Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Croissance : zéro pointé pour la politique de Hollande

Croissance : zéro pointé pour la politique de Hollande

Le chiffre de la croissance pour le premier trimestre 2014 est tombé hier matin  : le PIB de la France n’a pas progressé, ce qui signifie aussi que le PIB par habitant a reculé. Un mauvais chiffre à rebours des annonces du président de la République et qui démontre la faillite de sa politique.

Le retournement, ce n’est pas maintenant
 
Ce zéro pointé de croissance au premier trimestre est d’autant plus inquiétant pour plusieurs raisons. Outre le fait que la croissance démographique de la France implique une baisse de la production par habitant, il faut noter que la performance de l’hexagone est inférieure à la moyenne européenne (0,2%) et à celle de notre cher voisin allemand (0,8%). Pire, quand on étudie le détail des statistiques, on constate que la consommation a baissé, que les investissements ont baissé et que le commerce extérieur a une contribution négative, les importations ayant plus progressé que les exportations. En clair, nous n’avons échappé à une baisse du PIB que grâce à une augmentation des stocks, phénomène temporaire qui finira tôt ou tard par être compensé à l’avenir et pénalisera donc la croissance prochaine.
 
Ce résultat n’est pas vraiment surprenant devant l’inanité de la politique gouvernementale. Notre ouverture à tous les vents mauvais de la mondialisation pousse le gouvernement à réduire les déficits pour gagner la confiance des marchés et baisser le coût du travail pour gagner en compétitivité. Mais une telle politique est suicidaire pour un pays comme le nôtre. La baisse des déficits pèse sur la consommation, et par ricochet sur les investissements. Et la quête de compétitivité pèse également sur la consommation, outre le fait d’être totalement illusoire puisque le coût du travail est 5 à 20 fois plus bas en Europe de l’Est, en Afrique du Nord ou en Asie. On voit bien ici que le CICE n’a rien apporté. Et menée partout en Europe, la baisse du coût du travail pénalise les importations de nos clients… Un suicide collectif  !
 
Quelle implication pour l’avenir ?

On pourrait facilement céder à un pessimisme noir et voir dans les chiffres du premier trimestre l’annonce d’une possible nouvelle récession, le risque que notre croissance ne parvienne même pas à atteindre le très modeste objectif de 1% que s’est fixé le gouvernement pour cette année. Cependant, un tel pronostic est sans doute exagérément pessimiste. En effet, il faut quand même rappeler ici que les prévisionnistes s’accordaient sur une prévision de 0,1% de croissance pour le premier trimestre. Nous ne sommes pas très loin malgré tout. En outre, certains secteurs vont un peu mieux, notamment la production industrielle, en hausse. Et ce n’est pas uniquement à cause d’un phénomène de stockage puisque dans l’automobile, les ventes sont en hausse, et notamment celles des constructeurs français.

Bref, malgré tout, le scénario d’une croissance de 1% n’est pas remis en cause pour cette année, d’autant plus que la baisse des taux est un élément fort de soutien à l’économie. Toute reprise du crédit a un effet important sur l’activité. En outre, le ralentissement de la baisse des déficits et la fin des hausses d’impôts devraient également permettre une légère accélération de l’économie. En outre, les objectifs restent modestes puisque le PIB a progressé de 0,4% en 2013. En outre, un tout petit peu plus de croissance ne règlera pas tous nos problèmes car, comme on pouvait l’anticiper, cette croissance sera donc limitée, inégale et temporaire (puisque de plus en plus de signes de bulles s’accumulent, avec la montée des opérations de rachats d’entreprise, indicateur solide en la matière).
 
Le premier trimestre sanctionne logiquement la mauvaise politique économique du gouvernement. Il n’est pas inutile de rappeler le 5,9% de croissance du Japon, qui montre que les Abenomics, mélange peu orthodoxe de relance monétaire et budgétaire, sont bien plus sensés que les Eurhollandomics.

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • eric 16 mai 2014 10:24

    Une certaine mauvaise fois. On nous avait annonce « le changement maintenant ». Il est incontestable que, toutes choses égales par ailleurs, la politique de Hollande a porte de grands changement par rapport a la période Sarkozy. Et meme avant. On avait jamais vu une pareille médiocrité.


    • Bergegoviers Bergegoviers 17 mai 2014 06:52

      Vous êtes dur, à la limite fascisant, le Parti Suicidaire a évité à la France une nouvelle sarkozie et, surtout, l’immonde menace posée par les racistes du F. Haine.


      Critiquer le Grand Dirigeant Gauchiste est sans aucun doute faire le jeu des adorateurs d’Hitler, responsables des heures les plus sombres de notre histoire, de la colonisation et de la prise du PSG par le Quatar.

      Vous faites, comme l’auteur de ce texte nauséabond, honte aux si fiers bas du front républicain qui se battent depuis la fin de la seconde guerre mondiale contre le retour de ceux dont ils admirent les méthodes mais sont forcés légalement de haïr les raisons.






    • claude-michel claude-michel 16 mai 2014 10:26

      Il parait que ce n’est pas grave..d’après les bras cassés du gouvernement.. ?


      • anomail 16 mai 2014 12:39

        Article inutile et hors sujet.

        On pouvait prévoir il y a 15 ans que la croissance croiserait l’axe des abscisses autour de l’année 2015.

        http://ludovicyepez.files.wordpress.com/2013/12/graphique-pib-decennie-1960-2010-berruyer.jpg

        Nous n’avons plus les ressources naturelles (matières premières + énergie) nécessaires à doubler la production de biens matériels tous les 35 ans (car 2% de croissance cela revient à cela : 1,02 puissance 35 = 2).

        Que ça soit Hollande ou un autre pantin, les politiciens n’ont aucun contrôle là-dessus. Cependant ils prétendent le contraire et continuent la fuite en avant.

        Il faudrait commencer par faire table-rase de tous les politiciens et pseudo-économistes qui continuent de nous prédire le retour de la croissance alors que tout indique le contraire.


        • anomail 16 mai 2014 12:43

          Et avant qu’on me saute sur le poil en me disant que je suis pour la mort de l’emploi :

          Je ne suis ni pour ni contre la croissance.
          Ca serait comme être pour ou contre la couleur du ciel.

          Le ciel est bleu et il n’y aura plus de croissance, c’est un simple constatation.


        • Abou Antoun Abou Antoun 16 mai 2014 21:35

          Que ça soit Hollande ou un autre pantin, les politiciens n’ont aucun contrôle là-dessus. Cependant ils prétendent le contraire et continuent la fuite en avant.
          Tout est dit ! J’aurais peut-être voté pour un candidat postulant que c’en était fini de la croissance et qu’il fallait faire sans. Hollande (et les autres) sont soit inconscients soit menteurs, sans doute un peu des deux. Hollande espérait surfer sur un petit rebond, las ! Il en est pour ses frais et donc obligé de chercher la gloire dans des aventures militaires fumeuses, dans des alliances diplomatiques douteuses entraînant le pays dans des bourbiers et se couvrant de ridicule.
          Hollande n’a rien compris.

          1. Que la croissance est terminée
          2. Que la politique néocolonialiste de la Françafrique c’est terminé
          3. Que la toute puissance des USA, c’est terminé.
          Hollande vit dans un autre monde, dans une autre époque. c’est une vraie catastrophe pour la France ; mais après tout on a les présidents qu’on mérite.

        • vachefolle vachefolle 17 mai 2014 09:14

          vous oubliez que notre PIB est exprimé en euros, et que la croissance est de facto négative depuis bien longtemps si l’on considère que les mêmes objets valaient il y a 15 ans le même montant en Franc qu’en euros (donc ratio de 7).

          La croissance du PIB d’aujourdhui ne signifie rien.
          Est-ce que le PIB a augmenté depuis que le prix d’une baguette est passé de 1 fr a 1 euro ?


        • HELIOS HELIOS 16 mai 2014 16:10

          ... ah, on reconnait là les irresponsables et surtout les manipulateurs !


          Qu’est-ce que c’est que la croissance dans un pays où les familles et l’état a DEJA tout fait ?

          Combien de routes reste-il a construire, combien d’équipements les familles ont-elles a se doter, qu’elles n’ont pas déjà... et avec qui compare-t-on la croissance ?
          La croissance de nos pays doit etre minimimum et en accord avec l’accroissement de la population seulement, car, voyez vous ce n’est pas en rajoutant quelques machines a laver dans le parc existant, ou en remplaçant celles qui tombent en panne que cela créera une forte croissance.

          Nous essayons l’obsolescence programmée pour produire, mais la seule croissance que nous incitons, c’est chez les chinois que nous la déléguons, qui eux, savent encore construire quelque chose.

          Il ne reste qu’une seule activité possible, et elle s’appelle MAINTENANCE, intéressante et de plus non localisable.
          Nous devons développer des appareils, des pratiques et des méthodes qui axent l’activité économique sur l’entretien et la maintenance. Nous devrions interdire tout ce qui ne se répare pas, nous devrions mettre a l’index les producteurs qui offrent du « jetable », nous devrions favoriser les outils nouveaux, la formation pour l’entretien, mais c’est exactement le contraire qui se passe.

          Nous éditons des lois pour que tout soit irréparable et de plus soumis a des contrôles administratifs irresponsables, cachés derrière une apparente SECURITE DU CITOYEN ! A bas le controle technique tel qu’il est fait actuellement, car ce qui doit se controler c’est uniquement la sécurité, la vraie, en majorité la signalisation.

          Les écologistes sont aussi responsables de cela car il oublient rapidement ce qu’est la notion d’investissement... ils ne savent pas mesurer l’ampleur des dégâts qu’ils font, en supportant de FAUSSES BONNES IDEES (voyez l’écotaxe) qui outre leurs aspects psychologiques négatifs renchérissent l’attractivité économique locale en tuant les tissus industriels repartis et en favorisant les accès directs aux marchés internationaux forcement lointains.

          Alors, la croissance, ce n’est absolument pas un objectif majeur, exactement comme le PIB qui ne prend pas en compte ni la qualité ni la legitimité des flux comptables qui le composent.
          Tout ce qui comporte une destruction de richesse devrait au minimum disparaitre, mais mieux, venir au débit de la richesse créée. Est-il intelligent de comptabiliser les flux des assurances dans le PIB alors qu’ils ne constatent que des destructions de richesse ?

          Alors, sur quoi se baser ???
          Il n’y a pas a definir de bases, il y a simplement a modifier la comptabilité publique et banir les calculs prenant en compte la croissance. Une ligne de budget doit etre basée sur une recette fixe sans tenir compte d’une éventuelle croissance... et outre que cela entraine une stabilité des prix demandée par les acteurs économiques, mais également une saine mesure de la chaine des valeurs économiques sur lesquelles on va baser le développement. Cela supprime également l’anarchie marketing et même cela diminuera les effets de mode qui peuvent être économiquement intéressants quand ils rentrent dans un cadre qui en tient compte au départ.

          Les comptes de la nations sont suffisamment maitrisés pour que l’état, l’INSEE et tous les acteurs concernés connaissent exactement les fourchettes des montants d’équilibre. par exemple, si on sait qu’il y a « plein emploi » a 5% de chômage avec une duréee moyenne des 4 mois d’arrêts, alors sur 40 millions de travailleurs il ne doit pas y avoir plus de 2 millions de chômeurs, dont le montant des indemnités payes par la solidarité nationale a une enveloppe connue, provisionable et maitrisée... ce qui entraine la création de projections économiques stables et réalistes pour laquelle la dette restera marginale et surtout acceptable.

          Au contraire, on préféré accuser l’Europe (qui est effectivement très mauvaise, question démocratie), l’Euro (qui n’a aucune gouvernance politique, mais qui n’est pas trop fort, n’oublions pas que sa valeur est notre pouvoir d’achat... ceux qui veulent en baisser la parité ne souhaitent qu’une chose : baisser ce pouvoir d’achat) et l’ouverture des marchés - la mondialisation (qui n’est helas ni maitrisée ni régulée, certes) que les vrais coupables, qui je vous le rappelle, si vous n’avez pas compris mon message, qu’ils se trouvent a la cours des comptes, a l’INSEE et chez ceux qui définissent les schémas comptables de l’état lui-même quand ils ne sont pas au sein des banques et des agences de notations... tout ce petit monde repris par des articles comme celui-ci.

          Bon, j’ai encore ecrit un article en forme de commentaire. Salut a tous


          • Abou Antoun Abou Antoun 16 mai 2014 21:40

            Nous devrions interdire tout ce qui ne se répare pas, nous devrions mettre a l’index les producteurs qui offrent du « jetable », nous devrions favoriser les outils nouveaux, la formation pour l’entretien, mais c’est exactement le contraire qui se passe.
            Ah que nous aimerions entendre ce discours chez nos prétendus ’verts’ !


          • Le421 Le421 16 mai 2014 16:21

            Perso, je me fiche royalement des mauvaises performances de Hollande.
            C’est comme de dire « le feu ça brûle et l’eau ça mouille ».
            Y’a un type qui avait qualifié ce président de « capitaine de pédalo ». Le contexte était de dire que dans la tempête que traversait le bateau France, il fallait un gars solide à la barre. Voilà pour ce qui n’a jamais été expliqué par les journaleux à deux balles.
            Et le type qui a dit ça, le même qui s’était fait traiter de « clown » par Cahuzac, personne ne l’écoute...
            Alors, c’est bien beau de critiquer, encore faudrait-il proposer un remplaçant capable.
            Et si vous préférez Sarkozy ou Le Pen, permettez-moi d’émettre de grosses réserves pour ce qui est de redresser la barre.


            • Spartacus Spartacus 16 mai 2014 18:33

              L’Angleterre qui a découvert qu’un fonctionnaire et une politique libérale a prévu 3,4% en 2014, et le chômage devrait atteindre l’objectif de moins de 7% à la fin de l’année.....

              Comparons avec la France pays Keynésien, 1% au mieux et 11 à 12% a fin d’année....

              • Gauche Normale Gauche Normale 16 mai 2014 20:55

                C’est sûr que quand on claque 6% du PIB en déficit, on peut se permettre d’avoir 3% de croissance : ça reste largement négatif ! D’autant plus que ce taux ne dit pas à qui la croissance va réellement profiter. Les inégalités s’étant creusées, on imagine aisément quelle partie de la population restera en récession.

                Allez, vive le modèle UK ! Nous aussi claquons du fric à perte et là, c’est sûr on aura de la croissance pour que les riches puissent continuer à s’enrichir !
                Elle est belle la reprise.

              • Spartacus Spartacus 16 mai 2014 21:46

                Quel déni des réalités Gauche normale !

                L’État va engranger un surcroît de recettes de 8,6 milliards de livres en 2014 !!!
                Quand Cameron prend le pouvoir en mai 2010, le déficit public atteint 10,9% du PIB. Il c’est réduit de 4%....
                Le déficit se réduit et il faut voir d’ou est parti Cameron !

                Mieux l’assainissement est terminé. 
                La Grande Bretagne aligne la réussite économique.
                Le chômage recule à 7,3% en 2013. 
                Le chiffre d’affaires des PME a progressé de 7% en 2013 ;
                13% attendus en 2014. 
                La consommation est soutenue. 
                Le pays décolle de manière impressionnante et les revenus des salariés vont maintenant monter avec un marché de l’emploi ou la main d’oeuvre va devenir plus difficile a trouver...

              • soi même 16 mai 2014 22:08

                @ Spartacus, soit honnête, tu sais pertinemment que tous cela est un château de sable, c’est de la manipulation comptable.
                 Il y a plus de croissance en Europe , il y a que des plus valus boursière qui donne l’apparence d’une activité économique .


              • Gauche Normale Gauche Normale 16 mai 2014 23:21

                L’’État va engranger un surcroît de recettes de 8,6 milliards de livres en 2014 !!!

                Fort bien. Pouvez-vous nous dire en quoi cela améliorera le sort de la population ? C’est elle qui va (encore) payer le déficit. 
                Le chômage recule à 7,3% en 2013. 
                Facile quand on invente les contrats zéro heure, que l’on durcit l’obtention d’allocations chômage... Chiffre bidonné.
                Sinon, combien de pauvres ?
                Le chiffre d’affaires des PME a progressé de 7% en 2013 ;
                Pareil que tout-à l’heure : quelle belle jambe pour les salariés !
                13% attendus en 2014.
                Vous pouvez annoncer 20,30,40%, ça ne changera rien. Je suis très content pour les capitalistes si ils renouent avec la thune, un temps menacée par la crise de 2008. Mais vous omettez soigneusement d’évoquer le coût de ce « sauvetage » par la population. Déjà que la richesse produite par les travailleurs est très mal répartie e France je vois pas comment mieux en grande-Bretagne.
                Et effectivement :
                « 5 familles possèdent la même chose que 20% de la population. » Youpi !
                trop fort ! alors les libéraux pas capables de mettre au point une reprise sans jeter des pauvres par dessus bord ? Lamentable !
                La consommation est soutenue. 
                ...par l’endettement des ménages.

                Vive les rentiers et la finance jusqu’à que la population en crève !
                Quel déni des réalités !
                Avez-vous lu mon lien ?

              • Spartacus Spartacus 16 mai 2014 23:22

                @soi même

                Vous faites erreur. C’est une croissance plutôt libérale, par de nouvelles entreprises principalement technologiques et une nouvelle industrie de l’immatériel.
                La croissance anglaise est une très très bonne croissance, elle est portée par l’activité d’entreprises créatrices de richesses, rentables et investisseuses, entraînée par une diminution de l’impôt sur les sociétés. 

                Ce n’est pas une croissance placebo (Keynésienne ou socialiste) entraîné par une relance de l’état.

                Cela entraîne une forte arrivée et créations de nouvelles entreprises. La croissance va même réellement augmenter dans les 2 ans si Cameron reste au pouvoir. Les nouvelles entreprises ayant besoin de grossir, de se structurer et donc de personnels....

                Mieux, le travail amenant le travail, à l’inverse de la logique du partage du travail socialo-démagogique, les investisseurs viennent profiter des premières réussites et d’un marché porteur et donc le capital crée des emplois.

                C’est la honte que devrait avoir Hollande, les Laroutuou et autres Roccard, et tous les socialistes en regardant ce pays sortir de la crise.

              • Spartacus Spartacus 17 mai 2014 00:04

                @Gauche normale

                Quand un budget rapporte plus que ses prévisions, c’est une dette qui diminue et des impôts en moins pour la population.
                Quand les PME vont bien les salaires, les emplois augmentent.

                Vous en avez pas marre de vivre dans la jalousie des riches ? Vous ne comprenez pas que si quelqu’un autour de vous est riche vous avez plus de voir des pauvres devenir plus riche que la ou il n’y a que des pauvres. 

                Vous pouvez avec vos potes Larouturou, Piketty et roccard, intégrer la dynamique du capital ? La rotation du capital. 

                Vous croyez que ces 5 personnes étaient les mêmes il y a 25 ans ? Et seront encore à ce niveau là dans 25 ans ? Et que personne ne les aura doublé ou qu’ils auront reculé ?

                Les Grosvenors font 90% de leur CA hors de l’Angleterre. Ils ont développé leur entreprise à l’international. 
                Les frères Hinduja sont des immigrés né en Inde. Ils ont démarré l’activité qu’ils occupent actuellement.
                Comme les Hinduja ; David et Simon Reuben sont des fortunes immigrées similaires, ils ont fait fortune dans un métier qu’ils ont démarré.
                Mike Ashley est le fondateur d’une chaîne de magasin de sport qu’il a créé.



              • soi même 17 mai 2014 00:14

                @ Spartacus, la seul croissance possible aujourd’hui est justement le partage. et dans le cas que vous cités, ce m’est juste l’allumage de booster qui s’éteindront aussi vite qu’il se sont allumer.
                il est vrai avec les manipulations boursières,il est très facile d’illusionner et de faire tourner à vide l’économie.
                Un paysan qui sème des carottes contribue plus à l’économie que des entreprises qui travail dans l’immatérielle.
                Car au final, tous le monde doit manger !


              • Skibooss 17 mai 2014 03:11

                C’est ça là bonne croissance ?

                http://www.tubechop.com/watch/2863892


              • Spartacus Spartacus 17 mai 2014 09:17

                @soi même

                L’immatériel crée de la richesse. C’est aujourd’hui 1 emploi sur 4 (25%) créé alors qu’il y a 20 ans c’était 1%. 

                La musique n’est plus un disque fabriqué en France, mais un fichier que vous achetez en Irlande.

                La réservation de l’hôtel n’est plus une standardiste Française qui répond au tel mais une équipe informatique d’un comparateur à Londres qui s’en charge.

                Votre cultivateur de carottes fait un produit basique, à faible valeur ajoutée, extrêmement concurrencé. Aucune chance de réduire le chômage avec. 


                @skiboos
                Intéressante votre vidéo, elle critique la santé à 2 vitesse de l’Angleterre. Or il y a un domaine qui n’est pas libéral en Angleterre, c’est la santé. C’est un monopole d’état, le NHS. 1er employeur européen devant l’Education nationale Française.

                Depuis quelques années le système a changé en faisant entrer une santé privée. L’espérance de vie se calculant sur 75 ans et plus, il faudra du temps pour changer les stats d’un passé de monopole d’état.

              • soi même 17 mai 2014 14:22

                Un fichier que vous achetez en Irlande ne te donnes pas un repas !


              • soi même 17 mai 2014 14:24

                Surtout que l’Irlande est devenue un désastre social !


              • Gauche Normale Gauche Normale 17 mai 2014 14:36

                Le pays décolle de manière impressionnante et les revenus des salariés vont maintenant monteravec un marché de l’emploi ou la main d’oeuvre va devenir plus difficile a trouver...

                Alors ça y est, Cameron va supprimer sa loi anti-chômeurs ? Faudrait pas oublier, hein ?
                Vous en avez pas marre de vivre dans la jalousie des riches ?
                Voici donc votre conception de la liberté : si je conteste ce hold-up maquillé en « crise », alors je suis un jaloux.
                Vous pouvez avec vos potes Larouturou, Piketty et roccard,
                Mes potes ? Larrouturou dit certes des choses vraies sur la diminution du temps de travail (jamais appliquée) mais c’est un eurocrate et il pense que l’UE est un bon projet alors qu’elle a pour religion le libéralisme ! Piketty est membre du PS, un parti qui a autant si ce n’est plus privatisé et déregulé la finance que la droite : pas mon modèle ! Quant à Rocard, il peut se reconnaître dans ce triste bilan.
                intégrer la dynamique du capital : 
                Si, ça s’appelle la crise. Très dynamique effectivement lorsqu’il s’agit alors de se maintenir hors de l’eau mais d’y plonger les travailleurs.
                Avec Maastricht les capitaux sont libres de circuler (article 63) avec interdiction pour l’État de s’y opposer. Constatez le résultat.
                Vous croyez que ces 5 personnes étaient les mêmes il y a 25 ans ? Et seront encore à ce niveau là dans 25 ans ?
                Je me fiche du nom de ceux qui détiennent les fortunes, ce qui me préoccupe est que cette richesse est toujours concentrée entre quelques mains. Les noms changent peut-être (et encore vous ne semblez pas connaître l’héritage) mais le nombre reste identique. 
                Et que personne ne les aura doublé
                Avec quel argent ? Celui des travailleurs ? Ça va durer encore combien de temps ?
                Les Grosvenors font 90% de leur CA hors de l’Angleterre. Ils ont développé leur entreprise à l’international. 
                Les frères Hinduja sont des immigrés né en Inde. Ils ont démarré l’activité qu’ils occupent actuellement.
                Si ils sont venus migrer en UK, c’est bien qu’ils avaient besoin de ses travailleurs, non ? Si leurs entreprises marchent si bien, pourquoi subsiste-t-il une telle pauvreté ?
                Quand Cameron prend le pouvoir en mai 2010, le déficit public atteint 10,9% du PIB.
                Je me fiche également de Cameron : en UK comme en France, les politiciens sont interchangeables.
                Cameron n’a fait que succéder à un autre libéral austéritaire. En gros, le libéralisme aurait réparé les dégâts du libéralisme. Sauf qu’en l’occurrence, « réparer » signifie « faire payer ». Pas glorieux !

              • zygzornifle zygzornifle 16 mai 2014 18:58

                On n’a eut de la chance ça aurait pu être en négatif ....


                • Gauche Normale Gauche Normale 16 mai 2014 20:57

                  Oui, il y a plus de croissance que si il y en avait moins...

                   smiley

                • Bergegoviers Bergegoviers 17 mai 2014 06:55

                  Le Tiers Monde, c’est maintenant.


                  Ne soyez pas racistes et assumez votre culpabilité : si l’Afrique ne veut pas devenir comme vous, vous devez, au nom des valeurs de la République, devenir l’Afrique.

                  Parce qu’elle le vaut bien et que vous êtes ce qu’on vous a dit d’être.

                • moebius 16 mai 2014 22:59

                  On raisonne en terme de dixieme voir de centieme de pourcentage et on vise le chiffre mirobolant et chimerique du 1% de croissance. On pinaille, 0,2% 0,6% gnin gnin petit petit dans l’ brouillard . Ha ! l’aube radieuse en terme de PNB par tete de con... 1% 1% lointain la bà tout là bas 1% Une eclaircie, la lumiere luit enfin dans notre nuit1% . On va se gaver..1%.Mais tout ceci n’etait qu’une illusion Mais nous y croyons tellement on est devenu con avec ce reve de petit comptable etrique 1% 


                  • Claudius Claudius 17 mai 2014 01:11

                    Si l’on enlève l’accroissement uniquement monétaire, c’est - 3 % le résultat


                    Bah ! Les fondamentaux sont là ! merci l’auteur

                    • Skibooss 17 mai 2014 03:29

                      Comme si quelqu’un pouvait y faire quelque chose de ce destin « tragique ».
                      La croissance ne peut être infinie et c’est le début de sa fin :

                      http://www.tubechop.com/watch/2561697


                      • zygzornifle zygzornifle 18 mai 2014 11:14

                        Mettez un politique UMPS dan une pièce avec un distributeur de boisson et quand il partira il n’y aura plus de boissons ni de monnaie dans le distributeur, il l’aura pillé.....


                        • zygzornifle zygzornifle 18 mai 2014 11:17

                          A se demander qui paye Hollande pour détruire la gauche et le social , ce n’est pas possible qu’il le fasse de lui même !!!! ......Ha si c’est son but suprême....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès