, comme vous le soulignez si justement, cette mise en exergue arrive tardivement... Dommage...


      • tvargentine.com lerma 7 mars 2008 11:56

        Vraiment ce n’est pas de l’information de la desinformation

        j’habite dans le 92 et c’est une super département et ce que vous expliquez et débiles,car c’est le département qui a le plus d’argent pour les formations professionelles envers les demandeurs d’emplois et qui fait le plus pour permettre la réinsersion des citoyens qui ont été écarté du marché du travail

        Et c’est en cela que l’on reconnait une vrai politique sociale qui s’intégre à l’économie

        Rien à voir avec les "associations bizness" dans les municipalités de gauche qui ne servent qu’ a pomper des fonds publics pour entrenir des "copains" et qui débitent des discours déconnectés de la réalité économique

        Faite moi rire,descendez donc dans la rue avec votre pancarte !

        Oui c’est cela sur l’avenue de la Mission Marchande

         

         


        • Olivier de Termes Olivier de Termes 7 mars 2008 17:52

          @Lerma

           

          Désolé de ne pas être entièrement d’accord avec toi pour une fois, je connais parfaitement Courbevoie et la 3eme circonscription des Hauts-de-Seine (Courbevoie/La Garenne-Colombes/Bois-Colombes), j’y ai milité pendant des années. Je suis né à La-Garenne-Colombes (clinique Lambert), j’ai habité à Bois-Colombes, et j’ai longtemps travaillé à Courbevoie...

           

          Jacques Kossowski a succédé en 1995 à Charles Deprez (UDF), à la mairie de Courbevoie, mais il a aussi été le sous-marin de Charles Pasqua pour la députation de 1997, usurpant l’investiture RPR/UDF, celle-ci avait été attribuée au sortant Jean-Yves Haby (fils de René, ministre de VGE) élu en 1988, réélu en 1993.

           

          Mais il est vrai que le bilan de Kossowski est assez positif dans l’ensemble, notamment pour la réfection de l’habitat social, et le dynamisme de la ville en matière économique, il a été réélu à la mairie en 2001, et réélu à la députation au 1er tour en 2002 et 2007, c’est certainement un signe de bonne gestion...

           

          Les associations bizness, je connais parfaitement dans ma région de l’Aude, et c’est maintenant les communautés de communes qui bouffent toutes les subventions, et pour faire quoi ? Dans mon canton (1200 h.), entre l’asso d’entraide et la Comcom crée après, il y a environs une centaines d’employés financés par les communes, le département et la région, c’est à dire près d’une personne pour 10 contribuables... L’emploi des copains de gauche est assuré !

           

          PS : Ce n’est pas l’avenue de la Mission Marchande, mais le Boulevard de la Mission Marchand, qui va de la place de Belgique à la Défense, en référence à Jean-Baptiste Marchand, général et explorateur.

           

           


        • Christoff_M Christoff_M 7 mars 2008 14:18

           levallois on savit !! transformé en Neuilly bis par un ami de la famille mais Courbevoie, c’est nouveau !!

          Encore un territoire à transformer au niveau de l’immobilier

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès