Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > D’extrême droite le Front National ? Faux, archi-faux, c’est un (...)

D’extrême droite le Front National ? Faux, archi-faux, c’est un néo-gaullisme !

Le monde change, de parti qualifié de tribunitien car essentiellement axé sur la protestation et la dénonciation mais sans jamais réellement envisager la conquête du pouvoir, le Front National s’est mué depuis qq. années en parti à volonté de gouvernement, mutation très visible tant au niveau du discours que de ses cadres dirigeants ce qui n’empêche pas ses adversaires politiques de ressortir ad perpetuam les mêmes épithètes infâmant selon eux d’extrême droite ou de droite extrême, mais ces qualificatifs disqualifiants correspondent ils encore peu ou prou à la réalité ?


A) les impostures sémantiques visant à empêcher la réalité des débats

1) l’absurdité de la dénomination « extrême » à fin de stigmatisation

Si être qualifié d’extrême peut être source de succès et d’estime en certains domaines de par l’intérêt et la curiosité que l’on peut provoquer, le terme « extrême » a une valeur anxiogène qui lui vaut d’être à coup sûr considéré comme très négatif en matière de politique, en effet la gestion du bien public, des affaires de l’état, de ce que l’on nomme la bonne gouvernance est naturellement associé dans l’inconscient collectif des concitoyens a une idée de modération et de tempérance, donc exit les « extrêmes », dangereux par nature car serait non consensuel et rassembleur, le fait d’être qualifié d’extrême vous marginalise d’office, voire fait de vous un infréquentable, les catégories c’est pratique, ça permet d’enfermer l’adversaire avant même d’avoir eu à l’affronter, mais ce n’est surement pas honnête ni même intelligent seulement tant qu’un consensus subsiste dans l’application de ce terme, après tout on aurait tort de s’en priver, c’est si commode !

Le Front National (FN) serait d’extrême droite ?

Il faudrait d’abord définir ce qu’est la droite et ce n’est pas évident, ensuite par rapport à cette définition pouvoir prouver que le FN en est en qq sorte un superlatif, qu’il fait mieux que de la remplir (être de droite) mais qu’à ce niveau il dépasse carrément les bornes fixées par la décence ordinaire, or non seulement n’existe aucune définition claire qui soit admise de façon absolument universelle de ce que serait un parti de droite ou un parti de gauche en politique car celle-ci est multi dimensionnelle pas simplement binaire, mais aucune étude sérieuse que ce soit sur le programme politique ou la composition de l’électorat n’a pu un tant soit peu démontrer que le FN était effectivement un parti nettement à droite, on est avec cette définition d’extrême droite dans le fantasme et le lieu commun le plus convenu mais auquel tous les adversaires et les journaleux (ces fainéants) se gardent bien de toucher tant que ça les arrange !

 

2) le dévoiement du gaullisme par Chirac et ses successeurs

Le gaullisme présente une faiblesse : c’est le culte du chef ! Or il ne suffit pas d’être grand et de porter beau comme Jacques pour être un vrai chef d’état, cela peut faire illusion un moment mais un moment seulement, je me suis toujours étonné que cet individu sans foi ni loi, arriviste forcené, faisant de la prévarication un métier, peu intellectuel (même si cultivé) et dépourvu de toute vision politique sur le long terme ait pu être coopté par Pompidou pour lui succéder, ce qui serait probablement survenu si ce dernier n’était pas mort prématurément, avec Chirac les dépenses de l’Elysée ont été multipliées par 5 depuis Mitterrand qui ne les avaient pas vraiment réduites, le principal grief sur la personne de Chirac est certainement dans sa quête absolue de pouvoir au sein de la droite française d’avoir fait le vide autour de lui, éliminant systématiquement tous les concurrents de qualité pour ne laisser que les médiocres ou les encore plus tordus que lui, le concernant MF Garaud aura cette phrase fameuse qui résume assez bien « Je croyais que Chirac était du marbre dont on fait les statues. En réalité il est de la faïence dont on fait les bidets »

Quand on se souvient que De Gaulle remboursait sur ses deniers personnels les frais d’invitation des membres de sa famille qu’il recevait à l’Elysée, on se dit qu’on a bien changé d’époque depuis, il faut reconnaitre qu’il y a de nos jours beaucoup plus de « common decency », de dignité en fait parmi les citoyens ordinaires que parmi les élites politiques, laquelle impression s’est encore considérablement renforcée avec l’arrivée du présent locataire à l’Elysée, le petit Nicolas ayant parmi les toutes premières mesures du quinquennat résolu de faire doubler son salaire de président !

Autre figure politique se réclamant du « gaullisme » Alain Juppé qui traite récemment Zemmour de menteur lorsque ce dernier explique que les bombardements en Libye ont fait de nombreuses victimes civiles, Juppé qui suit les directives de BHL et au-delà celles de l’entité américano-sioniste, quelle brillante politique extérieure, qu’on m’explique ce que ces gens auraient donc encore d’authentiquement gaulliste ?

 

3) le faux débat gauche/droite incarné par le PS et l’UMP

Depuis la séparation lors de la Révolution française du corps législatif entre les députés favorables au droit de veto du Roi et placés à droite et ceux opposés et donc placés à gauche, la vie politique (pas qu’en France) s’articulerait sur un mode binaire balançant entre la gauche réputée progressiste et la droite réputée conservatrice, de ce que l’on peut observer ces débats ne passionnent plus guère les Français qui peinent vraiment à distinguer le choix qui leur est offert dans une alternative entre le PS et l’UMP tant leurs programmes et leurs politiques convergent quasi totalement que ce soit sur un plan de politique intérieure comme sur les affaires étrangères, avec ces 2 partis dominants la vie politique française depuis des décennies, on est en présence de 2 écuries de course faisant chacune la promotion de leurs poulains respectifs étant entendu que c’est le même monde endogène qui se fréquente et se respecte en dehors du ring électoral, à preuve que les principaux ténors de cette oligarchie qui n’ose pas dire son nom sont tous ou presque membres du club le Siècle, voir à ce sujet les excellentes études faites et publiées par Emmanuel Ratier.

En dehors de postures faussement modernistes, la gauche n’a quasiment plus rien à proposer en matière de réforme afin d’améliorer les conditions de vie des classes populaires, elle est l’exemple même du conformisme et de l’inféodation au politiquement correct en matière de discours, prisonnière des lobbies et de la désormais pensée unique, c’est tellement vrai qu’elle a fait le choix (think tank Terra Nova) de remplacer le prolétariat ouvrier par les nouvelles populations immigrées comme vivier électoral, sur le plan de la démagogie elle est vite rejointe par la droite qui s’est laissée gagner par cette rhétorique creuse au lieu de défendre ses valeurs propres et a trouvé plus commode de se réfugier dans l’incantation et les différents plans « com. » sur des sujets tels la sécurité ou l’immigration mais sans jamais être suivis de mesures effectives, de chaque côté on voit couler le même filet d’eau tiède, où est donc l’action politique qui pourrait les différencier ?

 

 B) les vrais enjeux actuels de la politique française

1) les 5 aspects de politique intérieure, seuls pris en compte par Marine le Pen

Natacha Polony a très bien résumé les préoccupations essentielles des Français lors de cette émission débat dans " L'hebdo" sur France O du 11.03.2011 (à partir de 1’00)

- les inégalités sociales, le chômage (2 questions d’ordinaire dévolus à la gauche)

- l’immigration incontrôlée, la montée de l’islam (2 questions d’ordinaire dévolus à la droite)

- le démantèlement des services de l’état dans la ruralité française, la fermeture des services publics

à 2’22 « la seule qui est audible sur les 5 (questions) et bien c’est Marine le Pen ! » encore que (ajoute Polony) sur l’immigration la droite (le gouvernement actuel) est beaucoup plus dans l’incantation que dans l’action, quant à la gauche elle ne fait que montrer du doigt le FN comme la menace majeure, à défaut d’avoir fait montre d’une réelle efficacité en ces domaines lorsqu’on était au pouvoir, on accuse l’autre d’être un danger , terrible aveu d’impuissance !

De Gaulle était avant tout un pragmatique, le Gaullisme c’est l’action, pas la posture, depuis ¼ de siècle les différents gouvernements français font l’inverse…

 

2) l’abandon progressif de la souveraineté française à l’Union européenne

La communauté économique européenne CEE ensuite devenue Union Européenne est une riche idée qui ne présente pas que des points négatifs comme celui par exemple de garantir la paix entre des états européens qui s’affrontaient depuis des siècles. Même si ces fondateurs Jean Monnet et Robert Schuman sont soupçonnés d’avoir été des agents américains (les USA souhaitaient constituer en Europe de l’Ouest un pôle économique fort face au bloc de l’Est) la CEE puis l’UE ont permis énormément d’avancées qui ont été très profitables à leurs membres, le Général de Gaulle conscient de l’inféodation de ses fondateurs au bloc atlantique, avait résolu de réformer cette Europe de l’intérieur en en faisant un tandem franco-allemand véritablement au service des peuples, aussi il s’était toujours opposé à l’entrée de la Grande Bretagne dans la CEE car il savait pertinemment que celle-ci serait le cheval de Troie des Américains et qu’il était inutile d’espérer ensuite une quelconque indépendance politique, cet engagement fut trahi par l’anglophile Pompidou et depuis le travail des lobbies anglo-saxons a fini de ruiner définitivement la possibilité d’une Europe agissant en tant qu’entité politique indépendante, c’est juste une Europe technocratique de marchandage économique, une sorte de « machin » budgétivore au mode de fonctionnement résolument opaque mais dont les directives s’imposent de façon dictatoriale aux états membres !

Croyez vous qu’il soit encore question de discussion et de vrai débat à Bruxelles ? On observe une assemblée de gens repus unis par un consensus mou, prenant des décisions anti-démocratiques et contraire aux intérêts de leurs peuples, laquelle assemblée est régulièrement brocardée et ridiculisée (avec humour et causticité) par le député britannique Nigel Farage sans que cela puisse hélas infléchir le cours des choses du « toujours plus d’Europe » défendu par les mêmes !

On estime aujourd’hui que près de 90% des nouvelles Lois édictées en France sont originaires du parlement européen et ne font jamais l’objet de véritable débat, elles sont votées à Bruxelles à main levée, droite comme gauche, pour se trouver ratifiées ensuite par l’assemblée nationale même si leurs conséquences (ainsi tout ce qui est lié actuellement à la crise financière) peuvent être extrêmement dangereuses comme ce projet de traité établissant « l’union des dettes »…

Face à cette grave dérive des principes démocratiques, cet abandon de la souveraineté des peuples, le fatalisme des dirigeants politiques est sidérant, tous ceux qui osent (avec raison) s’opposer à ce laisser-faire gravissime sont taxés de fous ou d’irresponsables, de Gaulle lui qu’aurait-il dit ?

 

3) la « trahison » de la France par ses élites en faveur de « l’Empire »

Par « Empire » il faut comprendre le bloc transatlantique américano-sioniste formé par le triangle Londres Washington Tel Aviv, et donc dominé par l’oligarchie financière juive et anglo-saxonne, depuis 2 siècles cet Empire dont le cœur historique est à Londres domine le Monde, son centre de gravité s’est simplement déplacé au début du XX siècle vers les Etats Unis, face à lui la France a longtemps fait figure de rival ou de concurrent plus ou moins chanceux, après tout un concurrent est nécessaire, cela fait presque partie des jeux de domination et le Général de Gaulle s’était (avec un succès certain) plié à l’exercice en affirmant constamment l’intérêt supérieur de la France et son indépendance face aux 2 blocs de l’époque, puis cette indépendance est allée en s’effilochant le dernier coup d’éclat ayant été le refus de la 2ème guerre d’Irak en 2003 car la France en même temps réintégrait progressivement l’Otan, bon mais bon an mal an une indépendance au moins de façade était affichée face à la suprématie américaine, or depuis 2007 et l’élection de Sarkozy ces beaux principes ont été balayés d’un revers de la main sans aucun ménagement, preuve s’il en est encore besoin que l’actuel parti majoritaire n’a vraiment plus rien de gaulliste !

Des exemples ? La réintégration complète de l’Otan, l’alliance militaire avec la Grande Bretagne, le silence face au noyautage des banlieues par des lobbies américains, etc. etc. …

Au sein de ce gouvernement l’ineffable Kouchner rivalise avec l’inégalable Lagarde d’asservissement aux intérêts américains, le premier (qui était en France à peu près le seul favorable à la guerre en Irak) a pour grands amis l’incomparable Paul Kagamé présumé responsable du génocide Rwandais et l’inqualifiable Hashim Thaci, ancien responsable de l’organisation terroriste UCK et désormais 1er sinistre de l’état fantoche du Kosovo, disons « qu’il n’en rate pas une », la seconde est une ancienne juriste dont la principale activité de son cabinet à New York était d’aider les américains à s’emparer des entreprises françaises, ajoutons qu’un intellectuel juif très médiatique fait office de ministre des affaires étrangères par intérim, que tout ce personnel inculte et incompétent ne se fait jamais faute d’aller faire la morale au monde entier au nom de ses grands principes, on touche vraiment le fond du ridicule et de l’incurie, le Général doit se retourner dans sa tombe !

  

C) le choix des remèdes : une VRAIE rupture

1) la constatation de l’incurie profonde des élites politiques actuelles

C’est le constat que fait (et pas seulement lui) Michel Drac dans ses exposés, simplement il explique particulièrement bien pourquoi il n’y a plus rien à attendre de cette classe politique traditionnelle définitivement sclérosée et incapable de penser différemment face à l’état de désarroi du monde actuel, de toutes façons le salut ne pourra pas venir des élites politiques actuelles, c’est absolument impossible, elles sont soit profondément corrompues, dévoyées, complices de fait, soit elles ne comprennent déjà plus rien à ce qui se passe et n’ont aucune solution à proposer. Il faut procéder à un renouveau radical de la classe politique actuelle comme des médias qui leur servent la soupe et ne pas se laisser impressionner par les anathèmes d’incompétence que ces vieilles élites pourraient balancer à leurs contestataires, elles ont depuis longtemps largement fait la preuve de leur propre incompétence !

Exemple flagrant de l’incurie (ou perfidie) des pseudo-élites qui dirigent actuellement la France, personne dans la classe politique actuelle ne dénonce la complicité de fait qui s’est établie entre les intérêts mondialistes et les islamistes qui prennent en tenaille les sociétés européennes, personne sauf Marine le Pen qui expose avec clarté cet état de fait très grave

 

2) le socle de l’Etat-nation, seul rempart du peuple face au désarroi général

Le choix de retour à une France souveraine d’elle-même, tachant de se désengager du carcan européen actuel et affichant une distance critique face au bloc transatlantique, n’est pas dicté par un sentiment romantique ou une quelconque nostalgie d’une France qui serait « fille ainée de l’église » héritière de 1000 ans d’histoire et porteuse d’une mission eschatologique, ce choix est dicté par le pragmatisme, le constat d’une situation d’échec très grave et de menace même de disparition de notre civilisation, comme l’a très bien exprimé Laurent Ozon, l’état nation en dépit de tous ses défauts reste encore le meilleur instrument politique permettant d’œuvrer effectivement en vue du bien public des populations placées sous sa protection, ce n’est pas un choix idéal, c’est un choix par défaut parce que la construction européenne lézardée de l’intérieur a échoué et parce que nous sommes actuellement directement menacés par l’Empire qui ne nous laissera bientôt plus aucune marge de manœuvre, retrouvons donc le peu de liberté dont nous disposions encore au sein d’un outil imparfait, l’état nation, mais qui reste encore le meilleur !

En ajout à cette volonté de retour à une souveraineté populaire, Marine le Pen taille en pièce l’accusation d’extrême droite qui lui est portée car la droite française ou dénommée telle est ultra libérale, ouvre les frontières et finalement se moque du peuple… « Si le populisme c’est défendre le peuple contre les élites, alors je suis populiste  »

 

3) le retour de l’Etat stratège en matière d’économie, un volontarisme pragmatique

Le Gaullisme au fond c’est de considérer que là où il y a un chemin, une quelconque possibilité de « faire », il doit y avoir une volonté assortie de pragmatisme, actuellement le chef d’état le plus proche de cette définition est Vladimir Poutine qui du marasme de l’ère Yeltsin a fait rebondir l’économie du pays et toute la nation russe, succès incontestable, il suffit d’observer sa cote de popularité, la clef de la réussite ? Autorité et volonté !

Du temps de De Gaulle, la France n’était gouvernée ni par Bruxelles ni par Washington mais à Paris où l’Etat disposait pleinement de ses pouvoirs régaliens, le pays connaissait alors une expansion et un développement qu’on évoque toujours avec nostalgie, il ne tient pourtant qu’aux Français de reprendre les rênes en main de leur destin et de faire inverser le cours apparemment funeste des évènements, il faut se souvenir que l’état français était alors stratège, établissait des plans quinquennaux de développement avec rigueur (on s’en est beaucoup moqué en les comparant aux plans soviétiques) et défendait partout bec et ongles les intérêts économiques du pays, son industrie, ses exportations, c’était absolument prioritaire, l’état intervenait, gérait et ce sur le long terme ;

Actuellement coexistent 2 dangers très graves et qui vont de pair, la désindustrialisation du pays et le déficit du commerce extérieur, par un cercle vicieux le chômage s’accroit et notre pays s’endette de façon dramatique, à quand un sursaut national ? Un état stratège ?

Seul en ce domaine le Front National affiche une volonté forte de rupture !

  

Qu’on se souvienne, c’était le temps où la France était gouvernée...

 

Hiéronymus, Octobre 2011


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (128 votes)




Réagissez à l'article

156 réactions à cet article    


  • Hieronymus Hieronymus 15 octobre 2011 13:40

    De Gaulle n’etait pas un saint
    mais il avait le sens de l’Etat
    ce qui fait tant defaut aux politiques actuels


  • fabdolette fabdolette 15 octobre 2011 20:36

    de gaulle avait ses méthodes proches de toutes celles utilisées par les régimes totalitaires comme le fichage des déplacements de la population via des registres d’hôtel. Si mai 68 a eu lieu, c’est sans doute que les libertés n’en étaient pas.


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 15 octobre 2011 21:02

    insondable naïveté !


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 15 octobre 2011 21:04

    ... que le propos de Fabdolette

    mais l’enclume n’en est pas loin non plus qui ne voit pas la manip de l’Empire en Lybie et en Syrie


  • fabdolette fabdolette 15 octobre 2011 21:59

    merci mon bon sieur de m’avoir jugé.
    sans arguments, me qualifier de naïf paraît bien prétentieux.


  • Hieronymus Hieronymus 15 octobre 2011 22:05

    oui le role de l’Empire deja en ce temps la (mai 68)
    qu’on songe un peu
    au discours de Gaulle en 1967 denoncant « l’agression d’Israel »
    a sa sortie de l’Otan en 1966
    a sa denonciation du systeme de Brettonwoods consacrant l’hegemonie americaine et a sa demande de remboursement des Dollars en Or
    au Non formel a l’entree de la GB ds la CEE « l’Angleterre est une ile.. »
    et je dois en oublier ..
    en tout cas, lui au moins (de Gaulle) n’etait pas un vendu !


  • franchamont franchamont 16 octobre 2011 23:13

    fabdolette dit :

    « de gaulle avait ses méthodes proches de toutes celles utilisées par les régimes totalitaires comme le fichage des déplacements de la population via des registres d’hôtel. Si mai 68 a eu lieu, c’est sans doute que les libertés n’en étaient pas. »

    Très juste observation. On a d’ailleurs bien fait de « faire » mai 68. De Gaulle méritait une bonne leçon. Mais nous n’étions que des enfants de choeur. Une fois qu’il fut tombé le complexe banquier Anglo-Américain et international, nous donnant quelques « libertés » d’une main, a pris notre indépendance de l’autre en nous fourguant un président issu de la banque Rotschild. Tous les présidents dès lors, y compris Mitterrand, ont trahis notre identité en destinant la France à la politique globaliste de l’oligarchie. De Pompidou à Sarkozy on ne voit que la continuité d’un agenda atlantiste déplorable aboutissant à la faillite contemporaine.

    En retournant l’histoire, Mai 68 n’est rien d’autre que Tahir Square, une révolution récupérée.

    Alors, en 2012, Ron Paul aux USA ? Marine Lepen en France ? Au moins cela mènera à l’arrêt des guerres coloniales du mondialisme oligarchique.

    Même sans être entièrement d’accord avec elle, il nous faudra peut-être « voter utile » puisqu’il n’y a pas d’autre choix. Voter n’a jamais été rien d’autre que faire le meilleur choix stratégique. La solution idéale n’existe pas et le dualisme gauche-droite n’est qu’un mythe dépassé.

  • sisyphe sisyphe 15 octobre 2011 12:16

    C’est marrant, cette tentative chez tous les extrémistes de droite, de dénier leur appartenance, d’essayer de « lisser » l’image, pour mieux berner le bon populo...


    Bien sûr, le FN est un parti d’extrême-droite, qui a en commun avec tous les autres partis d’extrême-droite la désignation de boucs émissaires ; en l’occurrence les immigrés, et la préconisation d’un repli identitaire sur un nationalisme obtus, raciste et ratatiné... Ses liens avec tous les autres partis d’extrême-droite européens en attestent sans conteste..

    Faut assumer, les mecs : l’extrême-gauche, elle, n’a aucune réticence à s’affirmer comme telle ; et encore, vu l’évolution du paysage et des pratiques politiques, elle n’est même plus à l’extrême ; elle est ce qui reste de la vraie gauche dans ce pays. 

    Allez faire vos dévotions à Sainte Narine, patronne des garde-barrières, et n’essayez pas d’enfumer la populace ; d’ extrême-droite est le FN, d’extrême-droite, il reste..

  • sisyphe sisyphe 15 octobre 2011 12:19

    ... quant au (sic) « néo-gaullisme » ; pas de quoi s’en réclamer fièrement non plus, vu l’instauration d’une Vème République, qui est un véritable dévoiement de la démocratie, avec son régime présidentialiste qui l’apparente aux républiques bananières, et aux régimes despotiques... 


  • yoananda 15 octobre 2011 14:37

    Non, ce ne sont pas les immigrés qui sont pointés du doigts mais :

    • la politique d’immigration qui fait partie du ponzi démographique pour engraisser l’oligarchie néo coloniale
    • les abus d’aides octroyées pour aider les médiocres a garder la tête hors de l’eau alors qu’ils n’ont pas leur place dans ce qu’on voudrait être une méritocratie
    Sans parler des autres fléaux qui ravagent la France :
    • les marchés et leurs bras armés : les banques, la loi Rotschild de 1973, les multinationales
    • la dette Européene odieuse (qui sert entre autre a vendre 1 milliard de matériel militaire au grecs ...)
    • l’anti-protectionnisme et l’Euro incantatoire en total déphasage avec la réalité
    Bref, MLP nous proposes un package anti-oligarchique (et du coup le nationalisme est une alternative). Vu les ravages de la politique Européene (pro immigrationiste, pro libéraliste, anti frontière commerciales, pro tiers mondisation de l’Europe) c’est pour le moins comprehensible.

    Alors se limiter a la vielle vision diabolisée du FN, c’est pour le moins réactionnaire et partial.


  • sisyphe sisyphe 15 octobre 2011 16:14

    Par yoananda (xxx.xxx.xxx.84) 15 octobre 14:37

    Non, ce ne sont pas les immigrés qui sont pointés du doigts mais :

    • la politique d’immigration qui fait partie du ponzi démographique pour engraisser l’oligarchie néo coloniale
    • les abus d’aides octroyées pour aider les médiocres a garder la tête hors de l’eau alors qu’ils n’ont pas leur place dans ce qu’on voudrait être une méritocratie 

    Ben voilà ! 
    Noyons les « médiocres » !!

    Voila un programme qu’il est bon ! 
    Et on laissera au FN l’autorité pour juger qui est « médiocre » of course ! 

    C’est sûr : ça va faire de la place...

    Rigolo de les voir se démasquer, les bas du Front ; ils sont encore pire que ce qu’on peut en dire ou en penser...

    Merci, yoananda ! 
     smiley 



  • sisyphe sisyphe 15 octobre 2011 16:19

    Par Marc Gelone (xxx.xxx.xxx.132) 15 octobre 15:05

    « Non, ce ne sont pas les immigrés qui sont pointés du doigts... »

    Je crois d’ailleurs pour ma part, que la question ne porte plus du tout sur les immigrés qui sont ici. Ils ne partiront jamais, la plupart ne s’assimileront pas et il ne sera pas possible de les chasser, puisque leurs pays d’origine - eux-mêmes en proie à des problèmes de surpopulation improductive - refuseront de les reprendre. 

    C’est dans ce cadre-là qu’il faudra trouver une ou des solutions, dont la création d’enclaves me paraît, à terme, inéluctable...


    Ah ! 

    Pour gelone, lui ; c’est des camps. 

    Avec ou sans barbelés ? 

    Tu feras le gardien, Gelone ? Armé, bien sûr ... 

    Trop forts, les bas du Front ! 

     smiley 


  • non667 15 octobre 2011 20:45

    à sisyphe
    la v ° = coup d’état permanent avait écrit Mitterrand  qui une foi au pouvoir s’est bien gardé de la changer ainsi que toute la gauche .de plus les primaires sos ne sont elles pas une étape vers la présidentiallisation à l’américaine ?


  • Arafel Arafel 15 octobre 2011 21:23

    la plupart ne s’assimileront pas et il ne sera pas possible de les chasser,

    Ben justement, j’ai bien peur que malheureusement, cela ne finisse dans la violence


  • Hieronymus Hieronymus 15 octobre 2011 22:14

    « j’ai bien peur que malheureusement, cela ne finisse dans la violence »
    j’ai bien peur aussi qu’il ne soit deja tres tard, trop tard
    aussi je m’interesse au travail que produissent des gens comme Omar Djellil et Alain Soral par exemple afin de reconcilier les communautes
    je crois que le FN peut ravir une partie du vote immigre s’il sait affirmer des valeurs de volonte et de fermete ;
    ce qui nous vaut (je parle pour les Francais de souche) le mepris et le rejet des immigres de confession musulmane, c’est cette lachete et cette veulerie du discours de nos zelites, cet auto-masochisme affiche en permanence, conjonction d’un sentiment de culpabilite historique et d’une forme de ramolissement du au confort de nos societes occidentales, on donne toujours « raison » a l’autre, nous sommes des capitulards d’apres les Ricains, de Gaulle lui encore, n’en etait pas un !


  • De la hauteur 16 octobre 2011 01:02

    Avec les propos qu’elle tiens la radoteuse, elle va démissionné avec son père de son mandat de député Européen. Sa fait tâche de faire partie de la maison et de craché dans la soupe ?
    Tel père telle fille, les sergents péteur de la politique française.
    Réminiscence du Boulangisme

    Boulangisme - Wikipédia

  • franchamont franchamont 16 octobre 2011 23:29

    Marc Gelone dit :

    « Alors, reste le vrai problème, qui est l’immigration potentielle. Antoine Sfeir a pu se laisser abuser par l’industrialisation superficielle de la Tunisie, il ne se trompe plus lorsqu’il dit : « Les cent millions de Maghrébins ont comme vocation de venir en Europe ». Et il est là, le vrai problème que pose l’immigration aujourd’hui. »

    Que personne ne s’inquiète plus de l’immigration, faux problème et difficulté qui va se réduire d’elle-même par le ré-équilibrage des potentiels économiques mondiaux. Dans dix ans nous aurons si peu d’emplois à offrir en Occident, et nous serons si peu développés que les populations en mal de travail mieux payé se tourneront vers d’autres régions du monde, ce qui est déjà le cas : la Pénisule Arabique et l’Asie en particulier. Beaucoup d’entre nous demain émigreront vers ces pays.

  • Hieronymus Hieronymus 17 octobre 2011 01:17

    « Que personne ne s’inquiète plus de l’immigration »
    Franchamont vous me semblez d’un optimisme demesure
    chez nous il y a les aides sociales qui jouent comme appel d’air
    et tous ceux qui sont deja presents n’ont aucune envie de partir
    a moins de casser tout le systeme social ce qui plongera une grande part de la population ds une extreme pauvrete et meme en faisant cela, tous les descendants d’immigres n’ont plus aucun endroit ou aller ?
    je crois que de toutes facons on ne fera pas l’economie d’affrontements violents..
    il aurait fallu etre bcp plus strict sur l’immigration bien avant ;
    voir les propheties d’Enoch Powell (qui lui ont valu d’etre exclu du champ politique)
    en France des etudes ds les annees 60 pointaient du doigt le danger d’instabilite pour la societe francaise d’importation d’une main d’oeuvre immigree de culture differente (extra-europeenne) malgre cela le patronat a pese sur les politiques et les vannes ont ete grandes ouvertes ds les annees 70, on connait la suite..


  • TyRex TyRex 15 octobre 2011 09:49

    Le problème avec le FN, c’est toute la propagande anti-islam et anti-immigration. Sur ces deux cas, vous rejoignez parfaitement De Gaule...

    Vous vous dites différents des autres partis mais quand on vient à voir les faits vous êtes les mêmes en plus virulents, vous n’hésitez pas à utiliser la duperie à vos fins personnels.

    Vous voulez faire croire que vous n’avez pas votre propre « mafia » politique qui une fois au pouvoir se fera un plaisir de nous ramener 50 ans en arrière...

    Je ne crois plus en aucune grande famille politique, le FN inclus !


    • trismus37 15 octobre 2011 18:21

      A Perseús (xxx.xxx.xxx.166) 15 octobre 10:42,
      Falsificateur.
      Marine a parlé d’occupation qui est le terme de loi légal.
      Elle n’a jamais parlé d’Occupation sans blindés ",
      C’est une tromperie.
      Vous parlez de xénophobe !
      Super, Sachez :
      Quand la gauche (socialistes) Blum étant président du groupe socialiste, a présenté sa loi : (article 2 de la loi du 10 Aout 1932) La loi sur la protection de main d’œuvre nationale appelée aussi loi sur la préférence nationale, Blum s’est fait traiter de xénophobe par Doriot.


    • Arafel Arafel 15 octobre 2011 21:28

      Par Perseús (xxx.xxx.xxx.166) 15 octobre 10:42 

      Quand Marine parle « d’Occupation sans blindés », c’est une métaphore xénophobe ou une incitation à la haine ?

      Quand vous parlez de « Marine », vous êtes déjà cuit sans la savoir.

      Ceci dit, il est inadmissible de voir des gens occuper le domaine public.

      Au fait, si les mosquées sont si pleines à craquer et que ces « pauvres gens » sont obligés de prie dans la rue, ou se trouvent les femmes, car on en voie jamais une ?

      Elles ne prient pas ?

      Il me semble qu’elles doivent prier comme les hommes....

      A force de jouer avec le feu, vous allez nous déclencher en France, une violence comme on a jamais connu par le passé, et bien sur, vous serez certainement parmi les premiers à venir pleurer sur la situation.

      Mais des gens comme ça on en a déjà connu à une certaine époque.


    • latortue latortue 15 octobre 2011 10:50

      Encore un article qui va soulever une volée de bois vert ./
      ne vous en déplaisent a tous messieurs et dames ,le FN malgré toutes vos réticence ,vos critiques ,souvent injustifiées et intolérantes ,le FN est ,et deviens au fur a mesure des années un parti comme les autres .
      si il était ne serait ce que le dixième de ce que vous tenter de le faire passer ,comme le parti de la haine et de la bêtise ,il ne ferait pas autant d’adepte ,ne prenez pas comme certain les Français pour des cons ,bien au contraire, non seulement il ne le sont pas ,mais certains ont une vision de l’avenir bien meilleur que d’autres .
      faite preuve de démocratie ,de tolérance,et,de bonne fois .
      essayez seulement de critiquer avec autant de véhémence, les autres partis qui nous dirigent depuis des lustres .
      Merci


      • Agerate Agerate 23 novembre 2012 00:30

        Parti qui a le droit de s’exprimer dans un cadre démocratique, certainement. De là à en faire un parti gauliste, c’est risible !

        Le est FN est LE parti qui s’est constitué presque essentiellement avec tout ceux qui auraient volontier mis une balle dans la tête de De Gaulle, s’ils avaient pu.

        Il n’y a pas un parti en France qui a récupéré autant de gens haineux contre le général. Entre les anciens pétainistes et les anciens de l’OAS, le FN est, par nature et dès sa naissance, un parti anti-gauliste.

        Le reste, c’est de la blague.


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 15 octobre 2011 10:59

        Bravo pour cet article.


        Le FN, tel que Marine l’a recentré, n’est pas d’extrème-droite, ni même de droite, sur les questions économiques, sociales et de femmes (respect de la loi Veil).

        Il reste opposé à l’immigration massive et au communautarisme, ce qui est son droit.

        Pour autant, il défend tous les Français, quelle que soit leur religion et leur origine, et ne prévoit aucune mesure dramatique (telle que, par exemple, expulsions de masse) pour les étrangers entrés légalement et qui respectent la loi.


        • Iren-Nao 15 octobre 2011 12:04

          Excellent article.

          Il est essentiel et vital de retrouver notre souverainete.

          De toute facon la Marine ne pourrait pas trahir plus la France que l’UMPS .

          Quand on a le choix entre Flamby et Sarko, que risque t on ?

          Iren-Nao


          • De la hauteur 15 octobre 2011 12:11

            Merci pour la bonne partie de rigolade Hieronymus, car avec les Néos ont ne sait jamais si ils soufrent d’avoir un train en retard où ils sont tellement en avances qui oublient qui ils ont louper le train en marche ?

            Tu vas faire hurler les anciens du FN dans leurs chaumière, le papy LE PEN , tu vas le rendre cardiaque.

            Merci pour ce néo enterrement. Néo Hieronymus.

             


            • De la hauteur 15 octobre 2011 12:20

              Vous ne faites pas du néo-gaullisme, vous faites du néo Asselineau, nuance du plagiat !


            • sisyphe sisyphe 15 octobre 2011 12:54

              Cher Gelone ; merci du rappel : je me sentais mollir...

               smiley 

            • Catherine Segurane Catherine Segurane 15 octobre 2011 12:54

              @ Marc Gelone


              Voilà une injustice de réparée. Sisyphe ne pouvait être exclu.


            • pastori 15 octobre 2011 13:00

              géloné, italien vivant en italie, admirateur déclaré de mussolini et fini, déteste les français qui « aiment les étrangers ».

              il deteste les gens qui l’aiment.



            • pastori 15 octobre 2011 13:31

              après ce « changement », donc marine le pen, sainte protectrice des pauvres et des travailleurs (français) étant devenue de gauche, nous gens de gauche sommes donc devenus lepénistes.


              alléluia. comme le disent quelques-uns ci-dessus, les étrangers venus manger notre pain vont devoir bien se tenir !

              Tien Géloné, pour mettre en application notre nouvelle doctrine de gauche, on ne veut pas plus de chants du muezzin que de barcarole napolitaines. un étraner c’est un étranger ! 

               toi qui est italien mon ami, tu va te faire refouler si tu traverse vintimille. nous ne sommes pas « prêts à laisser la France se transformer en vaste »Chêne pointu", avec ses tuberculeux aujourd’hui, ses cholériques et ses pestiférés demain.  comme tu dit si bien smiley 

              sacré gélone, s’ils sont tous comme toi !! smiley



            • sisyphe sisyphe 15 octobre 2011 13:51

              Par Catherine Segurane (xxx.xxx.xxx.3) 15 octobre 12:54

              @ Marc Gelone


              Voilà une injustice de réparée. Sisyphe ne pouvait être exclu.

              Et adoubé par Catherine Segurane en plus ! 
              Mince, c’est Byzance, aujourd’hui ! 
               smiley 
              Y a pas à dire : ça requinque ! 
               smiley

            • non667 15 octobre 2011 20:57

              à pasto

              voilà bac - 5 qui déboule avec ses raisonnements de mat sup ( c’est maternelle supérieur ,4 ans qu’il y est resté !)

              retourne dans ton bac à sable pasto !
              jamais d’ aplomb toujours à coté de ses pompes , même quand il essai de faire l’érudit :
              exp : il a reproché narquoisement à un auteur un anglicisme « versus » alors que l’origine est latine !
              pour lui 1+1=3 et il n’en démord pas ! buté en plus ! smiley smiley smiley smiley smiley

               


            • pastori 15 octobre 2011 12:57

              en effet l’auteur a raison le frnt national a changé. il est devenu un parti d’extrême gauche et c’est un excellente chose.


              -après avoir exclu des candidats aux cantonales pour avoir fait le salut nazi, après avoir intimé à franz schonhuber, ex-waffen SS de la division « Charlemagne »… qu’on n’a rien de commun avec lui (c’est pourquoi il fait la gueule sur la photo)

              -après avoir évoqué jaurès, après avoir encensé le Comité National de la Résistance d’inspiration communiste auquel nous devons l’essentiel des avancées sociales dont nous bénéficions, 

              -après avoir éliminé le sigle FN et la flamme de la campane présidentielle
              pour adopter le sigle U.F.F 

              le FN est donc devenu communiste et son programme en est la preuve :

              -suppression des niches fiscales,
              -faire payer les riches, taxer les spéculateurs
              -juguler les banques
              -obliger les patrons à partager les richesses produites avec les travailleurs.
              -co-gestion des entreprises avec les travailleurs 
              -suppression des subventiuons aux entreprises qui délocalisent 
              -interdiction de licencier si bénéfices.

              etc................. c’est bien là un proramme d’inspiration communiste du FN. bravo !

              travailleurs , votons lepen. 

              • pastori 15 octobre 2011 13:13

                mais au fond, imaginons que marine lepen ait changé, qu’elle rejette en totalité les diatribes de papa, et qu’elle veuille faire une politique sociale de gauche puisque son électorat serait ouvrier.


                imaginons.

                mais elle préside un parti. dont le président d’honneur est le papa, le vice président le conjoint et goldnich, et ces trois ne semblent avoir pas renié grand chose, ainsi qu’un tas d’autres inconnus, mais surtout la troupe de militants et sympathisants répartis sur le territoire dont nous avons sur agoravox un échantillon représentatif smiley.

                ces gens là ils pensent quoi du « changement » ? auraient-ils tous en même temps reçus comme les apôtres une flamme céleste qui leur inculque les « changements » ?

                pour le savoir, attendons de voir si dans les heures qui suivent , les lepénistes du site vont nous montrer ce miracle et se comporter en parfaits agneaux humanistes. smiley

                • Walid Haïdar 15 octobre 2011 13:28

                  Le F.N. c’est un parti autoritaire et intolérant mais qui exige qu’on soit tolérant et qu’on l’écoute.


                  Mais bon, l’essentiel n’est pas là : l’extrême droite a honte d’être d’extrême droite.

                  C’est quand même significatif. Même un fasciste convaincu comme Gelone félicite Hieronymus de renier la tendance et les sympathies fascisantes du FN.

                  Désintégré idéologiquement, l’extrême droite n’a pour seule issue que de nous faire croire qu’elle n’est pas d’extrême droite.

                  Et quand on cite Natasha Polony, centriste de droite (pléonasme), faire l’éloge du FN, on voit que les petits esprits se rencontrent, ceux qui dans toute l’histoire ont oeuvré pour la préservation du système ou son renversement autoritaire et réactionnaire : les Bleus et les Blancs, aux idées tellement misérables qu’ils sont obligés de les parer des intentions des Rouges.

                  Vous avez perdu.

                  • Hieronymus Hieronymus 15 octobre 2011 13:36

                    Walid
                    on voit bien que vous n’avez pas du tout lu l’article
                    meme pas parcouru les tetes de chapitres
                    (je fais cela pour ceux qui n’ont pas envie de lire)
                    meme lire juste les tetes de paragraphes (ca prend 2 mn)
                    non quedalle, nada, pas besoin, vous savez deja tout
                    merci de votre visite !


                  • Walid Haïdar 15 octobre 2011 18:14

                    J’ai bien lu votre article mon bon, simplement il y a un niveau où la naïveté confine à la connerie. Par conséquent il n’était pas question pour moi de répondre point par point à votre article, et d’ailleurs personne ne le fait.


                    Par contre elle est super marrante votre volée de bois vert, parce que ce que je vois surtout c’est une volée de frontistes super motivés pour venir plusser et moinsser et dire : « oui, on croit en MLP » en substance. Une bande d’exaltés d’une naïveté fracassante.

                    Quand je parle de parti autoritaire, ce n’est une opinion, c’est un fait, le programme du FN est pour le renforcement ou du moins absolument contre l’affaiblissement du rôle du président.

                    Quand je dis que Gelone est un fasciste, c’est un fait, et ça ne dépend pas de ce que pense Jospin du FN. Ca dépend des positions de Gelone sur tous les sujets qui soient.

                    Quand je dis que vous êtes naïfs à un point qui confine à la bêtise, c’est aussi un fait. Car si vous comparez les programmes économiques du FN entre le dernier et le présent, il y a un retournement à presque 180 degrés.
                    Si vous êtes assez stupides pour ne pas y voir un ravalement de façade uniquement destiné à saboter la vraie gauche, je ne sais pas ce qu’il vous faut.
                    Vous avez un jour rêvé d’un parti d’extrême droite dont les dirigeants et les militants seraient devenus tout d’un coup démocrates et favorables au peuple, que l’UMP et le PS vous prennent pour des cons, mais que le FN, non, pas possible, ils sont forcément honnêtes. Ils ne vous prennent pas pour des cons, même s’ils disent le contraire de ce qu’ils disaient il y a encore 2 ou 3 ans. 50 ans d’existence, et du jour au lendemain, on est plus autoritariste, on est plus raciste, on est plus xénophobe, on est plus anti-laïques, on est plus anti-musulmans, on est plus antisémite etc.

                    Et le plus drôle c’est que vous prétendez donner des leçons de lucidité.

                    Concernant Parisot, qu’on soit clair, le FN constitue une menace pour certains membres de l’oligarchie, pour une certaine forme d’oligarchie, c’est tout à fait possible, mais en aucun cas il ne constitue une menace pour l’oligarchie en tant que telle, qui si le FN arrivait au pouvoir, ce qui est strictement impossible, changerait simplement de forme. 

                    C’est marrant mais pourquoi vous ne vous référez pas aux textes qui fondent et modèlent le militantisme d’extrême droite dont est issu le FN ? vous croyez quoi ? que ce qui défini le FN c’est leurs professions de foi et la façon dont ils manipulent l’opinion comme le fait plus ou moins tout parti politique ? Quelles sont les sources idéologiques de ces partis ?

                    Ou bien vus préférez gober tout cru sans vous poser de question ?

                    Franchement, en un sens, et en un sens seulement, ce serait trop drôle de voir le FN au pouvoir, histoire de voir la gueule des pauvres bougres « qui y ont cru », comprendre que définitivement, le culte du chef et le pouvoir centralisé, c’est de la merde et ça ne mène à rien, que le pouvoir doit revenir à la base, et son organisation s’horizontaliser, ce qui n’est certainement pas le projet de ces affreux.

                  • Hieronymus Hieronymus 15 octobre 2011 22:26

                    si vous aviez lu, vous auriez saisi que le FN n’a aucunement honte d’etre ce qu’il est
                    la qualification « d’extreme droite » vient uniquement de ses adversaires qui tachent de la disqualifier a priori et sans aucun autre debat
                    le debat n’est plus un debat gauche/droite PS/UMP car c’est le meme programme a qq infimes details pres, seules les visages changent
                    la vraie opposition est entre les mondialistes (disparition de la souverainete des peuples) qui sont infeodes au systeme et se laissent lentement mais irremediablement phagocyter par ce dernier (l’UE - l’Empire - l’oligarchie financiere cosmopolite)
                    et ceux qui entendent conserver leur Liberte et agir au service d’abord de leurs concitoyens, ceux la sont tres mal vus par le systeme et font l’objet de campagne de desinformation continuelle car leur action menace les interets de l’oligarchie..


                  • Gérard Menvussa 18 octobre 2011 11:13
                    « Franchement, en un sens, et en un sens seulement, ce serait trop drôle de voir le FN au pouvoir, histoire de voir la gueule des pauvres bougres »qui y ont cru« , comprendre que définitivement, le culte du chef et le pouvoir centralisé, c’est de la merde et ça ne mène à rien, que le pouvoir doit revenir à la base, et son organisation s’horizontaliser, ce qui n’est certainement pas le projet de ces affreux. »


                    Le bilan des villes gérées par le FN donne tout de même un indice : placement des amis et de la famille à des postes clés, magouilles, corruption, hausse des impôts, fermeture des centres d’aide sociale, autodafés, détournements de fonds publics, gestion calamiteuse, despotisme, abaissement du niveau culturel, milices avinées dans les rues... on dirait le bilan de Sarko à l’échelle nationale !!! Comme quoi, les chiens ne font pas des chats...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès