Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Crise sociale : Bons baisers du Brésil, d’Egypte, du Maroc et (...)

Crise sociale : Bons baisers du Brésil, d’Egypte, du Maroc et d’ailleurs

Une étude du Credoc sur la crise économico-sociale vient de sortir. Que dit-elle ?

La crise frappe essentiellement les ménages pauvres, dont plus de la moitié n’ont que 250 euros par mois pour vivre une fois payées les dépenses fixes, révèle la première enquête globale sur les effets de la crise sur les Français, réalisée à la demande de Martin Hirsch (qui n’en a pas honte NDLR) Ce "baromètre social" du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), rendu public mardi, compare, à travers quelque 80 questions, les conséquences de la crise sur les ménages moyens et ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté (880 euros par mois pour une personne seule).

"Tous les Français disent ressentir les effets de la crise, mais celle-ci touche essentiellement les plus faibles", déclaré à l’AFP Matthieu Angotti, co-auteur de l’enquête, citant plusieurs "facteurs de fragilité" : avoir de faibles revenus, avoir moins de trente ans, des enfants, être chômage ou locataire.

La situation de loin la plus critique est celle des familles monoparentales.

Plus de la moitié (56%) des ménages pauvres interrogés, représentatifs de 8 millions de ménages vivant sous le seuil de pauvreté, déclarent avoir moins de 250 euros par mois, une fois les dépenses fixes payées (logement, crédits, téléphone ...). Près de 15% de ces ménages sont même en négatif, et s’endettent un peu plus chaque mois. 16% déclarent être en surendettement, contre 7% de la population générale. 70% des ménages pauvres disent s’en sortir difficilement, contre 32% de l’ensemble de la population. Dans ce contexte, si 40% des ménages en général ont puisé dans leur épargne plus que d’habitude les trois derniers mois, 28% des ménages pauvres ont été à découvert plus que d’habitude, contre 17% pour l’ensemble.

En matière de consommation, là encore, les ménages pauvres se distinguent.

"Tout le monde dit se restreindre, mais il faut faire la part entre l’anticipation, le +sentiment+ de restriction, et les privations sur l’essentiel", souligne Matthieu Angotti. 52% des ménages pauvres ont annulé ou retardé les trois derniers mois une dépense importante contre 40% globalement, 51% se sont imposés plus de restrictions que d’habitude (39% de la population générale). Globalement, les Français ont restreint les vacances et les loisirs, l’habillement, l’électroménager. Les plus pauvres se restreignent aussi sur les dépenses alimentaires (66%), diminuant la consommation de viande et de poisson, de fruits et légumes ou sautant des repas. Les changements touchent aussi à la santé, domaine où les ménages pauvres se restreignent "significativement plus" que les autres. 31% ont renoncé à des soins dentaires (contre 15% des ménages en général) et 22% à des soins optiques. 59% des ménages pauvres dépenseront moins à Noël que l’an passé (contre 48% de la moyenne des ménages) ... / ...

Pour cette enquête, le Crédoc a interrogé 1.000 ménages moyens et 450 vivant sous le seuil de pauvreté -Source AFP/GOOGLE

Cette enquête a dû motiver le gouvernement puisque à l’exception de Michelle Alliot Marie (pour cause de Borloo au Maroc) et Roselyne Bachelot, travailler plus ne semble pas être sa motivation principale.

Nous sommes allés sur le site du Premier Ministre afin de consulter les agendas de nos excellences pour le constater. Il y a ceux dont :

L’agenda n’est pas disponible

Michel Barnier : Ministère de l’Agriculture et de la Pêche
Eric Besson - Secrétariat d’Etat à la Prospective, à l’Evaluation des politiques publiques et au Développement de l’économie numérique
Xavier Bertrand : Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité
Christian Blanc : Secrétariat d’Etat au Développement de la région capitale
Rachida Dati - Ministère de la Justice
Hubert Falco - Secrétariat d’Etat à l’Aménagement du territoire
Brice Hortefeux - Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire
Anne-Marie Idrac - Secrétariat d’Etat au Commerce extérieur
Yves Jégo - Secrétariat d’Etat à l’Outre-Mer
Roger Karoutchi- Secrétariat d’Etat aux Relations avec le Parlement
Bruno Le Maire - Secrétariat d’Etat chargé des Affaires européennes
Valérie Létard - Secrétariat d’Etat à la Solidarité
Alain Marleix - Secrétariat d’Etat à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales
Nadine Morano - Secrétariat d’Etat à la Famille
Valérie Pécresse - Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
André Santini - Secrétariat d’Etat à la Fonction publique
Laurent Wauquiez - Secrétariat d’Etat à l’Emploi
Rama Yade - Secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères et aux Droits de l’homme

Ceux qui visiteront le Brésil

Xavier Darcos - Ministère de l’Education nationale
Christine Lagarde - Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi
Hervé Morin - Ministère de la Défense

Ceux qui visiteront l’Egypte

Dominique Bussereau - Secrétariat d’Etat aux Transports
Alain Joyandet : Secrétariat d’Etat à la Coopération et à la Francophonie

Ceux qui n’ont qu’une ligne sur l’agenda

- Luc Chatel :
Mardi 23 décembre : J-P. Crouzet, président de la Confédération nationale de la boulangerie 15h

- Christine BOUTIN :
Lundi 22 décembre
Ambérieu-en-Bugey (Ain) :
P. Devedjian : conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) sur le plan de relance économique, suivi d’un point presse (le tout dans la même journée)

- Nathalie Kosciusko-Morizet - Secrétariat d’Etat à l’Ecologie
Lundi 22 décembre
4es Rencontres parlementaires sur l’agriculture durable (Maison de la Chimie)
D. Canépa, préfet de la région Ile-de-France, préfet de Paris (le tout dans la même journée)

- Bernard Laporte : Secrétariat d’Etat aux Sports, à la Jeunesse et à la Vie associative
Lundi 22 décembre
P. Werner, président du directoire de la Banque Postale : petit déjeuner (Issy-les-Moulineaux)
P. Gaubert, président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), C. Bloch, vice-présidente, et P. Fournel, secrétaire général
A. Dubois, nouveau président de la Fédération française de tennis de table
P. Morange, député des Yvelines
Remise des Trophées "cyclistes" aux médaillés olympiques 2008 (le tout dans la même journée)

- Eric Woerth : Ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique -
Lundi 22 décembre
P. Devedjian - Ass. nat. : audition devant la commission des Finances sur le PjL de finances rectificative pour 2009
Ass. nat. : PjL de finances rectificative pour 2008 (rapport de la commission mixte paritaire)
Sénat : PjL de finances rectificative pour 2008 (rapport de la commission mixte paritaire) (le tout dans la même journée)

Ceux reconnaissent et assument leur activité

Jean-Marie Bockel : Secrétariat d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants
Dimanche 28 décembre 2008 jusqu’au 1er janvier 2009 : Déplacement en Afrique

Ceux qui ont deux ou trois rendez-vous

- Martin Hirsch - Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté
Lundi 22 décembre
P. Cardo, député-maire de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines)
C. Noyer, gouverneur de la Banque de France : entretien relatif au traitement du surendettement des ménages
Spectacle "Pour que Noël n’oublie personne, la générosité et la solidarité plus fortes que la violence et l’intolérance", organisé par l’association les Pascrécelles
Mardi 23 décembre
J-F. Merle, conseiller d’Etat
Hervé Novelli - Secrétariat d’Etat au Commerce, à l’Artisanat, aux PME, au Tourisme et aux Services
Lundi 22 décembre
Italie : déplacement sur le thème du tourisme
Mardi 23 décembre
P. Bas, ancien ministre, conseiller d’Etat et vice-président du conseil général de la Manche 12h
F. Drouin, président d’Oséo
Conférence de presse à l’occasion de la remise du rapport "Délais de paiement" par J-P. Betbeze, président de l’Observatoire des délais de paiement

Source : Le site du Premier Ministre

Pas mal pour un gouvernement qui nous explique que nous ne travaillons pas assez et que la crise économique va nous frapper de plein fouet. Mais comme disait une militante UMP ce matin sur Europe1 : Venir parler de crise en janvier et févier avec un beau bronzage, c’est surréaliste... Mais tout est possible... Surtout de nous parler de restrictions dès le mois de janvier.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • anny paule 24 décembre 2008 16:51

    Excellent !
    Le problème, c’est qu’en mai 2006, il y a eu plus de 53% de français qui ont cru au père noël !!!
    Combien, aujourd’hui ? Combien dans trois mois ???
    De toutes façons, nous devrons encore le supporter pendant trois ans !!! A moins que ses compères de l’UMP en aient assez et lui glissent une peau de banane sous ses talonnettes !!!


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 24 décembre 2008 22:22

      C’est le genre de "crises" qui sont faites pour enrichir les super-riches et faire payer les autres.

      Les plus pauvres subissent le coup le plus dur, mais ll y aura de plus en plus de victimes partout, notamment parmi ce que l’on appelle les "classes moyennes". Presque tout le monde va y passer, en dehors de quelques groupes restreints.

      Mais il n’y a pas que le dommage économique "direct". La stratégie de démolition et de privatisation des services publics laisse les citoyens sans défense dans de nombreux domaines. 

      Commentant un autre article, nous écrivions qu’il y aura aussi, par exemple, des maladies urbaines non soignées ou à l’origine prétendument "inconnue", des produits à la toxicité mal contrôlée, etc... et que bientôt il n’y aura plus de recherche publique indépendante pour le dire.

      De même, on parle beaucoup de "grands progrès de la médecine", mais on oublie de préciser que dans la pratique ils seront réservés aux riches. Les soins réels pour la grande majorité de la population régresseront, faute de moyens. Ce n’est qu’un exemple ponctuel de ce qui risque de nous tomber dessus.

      Rien que pour la recherche, il faut bien comprendre que dans le secteur privé les résultats appartiennent à l’employeur. La différence entre recherche publique et recherche privée, que Valérie Pécresse semble ne pas connaître, est essentielle pour les citoyens.

      Nous avons mis en ligne aujourd’hui cet article :

      CNRS, INSERM, Universités... un bien maigre Noël

      sur notre blog "La Science au XXI siècle".

      Ceci étant dit, dans un article du 28 novembre sur le même blog  :

      CNRS, occupation de l’ANR, reaganisation et politique de Valérie Pécresse

      nous avions écrit ceci, à propos de quelques questions ayant trait à l’apparence d’impartialité et d’indépendance  :

      "D’après Wikipédia, Valérie Pécresse est fille du président de Bolloré Télécom et mariée au directeur général délégue d’Imerys. Il s’agit de deux multinationales avec des intérêts directs dans la recherche et la technologie de pointe.

      Valérie Pécresse a été nommée à un ministère stratégique le 18 mai 2007. Dans les jours précédents, le voyage à Malte de Nicolas Sarkozy, aux frais de Vicent Bolloré avec notamment un jet de son groupe, avait déclenché une sérieuse polémique. Quelques mois plus tard, la même polémique rebondissait avec le voyage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni en Egypte."

      (fin de citation)


      Le Collectif Indépendance des Chercheurs



      • Pourquoi ??? 25 décembre 2008 08:26

        Salut, les chercheurs,

        Il est clair que nous sommes dirigés par une vaste mafia politico-affairo-médiatique totalement décomplexée.

        Faites-vous entendre plus fort !


        • letuyauteur 26 décembre 2008 19:33

          les producteurs auraient due sortir le nouveau oss117 RIO NE REPONDS PLUS en ce moment , ca aurait ete de circonstance .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès