Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Crise de la démocratie en Europe. Elections, illusions et désillusions

Crise de la démocratie en Europe. Elections, illusions et désillusions

Si divertissantes soient elles, les multiples saisons et épisodes de la série à succès "Woerth", résolument moderne et s’inspirant de la "télé réalité", notre "Gossip girl" à nous, offerte par l’UMP, ( en partenariat avec l’Oréal ? avec le concours de TF1 ?) ne devraient pas nous faire oublier le sujet le plus préoccupant, l’Europe !

Il faut bien comprendre que maintenant, et ce à l’échelle mondiale, ce ne sont plus les politiques élus qui décident. Dans notre cas, tout se passe au niveau européen et plus généralement ce sont les grands groupes financiers et autres multinationales qui font la pluie et le beau temps (surtout la pluie en fait ! Conséquence du réchauffement climatique ? Pas si bête, Il est vrai que ce sont ces mêmes industriels qui sont bien souvent les plus grand pollueurs.) Leurs armes, le lobbying, le soutien financier aux différents partis. La démocratie en Europe et plus généralement dans le monde est en crise.

Le discrédit de la classe politique dans son ensemble a dégouté les français. Les chiffres de l’abstention sont éloquent. Il convient que les citoyens se mobilisent, que nous nous rassemblions pour faire évoluer les choses. Nous ne pouvons pas continuer à nous faire déposséder de notre pouvoir de décision.

Ne suivons pas le mauvais exemple américain en la matière où de nombreux responsables politiques sont issus de la Banque "d’affaires" Goldman Sachs ou encore se voient remercié par celle ci par un poste à l’issu de leurs fonctions au sein du gouvernement. (voir à ce sujet l’article paru dans le monde diplomatique d’août 2010 pages 6 et 7).

Amis abstentionnistes réveillez-vous et reprenez votre avenir et celui de vos enfants en main. Je ne vous jette pas la pierre, j’ai été comme vous à une époque, mais ce type de contestation ne mène à rien. Le seul résultat c’est que vous subissez. Je ne fais pas de reproches non plus à ceux qui ont voté d’un coté ou de l’autre, j’ai été de ceux là aussi. Mais désormais, j’ai bien peur que nous devions faire sans nos politiciens ambidextres, nous organiser par nos propres moyens.

Nos Enarques nous abusent. Il prêchent pour leur paroisse et nous mènent par le bout du nez à grand renfort de mesures populistes, de sondages douteux, de sur-médiatisation, de faits divers choisis... On nous mènent en bateau, ou plutôt devrais-je dire "vogue la galère ! "gauche droite, gauche droite" comme lorsque nous étions appelés sous les drapeaux (pour les plus anciens !). On désignait ça par le doux nom "d’ordre serré", tout un programme ! Le résultat c’est qu’on avançait tous dans la même direction. Il en est de même en politique.

C’est incroyable tout ce qu’on nous fait avaler désormais "pour notre bien" ! Montesquieu évoquait le fait que "le pouvoir doit arrêter le pouvoir". Formule reprise par la constitution américaine et G. Washington. Comme c’est loin tout ça ! Où sont les contre-pouvoirs dans nos démocraties ? Plus fort : dans cette même constitution, il est dit que le président n’est pas au dessus des lois ! Il serait temps que nous revenions à quelques fondamentaux en la matière. Pratique le « secret d’état » , « le secret défense » ! Dans une démocratie réelle tout ceci ne devrait pas exister, et pourtant !

J’ai une petite théorie sur la question, qui vaut ce qu’elle vaut. Une gauche inexistante, entachée par les affaires (pas vraiment à gauche d’ailleurs en tout cas le terme socialiste lui colle décidément mal a la peau, semant encore plus la confusion). Une droite qu’on connait, empêtrée elle aussi dans de nombreux scandales (tiens au fait, Chirac déboursera finalement 550 000 euros pour les emplois fictifs) et qui regarde béatement de l’autre coté de l’Atlantique. Une "extrême" gauche trop discrète, souillée et amalgamée aux dérives totalitaires du "capitalisme d’état" instauré par Staline et que les USA se sont évertué à combattre "discrètement" aux quatre coins du globe, en jetant au passage le discrédit sur le socialisme (le vrai). Bien que l’écologie constitue à mon sens une priorité indiscutable pour le devenir de l’humanité, l’incohérence de certains de ses acteurs en vue, certaines polémiques et les divisions internes ne laissent présager rien de bon. Que nous reste-t-il ? Oui ça fait peur, et pourtant c’est bien la droite extreme qui profitent de tout cela. Alors sommes nous en marche vers un état totalitaire et fasciste ? Pas officiellement bien sûr mais on y va lentement mais sûrement depuis 60 ans. Non ?

Regardons donc vers l’Europe qui nous administre, on ne connait pas la plupart des gens (non élus) présents et qui pourtant sont ceux qui édictent les lois qui nous régissent. (notre gouvernement nous dit que nos fonctionnaires coûtent cher ! et au niveau européen ?) Pas très démocratique tout ça quand même ! Sans être pour autant souverainiste cette voie ne me plait guère, d’autant qu’à 27 il est difficile de se mettre tous d’accord, tant les intérêts divergent. Le résultat, une Europe soumise à l’emprise des USA pour le plus grand bonheur de certains de nos dirigeants atlantistes. Souvenons nous que cette Europe n’a pas été décidé initialement pour le bien des peuples mais pour faciliter les échanges commerciaux. Le sort réservé à certains de ses citoyens que sont les Roms confirme bien le fait qu’il est plus facile aux marchandises de circuler qu’aux humains (pourtant non ogm eux !) Le droit des peuples à l’autodétermination ne serait-il qu’une illusion, un bout de papier inutile comme tant d’autres. De plus en plus de gens ne se reconnaissent pas dans notre système actuel, doit-on les exclure sous prétexte que leur mode de vie ne correspond pas à la norme en vigueur ?

La révolte ? la révolution ? N’y comptez pas ou alors pacifiquement, par les idées, sinon ce sera la boucherie. Devenu "pays satellite" des USA, la France pourrait-elle subir le même sort que ceux de l’ex URSS ? D’ailleurs au vu des politiques de nos gouvernements on se demande même si ce n’est pas cela qu’ils cherchent, histoire de nous imposer plus rapidement une dictature plus "efficace". Une bonne crise et hop l’état d’urgence voir l’état de siège et on revient sous Napoléon. Bienvenue dans "le meilleur des monde".

sources : le monde diplomatique, le canard enchainé 1er sept 2010


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Capone13000 Capone13000 20 septembre 2010 09:53

    Oui votez tous pour l’UPR de Francois Asselineau en 2012 :)


    • Yoann Yoann 21 septembre 2010 14:41

      En voilà une parole censée, Asselineau en 2012, ça m’irait très bien ...


    • radiopirate radiopirate 1er octobre 2010 13:04

      Bonjour,

      merci pour votre intérêt et votre commentaire mais pouvez vous m’éclairer sur votre choix pour ce candidat potentiel.


    • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 20 septembre 2010 11:48

      Bonjour,

       "Que nous reste-t-il ? Oui ça fait peur, et pourtant c’est bien la droite extreme qui profitent de tout cela. Alors sommes nous en marche vers un état totalitaire et fasciste ? Pas officiellement bien sûr mais on y va lentement mais sûrement depuis 60 ans. Non ?« 

       Il nous reste des alternatives républicaines comme le Front de Gauche, l’U.P.R. ou Debout la République et j’en passe. Je ne voie pas pourquoi l’unique alternative à l’UMPS serait invariablement un parti »extrême« .

       Mais, ne nous leurrons pas, à moins que ces »petits" partis ne nous fassent un Front Populaire, les élections se dérouleront comme d’habitude : élimination de tous au premier tour, et choix DSK et Sarkowboy au deuxième tour. Et merde, blanc au deuxième tour ou abstention.

       Debout la république : Discourt de Nicolas Dupont-Aignan.
       Front de Gauche : Discourt de Jean-Luc Mélenchon. ( chaud )
       UPR : Rien de neuf ...


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 septembre 2010 12:46

        Le leurre démocratique a atteint en effet ses limites : il n’enrôle plus personne à part les opportunistes et les affairistes.

        Les Etats sont en panne, il ne gouvernent plus selon les lois sociales telles qu’elles sont cencées être appliquées par tous.

        Les pouvoirs publics ne sont plus publics, ils émanent des cercles d’argent étendus à toute la planète et enfouis dans la plus profonde merde des conseils d’administration nauséabonds qui dirigent les surproductions, décident de la fermeture d’entreprises et entretiennent le spectre du chômage universel !

        C’est du terrorisme planètaire ! Je vous dis, il faut une Révolution mondiale pour réhabiliter les Etats, faire revivre les Nations et relancer le développement en imposant cette fois le respect des lois à tous : Il faut créer la vraie démocratie !

        Mohammed MADJOUR.


        • radiopirate radiopirate 1er octobre 2010 13:16

          bonjour et merci pour votre commentaire plein de bon sens. révolution des idées oui, pacifiquement par la prise de conscience de la population de l’escroquerie dont nous sommes les victimes.


        • manusan 20 septembre 2010 13:57

          ça viens de tomber : La Belgique poursuivie par l’UE pour son traitement des roms.

          http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/09/20/la-belgique-poursuivie-au-conseil-de-l-europe-pour-son-traitement-des-roms_1413475_3214.html#xtor=RSS-3208

          J’espère lire prochainement dans les journaux, les mots : rafles, déportations, ... 


          • BA 20 septembre 2010 22:51

            Affaire Bettencourt : l’ex-comptable confirme les dons d’argent à Woerth.

            L’ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, accuse à nouveau Patrice de Maistre d’avoir versé 150.000 euros à Eric Woerth pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, dans un entretien exclusif à « Complément d’enquête » diffusé lundi sur France 2.

            Le gestionnaire de la fortune de l’héritière de l’Oréal, Patrice de Maistre, « vient me trouver dans mon bureau et il me dit : « Claire, j’ai besoin de 150.000 euros ». Alors je lui demande pour quoi faire, et il me dit : « Je dois donner ces 150.000 euros à M. Woerth pour la campagne électorale de M. Sarkozy » », explique Claire Thibout dans l’émission.

             

            http://www.liberation.fr/politiques/01012291337-affaire-woerth-l-ex-comptable-de-bettencourt-maintient-ses-dires


            • pens4sy pensesy 21 septembre 2010 06:04

              Démocratie ? C’est une notion moribonde pour un monde agonisant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès